Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les sous-marins de Jacques Chirac

Les sous-marins de Jacques Chirac

Que fera Jacques Chirac en 2007 ? Question, rétorque la majorité de la presse. Pourtant, Chirac est actif comme jamais. Et plus entouré qu’on ne le dit...

Un homme qui a passé sa vie à jouer à la bataille navale ne peut pas, du jour au lendemain, se mettre à la réussite ou au solitaire. C’est tellement drôle de voir couler un bateau qui croyait arriver tranquillement au port...

Tout le monde nous dit que Jacques Chirac ne se présentera pas en 2007. Et pourtant, certains signes laissent penser qu’il pourrait bien en être autrement.

Son autorité sort renforcée du conflit du Liban. Sa cote de popularité a grimpé. Il a soigné tous les détails, posant dans son bureau de Brégançon devant les objectifs de Paris Match, pour montrer qu’il maîtrise la situation. De plus, les Français apprécient son musée du quai Branly et suivent avec compassion les aventures de ses ours pyrénéens.

Mais surtout, Jacques Chirac n’est plus isolé. Plusieurs personnages ont apparu (ou réapparu) sur la scène politique. Ils pourraient devenir des alliés précieux pour lui... et des sous-marins prêts à torpiller un bateau adverse...

Débats et des idées

Fin août, Alain Juppé est revenu. Retour d’un long voyage. Pas en enfer, au Canada. Souriant et affable comme à son habitude, l’ex-maire de Bordeaux a décidé de « reprendre son siège ». Lui, qu’on ne peut soupçonner de sympathie pour Nicolas Sarkozy, est un fidèle de Jacques Chirac. Il déclare : « Ce n’est pas parce que je n’ai pas d’ambition personnelle que je ne participerai pas au débat d’idées en vue des élections présidentielle et législatives de 2007. » Le débat promet d’être sans pitié...

Fin juillet, Nicolas Hulot a annoncé qu’il pourrait se présenter à l’élection présidentielle. Nicolas Hulot est un électron libre. Il n’est pas inféodé à Jacques Chirac, ni à personne d’autre. Mais c’est lui qui a inspiré au chef de l’Etat sa politique écologique. Il lui a glissé à l’oreille la formule « la maison brûle et nous regardons ailleurs », prononcée en 2002. Depuis, le conseiller a fait du chemin. Mais il reste tout de même un proche de Jacques Chirac. Un soutien pour « super écolo » en vue de 2007 ?

Voix féminine

Le week-end dernier, l’université d’été de l’UMP était censée s’absorber dans le culte du chef Sarkozy. Et pourtant, les admirateurs ont clairement entendu une voix féminine qui entonnait une autre partition. Ce n’était pas Cécilia mais Michelle Alliot-Marie, dans le rôle de l’empêcheuse de sarkozifier en rond. Elle s’est plue à jouer aux cassandres : « Je ne crois pas aux campagnes gagnées d’avance. Je ne crois pas que nous gagnerons en disant aux gens ce que nous imaginons que chacun d’entre eux veut entendre. » En bonne chiraquienne et ancienne chef du RPR, elle sait que c’est lorsqu’un parti semble uni que l’unité risque de se fissurer. Loi presque physique, que Jacques Chirac connaît bien. Lui qu’on dit féru de philosophie chinoise maîtrise les fluctuations du yin sera yang. Qui est yin sera yang, qui est au sommet des sondages perdra l’élection...

Enfin, faut-il ajouter un dernier nom ? Risquons-en un : Dominique de Villepin. Vous vous souvenez ? Le premier ministre qui devait démissionner. Le mort-vivant presque mort. Le bateau presque touché-coulé. Eh bien, il a passé de bonnes vacances. Il raconte à qui veut l’entendre que le chômage baisse et que la croissance grimpe. Ses chiffres sont incontestables. Sa cote de popularité augmente. Il maîtrise un peu le yin et le yang, et il doit tout à Jacques Chirac qui l’a maintenu malgré le naufrage du CPE. C’est pourquoi le mort-vivant se verrait bien « participer au débat » en 2007, comme dit Alain Juppé.

Mal à l’aise dans ses tongs

Bien sûr, Dominique de Villepin, Alain Juppé, Michèle Alliot-Marie ou Nicolas Hulot ne sont pas des sous-marins de Jacques Chirac destinés à couler le vaisseau amiral Sarkozy. Penser cela serait mépriser ces personnes et réduire la politique à un jeu. Fût-il aussi captivant que la bataille navale.

Mais il n’en reste pas moins que l’hégémonie sarkozyenne pose problème à ceux qu’on appelle les chiraquiens. D’autant qu’avec le programme tout-libéral que leur concocte Nicolas Sarkozy, certains « gaullistes » sont mal à l’aise dans leurs tongs.

C’est pourquoi on peut affirmer aujourd’hui :

  1. Jacques Chirac ira au bout de son mandat, ce qui n’était pas gagné il y a quelques mois
  2. Il n’est pas si isolé qu’on veut bien le croire, il est même très entouré
  3. Sa popularité, qui reste très faible, augmente
Concernant 2007, il l’a dit le 14 juillet dernier, la question de sa candidature « n’est pas d’actualité », « je ne me situe pas dans un temps limité » et « je donnerai ma réponse au premier trimestre de l’année prochaine  ». Pour une autre partie de bataille navale ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.07/5   (103 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Vincent (---.---.52.252) 7 septembre 2006 12:28

    Va y avoir du sport, et nous nous regarderons tranquillement à la télé, et candidats s’étriper, certains d’entres nous participeront aux débats, espéreront faire avancer le schmilblick, et après les élections seront déçus.

    Les prochains mois nous réservent de bonnes et de mauvaises surprises, des pronostiques, des victoires et des défaites, ça vous rappelle rien ?

    Allez au moins là on est sur que Trézéguet ne mettra pas la balle sur la barre.

    Par contre qui va coller un coup de boule entre le premier et le second tour et du même coup faire perdre son parti, vous savez le genre de gaffe en direct ou le pétage de plomb devant des millions de téléspectateurs.

    Oui aucun doute, va y avoir du sport, mais déjà se profilent des participants dopés (vous savez le genre tricheur exilé au canada), les dossiers vont ressortir, et le site des archives de l’INA va connaître une fréquentation accrue.

    Effectivement, au fur et à mesure du déroulement de la campagne nos hommes politiques vont nous promettre des actions, qu’évidemment ils avaient promises il y a déjà bien longtemps et qu’ils n’ont pas réalisées.

    Et nous fidèles d’Agoravox, iront vérifier sur ces archives ces promesses non tenues. Nous nous informerons mutuellement mais la majorité des Français n’en saura rien.

    Quand à savoir si notre Jacquo va se représenter, aller je me risque à dire non, il ne le fera pas, car il doit avoir tellement de dossiers sur tout le monde qu’il ne sera jamais inquiété. Donc il pourra profité pleinement de sa retraite. Aller Jacques passe le relais , mais à qui ?


    • (---.---.72.133) 7 septembre 2006 12:47

      Il y a une grande différence entre dire que l’hégémonie de Nicolas Sarkozy n’est pas totalement incontestée, ce qui est vrai, et en déduire que Jacques Chirac est toujours entouré. Ni Michelle Alliot-Marie (qui a été élue présidente du RPR contre les souhaits de Chirac) ni Dominique de Villepin ne me semblent pouvoir être qualifiés de « chiraquiens ». S’ils continuent de manifester une certaine indépendance (de plus en plus restreinte) vis-à-vis du rouleau-compresseur sarkozien, c’est avant tout pour préserver leur propre importance sur l’échiquier politique. Quant à Nicolas Hulot, même si c’est un proche de Chirac, je ne pense pas qu’il se laisse encore abuser par les promesses écologistes de celui-ci.

      L’international est généralement le domaine où Chirac s’en tire le mieux. S’il est parvenu à jouer un rôle important dans la crise libanaise, il a cependant bien failli ridiculiser le pays et lui-même par son soudain refus d’y envoyer des soldats. Du reste, ce genre d’embellies n’a qu’un temps : à moins que la fin de 2006 et le début de 2007 ne soient marqués par une succession de crises internationales (ce qui n’est bien sûr pas souhaitable), les électeurs sont peu susceptibles d’oublier le bilan intérieur de Chirac, qui est assez piètre. L’ouverture du musée du quai Branly reste peu susceptible d’émouvoir les masses et la réintroduction de l’ours dans les Pyrénées - outre qu’elle est controversée - n’est pas particulièrement portée à son crédit.

      Bref, dans l’état où sont les choses, une nouvelle candidature Chirac me paraît toujours aussi improbable. Certains éléments - une crise internationale majeure, un grave accident de parcours pour Nicolas Sarkozy - la rendrait peut-être possible, mais rien n’est moins sûr.


      • (---.---.61.253) 7 septembre 2006 13:02

        Voilà un article qui sonne comme un sondage d’opinion publique. La cote de chichi va t-elle encore augmenter ?


        • jacques (---.---.195.183) 7 septembre 2006 13:32

          Mon humble avis :

          - Comme Sarko fait le vide au niveau des prétendants annexes, si jamais une circonstance exceptionnelle l’ellimine (maladie, déces, gros dérapage, inculpation,...), il n’y aura plus que Chirac à l’UMP

          - Certes Chirac gagne des voix avec sa politique étrangère, ou il ne se débrouille pas mal, mais ce n’est pas la principale préocupation des votants.


          • florent (---.---.10.45) 7 septembre 2006 13:40

            • Sam (---.---.219.22) 7 septembre 2006 13:44

              Ses chiffres sont incontestables

              MDR

              A part ça, AM elle était bien au raout des Jeunesses Sarkoliennes,si j’ai bien capté ?..

              Hulot, il a dit que Chirac l’avait carrément roulé dans la farine.

              Juppé, va falloir qu’il la gagne sa mairie, parce que les bordelais, au centre c’est vrai que ça prout-proute sec, mais dans la périphérie morose, ils sont pas ramollis du bulbe. Alors le botté qui vire les copains genre « poussez-vous », va falloir qu’il rame pour les convaincre qu’il a pas que des crocs et un estomac. Donc Juppé occupé.

              Chirac est seul. Y en a qui en font des bouquins genre Gisbert. Moi, ça me frustre. Je préfèrerais qu’il soit bien entouré cet homme. Et surtout qu’il reste en bonne Santé.


              • aram (---.---.163.3) 7 septembre 2006 13:55

                Un premier mandat de 7 ans, c’est déjà beaucoup. Un second de cinq, c’est trop. Un troisième donnerait sans doute la nausée.

                Tout le monde garde en mémoire la fin triste et franchement navrante qui fut celle de la mandature de De Gaulle, le géant pourtant du siècle dernier. Plus près de nous encore, au bout de 14 longues et pénibles années au pouvoir, Mitterand, qui s’en était lui-même aigri, avait réussi, tout comme De gaulle, la prouesse non seulement de donner assez de motifs pour renforcer le camp adverse, mais d’unir contre lui nombre de ses propres amis, nombre de ceux qu’il avait pourtant promus, jusques et y compris un certain Lionel Jospin, dont on ne peut oublier les amères réserves à propos de la collusion peu ragoûtante Mitterand/Bousquet sous Vichy.

                Ne perdons pas de vue enfin que c’est Chirac qui, dominant contre toute attente ses impulsions, a vraiment lancé Sarkozy dans la course présidentielle ; ce même Sarkozy qui, en 1995, lui avait pourtout tourné le dos. En ce sens, oui, les frais fidèles Alliot-Marie et Juppé ont raison de prendre leur distance de la coqueluche du moment.


                • Voltaire Voltaire 7 septembre 2006 14:30

                  La popularité de Chirac continuera d’augmenter, sauf mesure très impopulaire de Villepin (mais c’est très improbable à quelques mois des élections), tout simplement parce que les électeurs pensent qu’il ne se présentera pas. Il devient donc une espèce de vieux sage (singe ?) un peu empaillé qui fait bien rire aux guignols mais n’est plus dangereux. S’il s’avisait de crédibiliser une nouvelle candidature, cette popularité s’effondrerait. Pour autant, il est certain qu’il ne ménagera pas Sarkozy et préférera le faire battre que le voir à l’Elysée, mais c’est un autre problème...


                  • Panama (---.---.198.59) 7 septembre 2006 15:11

                    Chirac est un « renifleur » de tendance de première. S’il a la moindre chance de gagner, il se présentera.

                    Mais il n’a plus de parti politique derrière lui, et c’est une condition sine qua non pour gagner une élection présidentielle...

                    Comme le dit si bien Jacques : Chirac - ou un de ses poulains - aura ses chances « en cas de malheur » de Sarkosy.

                    En attendant, en bon orientalisant, il doit appliquer la maxime de Confucius : « si tu as un ennemi, assieds-toi au bord du fleuve. Tôt ou tard, tu verras son cadavre passer. »


                    • MetalDetector (---.---.21.117) 7 septembre 2006 15:36

                      Chirac préférera certainement voir Sarkozy à l’Elysée que n’importe lequel des socialistes, il ne faudrait quand même pas rêver !

                      Le problème c’est qu’avec le petit Nicolas, on risque de se retrouver avec une France à l’américaine, et avec des méthodes dignes de GW Bush. Je crois que j’éclaterai de rire si Nico gagne les Présidentielles et que la Gauche se retrouve majoritaire ensuite à l’Assemblée smiley

                      Question : qu’est-ce qui empêche un président de Droite de nommer un 1er ministre de Droite, même si la majorité est à Gauche à l’Assemblée ? smiley


                      • PatLeChat (---.---.69.4) 7 septembre 2006 18:04

                        Rien. Mais ensuite l’Assemblée vote la chutte du gouvernement et le Président n’a plus qu’a nommer un nouveau premier ministre.


                      • MetalDetector (---.---.21.117) 7 septembre 2006 19:05

                        Et donc on pourrait se retrouver comme en fin de IVème République, ou comme en Italie il y a quelques années ?

                        C’est pas comme ça que l’on fait pour changer définitivement les institutions d’une république pour en passer à une autre ?


                      • Laurent_K (---.---.107.46) 7 septembre 2006 22:30

                        Non, car le Président a le pouvoir de dissoudre l’assemblée au bout de 18 mois. Il attendra que la popularité de la gauche soit plus basse et il fera une cohabitation à l’envers.


                      • Philgri (---.---.139.150) 7 septembre 2006 16:17

                        Plus y a de fous plus on rigole ! non.

                        Philgri


                        • Corwinhawk (---.---.101.8) 7 septembre 2006 16:18

                          Il me semble que Chirac n’aurait aucune chance d’être élu étant donné sa maigre cote de popularité. En revanche, il est capable de faire perdre Sarkozy ; il a bien fait perdre Giscard en 81.


                          • wwww.jean-brice.fr (---.---.158.239) 8 septembre 2006 09:09

                            ASSEZ BIEN VU !


                          • wwww.jean-brice.fr (---.---.158.239) 8 septembre 2006 09:18

                            Le principal n’est pas l’homme ou la femme que l’on va élire, mais LA POLITIQUE QUE L’ON VA FAIRE. Or, à ce jour, tous les candidats en course ne nous proposent qu’un remake de la politique que l’on fait depuis trente ans !!! C’est à dire, FAIRE ALLEGEANCE AUX ANGLO-SAXONS, c’est à dire à BUSCH ... Actuellement, la position extrement forte de l’IRAN, vis à vis de la communauté internationale, d’autant plus forte que son soutien la RUSSIE a tout intérêt à ce que le pétrole reste cher, nous promet très certainement les 100 dolars le baril sous peu .Avec toutes ses conséquences ...


                          • Panama (---.---.198.59) 7 septembre 2006 16:28

                            @ Metal detector : « qu’est-ce qui empêche un président de Droite de nommer un 1er ministre de Droite, même si la majorité est à Gauche à l’Assemblée ? »

                            Réponse : la constitution de la 5ème république, qui établit une démocratie dite parlementaire.

                            Vous étiez où lors de vos cours d’éducation civique ? :p


                            • MetalDetector (---.---.21.117) 7 septembre 2006 19:03

                              Je n’ai jamais eu de cours d’éducation civique : trop jeune ou trop vieux ?... En tout cas, j’ai subi (si l’on peut dire ça) la réforme Haby (voir sur http://www.chez.com/b105/lois/haby.htm) qui prévoyait de « donner à tous les jeunes français une même culture de base et préparer leur orientation ».

                              Tiens, ça me rappelle quelque chose ça ?... smiley

                              Bonne soirée !


                            • Cédric (---.---.172.149) 8 septembre 2006 11:04

                              A Metal Detector,

                              Ca n’a rien à voir avec le sujet de l’article, mais... J’ai lu votre lien (très rapidement, je l’avoue) mais ça ne m’a pas l’air si mal la Loi Haby (assez égalitaire, et nous sommes sensés être égau au regard de la constitution).

                              Pourquoi le petit diable, donc ?

                              Cédric


                            • (---.---.46.106) 7 septembre 2006 22:20

                              ça me ferait bien rigoler que chichi se représente.

                              ça serait la preuve définitive de la déliquescence et de la décadence de notre système politique.

                              Comment un mec qui a tellement magouillé, qui va avoir 80 balais, s’est tapé un accident vasculaire cérébral, pourrait-il prétendre être encore apte et légitime à exercer les fonctions de chef de l’Etat ?

                              En même temps, magouilles et pouvoir vont de pair : impossible de devenir président sans avoir passé sa vie à récolter des fonds par tous les moyens légaux et illégaux, sans monter des dossiers épais contre ses ennemis jurés, et même contre ses amis (on ne peut faire confiance à personne), sans graisser la pate aux bonnes personnes pour qu’elles renvoient l’ascenceur au bon moment (sous la pression d’un susmentionné dossier) etc.

                              en langage mathématique : pouvoir implique magouilles


                              • Cédric (---.---.172.149) 8 septembre 2006 11:19

                                * « Comment un mec qui a tellement magouillé, qui va avoir 80 balais, s’est tapé un accident vasculaire cérébral, pourrait-il prétendre être encore apte et légitime à exercer les fonctions de chef de l’Etat ? »

                                ... ou autres fonctions politiques. Là est la question ! La Constitution Française devrait sûrement être gratifié d’un article où, en cas de condamnation judiciaire, toute personne politique ne pourrait se représenter à une élection. Des têtes tomberaient (surtout à l’extrême droite, la droite, et la gauche-des-mous-des-fesses). Et cela permettrait d’y voir un peu plus clair.

                                * « en langage mathématique : pouvoir implique magouilles »...

                                ... et pour que l’équation soit correcte, il faudrait surtout rajouter « si et seulement si l’homme de pouvoir est malhonnête ». J’ose encore espérer que (1) le pouvoir n’est pas réservé qu’aux dits politiques et (2) qu’il y a encore des politiques qui ne flirtent pas avec la magouille (le « tous pourris », principal argument de Le Pen (rappellons-le !), ne me séduit guère).

                                La politique est avant tout proposer des avancées pour la société, et voir plus loin que sa propre personne. En cela, encore beaucoup font de la politique, sans pour autant avoir une place sur la scène politique. Ce sont eux les puissants, ce ne sont certainement pas les emmaquillés qui passent au 20 heures et qui finiront par finir bouffer par les vers... Comme vous, comme moi !

                                Cédric


                              • La Taverne des Poètes 7 septembre 2006 23:46

                                C’est une opinion toute personnelle qui vaut ce qu’elle vaut, ou plutôt une inspiration de poète qui m’a laissé penser que Chirac aurait bien voulu se retirer et passer le flambeau à Dominique mais qu’il s’est heurté au CPE,à Clearstream et surtout à Sarkozy. Tout comme Mitterrand n’aurait pas laisser Rocard l’emporter, il ne laissera pas Sarkozy réaliser ses prétentions. Au besoin il se représentera.

                                Mais je vous le disais : c’est très subjectif de ma part.


                                • Marc Bruxman 8 septembre 2006 00:51

                                  Pourtant bien que de droite, je dois avouer que Rocard aurait surement fait un meilleure président que Chichi. C’est un homme raisonnable.

                                  Pour ce qui est d’un candidat chiracien, il faut encore trouver des fonds. L’UMP ne mettra pas un centime, donc la campagne s’annonce difficile face aux deux machines de guerres.


                                • dionysos (---.---.213.132) 7 septembre 2006 23:51

                                  Chirac a dit que son dernier geste politique, serait d’avoir la peau de Sarkosy. alors juppe candidat ? et quid de Jean Marie ? deja pres de 18 points dans les sondages


                                  • michel lerma (---.---.224.129) 8 septembre 2006 01:08

                                    En exclusivité mondiale ,la vrai carte des sous marins de Mr CHIRAC http://www.usurpateur.com

                                    Oui,d’accord,ils vendent de la drogue,des cigarettes,des contrefaçons ...à la sortie des bouches du métro parisien à l’heure de vigipirate et du terrorisme internationnal ...mais franchement,vous avez vu les prix des fuits et légumes !!!!

                                    MOINS CHER QU’A LEADER PRICE OU QUE CHEZ L’EPICIER DU COIN


                                    • Cédric (---.---.172.149) 8 septembre 2006 11:31

                                      C’est marrant comment vous nous l’avez rebaptisée la République Française. République Bouteflika-Chirac, ah, ah, ah, je me marre !

                                      Nan, nan, je suis très sérieux, il y a une dose d’humour là dedans, et puis c’est vrai, toutes les colonies devaient rester françaises, et l’Homme Blanc est bien plus supérieur à l’homme noir (la preuve ?! regardez où sont les majuscules pardis !).

                                      Franchement, vous devriez faire de la politique. Vous présenter à l’Election Présidentielle par exemple...

                                      Mais juste un conseil, apprenez à vous servir d’un logiciel de retouche de photos, parce que franchement, c’est pas terrible ce que vous nous présentez là !

                                      Cédric


                                    • Zermikus (---.---.228.230) 8 septembre 2006 09:12

                                      Ah là là...

                                      Finalement, je reste sur mon idée : Vues les circonstances et le futur plus que menaçant, qui a vraiment envie de se mettre aux manettes en 2007 ??? Qui a envie de se retrouver avec une situation ingérable en 2008 et, pourquoi pas, avec une guerre civile sur le dos ??? Personne... C’est clair que l’opposition est plus que confortable, il n’y a qu’à critiquer.... On « paraît » autant, mais on a aucun risque...

                                      Alors, en mettant un « jacquo » d’un côté, et un « jospino » en face, tout le monde est sûr de perdre....

                                      De toute façon, les français n’ont que ce qu’ils méritent... Après tout, tous les rigolos en place ont été élus démocratiquement par les français, sauf les ministres, qui ne sont pas élus mais « choisis »... Et en 2007, les français remettront encore les mêmes rigolos aux manettes, même si ça ne fait plus rire personne....

                                      Tiens, je lisais ci-dessus qu’un certain jaco faisait bien rire au guignol, c’est quoi, ça le guignol ????? Ne serait-ce pas une entreprise qui touche une bonne commission de la part de ceux qui récompensent les « entreteneurs » de starisation ???

                                      Je me fais beaucoup de soucis pour ma descendance....


                                      • chantecler (---.---.4.15) 9 septembre 2006 18:13

                                        Tu as bien tort:ta descendance descendra toute seule.Et puis devenant adulte, j’espère qu’elle se défendra.


                                      • Rocla (---.---.214.254) 8 septembre 2006 09:35

                                        Bonjour

                                        Personnellement je trouve qu’ une guerre civile,ça manque beaucoup de civilité.Il s’ y passe des choses agressives et méchantes,les gens se disent pas bonjour le matin et des choses comme ça,on devrait dire une guerre incivile.

                                        En quelque sorte un mot qui plait aux nasmes.

                                        Rocla


                                        • Zermikus (---.---.198.240) 8 septembre 2006 11:28

                                          Effectivement, une guerre civile doit manquer de « civilité »... Désolé, je n’ai pas connu, seulement « mai 68 », et encore, je n’ai pas tout vu, j’ai beaucoup travaillé pendant ces moments glorieux (jusqu’à 10 heures par jour). Il est vrai que j’avais vraiment autre chose à faire que d’aller brailler avec le troupeau....

                                          Bon, attendu qu’il y a plein de trucs que je ne sais pas, dites-moi : c’est quoi les « nasmes » ? Tant qu’à passer pour un imbécile inculte - ce qui est le cas, autant que j’apprenne quelque chose...


                                        • Cédric (---.---.172.149) 8 septembre 2006 11:42

                                          C’est du maître Rocla, l’homme qui joue (assez bien !) avec les mots de la langue française (même si je ne suis pas toujours d’accord avec lui).

                                          Ceci dit, Rocla. Peut-être que la Révolution est la solution pour coller par terre un système, autrement il finira par se casser la gueule de lui même. Et nous entrainer avec. Le rôle de martyre, peu pour moi, je pense que les martyres peuvent être éviter dès lors qu’on se colle tous à la tâche. Ne freine-t-on pas avant d’arriver dans le mur ?

                                          Mais de là à parler de guerre civile... La guerre tout court manque de civilité. Et ce sont bien justement les Révolutions non-sanglantes qui ont marché, jamais les autres.

                                          Et c’est surtout le pouvoir (au sens actuel) qui est à abolir. Le pouvoir rend inhumain, et c’est bien le pire qui puisse nous arriver.

                                          Cédric

                                          PS. : quel est le vocabulaire employé par les politiques, lorsqu’ils parlent d’élection par exemple ?


                                        • Rocla (---.---.214.254) 8 septembre 2006 11:52

                                          Le plus de combats sanglands c’ est à Saint-Mexent.

                                          Carramba la révoloutionne récommence.

                                          Rocla


                                        • Rocla (---.---.214.254) 8 septembre 2006 11:55

                                          Un nasme ,un genre d’ orgasme pas terminé.

                                          Rocla


                                        • Zermikus (---.---.198.240) 8 septembre 2006 12:02

                                          Merci Rocla , mais je ne pouvais pas savoir, j’ai toujours terminé les miens....

                                          Et en règle générale, je n’aime pas trop l’inachevé, à part la symphonie de Schubert peut-être...


                                        • Cédric (---.---.172.149) 8 septembre 2006 12:40

                                          Rocla et Zermiskus,

                                          Un nasme est aussi un mec qui a du mal à respirer, et qui n’est pas terminé (ou simplement mal fini !).

                                          Cédric

                                          PS. : ça vaut dire aussi naze (comme ma blague précédente !) avec deux fautes d’orthographe dans le même mot.


                                        • (---.---.59.170) 8 septembre 2006 11:07

                                          Chirac est politiquement mort, et nombreux à droite lui en veulent de sa trahison du libéralisme et d’avoir pousuivi la politique de Jospin : ils veulent qu’enfin depuis 1981 il y ai un coup de barre à droite. Donc pour Chirac, c’est trés mal parti..


                                          • jean Pelletier (---.---.145.35) 8 septembre 2006 12:45

                                            La messe n’est pas dite ... l’expérience, une fois de plus, nous incite à la prudence.Les lièvres sont en piste, mais la tortue a déjà pris le départ.


                                            • antisarkoprimaire (---.---.173.17) 8 septembre 2006 14:17

                                              Si j’étais Chirac, je me présenterais aux élections, juste pour faire capoter Sarkozy, il ne doit pas beaucoup l’aimer, quite à donner la victoire à la gauche. Après tout, pour chirac, la gauche est condamnée à être libérale, elle mettra juste quelques gardes fous sociaux ; compensation d’une éventuelle défaite. Il la jouera alors au dessus de tous, même dans la défaite. un observateur maghrébin


                                              • gerardlionel (---.---.140.144) 9 septembre 2006 15:44

                                                Je n’ai pas voté pour lui, jamais ! Je souhaite qu’il ne se représente pas, et qu’il soit jugé pour ses vols et autres méfaits ! De plus, je viens d’aller visiter le musée du quai Branly : les objets exposés sont incroyablements intéressants mais le batiment lui même est raté, très sombre, terriblement mal fini ; seul l’extérieur trouve grâce à mes yeux.

                                                Et cela sans evoquer la querelle du pillage des collections du musée de l’homme et autre lieux ! Je ne peux croire que cela puisse servir son image à ce président raté !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès