Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les tenants du privé sortent gagnants du 27 septembre !

Les tenants du privé sortent gagnants du 27 septembre !

Certains se demandent si l'appel des syndicats du privé à la manifestation du 27 septembre n'aurait pas été un piège tendu aux défenseurs de l'école publique.

Pour la première fois, ceux du privé manifestent au côté de ceux du public... ce qui constitue une forme de reconnaissance.

Le résultat est là : les adeptes du privé sauvent une bonne partie de leur mise, ceux du public, non !

L'ECOLE PRIVEE TIRE LES MARRONS DU FEU !

Il y a 30 ans, les laïques, syndicats enseignants, associations confondus manifestaient en scandant : A fonds publics, écoles publiques – à fonds privés, écoles privées ! 30 ans après, les syndicats enseignants du publics manifestent au côté de ceux du privé le mardi 27 septembre.... Rassurons nous quelque peu : l'honneur est sauf puisqu'aucun appel « unitaire » privé-public n'a été signé.... La seule entorse a été de nombreux défilés où manifestaient côte à côte des défenseurs des deux écoles ! Faudra-t-il attendre encore un peu pour que les directions syndicales osent et sautent le pas.... Les politiques ont bien commencé comme des Conseils généraux et régionaux à direction de « gauche » qui ont voté des subventions pourtant facultatives aux collèges ou lycées privés !

Ce mélange des « genres » est une première en France :
- c'est une rupture lourde de conséquences ;
- et en plus c'est une arnaque....

C'est ainsi que par leur silence les grands syndicats ont fait croire que les situations étaient les mêmes.... Le pot aux roses a été découvert, les laïques ont été trompés. Les chiffres comparatifs des suppressions de postes viennent de tomber ( source AFP) 14 000 suppressions de postes :

- 12 550 dans le public (87,5% des postes supprimés)
- 400 dans l'administration (2,9 % des postes supprimés) 
- 1 350 dans le privé (9,6 % des postes supprimés)

Qui est le gagnant ?

Le privé qui , fort d'une scolarisation à la hauteur de 20% des effectifs totaux se retrouve dès le lendemain de la grève en meilleure situation que le public !

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • zelectron zelectron 1er octobre 2011 13:15

    Heureusement que sur ce coup-ci vous n’êtes pas payé par le KGB, qu’est-ce que ce serait ! Je n’aime pas ces charges dans le sens du centralisme démocratique, ni de cette dialectique du parti (qui manie le sophisme avec la virtuosité de l’auto-conviction pavlovienne mais à sens unique comme si d’autres opinions n’avaient pas le droit même d’exister et que dire de votre propension à asséner des coups sur les idées (pas les gens c’est vrai) qui n’appartiennent pas à votre camp même et surtout si elles sont bonnes voire excellentissimes ! On fait dire ce qu’on veut aux statistiques il suffit de savoir calculer le bon ratio à partir uniquement des données que l’on veut considérer et celles-là seulement. On peut aussi prononcer la phrase fatidique : ce sont des données incontestables.
    C’est dommage car certaines de vos interventions sont tout à fait pertinentes.


    • focalix focalix 1er octobre 2011 15:08

      Alliance de l’Ecole du Bon Dieu et de l’école du Diable :
      Le Diable s’est fait entourlouper.

      A suivre...


      • lesdiguières lesdiguières 2 octobre 2011 13:49

        Mes années 60 - Une histoire vécue, ... au lycée

        http://www.atramenta.net/lire/et-je-baise-tes-levres/35243

        Bonne lecture


      • guylain chevrier guylain chevrier 1er octobre 2011 16:57

        zelectron est incroyable, il relativise avec une désinvolture partisane des chiffres incontestables qui témoignent de la volonté de faire de l’école publique une école poubelle pour les milieux populaires et une école privée de plus en plus élitiste et agent de reproduction de l’inégalité des chances de l’autre. Ca dérange de le dénoncer, c’est sûr !

        Heureusement que Chalot est là pour nous remettre en mémoire quelques références incontournables pour penser les enjeux de l’école laïque, gratuite et obligatoire d’aujourd’hui et de demain, service public de l’éducation qu’est notre école de la République, celle du brassage d’une diversité qui doit pouvoir se retrouver dans nos valeurs collectives de Liberté, d’Egalité et de Fraternité avec un ascenseur social performant, qui donne à chacun une place dans l’ordre de la dignité de tous.

        GC


        • elec 42 elec 42 1er octobre 2011 17:19

          les grands perdants,comme d’habitude,se sont les élèves,les enseignants public comme privé défende un système dépassé depuis longtemps,un système qui défend le corporatisme et l’échec scolaire en général,un système manipulé par le syndicalisme tous puissant,les politique se taisent,trop peur des manifestations,impossible de réformer le système,demain les extrèmes....


          • Lalita 1er octobre 2011 23:22

            Personnellement je ne suis pas pour que l’argent collectif vienne financer les établissements privés.
             Bien sûr , la déliquescence de l’enseignement public va profiter au privé mais il faut rester honnête pour rester crédible. S’il y a plus de postes supprimés dans le public c’est à rapporter au nombre total de postes. Or, je pense qu’il y a davantage de postes dans le public...

            Pouvez vous apporter des précisions sur ces chiffres et leur source ?

            D’autre part, il existe plusieurs catégories d’établissements privés dont certains ne sont pas mieux lotis que le public.

            C’est surtout l’accès à un enseignement de qualité pour tous les enfants qui est menacé..


            • pissefroid pissefroid 2 octobre 2011 09:35

              Je crois qu’il faut revenir au réflexe républicain,
              argent public pour le public,
              argent privé pour le privé.


              • lesdiguières lesdiguières 2 octobre 2011 13:49

                Mes années 60 - Une histoire vécue, ... au lycée

                http://www.atramenta.net/lire/et-je-baise-tes-levres/35243

                Bonne lecture

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès