Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « Les trente glorieuses sont devant nous »

« Les trente glorieuses sont devant nous »

En ces temps où la victoire des socialistes en 2012 apparaît de plus en plus comme possible, il est permis de se poser la question de savoir ce qu'ils vont faire de cette victoire. Quelle politique réaliste est-il possible de réaliser pour sortir notre pays de l'impasse dans lequel il semble s'enfoncer depuis deux décennies ? Deux informations intéressantes sont venues alimentées la réflexion sur ce sujet du projet socialiste.

Tout d'abord signalons la parution aux Editions Rue Fromentin d'un ouvrage qui fait du bruit : "les Trente Glorieuses sont devant nous", écrit par Valérie Rabault et Karine Berger. Son éditeur résume le propos du livre : "Vous pensez que la France est en train de tomber. Qu’elle n’est plus qu’une puissance " has been " dans la compétition internationale, victime des marchés financiers et de la mondialisation.

Et si tout n’était pas joué ? Et si le scénario des " 30 Glorieuses " décortiqué par Jean Fourastié dans les années 70, se rejouait d’ici 2040 ?

C’est la thèse des auteurs de cet essai de politique économique qui va à l’encontre de la sinistrose ambiante, avec une approche et une écriture accessible et pédagogique.

Karine Berger et Valérie Rabault défendent l’idée que la France a les ressources pour relever le défi. A plusieurs conditions évidemment. En reprenant la main sur les choix d’investissements, d’éducation, de logement, d’immigration, de transports etc. En reconstruisant l’équilibre du fameux " modèle français " d’origine, déclinaison économique du liberté, égalité, fraternité. Car, après la crise financière de 2009, la France est à la croisée des chemins. Et peut changer le cours de son capitalisme. Concret, pragmatique, iconoclaste...et optimiste, le livre est l’histoire d’une réussite du pays encore possible...à condition que l’on s’en donne les moyens."

Les deux jeunes brillantes auteures sont membres du PS. Elles imaginent un cercle vertueux qui utiliserait une forme de planification, un boom du photovoltaïque, des transports du futur, de la recherche sur le vieillissement ... On apprécie qu'elles croient elles aussi à l'importance de la révolution écologique pour relancer le pays.

Mais le livre interroge : pour réaliser cela, il faut s'en donner les moyens, se donner les moyens d'une relance taylorienne qui débouche sur ce fameux cercle vertueux qui nous fasse sortir de la spirale du déclin.

Et c'est là qu'intervient notre deuxième information intéressante : Michel Sapin a été chargé par Martine Aubry d'évaluer les marges budgétaires sur lesquelles le PS pourrait s'appuyer pour construire son projet pour la présidentielle. Sapin vient de rendre ses conclusion : de 5 milliards par an à 0 selon l'évolution de la croissance française, 0 étant plus probable que 5 d'après lui, Fabius et Hollande étant d'accord avec ce pessimisme.

Autrement dit, la question qui se pose au Parti Socialiste (et à tous les autres partis aussi) est la suivante : comment construire un projet attractif pour les français qui permettent de déboucher sur un cercle vertueux sans avoir aucun moyens de relance ?

A cette question cruciale pour l'avenir du pays, on peux faire une seule réponse : il faut chercher des réponses dans ce qui coûte trop cher à notre pays, à ce qui le plombe depuis des décennies.

Les libéraux et l'UMP ont trouvé leur réponse depuis 2002, c'est l'Etat et les "charges sociales" qui plombent le pays. On laissera chacun juge de ces conclusions et des réponses qu'ils ont alors imaginées. 

Il m'en permis d'en suggérer une autre : ce qui plombe le pays, c'est le coût du pétrole et de toutes les ressources que nous gaspillons. Après tout, le pétrole c'est 50 milliard par an perdus (pour l'instant !). Il faut donc sortir des politiques prédatrices des ressources de cette planète en place depuis les 30 Glorieuses. Ces politiques sont devenus intenables dans un monde en plein développement et qui aspire à rejoindre nos démocraties.

La solution que je propose : taxer légèrement mais systématiquement l'usage de ressources non-renouvelables et non-recyclés, utiliser l'argent de cette taxation pour investir dans une économie circulaire et propre. On trouvera ainsi l'argent qui manque pour lancer le fameux cercle vertueux attendu. C'est par une politique volontariste de contributions incitatives ciblées que l'on avancera.


Moyenne des avis sur cet article :  1.76/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Kalki Kalki 8 mars 2011 12:32

    bla bla bla et bla et rebla et reblabla

    celui qui ne sait pas définir ce qu’il veut , ne sait pas ou il va

    et ici c’es droit dans le mur, en plein milieu, dans le mile

    il n’es pas question de croissance

    mais de répartition, de vie, et de démographie c’est déjà beaucoup

    et c’est simple si on avait des couilles de le faire

    je m’avance mais les gauchistes n’ont ni les couilles, ni les capacités cognitives pour comprendre tout ce que je viens de dire et lui donner plus d’importance qu’une pensé de groupe ( de merde )

    le fait est que on entend pas parlé d’ALLOCATION UNIVERSELLE A lA soit disant « gauche »

    on l’entend partout ailleurs

    du courrage les mec, des couilles bordel

    les gens attendent un dirigeants ( pardon c’est au masculin ) et pardon c’est quasi de la soumission fasse a l’autorité

    alors bon soit on laisse passé sarkozy ( encore, et encore et encore pour la 3 eme fois pour faire simple et gentil , bande de cons ) soit on se démerde et on fout meme une putain de marionnettte en avant du spectacle

    aloooooooo

    il y a des gauchos pour écoutes la voie de la raison
    ou ils préferent perdenrt parceque c’est plus facile, et puis c’est la faute a sarkozy, et les francais sont cons

    pour réussir il vous faudra plus que des conneries libérales bande de cons


    • Alpo47 Alpo47 8 mars 2011 13:10

      Formidable !

      Un politique rappelait récemment que 6,5 millions de Français gagnaient moins de 750€/mois. Chaque jour les prix augmentent et le pouvoir d’achat de la plus grande partie de nos concitoyens diminue, et l’auteur propose .... UNE NOUVELLE TAXE ...

      Effectivement, cette idée « curieuse » ne pouvait naitre que dans le cerveau d’un fonctionnaire dans sa bulle protectrice et déconnecté de la réalité.

      Une idée vraiment révolutionnaire. Vous en avez d’autres comme ça ?


      • ja.poirier 8 mars 2011 13:57

        encore des « économistes » qui oublient de parler de création monétaire ...
        vous le faites exprès ou c’est de l’incapasité ??? 


        • Ferdinand_Pecora 8 mars 2011 15:19

          L’Empire financier britannique leur fait peur car ils ont encore qqch à perdre.


        • DG. DG. 8 mars 2011 14:57

          "comment construire un projet attractif pour les français qui permettent de déboucher sur un cercle vertueux sans avoir aucun moyens de relance ?"

          tout est dit, pour cela il faut commencer par disposer du pouvoir politique et monétaire, pour pouvoir espérer faire quelque chose. autrement, l’Etat doit retrouver le pouvoir monétaire et se libérer de la tutelle de Bruxelle. autrement dans 50 ans on en reparlera encore.


          • Ferdinand_Pecora 8 mars 2011 15:22

            Je me dois de répéter mon commentaire précédent : l’Empire financier britannique leur fait peur car ils ont encore qqch à perdre, donc ces hommes et femmes politiques ne bougeront pas.

            Le seul qui ait à la fois la qualité de caractère à la hauteur de l’Histoire ET rien à perdre, c’est Jacques Cheminade.


            • LE CHAT LE CHAT 8 mars 2011 15:50

              En ces temps où la victoire des socialistes en 2012 apparaît de plus en plus comme possible,

              aux dix premiers mots , on voit tout de suite qu’il s’agit de science fiction !


              • kéké02360 9 mars 2011 08:47

                Ouais , le ridicule ne tue pas , nous en avons une fois de plus la preuve !!!!!!!  smiley

                Encore un surdoué qui vit dans son monde ......, à ce stade là c’est plus de la science fiction , c’est de la science friction smiley

                Tous les matins au réveil les huiles socialistes se frictionnent pour sentir leur corps , vérifier qu’ils existent .............................. smiley 


              • dr lamy 8 mars 2011 18:55

                Je lis beaucoup de réactions hostiles, voire grossières, émanant, j’en suis certain, de personnes qui n’ont pas lu le bouquin de Berger et Rabault ! Même impression qu’après la sortie du livre de Picketty and Co sur la réforme de la fiscalité...Ce sont des « pistes » et non pas des démonstrations complètement bordées ! Et puis la finance et l’économie mondiales, disciplines ardues en matière de prospèctives, sont dans une telle impasse que les « donneurs d’idées » sont les bienvenus même si l’utopie est parfois difficile à assumer : elle a au moins le mérite de tenter de remonter les thymies de nos compatriotes, le « moral-français-moyen » êtant, parait-il, un des plus mauvais parmi les pays développés !


                • Peretz Peretz 9 mars 2011 21:01

                  J’ai lu le bouquin, avec un intérêt mitigé. C’est bien écrit. Mais tout se résume à un vague « y a k ». Certes l’optimisme est important en économie. mais il ne faut pas inverser le sens du « cause à effet ». C’est quand ça va bien qu’on est optimiste et que cet optimisme pousse dans le bon sens et non le contraire. Il manque donc à ce bouquin des propostions concrètes de macroéconomie pour relancer la machine. Dommage, car les trente glorieuses sont un excellent modèle pour tirer des conclusions concrètes et les auteures ont normalement les capacités à les analyser.


                • TSS 9 mars 2011 10:09

                  depuis 30 ans 10% de l’argent produit est passé du travail aux actionnaires !!

                  Selon jean Arthuis cela fait entre 100 et 150 milliards d’€ .La solution est là ,

                  en rendant cet argent au travail,il n’y aurait plus de problème de SS ni de retraite et le reste

                  servirait à l’investissement... !!


                  • kitamissa kitamissa 9 mars 2011 11:22

                    si c’est un pastiche ou un poisson d’Avril anticipé.....rions ensemble ! 


                    la prochaine victoire des Socialistes ? rien que ça ? quelles sont leurs propositions pour améliorer la situation actuelle dans laquelle la France est plongée ? pas que la France d’ailleurs !

                    quelle est leur réponse aux événements qui se passe dans le Monde Arabo-Musulman ? on les prends tous chez nous , c’est ça ? et tous fonctionnaires ? c’est ça ? non merci ! on a déjà donné !

                    un retour des Trente Glorieuses ? ben voyons ! faudrait déjà faire revenir le boulot ici, Jospin et Aubry ont tout fait pour que les entreprises délocalisent ! 

                    vous êtes un doux rêveur Monsieur Rcoutouly ! 

                    le monde actuel,c’est pas Bisounours, et l’utopiste c’est pas un métier !

                    • Yohan Yohan 9 mars 2011 11:32

                      De doux rêveurs. L’utopie bisounours dans toute sa splendeur.
                       « En reconstruisant l’équilibre du fameux » modèle français « d’origine, déclinaison économique du liberté, égalité, fraternité » : A minima pour y parvenir il faudrait commencer par virer les gouvernants des trente dernières années, endiguer le communautarisme programmé et se mettre au travail. Autant de choses impossibles à exiger chez nous


                      • kitamissa kitamissa 9 mars 2011 12:13

                        ce qui est amusant chez les rêveurs de Gauche,c’est qu’ils gardent en tête ces images d’Epinal,ou plutôt ces affiches propagandistes où l’on voit dans un village ensoleillé des enfants de toutes couleurs jouer dans la cour d’école,tandis que les parents : hommes chevelus et femmes légères ,personnes âgées propres sur elles attendant leur progéniture avec le sourire aux lèvres devant les grilles ,dans ce monde idéal ou tout le monde serait fonctionnaire à 25 heures hebdomadaires et pourrait vivre son temps libre en se rendant à la maison du peuple lire les oeuvres du bienveillant Marx et participer avec les enfants aux jeux collectifs organisés par la cellule locale du collectif PS-PC en chantant ensemble l’Internationale dirigée à la baguette par le commissaire du peuple du quartier , chargé de sauver des âmes en perditions qui auraient la fâcheuse idée de s’égarer dans des pensées libérales !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès