Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les trotskistes

Les trotskistes

Cet article, rédigé pendant la campagne présidentielle de 2007, mérite d’être relu dans le contexte sarkozyen de succès de Besancenot.

En ce très attendu printemps de France, un, deux ou deux et demi candidats se réclamant du trotskisme chercheront à se faire élire à la présidence de la République, bénéficieront d’un financement public de leur campagne et se pavaneront sur tous les plateaux de télévision, même les plus capitalistes, au bénéfice de l’égalité des temps de parole (mollement) imposée par le CSA. Déjà, parce que ce n’est pas leur coup d’essai, les trotskistes, dont la chère Arlette, qui disputerait à feu l’abbé Pierre la sympathie des Français, ont exposé leur programme à d’innombrables reprises.
On ne peut qu’admirer l’excellente formation militante dont bénéficient ces candidats, Laguiller ou Besancenot, pions visibles de partis toujours semi-clandestins dirigés par des inconnus. Je suis toujours bluffé par la fluidité du discours de Besancenot, résultat d’une très impressionnante conscientisation politique (désolé, j’emprunte la définition à LO plutôt qu’à la LCR), qui reste la marque de fabrique de Trotsky, le co-fondateur du communisme de gouvernement avec Lénine.
 
Léon Trotsky, comme il se faisait appeler, est le fondateur de l’armée rouge et l’homme de l’alliance entre menchevisme et bolchevisme, le principal théoricien du communisme pratique et « religieux ». Pour replacer le personnage, dont il est de bon ton d’oublier les turpitudes au motif qu’il ne s’entendait pas avec Staline (parce que celui-ci était, de son point de vue, un suppôt de la bourgeoisie honnie), quelques-unes de ces citations s’imposent : « L’État ouvrier se considère en droit d’envoyer tout travailleur là où son travail est nécessaire. Et pas un socialiste sérieux ne viendra dénier au gouvernement le droit de mettre la main sur le travailleur qui refusera d’exécuter la tâche qu’on lui a dévolue. », ou « (C’est) la guillotine, cette remarquable invention de la Grande Révolution française, qui a pour avantage reconnu celui de raccourcir un homme d’une tête, qui sera prête pour nos ennemis. » ou bien encore « La calomnie ne peut être une force que si elle correspond à un besoin historique » ou encore « Notre parti ne se refusait pas à conduire le prolétariat à la dictature en passant par la démocratie ; il se rendait un compte exact des avantages offerts à la propagande et à l’action politique par une semblable transition ».
 
J’arrête là les citations sachant qu’un bon militant trotskyste passera si nécessaire sa nuit à venir démontrer ici que Léon est infiniment bon et qu’il s’agit en fait d’un grand humaniste tout empreint de mesure et de poésie de la vie. Je veux juste expliquer à quel type de mythe fondateur les trotskystes se réfèrent. Les trotskistes voient l’échéance électorale dans un pays comme un problème pratique à résoudre, non comme une obligation démocratique, surtout dans des pays où ils considèrent la constitution comme réactionnaire et anti-ouvrière. Tenons-le nous pour dit.
L’héritage trotskyste est particulièrement vivant en France pour des raisons remarquablement analysées par M. Lazar à l’académie des sciences morales et politiques. Une kyrielle de journalistes, artistes, politiques ou professeurs sont formés à cette matrice efficace dans notre pays. La grande force de ces milieux ultra-minoritaires est l’utilisation de l’entrisme et de l’agit-prop, littéralement dérivée du Département pour l’agitation et la propagande, organe des Comités centraux et régionaux du Parti communiste de l’Union soviétique. Il s’agit là d’une stratégie marketing perfectionnée, si possible provocatrice, visant à sur-représenter une thèse minoritaire en frappant et choquant l’opinion. Deux spécialistes contemporains de cette manipulation des esprits sont Act-Up et RESF, deux groupuscules bien ficelés par des trotskystes pur jus.
Méfiance, donc ! Puisque des partis se réclamant sans vergogne de l’un des pères de l’idéologie la plus mortifère de l’histoire de l’humanité sont encore légaux en France, soyons lucides et combatifs. Trotsky n’a pas le monopole de la tactique politique, démontrons le !
Staline aurait été bien inspiré, pour une fois, de finir le boulot : le trotskysme a malheureusement de beaux jours devant lui, étant profondément mondialiste, haïssant la nation et les références « bourgeoises » que sont la patrie, Dieu et la famille.

Moyenne des avis sur cet article :  2.81/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • Kalki Kalki 2 avril 2009 12:54

    Ok vous êtes contre le trotskisme .

    Et etes vous contres les autres idéologies ?


    • 1984 2 avril 2009 13:13

      "Cet article, rédigé pendant la campagne présidentielle de 2007, mérite d’être relu dans le contexte sarkozyen de succès de Besancenot."

      Pourriez vous être plus explicite ???


      • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 2 avril 2009 15:13

        C est pourtant clair. Sarkozy fait tout pour que le postier de Neuilly, ait la parole, pour diviser le PS, pour mettre en valeur la soit disante non existence dune alternative au Sarkozysme . En occultant le Modem (18% a la presidentielle contre 10% pour les trotskystes), en empechant les ultra liberaux de ne serait ce que pouvoir se presenter a la presidentielle (Edouard Fillias, d’Alternative Liberale, a rapporte des pressions faites sur les maires), Sarko garde les cartes en main et fait le vide. Dans ce contexte, Besancenot est une carte qu il joue a la fois pour rassembler son camp (faire peur en agitant le chiffon rouge de lextreme gauche), diviser ses opposants de gauche et surtout, puisqu en realite Sarkozy comme Besancenot sont des ultra etatistes , faire passer des mesures de plus en plus interventionnistes.


      • Christoff_M Christoff_M 5 avril 2009 04:41

         Sarko met en avant le postier "travailleur" dans ses reves sachant qu’il n’a aucune chance d’arriver au pouvoir !

        il a beaucoup de point commun avec mitterrand qui se servait du FN pour exploser la droite !!

        Je parie que ces deux hommes se connaissent tres bien !! Besancenot a pour mission en cas de crise de ramener les brebis extremistes dans un parti défini et normé, de les cadrer !!

        je crois que ce qui fait on ne plus peur à nos élites européennes c’est un extremisme de gauche ou de droite non raccordé à un parti et tournant a la clandestinité et au radicalisme non maitrisable !! d’ou la sévérité face à Coupat qui fait bien plus peur à un Besancenot gentillet et visible !!


      • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 6 avril 2009 09:29

        tres juste ce laius sur Coupat. Donc ne nous laissons pas manipuler. Le depot de la poste de Nanterre est dans le 92 et Besancenot etait etudiant a Nanterre. Sa proximite vec Sarko est geographique, et aussi intellectuelle : tous deux pensent que l’individu doit s’ecraser devant le Politique.


      • jakback jakback 2 avril 2009 13:19

        Trotskisme, Stalinisme, Marxisme, Communisme Nazisme et autres ismes, doivent être combattus avec la plus grande détermination, cette engeance ne souhaite, que Sang, Larmes, Sueurs, pour ceux qu’ils prétendent défendre. Le Diable avance toujours masqué. smiley


        • Trashon Trashon 2 avril 2009 13:24

          vous avez oubliez capitalisme et libéralisme.

          Non non ne me remerciez point smiley


        • Ramila Parks ramila 2 avril 2009 17:55

          anti-besancenisme ça existe ?
          Parce-que comme tartuffe ce pseudo-révolutionnaire , envoyé spécial de Drucker à Paris Match, est quand m^me symbolique de la période actuelle. Une vaste escoquerie à lui tout seul ce mec là

          Merci à l’auteur pour l’article


        • morice morice 2 avril 2009 22:47

           chanteclérisme, bientôt : on vous salue, mr chantecler.... !!! 


        • LE CHAT LE CHAT 2 avril 2009 13:55

          le Che qui est devenu une icône romantique bobo arborée fièrement par les trotskistes est pas vraiment plus cool que Trostki ! dans le discours NPA ou LO , il y a le soutien aux travailleurs et la lutte anti sarko , mais on ne parle guère des choses qui fâchent et qu’on cache , l’idéologie totalitaire dont les militants discutent à l’abri des regards au fond des cellules marxisantes !


          • ltrobat ltrobat 2 avril 2009 20:48

            Tout le programme du Che tient en ces quelques mots par lui prononcés :
            "Nous avons fusillé, nous fusillons et nous fusillerons encore".
            Il est évident que parmi la cohorte (en majorité de bobos et d’étudiants) de ceux qui ont rejoint le NPA ces 12 derniers mois, il n’y en a pas 10% qui souhaiteraient réellement vivre dans une société organisée selon les principes d’Ernesto Guevara...


          • Le péripate Le péripate 2 avril 2009 14:16

             Remarquable analyse de Lazare, que je ne connaissais pas. Merci.

            Concernant, les intellectuels, il faudrait compléter par l’étude du "gramscisme", autre intellectuel communiste, peu connu, mais dont l’influence en France est à mon avis très sous-estimé.


            • Le péripate Le péripate 2 avril 2009 15:36

               Va en paix, et que le Marché te protège. smiley


            • sisyphe sisyphe 2 avril 2009 15:55

              par Le péripate (IP:xxx.x53.173.212) le 2 avril 2009 à 14H16

              Remarquable analyse de Lazare, que je ne connaissais pas. Merci.

              Décidément obnubilé par sa pensée magique et biblique, le peripateticien confond le Lazar de l’article, et Lazare, le ressuscité... 
              Allez, peripate, lève toi et marche ... 
               :())


            • Le péripate Le péripate 2 avril 2009 16:25

               Le psy t’a donné l’autorisation d’aller sur internet ?


            • Ramila Parks ramila 2 avril 2009 17:56

               smiley
              très amusant et tellement vrai


            • William7 3 avril 2009 08:08

              Une pensée paradoxalement très gramsciste ! :)

              Dans la discussion scientifique (...) on se montre plus « avancé » si on se pose du point de vue que l’adversaire peut exprimer une exigence qui doit être incorporée, soit même comme moment subordonné, dans sa propre construction. Comprendre et évaluer de façon réaliste la position et les raisons de l’adversaire (et quelquefois est adversaire toute la pensée antérieure) signifie précisément être libre de la prison des idéologies (dans le sens détérioré d’aveugle fanatisme idéologique), c’est-à-dire se poser d’un point de vue « critique », l’unique point de vue fécond dans la recherche scientifique..

              (Antonio Gramsci, il Materialismo storico e la filosofia di Benedetto Croce, p. 21 ; cité
              par J. M. Piotte, la Pensée politique de Gramsci, Paris, Anthropos, 1970, p. 27.)


            • logan 2 avril 2009 14:16

              les attaques contre les figures historiques de la gauche ne cesseront donc jamais ?

              triste droite


              • glouglou 2 avril 2009 14:39

                Article de propagande sarkosiste...Besancenot n’est qu’un épouvantail pour diviser la gauche et faire réelire qui on sait,même stratagéme que mitterrand avec le FN dans les années 80....on s’en bat les cacahuétes de Besancenot,le vrai avenir passera par l’altermondialisme,qui eux ont des solutions aux problèmes,ne vous déplaise !! ni communisme ni capitalisme,C’EST CLAIR !!


                • LE CHAT LE CHAT 2 avril 2009 15:32

                  @léon

                  puissent tes articles sur les instruments de musique adoucir les moeurs des trotskistes ! smiley


                • sisyphe sisyphe 2 avril 2009 15:50

                  Houla ; ça fait peur, cet article !

                  Je vais aller chercher des produits anti-trotskystes, pour me protéger... 

                  Ca se trouve où ? 

                  Chez Hediard ? 


                  • LE CHAT LE CHAT 2 avril 2009 16:10

                    tente sur e-bay ! smiley 

                    après une pulvérisation sur le gochiste , voilà ce qu’on obtient !  smiley
                    http://4.bp.blogspot.com/_DqdrU_faXjM/RhQTQFNRkfI/AAAAAAAAAW8/SJybZU5qeaE/s 200/bisounours.jpg


                  • Vinrouge 2 avril 2009 17:10

                    A vous tous qui vous moquez allègrement de Picon-Bière (désolé pour votre pseudo cher auteur, mais il y ressemble tellement : coïncidence ???)

                    Vous êtes les premiers à dire qu’il faut un monde coopératif et collaboratif : si vous raillez, insultez ou méprisez des gens comme l’auteur parce qu’au fond vous n’êtes pas d’accord avec lui, il n’y a aucune chance qu’aucune collaboration ne naisse !! La société est remplie de gens avec lesquels vous ne pouriez pas être d’accord sans débat, sans discussion...
                    Vous trouvez son propos simplet ? Expliquez lui, il n’a rien fait de mal, mais il n’a peut-être pas une connaissance aussi profonde et détaillée que la votre de qui est Trotsky et de ce qu’est son idéologie smiley





                    • Hieronymus Hieronymus 2 avril 2009 17:10

                      Bonjour
                      le trotskysme, c’est la nostalgie des "lendemains qui chantent"
                      le camarade Bronstein etait un grand admirateur de la revolution francaise et en particulier de la terreur, si ds le duel impitoyable entre Staline et Trotsky, c’est ce dernier qui l’avait emporte combien de millions de morts y aurait il eu ? qui sait peut etre encore plus .. un Polpot russe
                      et nos trotskistes d’aujourd’hui, tous ceux qui revent d’un "revolutionnaire pur" auraient reporte leur fantasmes sur Staline et se declareraient "staliniens" de la revolution intacte et non-pervertie ..
                      pour ceux qui n’aiment pas lire, il y a cette conference enregistree de Marc Lazar
                      http://www.canalacademie.com/Trotsky-les-Trotskistes-et-la.html


                      • non666 non666 2 avril 2009 18:46

                        Quelques rappels sur le trotskysme :

                        1) Ayant été purgé par les staliniens (il faut savoir arreter une revolution...) , ils se parent tous d’une virginité qui pretend les mettre hors de cause des crimes du communisme, du temps de l’union soviétique.
                        Ils oublient souvent que la chasse des libertaires, de Bakounin, des russes blancs et des koulaks est de leur fait.

                        2) Si ils sont divisés aujhourd’hui, c’est essentielement pour des raisons de pouvoir et de guerre de chapelle. Comme les eglises protestantes, les trotskystes ont des problèmes internes qui font qu’ils remarquent plus leurs diffrences que leurs ressemblances.
                        Il y a fondamentalement 3 confessions :

                        a) Le clergé regulier : c’est LO.
                        Le fait qu’une parti d’entre eux vit reclu, dans un chateau du 77, menant une vie spartiate et monacale le laissait déjà penser.
                        Le fait que l’autre partie fait voeux de celibat, renonce a faire des enfants quand ils agissent dans le monde reel montre l’autre partie de cette chapelle : les precheurs

                        b) Le clergé regulier : C’est la LCR.
                        Comme de bons curés, ils sont dans chaque paroisse, chaque syndicat, agissant a visage decouvert.
                        ..Sauf dans la CGT comme chacun le sait d’ou ils furent historiquement chassés par les commissaires politiques du PCF.
                        Avec le declin du PCF, il etait deja evident qu’ils auraient le plus de potentiel de conversion.
                        Le PCF, en effet, a l’ecoute de la ligne directe avec un kremlin qui ne leur donne plus d’ordre , ne pouvait que decliner. Quand on coupe la tete, le corps ne tarde pas a mourir !

                        c) le Clergé "infiltré"  : c’est le PT
                        Comme des parpaillons chassés par l’Inquisition, le PT ne reapparait qu’a certaines elections.
                        Le reste du temps, il semble disparaitre.
                        Sauf que les "Lambertistes", comme certaines branches de l’extreme droite a certaines epoques pratiquent "l’entrisme" dans de grands partis pour "inflechir" leur politique.
                        On connait tous Jospin, Dray et quelques autres.
                        Certains ont meme infiltrés les copains de l’eglise voisine avant de finir au PS ....
                        Il se dit aussi beaucoup que le PT ne serait qu’une des officines de la CIA en France montée à une epoque ou ils avaient peur de voir la France basculer du coté des mechants rouges avec le couteau entre les dents. Leur methode de recrutement (les fameux "cornacs" invisibles) n’etant la que pour mieux dissimuler les tireurs de ficelle tout en pretendant faire de la guerre revolutionnaire.
                        Ainsi la CIA vidait partiellement le potentiel de gauchiste du pays tout en le reconstituant sous la forme d’un des ennemis mortel des communistes staliniens : les trotkistes


                        Aujourd’hui, la branche "regulière", incapable de se multiplier convenablement en periode de crise perd de l’influence en meme temps que se retire de la scene la seule qui avait reussit à rendre cette branche connue :Arlette la mitraillette !

                        Le PT n’envoit comme par hasard qu’un individu mediocre defendre ses couleurs contre LE Sarkozy que la CIA a mis en place....

                        Mais le petit facteur, marionette de krivine depuis le debut semble desormais etre en passe d’etre beaucoup plus que cela. La LCR, parti de curés precheurs rassemble desormais aussi bien ses anciens rivaux trostskistes que les perdus du communisme made in Moscou.

                        Le PS misait sur la division de ses rivaux a gauche pour leur voler leurs voix, comme dab : pas de bol, ce seront probablement les divisions des elephants du PS qui faciliteront le score du NPA.

                        A gauche les jeux sont faits : le NPA va contribuer a finir de ridiculiser le PS.



                        • Reinette Reinette 2 avril 2009 22:30

                          à NON666

                          Vous êtes sûr de ça : Le clergé regulier : c’est LO.
                          Le fait qu’une parti d’entre eux vit reclu, dans un chateau du 77

                           ?

                          car sans chercher beaucoup j’ai trouvé ceci : pas 77 mais Presles Val d’Oise.

                          Fête de LO 2009


                          Un mensonge assez souvent répété devient une vérité

                        • snoopy86 2 avril 2009 19:09

                          @ L’auteur

                          Ne crachez pas sur Trotsky. Plus qu’un idéologue c’était un fantastique organisateur, un pragmatique, qui sut transformer une bande de soiffards et d’exaltés en une redoutable armée, notamment en la faisant obéir à d’anciens officiers tsaristes sous contrôle "idéologique" des fameux commissaires politiques.
                           
                          Sans lui, les choses auraient probablement tourné au profit des blancs, Lénine, n’étant qu’un pitoyable scribouillard intello de type agoravoxien. Il suffit de regarder ce qui s’est passé en Allemagne quelques mois aprés.

                          Je vous conseille la lecture du remarquable bouquin de Dominique Venner :
                          Les Blancs et les Rouges : histoire de la guerre civile russe, 1917-1921

                          Il est tout à fait regrettable qu’il ait choisi le mauvais camp .

                          Mais nous devons nous inspirer de ses méthodes pour préparer la contre-révolution.
                          Ceci posé, Besancenot n’est pas Trotsky, ce ne devrait pas être trop difficile smiley


                          • Marianne Marianne 2 avril 2009 20:29

                            A moins que les déçus du PS aillent voir ce qui passe de ce côté-là :

                            http://www.frontdegauche.eu/


                          • ASINUS 2 avril 2009 20:31

                            yep plutot d accord avec snoopy , organisateur et stratege avec une vision moderne de la psychologie
                            des masses militaires , recuperation des specialistes blancs , son train blindé est une trouvaille d instrument de propagande , la création et l elaboration de la tchéka jusque dans l uniforme demontre ces capacités d organisateur et de frapper les esprits, cet admirateur de la revolution française avait tiré les leçon de la levée en masse et de la loi d amalgame de fevrier 1793
                             

                            *commentaire techniques je n ai pas les connaissances politiques pour juger du reste


                          • morice morice 2 avril 2009 22:50

                            " Lénine, n’étant qu’un pitoyable scribouillard intello de type agoravoxien. "

                            purée, il a eu qui comme prof d’histoire celui-là ??? Napoléon ? Petit bonhomme, le jour où tu écriras comme Lénine n’est pas encore arrivé.


                          • snoopy86 2 avril 2009 22:53

                            Je sais qui j’ai eu comme prof d’histoire et je sais aussi à quel prof d’histoires mes enfants ont échappé smiley

                            Te prends tu pour Lénine Momo ?


                          • snoopy86 2 avril 2009 22:56

                            Bonsoir Léon

                            J’ai dévoré ce bouquin où l’on découvre comment un siécle d’histoire russe et mondiale se joue à trés peu de choses. N’en déplaise à Momo, sans Trotsky, Lénine n’aurait pas tenu bien longtemps...


                          • William7 3 avril 2009 08:12

                            LIre aussi, pour aller au-delà de la pathétique propagande droitière ;

                            "Le siècle soviétique" de Moshe Lewin


                          • Le péripate Le péripate 3 avril 2009 08:26

                             Ne pas oublier l’excellentissime "Le passé d’une illusion" de François Furet, pour comprendre la persistance de la religion communiste. Et, pour se débarrasser définitivement du matérialisme historique, l’incontournable "Misère de l’historicisme" de Karl Popper.

                             smiley


                          • ASINUS 3 avril 2009 10:51

                            @Péripate , vous seriez étonné du nombre de trotskystes que vous et les votres avez convertis en
                            " liberal libertarien"


                          • ASINUS 3 avril 2009 11:10

                            tribun , orateur ecrivain peut etre mais stratege surement pas en se basant uniquement sur les fait techniques et historiques lenine et staline comme strateges comme organisateurs n arrivaient pas
                            a la cheville de Trotsky , les bolcheviks sont passés au moins trois fois a deux doigts de l anéantissement
                            grace aux bevues et aveuglement de Lenine qui par ailleurs aurait préféré le peuple allemand pour SA
                            revolution mondiale , il meprisait et doutait des compétences russe lors meme que bronstein " ce juif"
                            puisait dans l imaginaire russe " uniforme ,couvre chef ,salut" pour reconstituer l armée rouge tout en
                            n oubliant pas de carresser l irrédentisme des peuples asiatiques pour les gagner a la révolution,
                            plus que des defaites ce sont les promesses de Trotsky qui déliteront les unités asiatique du baron 
                            Ungern .La férocité et les capacités des nouvelles unités de l armée rouge crées par trotsky sauveront
                            le pouvoir bolchevik d epreuve comme Kronstad , Makno en Ukraine et les armées blanches de siberie , a contrario gerée depuis le kremlin par la ligne lenine la campagne de pologne s averrera une catastrophe

                             


                          • Matéo34 Matéo34 2 avril 2009 19:14

                            Le plus drôle dans l’article, c’est les liens vers "alternative libérale".... Ou comment dénoncer le communisme en utilisant la même réthorique que les staliniens.

                            Pas sûr que chimblik avance....

                             smiley smiley

                            Matéo 34


                            • delamothe delamothe 2 avril 2009 19:24

                              Moi je suis un grand fan de Staline et ça me donne la banane de savoir que ce type et son pays a écrasé Hitler et s’est moqué des ricains avec une maitrise implacable. Ceux qui détestent le petit père du peuple sont soit des troskistes , des sionistes , des nazis ou des soc dem et ça m’arrange ....


                              • TSS 2 avril 2009 20:06

                                le trotskysme, c’est la nostalgie des "lendemains qui chantent"

                                le liberalisme c’est la réalité du gouffre des "lendemains qui plongent"


                                • jaja jaja 2 avril 2009 20:47
                                  "Staline aurait été bien inspiré, pour une fois, de finir le boulot : le trotskysme a malheureusement de beaux jours devant lui, étant profondément mondialiste, haïssant la nation et les références « bourgeoises » que sont la patrie, Dieu et la famille."

                                  De Pétain à tous les chefs de l’OAS en passant par tous les héros adulés par l’auteur quel facho n’aurait pu signer ces trois dernières lignes de l’auteur ?

                                  On a là toute l’imagerie classique de l’extrême droite dans ces trois misérables lignes... le rêve de massacre (ici des Trotskistes), Famille Patrie.... et Dieu appelé à la rescousse...

                                  Ce texte qui ne mérite pas réponse politique, l’auteur prêtant allègrement des notions politiques étrangères à ceux qu’il stigmatise (les trotskistes dans cet article sont "mondialistes" et non pas internationalistes comme ils se définissent eux-mêmes. Notre "journaliste" ne comprend sûrement pas qu’il s’agit là de concepts antagoniques... mais bon... passons..).

                                  Bof finalement cet article qui se veut haineux prête plutôt à sourire...


                                   
                                  			 		 	

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès