Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les Verts : ennemis du peuple et de la nation ?

Les Verts : ennemis du peuple et de la nation ?

Bien sûr, la question est dure. Mais après avoir entendu Jean-Vincent Placé demander le retour de la famille de Léonarda, inviter les lycéens à manifester pour cela, et traiter par le mépris la difficulté des agriculteurs et suite à un débat avec une député écologiste sur Lampedusa, la question mérite d’être posée.

Placé : Bisounours pour les hors-la-loi, Attila pour les agriculteurs
 
Il faut vraiment écouter l’interview hallucinante de Jean-Vincent Placé sur RTL, qui a plusieurs fois laissé Jean Michel Aphatie sans voix. Il n’est pas possible de trouver meilleure illustration de mon papier sur « cette gauche qui préfère les immigrés illégaux aux classes populaires  ». Tel César dans son cirque, le président du groupe EELV au Sénat a levé le pouce pour la famille de Léonarda, demandant à la faire revenir et n’hésitant pas à appeler à la mobilisation des lycéens pour faire changer François Hollande d’opinion sur cette mauvaise décision, et faire un « geste humain  ».
 
Mais quand Jean-Michel Aphatie lui a parlé des difficultés des agriculteurs, accentuées par la mise en place de l’écotaxe, là, aucune compassion. Jean-Vincent Placé affirme qu’elle doit être mise en place depuis 2011, qu’il faut assumer et qu’il s’agit d’une demande catégorielle  ! Ce faisant, il ne se rend même pas compte de l’immense contradiction de ses positions. Pour lui, il faudrait donc être indulgent pour la famille de Léonarda, qui n’a pas fait grand chose pour s’intégrer mais qui a été logée, nourrie et éduquée par la France, quitte à ne pas respecter pas moins de 6 décisions administratives et judiciaires  ! Mais il faudrait respecter le droit pour les agriculteurs, malgré leurs souffrances ! Ubuesque et révélateur.
 
Le sacrifice des classes populaires et moyennes

En fait, tout ceci m’a rappelé le débat que j’avais eu sur France 24 à propos du drame de Lampedusa et où une députée écologiste néerlandaise tenait des propos comparables. De manière prévisible, elle proposait d’accueillir les clandestins qui avaient été sauvés, affirmant que cela ne faisait pas tellement de monde. Mais ce faisant, elle en négligeait les conséquences. D’abord, cela pourrait créer un appel d’air et faire venir beaucoup plus de clandestins. Et donc plus de drames comme celui de Lampedusa et plus de morts. C’est la fermeté qui limitera le nombre de victimes et non pas une compassion, certes compréhensible humainement, mais contre-productive et insensée aujourd’hui.

Plus loin, nous étions d’accord pour reconnaître aux pays africains le droit de se protéger, notamment leur agriculture, mais elle souhaitait parallèlement que nous levions nos protections, notamment en matière agricole ! Bref, dans le monde des Verts, si les plus riches profiteraient d’un monde sans frontière, ce serait un cauchemar pour les classes moyennes et populaires, exposées à la concurrence des pays émergents tout en devant financer par leurs impôts l’arrivée de tous les clandestins qui le souhaitent (on ne comprend pas bien les limites que les Verts mettraient aux phénomènes migratoires).

Les Verts auraient pu comprendre que la nation peut être au service d’un plus grand respect de l’environnement. Mais non, leur internationalisme obtus le leur interdit. Et au fond, plus qu’écologistes, ils sont aujourd’hui un parti ultra-libertaire. ELSL, Europe Liberté Sans Limite, leur conviendrait mieux qu’EELV.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.7/5   (86 votes)




Réagissez à l'article

99 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 24 octobre 2013 11:41

    tout à fait d’accord , ces bouffons gauchistes opportunistes et libertaire ont totalement décrédibilisé l’écologie politique !
    c’est un concours de surenchère permanente entre Placé , Duflot , CohnBendit , Durant , Joly , Mamère à celui qui sortira la plus belle connerie !


    • Croa Croa 24 octobre 2013 22:54

      Oui mais pas sur les critères choisi par l’auteur !


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 25 octobre 2013 09:45

      l’orgueuilleux « placé » en est l’exemple........................... ...

      LUI ET SES AMIS DU GOUVERNEMENT VERT REPRESENSENTENT 1% DES VOTANTS ET VONT DETRUIRE LE RESTE DE CE QUI MARCHE ENCORE EN FRANCE : l’agroalimentaire breton va crever de leur ECOTAXE

      BOBOS ECOLOS DES VILLES VENEZ VOIR DANS LES CHAMPS AVANT DE TOUT CASSER ET APRES CHIRAC...SARKO VOUS ALLEZ ACHEVER LA FRANCE


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 25 octobre 2013 09:48

      IL EST TRES DUR DE FAIRE TRAVAILLER LES FRANCAIS ALORS LES ROMS !!!!!!!!!!!!!


    • gotjy gotjy 27 octobre 2013 16:00

      Doux rêveurs,utopistes..........NON,ils savent encaisser les deniers de l’état,donc les nôtres,indemnités de ministres,de sénateurs,de parlementaires,avec 3% de suffrage,et que font-ils ?RIEN ce sont des parasites malfaisants qui se croient indispensables dans le paysage politique actuel.ALLER, DEHORS tous.


    • Yohan Yohan 24 octobre 2013 11:43

      Les Kmers verts aiment autant le pouvoir que le fric. Ce sont des bobos nantis, ils n’ont que de la gueule...mais l’écologie ils s’en foutent comme de leur première chemise Dior


      • amipb amipb 24 octobre 2013 13:18

        Tiens, toujours les mêmes lubies, les mêmes termes.

        Dites-nous donc combien de morts ont fait les fameux « khmers verts », ceux qui pensent à l’avenir de la planète et à leurs enfants ?


      • Gemini Gemini 24 octobre 2013 13:58

        Vous écrivez exactement ce que je souhaitais exprimer.

        Placé ne représente que lui-même. Ce guignol est autant écologiste que je suis frontiste. C’est hélas le cas pour la plupart des apparatchiks actuels chez les verts, que ce soit Duflot et sa clique, Cohn-Bendit, ou Canfin.

        Donc, non, les écologistes ne sont ni les ennemis du peuple, ni de la nation. Ce sont même les seuls à être réalistes et à chercher des solutions pour nous permettre de continuer à vivre sur notre planète.

        Mais assimiler les apparatchiks d’EELV à des écologistes … comment dire …


      • matador matador 24 octobre 2013 19:38

        même pas honte ?


      • ZenZoe ZenZoe 24 octobre 2013 11:46

        Je ne vois qu’une seule explication.
        EELV est une troupe d’infiltrés payés par des lobbies.
        La stratégie ? Faire passer les écolos pour des cinglés de première afin de pulvériser les causes qu’ils défendent. Succès sur toute la ligne, on s’incline !


        • Yohan Yohan 24 octobre 2013 11:53

          Désolé, ils n’ont pas besoin de nous pour flinguer leur cause. Inutile de rappeler les crasses qu’ils ont fait à Hulot, les petites combines de Florence Lamblin, les flinguages en règle au sein du parti.



        • Laurenzola Laurenzola 24 octobre 2013 13:59

          Si au sujet d’EELV, un doute sur leur intentions pouvait encore subsister, aujourd’hui je pense que votre commentaire n’a plus rien d’ironique, juste un constat.

          Quelle tragédie politique devons nous encore supporter avant l’écroulement final ?


        • Alpo47 Alpo47 24 octobre 2013 11:54

          La réalité électorale place les verts aux alentours de 3% des votants. Insignifiant.
          Or, beaucoup de gens sont sensibles aux arguments écologiques, mais ils sont servis chez nous par des gens qui ne recherchent que des places, élus ou ministres. Ils n’existent encore que parce qu’ils servent de supplétifs aux « socialistes ».

          Totalement discrédités, donc.

          De plus , les représentants écologistes parviennent à un tel point de nullité dans leurs propositions que celles ci se bornent invariablement à ... créer sans cesse de nouvelles taxes. Pas difficile de comprendre qu’ils provoquent essentiellement un ras le bol et un rejet.

          J’ajoute que lorsque l’on voit Cecile D, leur ministre de ... je ne sais plus quoi, on peut se demander comment cette personne a pu parvenir à un tel niveau de responsabilité (?).

          Quel dommage, il y aurait tellement à faire et cela profiterait à tout le monde.


          • Yohan Yohan 24 octobre 2013 12:48

            Ces gens là ont des postes et pas que des petits alors qu’ils ne pèsent rien dans l’électorat, tout comme de FdG.

            Le FN qui lui est proche de 20% n’a droit à rien. Autant dire, un exemple de la France équitable et juste version Hollande.

          • amipb amipb 24 octobre 2013 13:20

            @Yovan : vous parlez de « khmers verts » pour EELV, plus haut, et vous défendez un parti national-socialiste d’extrême droite ?

            Au passage, les khmers à la croix gammée ont fait de vrais morts dans l’histoire, eux, et pas qu’un peu.


          • Bruce Baron Bruce Baron 24 octobre 2013 22:57

            L’écologie politique est mouvante. Les Verts, dans leur forme actuelle, se doivent de « coller » au PS pour exister car ils ont opté pour une ligne réformiste depuis le milieu des années 90 et Dominique Voynet. Personnellement ça me désole, mais ils le font sans doute à cause du mode de scrtin injuste qui règne en France (vivement la proportionnelle).
            Je regrette l’époque où, quand j’étais ado, les Verts étaient différents des Verts d’aujourd’hui. Lorsqu’Antoine Waechter était à la tête des Verts, la ligne était pure, indépendante et sans compromis : « ni de droite ni de gauche ». Certes les Verts étaient sociologiquement plus à gauche qu’à droite, mais leur ligne fondamentaliste a prévalu et leur stratégie d’autonomie a payé. C’était le temps du « romantisme écologiste ».
            Aux municipales et aux européennes de 1989, la France était le théâtre d’une percée des Verts assez spectaculaire, puisqu’ils pesaient alors plus de 10%. Curieusement la configuration politique ressemblait à celle d’aujourd’hui : Le PS était aux commandes et s’enfonçait dans une impopularité qui allait croissante.
            Mais comme les Verts n’étaient en rien mêlés au gouvernement, ils captaient alors une partie du vote protestataire : Les électeurs voulant marquer leur refus de la caste politique dominante et de « la bande des quatre » (comme disait Le Pen pour qualifier le PS, le RPR, l’UDF et le PC) avaient alors une alternative au vote FN : le vote pour les Verts. Et c’est la grande différence avec aujourd’hui.
            Il y a 2 semaines, le Nouvel Obs donnait le FN à 24% pour les européennes de l’an prochain.
            De 1989 à 1992, dans les intentions de vote, le FN et les Verts étaient plus ou moins tous les deux à égalité à 12% chacun. La poire était coupée en deux : Les électeurs voulant marquer leur rejet et leur ras le bol, mais que le caractère extrémiste du FN rebutait, avaient la possibilité de voter pour un parti nouveau, qui ne se compromettait pas et qui œuvrait à l’avenir de la planète : Les Verts.
            Bref, la vie politique à cette époque était plus saine, plus oxygénée.
            J’aurais aimé que les Verts reviennent à cette tendance de leurs début, légèrement de gauche mais sans compromissions, avec l’écologie, le développement durable, la nature et les animaux comme objectifs numéros un à défendre.


          • Croa Croa 24 octobre 2013 23:01

            Bémol là,

            Leurs propositions débordent largement ça ! Le problème vient de ce que la seule concession accordée aux Verts est la nouvelle taxe, NUANCE !


          • dan29000 24 octobre 2013 11:59

            Il faut avoir soit une profonde méconnaissance de ce que sont les libertaires, soit une mauvaise fois à toute épreuve, pour penser que EELV est un parti ultra-libertaire ! Si vous aviez un minimum de connaissances historiques, vous sauriez que jamais des libertaires n’ont eu de députés ou de sénateurs, représentations désolantes de la démocratie bourgeoise. Rappelons aussi qu’EELV ne sont pas les seuls à appeler au retour justifié de Leonarda et de sa famille, et aussi à souhaiter la poursuite de la mobilisation de la jeunesse dès le 05 novembre. Ce qui aura bien lieu malgré vos invectives assez pathétiques...
            Sinon je ne vais pas perdre de temps à vous expliquer qu’au 21e siècle mondialisé, la notion de Nation est totalement obsolète et sonne combat d’arrière-garde dont seul le FN joue encore en manipulant la peur des autres, en voulant refermer des frontières qui, heureusement s’effacent un peu plus chaque année...


            • lambda 24 octobre 2013 13:09

               @ dan 29000


              encore un qui n’a pas regardé derrière le miroir, là où se trouvent les vérités !

              Je rappelle le score des verts aux élections : 2.31% et ils font la loi - on marche sur la tête

            • Edward Bernays Edward Bernays 24 octobre 2013 19:15

              dan machin, la notion de nation n’est obsolète que pour les parasites et les prédateurs financiers.

              La notion de nation (re)deviendra une valeur de gauche dans l’avenir car c’est justement la frontière qui protège le peuple, l’internationalisme est une honte, les gens comme vous sont des traitres en puissance et ne s’en cachent même pas.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 octobre 2013 19:55

              Merci Edward ! Ils ne se rendent même pas compte que la fin des Nations, c’est exactement ce que souhaitent les banksters.

              Plus de Nations, plus d’ états, et plus de gouvernements capables de remettre en place le contrôle des capitaux, d’emprunter à 0% à la Banque France, de dire merde au FMI comme l’ont fait l’Argentine ou l’ Islande, plus de code du travail, ni salaire minimum, ni nationalisation, ni mettre dehors Mac Do et Coca Cola comme l’a fait la Bolivie.......

              Et savez-vous qui est chargé, entre autres, de faire éclater les Nations européennes en euro-régions ? Bingo ! EELVerts, pas plus écolo que ça, mais pièces essentielles du projet de fin des Nations...

              Allons nous laisser détruire les Nations ?


            • Bruce Baron Bruce Baron 24 octobre 2013 23:12

              @Lamba : Vous venez de citer le score des Verts aux présidentielles, soit leur plus bas score. Vous pourriez également citer le score des Verts aux dernières européennes qui est de 16,3%.
              Vous en conviendrez que sous cet angle, la musique n’est plus la même.
              En moyenne les Verts pèsent de 7 à 10%.


            • pens4sy pensesy 24 octobre 2013 12:08

              Cette immigration, légale ou illégale est largement due à la paupérisation des anciennes colonies.
              Le chômage en Europe est largement du à la désindustrialisation des pays et à l’ouverture totale des frontières aux marchandises.
              Les deux se télescopent, mais arrêtons de rendre responsables les immigrés d’une situation qu’ils subissent.
              Pourriez vous quitter cinq minutes votre peau de bon français et imaginer que vous êtes ce Malien qu’on repêche au large de Lampedusa et dont la famille est morte noyée.
              Peut être demain serez vous demain un « réfugié », économique, nucléaire, climatique, vous n’en savez rien. Pensez y.

              Quant à l’agriculture, si elle était locale (pour faire court : contrôle des marchandises aux frontières), elle serait certes plus chère mais de bien meilleure qualité et les paysans ne se suicideraient plus à la louche.
              EELV est nul, c’est vrai, et JFP ne roule que pour lui.
              Mais M. Pinsolle, votre article ne me plait pas.


              • Croa Croa 24 octobre 2013 23:07

                Et à moi non plus ! (Je pense que Monsieur Pinsolle a des amis sur ce Forum pour moinsser cette excellente réaction.)


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 octobre 2013 06:23

                pensesy,

                L’agriculture locale va en prendre un coup avec l’écotaxe ...

                On va taxer uniquement les déplacements des camions sur les routes françaises.

                * pas sur les autoroutes venant d’ Espagne par exemple, ou d’ Allemagne ( fruits, légumes, porc)

                * ni le trafic aérien, ni les bateaux qui vont nous amener les poulets merdiques des Américains.

                A qui doit on cette petite merveille qui va ruiner les producteurs de fruits, de légumes et de viande français ? Aux écolos.


              • Roosevelt_vs_Keynes 24 octobre 2013 12:17

                Heureusement qu’il y a tous ces sujets périphériques pour éviter de mettre le dernier « coup de pute » des banques à l’avant-plan...


                • anomail 24 octobre 2013 14:23

                  Ah tiens y’en a un qui suit smiley


                • Kern Kern 24 octobre 2013 12:19

                  Ce serait pour les 3 % qu’elle représente qu’EELV se permet ce qu’elle se permet vis à vis du PS ?

                  A d’autres

                  Y a autre chose

                  Quelque chose qui fait qu’elle tient Hollande par les co....es

                  On saura ....tout se sait à la longue

                  A ce moment là on comprendra tout


                  • Gemini Gemini 24 octobre 2013 14:02

                    EELV ne représente pas 3%. Rappelez-vous combien ils ont fait aux européennes précédentes (presque 20%). Aux municipales également (très variable, mais souvent entre 5 et 15%). Bref, vos chiffres sont débiles et n’ont aucun sens.

                    Du coup, EELV, c’est 3% ou 20% ? C’est peut-être un peu plus subtil que vous ne l’imaginez.


                  • jaja jaja 24 octobre 2013 12:29

                    Bon Placé est un bon bourgeois, partisan de l’économie de marché et son parcours n’a rien de celui d’un internationaliste conséquent... lui dont le parti matraque les classes populaires au gouvernement Hollande... De plus il revient, plus ou moins discrètement, d’un voyage en Israël malgré le boycott BDS appelé par les Palestiniens eux-mêmes et relayé par tous leurs amis....

                    Quand à Léonarda qu’elle revienne elle et sa famille s’ils le souhaitent... Ce que l’on peut reprocher à Placé dans cette affaire c’est d’appeler les lycéens à aller seuls à la bataille et de ne pas sortir de ce gouvernement pourri au service des patrons...

                    Liberté de circulation et d’installation pour tous... Luttons aussi aux côté des peuples afin qu’ils se débarrassent de l’impérialisme et du néocolonialisme ( y compris Français) cause absolue des grandes vagues migratoires....
                    http://www.npa2009.org/node/36793


                    • Yohan Yohan 24 octobre 2013 12:50

                      « Quand à Léonarda qu’elle revienne elle et sa famille s’ils le souhaitent » 

                      Aux frais de ton parti, ou de toi j’suis pas contre, mais pas à mes frais

                    • amipb amipb 24 octobre 2013 13:23

                      A propos de frais, elle va les payer, Marine, les 700 000 euros ajoutés aux frais de campage illégalement ?

                      Venir défendre ici un parti qui a toujours été pour les riches et le capital, ça ne vous fait rien, Yovan ? Qu’est-ce qu’a donc fait le FN pour les ouvriers ? Quand ont-ils manifesté contre la fermeture d’usines ?

                      Jamais.


                    • francesca2 francesca2 24 octobre 2013 14:52

                      Qu’est-ce qu’a donc fait le FN pour les ouvriers ? Quand ont-ils manifesté contre la fermeture d’usines ?


                      Voilà où elle en est la gauche, à compter ceux qui manifestent contre les fermetures d’usines....ça vous a avancé en quoi d’aller manifester ? Elles n’ont pas fermé ces usines peut-être ?
                      Le FN propose des alternatives courageuses qui empecherons ces usines de fermer et/ou délocaliser.
                      Il me semble que c’est infiniment plus important. Et visiblement les ouvriers pensent comme moi.

                    • jaja jaja 24 octobre 2013 15:07

                      Non... en se battant certaines fermetures ont été évitées... C’est le cas, entre autres, pour la SBFM (fonderie) dont le leader CGT, Pierre le Méhanès, vient de rejoindre le NPA....

                      "La lutte de la SBFM s’inscrit non seulement dans l’histoire de la lutte des classes mais également dans la mémoire des résistances bretonnes au même titre que Plogoff, l’hôpital public de Carhaix, ou encore contre les différentes marées noires. Un livre, écrit par celui (Pierre le Méhanès) qui fut sacré «  meilleur interviewer de France  » après sa prestation face à Sarkozy, revient sur l’histoire de cette lutte."

                      http://npa29quimper.over-blog.fr/article-pierre-le-menahes-une-voix-de-la-france-d-en-bas-102549386.html


                    • francesca2 francesca2 24 octobre 2013 17:00

                      Jaja et tes comptes d’apothicaire...le pays se désindustrialise, oui ou non ? 

                      Je n’invente rien, chaque mois combien de fermetures d’usines ? 
                      Si depuis mille ans vous êtes toujours trois pelés et un tondu, c’est logiquement que personne n’adhére aux solutions que la LCR ou du NPA proposent, non ? ...alors, maintenant je te le demande, pourquoi ne pas essayer autre chose ? Si vraiment le sort des ouvriers vous interesse ? 

                    • Pie 3,14 24 octobre 2013 18:58

                      A Francesca,

                      Pouvez-vous détailler ces alternatives courageuses proposées par le FN qui vont empêcher les usines de fermer ?


                    • Edward Bernays Edward Bernays 24 octobre 2013 19:21

                      « Liberté de circulation et d’installation pour tous » les gauchistes veulent exactement la même chose que les ultra-libéraux de droite c’est quand même fascinant !!

                      Comme quoi la lutte contre le liberalisme ne peut plus se faire à gauche de nos jours, ces idiots veulent la même chose que leurs ennemis (?).

                      L’internationalisme est clairement une maladie mentale.


                    • Pie 3,14 24 octobre 2013 19:36

                      J’insiste, parce que si c’est la préférence nationale, des lois contre la délocalisation ( qui représente peanuts dans la perte des emplois industriels) et la promotion du made in France, il y aura de quoi rigoler.

                      Je n’ai jamais entendu ne serait-ce que le début d’un programme de politique industrielle cohérente de la part du FN. C’est bien sûr un thème souvent agité par MLP quand elle s’exprime dans le Nord mais cela ressemble au palais du Douanier Rousseau ( réarmement, remise en question des traités européens sur la concurrence, planification, droits de douanes, « liberté » monétaire)

                      Alors j’aimerais vraiment que vous m’aidiez à sortir de l’obscurantisme et comprendre la fine logique de ce programme destiné à faire de ce pays ouvert et exportateur une puissance encore mieux adaptée aux enjeux du XXIème siècle.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 octobre 2013 20:08

                      Pie3,14

                      Marion Maréchal le Pen a déposé des amendements dans le débat sur les licenciements boursiers, CONTRE le projet et POUR les licenciements.

                      « Ce qui n’est pas dans l’intérêt d’un bon fonctionnement du marché du travail »
                      « Il convient de rendre inapplicables les dispositions durcissant les conditions de licenciements »
                      « Il faut donc conserver ce mécanisme ».

                      Voilà comment la SARL le Pen défend les ouvriers et les emplois :

                      Site marionlepen.fr Amendements de Marion Maréchal Le Pen sur les licenciements boursiers.

                      C’est sûr, le chômage va baisser...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès