Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les Verts sont idéologiquement morts

Les Verts sont idéologiquement morts

Quand les premiers mouvement écolos se sont formés en groupes politiques, une partie de la population, dont j’étais, voyait cela avec intérêt. Le discours était relativement simple car l’écologie d’alors surfait sur l’abondance économique et la critique du système consumériste.

Génération foutue

Aujourd’hui les Verts sont rouges. Le glissement vers une gauche parfois très radicale a été une première erreur impardonnable. Impardonnable car elle a sorti le discours d'une possible rénovation conceptuelle de la pensée et a coupé court à une réflexion plus profonde sur la place de l'Homme dans l'univers. Se battre contre les gaz d'échappement ne nous en dit pas plus sur la finalité des choses, et quand les voitures seront toutes propres d'ici 20 ans - ce qui aurait été acquis aussi par un développement purement économique - il n'y aura plus de pensée.

En 2013 en votant écologiste on vote socialo-communiste. Les Verts n’ont pas su proposer un nouveau paradigme, leurs élites intellectuelles étant soit trop marxisées soit trop peu imaginatives. En se politisant ils sont devenus grégaires et l’effet de troupeau a neutralisé leur singularité. Aujourd’hui ils n’ont pas de discours libre et original : ils doivent se conformer au parti.

Si voter Vert c’est voter rouge et augmenter les contraintes sur l’individu, sans célébrer la vie tous ensemble, sans un nouveau paradigme sociétal, sans la construction de nouvelles cathédrales symboliques auxquelles nous mettrions tous et toutes la main dans un élan commun, sans un nouveau pacte social, je ne vois plus de raison à l’existence même des Verts. Génération foutue.

Leur vision de la société s’est rangée sur le clivage mainstream, manichéen et réducteur. Ils ont oublié que la lecture du monde n’est pas, en première ligne, l’analyse d’un rapport de force et de ce qui sépare les humains, mais de ce qui les rassemble et leur donne espoir et confiance dans l’avenir. De ce point de du vue les Verts ont totalement échoué.

Ils ont d’autant plus échoué qu’aujourd’hui ils génèrent une peur de l’avenir, ce qui est la deuxième erreur impardonnable. Pourtant on pouvait poser réellement la question de l’Homme dans le monde, de son devenir, de la dynamique conflictuelle entre l’accompagnement du monde et son exploitation. On pouvait espérer que le projet politique ne soit pas simplement le contrôle étatique des activités humaines, mais bien plus la stimulation d’une créativité technologique et intellectuelle fougueuse, et du plaisir de vivre sur Terre. On pouvait tenter de prendre en compte la verts,rouges,gauche,rdc,coltan,guerre,portable,ordinateur,auto-flagellation,énergie,nucléaire,conservatisme,clivage,paradigme,espoir,complexité du monde.

La morale du coltan

Au lieu de cela ils sont devenus des grincheux prêts à poser des limites partout, à mettre des freins, à dire non, à prévoir la fin du monde et à fustiger une fois de plus ces salauds de capitalistes qui épuisent la planète. Ce faisant ils oublient que leurs téléphones portables et leurs ordinateurs contiennent du coltan, terre rare, en cause dans la guerre de l’est du Congo RDC et ses millions de morts. Les moralistes Verts les plus farouches se taisent devant cette réalité. On ne renonce pas à son portable pour quelques morts de plus aux frontières du Rwanda. La morale a les limites de notre confort.

Que ne soutiennent-ils donc l’exploration spatiale et la recherche de ressources sur les astéroïdes, les forêts d’éoliennes célestes, la recherche dans le nucléaire propre, la transformation des grandes villes pour que les voitures privées n’en soient plus chassées, etc ? Non : les Verts-rouges sont devenus les pères fouettards et les mères la morale d’une société qui, en proie au doute depuis la deuxième guerre mondiale, est trop sensible au discours d’auto-flagellation et aux réminiscences d'un discours naturaliste qui ne vaut que pour un passé lointain. La politique de blocage progressif de la ville à Genève en est un des nombreux exemples.

Les Verts sont déjà morts idéologiquement. Il est temps d’en finir avec ce discours-là, de se refaire une beauté et de sortir du conservatisme Vert sans peur du jugement. Il est urgent de sauter joyeusement dans la vie et de tout repenser sans oeillères.


Moyenne des avis sur cet article :  2.67/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 26 septembre 2013 13:15

    ils en sont réduits à lécher les assiettes sous la table de jean marc Ayrault !!!!!!


    • morice morice 26 septembre 2013 13:26

      arrêtez de prendre vos vessies pour des réalités, le gourou aux massages de pieds.


      en prime, l’hilarant du jour c’est qu’ils sont plus près de vous que vous ne le pensez : ils vous aiment... les gourous !


      je serais de vous, je me rapprocherais d’eux plutôt... c’est un peu con de votre part de vouloir les assassiner...



      • mario mario 26 septembre 2013 13:30

        @Aujourd’hui les Verts sont rouges. Le glissement vers une gauche parfois très radicale a été une première erreur impardonnable.«  »

        j’ai du zaper un épisode, celui ou les verts ont été génétiquement modifiés .....


        • LE CHAT LE CHAT 26 septembre 2013 13:54

          La présence des verts dans les combats comme le mariage gay , l’antimilitarisme , les sans papiers , le soutien à l’immigration de masse , tout ça c’est des marottes de gauchistes et n’a rien à voir avec l’écologie !


        • heliogabale heliogabale 26 septembre 2013 14:44

          La présence des verts dans les combats comme le mariage gay , l’antimilitarisme , les sans papiers , le soutien à l’immigration de masse , tout ça c’est des marottes de gauchistes et n’a rien à voir avec l’écologie !

          Un écologiste est forcément antimilitariste...la bombe nucléaire, l’uranium appauvri, l’agent orange, le napalm etc ne sont pas bénéfiques pour l’écosystème.

          Après vous n’êtes pas sans ignorer que l’écologie politique en France trouve une partie de ses origines dans le tiers-mondisme, et dans le refus de la société de consommation et du productivisme.

          Le productivisme était une idéologie commune aux deux grands courants politiques français de l’après-guerre que sont le gaullisme et le communisme. Évidemment, le PCF de Marchais et les écologistes n’avaient pas beaucoup en commun. Mais l’influence du PCF s’est totalement disloquée à partir des années 1980. La mouvance communiste a essayé de se recomposer autour de thématiques altermondialistes (voire antimondialiste) qui ont fait la part belle à l’écologie.


        • hommelibre hommelibre 26 septembre 2013 16:41

          Il me semble que cela s’est passé dans les années 1980, en tous cas après la candidature Dumont.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 septembre 2013 13:50

          Mais le problème n’est-il pas l’écologisme lui-même, qui prétend sauver la planète contre l’Homme ?

          Si les péripéties des Verts sont risibles, je persiste à penser que les dangers de l’écologisme, vu sa définition proprement anti humaniste, sont largement sous estimés.


          • soi même 26 septembre 2013 14:32

            l’écologie est une conscience qui doit être un sujet de préoccupation pour tous, en réalité,c’est une aberration que cela devient un partie politique.

            Un exemple ; http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/the-end-of-the-line-l-ocean-en-40876

            Montre bien la faillite de l’écologie qui n’a pas su modifier les références de nos hommes politiques.

            Ce partie Vert et Europe Écologie est une farce, car se que l’on commence à apercevoir c’est qu’il est noyauté par d’autre force politique qui utilise se levier pour s’imposer.

            l’exemple le plus frappent est Europe Écologie :et sa nébuleuse alliance avec
             ALE.

            http://www.europe-politique.eu/groupe-des-verts.htm

            En réalité, il y a un peut de soucis écologie et beaucoup d’activé de stratégie électoraliste qui conduit à la farce des verts au gouvernement .

            Car comme part hasard, ce partie se désagrège à près le vote la loi Taubira, montre bien que c’est devenue un sous marin subversif pour désagréger le pays.
            Le bon écologiste de base doit sans doute perdre son latin devant tant de manœuvre politique. ?

             

            .
             

            .

             


            • jef88 jef88 26 septembre 2013 14:49

              les verts ont toujours été rouges :
              ils ont été créés, comme sous-marins, par l’Allemagne de l’est contre l’Allemagne de l’ouest .
              ce n’est un secret pur personne, l’écologie n’est qu’un masque......


              • escoe 26 septembre 2013 15:58

                ils ont été créés, comme sous-marins, par l’Allemagne de l’est

                On m’a toujours dit que Greenpeace avait été créé par la CIA. Si c’est le cas bravo à la Russie d’avoir mis les provocateurs en taule. Jeunes gens l’hiver sera froid à Mourmansk smiley


              • Klisthène 2017 Kxyz 26 septembre 2013 14:50

                @ soi même la question a toujours été posée pour ce qu on appelle l’ écologie politik
                force est de reconnaitre que le mouvement vert avec la candidature de Réné Dumont a permit une prise de conscience que notre monde est fini cf l historik rapport de Rome.
                Tout à chacun est écologiste ..et chacun a son idée de pourvoir continuer à vivre sur un modèle qui est voué à l échec.
                La question qui se pose à ce jour dans un monde néo libérale est comment allons pouvoir vivre à 6 milliards sur notre Terre.. ?
                L ’ Etat dans sa forme actuelle ne répondra pas à ces défis vitaux ..seule une nouvelle démocratie le permettra ..pas celle d une républik athéenne idéalisée pas celle d une républik des travailleurs mais celle des consom-acteurs..
                c ’est l économie collaborative qui sera une des réponses..
                c est de logiciel qui faut changer ..nous ne sommes plus au 19 ème siecle..internet en autre est passé par là ..


                • soi même 26 septembre 2013 16:29

                  je comprend bien votre soucis, quand il y a un déséquilibre manifeste dans la nature, il y un phénomène qui se produit qui est une espèce qui est régulé par son prédateur naturelle qui disparaît devient invasive .

                  Ex : l’invasion des méduses sur les cotes et due à la quasi extension des thons rouge qui est son prédateur naturelle.
                  .

                  Et bien c’est la même chose avec les hommes et leurs idéologies, en l’occurrence .le néo libérale est une espèce idéologique invasive car il y a eu rupture où défaillance humaine à se rénover la pensé social ! Et en apparence, il y a pas encore de contre réaction réel efficace à cette idéologie.

                  Quand aux 6 milliards sur notre Terre., c’est un faux problèmes, pour une raison simple, nous avons jamais autant produit de nourriture en un siècle par rapport à toute l’histoire de l’humanité.

                  L’occident croule sous la nourriture en abondance et la question et pourquoi les pays dits du Tiers Monde, vie une famine chromique ?

                  c’est bien une question liée à égoïsme et non pas à la surpopulation !

                  par cette réflexion montre bien que si l’écologie avait été vraiment aux cœur de notre société, .le néo libérale serait resté un épis phénomène idéologique.

                  Et ce n’est pas le cas, c’est un carcinome social qui touche toute les strates mondiaux et gangrenées tous les institutions politiques, social et submerge le monde économique..

                  il ne faut jamais oublié, la Terre vie dans un équilibre de force contradictoire et si ce n’est plus le cas, c’est l’œuvre avant tous de la cupidité humaine.qui recherche éternellement un Eldorado Éphémère. !


                • Stof Stof 26 septembre 2013 14:58

                  L’écologie est morte, bienvenue à la politique d’urgence d’extrème droite.
                  Mais avant de jeter la pierre aux Verts, il serait bon de rappeller qu’ils n’ont jamais eu le pouvoir. Tout juste leur concède t’on quelques taxes histoire de les décrédibiliser.

                  Au delà de celà, il faudra quand même bien admettre que ni les élites ni le peuple ne sont prêts à lâcher quoi que ce soit de leur mode de vie. Et le fond du problème est là. Accuser les rares politiciens verts relève de la pure hypocrisie.


                  • HELIOS HELIOS 26 septembre 2013 15:34

                    ***** ni les élites ni le peuple ne sont prêts à lâcher quoi que ce soit de leur mode de vie *****

                    C’est justement là la faille du probleme
                    Les verts, aujourd’hui veulent a tout prix une regression, c’est a dire ce que vous exprimez par « lacher quoi que ce soit » : lacher, c’est abandonné un element de vie et de confort.
                    Alors là, evidement, personne n’est d’accord.

                    Quand les verts auront compris qu’on peut s’en sortir « par le haut », c’est a dire de ne rien perdre et souvent même d’augmenter la satisfaction, c’est a dire lorsqu’ils auront abandonné le masochisme qu’ils imposent aux autres, alors oui, il y aura une direction « verte » au fonctionnement humain.

                    Aujourd’hui, l’action verte se doit d’etre une force de proposition alternatives « ameliorantes »... or elle est contraignante et ne tient pas compte des autres voies societales. L’exemple du diesel est tres significatifs.

                    Au lieu d’exiger comme ils le font un alignement punitif du gazole sur l’essence, ils doivent se battre pour effectuer cet alignement en baissant le prix de l’essence.... et en plus ils doivent se battre pour un accompagnement des consequences et de l’etat actuel des vehicules... non pas en demandant un renouvellement plus rapide, mais en favorisant l’amelioration du parc, comme par exemple en facilitant l’installation d’equipements modernes sur de plus vieux « diesels », comme les injecteurs pilotés, le developpement de filtres a particules installables sur les anciens modeles (evidement que c’est possible), l’installation ou le renouvellement des catalyseurs etc....

                    Au lieu de cela ils exigent la disparition du diesel ainsi que de nombreux vehicules que leurs proprietaires ne sont pas prets a changer (donc un bilan carbone catastrophique dans ce cas). Ils demandent aux automobilistes de payer plus cher leur carburant et en plus ils leur demandent d’abandonner leur auto ! impensable...

                    La vraie demarche ecologique seraient de tout faire pour rendre plus propre ce qui roule, diminuer le prix du carburant pour que l’argent degagé serve a financer le renouvellement du parc... et surtout que de nouvelles offres (vehicules electriques, ou a hydrogene) rejoignent le marché.... plus de la moitie du parc ne depasse pas 100 km par jour et pourrait des demain passer a l’electrique.


                    La classe politique verte n’est pas ecologique elle soutient les plus grand lobby. Pourquoi croyez vous que le pb de santé du diesel sorte maintenant ?
                    Reflechissez 2 secondes... s’il faut reformer le parc automobile en 5 ans, ce n’est pas moins de 20 millions de voiture qu’il faudra fabriquer !!! un gateau que Renaul, PSA et les autres lorgnent avec gourmandise.... 5 milliions par ans, sinon en dix ans cela ferait 2,5 millions par an.

                    Que les vehicules diesel -moins de 20% du gazole va a la circulation, le reste sert au chauffage, aux moteurs industriels qui n’ont ni catalyseurs, ni filtres- soient attaqués frontalement est la resultante d’une politique qui n’a rien a voir avec l’ecologie.


                  • escoe 26 septembre 2013 15:54

                    Les grandes bourgeoises du XVIe qui vont deux fois par mois à New York ou Miami vous adorent. Maintenant elles savent que grâce aux éoliennes solaires les ressources seront infinies et donc pourquoi se gêner ?


                    • Dzan 27 septembre 2013 10:13

                      @Escoe
                      Les grandes bourgeoises, participent à ça : http://www.flightradar24.com/46.37,-0.35/7


                    • ZenZoe ZenZoe 26 septembre 2013 16:48

                      Déjà l’écologie n’est pas un système de gouvernance des peuples et il me semble qu’elle n’a pas à exister en tant que parti politique.
                      Pour ce qui concerne spécifiquement EELV, c’est sûr qu’ils ont signé la mort de leur cause en tant que force politique en France. A force de 1) se bouffer le nez entre eux jusqu’à devenir illisibles 2) se poser en bobos taxeurs donneurs de leçons, ils ont définitivement fâché l’opinion. La retraite de Russie a déjà commencé, Batho et Durand ouvrent la marche. Duflot la fermera (la marche et le reste, si elle peut).

                      Quant à l’écologie, quand on n’aura plus d’eau potable, plus de poissons mangeables, plus d’air frais, plus de terrain pour pousser des vrais légumes, plus de neige en montagne, plus d’îles dans le Pacifique, plus d’endroits pour mettre les réfugiés, plus rien qui vaille la peine, quand la planète sera à feu et à sang pour les ressources qui resteront, alors là, l’écologie, on y viendra....


                      • soi même 26 septembre 2013 17:01

                        Constat pessimiste et profondément juste.


                      • Crab2 26 septembre 2013 16:53

                        Un peu de détente pour échapper au verdissement :


                        Pourquoi, Mamère, le premier, après les autres,  a décidé de quitter EELV ?


                        Suites :

                        http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/09/la-gloire-de-mamere.html



                        • alinea Alinea 26 septembre 2013 17:10

                          Les verts son rouges, pour les daltoniens alors !! Quelle blague ; ceux qu’on appelle verts maintenant sont des libéraux pur sucre : ce sont des rouges qui on verdi, au PG, au NPA aussi il parait.
                          C’est con quand même qu’on empêche les esclavagistes pollueurs et leurs complices consentants collaborateurs de jouir sans entrave !
                          Vive l’Homme Vive la Technologie et Mort aux ringards verts !


                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 septembre 2013 18:13

                            Ecologiste : Cycliste télévisuel .


                            • Esprit Critique 26 septembre 2013 19:22

                              L’idéologie du « Vers », le rend schizophrène. Le toujours plus de bio, toujours moins de CO2, toujours ci toujours ça, amène automatiquement a un grave trouble obsessionnel.

                              ( La schizophrénie est une maladie mentale .Elle est caractérisée par des difficultés à partager une interprétation du réel avec les autres, ce qui entraîne des comportements et des discours bizarres, parfois délirants. Les facteurs connus pour être liés au développement d’une schizophrénie sont multiples : d’ordre environnemental, psychologique, et encore social. Au départ, elle se manifeste principalement par un sentiment d’étrangeté, une bizarrerie, des intérêts étranges, voire un sentiment de persécution. )

                              Une tel Idéologie perverse ne meure jamais totalement, mais si une grande période de rémission pouvait s’ouvrir, ou on examine les problèmes de l’espèce humaine avec seulement de la sagesse , du sérieux, et du bon sens, ce serait pas mal ...


                              • Esprit Critique 26 septembre 2013 19:27

                                Depuis le « Mariage pour tous », et son « Parent 1 » et « Parent 2 », « Ma mère », n’a plus de raison d’exister !


                                • Crab2 26 septembre 2013 19:36

                                  Hors sujet : l’homosexualité n’est ni plus ni moins " normale ’’ que l’hétérosexualité ou bisexualité


                                • Esprit Critique 26 septembre 2013 19:45

                                  Mes excuses mon langage est parfois subtil .

                                  Noel Mamére est tout de même celui qui a « célébré » le premier mariage Homo, et qui en ce moment participe a la mort des verts, mais peut-etre ne suivez vous pas l’actualité ....

                                  Encore toutes mes excuses pour le dérangement.


                                • christophe nicolas christophe nicolas 26 septembre 2013 21:13

                                  L’écologie comme le communisme comme le christianisme et tous les mouvements qui combattent les excès du monde, pas forcément pour de bonnes raisons ou de bonne motivations ne peuvent qu’échouer ce qui n’enlève rien à ceux qui s’engagent honnêtement, au contraire.

                                  Le monde est matérialiste parce que la science est matérialiste et qu’on ne résiste pas à ce qu’on considère la vérité. C’est une lutte sans espoir. Vous n’avez aucune chance, aucune... il faudrait changer la science, quelque que chose qui inverse son sens...

                                  Bon et bien allez voir le dernier commentaire du 26 septembre 18:07 http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/la-science-dans-30-ans-visions-140860 je compte sur vous le moment venu...

                                   


                                  • hommelibre hommelibre 27 septembre 2013 09:56

                                    Christophe,

                                    Un peu technique pour moi, mais intéressant. Sur le fond, je ne sais pas, il faudrait des démonstrations systématiques pour valider. Je vais garder votre comm en mémoire pour le relire.


                                  • Rudolph 27 septembre 2013 09:58

                                    Je me suis pour la première fois reconnecté pour voter après un an pour plusser votre article (d’habitude je ne fais que lire).


                                    Oui à la recherche technologique d’avenir (dont le nucléaire et l’exploration spatiale) pour une écologie du futur et non une écologie qui prône des interdictions aux autres tout en s’offrant des voyages aux Maldives (n’est-ce pas, la grosse Duflot ?).

                                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 27 septembre 2013 11:08

                                      En Juin 2012 Daniel Cohn-Bendit attaqué « l’arrivisme » de Cécile Duflot et Jean-Vincent Placé

                                      « Chef de clan, elle impose l’intérêt de ses pairs comme l’intérêt commun », poursuit M. Cohn-Bendit en parlant de Mme Duflot. « 

                                       »COURSE AUX MAROQUINS« 

                                       »Le plus détestable a été la course aux maroquins ministériels, y compris chez mes propres amis« , alors que Mme Duflot, comme le patron des sénateurs écologistes, Jean-Vincent Placé, avaient fait amende honorable, quelques jours avant l’annonce du premier gouvernement de Jean-Marc Ayrault, pour »l’image de chasse aux portefeuilles« qu’ils avaient donnée, selon les mots de M. Placé.

                                      http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/06/22/eelv-daniel-cohn-bendit-attaque-l-arrivisme-de-cecile-duflot-et-jean-vincent-place_1723021_823448.html

                                      Je me souviens également comme Cécile Duflot à à pousse la Juge Eva Jolie sur le banc de réserve pour passer elle même sur les projecteurs mediatiques et ainsi sur le devant de la scène. Elle à de la chatche, c’est vrai, mais cela na pas suffit pour enrichir les débats de verts voir de fidéliser les sypatisants des verts.

                                      C’est une carriériste ni plus le moins !

                                      Puis les écologistes s’attachent à des projets comme par exemple la taxe carbonne qui est un tonneau sans fond car soumise à la spéculation boursière ce qui aneanti l’objectif initial à réduire efficacement les emissions en CO2.

                                      J’ai l’impression que les Verts c’est plutôt un partie des gris(ous).

                                      Cela ne date pas d’aujourd’hui.
                                      Je me souvient comme Dominique Voynet (ancien ministre d’écologie) avait réagi à l’époque quand le tanker l’ERIKA ( le 12.12.1999) avait échoué sur nos côtes.

                                       »Je ne suis pas complètement certaine qu’il s’agisse d’une catastrophe écologique."

                                      Je vous le dit quand on gratte cette pomme verte l’intérieur est tout grisou voire moisie.


                                      • baldis30 29 septembre 2013 23:23

                                        Lors d’une campagne électorale j’ai vu les verts de très près , et ma conclusion qui n’a pas changé mais au contraire s’est étayée est que le mouvement vert n’est que la forme manifestante de l’ égoïsme grégaire. 
                                        Angéliques pour leurs propres pratiques ils tournent au catastrophisme dès que cela dégange le plus petit de leurs intérêts, ou des intérêts que leurs organisations représentent , comme le voit par la présence de familles royales pétrolières et d’altesse chevaline-pétrolière dans le C.A. du WWF maison mère de Greenpeace ( « diantre mes aïeux tous de bon sang bleu, on ne saurait se mélanger avec cette piétaille de si basse extraction, flattons leur égoïsme et profitons de son action »). 
                                        Ils devraient se rappeler cet aphorisme de Lincoln :
                                        « on peut tromper tout le monde quelques temps, on peut tromper une personne tout le temps, on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps ».
                                        Certes goebbels réussit à prolonger le temps de la tromperie... alors , le sachant ils utilisent la même méthodologie médiatique espérant battre le record de durée .


                                      • BA 27 septembre 2013 11:49

                                         

                                        Vendredi 27 septembre 2013 :


                                        Réchauffement climatique : les experts du GIEC durcissent leur diagnostic.



                                        Les experts du climat aggravent leur diagnostic. Au terme d’une négociation-marathon qui s’est achevée à Stockholm (Suède), vendredi 27 septembre au petit matin, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a adopté le premier volet de son cinquième rapport. Sur plusieurs points cette édition apparaît bien plus alarmante que la précédente, publiée en 2007.



                                        Le texte le plus attendu n’est cependant pas le rapport lui-même, qui sera publié en janvier, mais son Résumé à l’intention des décideurs, bref document d’une vingtaine de pages qui servira de base aux éventuelles actions politiques menées sur le front climatique.



                                        Adopté ligne à ligne par les délégués et les scientifiques de l’ensemble des pays membres du GIEC, il présente l’état des connaissances scientifiques sur le réchauffement en cours de la manière la plus consensuelle possible. Celles-ci n’en dessinent pas moins un tableau assez sombre. « C’est une confirmation mais aussi un renforcement des diagnostics précédents », résume Jean-Pascal van Ypersele (université catholique de Louvain), vice-président du GIEC.



                                        TEMPÉRATURES



                                        Les experts du climat estiment désormais « extrêmement probable » – c’est-à-dire, dans le jargon du GIEC, avec une probabilité supérieure à 95 % – que l’élévation de la température terrestre relevée depuis le milieu du XXe siècle est bel et bien le fait de l’accumulation des gaz à effet de serre d’origine humaine. Cette probabilité était évaluée à 90 % dans le précédent rapport, rendu en 2007. Le réchauffement moyen depuis 1880 est désormais de 0,85 °C et les trois dernières décennies sont « probablement » les plus chaudes depuis au moins mille quatre cents ans.



                                        En fonction des scénarios de développement (du plus sobre au plus émetteur), les modèles climatiques prévoient une élévation de température comprise entre 0,3 °C et 4,8 °C pour la période 2081-2100, par rapport à la période 1986-2005. Seul le scénario le plus sobre – et aussi le plus improbable – a une probabilité supérieure à 50 % d’éviter de dépasser le seuil de 2 °C au dessus des températures pré-industrielles. Seule note d’espoir : les experts ont légèrement élargi la fourchette donnant l’élévation de température en cas de doublement du CO2 : de 2 °C à 4,5 °C en 2007, ils sont passés à 1,5 °C à 4,5 °C.



                                        GLACES



                                        Neiges et glaces de toutes sortes se rétractent rapidement. La banquise arctique estivale a perdu, en surface, entre 9,4 % et 13,6 % depuis 1979. Les experts n’excluent pas qu’elle ait totalement disparu au milieu du siècle, dans le cas du scénario le plus noir.



                                        Les glaciers de montagne ont perdu en moyenne environ 275 milliards de tonnes (Gt) de glaces par an entre 1993 et 2009. Relevée au mois de juin, la couverture neigeuse de l’hémisphère nord a perdu en moyenne 11,7 % par décennie entre 1967 et 2012. Les experts estiment « très probable » que la calotte de glace du Groenland ait perdu en moyenne 34 Gt par an entre 1992 et 2001. Ce taux est depuis passé à 215 Gt de perte par an entre 1993 et 2009. L’Antarctique est soumis à une accélération comparable. La perte de glace des deux inlandsis contribue fortement à faire monter les océans.



                                        NIVEAU DE LA MER



                                        En 2007, le précédent rapport prévoyait une élévation moyenne du niveau de la mer comprise entre 18 cm et 59 cm d’ici à la fin du siècle. Cette estimation avait été critiquée dès sa publication : elle ne tenait pas compte des pertes de glace du Groenland et de l’Antarctique.



                                        En intégrant ces deux contributeurs importants, les simulations donnent des chiffres plus conséquents : en fonction des émissions à venir, la mer pourrait être plus haute 26 cm à 82 cm dans la période 2081-2100 qu’entre 1986-2005. Mais dans le scénario le plus noir, les experts donnent comme fourchette haute le chiffre de 98 cm d’élévation moyenne.



                                        Avec un rythme de hausse qui pourrait atteindre 0,8 cm à 1,6 cm par an au cours des deux dernières décennies du siècle. Ce rythme est aujourd’hui de 3,2 mm par an. D’autres simulations, dites semi-empiriques, donnent des valeurs beaucoup plus importantes (« jusqu’au double », précise le GIEC dans le Résumé) mais ne font pas consensus dans la communauté scientifique. Entre 1901 et 2010, les océans se sont en moyenne élevés de 19 cm. Cependant, préviennent les experts, cette élévation n’est pas uniforme : certaines régions seront plus rapidement affectées que d’autres.



                                        ÉVÉNEMENTS EXTRÊMES



                                        Les experts estiment « très probable » que l’influence humaine a contribué aux changements de fréquence et d’intensité des températures extrême notés depuis le milieu du XXe siècle. « Les vagues de chaleur vont très probablement se produire plus fréquemment et durer plus longtemps, a déclaré le climatologue Thomas Stocker (université de Berne), co-président du groupe de travail du GIEC. Avec le réchauffement, nous nous attendons à voir les régions humides recevoir plus de pluies et les régions les plus sèches à en recevoir moins. »



                                        GÉO-INGÉNIERIE



                                        Pour la première fois, la géo-ingénierie est mentionnée dans le Résumé à l’intention des décideurs. Ce terme désigne des dispositifs de manipulation du climat comme, par exemple, la dispersion massive de particules dans la stratosphère, qui réfléchiraient une part du rayonnement solaire, contribuant ainsi à refroidir le climat. « C’était une demande des gouvernements de se pencher sur cette question », précise M. van Ypersele. Une brèche n’est-elle pas ouverte, ouvrant la voie à des méthodes de lutte contre le réchauffement ne passant pas une réduction des émissions ? « Nous soulignons tous les risques et les incertitudes liés à la géo-ingénierie, répond-il. Ne pas traiter cette question dans le rapport du GIEC ouvrirait la porte à ce qu’on puisse en dire n’importe quoi. »





                                        http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/09/27/rechauffement-climatique-les-experts-du-giec-aggravent-leur-diagnostic_3485857_3244.html


                                        • baldis30 29 septembre 2013 23:48

                                          ne serait-ce que sur la fusion des glaces c’est du faux absolu comme on peut s’en rendre compte en consultant les données globales de la planète.

                                           Des fluctuations il y en a eu à toutes les époques, notamment à l’optimum climatique du moyen âge .. était-ce dû à l’usage immodéré des bûchers sur lesquels on brûlait les hérétiques ? 
                                          Commencez par lire l’histoire du Climat depuis l’an mil de Le Roy Ladurie qui fait une remarquable synthèse des connaissances tants historiques, que géochimiques , que palynologiques pour voir sur le court terme climatique ( la un peu plus de mille ans ) ce qui s’est passé !

                                          Pour l’Antarctique on est au-dessus de la moyenne plus deux écarts-types , Quant à l’Arctique il est actuellement et selon trois sources différentes ( US, DK, N) au niveau de 2005

                                           Quant à l’élévation du niveau de la mer par fusion des glaces je vous renvoie au niveau de l’eau dans un verre où l’on plonge un glaçon , et après fusion on en reparlera .


                                          trois des plus grands experts en matière de climat on démissionné du GIEC ( ou le I représente le mot INTERGOUVERNEMENTAL, et non pas international ) : Gray, Landsea et Lindzen ..... 

                                           Cela aurait dû vous alerter car un résumé à l’usage des gouvernements fait par un organisme INTERGOUVERNEMENTAL, c’est loin d’être scientifique, lorsque ce sont les gouvernants qui nomment les personnes... et sur quels critères ...... !


                                          Le plus ridicule a été l’annonce faite par le Monde comme quoi il y aurait plus de séismes.

                                          Merveilleux .... ce qui a permis à un intervenant sur le forum public d’environnement de parler de « Nouvelle séismicité »

                                          Je généraliserai volontiers en parlant de nouvelle physique et de nouvelle logique en ayant oublie
                                          a) la variabilité solaire
                                          b) la variabilité de la circulation océanique dans les grands détroits peu profonds
                                          c) la variabilité de l’activité des dorsales océaniques présntes dans l’océan Arctique ( médioatlantique et Gakkel )
                                          d) variabilité de l’activité des dorsales profondes dans tous les aocéans en relation avec la salinité des eaux profondes
                                          e) la théorie de Svensmark sur l’origine cosmique ( qui audemeurant expliquerait asseza bien le réchauffement de Titan satellite de Saturne de 2°C depuis une trantaine d’années

                                           Vous avez là-dessus 5 variables alors je vous renvoie vers la théorie de Thom lorsqu’on a cinq paramètres variables , montrant qu’il ne peut pas y avoir la moindre prévisibilité et encore moins la moindre prédictibilité ( ce qui en matière de risque est loin d’être pareil)




                                        • bakerstreet bakerstreet 27 septembre 2013 12:16

                                          Duflot a de l’avenir ! 

                                          Elle sait se maintenir à flot quelle que soit le temps.
                                          La hauteur des vagues
                                          Elle saura toujours éviter le radeau de la méduse

                                          The first class est sa seule ambition
                                          Elle aurait été aparratchik en russie
                                          Tea partie aux states

                                          Au moins cinquante de vert, 
                                          tirant sur le bleu surtout, mais pas le rouge. 
                                          On le voit bien, cette fille n’ aurait jamais été jeanne d’arc 
                                          ou même le général de gaulle
                                          Cette fille là est pas une daltonnienne, même pas une vigie
                                           Juste une arriviste

                                          • jymb 27 septembre 2013 15:33

                                            Les écolos ne sont que des pondeurs de taxes et d’interdits, d’obligations, de limitations, bref pourrir la vie d’autrui en expliquant doctement que c’est pour son bien.
                                            Le jour ou un écolo lancera le projet de pouvoir traverser au quotidien la France à 200 km/h dans des voitures autopilotées et à émission faible, je vote écolo.
                                            Alors que leur rêve est de remettre tout le monde à l’âne et au végétalo-macrobiotique de bobo


                                            • baldis30 29 septembre 2013 23:56

                                              Comme l’écrivit la Comtesse de Ségur « fanner est plus jolie chose du monde c’est batifoler en coupant le foin ....... » sans se rendre compte de la condition des manoeuvriers du XVIIème siècle.

                                              Un siècle plus tard Marie-Antoinette élevait des moutons au Petit-Trianon .

                                               La chèvre sur le pré, et la mercédès devant la porte  smiley


                                            • COVADONGA722 COVADONGA722 30 septembre 2013 00:08

                                              bonsoir Baldis , il semble que vous confondiez marie de Rabutin -Chantal Marquise de Sévigné avec la comtesse de Ségur née S Rostopchine 




                                              Asinus : ne varietur

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès