Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les vrais clivages

Les vrais clivages

Aujourd’hui en France, la pensée dominante peut être qualifiée de libéral-progressiste et euro-atlantiste. Les plus opposés au pouvoir et à la pensée dominante sont classé « extrême-droite » qui est un gros mot qui signifie « méchant ». Que ce soit le nationalisme, le souverainisme, le traditionalisme religieux, les « rouges-bruns » avec les modèles dans le tiers-monde ; tous sont considérés comme réactionnaire, populiste, ou fasciste. Ce qui est considéré comme révolutionnaire, ceux sont les idées « nouvelles » au niveau mondiale, l’idée d’homme nouveau, avec l’interchangeabilité homme/femme, mariage homosexuel, mais aussi un monde sans-frontière avec une gouvernance mondiale. Ces idées qui sont celles de l’ « extrême gauche » sont aussi les idées des élites occidentales et du pouvoir politique français. C’est pour cela que le discours d’extrême gauche ne dérange pas le pouvoir et ses relais (les medias). D’une part ils représentent peu de gens, d’autre part, ils adhèrent aux mêmes valeurs que la pensée dominante ; ils critiquent le libéralisme économique, tout en défendant le libéralisme sociétale. Ils ne sont plus communistes, ceux sont des gauchistes, comme une synthèse du marxisme et de la social-démocratie. De même que Marx considérait le capitalisme comme un progrès par rapport au féodalisme, et une étape vers l’international socialisme, les gauchistes considèrent le mondialisme libéral, comme un progrès par rapport aux état-nations et une étape possible vers un socialisme mondiale. Tous les courants politiques s’appuient sur des sentiments naturels et respectables. Par exemple la liberté individuelle inspire le libéralisme, la solidarité le socialisme, l’humanisme l’internationalisme, l’attachement communautaire le nationalisme, … Toutes les idéologies peuvent dégénérer. Identifier le fascisme à Hitler, ou l’ « islamisme » au terrorisme aveugle, c’est comme identifier le communisme à Pol Pot, ou la démocratie aux guerres coloniale. Toutes les pensées politiques ont leurs contradictions. Dans la démocratie libérale en France aujourd’hui, l’ensemble des médias, presse écrite, télévision sont globalement au service de la pensée conformiste qui a dégénéré. Ceux qui s’autoproclament antiraciste sont les défenseurs de l’apartheid en Cisjordanie, la France étant l’allié de l’Amérique et d’Israël, ce qui explique les sanctions contre l’Iran. Même les gauchiste soit disant pro-palestinien votent pour le parti socialiste, dont les cadres fond régulièrement des déclarations d’amour à Israël. La critique de la religion est toujours bien vue, si elle vise le christianisme, quand les militantes (Femen) investissent une église pour uriner, le pouvoir les soutient indirectement, alors que l’antijudaïsme est considéré comme le pire des racismes. La loi Fabius/Gayssot a criminalisé le négationnisme par rapport aux décisions du tribunal de Nuremberg. Ces défenseurs prétendent être pour la liberté d’expression à condition qu’il n’y ait pas d’appel à la haine. En quoi nier la version officielle d’un événement, serait un appel à la haine ? Ceux qui nient la version officielle du 11 septembre n’appellent pas à la haine contre les américains. L’opinion est conditionnée par des personnes qui veulent sacraliser certains choix politique, au nom d’une pseudo-morale, comme ils ont sacralisé la politique d’immigration avec le code de la nationalité et le droit du sol. Or tous les choix politique sont discutables. En tout cas aujourd’hui la France est cosmopolite, et toutes les sociétés cosmopolites sont communautaires ; même en changeant les lois, il est difficile de revenir en arrière. L’alternance gauche/droite sert à la stabilité du pays, un changement radical à chaque élection entraînerait une instabilité du pays. Ce faux-clivage a donc des aspects positifs, mais cela ne représente pas le pluralisme. La gauche se distingue sur des questions de société en prônant des évolutions qu’elle considère comme un progrès. Elle ne peut pas se distinguer ni sur la politique économique, ni sur la politique étrangère. La gauche et droite libérale (les gaullistes ayant disparu) ont exactement la même vision du monde.


Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • jaja jaja 8 mars 2014 12:08

    Le vrai clivage fondamental, et de toute éternité, est celui qui oppose dominants et dominés dans toute société humaine...A notre époque il prend la forme exploiteurs-exploités. Patrons d’un côté et ouvriers et leurs alliés employés et chômeurs de l’autre.
    Et pour « l’extrême gauche » ce clivage ne peut se résoudre que par la lutte des classes qui trouve son aboutissement dans la révolution où, par la force, la classe dominée renverse la classe exploiteuse.

    Par ailleurs la « mondialisation libérale » dont vous parlez ainsi que le « gouvernement mondial » sont loin d’être à l’ordre du jour tant ses promoteurs US se heurtent à la résistance acharnée des différents blocs qui lui sont opposés. Ce que la crise Ukrainienne nous rappelle encore une fois avec fracas. Plus que la gouvernance mondiale mythique c’est la guerre qui nous pend au nez avec la lutte féroce que se mènent entre elles les oligarchies impérialistes opposées entre elles...

    Les USA tentent avec le Traité Transatlantique de créer un bloc économique hostile à l’émergence des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) c’est ça la réalité !!! et non une union béate fantasmée entre bourgeoisies qui ne pensent au contraire qu’à chacune étendre leur pouvoir au détriment des autres..

    Malgré tout, la mondialisation capitaliste est un fait économique réel mais qui est bien loin de réaliser l’unification mondiale et de renverser les frontières...La fin de l’État, qui est l’appareil de domination d’une classe sur toutes les autres, ne peut survenir qu’après l’abolition totale des classes sociales donc après la révolution socialiste lorsque l’égalité économique et politique entre toutes et tous fera qu’il sera devenu totalement inutile....

    Donc, l’auteur, pour le moment ne fantasmez pas une unité qui n’existe pas entre l’extrême gauche et l’oligarchie capitaliste. La faiblesse du mouvement révolutionnaire est un fait et c’est en cela qu’il ne gêne pas trop la bourgeoisie. S’il était plus puissant effectivement on pourrait lui reprocher de ne pas ouvrir le feu contre nos exploiteurs... Et pour empêcher qu’il ne devienne plus fort on cache ou dénature partout dans les médias les luttes comme dernièrement celles de Notre-dame-Des-Landes ou la manif anti-coloniale, interdite et réprimée par le gouvernement, où même la grève dure des postiers du 92,...

    Notez aussi que lors de la dernière campagne électorale pour les Présidentielles c’est Philippe Poutou du NPA qui a eu le moins de temps d’antenne avec 36mn contre plusieurs dizaines d’heures pour les candidats à la botte du système, tous défenseurs du drapeau tricolore symbolisant l’union des classes entre elles,.. alors que les nôtres sont rouges ou/et noirs, ceux qui sont brandis dans notre pays à chaque révolution...


    • howahkan howahkan Hotah 8 mars 2014 12:38

      Salut

      sur cela : Le vrai clivage fondamental, et de toute éternité, est celui qui oppose dominants et dominés dans toute société humaine

      je te rejoins là dessus. Ceci est un fait..
      Tout le reste décline de ce principe, qui cependant pour moi n’est pas l’origine du problème du tout.... on s’en rapproche bien sur, tout en étant si éloigné....si j’ai une arme ou du pognon c’est pareil pour moi et m’en sert pour tuer, forcer, voler etc....il y a des causes précises dans notre psyché....elles ne sont ni politiques, ni économiques, ni religieuses, .............mais alors c’est quoi ????????

      salutations.


    • Vipère Vipère 8 mars 2014 15:00

      Bonjour l’auteur

      Vos propos (extrait ci-dessous) que j’approuve, démontrent effectivement que l’extrême Gauche n’est pas un parti révolutionnaire, mais s’inscrit plutôt comme un groupe conservateur de la pensée dominante, sans rien apporter de neuf à la société, dans le sens du progrès de l’homme, politiquement et lexicalement répertorié sous le label « socialisme ».

      "C’est pour cela que le discours d’extrême gauche ne dérange pas le pouvoir et ses relais (les medias). D’une part ils représentent peu de gens, d’autre part, ils adhèrent aux mêmes valeurs que la pensée dominante ;« 

      Pour autant, ce Parti, atome libre, détaché de Gauche ne renonce pas à se proclamer »d’extrême" ! alors que l’on cherchera en vain où sont ses idées novatrices et les progrès qu’il entend mettre en oeuvre le différenciant du giron mitterrandien où il a baigné pendant 30 ANS ! La preuve en ait, le réflexe au terme de l’élection de revenir à la source mère, pour lui tendre d’une main généreuse et altruiste les voix qu’il a glané aux autres Partis.


      • Sarah Sarah 8 mars 2014 20:56

        « démontrent effectivement que l’extrême Gauche n’est pas un parti révolutionnaire, mais s’inscrit plutôt comme un groupe conservateur de la pensée dominante »

        Exactement, comme le dit l’auteur les vrais clivages ne sont pas entre les partis qui se partagent le pouvoir en se passant le relais à chaque élection (PS, UMP), alliés du pouvoir (EELV, Nouveau Centre, PC) ou rabatteur pour le compte du pouvoir au second tour (Front de Gauche, extrème-gauche, certains groupuscules de droite) etc... mais sont entre l’Oligarchie mondialiste et le Peuple.

        (Je ne mentionne pas les partis qui n’ont jamais été au pouvoir ou qui ne donnent pas de consignes de vote au second tour : s’il arrivent au pouvoir, nous attendrons de les voir à l’oeuvre pour voir s’ils sont aussi du côté de l’Oligarchie mondialiste ou du côté du Peuple.)

      • epicure 9 mars 2014 01:17

        « Vos propos (extrait ci-dessous) que j’approuve, démontrent effectivement que l’extrême Gauche [....] »
        non ces propos ne démontrent rien, ils ne font qu’énoncer ce que pensent l’auteur mais ne sont pas une démonstration puisque ses propos sont erronés.


      • Onecinikiou 9 mars 2014 03:05

        Beaucoup de factuel tout de même dans ce qui est rapporté ici par l’auteur. Beaucoup de tendances en effet à l’oeuvre qu’il sera extrêmement difficile de nier, sauf à faire preuve de déni précisément, ou alors de mauvaise foi.


      • Vipère Vipère 8 mars 2014 15:32

        Le véritable parti révolutionnaire qui proclame des idées dérangeantes, des thèses qui bousculent le consensus mou ambiant est le Parti de M. Le Pen et le Parti de François ASSELINEAU.

        Mon bon Monsieur, ma brave Dame, renégocier les accords signés en 2005 à Bruxelles, et le cas échant, claquer la porte au nez de cette tyrannique administration n’est-ce pas là, la plus magistrale leçon que nous rêvons secrètement tous, d’administrer à ces ronds de cuir arrogants et méprisants qui nous voient comme des vermisseaux insignifiants  ? .... smiley


        • Xenozoid Xenozoid 8 mars 2014 15:45

          Le véritable parti révolutionnaire qui proclame des idées dérangeantes, des thèses qui bousculent le consensus mou ambiant est le Parti de M. Le Pen et le Parti de François ASSELINEAU.
          la vipère a trouvée une place,vive la france mort aux cons, les 2 exemples n’etant pas dans la politic politique,jamais, jamais non dieu le front nationale n’a pas eu besoin des amis de pasqua, et même si c’était vrai ou faux, quel compte en banque pourait etre contre la révolution de la liberté,hehe ?


        • epicure 9 mars 2014 01:20

          C’est vrai que quand le FN pronait le même programme économique anti social que reagan, thatcher, ou que le RPR/UMP, li dérangeait beaucoup les oligarques alors que ce programme ne servait que les oligarques.


        • Onecinikiou 9 mars 2014 03:34

          Vous vous trompez fondamentalement, dans la mesure où le Front national s’est toujours opposé, aussi loin que l’on puisse remonter dans son histoire, à l’euro-fédéralisme prôné par toux ceux que vous avez contribué, vous et vos comparses éternels donneurs de leçons éhontés, à porter au pouvoir ces trois dernières décennies, euro-fédéralisme qui fut le bras armé - empiriquement, là encore un fait incontestable - des tendances néolibérales les plus délétères. Le contesteriez-vous ? Vous seriez bien en peine ! 

          S’est toujours opposé d’autre part, et corrélativement, aux abandons successifs de souveraineté qui furent à la racine de la dépossession démocratique du peuple et de son destin. Que les mêmes tartuffes feignent par ailleurs de déplorer a posteriori, témoignant par la même de leur inconséquence qui serait risible si elle n’avait obéré l’avenir de la nation, et celle de son peuple.

          S’est toujours opposé aussi à l’externalisation des centres de décision, au refus de l’abattage des frontières économiques et politiques, et donc refuser d’acter le dépassement du cadre national tant souhaité pourtant par nos gauchistes incultes, caution inespérée de l’oligarchie capitaliste qui en était l’instigateur, et le bénéficiaire en dernière instance. 

          S’est toujours opposé à l’immigrationnisme forcené, à ses représentants tutélaires (les mêmes exactement que précités), au droit du sol, à la double nationalité, au relativisme culturel, au droit à la différence, au multiculturalisme, bref à la politique par principe anti-républicaine savamment orchestrée par les traitres au pouvoir et leurs affidés - leurs complices plus sûrement - de la sphère culturo-mondaine et qui conduit actuellement, pour quiconque à les yeux grands ouvert (ce qui réclame courage et lucidité), à un processus planifiée de substitution des populations autochtones européennes.

          A toujours combattu pour une politique de natalité volontariste, de même que pour conserver l’outil industriel sur notre sol, par recours à des mesures protectionnistes, à refuser l’euro en tant que monnaie commune, toute chose par ailleurs frapper de tabous et mise à l’index par la structure financière et bancaire, fondamentalement cosmopolite et transnationale, et leurs obligés politiques par capillarité.

          Le programme du Front national, souverainiste par essence, s’oppose radicalement et par compréhension élémentaire de ce que recouvre la rationalité des rapports de force mondiaux, dont celui Capital-Travail qui structure les relations de domination socio-économique, au projet de la ploutocratie financière internationale, aux intérêts de la super classe mondiale et non moins apatride. 

          Pour preuve, s’il en fallait encore : posez-vous la question de savoir pourquoi l’ex-présidente du MEDEF, madame Parisot, a pondu un brûlot violemment à charge (en violation d’un devoir de réserve a minima) en pleine campagne lors de la dernière présidentielle contre Marine Le Pen, et contre elle seule ? 

          Poser la question c’est y répondre.

          Le Système sait mieux que quiconque qui est son principal et prioritaire ennemi, or le Système le Front National depuis toujours. Là est un fait incontournable. Que cal vous plaise ou non. Et vous êtes bien embêté face à cet état de fait. 

          Car vous savez fort bien, s’il vous reste deux neurones pour réfléchir, que ce n’est certainement pas pour des raisons pseudo-humanistes ou d’antiracisme supposé - ce qui risquerait de déclencher l’hilarité générale - lui qui soutient en toute circonstance la politique d’apartheid d’authentique extrême-droite là-bas en Israël, que le Système s’oppose aussi frontalement au Front National, et ne recule pour ce faire devant aucune manipulation politique, instrumentalisation, désinformation, intoxication, diabolisation. Mais bien pour les raisons qui viennent d’en être données. 

          Cqfd.

        • epicure 9 mars 2014 17:47

          Pourtant au niveau interne la politique économique et sociale su père, montre qu’il n’avait pas vraiment d’idées dérangeantes pour le système bien au contraire.
          La seule chose qu’il voulait changer c’était au niveau des rapports internationaux, mais au niveau interne le FN défendait bien le renforcement du pouvoir pour l’oligarchie financière nationale, donc renforcer les dominations économique du système au niveau national.
          Ah oui l’autre différence c’est qu’avec le FN, et sa valorisation du capitalisme familial, c’est à terme seuls les fils et filles à papa auront les rennes du pouvoir économique.
          Et en étant fidèle à son idéologie, notre jean-marie national l’a prouvé en faisant adouber sa fille pour sa succession.
          Une bonne idéologie d’extrême droite où les hiérarchies sont figées par la naissance.


        • Onecinikiou 9 mars 2014 21:26

          « Une bonne idéologie d’extrême droite où les hiérarchies sont figées par la naissance. »


          Là encore on ne sait pas s’il faut en rire ou en pleurer : Jean-Marie Le Pen, dont les grands parents étaient parfaitement illettrés, et qui dans sa prime jeunesse ne connaissait à la maison ni l’eau courante ni l’électricité, fut successivement marin de chalutier et mineur de fond, et fut le premier de sa famille à atteindre le certificat d’étude lui permettant par la suite d’accéder à des études supérieures.


          Voilà qui met à mal votre vision déformée de la réalité, alimentée par vos considérations paranoïaques, vos phantasmes démontrés faux, des intentions de vos adversaires politiques.

          La comparaison serait d’ailleurs cruelle avec votre mentor Mélenchon, fils d’un bourgeois notable issus de l’administration coloniale, douce ironie et double contradiction insurmontable pour notre immigrationniste fanatique et faux révolutionnaire trotskiste, ce dernier devant avoir quelques casseroles morales à se faire pardonner dans son arrière conscience pour devoir faire preuve autant d’auto-flagellation permanente et de haine de soi...

          Contradiction également pour vous, car cela vient ruiner votre verbiage sur la reproduction des élites bien réelles parmi nos trotskards tous fils d’intellectuels et de bourgeois introduits !

          Voilà ce qui doit s’appeler un retour à l’envoyeur bien mérité.

        • epicure 10 mars 2014 04:27

          Ah que c’est touchant le petit jean-marie, snif tu vas faire pleurer les chaumières ....
          c’est toi qui est risible.

          Les lepen maintenant ils sont à st cloud, millionnaires grâce à un héritage, payant l’impôt sur la fortune etc.. La petite marine elle n’a jamais connue la mine, les soirs de misères etc...

          Ce n’est pas de l’argumentation, et ça ne contredit pas ce que tu as quotté.
          Les idéologies d’extrême droite favorisent un pouvoir héréditaire, et le FN est pour un capitalisme familial, et lepen père a transmis le pouvoir à lepen fifille. Tout ça c’est factuel .
          Donc pas la peine de faire des minables attaques ad hominem ne reposant sur rien.

          Je connais le parcours politique de lepen depuis les années 50, donc on ne me la fait pas à moi sur lepen.

          tiens pour prouver le ridicule de tes propos puisque tu veux jouer à ça ;
          "Mieux vaut hériter de bons chromosomes conduisant à la richesse, plutôt que de faibles chromosomes qui vous font perdre le magot légué.  » Cette citation, tirée de Droite et Démocratie économique, une brochure rédigée par Jean-Marie Le Pen en 1978, p« 

          Donc voilà bien des propos qui prouvent que lepen est bien d’extrême droite, et qu’il considère le pouvoir détenu de nature héréditaire. C’est en plein accord avec les politiques ultralibérales et anti-sociales qu’il prônait.
          Vu que de toute façon les pauvres sont pauvres par nature, les aider ça sert à rien. Selon ce mode de pensée.

          voilà avec quoi notre petit fils de pêcheur a vécu depuis 40 ans :

           »Héritage, frais déduits  : «  Un minimum de 30 millions de francs d’avoirs financiers et bancaires  », selon (2), «  40 millions de francs lourds  », selon Pierrette Le Pen, interrogée par Genève Home Information après son divorce, en décembre 1987. Et 50 % de la ­société civile immobilière propriétaire de l’hôtel particulier de Montretout, soit 365 mètres carrés et 11 pièces sur trois niveaux, ceint d’un parc de 4 700 mètres carrés, le tout estimé entre 10 et 15 millions de l’époque (estimation portée à 6,5 millions d’euros aujourd’hui), plus un immeuble rue du Cirque, dans le 8e arrondissement de Paris« 

          Sans compter qu’il s’est marié avec la mère de ses enfants qui était une bonne fille de famille bourgeoise.

           » «  la famille vit des avoirs et des biens immobiliers de Pierrette  », sa première femme, notamment «  la location de deux ­appartements dont elle a hérité  ». Sans compter la maison familiale de Mainterne, près de Dreux – vendue après l’héritage Lambert – qui permettait «  aux enfants qui habitaient le 15e de voir des vaches au lieu des Arabes  », déclare-t-il, sur Public Sénat, en avril 2010. "

          Ah oui voilà du bon populaire, du prolo qui vit dans le besoin, qui est prêt des français populaires.

          Bref pas la peine d’en rajouter plus, tes mensonges , ta propagande lepeniste est dévoilée.


        • Xenozoid Xenozoid 10 mars 2014 13:26

          tien patiote aka... aka.....est de retour,l’est pas obs edé le mec

          explique moi comment les 16 millions de plus d’habitants en france depuis 1970 sont tous issue de l’immigration ou presque.vas y explique avec tes mots, sans les chiffres, 16 millions de petits enfants pas humains, ?

          tout argument équivaut a trahison
           
          Ce nouveau fascisme n’est pas alimenté uniquement par des mensonges, même si bien sûr les mensonges sont là en abondances et absurdes. Ce nouveau fascisme est alimenté par les mythes, nos mythes, les mythes que nous absorbons nous-mêmes pour dormir. Ce nouveau fascisme est en vérité un fascisme élémentaire, qui renaît aujourd’hui par une confluence d’événements ; le zèle des rares, en combinaison avec la passivité du plus grand nombre, ont donné un signal a ce nouvel ordre.

          L’écrivain Umberto Eco, dans un essai de 1995 intitulé « votre-fascisme, » délimitait plusieurs éléments de base qui ont existé sous une forme ou une autre dans chaque État fasciste dans l’histoire : « la démocratie parlementaire est par définition pourrie, parce qu’elle ne représente pas la voix du peuple, qui est celle du chef sublime. Doctrine dépassant la raison et la science est toujours suspect. L’identité nationale est assurée par les ennemis de la nation. Argument équivalent à trahison. Perpétuellement en guerre, l’État doit gouverner avec les instruments de la peur. Les citoyens n’agissent pas ; ils jouent le rôle de soutien du « peuple » dans le grand opéra qui est l’État".
          et puis c’est vrais quoi,les multi pseudo auto génerateurs ont raisons
          N’est-ce donc pas assez que vos prédécesseurs, pour la plupart d’infâme mémoire, nous aient légué la monarchie, l’agiotage et la guerre, sans que vous nous léguiez la nudité, la famine et le désespoir ? Faut-il que les royalistes et les modérés, sous prétexte de la liberté du commerce, dévorent encore les manufactures, les propriétés, qu’ils s’emparent du blé des champs, des forêts et des vignes, de la peau même des animaux, et qu’ils boivent encore dans des coupes dorées le sang et les larmes de citoyens, sous la protection de la loi ?
          Allez,je ye laisse a tes arguments de haine......


        • epicure 10 mars 2014 15:36

          @Par Bleu (---.---.165.146) 10 mars 13:12

          sauf que tes soit disant bobos du FdG, la plus part des FdG c’est des employés, donc des prolétaires au sens marxiste, ils ne diraient pas des stupidités d’extrême droite méprisantes pour les petits gens comme lepen.

          Non c’est bien lui qui est pourri par ses idées d’extrême droite , dont ses prédécesseurs politiques ont mis en application avec la révolution nationale de vichy.

          Fifille qui a grandit dans le beaux quartiers a beau se parer d’un discours populiste, elle en fait pas parti, pas possible en grandissant avec un millionnaire qui pense que la fortune est liée aux chromosome ( discours particulariste mensonger anti scientifique ). D’ailleurs est ce que jean marie de saint cloud pense que lambert lui a légué ses chromosomes avec son héritage ?


        • Xenozoid Xenozoid 10 mars 2014 16:06

          sauf que bleu , n’est jamais revenu , discuter son anti gaushisme parceque ses vieux était de gauche, et donc a besoins de ses vieieux pour remetter en avant la france anti gauche,il est tellement obtu, qu’il en vien a faire de la nation qu’il d’efend, une illusion qu’il a besoins pour se définire,apres tout c’est ses vieux qui l’on tuer,pas les autre,pauver patiote,pauver aladeen,pauvre con


        • epicure 11 mars 2014 17:14

          mdr 5 % de ouvriers inscrits votant merluchon et 16 % le pen. sinon toi et ta bande n’y connaissent rien au marxisme, vous avez perverti cette idéologie, 90 % des cocos se sont barrés du communisme phagocyté depuis mai 68 progressivement, avant le communisme 30 % des voix dans les années 30 et après 2nd GM, contre 1 % du npa et lo maintenant et 11 % des voix pour merluchon vs prés de 50 % des voix pour la sfio+pcf. 90 % des mecs vraiment de gauche ont quitté ton bord. les positions du communisme sur la nation, l’immigration et le sociétal n’ont rien à avoir avec mai 68. vous n’avez plus aucun ouvriers chez vous, que des bobos, la preuve dans les chiffres de vote ! 6 % des ouvriers inscrits seulement avec fdg+lo+npa, que dalle, vous ne représentez plus du tout le prolétariat !

          « Non c’est bien lui qui est pourri par ses idées d’extrême droite , dont ses prédécesseurs politiques ont mis en application avec la révolution nationale de vichy. »

          90 % des collabos à la base de gauche.

          « Fifille qui a grandit dans le beaux quartiers a beau se parer d’un discours populiste, elle en fait pas parti, pas possible en grandissant avec un millionnaire qui pense que la fortune est liée aux chromosome ( discours particulariste mensonger anti scientifique ). D’ailleurs est ce que jean marie de saint cloud pense que lambert lui a légué ses chromosomes avec son héritage ? »

          et mélenchon ?


          quand à xenozoid je te laisse ces chiffres là

          http://www.insee.fr/fr/themes/detai...

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Natali...

          tu remarqueras que sans solde migratoire/ajustement et naissances de parents immigrés depuis 40 ans, notre population serait resté à 50 millions d’habs, 16 millions d’habs en plus depuis les années 70 seulement à cause de l’immigration.



          ============================================


          @Par Bleu (---.---.158.41) 10 mars 21:02

          bon toujours incapable de lire ce qu’il a sous les yeux :
          je te parle d’employés , pas seulement des ouvriers qui représentent une partie seulement des employés.
          Apprends à lire avant de répondre.
          Ce que tu dis est faux de toute façon  :

          http://www.humanite.fr/politique/qui-sont-les-electeurs-du-front-de-gauche-495421

          C’est bien un électorat de salariés, qui se situent dans les classes moyennes et populaires. Et non le parti d’une élite économique.

          Par contre il y a 25% des commerçants et artisans qui ont voté marine lepen , soit plus que le score moyen, et là on se retrouve loin d’une caractéristique d’un parti populaire, mais bien d’un parti de droite (ou extrême droite).


          Oui mort de rire de voir ton habituelle bêtise étalée au grand jour encore une fois. Incapable de répondre correctement à ce qu’il critique.

          A part de faire de la contradiction pour faire de la contradiction, tes réponses ne servent à rien puisque complètement à côté de al plaque.


          Et c’est toi le bouffon d’extrême droite qui veut me donner des leçons sur le marxisme alors que tu n’as fais que démontrer que tu n’y comprenais rien.

          Sauf que le PCF aux ordres de Moscou, ce n’était pas vraiment la défense d’une ligne vraiment marxiste. Mais il faut comprendre un minimum le marxisme pour le réaliser, ce qui est loin d’être ton cas.

          Vu que tune comprends pas ce qu’est la gauche, et que tu mélanges tout et n’importe quoi, tes propos n’ont aucun intérêt.


          De plus la France a un énorme patrimoine au niveau idées de gauche, dont jean Jaurès, pas la peine d’aller piocher à l’étranger. Alors oui le FdG c’est de référence de Jaurès que de Marx, mais l’un n’exclut pas l’autre, hormis les moyens (révolutionnaires vs réformistes), il y a beaucoup de similitude sur le fond, sur l’orientation de la société, sur la vision de l’homme et de la société.

          Bon tes chiffres sur al collaboration sont toujours aussi mensongers et manipulateurs :

          100% des membres du premier gouvernement de collaboration étaient des militaires (donc pas vraiment de gauche) , d’extrême droite, de droite, ou au mieux centriste comme darlan.

          Et en me sorts pas Laval puisque cela faisait plus de 10 ans qu’il ne faisait plus parti de la gauche, participant uniquement des gouvernements ou participant la droite, et menant des politiques économiques de droite, au point qu’il était détesté par toute la gauche pendant le front populaire. Donc non Laval de gauche c’’est même pas admissible quand on est rationnel, et qu’on a l’honnêteté de donner un sens aux mots, contrairement à toi..

          Les 3/4 des fondateurs des mouvements de collaboration étaient d’extrême droite lorsqu’ils ont créés leurs mouvements de collaboration.

          Quoi mélanchon ?
          il n’a jamais dit la connerie dite par lepen, donc à part d’essayer de manipuler la conversation, encore, ton interrogation n’a rien à faire là.

          Quand tu es sensé répondre à un texte, essayes au moins de comprendre ce que tu lis au lieu de faire des critiques complètement à côté de la plaque.


        • Zip_N Zip_N 8 mars 2014 15:38

          Nima, l’extrême gauche souhaite une gouvernance mondiale ? et la droite l’anarchie mondiale ? ils vont la faire ou ? vous croyez que les extrêmes gauche, ou qu’ils soient, ne font pas de fête nationale ? ils font une fête mondiale à eux ? vous rigolez ? l’extrême gauche est parfois plus à droite que le centre. Les plus opposés au pouvoir et pensée dominante ne sont pas classé qu’extreme droite, mais extreme gauche aussi. Vous pouvez corriger votre erreur sans autres. Sinon vous allez passer pour quelqu’ un de pas neutre et cela va passer pour propagande. L’extreme gauche remonte pas forcément la pente du coté du centre.


          • Vipère Vipère 8 mars 2014 15:45


            L’anarchie mondiale, un nouveau concept, pouvez-vous développez votre idée ?

            Sans être experte de la "chose politique’ il me semble que le libéralisme mondialisé ou dirons nous plutôt la loi de la jungle où l’on nous oblige à vivre est déjà l’antichambre de l’enfer ?


            • Xenozoid Xenozoid 8 mars 2014 15:50

              anti chambre de l’enfer ?,non,,,,pas possible,c’est quoi le paradis ?


            • Zip_N Zip_N 8 mars 2014 15:52

              L’extreme gauche ou l’extreme droite pour ceux qui y sont signifie leur centre. Pour l’extrême gauche, un peu plus à gauche ils se retrouvent dans l’extrême droite et un peu plus à droite ils se retrouvent vers le centre.


              • Xenozoid Xenozoid 8 mars 2014 15:54

                sauf que tous n’on pas une paille dans le nez,pour rester poli


              • epicure 9 mars 2014 01:24

                Bref ça tourne en rond ton histoire...
                Cela manque de clarté et de logique.
                Ce qui est plus à gauche ne peut qu’éloigner de l’extrême droite, tout comme aller plus au nord éloigne de l’extrême sud..
                Pour passer de l’extrême gauche à l’extrême droite il faut aller plus à droite.


              • epicure 9 mars 2014 17:39


                De toute façon s’il y a une étiquette qui ne veut pas dire grand chose c’est extrême gauche qui regroupe des idéologies très diverses, parfois opposées.
                Mais de toute façon ce ne peut pas être en allant plus vers la gauche qu’un mouvement peut aller vers l’extrême droite, mais seulement en allant vers la droite.

                j’ai jamais dit que c’était le seul clivage, juste que ce que tu disais n’avais pas de sens. C’est différent.

                Parce qu’il y a aussi le clivage libéral/ communautaire ( les régimes de l’est en gros ), qu’on a beaucoup vu à l’œuvre pendant la guerre froide, qui a travesti le clivage gauche/droite originel.
                Et au final tu as un clivage entre les 4 familles politiques.
                Suivant les circonstances, les thématiques en jeu, les libéraux et les communautaires s’allient avec la droite ou la gauche. D’où le passage de certains du stalinisme au rouge/brun, par exemple.


              • Vipère Vipère 8 mars 2014 15:55

                Xénoîde

                Je peux admettre que la citation de ces partis dans la catégorie « révolutionnaire » puisse déranger votre petit consensus ranci par les ans, mais d’autres peuvent parfaitement imaginer de donner un grand de fourche pour décrotter les écuries dont la puanteur incommode !

                Pour autant, je ne vais pas finir au bûcher, n’est pas Jeanne d’Arc qui veut... : smiley

                Qu’on me pardonne de n’être pas en extase devant la statue de Saint Mélenchon, j’ai la foi sélective, moi !


                • Xenozoid Xenozoid 8 mars 2014 16:00

                  ma vipère adoré, ce n’ast pas que je ne te vois pas comme une illusion, just quelque mot sur un écran,le mieux serait d’etre cool, de pêcher une ak ,et de demander en quoi la démocratie est raison ?,que tu soit loin de tes lignes,ne me fait en aucun cas augurer de ta sincérité


                • Zip_N Zip_N 8 mars 2014 16:50

                  Nima, étant donné qu’il existe toujours 2 pouvoirs en opposition à celui central en place, « les plus opposés au pouvoir et pensée dominante » comme vous le dites ne peuvent, pas être classé qu’ extreme droite comme vous le prétendez, mdr vous comprenez votre erreur ?


                  • Pere Plexe Pere Plexe 8 mars 2014 18:26

                     Le Fn jusqu’en 2008 était libéral...et sa « conversion » semble encore bien fragile.

                    Passer d’un libéralisme (certains diraient ultra libéralisme) à une économie dirigée (pour ne pas dire socialiste) pose question.
                    A commencer par la sincérité d’un positionnement électoral porteur et plus enclin à séduire de l’électeur de gauche...


                    • OMAR 8 mars 2014 19:28

                      Omar33

                      Salut nima :"Les plus opposés au pouvoir et à la pensée dominante sont classé « extrême-droite » qui est un gros mot qui signifie « méchant ».« .

                      Purée...
                      La France est actuellement peuplée en majorité de »méchants".


                      • CASS. CASS. 9 mars 2014 01:58

                        ah ces pro fn, je suis allée voir un peu sur leurs sites, leurs commentaires, c’est guerre à l’islamisme et à la barbarie hallal, voilà ça se résume à ça. et ils pensent êtres des gaullistes, vraiment pitoyable.


                      • tf1Groupie 8 mars 2014 22:05

                        Le mot « révolution » était servi à toutes les sauces par Mao, qui était en même temps rétif à toute contestation.

                        La révolution c’est bon pour les esprits simples.


                        • epicure 9 mars 2014 02:05

                          Voilà un titre qui va mal avec le contenu de l’article.

                          Vu que l’article est un cumul d’amalgames, de confusions de clivages.

                          Ceux qui sont opposés le plus au système actuel, à la pensée dominante, sont forcément ceux qui sont à l’opposé du spectre idéologique du système actuel.
                          Vu que hormis au niveau sociétal, le système se rapproche de l’extrême droite, cela signifie donc que ce qui est le plus opposé au pouvoir ne peuvent pas être d’extrême droite, mais de gauche. Au niveau économique /social le plus opposé est bien les mouvements socialistes qui remettent en cause le pouvoir des puissants possédants, réduisent ou éliminent les privilèges de ces mêmes personnes sur leurs employés au sein de l’entreprise , qui privilégie al coopération et l’intérêt des travailleurs au delà des frontières à la compétition économique du chacun contre tous etc.... Bref bien une politique de gauche, et non d’extrême droite.

                          Le libéralisme sociétal est au système actuel ce que les politiques sociales étaient à hitler, une manière d’adoucir la pilule amère, mais qui ne remette pas en cause les fondements du pouvoir, parce que les pouvoirs respectifs ne reposaient pas sur ces points et n’étaient pas affectés.

                          En fait la vrai gauche ne défend pas le libéralisme sociétal, mais le progrès sociétal, ce qui est différent mais compatible jusqu’à un certain point par rapport aux positions conservatrices.
                          Le libéralisme sociétal se préoccupe de la liberté individuelle sociétale de certains individus, les bourgeois, le socialisme ( Marx y compris ) lui se préoccupe du progrès sociétal de tous dans la société, complémentaire du progrès social. Pour la gauche progressiste le progrès ne vaut que s’il est partagé par tous, ce qui la distingue du libéralisme3. la différence entre le libéralisme et la gauche elle s’exprime clairement dans la question religieuse : communautarisme libéral contre laïcité, où les libéraux considèrent qu’à partir du moment où les religieux ont la liberté de culte, la question de la liberté religieuse est réglée, alors qu’avec la laïcité la liberté religieuse c’est avant tout la liberté de conscience de tous, et non le loup religieux libre dans la bergerie ( comme aux USA ). De même que les gauchistes se proclamant anti-racistes ont en fait un positionnement libéral au lieu d’avoir un positionnement de gauche, universaliste donc égalitaire, c’est à dire qu’ils ne se préoccupent que des libertés d’un groupe de personne particulier en ne se souciant pas des autres, ou d’une façon différente. Donc ces gauchistes au lieu de combattre le racisme, c’est à dire de défendre une société où tout le monde serait libéré des préjugés raciaux des uns et des autres, c’est à dire débarassé des discriminations, des oppressions ou violances relatives à des préjugés raciaux, il ne font que défendre les intérêts de minorités racialisées par des extrêmistes.

                          Donc il y a bien un clivage au niveau sociétal entre la gauche et le libéralisme.

                          Donc voilà , pour parler des vrai clivages, il aurait fallu mentionner celui là aussi, au lieu de tout amalgamer.

                          Sur le fond la différence entre le système actuel et l’extrême droite est de plus en plus ténue, vu que l’oligarchie capitaliste tend à rendre le système beaucoup plus inégalitaire, autoritaire, moins démocratique, en donnant plus de pouvoir aux élites, en réduisant notamment le pouvoir de la démocratie sur celles ci.
                          Donc cela ne change pas des idéologies d’extrême droite qui sont toutes autoritaires, hiérarchisées, inégalitaires . La réelle différence est une différence de forme : c’est à dire les noms placés sur les étiquettes dans chaque niveau de la hiérarchie, mais la structure hiérarchique elle même devient de moins en moins différentes.
                          Contrairement à la gauche, les extrêmes droites ne combattent pas le système sur le principe de domination, de hiérarchisation de la société par une élite, puisque c’est le fondement de leurs idéologies. Ce qui ne leur plait pas dans le pouvoir actuel c’est qu’elles voudraient avoir d’autres personnes en haut de la hiérarchie au lieu des élites de la haute bourgeoisie mondialisée, et une meilleure place pour eux même.
                          Et chaque idéologie d’extrême droite défend sa vison de réparation des rôles dans la hiérarchie, c’est pour ça que les différentes extrême droite peuvent se tirer dans les pattes.

                          PS1 : le PS actuel n’est plus à gauche, il est au mieux libéral ( pour les questions sociétales ). En fait au niveau économique cela s’apparente plus à une politique conservatrice.

                          PS2 : au niveau électoral européen, d’après es sondages , le premier groupe « anti-libéral » qui devrait sortir des élections européennes sera le groupe de la gauche de gauche, dont les divers partis devraient avoir un gain significatif d’élus, et devenir le troisième groupe européen après les deux groupes parlementaires pro-européens : les conservateurs et les faux-cialistes.


                          • epicure 9 mars 2014 19:26

                            @

                            "en fait la vrai gauche n’est même pas progressiste sociétalement, quand on on est pas manipulé par le npa et le fdg, et connait les positions de marx, lénine, staline, du pcf et de l’urss, on ne dit pas ce que tu dis.« 

                            Oui mais voilà ta définition de la vrai gauche c’est n’importe quoi, c’est toi qui a été manipulé par les marxistes léninistes pour sortir ces contre vérités.

                            Marx et le PCF ont toujours soutenu l’émancipation, l’égalité des femmes par exemple, ainsi que l’émancipation vis à vis de la religion.

                            Lénine qui n’est pas tout à fait al vrai gauche avec sa dictature du parti , défendait par exemple la laïcité, et il était aussi pour l’égalité homme femme :

                             »

                            Le pouvoir des Soviets, dès ses débuts, s’est occupé du sort de la femme. Il me semble que la tâche de tout gouvernement ouvrier allant vers le socialisme sera double. La première partie en est relativement simple et facile. Elle concerne les vieilles lois qui ont placé la femme dans une situation d’inégalité par rapport à l’homme.

                            Depuis bien longtemps, depuis des siècles, tous les mouvements émancipateurs d’Occident ont réclamé l’abolition de ces lois vétustes et l’égalité des deux sexes devant la loi. Mais pas un Etat démocratique, pas une république avancée, n’a pu opérer cette réforme, car là où existe le capitalisme, là où subsiste la propriété privée de la terre, des fabriques et des usines, là où subsiste le pouvoir du capital, l’homme conserve ses privilèges.

                            « 

                            Lénine Les objectifs généraux du mouvement féminin 23 septembre 1919


                            Donc quand on lit Lénine on voit bien qu’il est aussi progressiste sociétalement. CQFD

                            Quand à staline il était trop prés dans ses pratiques politiques de l’extrême droite , y compris la répression des vrai gens de gauches, marxistes, anarchistes etc... pour servir de référence de vrai gauche.

                            Bien tenté mais tes propos sont faux, la vrai gauche est bien progressiste sociétalement, car le progrès social et le progrès sociétal vont de pair.
                            . qaund on a une vision cohérente de la société.

                            La vrai gauche repose sur une vision du monde immanente/individualiste et universaliste, ce qui se traduit d’une part par l’abolition de toutes les oppressions et aliénation économiques, par un système économique reposant sur un pouvoir démocratique, et d’autre par l’abolition des oppressions et aliénations sociétales, c’est à dire l’abolition des carcans défendus par les conservateurs/réactionnaires.

                            Les différences entre les divers courants c’est sur les moyens d’y arriver, mais les fins sont communes.

                             »
                            quand on défend le mondialisme, la destruction de la nation, l’ue, la mondialisation, la fin de la souveraineté, la fin de nations, le chargement de civilisation, l’hédonisme, l’uniformité, l’immigration, l’ultra-progressisme sociétal... On ne peux pas se dire anti-système surtout quand l’oligarchie actuelle n’est pas vraiment libérale. nous on est cohérent. vous défendez la moitié du capitalisme oligarchique.« 

                            Ah qui tu t’adresse là ? je ne suis pas pour la mondialisation capitaliste, ni pour l’UE, ni pour la fin de la souveraineté, et je ne suis pas pour la fin des nations dans le cadre actuel (uniquement d’un point de vu théorique mais avec la disparition de tous les éléments qui rendent nécessaire la conservation des nations, ce qui est loin d’être le cas, bien au contraire), je ne suis pas pour l’immigration dans des conditions délétères , et je ne suis pas pour l »uniformité (je sais pas quel produit tu as pris pour t’imaginer ceci), c’est pour ça que je suis contre tous les uniformes particularistes dont les religieux.
                            Donc oui je suis bien contre le système aussi.

                            Sinon je te rappelle que bush et markel , les vrais agents à la solde du système sont aussi contre l’hédonisme, le progrès sociétal comme toi. Et c’est bien les conservateurs comme eux les vrais défenseurs du système actuel.

                            L’aspect sociétal c’est annexe, secondaire, facultatif pour le système, il peut très bien s’accommoder du conservatisme sociétal, comme bush et merkel. Donc ce n’est pas un critère pour déterminer quelqu’un pro système.
                            Dans le fond ce sont donc bien les conservateurs sociétaux qui sont proches de plus ardents défenseurs du système actuel.
                            Le progrès sociétal c’est juste les centristes qui en sont les défenseurs, mais pas la droite conservatrice, donc non tu ne peux pas dire que parce qu’on défend le progrès sociétal on est pour le système parce que c’est fondamentalement faux.
                            Les défenseurs du système sont partagés sur le sujet.

                            Alors que le progrès sociétal a été avant tout porté par la gauche, les socialistes historiquement, la bourgeoisie libérale a eu plutôt tendance à laisser les femmes dans leur statut.
                            1789 c’est fait sans les femmes, même si elles y ont participé, par contre la Commune de 1871 a été faite avec les femmes dans une optique d’égalité.
                            De même qu’elle a portée la notion de laïcité, toujours pareil le premier programme laïque c’est la Commune de Paris.

                            Donc oui je confirme qu’on peut être pour le progrès sociétal et contre le système capitaliste actuel, comme Marx, Jaurès etc....

                            "le capitalisme est sataniste et détruit la religion depuis le xviii ème siècle directement ou indirectement, par la ’laïcité« et l’athéisme. les us sont un cas à part mais l’athéisme là-bas est en pleine expansion. les us pays ultra-libéral furent le premier pays où la religion fut séparé de l’Etat, les premiers ennemis des libéraux furent la monarchie et l’Eglise. franchement ton athéisme capitaliste est largement plus dangereux que la religion.« 

                            Ah c’est bien tu te dévoiles, là on comprend mieux tes amalgames foireux, car tu es porté par des idées irrationnelles et donc simplistes.

                            Mais c’est vrai qu’aux états-unis on voit comment le capitalisme a détruit la religion :
                             les présidents jurent sur la bible, leur billets portent la mention »en dieu nous avons foi« , ils utilisent une formule ’une nation unie sous dieu », le pays est très laxiste vis à vis des religions, il y a des communautés prisonnières des carcans religieux, mais le capitalisme détruit la religion, les créationnistes arrivent à s’imposer dans certains cour de science etc....
                            Sans compter que le capitalisme est né chez des protestants pour qui la réussite capitaliste était une récompense divine..
                            Faut il te rappeler quand le président la nation leader du capitalisme mondialisé a fait une guerre pratiquement au nom de dieu ?
                            Même merkel défend la religion dans la société, comme tous les conservateurs qui participent au système, Israël accorde beaucoup d’importance à la religion juive.
                            C’est marrant comme tu m’imagine comme je ne sus pas, en faisant des amalgames à la mords moi le nœud .

                            Faut il te rappeler comment le système dans sa grande majorité a soutenu les intégristes religieux dans l’affaire des caricatures de mahomet ?

                            l’athéisme il a toujours été du côté des anti capitaliste : le socialisme, le marxisme, lénine etc.... Donc contre le système.
                            Mon athéisme il n’est pas capitaliste,

                            Oui mon athéisme et mon progressisme sociétal s’opposent beaucoup plus au système mondial américain que toi. Car mes sources ne sont pas liées à la religion contrairemrnt au capitalisme, que je suis foncièrement opposé à bush, markel , sarkozy etc... pour ce qui est à la fois du point de vu économique et de la religion.

                            L’athéisme capitaliste, il n’existe pas, c’est une invention de ta part. L’athéisme matérialiste repose sur l’immanence de la société, alors que le capitalisme repose sur al transcendance de al propriété privée et du marché sur la société.

                            Quand à ton argument que les gens libres s’écartent de la religion, oui effectivement c’est un fait, et alors ? cela n’a rien à voir avec l’oppression capitaliste mondialisée. Ce sont encire deux phénomènes indépendants.
                            Tu es tellement à côté de al plaque, qu’en fait les vrais libéraux, les mêmes qui ont combattu le pouvoir de al religion sur la société, sont contre les dérives du système actuel.

                            Bref ce n’est pas ds arguments que tu avances, mais juste des amalgames.

                            Petit rappel de travail de réflexion :
                            « ce n’est pas parce que on est contre la même chose qu’on défend la même chose. »

                            Et il est évident ce n’est pas comme ça que tu réfléchis, mais en utilisant la maxime simpliste, dénuée de toute réflexion : ’tous mes ennemis sont identiques« 

                             »
                            la gauche na jamais défendu l’uniformité raciale/nationale/culturelle que tu défends, c’est là où tu fais partie du système avec mai 68. le communisme fut pourri par mai 68, comme le catholicisme par Vatican 2 et l’islam aujourd’hui utilisé en Afrique et moyen-orient au compte de l’oligarchie.« 

                            mais ton uniformité elle n’est que dans ta tête, rien dans mes propos ne peuvent faire dire que je défend l’uniformité quand on sait lire, je suis pour le libre choix, donc le contraire de l’uniformité, où une autorité ou une appartenance imposent des choix restreints aux individus.

                            Un petit conseil : regardes d’un côté un pays comme le japon, et de l’autre côté une ile comme la Réunion, et dis moi lequel des deux est le plus varié, le moins uniforme au niveau des phénotypes physiques, combinaisons de traits, de couleur de cheveux, d’yeux etc...
                            Au japon il n’y a globalement qu’une seule combinaison avec des variations internes, à la Réunion tout peut trouver la plus grande variété de combinaison, et donc c’est largement moins uniforme dans cette ile métissée que dans le japon uniforme au niveau ethnique. Donc être contre le métissage, c’est bien être pour l’uniformité raciale, et c’st le contraire de moi.
                             De même que avec certaines religions les gens ont tendance à porter la même tenue, le même uniforme, et donc les sociétés très religieuses sont beaucoup plus uniformes que les sociétés laïques.

                            Donc là encore c’est bine moi qui défend la variété contre l’uniformité.

                            Le libre choix c’est bien le contraire de l’uniformité. L’uniformité demande deux choses : une conception autoritaire de la société pour qu’une autorité transcendante décrète que tout le monde doit porter la même chose, ou au pire une tenue pour les hommes et une pour les femmes, avec ls moyens autoritaires pour le faire appliquer, et d’autre aprt cela demande une conception particulariste de la société, c’st à dire dire considérer dans une société particulière dont tous les membres sont reconnaissables par leur uniformes et se différenciant des autres.
                            Bref pour avoir l’uniformité, il faut des conceptions antagonistes aux miennes.
                            Bref tes affirmations ne reposent sur rien.

                             »
                            en effet dans une société de droite il y a toujours une hiérarchie comme il y en a obligatoirement depuis des millénaires, mais c’est très malin de foutre toutes les sociétés hiérarchisés et autoritaires dans le même sac. le degré de hiérarchie est variable et sa nature aussi. ensuite vous êtes un ultra-libéral car pour vous la diversité de l’être humain dans dans la religion, la nation, le sexe, la culture, la race... est une hiérarchie !"

                            ah une belle perle encore ....

                            Ce n’est pas très malin c’est juste la simple logique : c’est à dire mettre les choses à leur place, c’est à dire dans al même famille idéologique car reposant sur les mêmes principes. j’ai jamais dit qu’il n’y avait pas de degrés de hiérarchie ou d’autorité, mais en dessus d’un certains degrés de l’un ou de l’autre, on sort de la société autoritaire et hiérarchique, on rentre dans le cadre libéral ( beaucoup de hiérarchie mais moins ou pas d’autorité ) ou dans le cadre Communautaire ( moins ou théoriquement pas de hiérarchie, mais beaucoup d’autorité)

                            Encore de la lecture de pensée complètement fausse,toujours une approche simpliste , ce n’est pas al diversité que je considère ocmme une hiérarchie, puisque je défend al diversité au sein des groupes particularisé, contrairement à toi. Ce n’est pas la diversité qui fait al hiérarchie, mais la réduction par al société des personnes à quelques particularités arbitraires, et le traitement différencié qui en résulte.

                            Et si tu savais lire ce que j’ai écris tu te rendrais compte que je ,e suis pas libéral.

                            C’est bizarre, mais les lectures de pensée et les amalgames foireux, la non compréhension de lecture ça me rappelle un pseudo .
                             Patriote je t’ai reconnu, tu est tellement caricatural dans tes approches et dans ta façon d’interpréter des choses différemment de ce qui est écris, et tes accusations classiques contre moi ( qui sont sans rapport avec la discution actuelle ) à côté de la plaque, que ce ne peut être que toi.
                            Comme par hasard patriote a disparu le week end dernier et bleu est apparu il y a 4 jours.

                            Donc pas la peine de remettre tes erreurs à répétition, elles sont toujours fausses.

                            Non franchement si c’’est pour répéter ad nauseum les conneries du genre : que je suis pour l’uniformité et à la fois libéral, c’est pas la peine.
                            Tu fais juste prouver que tu es irrationnel, car le libéralisme c’est le contraire de l’uniformité, ça autorise la cohabitation de tout et son contraire, la liberté ou la licence pour les uns et l’oppression , la domination pour les autres côte à côte.


                          • epicure 10 mars 2014 03:50

                            @Par Bleu (---.---.158.41) 9 mars 20:09

                            bon c’est aps la peine de continuer de converser avec une bourrique qui interprète tout avec son regard de borgne avec des œillères.

                            Marx , comme les gens plus à gauche étaient pour l’’émancipation de la femme, c’est renouvellements socialistes qui ont été les porteurs de l’émancipation de la femme, voir la Commune de Paris.

                             Répéter n’importe quoi comme quoi Marx était pour al famille patriarcale ne rendra pas la chose plus vrai. Puisque c’est un mensonge.

                            Pas al peine de perdre du temps à me faire des citations moisies et perverties, _a sert à rien, je sais ce qu’il en est, et tu en as rien à battre die la vérité donc pas la peine à faire ton cirque .
                            Je sais mieux que toi ce que je pense donc c’est pas la peine de faire des lectures de pensées de neuneu qui ne sais pas réfléchir,tes étiquettes contradictoires et erronées que tu me colles,, en servent à rien sauf à prouver que tune comprends pas ce que tu lis.

                            Le libéralisme c’est tout le contraire de l’uniformité puisque cela fait cohabiter tout et son contraire, mais c’est trop compliqué pour toi qui ne voit qu’en binaire .
                            C’est vrai qu’une société qui fait cohabiter les plus bigots avec les plus débaucher, les racistes , les ghettos ethniques avec des quartiers de mixité raciale, des communautés hippies avec des rednecks fascistes, etc... c’est une société uniforme... C’est ridicule tes affirmations.

                            Un neuneu comme toi n’est pas capable de te se rendre compte qu’une société uniforme est forcément anti-individualiste, et c’est l’opposé du libéralisme.

                            Les sociétés occidentales individualistes sont plus diversifiées que les sociétés traditionnelles particularistes.
                            Dans une société individualiste selon les croyances , opinions, statut social etc... de l’individu tu ne peux pas savoir comment va être habillée, ce qu’elle va manger, quelle musique elle va écouter ,etc..., la personne sauf à bien connaitre cet individu en particulier.

                            .alors que dans une société musulmane traditionnelle on peut savoir par exemple que les femmes seront voilée, les hommes barbus avec des djellabas etc... les juifs traditionalistes avec un uniforme noir, un chapeau noir, de ridicules couettes etc... , on sait ce qu’ils vont manger, avec qui ils peuvent se marier , etc... bref c’est chez eux la société uniforme, une société une société où tout le monde agit pareil, pense pareil , s’habille de façon prévisible, etc....

                            Donc tes affirmations sont erronées , donc pas la peine de les répéter. pas al peine de mentir encore en parlant d’individualisme ou de libéralisme uniformisant.

                            Bref tu changes de pseudo, mes tes messages volent toujours aussi bas,, à aligner ton ignorance et ta non compréhension de ce que tu lis.

                            Donc récapitulons pour les neuneus qui ont du mal à réfléchir :

                            Si je suis individualiste, donc je ne peux pas être pour l’uniformisation, dire le contraire est un mensonge ou au mieux signe de non réflexion.


                            Que les particularités soient collectives ou individuelles c’est toujours des particularités, donc qu’un système repose sur la différentiation des particularismes collectives ou qu’il repose sur la différentiation basée sur les particularités individuelles, c’est toujours du particularisme. Donc le libéralisme est bien une idéologie particulariste.
                            Je suis universaliste donc je suis contre toute forme de particularisme, hors le libéralisme est une idéologie particulariste, donc je ne peux pas être libéral,
                            dire le contraire est un mensonge ou au mieux signe de non réflexion..


                          • epicure 10 mars 2014 04:02

                            au bleu

                            Pour monsieur qui fait des affirmations fantaisistes sur Marx :
                            "


                            L’un des buts fondamentaux du socialisme et du communisme, pour Marx, est non seulement de libérer l’homme de toutes les formes d’exploitation ou d’oppression (politique, nationale, culturelle ou sexuelle)

                            « 

                            http://www.lcr-lagauche.be/cm/index.php?option=com_sectionnav&view=article&Itemid=53&id=515

                            Et donc libérer de toute forme d’oppression religieuse, sexuelle , culturelle, cela veut bien sire luter contre l’emprise de la religion et contre le sexisme, donc se battre pour le progrès sociétal.

                            CQFD

                            de même que lénine qui a un discours féministe bien avant 1968
                             :
                            http://www.matierevolution.fr/spip.php?article303

                             »
                            Elle concerne les vieilles lois qui ont placé la femme dans une situation d’inégalité par rapport à l’homme."
                            Il parle bien de lutter contre les inégalités

                            Donc toute personne lisant ces pages verront qu c’est moi qui ait raison, et que tu ne fais que répéter des mensonges par aveuglement.

                            Bref tu n’as aucun argument réel, rationnel qui peut justifier tes propos sur le soit disant conservatisme de la gauche et du socialisme. Pour un extrait biaisé que tu me présentera je pourrais te présenter des textes complets qui prouvent le contraire.


                          • epicure 10 mars 2014 16:05

                            @Par Bleu (---.---.165.146) 10 mars 12:54

                            tu es vraiment malade de r&péter tes stupidités, tes interprétations foireuses sur de cours extraits ne sent pas valables.

                            Parce qu’en fait la bourgeoisie capitaliste n’a pas libérée la femme, 100 ans après les révolutions, le statut des femmes n’avait pas changé, elles n’avaient pas le droit de vote. Puisqu’il a fallu attendre l’entre deux guerre pour voir le vote des femmes, et les années 60 pour avoir une vrai libération des femmes.
                            Donc oui la bourgeoisie a détruit la famille traditionnelle, mais pourtant elle n’a pas émancipé la femme, surtout pas au temps de Marx.

                            L’émancipation de la femme a été avant tout le combat de la gauche, des socialistes .

                            tiens axemple la COmune de paris en 1871 qui rassemblait les divers courants socialistes et révolutionaires
                            "
                            Pendant la Commune, sous l’impulsion d’Élisabeth Dmitrieff, jeune aristocrate russe, et de Nathalie Lemel, ouvrière relieuse, se crée l’un des premiers mouvements féminins de masse, l’Union des femmes pour la défense de Paris et les soins aux blessés. L’Union réclame le droit au travail et l’égalité des salaires (un commencement d’application est mis en place pour les institutrices), elle participe au recensement des ateliers abandonnés par leurs patrons (les francs fileurs) réfugiés à Versailles et organise des ateliers autogérés. La Commune reconnaît l’union libre (elle verse une pension aux veuves de fédérés mariées ou non, ainsi qu’à leurs enfants légitimes ou naturels). Des femmes mettent en application le décret de séparation des Églises et de l’État dans les écoles et les hôpitaux, se battent, comme Louise Michel et d’autres, sous l’habit des « fédérés » et défendent Paris contre les « versaillais » sur les barricades (elles sont une centaine, place Blanche, avec Nathalie Lemel). Sur le chemin de l’émancipation des femmes, la Commune a marqué une étape importante.« 

                            Ah c’est vrai que reconnaitre l’union libre c’est très réactionnaire....bouffon

                            tiens pour les courants marxistes :
                            http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9minisme_marxiste

                            http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9minisme_mat%C3%A9rialiste

                            Dans le texte que j’ai mis Lénine se positionne bien pour les femmes contre le patriarcat.

                            http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0CC8QFjAA&url=http%3A%2F%2Fclassiques.uqac.ca%2Fcontemporains%2Fdenis_roch%2Fmarxistes_femme%2FMarxisme_emanc_femme.doc&ei=VdIdU8rDO-SV7Ab38YHgAg&usg=AFQjCNGmSiBgBZX1rwZNfJZKx1N_5jVM8g&sig2=eBVzAlEYl2PHExyOYr3ACw&bvm=bv.62578216,d.bGE

                            voilà un paragraphe vers le début :

                             »

                            Dans L’origine de la famille, de la propriété privée et de l’État, Engels a montré qu’historiquement l’oppression de la femme ne coïncide pas avec l’apparition du capitalisme mais remonte aux sociétés fondées sur la division sociale du travail et la propriété privée, elle-même engendrée par l’apparition du surplus.

                            "

                            Donc Engels, contrairement à ce que tu affirmes, se préoccupait des inégalités hommes femmes que tu défends, pour les abolir comme les inégalités sociales.

                            Les penseurs marxistes critiquaient la relégation de la femme aux travaux domestiques, et tu oses m’affirmer en bon menteur qu’ils sont conservateurs.

                            Donc tout ceci prouve que tu ne fais des tartines que pour dire des mensonges.

                            Bref tu ne fais que montrer ton ignorance du sujet.
                            Donc pas al peine de revenir sur ce sujet vu que tu n’y connais rien, tu n’y comprends rien.


                          • epicure 10 mars 2014 16:17

                            @Par Bleu (---.---.165.146) 10 mars 13:06

                            vu que c’est du même niveau simpliste que pour la question des femmes, pas la peine d’épiloguer longuement.

                            Juste une petite remarque pour ta vision de borgne avec des œillères :
                            le consommateur aliéné à la publicité et aux marques, n’est pas un individu, puisqu’il n’est pas son propre moteur, son moteur lui est extérieur et supérieur : la marque.
                            Pas de différence entre une musulmane voilée , et son frère ( c’est juste pour simplifier l’exemple ) qui porte le suvet nike avec les logos etc... bien voyants parce qu’il faut montrer aux autres qu’on n’est pas un plouc car on porte des habits de marque.
                            En tout cas la démarche est bien particulariste à défaut d’être individualiste : se réduire à une particularité qu’on surexpose à la société, quand ce n’est pas la société qui vous juge et réduit.à cette particularité.

                            Se juger entre jeunes sur le fait de porter ou pas telle ou telle marque, voire de faire cette marque le signe d’adhésion au groupe, c’’est bien une démarche particulariste, donc oui c’est bien tes frères en pensée ceux que tu dénonces.
                            Et donc c’est bien moi qui suis opposé au système contre toi, puisque je suis pour l’émancipation des individu vis à vis du consumérisme, de la publicité, des marques.

                            Bref voilà encore une preuve que tu ne comprends pas ce dont tu parles, te contentant d’une approche simpliste, binaire, superficielle, et donc fatalement erronée.
                            Si c’est pour continuer dans tes propos contradictoires, pas la peine de perdre du temps.


                          • Xenozoid Xenozoid 10 mars 2014 16:19

                            epicure,ignore le


                          • epicure 10 mars 2014 19:09

                            oui de toute façon là j’ai dis tout ce que j’avais à dire.
                            Apparemment tu le suis de plus loin que moi.


                          • Vipère Vipère 10 mars 2014 20:09

                            Comptez les ânes Sampiero ! smiley

                            www.youtube.com/results ?search_query=anes qui braient &sm=3

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

nm72


Voir ses articles







Palmarès