Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Lettre adressée au Président de la République

Lettre adressée au Président de la République

Notre gouvernement espère convaincre l'Union européenne de lever son embargo sur les armes pour ainsi, avec le soutien du Royaume-Uni, armer l'opposition syrienne. J'affirme mon opposition à cette action. De ce fait, j'ai adressé cette lettre à François Hollande. Je ne pense pas qu'il trouvera le temps ou l'intérêt nécessaire pour lire ces quelques lignes. J'espère tout de même...

 

Monsieur le président,

 

Je vais être clair, simple et bref : je suis contre l’envoi d’armes aux opposants du régime syrien. Bachar El-Assad est certes un dictateur, mais est-ce cependant une raison pour soutenir l’opposition ? Voyez ce que cela a engendré pour la Libye de Kadhafi.

Deux ans auparavant, votre prédécesseur fournissait en armes les opposants du colonel Kadhafi, les mêmes armes qui sont aujourd’hui utilisées contre nos soldats au Mali. La Libye de Kadhafi rendait difficile l’implantation des islamistes tant celui-ci leur était opposé. Aujourd’hui laissé à l’abandon, ce pays est gangréné par ces islamistes.

Vous ne comprenez donc pas ? Nous ne pouvons et nous ne pourrons jamais imposer la Démocratie à un pays. Il a fallu des siècles à la France pour qu’elle devienne démocratique. Nous ne pouvons forcer la main à un pays qui n’est pas prêt. Nous avons essayé, nous avons échoué. Ce fut une erreur, il faut l’admettre et ne plus recommencer.

Quel exemple seriez-vous en acceptant de livrer des armes à ces individus ? Quel exemple pour nous, jeunes de ce pays ? Serait-ce donc ainsi que vous représentez la nation des Droits de l’Homme et du Citoyen ? Une nation détentrice au même titre que les pays de l’Union européenne du prix Nobel de la paix ? Ne nous décevez pas, ne nous décevez plus. Vous avez été élu par le peuple, vous avez la responsabilité de représenter dignement nos valeurs. Ce que le gouvernement s’apprête à faire et contraire à ces mêmes valeurs. Les français veulent la paix et la prospérité pour notre pays, nous ne voulons pas alimenter les haines et armer aujourd’hui les ennemis de demain. Ces armes seraient tôt ou tard utilisées contre nos soldats. Le peuple français vous attend sur d’autres fronts que de cette guerre qui n’est pas la nôtre. Celui du chômage et de l’économie. Vous devriez d’ailleurs faire preuve d’un même zèle pour ces sujets qui concernent chacun d’entre nous.

 

Monsieur le Président, il est encore temps d’arrêter ce massacre, trop d’hommes sont déjà tombés. Vous ne pouvez alimenter ces violences. Réviser sa décision ne serait pas honteux, bien au contraire. Le peuple syrien serait plus libre à vivre sous le régime d’El-Assad que sous un régime islamiste. Œuvrez aux côtés des autres pays pour réunifier cette nation. Elle risque de basculer vers un régime islamiste, perdre ses couleurs, sa culture, ses différences. Ne faites pas la même erreur que votre prédécesseur, réfléchissez et ne prenez pas de décisions que vous pourriez regretter.

 

Merci d’y réfléchir,

Un étudiant,
Yvann Rigaux Robinet.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 16 mars 2013 09:21

    Que nos armes soient un jour retournées contre nous ou nos soldats n’est qu’une petite partie du problème.
    Nous avons un président faible, à la personnalité incertaine et la présence de sa compagne caractérielle à l’opposé de sa personnalité le démontre, qui gesticule, multiplie les rodomontades et velléités guerrières ... d’abord afin de cacher sa faiblesse, se donner une image de gagneur et ... faire oublier sa politique intérieure et économique de droite, la catastrophe économique à venir.

    La soumission à « l’ordre du monde » capitalisme et libéralisme, très caractéristique de cette fausse gauche caviar, est également derrière ces choix très contestables. Qu’en est il donc des promesses de campagne de « mettre au pied le monde de la finance » ? De construire un système fiscal plus juste ? La retraite à 60 ans pour tous ? ..etc ... etc.
    Rappelons également que notre armée risque fort d’être démantelée et privée de toute possibilité d’action très rapidement. Comment peut on réduire nos forces et fournir des armes aux milices armées, d’autant qu’elles sont nos ennemies ailleurs ?

    Ecran de fumée avec des aventures guerrières pour faire oublier les mensonges passés ou à venir.

    Pour le reste, l’europe ’prix Nobel de la Paix« n’est qu’une farce qui fait rire le monde entier, enfin ceux qui pensent par eux même, et même la prétention à se dire »démocratie« , ou »pays des Droits de l’Homme", est démentie tous les jours par la dictature de Bruxelles et le sort fait aux plus défavorisés.

    Lire les écrits et la vision d’un jeune qui ne regarde que les apparences et se fait une vision utopique est certes rafraichissant, mais tellement loin de la réalité de nos sociétés. Hélas.


    • Yvann Yvann 16 mars 2013 09:43

      L’objet de cette lettre est mon opposition à l’armement de l’opposition syrienne. Il ne servirait à rien de critiquer encore et toujours le président lorsqu’on espère le convaincre au fond de soi.

      Nous savons déjà que ces histoires permettent aux médias traditionnels de « zapper » la situation dans notre pays. Dès qu’il y a de la neige, on en parle pendant vingt minutes, avant l’épisode neigeux ce fut la guerre au Mali, mais comme la fin de cette histoire se profile, le gouvernement fait en sorte de porter l’attention sur autre chose que le chômage, etc. Nous (re)venons donc au dossier syrien.

      Mais, est-ce le dessein de ma lettre ? Non.

      Je veux convaincre le président qu’il se trompe. Ce n’est pas en rabâchant ce que vous venez de dire qu’il va prendre en compte le message que je veux lui porter.

      Il y a une différence entre un jeune qui ne regarde que les apparences et qui se fait une vision utopique de la réalité et un jeune qui a un message à porter, devant faire abstraction de certaines choses. 


    • almodis 18 mars 2013 15:38

      bravo , Yvann ! 

      j’approuve et le contenu et le choix d’aller au plus pressé ! pour répondre a l’internaute qui parle de pétitionner , il existe un site ouvert à toutes sortes de pétitions , c’est  change.org ; essayez ! 
      on verra s’il y a censure ! mais je ne crois pas trop à l’efficacité de ce moyen : les français se désintéressent de la politique extérieure , dans leur majorité moutonnière ; manque d’imagination ? d’anticipation aussi et plein d’autres chats à fouetter ; voir l’article d’Aldous sur le hold up à Chypre qui suscite bien plus de réactions ... ( réactions en général justifiées ) mais , tout simplement le porte monnaie , c’est aujourd’hui , la guerre demain et la cata nucléaire ... le mois prochain , alors ...
      méconnaissance de l’histoire et absence d’esprit de synthèse , car oui , soyez en surs , TOUT EST LIE § 
      Chypre , la troïka , la guerre en Syrie , le nucléaire ET ;; ;; LA CRISE ALIMENTAIRE , bientôt !

    • caramico 16 mars 2013 10:06

      J’aimerais que quelqu’un ici me donne la signification actuelle du mot « socialiste ».

      Parmi tous ceux qui se prétendent tels, il doit bien y en avoir un ici qui a une réponse à me donner, j’espère. 

      • charles-edouard charles-edouard 16 mars 2013 13:04

        c’est un mot ancien , qui je crois a un rapport avec social mais qui inusité dans notre millénaire

        sauf peux être encore employé part quelque initié

         source wikipedia


      • Folacha Folacha 16 mars 2013 10:21

        J’espère que les Printemps Arabes ne vont pas nous mener tout droit à l’Hiver Nucléaire 


        • mortelune mortelune 16 mars 2013 16:15

          « Bachar El-Assad est certes un dictateur » 

           ????
          - en novembre 1999, il est reçu en tête-à-tête par le président Jacques Chirac à l’Élysée.
           - Assad est élu président de la République par un référendum qui s’est tenu le 10 juillet 2202, le peuple syrien voyant en lui un réformateur
          À la suite de son élection, le régime se libéralise timidement, ce qu’on appelle généralement le « Printemps de Damas ». Des centaines de prisonniers politiques retrouvent la liberté, des forums regroupant des intellectuels parlant de la démocratisation de la Syrie.
          - En mai 2001, il accueille le pape Jean-Paul II
          Partisan du projet de Nicolas Sarkozy pour instituer une Union pour la Méditerranée, Bachar el-Assad est devenu un partenaire indispensable à la réussite du projet. 
          - Assad participe au sommet des 13-14 juillet 2008 à Paris et est invité au défilé du 14 juillet.
          etc...
          En quoi Assad est-il un dictateur ? Parce que la presse s’en fait l’écho ? Parce que le sous sol Syrien contient du gaz ? Parce qu’il s’oppose à Israël ? Parce que la population se fait égorgé par des gens à la solde des occidentaux ?
          Que ferait Hollande fasse à un groupe terroriste armé ?

          NB. Si Assad est un dictateur alors que dire de Hollande qui n’écoute rien de ce que dit le peuple. Ce peuple qu’il a mystifié à grand coup de « le changement c’est maintenant ». Que dire des dirigeants de l’UE qui n’ont aucun mandat populaire pour gérer l’Europe ?




          • Yvann Yvann 16 mars 2013 19:24

            Je vous fais la même remarque que celle que j’ai adressée à Alpo47 : le dessein de ma lettre est d’empêcher la livraison d’armes à l’opposition syrienne. Elle vise donc à convaincre le président qui lui, voit en d’El-Assad un dictateur. Le but de ma lettre n’est pas de tergiverser sur le statut de cet individu. J’ai voulu être bref, simple et clair et ne pas m’éloigner de ma préoccupation première : empêcher la livraison d’armes. 


          • mortelune mortelune 17 mars 2013 04:37

            Vous avez bien fait en écrivant votre lettre et je vous félicite pour votre détermination. Je voulais juste rebondir sur le fait que Assad n’était pas davantage un dictateur que Hollande. Encore que s’il y en avait un des deux qui pourrait l’être Hollande gagnerait le pompon. 


            Bon courage à vous et merci pour votre article.

          • Yvann Yvann 17 mars 2013 09:21

            Vous avez bien fait de le montrer pour celles et ceux qui en douteraient. Nous savons tous que les médias participent à cette désinformation, il faut changer cela. 

            Merci à vous !


          • non667 16 mars 2013 17:40

            quel parti lancera une pétition demandant le maintien de l’embargo sur les armes aux putchistes syriens ?
            et a.v. un sondage la dessus ?


            • filo... 16 mars 2013 21:19

              Un très bon raisonnement et des idées limpides. Cela fait plaisir de voir un jeune qui a sa tête bien sur ses épaules.
              Continuez comme ça Cher Monsieur, ne vous laisser pas dévier de votre ligne directrice car vous êtes sur un chemin juste.

              Je vous souhaite bonne continuation et un avenir radieux. 


              • Yvann Yvann 17 mars 2013 09:26

                Merci beaucoup à vous, c’est toujours un plaisir de recevoir ce genre de message. 

                Bonne continuation à vous aussi. En ce qui concerne l’avenir, je vais tout faire pour le rendre le plus radieux possible. 


                Encore merci,



              • caramico 17 mars 2013 00:10

                Si tout à fait par hasard, et ça serait d’ailleurs sûrement de la science-fiction, si on avait un chef de l’état, et ses sbires totalement achetés et aux ordres d’une puissance étrangère ennemie de la France, comment les Français pourraient-ils s’en défendre ?

                Question hautement fantaisiste et ne pouvant provenir que d’un esprit très torturé, vraiment j’ai honte de supputer ça..
                Mais si ?

                • CASS. CASS. 18 mars 2013 11:00

                  ben c’est le cas, vous n’avez pas à avoir honte de le dire.


                • sirocco sirocco 17 mars 2013 10:49

                  Hollande n’est pas en mesure d’accéder à votre demande : il n’est pas maître du jeu.

                  Il ne fait qu’exécuter les ordres qu’il a reçus de John Kerry. 

                  Depuis Sarkozy, la France est devenue, comme la Grande-Bretagne, le larbin des USA et d’Israël qui lui font faire tout le sale boulot nécessité par leur entreprise de conquête (énergétique, politique, territoriale). On l’a constaté en Afghanistan, en Libye, au Mali, ça va être le tour de la Syrie.


                  • Elisa 18 mars 2013 14:28

                    Voilà un appel qui dénote maturité et détermination. Cette lettre est certainement bien plus percutante que les discours idéologiques formatés de tous bords.

                    J’ai simplement envie d’ajouter un autre argument : ce qui confère de la dignité à un chef d’Etat, surtout d’une puissance comme la France, membre permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU, c’est sa capacité à proposer des solutions diplomatiques aux questions de guerre et de paix et non sa précipitation à se lancer dans toutes les aventures guerrières souvent téléguidées.

                    Depuis le début de son mandat, F. Hollande est devenu sur le plan international le chef belliqueux d’une faction au lieu d’accomplir une mission d’homme d’Etat.

                    Souhaitons que votre lettre lui donne au moins à réfléchir.


                    • Pingouin094 Pingouin094 21 mars 2013 14:03

                      « Il a fallu des siècles à la France pour qu’elle devienne démocratique ». L’assertion est belle mais fausse. De la chute de la Bastille à la proclamation de la république, il ne s’est passé que quelques mois, tout au plus une paire d’année, et quelques coups de fusils. Autant que depuis le début de la révolution syrienne.
                      En comptant large, de la fin du règne de Louis XVI, despote absolue et Roi Soleil à la fin du règne de Louis XVI, le siècle des Lumière n’aura compté que quelques décennies. Autant que depuis l’indépendance de la Syrie.

                      Mais si les gardes suisses de Louis XVI avaient eu des hélicoptères de combats au lieu de mousquets, la bastille ne serait jamais tombé et nous serions toujours en monarchie. N’étions nous pourtant pas prêt à la démocratie ?
                      N’oublions jamais que les grands évênements qui ont jalonné les différentes étapes de la fondation de la République Française furent des évênements éminaments guerriers : Révolution de 1789, révolution de 1948, Commune de Paris, la Résistance.
                      Notre histoire nous place en position de devoir reconnaître qu’une révolution peut avoir lieu par les armes et être victorieuse et positive.

                       

                      Et de quel droit pouvez vous affirmer que le peuple syrien serait plus libre sous le règne de Bachar Al-Assad. C’était un dictateur qui a réprimé son peuple dans le sang, comme son père avant lui. Ses crimes n’ont pas commencé avec la répression sanglante des manifestations pacifiques il y’a 2 ans, mais bien avant. Le nier est une insulte à l’idée même de liberté.

                       

                      Mais vous avez raison de dire que le peuple syrien ne gagnerait rien à troquer un dictateur laïc par une dictature religieuse.

                       

                      Mais, même si je n’en partage pas les idéaux politiques (je suis communiste), le CNS et l’ASL se battent pour un idéal démocratique. Mais il est exact qu’ils perdent la course de vitesse avec les jihadistes du Front Al Nosra pour être l’alternative crédible à Bachar Al-Assad.

                      Ceux qui regardent l’histoire très récente de la révolution syrienne (quelques mois à peine) n’y voient que des jihadistes ou presque. Ceux qui se souviennent d’il y’a un an et plus se souviennent qu’il n’y avait alors pas de jihadistes, pas d’étrangers se battant en syrie, mais qu’un peuple amené progressivement par la répression militaire à passer de manifestations pacifiques à la résistance armée.

                       

                      Il faut donc soutenir militairement l’opposition démocratique syrienne. Il le faut pour qu’elle triomphe tout à la fois de son ennemi Bachar Al-Assad et de son très encombrant allié de circonstance, les jihadistes du Front Al Nosra.

                      Mais cela doit se faire dans le respect du droit international. Si des nations, fussent-elles la France ou la Grande Bretagne commencent à livrer des armes à une guerilla qui a leur sympathie, la brèche sera ouverte pour tous les gouvernements du monde à armer toutes les guérillas du monde. Les conséquences internationales en serait catastrophique.

                      Il faut donc une résolution de l’Assemblée générale de l’ONU (apte à passer outre le véto Russe et Chinois, cf. l’exemple de la Namibie en 1982) reconnaissant le CNS comme représentant légitime du peuple syrien, l’ASL comme son bras armé et demandant aux pays de l’ONU à soutenir militairement l’ASL (comme l’ONU demandant en son temps à soutenir le SWAPO, mouvement de guérilla namibien contre l’Afrique du Sud).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès