Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Lettre aux « administrateurs » de l’UMP

Lettre aux « administrateurs » de l’UMP

Cher Nicolas Chers Claude, Nadine, Brice, Nathalie, Jean-François, et Valérie

Je sais qu’en ce moment, ce n’est pas facile pour vous. Le côté pénible de la démocratie a été, reste et restera l’électeur. Le citoyen ignore la reconnaissance. Vous avez beau lui expliquer en long, en large et en travers que c’est uniquement pour son bien que vous avez accepté de vous asseoir sur vos convictions de jeune gaulliste féru d’indépendance nationale pour réintégrer l’OTAN, faire signer une resucée du traité de Lisbonne ou laisser la chancelière allemande décider que, quoi qu’il arrive, ce qui est bon pour la Basse Saxe est excellent pour la Haute Vienne, rien n’y fait. Il vous en veut et de quoi je vous le demande ? De n’avoir pas tenu toutes les promesses que vous lui aviez faites ! Comme si les promesses étaient faites pour être tenues ! C’est triste, c’est regrettable, mais c’est l’affligeante réalité : Monsieur (ou Madame, il y a aussi des électrices) ne veut rien savoir ! Il s’obstine ! Il geint ! Il revendique : « Et où qu’il est le travailler plus pour gagner plus ? Et vot’ karcher® à nettoyer la caillera, il est tombé en panne ? Et les patrons du CAC 40, toujours pas au courant qu’ils doivent arrêter de se goinfrer ? » C’est vrai qu’il y a de quoi dégoûter les plus dévoués des femmes et des hommes politiques. Et du découragement au burn out (ou pétage de plomb en français basique) il n’y a qu’un pas et ce pas, cher Nicolas, cher tous, j’ai la pénible impression que vous l’avez franchi. Comment expliquer autrement l’absence de niaque et d’imagination de votre campagne ? Car, excusez moi de vous le dire, question innovation l’idée de faire passer la partie théorique du permis de conduire au lycée on a déjà trouvé mieux, tout comme d’ailleurs la suppression du tiers payant pour les souffreteux rétifs aux génériques. Bon, d’accord, y a la crise ! ça bride un l’imaginaire côté innovation. Mais où vous m’inquiétez vraiment c’est dans la partie « Au secours la Gauche revient ! » Là vous êtes franchement pitoyables ! Je vous signale que « La faillite nous voilà ! » et « Nous ou le chaos ! » en cas d’arrivée des rouges (fussent-ils roses) au pouvoir, on nous les a déjà faits. Je ne voudrais pas vous faire de peine, mais dans le genre vous êtes nettement moins bons que les grands anciens. De Gaulle partant à Colombey pour la traversée du désert, ça avait une autre gueule que Nicolas envisageant d’aller pantoufler chez Bouygues. Les giscardiens annonçant l’arrivée des chars russes sur la place de la Concorde ça vous foutait une pétoche un peu plus consistante que la perspective d’avoir en moins le A qu’on nous a déjà enlevé. Certes votre situation est grave, presque désespérée, raison de plus pour vous ressaisir et tenter de changer votre Bérézina en Austerlitz. Si vraiment vous voulez nous flanquer la trouille, ayez un peu plus d’audace ! Annoncez que les milliers de terroristes déguisés en épiciers arabes que seule la crainte de Claude Guéant empêchait de passer à l’action, sont prêts, aussitôt Hollande élu, à imposer la Charia. Faites fuiter dans la presse que l’accord liant socialo et écologistes comporte une clause secrète prévoyant que toutes les chaudières de l’Hexagone devront être remplacées dans un délai de deux mois par des appareils fonctionnant à la bouse de yack séchée. Insinuez que, pour complaire à Mélenchon, les apparatchiks gaucho remplaceront le journal de Jean-Pierre Pernault par les débats diffusés auparavant de vingt trois heures à minuit sur Public Sénat. Et, si tout cela, ne suffit pas, n’hésitez pas : utilisez l’arme absolue : prévenez que Carla Bruni va reprendre sa carrière de chanteuse ! Et vous verrez si la majorité silencieuse ne retrouvera pas la parole

Charles Olivier Michel Huniquant

PCC Chambolle


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • latortue latortue 14 avril 2012 10:29

    ’’vous avez accepté de vous asseoir sur vos convictions’’,ça c’est sur je n’ai jamais vu un gouvernement avec autant de gens qui ont les dents qui rayent le parquet .C’est sur quand la carrière prime sur l’intérêt des Français et de la France au profit des ses seules intérets et celle de ses petits copains .Vous pouvez gesticuler nous avons bonne mémoire !!!!!!
     l’election arrive autant dire qu’on va leur savonner la nappe a ces Messieurs Dames du pouvoir de Sarkozy.


    • Spip Spip 14 avril 2012 13:05

      Bon résumé sur le fond et très drôle sur la forme. D’ici peu ces comiques vont nous manquer...


      • eric 15 avril 2012 07:16

        A vous lire, j’imagine que vous n’avez pas du aller souvent en Russie....

        Dommage, c’est le lieu ideal pour comprendre la nature reelle des pensee socialistes, et leur vrai danger.
        Il s’agit bien de chars sur la place rouge.... ! Cela, c’est le genre Staline, explicable bien sur par les presupposes ideologique de gauche, mais surtout par un contexte historique.

        La verite vraie du socialisme partout en tout temps et en tout lieu, elle est revelee par le Brejnevisme. Et c’est ce qui nous attend le petrole et le gaz en moins.

        La france avec Hollande, s’acheminera vers un Brejnevisme de type RATP.

        Un vague discour social qui masque les interet de classe d’une caste bureaucratique predatrice de facon un peu molle mais terriblement conservatrice et egoiste.

        Des gens qui a travers un controle des rouages de l’etat en tant que bureaucratie et non organe de mise enoeuvre du politique, et de l’ensemble des ministeres de la parole, font peser une chappe de plomp sur les societes qu’ils dominent ideologiquement.

        Apres 10 ans de « reconstruction de leur projet politique » consistant essentiellement a s’interesser a la taille de Sarkozy, de critique des gouvernements fonde sur une peopolisation a outrance, que voit on aujourd’hui ?

        Un projet de stagnation molle marque par les oxymores habituels de cette pensee shyzophrene. Le changement maintenant ? Croyant que c’est arrive, le PS evoque Aubry en premier Ministre et Fabius au finances..... !

        A certains egards, cela est presque rassurrant.

        Miterrand se fit elire de la meme facon, par des attaques personelles ( affaire des diamants) en sous entendant qu’avec lui rien ne se passerait et que la crise petroliere n’existait pas. « La force tranquille et la France des clochers » , pour finalement se lancer dans un trucs que les dirigeants raisonnables du front popu.’n’avaient pas cru souhaitable.

        Hollande nous parle de « changement », ce qui fort de nos experiences de la gauche, est une preuve qu’il ne se passerait pas grand chose...
        Il ne faudrait pas pour autant croire a l’innocuite de son eventuelle election.

        On a un PS et un front de gauche dont de l’ordre de 70% des militants et elus et syndicalistes emargent a la depense publique.
        On a un etat qui est le plus pesant du monde developpe, 50% de PIB de prelevement, 58% de depense, avec une necessite absolue de le reformer.

        La caste de gauche est le principal obstacle. 7 millions au bas mot de beneficiaires de la depense publique fortement politises et syndicalises. Des medias mediocres qui ne survivent economiquement que grace aux aides de l’etat et sont donc structurellement favorables a son intervention et a ses agents. (Bouyghes, Lagardere, Dassault,ne sont pas d’abord des « capitalistes dans cette histoire ; la presse fait perdre de l’argent. Ce sont des gens dependant des commandes d’etat et qui savent que beaucoup de decisions sont determinees par des subjectivites mediatique plus que par l’interet collectif : ils n’ont pas vraiment le choix pour faire survivre leurs entreprises).

        Meme avec un pouvoir politique a droite, il est extremement difiicile de faire bouger cette »force d’inertie« . Si en plus ils sont aux commande des robinets....

        On aura pas la Grece a court terme. Au moins pour les riches et la classe moyenne socaliste. Nous avons du gras et ils ne sont pas fous. On aura brejenev. Du reste cela est deja visible.

        Quand j’ai quitte la france, les bus fontionnaient a peu pret, le metro avait ete refait a neuf, le RER se developpait. Il y avait 3 syndicats. Aujourd’hui il y en a 27 ( tous le monde veut des heures libres en plus)
        La ratp est incapable de faire 0,2% de productivite par an. Les creations de poste massives concernaient surtout des cadres ! Le couts pour les contribuables de toute la france est de 2 milliards par an, celui des super retraitess de 18 milliards ! Le cout pour les entreprises difficile a determiner, tous cela cache dans des cascades de mesures et textes qui font qu’ ala fin on ne sait plus rien si ce n’est qu’a la moindre tentative de reforme, l’ile de France est paralysee.

        Le resultat le plus frappant pour la personne de passage ? Dans du materiel fatigue ( le fonctionnement l’emporte sur l’investissement), en particulier sur les lignes les plus »populaires", un personnel plethorique vous explique gentiment si on le lui demande, que le composteur ne marche pas et que si vous voulez prendre un autre bus, il va vous ecrire un mot d’excuse sur votre ticket.

        Jamais vu il y a 20 ans. vous avez le souvenir vous, d’un composteur qui ne fonctionnait pas ?

        http://www.ce-eco.ratp.fr/pmb/download/connexions/connexions_163_focus.pdf
        http://www.ce-eco.ratp.fr/pmb/download/connexions/connexions_166_reperes.pdf
        http://www.ifrap.org/Privileges-RATP,362.html

        Voila ce que donnerait une election de Hollande. C’est doux, c’est mou, c’est apparemment plus ou moins sans douleur. Cela se nomme la stagnation ou le declin.


        • eric 15 avril 2012 13:42

          Waldganger, j’ai un gosse comme ca. C’est aussi pour lui que je vais voter Sarko. L’argent, notre argent est la. L’allocation a adulte handicape est une aumone par rapport aux 20 milliards de la RATP, au je ne sais pas combien de la SNCF, aux 29 milliards de baisse fiscale pour l’electorat socialiste en 2002, et par rapport au 900 millions aux intermittents du spectacle. Et surtout les 100 000 par annee d’institut medico pedagogique au personnel bien paye.
          C’est le jeu des gauches ’d’entretenir la confusion, comme il le font avec le logement social( voir mon autre commentaire) parce qu’il y a des pauvres, il est indispensable pour permettre a la bonnne classe moyenne de vivre a Paris. Il faut surtout beaucoup de monde pour les encadrer.
          A nouveau 57% du PIB depense, il y a tous l’argent qu’il faut pour repondre a toutes les vraies urgences sociales. Ce n’est possible qu’en les repertoriant vraiment et en eliminant les autres. C’est cela que la gauche refruse absolument et de toutes ses forces.

          Quand a Mendes, vous m’avez lu trop vite, j’ais bien distingue l’officiel qui se la jouait grande consience indignee et les deux collabos. Mais a la manifs, sur la photo, ils sont bien ensemble.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès