Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Lettre ouverte à François Hollande

Lettre ouverte à François Hollande

Un premier billet sur agoravox sous forme de lettre ouverte...
Bouteille à la mer, coup d'épée dans l'eau, goutte d'eau qui viendra se joindre aux petits ruisseaux des initiatives personnelles diverses sur la toile...
Je ne sais et ne peux qu'espérer.

Monsieur Hollande,
Si vous ne pouvez être le président qui redressera la France (nous sommes de plus en plus nombreux à en être convaincus, près de 87% parait-il...), il vous reste néanmoins la possibilité d'être celui qui aura rendu le pouvoir à son peuple en instituant en lieu et place de la démocratie représentative, arrivée à bout de souffle, une démocratie participative.
Vous sortirez ainsi grandi de votre quinquennat et marquerez dès lors l'Histoire de France dans le bon sens.

Nous, français, ne nous reconnaissons majoritairement pas dans les décisions prises par l'ensemble du gouvernement, qu'elle soient nationales ou internationales.

  • Nous ne nous reconnaissons pas dans les décisions prises pour favoriser une économie basée sur l'offre alors que les français ont de moins en moins les moyens de s'offrir le superflu.
  • Nous ne nous reconnaissons pas dans les décisions européennes qui, nous avons pu le voir encore cette année avec la très forte augmentation du reversement des dividendes aux actionnaires, favorise nettement le spéculatif sur le productif.
  • Nous ne nous reconnaissons pas dans la voie atlantiste suivie par les politiciens de tous bords qui ne pourra que nous amener vers de nouveaux conflits au nom de la sauvegarde d'intérêts économiques de gens qui ne sont même pas de notre pays, voir de notre continent.
  • Nous ne nous reconnaissons pas dans les boites à outils que vous avez bricolées et qui ne font que donner plus de moyens aux grosses entreprises sans, en contrepartie, la création d'emplois (le CICE en étant l'utime preuve). Vos différents "chocs" successifs n'ont choqué personne et n'ont apporté aucune amélioration sur le quotidien de vos concitoyens.
  • Nous ne nous reconnaissons pas dans la politique d'austérité visant à détruire les acquis sociaux pour lesquels nos ancètres ont combattu
  • Nous ne nous reconnaissons plus dans les médias qui au lieu d'éclairer le peuple ne font plus qu'en faire des consommateurs abâtardis et des électeurs que l'on mène apr le bout du nez.
  • Nous ne nous reconnaissons plus dans la justice, dans l'éducation, dans l'accès aux soins... Tout semble se niveler par le bas.


Malgré tout cela (et la liste aurait pu être beaucoup plus longue) :
Vous êtes celui qui peut lancer un grand referendum national en vue d'une large refonte de la constitution pour faire de la France le premier des grands pays de ce monde à mettre en place une politique visant à placer le citoyen au cœur des décisions politiques pour qu'il prenne son destin en main.

Depuis plus de 40 ans les spécialistes issus de nos plus hautes écoles ont réussi à faire de la politique un métier, ils ont eu tout le temps, et tour à tour, de démontrer leur incapacité à oeuvrer pour le bien de la nation.
Au mieux ont ils su maintenir un semblant de prospérité mais à grand coup d'emprunts pour masquer leur incompétence, ou leur manque de volonté, de gouverner pour le bien de tous tout en nous léguant une dette abyssale. Certains parleront de lobbies, de corporatisme, de copinage, de profits personnels... Peut être, peut être pas, là n'est plus le problème, je vous propose de faire table rase du passé et de passer à autre chose. Pas de Nuremberg du capitalisme, allons de l'avant !

Des initiatives balbutiantes de démocraties participatives existent déjà dans quelques pays ou états (Suisse, Finlande, Colombie Britannique...) mais il vous appartient de lancer ce grand projet en visant plus haut, en allant au delà de l'existant pour que la France revienne en pointe des droits de l'homme et du citoyen et fasse de nouveau honneur à sa devise tout en reprenant la place qui nous revient dans le concert des nations. A défaut de projet politique qui rassemble reprenez l'initiative et lancez-vous dans une refondation salvatrice propre à rassembler vos concitoyens.

Ni droite, ni gauche, ni extrêmes, ni lobbies, ni think tanks, ni groupes d'influence, communautaristes ou religieux... Le peuple, et rien que le peuple, pour construire notre avenir en fonction de notre culture et de nos aspirations, en nous appuyant sur l'énergie et les compétences de tous pour la réalisation d'un vrai et grand projet commun.

Il vous reste cette chance d'être l'incarnation du renouveau, ne la laissez pas passer sous peine de plonger la nation France dans de nouveaux âges ténébreux, car n'en doutons pas, l'abstention massive favorisera toujours les extrêmes qui eux sauront rester mobilisés...


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • bibou1324 bibou1324 12 septembre 2014 16:53

    Merci d’avoir exprimé ma pensée par cet article. Mais mon pessimisme m’interdit de croire à une telle issue.


    • Gieller Gieller 12 septembre 2014 20:43

      Le pessimisme mène à la résignation, et la résignation à l’inaction, et l’inaction à l’acceptation...
       smiley


    • bernard29 bernard29 12 septembre 2014 17:21

      Vous auriez du appuyer votre lettre ouverte par une pétition. bon courage.


      • Gieller Gieller 12 septembre 2014 20:45

        Les pétitions ne servent pas à grand chose, et en politique encore moins...
        Je pense que des gens comme Chouard sont bien plus efficaces qu’une pétition.


      • bernard29 bernard29 12 septembre 2014 20:58

        Si les pétitions ne servent à rien, alors pour une lettre ouverte individuelle on peut aussi se poser la question. Bon courage . 


      • Lemaïsjekiff Nestor 12 septembre 2014 17:54

        Salut Gieller,

        Qu’en penserait-il s’il le lisait ... Là est la question !

        Sinon, niveau longueur d’onde je suis sûr la même que toi et d’accord avec tout ce qui est écrit ...

        Mais je mettrais une petite étoile la dessus → « Certains parleront de lobbies, de corporatisme, de copinage, de profits personnels... Peut être, peut être pas, là n’est plus le problème » ...

        Malheureusement peut-être qui si, là est le problème !

        Alors malgré la lecture par le président cela ne pourrait lui briser les chaines acérées qu’il a à ses pieds et qu’il n’a d’autre choix que d’y trainer pendant cinq ans le boulet qui y a été accroché ...


        • Gieller Gieller 12 septembre 2014 20:47

          Oui, là est un des problèmes, mais à l’image de Porochenko qui s’il perd son pari se fera étriper par n’importe lequel des deux côtés, là il s’agit de rassurer...
          Ce n’est pas parce qu’on supprimera la politique et les politiciens tels qu’ils sont actuellement qu’on les passera au fil de la guillotine... Il n’est pas question de faire une révolution...


        • Lemaïsjekiff Nestor 12 septembre 2014 23:15

          Ben là t’as mal répondu vieux ... smiley

          « Ce n’est pas parce qu’on supprimera la politique et les politiciens tels qu’ils sont actuellement qu’on les passera au fil de la guillotine... »

          Je ne suis pas pour les exécutions ni pour la peine de mort, par contre je suis pour l’auto-défense ... Qui s’y frotte s’y pique ...

          Mais sinon où as tu lu que je disais un truc pareil  ?

          Puis quand tu dis cette phrase affirmative ... Ah bon, t’es sûr qu’ils ne seront pas passés à la guillotine, tu vas commander le peuple pour lui ordonner ce qu’il doit faire ou ne pas faire ?

          Je suis d’accord avec ce que tu as écrits mais là, tes propos ...


        • Parrhesia Parrhesia 12 septembre 2014 20:37

          à Gieller,

          Excellent sous tous rapports !

          Un seul regret (je dis bien regret et non critique) : Cette lettre ouverte aurait été encore plus justifiée si elle avait été parallèlement adressée au prédécesseur de m. Hollande.

          Or, il ne faut pas oublier la persistante et tonitruante campagne de N.S. afin de revenir aux « affaires » ! Son image tourne en ce moment pratiquement en boucle sur certaines chaînes de télé et sur de nombreux autres media.

          À mon humble avis, les mêmes reproches, pour ne pas dire les mêmes condamnations, s’appliquent également à M Sarkozy et toute condamnation unilatérale de l’un conforte ipso facto la position de l’autre.

          Quoi qu’il dise, et ses patrons étant restés les mêmes, le but de Sarkozy ne peut être que de reprendre, sans doute même en l’accentuant, la politique ultra-libérale des capitalistes exclusivement financiers qu’il avait menée entre 2007 et 2012.

           Et n’oubliant pas non-plus qu’en dernière analyse, c’est bien l’indécente catastrophe socio-économique « Sarkozy » qui est à l’origine de l’arrivée au pouvoir de la nouvelle et indécente catastrophe socio-économique « Hollande » !!!

          Ceci étant, très bonne soirée à vous, Gieller !


          • Gieller Gieller 12 septembre 2014 20:52

            Le prédécesseur bénéficie de mon mépris...
            Comment peut on imaginer revenir au pouvoir avec tout ce qu’il traine (lui et son parti)... Le culot de ces personnes me laisse sans voix.


          • claude-michel claude-michel 13 septembre 2014 09:39

            Pas mal la propagande de l’élysée... !


            • ETTORE ETTORE 13 septembre 2014 14:57

              Belle lettre au Président !

              vous auriez juste dû rajouter : « faire suivre aux instances dirigeantes »

              éventuellement y adjoindre les enveloppes timbrées et adressés à OBAMA, Instances Européennes, à BIBI [ en admettant qu’il trouve un moment pour la lire, entre deux constructions de colonies] ......
              Bref ;.... à bien des gens qui tiennent les rênes de notre pays.


              Remarquez............... vous avez eu raison de ne pas le faire, sachant le nombre de timbres à lécher, les hommes politiques ont la langue tellement habituée à ce faire, qu’ils peuvent bien s’en charger.


              • Attilax Attilax 13 septembre 2014 15:56

                J’ai une révélation terrible :
                Il s’en contrefout !
                Il fait le « job », pour lequel il a été désigné par les vrais décideurs, et ce dont vous parlez n’est pas sur la liste, vous comprendrez sûrement pourquoi...
                 smiley


                • FerDex 13 septembre 2014 18:38

                  Exactement, il n’en a absolument rien à battre.
                  Déjà ben beau s’il lit seulement le titre.


                  Est-ce qu’il faudra une insurrection pour qu’il réagisse, parce que la VIème république de Mélenchon écrite par des artistes ( Johnny ? ) et des intellectuels ( BHL ? Attali ? ) ne sera pas mieux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès