Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Linky : premier projet de redressement productif et de transition (...)

Linky : premier projet de redressement productif et de transition énergétique du quinquennat ?

Mardi, lors de sa première conférence de presse, François Hollande a déclaré vouloir « fixer un agenda pour le redressement » et se donner « deux ans » pour y arriver. La tâche paraît d’autant plus ardue qu’un sondage publié par L’Usine Nouvelle montre une dégradation de la confiance des Français envers le gouvernement quant à sa capacité de lutte contre la désindustrialisation.

Néanmoins la visite de Delphine Batho à Montluçon, le jeudi 15 novembre, pourrait être porteuse d’espoir. En se rendant dans l’Allier, sur le premier site de production des compteurs électriques Linky en France, la ministre de l’écologie pourrait lancer la phase de reconquête annoncée depuis des mois par le Président et Arnaud Montebourg, le ministre médiatique du redressement productif. Cela pourrait aussi être un signe positif pour ouvrir le chemin de la transition énergétique.

Linky, porteur d’activités et de création d’emplois

Après plus d’un an d’immobilisme de l’ex-majorité puis de la nouvelle sur le sujet, le 9 octobre, Delphine Batho a annoncé la mise en place d’un groupe de travail pour « faire aboutir le déploiement du compteur intelligent [Linky] ».

De fait, miné par diverses controverses, ce projet est au point mort depuis un an. Au moment où le chômage ne cesse d’augmenter et où le rétablissement de la compétitivité est devenu la priorité nationale, ce projet mérite nettement mieux que ces atermoiements.

De fait, avec Linky ce sont plus de 10.000 créations directes d’emplois qui sont attendues d’ici 2020. En premier lieu dans les usines de fabrication des compteurs, dont celle de Montluçon que visitera jeudi 15 novembre, la ministre du développement durable.

De plus, d’autres industries et bassins d’emplois devraient en profiter puisque de très nombreux acteurs sont impliqués dans la filière liée au compteur, celles des réseaux intelligents dit « Smart Grids ». Par exemple, la ville de Metz n’a pas manqué de noter que sa société Efluid, qui développe un progiciel destiné à équiper le compteur Linky, profitera de la généralisation pour développer son activité.

En outre, « La France dispose de champions en matière de réseaux intelligents et de solutions de pilotage, comme Alstom Grid ou Schneider » signale Grégoire Poux-Guillaume, président d'Alstom Grid. En même temps, il regrette que « souvent, nos innovations voient le jour dans d'autres pays que la France où la transition énergétique a déjà commencé ».

Linky, premier projet de la transition énergétique ?

Les conclusions du groupe de travail mis en place sur Linky doivent être présentées dans le cadre du grand débat sur l’énergie qui est sur le point d’être lancé, et elles y auront toute leur place. De fait, le compteur communicant est la première brique des réseaux intelligents, sans laquelle la transition énergétique n’est pas réalisable.

Les smart grids ont en effet un rôle crucial dans le développement des énergies renouvelables, en assurant le pilotage en temps réel entre la production et la demande d’électricité. Pour Jean-Louis Bal, président du syndicat des énergies renouvelables, il faut « mettre les technologies de l’information et de la communication au service de l’énergie » et pour cela les compteurs nouvelle génération sont une nécessité.

Ainsi, en créant des emplois non-délocalisables sur nos territoires et en apportant une contribution significative à la transition énergétique, Linky et les réseaux intelligents sont des projets incontournables pour servir le redressement de la France promis par le Chef de l’Etat.

Espérons que nos responsables publics et l’ensemble des citoyens sauront se mobiliser vraiment pour de tels projets et dépasser les contradictions et les querelles picrocholines, auxquels nous sommes tant habitués.


Moyenne des avis sur cet article :  1.19/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 15 novembre 2012 08:55

    Super idée sur le fond, mais qui va payer les 120 à 150 € d’installation obligatoire à terme ? Ca empeste le lobby, vous savez un peu comme les éthylotests obligatoires …

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/09/30/linky-le-nouveau-compteur-electrique-qui-cree-des-tensions_1580128_3234.html


    • Croa Croa 15 novembre 2012 16:18

      Les vieux compteurs sont déjà propriété du fournisseur d’énergie. Pourquoi ça changerait ? 

      Si le statut de l’appareil ne change pas le marchand peut changer son compteur tous les mois s’il veut !

      Bon, on espère que le prix de l’abonnement restera inchangé, bien sûr !


    • Le péripate Le péripate 15 novembre 2012 09:11

      La foire au slip n’est pas terminée ! Bon. J’espère que ce compteur intégrera un minitel.




      • zelectron zelectron 15 novembre 2012 12:00

        LINKY est le système de plumage des abonnés à EDF sans qu’ils puissent accéder à leurs données ni protester : juge et partie : EDF über alles !


        • fb 15 novembre 2012 13:43

          Comme c’est beau un communiqué de presse avec tout le corporate bullshit qui va avec. Cet « article » n’a aucun fond. Quant à l’aspect industriel, un équipement fourgué ou plus exactement imposé à 30 millions de foyers, il y a une très forte probabilité que la fabrication soit délocalisée et que la seule activité en France soit l’emballage et la pose.
          Le coût de production et de pose annoncé (entre 120 € et 240 €) est également une fumisterie, en frais de revient pour l’électronique montée avec le circuit imprimé et le boîtier on doit être à moins de 35 € avec une telle quantité.
          Tout ça pour quoi ? Pour faire du data mining, c’est-à-dire revendre de précieux fichiers commerciaux qui permettent d’établir des profils types avec la nature des équipements électriques utilisés (si si on sait faire avec les transitoires, il y a eu une belle conférence TED d’un allemand à ce sujet) ; accessoirement pour des cambrioleurs c’est particulièrement pratique et automatisable.
          Bien sûr on m’objectera que cela sera sécurisé... Ouarf, même la CNIL a des sérieuses réserves sans parler des exploits du fleuron de l’industrie française en la matière.

          Aucun intérêt.


          • spartacus spartacus 15 novembre 2012 15:00

            Entre 120€ et 240€ pour un truc produit a 30 millions d’exemplaires !!!

            Les situations de monopole engendrent toujours des abus.

            Avec un seul point de livraison (EDF) ?
            Avec un seul client ? 
            Sans réseau de commercialisation. ? 
            Sans concurrence ? 
            Avec des coûts publicitaires faibles ?
            Des coûts de recherche faibles ?
            Mono-produit ?

            La vraie révolution serait que chaque client puisse choisir son compteur comme ont choisit son téléphone. Le système de commercialisation est archaïque et ridicule.

            Espérons que des entrepreneurs privé iront chasser sur cette chasse gardée pour faire baiser les prix. 
            Un compteur comme ça avec si peut de charges de valeur ajoutée, vaut au maximum 25€ livré !

            • fb 15 novembre 2012 15:18

              Oui sauf que toucher à une installation EDF sans être agréé c’est mal (et accessoirement dangereux).
              Le problème de fond c’est que ça n’apporte rien au client final sauf le fait de pouvoir se faire exploiter gratuitement et que l’objectif complémentaire c’est de rompre les contrats avec les entreprises qui réalisent les relevés. D’un côté il y a du récurrent (la relève des compteurs), de l’autre du ponctuel faire (ou plutôt faire faire) un compteur. Sur le court terme c’est rentable (pour EDF), sur le moyen terme pour l’économie... heum


            • spartacus spartacus 15 novembre 2012 16:49

              Dans la téléphonie avant c’était l’opérateur qui fournissait le téléphone. Maintenant c’est fini.

              Dans les petits commerces le TPE c’était la banque qui le fournissait. Maintenant c’est fini.

              Au delà du jugement de l’intérêt du compteur, il est important de ne pas laisser le choix à l’opérateur énergétique.
               

            • Soi même Soi même 15 novembre 2012 15:01

              Rien que le titre de se Ministère Redressement Productif à quelque chose de Stalinien !
              Pour c’est l’énergie qui est privilégier à lors que la campagne se meurt ?


              • cimonie cimonie 15 novembre 2012 18:05

                c’est quoi cette propagande de merde ???


                • 1984 15 novembre 2012 20:16

                  Alors l’auteur de cette merdasse, pas de commentaires sur les nuisances electromagnétiques de votre foutu compteur ?


                  • gordon shumway gordon shumway 15 novembre 2012 21:28

                    Bonjour a tous . En premier lieu je dois vous avouer que je suis agent erdf . J’aimerai réagir sur certaines approximations dans les commentaires : 


                     Aujourd’hui EDF est un fournisseur d énergie dans un système concurrentiel de droit.

                    Les appareils de mesures sont la propriété du distributeur mandaté par traité de concession pour l’ exploitation du réseau de distribution.

                    Les smart grid n ont pas la vocation de rendre service aux usagers des compteurs mais permettre une meilleure rentabilité dans l’exploitation d un réseau d énergie.

                    Éventuellement on peux y rajouter une ou deux options commerciales pour justifier le coût de la transition.

                    En outre le coût intégre aussi le déploiement technologique sur l’ensemble du réseau pour permettre aux infos de remonter aux centres de traitement. 

                    Linky est la partie visible de l’iceberg ....

                    Veillez aussi à ne pas confondre EDF et erdf merci à tous 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès