Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « Liste des métiers en tension » : De qui se moque le gouvernement (...)

« Liste des métiers en tension » : De qui se moque le gouvernement ?

Dernier ajustement sur les thèses du FN : la limitation de l'immigration professionnelle est la dernière lubie du gouvernement, qui brandit, sous forme de préférence nationale, une « liste des métiers en tension » comme argument contre le chômage !

Soucieux de satisfaire l'électorat de droite extrême et de donner l'impression qu'il cherche des solutions pour réduire le chômage, le gouvernement vient d'évoquer à deux reprises la : «  liste des métiers en tension » Métiers, sur lesquels Xavier Bertrand a déclaré, au « Grand Jury RTL » : « (...) je veux surtout modifier la politique de l’emploi en faisant des métiers en tension une priorité d’action » tout en affirmant prévoir de «  réorienter l’action de Pôle emploi et de tous les acteurs de l’emploi  »

Ce qu'oublie de préciser le ministre, c'est comme l'explique Laurence Parisot, pour une fois avec justesse, c'est qu' « on parle de 20.000 personnes… » ce qui est effectivement ridicule, face à la situation, de plus de 4 millions de français !

Mais au fait, c'est quoi les « métiers en tension  » ?

On peut en trouver la liste sur le site Pour la promotion de l'immigration professionnelle. Celui-ci est : édité et géré conjointement par le Ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire (MIIINDS) et par l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) - Mentions Légales

Comment ça fonctionne ?

« La situation de l’emploi en France n’est pas opposable aux entreprises qui souhaitent faire appel à des étrangers pour les qualifications connaissant une pénurie de candidats. La liste de ces métiers en difficulté de recrutement, dits métiers en tension, est répertoriée dans une liste nationale ou négociée dans le cadre des accords bilatéraux. Leur nombre peut varier selon le pays d’origine des migrants » Peut-on lire, sur le site

Et quels sont les métiers en tension ?

Il existe plusieurs listes dont celle correspondant à l' « Arrêté du 18 janvier 2008 relatif à la délivrance, sans opposition de la situation de l’emploi, des autorisations de travail aux étrangers non ressortissants d’un Etat membre de l’Union européenne, d’un autre Etat partie à l’Espace économique européen ou de la Confédération suisse  » dans lequel on trouve une liste par région de ces métiers

Dans la liste régionale, à de rares exceptions, on trouve les mêmes métiers. Ceux qui reviennent le plus souvent sont :

Technicien de la vente à distance.
Attaché commercial en biens intermédiaires et matières premières.
Cadre de l’audit et du contrôle comptable.
Informaticien d’étude.
Informaticien expert.

Marchandiseur.
Responsable d’exploitation en assurances.

Mécanicien d’engins de chantier, de levage et manutention et de machines agricoles.
Opérateur de formage du verre.
Pilote d’installation de production cimentière.
Conducteur de machine de fabrication des industries de l’ameublement et du bois (et matériaux associés) ...


C'est-à-dire, des emplois qualifiés pour lesquels on peut trouver des salariés de nationalité française ou ... européenne, puisqu'il n'existe de restrictions qu'en ce qui concerne les ressortissants bulgares et roumains.

Pour trouver ceux qui font référence aux ouvriers non qualifiés, manœuvres ou employés sans diplômes, il faut se reporter aux listes relevant des : « (...) accords de gestion concertée des flux migratoires conclus entre la France et différents pays d’origine définissent des listes élargies de métiers en tension  ». Ils concernent :

Bénin – 16 métiers
Congo – 15 métiers
Gabon – 9 métiers
Maurice – 61 métiers
Sénégal – 108 métiers
Tunisie – 77 métiers

Or, note Le Parisien, ces listes ne sembleraient pas, pour l'instant, concernées. On y trouve, selon le journal  : les métiers « peu prisés des demandeurs d’emploi » Ce que confirme l'enquête : « Besoin de main d'oeuvre » , de Pôle emploi, publiée en avril, qui révélait que : « (...) sur les 37,6% des embauches projetées par les employeurs en 2011 qui buttaient sur des difficultés de recrutement : (...) près de 40% des emplois offerts sont saisonniers (...) » Précision : . « (...) parmi les profils recherchés (...) il s'agit en majorité de métiers souvent mal rémunérés : cuisiniers, serveurs, aides ménagères, emplois de maison, agents de sécurité (...) » C'est-à-dire, essentiellement des emplois non délocalisables, générateurs de précarité, mais très demandés par les branches d'activités concernées !

Rien n'empêchait le gouvernement, de contraindre le MEDEF et les autres organisations d'employeurs, à se pencher sur les conditions de travail et de salaires des métiers en tensions que sont le : BTP, les services à la personne et les métiers de la restauration hôtellerie. Afin d'en rendre leur exercice plus attractif !

Rien ne l'empêchait non plus, de consacrer un vrai budget, permettant de revoir de fond en comble la formation et l'orientation des chômeurs ! Et en profiter, au passage, pour mettre fin à la discrimination à l'embauche, pratiquée par l'ensemble des employeurs, à l'encontre des plus de 50 ans !

Mais une fois de plus, le gouvernement, sous l'impulsion du Président, a préféré utiliser un « symbole électoral fort » à destination d'un électorat, qui continue de lui échapper, puisque, c'est auprès des sympathisants du FN, que sa baisse de popularité est la plus importante : - 10 %

Mais qu'importe, puisque le Président est, ce matin, parti rejouer ... au candidat à la présidentielle : « (...) renouer avec l’électorat populaire. Comme en décembre 2006, dans les Ardennes. Pour parler de « la vraie France (...) la France qui souffre et dont on ne parle jamais (...) » et qu'il dirige depuis 4 ans ... avec le succès qu'on connaît !


Crédit et copyright photo
Le Figaro


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Cocasse Cocasse 20 avril 2011 13:15

    Mettez un peu l’alignement prétendu ou pas sur des thèses qui seraient ou pas celles du FN.

    Cela dénote quelque chose de plus grave : l’abandon progressif de l’état dans la formation professionnelle pour adulte.
    La formation pour adulte est primordiale, puisque c’est par ce biais que nombre de reconversions (voir de formations initiales) peuvent être entreprises par des chômeurs, vers de métiers en tension qui leur assurent un avenir.

    Avec des millions de chômeurs sur place, on ne peut se permettre d’importer de la main d’œuvre, il faut impérativement donner sa chance aux citoyens français et former ceux qui en ont besoin.
    Parallèlement, il est nécessaire de faire appliquer une véritable justice sociale dans les métiers mal payés ou aux mauvaises conditions (vous parlez du BTP).


    • Cocasse Cocasse 20 avril 2011 13:16

      Mettez un peu ----> Mettez un peu de coté


    • Robert GIL ROBERT GIL 20 avril 2011 14:50

      Le monde ouvrier est le premier à être confronté à l’immigration et le système
      capitaliste, accentué par la crise, le force à chercher un bouc émissaire. Ne voyant
      pas d’issue à leur sort et ayant l’impression d’avoir été abandonnés par la gauche,
      les électeurs populaires en sont venus à soutenir la droite capitaliste parce que
      celle-ci prétend arrêter ou limiter l’immigration.
      Ainsi l’ouvrier qui vote pour la droite se retrouve à soutenir des politiques
      libérales qui détruisent l’emploi, la fonction publique et baissent l’impôt des plus
      riches. Politiques qui ont déjà été mises en place dans les pays du sud, et qui sont
      responsables en bonne partie de l’immigration des populations, qui fuient la
      misère engendrée par ce système. La majorité des gens ne partent pas de chez eux
      par plaisir, mais pour trouver ailleurs de quoi vivre.lire....

      http://2ccr.unblog.fr/2010/10/28/a-qui-profite-limmigration/


      • RAPPELONS CECI AUX FRANCAIS QUI OUBLIENT LEURS RACINES :

        -au début du 20ème siècle ce sont nos ancetres les corses...auvergnats ...bretons qui faisaients les« sales boulots » a PARIS...maintenant ce sont les africains...

        -meme mme Parisot qui ne brille pas pour sa fibre sociale...reconnait que la France a besoin des immigrés..

        -MR GUEANT EST LA VOIX DE SARKO 1ER QUI OUBLIE D’ OU IL VIENT...EST TEIGNEUX SUR CE SUJET CAR IL A HONTE DE SES ORIGINES...ET D’ AVOIR ETE LE VILAIN PETIT CANARD BOITEUX DE SA FAMILLE..

        je conseillerai que tous les candidats a la présidence soient vus par un collège d’experts psychiatres....pour éviter la bévue de 2007...



        TOUSENSEMBLE



      • jaja jaja 20 avril 2011 15:03

        « les électeurs populaires en sont venus à soutenir la droite capitaliste parce que
        celle-ci prétend arrêter ou limiter l’immigration
        . »

        robert pour le moment l’électorat populaire s’est massivement réfugié dans l’abstention et pas derrière la Le Pen.
        Jusqu’à 70% d’abstention dans les cités populaires !


        • dawei dawei 20 avril 2011 15:47

          exact, le fn n’a pas eu plus de voies qu’aux precedentes cantonales, bien au contraire. Or les merdis ont tous répété en coeur que la France subissait une poussée du FN, voire un tsunami bleu Marine. FAUX, le tsunami, c’est l’abstentionisme, surtout celui qu’on retrouve habituellement à l’UMPS. Si les votes blancs et abstention étaient compté, on y verrait plus clair !!



        • TOUT ELU N AYANT PAS ETE CHOISI AVEC UN TAUX DE PARTICIPATION AU VOTE DE 51% DOIT JOUER DANS LA RESERVE OU NE DOIT PAS OBTENIR DE MANDAT..il est illégitime

          EN FRANCE 1 ELU POUR 100 HABITANTS AUX USA POUR 1000 HABITANTS...bientot ils s’ eliront eux memes « cooptage ».....


          TOUSENSEMBLE


        • gaijin gaijin 20 avril 2011 17:48

          métier sous tension :
          Urgent
          Pays recherche : un Président de le République
          profil souhaité : ne pratiquant ni le népotisme ni la démagogie, si possible pas encore totalement corrompu. Langue de bois s’abstenir .
          localisation : France
          salaire élevé
          avion de fonction
          nourrit et logé
           smiley


          • PtitLudo PtitLudo 21 avril 2011 09:48

            Bien vu l’auteur. Il n’y a pas de métiers en tension, juste des métiers que les patrons ne veulent plus rémunérer à leur juste valeur.

            Encore un nouveau concept inventé par la novlangue, à ajouter à la longue liste.


            • CHK 21 avril 2011 11:51

              Extrait de : http://munci.org/Presse-Restrictions-sur-l-immigration-legale-Claude-Gueant-inquiete-les-SSII

              Les deux listes de métiers en tension établies en novembre 2007 (la première concerne les ressortissants de l’Union européenne, la seconde celle des ressortissants des pays extérieurs à l’UE), dans lesquelles figure notamment l’ensemble des métiers de l’informatique sur tout le territoire national - listes pour lesquelles la situation de l’emploi ou l’absence de recherche préalable de candidats déjà présents sur le marché du travail local ne peut pas être opposée aux ressortissants étrangers - n’ont pas été réactualisées depuis le début de la crise… ce qui est totalement ANORMAL face à la flambée du chômage en France depuis près de 3 ans.

              Ces listes ont été établies sur la base des critères suivants (voir annexe 1 page 4 de cette circulaire) :

               Le principal critère est l’indicateur de tensions Dares/Pôle-emploi qui est le rapport entre le volume mensuel des offres d’emploi et celui des demandes d’emploi dans chaque domaine professionnel.
              Mais cet indicateur est très peu fiable dans un secteur comme l’informatique où le volume d’offres, comme chacun sait, est disproportionné par rapport aux recrutements (offres utilisées à des fins commerciales, pour du sourcing de CV, démultipliées pour un même appel d’offres…etc) et où le taux de recrutements abandonnés est, de ce fait, le double de celui constaté sur l’ensemble du marché du travail.
              Lire à ce sujet : SSII, le trompe l’oeil de « l’effet pénurie » (étude Apec) et Informatique : beaucoup d’offres mais un faible taux de recrutements (étude Apec).

              Néanmoins, selon le dernier bulletin trimestriel de la Dares, les tensions sur notre marché du travail sont considérablement retombées avec 0,57 offres par demandeur d’emploi, soit exactement le même rapport que celui constaté pour l’ensemble du marché du travail !

               Un autre critère tient compte des volumes les plus élevés de projets de recrutements pour lesquels les employeurs signalent des difficultés de recrutement (enquêtes BMO Pôle-emploi), mais là encore nous avons vu précédemment que ces difficultés sont à relativiser fortement dans nos métiers.

              Du reste, selon la dernière enquête BMO-Pôle-emploi, 44.6% des entreprises, tous secteurs confondus, annoncent des difficultés de recrutement de cadres en informatique en 2011… ce qui représente moins d’une entreprise sur deux. La moyenne est de 37.6% sur l’ensemble du marché du travail… soit seulement de 7% de moins !


              • PtitLudo PtitLudo 21 avril 2011 15:54

                Concernant l’informatique pourquoi y’a-t’il pénurie en France, je vais vous l’expliquer, c’est très simple.

                Les informaticiens en France ne sont pas reconnus, c’est un métier technique, bouh c’est pas beau la technique.

                Donc aucun plan de carrière, d’évolution possible dans ce métier.

                Quand un informaticien est bon et qu’il demande légitimement un avancement, qu’est-ce qu’on lui propose ? Faire chef de projet ou encore pire, manager, bref il ne fera plus d’informatique, et on va dire qu’il y a pénurie, alors que ce n’est pas vrai !

                Je ne sais pas pour les autres métiers soit-disant en pénurie, mais ça ne m’étonnerai pas qu’il y aie un peu de cela aussi.

                Bref dire que l’informatique est en tension est complètement faux.

                Et c’est du vécu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès