Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Logique de crise

Logique de crise

Notre grand président n’est pas resté en rade de promesses à Toulon : s’il a annoncé des fins de mois très difficiles et beaucoup de soupe à la grimace, il a également assuré que l’Etat ne laissera tomber personne. Un discours aussi grave que l’heure, moins bling-bling que son auteur.

« Le mal est profond. » Cette phrase seule résume à merveille le discours de Toulon de Nicolas Sarkozy, homme d’Etat de l’année selon nos amis américains. Profond, oui, le mot est faible. La crise financière qui ne fait peut-être que s’ouvrir va sans aucun doute frapper fort, et large. Nul ne devrait échapper aux conséquences des délirantes acrobaties des soi-disant spécialistes de la finance et des marchés financiers mondiaux. Partout dans le monde, et notamment aux Etats-Unis, des Jérôme Kerviel très bien payés, surpayés diront certains, justement rémunérés prétendront d’autres, ont fini par mettre sens dessus dessous l’économie mondiale, qui ne sait plus à quel sein se vouer. Tout plonge, tout coule, tout sombre, et chacun va en payer les pots cassés. Chacun, sauf les employés de ces grandes compagnies, réembauchés illico presto après la faillite de leurs entreprises, et souvent à prix d’or par d’autres boîtes toutes aussi peu regardantes sur les « régulations » aujourd’hui préconisées à tout va. Les responsables, les principaux acteurs en tout cas du naufrage actuel ne souffrent et ne souffriront en aucun cas de cette catastrophe, ils vont continuer dans les mois et les années à venir à gagner grassement leur vie, sans attendre, sans moment de répit ni de doute. Une anomalie choquante qui pourrait bien finir par provoquer de sévères désordres dans certaines sociétés dites riches, qu’elles soient américaines ou européennes. Il faut savoir jusqu’où aller trop loin. A trop prendre les gens pour des cons, même les plus cons finiront par s’en rendre compte, et ça finira sans doute mal.

Nicolas Sarkozy le sait, lui qui se trouve soudain embarrassé pour le coup d’avoir été désigné homme d’Etat de l’année par ses amis américains l’année la plus horribilis depuis longtemps. Ça tombe mal, ça donne beaucoup de responsabilité, comme dirait Nicolas. C’est peut-être aussi une certaine forme d’humour américain qu’on ne connaissait pas encore. L’homme de l’Etat de l’année du krach, du plus grand krach peut-être depuis celui de 1929, tu parles d’un palmarès, tu parles d’une médaille ! Alors, tout ainsi auréolé, que peut faire notre bien-aimé chef de l’UMP ? Pas grand-chose. Promettre, tout au plus, devant un parterre gouvernemental visiblement pas totalement convaincu qu’on ne laissera tomber personne. « On », c’est l’Etat, bien sûr. L’Etat qui ne lâchera pas ses petits épargnants, promis juré. Oui, mais comment les aidera-t-il ? Avec quel argent ? Parce que ces promesses sont bien belles, mais ce sont celles du patron d’un Etat annoncé quasiment en faillite depuis quelques mois. Les caisses sont vides, archi vides, d’où sortira-t-on de l’argent pour écoper ? D’un fonds secret ? Des réserves du Sénat, maudit Sénat pour Raffarin ? Du préjudice moral de Bernard Tapie ? Où Sarkozy trouvera-t-il l’argent pour aider les épargnants, pour remplacer les banques qui risquent de ne plus vouloir prêter ? Ce qui est sûr, c’est que, dans l’immédiat, de tels effets d’annonce ne coûtent rien et, par les temps qui courent, c’est déjà ça de pris : les promesses demeurent gratuites, elles sont bien les seules.

Pour le reste, Sarkozy a raison, tout va mal. Les chiffres du chômage repartent dans le négatif, la croissance s’annonce de plus en plus en berne, et le pouvoir d’achat va en prendre un coup, un de plus. On le savait déjà, Sarkozy l’a répété hier, comme on confirme au malade en phase terminale qu’il n’y a plus d’espoir. Fini le bling-bling, fini l’opulence, sauf pour les sénateurs de Larcher, fini les yachts, fini le Fouquet’s, le temps est à la crise, à la logique de crise, comme en 1991 il était à la « logique de guerre » quand Mitterrand à la télévision était venu annoncer que dans le ciel de Bagdad les nuits n’allaient plus tarder à s’illuminer d’explosions meurtrières. Logique de crise, oui, on y est, on ne peut plus se cacher. Et même si les Américains font semblant d’y pouvoir quelque chose, en gonflant leurs biscottos de quelque 700 milliards (le Congrès américain, pas contre le principe attend des précisions), rien n’y fera, on n’y échappera pas. Dans quelques jours sans doute le prix du baril repartira à la hausse, le prix de l’immobilier continuera à s’effondrer, et grosso modo les pauvres n’auront plus d’autres horizons qu’un peu plus de pauvreté, sans trop d’espoir. « Le laisser faire, c’est fini. Il faut tirer les leçons de la crise. Le monde est passé à deux doigts de la catastrophe. » Sur ce dernier point, Sarkozy se trompe, la catastrophe est sans doute devant nous, nous n’y sommes que d’un orteil, le reste va suivre. Nous sommes dans les grands vents qui précèdent de quelques minutes la vraie tornade, mais le pire est encore devant. Pas à deux doigts, mais bien là. Et ça va secouer.

Hier à Toulon, le mari de Carla était bien loin de ses problèmes quotidiens : loin des pelouses souillées de Christian Clavier, loin du tout à l’égout compliqué de sa belle-famille, loin des couverts en plastique de Borloo, loin du préjudice moral ruineux de son ami Bernard. Il lui faut aujourd’hui parer au plus pressé, contenir tant qu’il le pourra les mécontentements, faire comme si tout cela dépendait encore de lui. Seulement voilà, cette crise (pas la dernière, pas la première) démontre une fois de plus une évidence : le pouvoir appartient à ceux qui manipulent l’argent. Définitivement. Les politiques en sont réduits à compter les caisses.


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Vilain petit canard Vilain petit canard 26 septembre 2008 10:33

    Là où je ne comprends pas bien notre Président, c’est qu’après avoir annoncé que tout ça va changer, qu’il faut contrôler tout le "binntz", il dit qu’il faut continuer les réformes (libérales) et les suppressions de postes dans le secteur public. Ce qui prouve bien que tout ça c’est du baratin. Comme vous dites, il admet implicitement l’impuissance de l’Etat, et que le pouvoir appartient aux riches. C’est dommage, mais bon, à part jouer des biscottos, le pauvre....


    • JL JL 26 septembre 2008 10:59

      Bonjour, vous écrivez : ""des Jérôme Kerviel très bien payés, surpayés diront certains, justement rémunérés prétendront d’autres, ont fini par mettre sans dessus dessous l’économie mondiale"".

      Ce n’est pas le cas pour tous, mais il faut savoir que s’ils reviennent en France et travaillent un jour un seul chez McDo ou autre, et grâce aux largesses des Assedic et à sa réglementation, ils perçoivront pendant 23 mois une indemnité de chômage de 6.366,80 euros mensuels (57,4 %" de leur dernier salaire londonien). Certains en ont déjà profité, mais il sera orobablement difficile d’obtenir des chiffre.

      Information communiquée par la presse, la radio. Lire plus de détails ici.

      Et s’ils sont licenciés, ils sont : "" réembauchés illico presto après la faillite de leurs entreprises, et souvent à prix d’or par d’autres boîtes …""


      • Bernard Dugué Bernard Dugué 26 septembre 2008 11:04

        Et avec une indemnité de 6000 euros par mois, ils sont pas prêts d’être emmerdés par l’ANPE,
        qui connaît un patron prêts à les embaucher pour un salaire équilavent à leur indemnité, même à une heure de transport ?


      • JL JL 26 septembre 2008 18:46

        Merci Léon pour la précision. Ceci dit, leurs salaires ne sont peut-être pas beaucoup plus élevés que ça, étant donné qu’ils sont principalement rémunérés aux résultas. Et sauf erreur de ma part, les primes ne sont pas prises en considération dans ce calcul ?

        @ Philippe, oui, on se demande vraiment qui a prévu de telles dispositions, et pour qui !


      • Krokodilo Krokodilo 26 septembre 2008 11:34

        NS, transformé en Père la vertu, hérault de la morale financière, quelques semaines à peine après avoir filé 40 millions net à bernard Tapie (l’état a autorisé et après coup aurait pu agir en justcie contre cette farce), c’est limite obscène. Et demain, un gros paquet à TF1 pour quitter la télé France 24 ! Je parle même pas du trésor de guerre de l’UIMM ou du train de vie du Sénat et de son goût du secret des comptes...


        • LE CHAT LE CHAT 26 septembre 2008 11:59

           Le mal est profond

           de nombreux français commencent à en avoir le fondement douloureux ! smiley


          • Jacques Fabry Jacques Fabry 26 septembre 2008 12:11

            La crise financière et économique dont on parle, si importante soit-elle est sans commune mesure avec la crise cornélienne qui nous attend dès les mois à venir. Quand les gens réaliseront que le trop important trafic aérien est la cause du manque de lumière et de l’excès d’humidité qui nuisent à l’agriculture, gênent le tourisme, freinent l’immobilier des résidences de villégiature, touchent à la santé... il faudra choisir entre indemniser les avionneurs ou les sinistrés. www.eauseccours.com


            • LE CHAT LE CHAT 26 septembre 2008 12:20

              LE CAC40 chute de 1,69 % , Nico a rasuré le marché ! smiley
              p’têt qu’en lisant aux traders la lettre de Guy Môquet........


              • chmoll chmoll 26 septembre 2008 13:16

                nico ça fait plus d’un an,que t’arrète pas d’mentir,tu l’sait en +

                t’essaye d’compenser dans l’verbal,pasque tu sais que t incapable de faire quoi que se soit,d’entreprendre ect ect

                y a qu’a voir ton chang’ment de ton, c + comme en mai 2007 et après je vais des ceci je vais des cela

                asteur c tout du conditionnel

                mais là tu te dis merci les amerloques,j’vais pouvoir coller tout s’qui s’pass’ras en france,sur l’dos d’la crise financière des amerloques. c pas non plus avec ta bande de farfelus que ta autour de toi,y a qu’a voir les derniers en date(alliot l’darcos l’borloo)

                si t’avais été plus souvent en viste en france tu t’aurais rendu compte que s’pays est dev’nu une cata


                • saint_sebastien saint_sebastien 26 septembre 2008 13:20

                  Nan mais Sarko est le plus grand opportuniste du monde.

                  "Pragmatique" pour être poli.

                  Un jour il défend la libre entreprise et la dérégulation , le lendemain c’est le champion de la réforme de la finance.

                  C’est ce même type qui voulait faire de la france une nation de propriétaires et qui aujourd’hui crache sur le grand capital.

                  Aucun sérieux, aucun crédit , c’est juste un bouffon nerveux ce type. Lisez la presse étrangère, ce gars est très peu crédible à l’étrangers , il est décrit comme un homme qui retourne souvent ça veste et très démago.

                  Bien sur en france chut , la presse est aux ordres du prince.


                  • herve33 26 septembre 2008 13:47

                    Plus fourbe que Sarkozy tu meurs , rappelez vous son discours en 2007 à propos de l’endettement des ménages :

                    Les ménages français sont aujourd’hui les moins endettés d’Europe. Or, une économie qui ne s’endette pas suffisamment, c’est une économie qui ne croit pas en l’avenir, qui doute de ses atouts, qui a peur du lendemain. C’est pour cette raison que je souhaite développer le crédit hypothécaire pour les ménages et que l’Étal intervienne pour garantir l’accès au crédit des personnes malades.

                    Je propose que ceux qui ont des rémunérations modestes puissent garantir leur emprunt par la valeur de leur logement.

                    Il faut réformer le crédit hypothécaire. Si le recours à l’hypothèque était plus facile, les banques se focaliseraient moins sur la capacité personnelle de remboursement de l’emprunteur et plus sur la valeur du bien hypothéqué. Ceci profiterait alors directement à tous ceux dont les revenus fluctuent, comme les intérimaires et de nombreux indépendants.


                    Comment cela s’appelle cela : des sub-primes à la Française ....

                    Comment faire confiance à un énergumène qui un jour tient un discours et le lendemain exactement l’inverse , et surtout il ne sait jouer que sur les mots et la communication et est bien incapable de faire autrechose que de la gesticulation .

                    Le plus édifiant est sans doute son discours à L’ONU , où il fustigeait les responsables de la crise financière de sanctions , comme le coup de karcher avec les jeunes des banlieues , mais à la différence des jeunes des banlieues , la majorité de son auditoire devait se sentit terriblement visés car ce sont bien eux , les politiciens , et les financiers les coupables de la dépression économique dans laquelle nous allons pas tarder à sombrer .

                    On sent bien que notre Sarko national prend ses ordres directement du cartel néolibéral US et de l’université de Chicago , qui lui dit , il faut poursuivre les réformes de casse sociale permettant à une minorité ultra-riche de continuer d’apprauvrir les autres jusqu’à l’explosion sociale .


                    • sisyphe sisyphe 26 septembre 2008 13:55

                      Comme par le plus grand des hasards, Sarkozy fait son discours de rodomontades contre le capitalisme ; la veille du jour où le gouvernement annonce, malgré les réitérantes déclarations lénifiantes de la ridiculissime Mme Lagarde :

                      - une augmentation du nombre de chomeurs

                      - une augmentation des déficits

                      - une augmentation de la dette

                      - une prévision de croissance à 1% ! smiley

                      - une perte du pouvoir d’achat

                      - un budget de crise.

                      Dans une démocratie digne de ce nom, il y a belle lurette que des ministres comme Woerth, Lagarde, auraient été démis de leurs fonctions. 

                      De même que l’endive Fillon, qui annonçait, voilà peu, que "la droite avait gagné le discours idéologique" smiley juste avant que son Président vienne faire son couplet sur le dévoiement du capitalisme, et le nécessaire retour de l’état...

                      Comme d’habitude, Sarkozy, bien forcé par l’évidence des faits et de la situation, n’hésite pas à emprunter aux discours les plus à gauche, pour :

                      - d’une part, mettre l’opposition en porte à faux

                      - d’autre part se présenter en défenseur des défavorisés,

                      alors que sa politique, menée depuis 15 mois, est un échec économique absolu , s’ajoutant au démantèlement du système social. 

                      Son discours contre les "patrons", et les abus des banques, fait bien rigoler (dans les cénacles), quand on sait qu’il a, par ailleurs, entrepris la dépénalisation du droit des affaires, pris des mesures pour favoriser la création de monopoles (notamment dans les médias), et amorcé la privatisation de la plupart des services publics. 

                      30.000 et quelques suppressions d’emplois de fonctionnaires ; pas besoin d’être grand clerc, pour annoncer du chomage à venir. 

                      La droite se glorifiait d’être enfin "décomplexée" ; on a vu ce que ça donne.
                       Du coup, on masque une politique totalement anti-sociale et on essaie de rattraper le coup par le refrain de la "refondation du capitalisme" : ça fait mal uniquement quand on rigole...


                      • sisyphe sisyphe 26 septembre 2008 16:55

                        Extrait :

                        " En raison du ralentissement marqué de l’économie cette année et en 2009, le déficit public serait encore de 0,5 % du PIB en 2012.

                        Compte tenu de l’ampleur de la crise, la France ne devrait pas être le seul pays de la zone euro à voir ses finances publiques se détériorer en 2009, mais elle affichera probablement l’un des déficits les plus lourds."


                      • dom y loulou dom 27 septembre 2008 14:05

                        c’est quoi ce ramassis mysogine ? en plus doublé de témoignages de parents en deuil ???


                        étrange publicité que tu fais là.


                      • pseudo 26 septembre 2008 14:17

                        Les médias et le gouvernement ont décidé de nous faire peur, pour cet exercice ils sont excellant.
                        Voila c’est la fin du monde, arrêtons de respirer ! 
                        Les banques vont faire faillite. Le monde va se suicider avec les américains.
                        Pourquoi veulent ils une crise majeur en France ?
                        1) les banques n’ont plus la rentabilité espérée.
                        2) les politiques veulent reprendre le contrôle de l’économie.
                        3) Ils veulent revenir sur les principes de la démocratie, de la république sur nos libertés.
                        Nous sommes trop libre à leur goût.
                        4) Ils veulent détruire l’épargne des Français et augmenter leurs dettes en augmentant les intérêts de la banque centrale. Vive l’EURO et la BCE !
                        5) ils veulent diminuer les investissements des entreprises en durcissant les conditions d’obtention des prêts.

                         Le chômage va augmenter naturellement
                        Grâce aux efforts conjugués du pouvoir et des médias ils vont réussir à détruire l’économie Française. Bravo encore un petit effort.

                         La désinformation en œuvre :

                        -On nous fait croire que l’économie Française dépend à 100% de nos échanges avec les états unis.

                        -On nous fait croire que la crise des subprimes et la crise immobilière en France s’est la même chose.

                        -On nous fait croire que les banques Française vont faire faillite.

                         Comment résister à cette volonté de détruire l’économie ?

                        1) Ne pas vendre vos actions, mais préparer vous à acheter au plus bas.

                        2) Ne pas vendre vos biens immobiliers, vous avez acheté avec des intérêts bas à taux fixe alors vous êtes gagnant !

                         (Car il vaut mieux acheter à  un prix élevé avec un taux faible, qu’un bien bon marché avec un taux fort)

                        3) Diminuer vos consommations de pétrole, diminuer vos déplacements, vos chauffages …etc.

                        4) Vous êtes entrepreneurs, rechercher des investisseurs privés autre que les banques.

                         

                        Malgré les attaques répétées des médias pour décourager les ménages à consommer et à investir dans l’avenir les Français résistent.

                        Continuons à croire dans notre avenir et arrêtons des les écoutés, tous ces corbeaux de mauvaise augure.


                        • herve33 26 septembre 2008 14:46

                          "Les médias et le gouvernement ont décidé de nous faire peur, pour cet exercice ils sont excellant."

                          Cela n’a pas vraiment été le cas jusqu’à présent , souvenez vous du discours de Mme Lagarde : la crise est derrière nous , l’économie française est saine , les problèmes américains n’atteindront la France , la croissance de la France sera de 2%,le nuage de Tchernobyl s’est arrêté à la frontière .

                          C’est la première fois que le gouvernement prend conscience qu’une grave crise est sur le point d’éclater alors que n’importe quel citoyen lamba , en renseignant sur le Net , savait que les banquiers déconnaient avec leur bulle du crédit et leur dette abyssale .

                          http://www.europe2020.org/spip.php?article303&lang=fr

                          Et pour les lecteurs d’agoravox , les excellents articles de Forest Ent

                          http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=29728


                        • Jacques 26 septembre 2008 14:33
                          Ca n’est pas lui qui voulait assainir le service public et la dette ? Quelques suppressions de postes par ci par la en ne remplaçant pas 1 fonctionnaire partant à la retraite sur 2, mais bien évidemment pas de licenciements, pourtant il y de la marge, mais il ne faut surtout pas provoquer l’ire des fonctionnaires ! Une timide réforme des régimes spéciaux de retraite. Les privatisations : GDF, une goutte d’eau dans l’océan. Ce n’est pas avec des réformettes comme cela qu’on pourra éradiquer la dette. C’est vrai que Chirac n’a pas osé, sa seule audace à lui, c’est d’avoir envoyé promener les anglo-saxons. Maigre bilan de réformateur quand-même pour Sarkozy.

                          • bob 26 septembre 2008 14:35

                            Analyse de Sysiphe encore a rebours bien que reprenant les arguments des autres intervenants sur ce fil et sur d’autres.
                            Quel dommage de voter Sarkosy et de le critiquer autant un an apres.


                            • bob 26 septembre 2008 14:40

                              Enfin, charite bien ordonnee commence par soi-meme : a quand la diminution de salaires et primes pour les hauts dirigeants de l’etat. Au vu de la gestion de la nation, ils feraient mieux d’emprunter chez cofidis pour rembourser les pertes abyssales qu’ils ont creee.

                              J’ajoute que la privatisation ne rendra pas un meilleur service (je pense meme qu’elle donnera l’inverse ) et que ce qui coute cher a l’etat n’est pas le fonctionnaire Smicard mais les gabegies financieres jamais reprimees ainsi que des salaires non-dus pour des services jamais rendus.


                            • Jacques 26 septembre 2008 14:47
                              Ah la la, on dit du mal de Sarkozy et ils ne sont quand meme pas content ! Allez faire plaisir au gens ! smiley)))

                            • drapeau noir 26 septembre 2008 16:43

                              J’attends de voir les ayatollahs du capitalisme financier londonien revenir la queue entre les jambes en France et la je me dirais qu’ il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis, donc ils ne changeront pas d’avis ! Sinon Kerviel est présumé innocent et cet homme n’a pas fait tout cela tout seul ...Et puis tant qu’on y est plus les choses changent plus elles restent les mémes .Vous croyez que la crise va affecter les propriétaires de yacht , les habitués du Fouquets ,.., ?Bien sur que non il suffira juste pour le pouvoir de criminaliser encore plus les fameux "privilégiés" du capital , vous savez les ouvriers profitant du système de départ anticipé (plus si anticipé que cela , merci Fion) , les fonctionnaires , les assistés , les jeunes de banlieues ou encore les personnes tentés par les votes extremes....Toujours pareil !


                              • goc goc 27 septembre 2008 03:28

                                d’ailleurs nous devons, en bons francais, denoncer ce scandale financier qui va certainement precipiter l’effondrement economique de notre pays, a savoir : les allocations familliales ont declaré que les fraudes ont augmenté de 37%

                                salauds de pauvres !!!


                              • sisyphe sisyphe 26 septembre 2008 17:01

                                " Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière, a déclaré sur France Info qu’"on ne peut pas d’un côté plaider pour plus de réglementation et de régulation au niveau international et européen, et au niveau national, dire qu’il faut encore plus déréglementer, que ce soit sur la question des salaires ou la question de la durée du travail".

                                On ne saurait mieux dire...


                                • millesime 26 septembre 2008 18:57

                                  pauvre Sarkozy, il parle et gesticule toujours autant mais quelle mesure concrète...aucune.. !
                                  depuis juillet 2007 début de la crise des subprimes quelles sont les mesures qui ont été prises par nos leaders politiques .., ?( tant en France qu’en Europe d’ailleurs) mis à part l’injection de liquidités de la part de la BCE.. !
                                  pas grand chose, et à présent les autorités boursières viennent de suspendre les ventes à découvert sur les valeurs financières...lol..lol comme si cela allait résoudre la crise...


                                  • millesime 26 septembre 2008 18:59

                                    il est bien difficile de scier la branche sur laquelle on est assis... !


                                  • impots-utiles.com 26 septembre 2008 19:20

                                    Nicolas Sarkozy a promis hier de garantir les dépôts des gens dans une banque qui aurait des difficultés financières.
                                    Ca tombe bien car Sarkozy a un cas concret : la banque Oddo a perdu 280 millions d’euros (officiellement dans les subprimes). Cette somme ressort de la liquidation de 3 fonds monétaires "Oddo"...

                                    http://www.impots-utiles.com/garantir-les-clients-des-banques-oddo-un-cas-pratique-pour-sarkozy.php


                                    • goc goc 27 septembre 2008 03:22

                                      Ce point est tres bizarre, j’ai du mal (mais je en suis pas un specialiste) à comprendre l’engagement du nabot

                                      de quel droit fait-il cette promesse ??

                                      ya t-il un decret, ou une loi qui permet cette "garantie" ??, ou bien se prennant pour le roi-soleil, decrete-t-il unilateralement qu’il est au dessus des lois et des banques centrales ??



                                    • tvargentine.com lerma 26 septembre 2008 19:42

                                      Décidement ici sur AGORAVOX c’est devenu une secte de refoulés du TSS aigris !

                                      Votre article est nul !

                                      Le Président Nicolas Sarkozy a fait un grand discours et d’ailleurs,comme la bien noté le journal "Le Monde",son discours aurait pu figurer dans les arguments du PS en manque d’idées et d’inspiration pour dénoncer la financièrisation mise en place avec Pierre Beregovoy dans les années 80

                                      IL est bon de rappeler que le "second marché" de la bourse de Paris a été créé par les socialistes ,sans parler de tout les produits financiers qui auront vu des centaines de milliards de francs (à l’époque) quitter l’économie pour aller vers les marchés financiers et spéculatifs

                                      Face à ce crise du capitalisme c’est bien la crise des idées du PS,car JAMAIS,les éléphants du PS n’ont voulu appliquer la rupture

                                      Nicolas Sarkozy le fait et il dispose du soutien de la majorité des citoyens

                                      Un très grand discours du Président qui remet la France en marche vers sa modernité sans etre enfermé dans des critères financiers (ceux de la commission européenne avec son 3% de déficit autorisé !!)

                                      C’est dabord la modernisation de l’Etat et du pays qui,à l’image d’un Georges POMPIDOU va relancer de nouveaux grands projets pour notre pays




                                      • sisyphe sisyphe 26 septembre 2008 20:11

                                        Cher Lerma,

                                        On attend vos réactions sur les chiffres annoncés aujourd’hui sur :

                                        - le chomage

                                        - le déficit

                                        - la croissance

                                        - le pouvoir d’achat

                                        - le budget de crise

                                        Au plaisir de vous lire
                                         smiley smiley


                                      • dom y loulou dom 27 septembre 2008 14:19

                                        pauvre Lerma... vous croyez donc sincèrement qu’un beau discours décide des avancées ou des reculées de notre société ?

                                        ces discours servent apparemment à faire attendre et bosser, c’est tout.

                                        Et l’ardoise des dettes, les banques centrales vous demanderont de les payer.

                                        Vous avez élu ceux qui vous entrainent vers l’esclavage et vous êtes encore béat... parce que soyez-en sûrs, ils vous donneront la responsabilité du remboursement, forcément.

                                        C’est le leurre de la démocratie représentative à son comble.

                                        Voyez-vous où vous faites semblant d’être aveugle pour vous rassurer ?

                                        mais vous Lerma, avez-vous décidé d’envoyer des jeunes de 20 ans se faire massacrer dans des pièges organisés en Afghanistan ? Ou de vous joindre à cette boucherie qui finit de ruiner tout le monde dit libre ?


                                      • Thierry LEITZ 26 septembre 2008 19:57

                                        NS essaie une fois de plus de faire le fort avec ce que l’actualité lui sert. Maintenant qu’il est clair que la dérégulation est une impasse il parle de réguler. Tant que tout allait "bien" réguler c’était bon pour les battus gauchistes et autres ringards. "Le marché s’autorégule" affirmaient-ils avec condescendance....

                                        On voit le résultat !

                                        Il faut maintenant rassurer et désigner des "méchants". Tâche quasi impossible tant les responsabilités ont été diluées par l’ingéniérie financière... Alors les sanctions, pure démagogie !

                                        Mais remettre en cause notre politique de "grandeur" héritée du grand Charles, encore sur son nuage d’avoir mis la France au rang des vainqueurs, alors que..., çà non.

                                        Quelques pistes pour une sortie de crise : (voir commentaire posté en le 7/11/2007suite à l’article de JM Aphatie "le produit d’une vieille culture)

                                        Revoir la politique de dépenses militaires colossales (40 mds €/an) pour "tenir son rang"... Là je rejoins Céphale, quel rang ? Pourquoi ? On fait une course ? Ou pour donner des frissons au président devant le code du feu nucléaire ? Pour qu’ils se fassent plaisir en réunions secrètes et scénarii militaires se croyant importants ?

                                        Tristes politiques en vérité. Nous n’avons nul besoin d’eux. Ils sont surpayés, fonctionnaires élus bardés de régimes spéciaux et définitivement éloignés de notre vie réelle. La France tournera sans eux. Basta !

                                        Rendons le tablier nucléaire. Notre siège au CS de l’ONU où on est de toute façon pas écouté par les USA qui font ce qu’ils veulent. Vendons nos guimbardes polluantes et inutiles, sous marins, lanceurs et PA nucléaire. Armada grotesque, coûteuse et inutile. Notre présence à l’étranger ? Pour, comme en Afrique, frayer avec des dictateurs brutaux et corrompus ? Arrêtons le gâchis !

                                        De quoi dégager 15 à 20 milliards € par an sur le long terme pour une société respectueuse et humaniste. Et sans même toucher à nos gentils gendarmes.

                                        Trop de médecins et autres professions libérales à l’Assemblée Nationale, qui votent surtout pour eux en maintenant le dualisme financement public/médecine privée, bloquant toute réforme d’ampleur

                                        Non au cumul des mandats. On exerce un métier d’abord par intérêt de la chose, le salaire doit être un juste retour, mais pas un moyen de surclasser toutes ses relations...

                                        Oui à la responsabilisation de chacun sur sa santé au quotidien, via une franchise progressive. Non à la médecine de confort vache à lait de l’industrie pharmaceutique et de trop nombreux professionnels de santé.

                                        Oui à un salaire maximum de 30X le salaire de base, comme le préconisait H. Ford, grand gauchiste réputé ( !) en tout cas entrepreneur lucide qui voyait le succès de l’entreprise à travers le pouvoir d’achat de tous. Pour ceux que 400 000€/an rebute, qu’ils aillent se faire payer ailleurs !

                                        Non à 20000 € d’argent de poche pour un président qui vit déjà, OK, à nos frais comme un roi. Mais çà lui suffit pas apparemment...

                                        Non au gâchis d’argent public par milliards d’€ dans les mégas-projets scientifiques contestables et autant incertains que coûteux comme ITER (fusion nucléaire espérée dans 80 ans), L’ISS (station spatiale), le LHC (grand collisioneur d’hadrons)

                                        Non aux supers privilèges des Sénateurs, qui donnent un exemple navrant de vénalité irresponsable.

                                        Etc...

                                        De quoi dégager ces "marges de manoeuvre" dont on parle pour remettre l’argent à sa place : au service du travail humain, équitable et responsable devant les jeunes générations !


                                        • Ocséna 26 septembre 2008 20:41
                                          On vous le disait : Toulon c’est forcément le sabordage de la flotte française
                                           
                                          Aidée des archi-nuls de la télé, Christine Lagarde s’emploie ce soir sans le vouloir à foutre la trouille aux Français sur leurs éconocrocs placées dans les banques. Le fond de garantie en cas de besoin ne sera pas à la hauteur. Voilà en tout cas ce qu’ils auront retenus.
                                           
                                          Ca fera sans doute comme l’année où toutes les mamies allèrent en panique acheter du sucre pour confiture de peur d’une pénurie.
                                           

                                          ...............................................

                                          Les Pensées zaz de l’Ocséna

                                          Ocsena, Organisation contre le système-ENA... et pour la démocratie avancée

                                          - [-> http://ocsena.ouvaton.org]


                                          • goc goc 27 septembre 2008 03:19

                                            et pendant ce temps là, la presse continue à nous enfler

                                            par exemple pas plus tard que ce vendredi :

                                            Pour 44% des Français le président de la République a été "convaincant" dans son discours prononcé jeudi soir à Toulon, selon un sondage à paraître samedi dans Le Parisien/Aujourd’hui en France

                                            oui mais il faut aussi preciser que 43% ne sont pas convaincus, pourquoi la presse n’en parle pas ??. Pas si glorieux que ça ce sondage.

                                            Mieux meme :

                                            En revanche 58% des personnes interrogées l’ont trouvé "pas convaincant" sur "la capacité de sa politique économique à limiter les effets de la crise sur l’économie française", contre 34% d’un avis contraire

                                            et là c’est le silence radio, alors que c’est certainement le point le plus important du sondage

                                            vive la presse libre (mais ce n’est pas en France)

                                            source : http://fr.news.yahoo.com/afp/20080926/tpl-politique-sondage-economie-sarkozy-ee974b3.html


                                            • Cc 27 septembre 2008 07:02

                                              Ce qui est sur, c’est que notre cher président va profiter de la situation actuelle pour nous enfiler encore un peu plus.
                                              Reformes à la sauvette, juste pour sauver ses sou-sous et ceux de ses potes.
                                              Tout ça en nous disant que ça va faire mal sur le coup (comme si ce n’etait pas déjà assez difficile), mais que c’est pour notre "bien" futur.
                                              Mon C... oui.


                                              • chris11 28 septembre 2008 19:26

                                                Bah , faut pas s’inquieter , y finira pas son mandat ....


                                                • Vilain petit canard Vilain petit canard 29 septembre 2008 09:10

                                                  Saluons quand même à cette occasion le retour de lerma, il nous manquait presque.


                                                  • Gabriel Gabriel 29 septembre 2008 17:30

                                                    Bonjour,

                                                    Je m’apercois que Culbuto a brassé encore du vent !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès