Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Loi Travail : Trop c’est Trop

Loi Travail : Trop c’est Trop

Depuis plusieurs semaines, nous sommes des centaines de milliers de salariés, citoyens à travers la France, à exprimer notre désaccord, notre colère et notre opposition ferme, au projet de loi « travail El Khomri » que le gouvernement Valls et le Président Hollande veulent par tous les moyens, y compris par la force, nous imposer. L’objectif se clarifie pour beaucoup, le gouvernement veut nous Imposer un nouveau recul de civilisation, un recul de nos droits fondamentaux. Le code du travail ainsi souhaité par « cette fausse gauche », serait une remise en cause frontale du bon sens populaire, un affront à nos anciens, un cadeau de plus aux lobbies financiers, au capitalisme, un recul de plusieurs décennies. En définitive et c’est salutaire, les salariés ne veulent pas d’un texte qui facilite un peu plus les licenciements, aggrave les conditions de travail et menace leur vie quotidienne. Ils disent. Trop c’est trop ! Malgré les coups de matraques qui pleuvent.

JPEG - 64.6 ko
Banderole dans une manifestation

Comme le gouvernement n’a pas de majorité pour voter cette loi, ni dans le pays, ni à l’Assemblée Nationale, « il a décidé de passer en force, en utilisant une anomalie démocratique, l’article 49.3 de la Constitution », qu’une pétition citoyenne propose de sanctionner. http://motiondecensure.fr

Un suffrage universel bafoué.

C’est ainsi que le suffrage universel est aussi doublement bafoué. En France et en Europe, il est possible au 21ème siècle de se faire élire sur une orientation et une fois élu de tourner le dos au peuple, aux idées, à la démocratie et ainsi, faire le contraire, des promesses et des espoirs populaires. Cette grave situation, traduit la crise de la représentation politique, celle d’un affaiblissement de la démocratie et par là même, favorise l’implantation et la montée de l’extrême droite comme partout en Europe aujourd’hui, ce qui représente un réel danger et peut-être aussi à terme, l’annonce d’un désastre[i]. Le résultat des élections présidentielles en Autriche ce week-end devrait inciter à plus de retenue et d’humilité. Mais il n’en est rien. Valls et Hollande continuent leur politique autoritaire, répressive, réactionnaire. La barre est et reste à droite.

La barre est et reste à droite pour le gouvernement.

Ce ne sont pas les salariés, les ouvriers, ceux qui luttent aujourd’hui, qui auraient changé, tourné le dos au progrès social ou plus simplement décidé d’en découdre avec le gouvernement. NON, n’en déplaise aux pourfendeurs des grévistes, l’ampleur de ce mouvement social, la manière dont il est en train d’enfler sur le terrain, de se construire avec les très nombreuses grèves et manifestations à travers le pays, montre aujourd’hui le décalage qui existe entre le gouvernement et la société, entre le gouvernement et le peuple. Il montre le ras le bol des salariés, l’ampleur du mécontentement, leur combativité, mais certainement aussi pour beaucoup (et ça c’est une nouveauté), le début d’une prise de conscience, ou peut-être, la fin des illusions sur le parti socialiste, le gouvernement de Manuel Valls et François Hollande. Un gouvernement, un Président de la République, un parti, pour lesquels le peuple de gauche (et nombre de ceux qui sont dans la rue aujourd’hui), se sont mobilisés en 2012 face à la droite et son candidat Sarkozy. Aujourd’hui, même s’ils s’en défendent, ils montrent leur vrai visage, celui d’un gouvernement et d’un parti qui ont reniés leurs engagements de campagne et qui soutiennent les lobbys financiers, le Medef et autres grands patrons du capitalisme.

Il faut être capable d’appeler « un chat un chat », pour reprendre cette célèbre expression. Aujourd’hui plus que jamais se fait ressentir dans le pays la nécessité d’une clarification politique « à gauche » pour éviter demain, de nouvelles désillusions, car le Parti Socialiste, son gouvernement et les élus qui le soutiennent, ont une nouvelle fois, tourné le dos aux exigences sociales, à l’histoire et aux valeurs du peuple de gauche.

Ils doivent dans cette situation et plus que jamais à l’approche des élections présidentielles être combattus par les idées et isolés politiquement sur le terrain. Le mouvement social contribue à cette clarification.

Redonner l'espoir.

La violence du gouvernement aujourd’hui à l’égard du peuple de gauche, à l’égard du mouvement social est révélateur de son inquiétude, son désarroi face au développement de ce mouvement qui dans l’action et la lutte redonne sens à une politique de gauche, une politique de progrès social et de transformation. Il redonne l'espoir.

Mais je ne surprendrai personne en disant que la question des questions, celle qui préoccupe le plus et qui est au centre des réflexions, c'est la question de la traduction politique du mouvement populaire ou celle de l’union, ou ce qui revient au même, où allons-nous ? Comment en sortir ? Que faut-il faire ? Comment avancer ?

Les promesses ont conduit une fois de plus aux désillusions. Dans un climat de fin de règne, la droite prépare son retour et l’extrême droite est en embuscade. Ouvrir une perspective de vrai changement reste aujourd’hui la question clef. Et il y a urgence.

Un obstacle est en train d'être vaincu : la croyance répandue qu’on ne peut éviter d’adapter le pays aux exigences du capital financier… politique que mettent en œuvre le Parti Socialiste et le gouvernement Valls avec zèle. 

Le mouvement social montre aussi que « ce ne sont pas les aspirations au changement qui manquent et assez de forces disponibles pour lui donner vie ». Il faut à gauche une construction résolument non politicienne, débarrassée des querelles partisanes. Il nous faut être capable d’affirmer des ruptures radicales avec des modes de pensée et certains comportements. L’affirmation de sa propre identité politique n’a de sens que dans le respect des autres. Le Front de Gauche paye aujourd’hui cette absence de volonté. 

A moins d’un an des élections présidentielles et législatives, pour «  la gauche de la transformation sociale[ii] », celle qui côtoie les salariés en grève et dans les manifestations, il convient de tirer tous les enseignements politiques que cette situation matérialise sur le terrain et de s’engager en toute clarté dans la campagne des élections. Jean Luc Mélenchon a eu raison de refuser le marché de dupes proposé par le Parti Socialiste avec la primaire pour les Présidentielles. Il a eu raison face aux tergiversations des uns et des autres de s’engager comme il le fait aujourd’hui dans cette campagne, avec la forte conviction qu’il y a une place à occuper et qu’une autre politique est non seulement souhaitable, elle est possible… Le Front de Gauche, ses composantes, mais aussi ceux à gauche, y compris les écologistes, qui considèrent qu’il faut travailler au rassemblement contre ce gouvernement doivent prendre aujourd’hui leurs responsabilités. Il est essentiel comme en 2012 avec « l’Humain d’abord  » d’éviter l’éparpillement des voix et surtout de créer une dynamique pour ouvrir une véritable perspective sociale et crédible à gauche dans notre pays. C'est possible, les mouvements sociaux sont à la recherche de traductions et débouchés politiques.

 

Moyenne des avis sur cet article :  3.81/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 27 mai 17:18

    @ l’auteur

     
    Globalement d’accord.
    A une réserve près, je ne crois pas plus en Mélenchon qu’en n’importe quel autre politicard.

    Tous, sans exception, ne roulent que pour eux.
    AMHA... 
     

    • jacques casamarta 27 mai 18:08

      @Jeekes
      Je comprends votre désarroi des politiques, mais il faut bien élire des représentants, et alors mieux vaut participer du choix...


    • Jeekes Jeekes 28 mai 12:00

      @jacques casamarta
       

      Le problème c’est qu’une fois élus nos « représentants » ne représentent plus qu’eux-mêmes.
      Et parfois ceux qui les ont financés... 
       


    • Clofab Clofab 27 mai 17:26

      La Lettre du Front National du 27 mai 2016

      Si les blocages et la prise en otage des Français par la CGT sont inacceptables, il convient de ne pas oublier qu’il s’agit bien d’une conséquence de l’obstination anti-démocratique du gouvernement à travers l’utilisation, désormais à répétition, du 49.3. En pleine dérive autoritaire, François Hollande et Manuel Valls portent une écrasante responsabilité dans le désordre actuel.

      La loi El Khomri est rejetée par 70% des Français et réussit l’exploit de voir communier dans son refus la CGT et le MEDEF. Telle qu’elle a été adoptée, cette loi fragilise les salariés tout en n’apportant aucune réponse aux dirigeants de TPE et PME qui réclament avant tout un allégement des charges et des contraintes pesant sur leurs entreprises.

      A l’attitude d’un gouvernement minoritaire, y compris dans son propre camp, répond celle d’un syndicat ultra-minoritaire. Ne rassemblant plus que 2,6% des salariés, la CGT se radicalise à mesure que sa représentativité s’écroule. Sa récente campagne de communication contre la police en était une flagrante illustration.

      Au lieu d’imposer une loi dont personne ne veut et dont le retrait s’impose, le gouvernement ferait mieux de se pencher sur une réforme de la représentativité syndicale permettant enfin de rétablir un véritable dialogue social apaisé dans notre pays.adicalise à mesure que sa représentativité s’écroule. Sa récente campagne de communication contre la police en était une flagrante illustration.

      Au lieu d’imposer une loi dont personne ne veut et dont le retrait s’impose, le gouvernement ferait mieux de se pencher sur une réforme de la représentativité syndicale permettant enfin de rétablir un véritable dialogue social apaisé dans notre pays.

       

      Nicolas Bay


      • tonimarus45 27 mai 20:35

        @Clofab---bonjour— hier et avant hier j’ai entendu a fr3 languedoc roussillon deux entrepreneurs de pme, un homme patron d’une enteprise de maçonnerie et une femme patronne d’un garage qui disait tout le mal qu’il pensaient de cette loi et ils annonçaient, aujourd’hui vendredi, une manif a carcassonne de de l’union proffessionnelle artisanale(UPA) et de la capeb contre cette loi mais chutt surtout ne pas en parler au niveau national et il serait etonnant si n’habitant pas la region vous en ayez entendu parler,Comme je suis persuade que vous n’avez pas entendu parler qu’en « suede »certaines entreprises a la satisfaction des patrons et des ouvriers appliquent la semaine de 30 HEURES(cherchez sur wiki) mais cela chutt , a part a des heures impossibles, il ne faut pas le dire


      • Daniel Roux Daniel Roux 27 mai 17:29

        Le 49.3 n’est pas une anomalie démocratique, c’est un coup de force prévu par la Constitution pour contraindre les « représentants » du peuple a renoncer à leur pouvoir législatif.

        Cela n’a rien de démocratique et c’est normal puisque nous ne sommes pas en démocratie.

        Il s’agit en réalité d’une dictature à durée déterminée (DDD).

        Les pouvoirs exécutifs, législatif et judiciaires sont confisqués par un seul homme, le Président de la République.

        Le Président de la République nomme le Premier Ministre. Le Président s’arroge tout le pouvoir, le second servira de fusible en cas de pépins. C’est encore le Président qui tient l’Assemblée Nationale, avec son pouvoir de dissolution et toujours le Président qui tient les hauts magistrats judiciaires avec son pouvoir de nomination.

        Lorsque le Président prétend que lui seul est légitime, il a tort. La seule légitimité vient du peuple. Il a été élu pour la fonction de Président, pas pour celle de chef du gouvernement. Qu’ils s’en tiennent à ses pouvoirs constitutionnels.


         


        • Daniel Roux Daniel Roux 27 mai 17:34

          C’est plus clair comme ça :

          Qu’il s’en tienne à ses pouvoirs constitutionnels ! Ah mais !


        • tf1Groupie 27 mai 17:40

          @Daniel Roux

          Si vous voulez tatillon sur les mots il faut le faire jusqu’au bout.

          Une dictature ne peut se renverser que par la force.
          Or le gouvernement se renverse très facilement dans le cadre du 49-3 : il suffit de voter une motion de censure.

          Bref votre qualification de dictature est abusive.

          Quand on travestit les mots il n’y a plus de place pour la vérité.


        • Daniel Roux Daniel Roux 27 mai 18:07

          @tf1Groupie

          Il n’a pas échappé à votre sagacité sélective que la motion de censure, si elle est votée, emporte le rejet du texte et la chute du gouvernement.

          LE GOUVERNEMENT ! Oui, vous avez bien lu. PAS LE PRESIDENT ! Qui lui garde sa place de DDD, 5 ans quoiqu’il arrive.

          Bonne soirée.


        • Daniel Roux Daniel Roux 27 mai 18:55

          Les Français ont élu Hollande comme Président de la République, pas comme Premier ministre.

          Hollande n’a aucune légitimité pour gouverner à la place du Premier Ministre. Le fonctionnement des pouvoirs publics est-il menacé ? Est ce que quelqu’un lui a demandé d’arbitrer quelque chose ?

          "Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’État."

          La Constitution est pourtant claire. C’est le Premier Ministre qui décide de la politique du gouvernement, pas le Président.

           "Article 20 : Le Gouvernement détermine et conduit la politique de la Nation.
          Il dispose de l’administration et de la force armée.
          Il est responsable devant le Parlement dans les conditions et suivant les procédures prévues aux articles 49 et 50."

          Les interventions de Hollande sont non seulement déplacées mais inconstitutionnelles.


        • tonimarus45 27 mai 20:39

          @Daniel Roux—et pourtant il disait il n’y a pas si longtemps tout le mal qu’il pensait du 49/3, allant jusqu’a declarer qu’il faudrait supprimer cette possibilite

          Au fait comment appelle t’on ce genre d’individu ???un sacre menteur.non ??????c’est une question que je mepose

        • jaja jaja 27 mai 19:42

          Excellent article qui pêche hélas au niveau de sa conclusion. Le mouvement social est tout ! Ce n’est pas en changeant de président que la situation changera ! Il n’y a pas d’homme providentiel, les Grecs en ont fait l’amère expérience... Et Tsipras n’avait pas le lourd passé de Mélenchon...

          Pour ma part je voterai Poutou pour exiger la fin de la présidence de la République et du Sénat mais aussi la socialisation de toutes les banques, l’annulation de la dette et la socialisation des grosses entreprises en commençant par les secteurs de l’énergie, de la santé et des transports...

          Et au deuxième tour, quel que soit le cas de figure je m’abstiendrai...


          • tonimarus45 27 mai 20:42

            @jaja— jaja— si vous voulez avoir une chance de changement a gauche, je dis bien a gauche, peut etre petite,soit, alors votez utile .ceci dit j’aime bien poutou et besancenot,mais ?


          • jaja jaja 27 mai 20:44

            @tonimarus45

            Voter utile ça m’est arrivé dans ma vie... résultat ?


          • tonimarus45 28 mai 10:47

            @jaja---oui a presque 77 ans , moi qui ait ete toujours de gauche, jedis bien de gauche, cela, peensez bien, m’est arrive aussi

            Met là un gars qui a deja fait plus de 10% est le mieux place.bien sur je ne suis pas toujours d’accord avec lui, en particulier sur ses positions lors de l’agression de la libye, mais pour l’essentiel oui
            .j’aime bien besancenot et poutou et je suis d’accord avec toutes leurs positions mais malheureusement je ne les voit pas reussir .si on veur y arriver il faut que tous ceux qui se pretendent de la vrai gauche fassent taire leurs « bisbilles » et s’unissent.Je sais cela est difficile car comme l’on dit par chez nous, certains parti vise « la gamelle » c’est leur principal but

          • tonimarus45 28 mai 10:48

            @tonimarus45— excusez les fautes grossieres-


          • jambon31 28 mai 16:49

            @jaja
            « Et au deuxième tour, quel que soit le cas de figure je m’abstiendrai... »
            Et s’il y a Poutou ?
            Bise.


          • sampiero sampiero 27 mai 20:03

            Il ne reste que Mélechun a qui tient un discours raisonnable !

            Bien que lui ou un autre, hommes importent peu, seuls les actes sont importants.

            Encore que vu l’illustration lumineuse de ce qu’est vraiment la droite avec hollande, et encore une droite tiède, ce qu’annoncent les autres droites fait froid dans le dos !!

            Et sans gêne aucune ni le moindre état d’âme, ceux de la droite, de sarko à lemaire en passant par fillon, juppé et cie nous disent que cette loi travail, eux vont la renforcer sérieusement :

            Lepen elle félicite l’extrême droite autrichienne !! "j’ai changé le FN qu’elle disait !!

            et eux ce qu’ils annoncent, ils le font, pas comme hollande 

            -retraite à 70 ans

            -1 million de fonctionnaires en moins (profs, policiers, médecins...)

            -Baisse du salaire, des retraites....

            -suppression du CDI CDD généralisé

            -licenciements facilités

            - Changement des horaires

            - Travail de nuit

            - Diminution des primes

            - Travail le dimanche

            - La perte de tout les accords syndicaux historique (ex : jours de congés supplémentaire)

            - Et le plus beau : le refus d’un accord par un employé peu justifier son licenciement.

            Etc....

            Avec ceux de droite qui annoncent ces bonnes intentions çi-dessus, qu’ils réaliseront sans aucun doute , au moins on ne sera pas déçus !! ils le feront !

            Autant choisir un de gauche qui dit qu’il fera le contraire : on a une chance sur deux qu’il le fasse ! 

            C’est toujours ça.

            Il y en a qui adorent les coups de cravache pré-annoncés., ceux -là choisiront les premiers.


            • CN46400 CN46400 28 mai 21:22

              @sampiero


              ce qu’annoncent les autres droites fait froid dans le dos !!

              SVP arrêtez de nous épouvanter, le candidat du Medef c’est Hollande, les autres ne seront sélectionnés, que pour le banc...Aucun n’est capable de mieux servir le capital que ce Hollande !


            • sampiero sampiero 27 mai 20:52

              Salut Jacques


              Les choses sont simples : l’entêtement à conserver une loi dont personne ne veut a une raison qui n’a rien à voir avec l’avenir du pays :
              Hollande sait qu’il lui faut maintenir coûte que coûte dans son gouvernement Valls et macron, adversaires dangereux, seul moyen de ne pas les avoir comme candidats contre lui en 2017.
              et eux ne cherchent qu’à en sortir !

              ils les a coincés dans cette posture têtue et ils ne peuvent s’en dépêtrer ni même démissionner.
               Leur seul espoir, aux deux compères, est que lors du retour du projet au parlement la motion de censure mettre par terre le gouvernement. 
              Ils retrouveraient leur liberté sans qu’on puisse leur reprocher d’avoir reculé.

              Article de qualité qui dit ce qu’il faut. Merci.
              Même de Vutera vient la lumière smiley

              • jacques casamarta 27 mai 21:48

                @sampiero
                Analyse qui tient la corde, en effet la situation est bien celle-là. Mais avons nous d’autres opportunités que la résistance et peut-être la désobéissance civique ? Le jeu politicien d’Hollande et des autres reste une évidence, mais l’allégeance a la grande finance en est une autre... Et de cela, nous avons besoin de nous émanciper... 



              • jacques casamarta 5 juin 14:52

                @sampiero
                Qui est tu, ? J’aimerai bien savoir


              • Pierre 27 mai 23:59

                   Les gens et en particulier les jeunes se sont fait monter le bourrichon par des syndicats qui ont peur de perdre leur tas d’or, normal pour des cocos qui n’aiment pas les riches mais adorent le pognon obtenu au moyen de magouilles éhontées !


                • Redj Redj 28 mai 00:14

                  @Pierre

                  Ceux qui ont surtout envie de rester assis sur leur tas d’or, ce sont ces enculés de poilticards qui par cette loi montent les travailleurs entre eux (salariés et entrepreneurs que je mets ensemble car ils sont dans le même bateau).


                • Pierre 28 mai 12:29

                  @Redj
                  Pas tout à fait exact : Quand on sait par exemple qu’environ un million de patrons n’embauche pas pour ne pas dépasser les seuils, hallucinant...


                • Cariton (---.---.167.177) 28 mai 17:40

                  @Pierre ceux qui pompent le sang des ouvriers ce n’est pas la cgt , vous etes tous la a critiques les cgtistes et communistes bien cale dans vos fauteuils , mais je rapelle que c’est en grande partie grace a eux ,oui les communistes que la france est ce quelle est, ou plutot ce quelle etait, car malheureusement,avant si elle etait bien vu et enviee dans le monde entier,c’est grace a ceux que vous traiter de communistes,oui toute a fait ,le CNR c’est encore une fois les communistes avec d’autres certes mais en grande partie c’est eux oui les vaillants communistes qui eux contrairement a d’autres qui etaient pour les collabos , eux avaient un esprit de camaraderie ,ils etaient la resistance parce qu’ils y etaient pour grand choses dans la liberation du pays et justement il est important de le rapeler car on dit que celui qui ne connait pas son histoire est condamne a la revivre meme si le pire dans tous cela c’est que ca vient de chez ces vendus socialistes , c’est grop facile pour eux que de vouloir tout defaire,accepter c’est la porte ouverte a pleins d’autres lois et qui est-ce qu’on touchent , les petits comme toujours.


                • eric39 (---.---.67.91) 29 mai 08:48

                  @Cariton

                  Mais quand en finira-t-on avec ces mensonges assez obscenes et ce negatiinnisme oubliant la complicite entre communistes et nazis jusqu’a l’attaque de l’Urss. Il y a dans tous les pays de l’ocde, ces systemes sociaux equivalent, legerememt meilleurs ou moins bon qu’en France, sans collabo. Sans communistes et sans CNR. Du rest le CNR, c’esr de Gaulle, et le regime soitenu par les coco en 36 n’a rien fait d’aussi significatif. Qui plus est, des 47, les petites mains du PCF ont suivit les prikazes de leur maison mere et se sont livre au sabotage de l’economie francaise. Un peu comme aujourd’hui.


                • zygzornifle zygzornifle 28 mai 09:20

                  Le mot socialisme recouvre un ensemble très divers de courants de pensée et de mouvances politiques 1) dont le point commun est de rechercher une organisation sociale et économique plus juste. Le but originel du socialisme est d’obtenir l’égalité sociale, ou du moins une réduction des inégalités. 2) Plus largement, le socialisme peut être défini comme une tendance politique, historiquement marquée à gauche, dont le principe de base est l’aspiration à un monde meilleur, fondé sur une organisation sociale harmonieuse et sur la lutte contre les injustices....


                  Alors ou sont t’ils passés les socialistes ????

                  • eric39 (---.---.67.91) 28 mai 14:50

                    Je ne comprends pas trop....Ou peut etre trop bien.... Si je ne me trompe pas, vous etes au CCAS d’EDF GDF. Une officine geree en l’abscence de toute transparence, par des groupes de cgtistes, syndicat lui meme tout sauf democratique dans ses procedures. Il y a donc des chances pour que, soit vous ayez le statut para fonction publique des anciens d’edf. Cumulard dans l’ame, vous semblez etre syndicaliste, auteur, chinovnik au ccas, candidat a des elections locales, etc..... Qu’est ce que cela peut vous faire, cette lois a peu pret vide de tout, qui ne vous concerne pas, vous qui ne travaillez pas reelement et n’avez pas de risque pour votre emploi ? Chez les travailleurs, apres une journee de travail, on a pas trop le temps d’avoir toutes vos casquettes. On voit bien que ce qui revulse votre parti et son syndicat croupion, c’est que les gens vont pouvoir decider dans leurs boite, sans etre les otages de vos professionnels politises et appointes qui ne se soucient pas de la survie des boites, comme on le voit en ce moment. Il y a 60 000 personnes qui ont des decharges syndicales, un grand nombre d’employes a plein temp, et pas mal de salaries qui ont interet a aller aux manifs si ils ne veulent pas avoir de probleme au boulot avec le syndicat. Meme ceux la ne sont pas tous dans la rue aujourd’hui. Vous en etes reduit a envouer quelques dizaines d’agites a droite a gauche se livrer a des actes ilkegaux mais mediatiques, pour donner l’impression d’exister. Vous ne devriez pas couper la branche de vos potes socialistes. Cela va accelerer leur effondrement. Votre isolement sera alors double. Dans le pays et a gauche. Vous devriez vous rendre compte que tous les partis de droite onl’intention de mettre un terme a vos capacites de nuisance par la loi et le referendum. On l’intention de vous remettre au travail.... Le rapport de la Cour des Comptes sur votre officine, en dit plus long que loi sur vos motivztion relles a paralyser notre pays. Quand on pense qu’il y a 11 millions de pauvres, et que vous sacrifiez la,reprise pour d efendre votre gamelle, et, accessoirement, vos fantasmes fascisant, avec le moyen fasciste de la rue contre la democratie....


                    • jacques casamarta 28 mai 22:49

                      @eric39
                      Vous êtes quelqu’un d’aigri et profondément réactionnaire. Vous cumulez, mais je n’ai pas l’intention de débattre avec vous. Vous ne m’intéressez pas et de toute manière je ne débat jamais avec les gens cagoulé, ceux qui n’osent pas s’exprimer avec leur nom et vous en faites partie.


                    • eric39 (---.---.67.91) 29 mai 00:08

                      @jacques casamarta Je pense que vous voyez midi a votre porte. Il faut, pour se consacrer a autant de choses hors boulot que vous, d’abord avoir enormement de temps libre, mais egalement s’em...dans son job. Est ce une raison suffisante pour vous meler d’un truc qui ne vous concerne que de tres loin ? Les contrat de travail dans le secteur prive ? Mais l’aigreur personnel n’explique pas tout. Je pense que l’echec collectif explique aussi votre aigreur. Une vision du monde completement reactionnaire. En gros, vous comprenez le monde comme un petit bourgeois jamais content, Marx, passant son temps a exiger plus de fric de son copain du grand capital. Ses luttes sont les votres depuis bientot 2 siecles. Les resultats sont nuls et la detestation du peuple pour vos idees vous contraint a bruler des pneus pour remplacer les masses populaires qui ne viennent pas a vos happenings interesses. Le seul progres depuis Karl, c’est que vous et les votres avaient appris qj’il vaut mieux emargerma un sponsor public plutot qu’a un sponsor prive, pour ne pas trop se fouler qu frais de la,princesse avec la pretention d’appremdre aux autrez comment ils doivent vivre. Nous sommes de plus en plus a penser que nous payons notre electricite pour avoir de l’electricite. Pas pour entretenir des reacs facilememts violents. Je pense que l’alternance devrait nous permettre de mettre un terme a ces abus. Je ne pense pas que les predateurs que vous etes s’entirerons par des hypotheses bizaroides sur l’aigreur des un ou des autres. Il va falloir que vous rendiez son argent au peuple.


                    • Milla (---.---.1.10) 28 mai 15:32

                      En fait, tous ces blocages et toutes ces grèves vont occuper le peuple jusqu’aux vacances ! D’ici là, la loi sera votée et tout le monde oubliera avec l’été ! C’est comme le mouvement Nuit debout : il est mort, comme je l’avais prévu. Les meneurs, les syndicats et les associations sont liés à l’Etat. Bien sûr, pour obtenir des votes lors des élections professionnelles, les syndicats sont obligés de se mouiller un peu et de jouer le jeu de la défense du peuple. Depuis 10 ans, aucune grande grève n’a gagné : la dernière à avoir fonctionné est celle contre le CPE, parce que les jeunes se sont fortement mobilisés jusqu’au bout contre ce projet de loi. Ici, tout a été fait pour que la mobilisation diminue puisqu’en mai-juin, les étudiants sont en examens puis en vacances. Le gouvernement a plus peur des étudiants qui n’ont rien à perdre que des actifs plus âgés qui ont des familles à nourrir et des traites à payer ! Les syndicats n’organisent pas de caisse de grève pour permettre aux grévistes de tenir le mouvement longtemps : ça prouve bien que les syndicats jouent double jeu et que leur soutien au mouvement n’est que de façade. Quelle tristesse !


                      • Cariton (---.---.167.177) 28 mai 17:23

                        Ne nous laissons pas abattre par ces gens qui ne ressentent meme pas une once de pourquoi faire greve car les moyens ne leur ont jamais fait defaut.ils faut se battrent ,ils est primordial de ne pas se laiisser rourner le cerveaux par ceux qui n’ont jamais eut de famille dans le besoin , n’oublions pas les anciennes generations sans qui nous n’aurions jamais eut les droits que l’ont a aujourd’hui, n’oublions jamais qu’eux se battaient pour mieux manges aux prix de nombreuses vies , n’oublions jamais qu’ils est ensuite facile pour ses planques du systeme de faire aux plus facile en ponctionnant les petits que nous sommes et continuer a nous detricoter les lois travail et je vous assure cela peut aller tres vite une fois commence ils ne s’arreteront pas c’est certains dans une periode ou la crise est mondial, mais bien sur pour les petits car eux ne le sentent pas avec plusieurs retraites a vie et tous ces mandats et avantages qu’ils cumulent c’est sur ils ne seront pas concernes eux , ils possedent les mediaset en abusent en nous phocalisants sur des sujets que l’ont repetent du matins au soirs a longueurs de journees c’est la faute a la cgt c’est les casseurs une voiture flambe 3 heures ensuites elle flambent toujours,immaginer les personnes cionces sur leurs tv c’est sur ils deviennent anti greve par leurs propagande qu’ils utilisent depuis que la tv existe , alors pour cela je dit qu’il faut agir et bravo a tous ceux qui le font ,l’unite fait la force c’est vrai et ca le sera toujours. Agissons !!!

                        Répondre Lien


                        • PASCALE LARENAUDIE 28 mai 17:57

                          J’approuve cet article qui a le mérite de poser les réalités du monde politique actuel, c’est un constat clair, les problèmes sont posés. Il est positif dans la mesure où il engage par la réflexion et l’action à être acteur d’une transformation sociale nécessaire .

                           A chacun de se retrouver dans l’engagement qui est le sien. On peut faire partie des engagés, des volontaires et citoyens qui malgré un contexte éminemment difficile ne baissent pas les bras. On peut faire aussi partie de ceux qui ont décidé d’être fatalistes « à vie », et quoiqu’on leur propose « la messe est dite ».

                          Jean Luc Mélenchon est le seul à proposer un avenir, "l’humain d’abord" est sa ligne directrice, il a gardé une constance, il l’a enrichi donc oui lui aujourd’hui plus que les autres pour déjà cette raison.

                          Jusqu’à présent les politiques qui se sont succédé n’ont fait que précariser un peu plus chaque jour la population...jusqu’à quand, jusqu’à quoi, jusqu’à où...

                          Avons nous encore trop à espérer qu’il faille toujours et encore courber l’échine ?

                          Tous les jours des régressions sociales, tous les jours des scandales, tous les jours les inégalités s’accroissent,..., la liste est très longue maintenant, trop longue...Il faut réagir et s’émanciper de ce capital qui veut être le maître du monde...

                          Je veux croire encore que les citoyens solidaires entre eux et unis peuvent ouvrir la voie d’un autre avenir. 


                          • covadonga*722 covadonga*722 29 mai 20:40

                            @PASCALE LARENAUDIE

                            mais absolument l’apparatchik qui n’a jamais travaillé de sa vie détaché syndical sénateur puis élu de l’appareil socialiste , l ’anti européen qui nonobstant siège au parlement européen je suis sur que les 7000e plus 3000e de frais ni sont pour rien.Le gauchiste qui ne voyage qu’en bussiness affair le copain personnel de Dassaut .
                            Le mec qui n’aime pas les blancs français sous-chiens tous alcoolique le gus qui clame a Marseille que les arabes sont l’avenir de la France !hé hé il en faut plein des comme ça pour que le peuple de ce sol découvre cette démocrasouille !Encore , encore ils finiront bien par comprendre que ce jeu de dé pipé génère les chaines qui maintient les sous-chiens dans les fers !Alors oui qu’il passe souvent a la télé votre tribun mussolinien ! rien de tel pour voir que cette UMPS et ses satellites comme le poisson pourrit par la tète .Votre Mélenchon procède de la caste bourgeoise qui se coopte cette caste consanguine qui partage a partagé les mêmes ministères les mêmes cabinets
                             souvent les même lits journalistiques bref les mêmes turpitudes , il n’est que de les voir se congratuler dans les couloir des assemblées ou ils dorment sur des revenus confortables .Et aux fait renseignez vous sur les votes de Mélanchon 
                            les trois derniers de 2015 concernaient leur rémunération leur retraite« plus que favorable » et leur défraiements .

                            Asinus ; ex ouvrier qualifié 

                          • zygzornifle zygzornifle 29 mai 17:32

                            Les socialistes ont eu tort de venir au pouvoir. Ils auraient dû faire comme Dieu : ne jamais se montrer pour qu’on continue à y croire (Coluche)


                            • sampiero sampiero 29 mai 18:23

                              @zygzornifle


                              « Les socialistes ont eu tort de venir au pouvoir. Ils auraient dû faire comme Dieu : ne jamais se montrer pour qu’on continue à y croire (Coluche »)

                              C’est sûr, être dans l’opposition est bien plus confortable. on peut dire ce qu’on veut , promettre ce qu’on veut etc ;..

                              D’ailleurs c’est ce qui fait le bonheur du FN. Aller toujours dans le sens du vent, même si ce qu’on promet n’est pas réalisable, et ça plait aux esprits faibles qui ne cherchent pas à comprendre .

                              quand on demandait à Jean Marie s’il voulait le pouvoir, il répondait : « Dieu m’en préserve ! ! »


                            • sampiero sampiero 29 mai 19:00

                              @zygzornifle


                               Les socialistes ont eu tort de venir au pouvoir. Ils auraient dû faire comme Dieu : ne jamais se montrer pour qu’on continue à y croire (Coluche »)


                              Bien que Coluche disait une ânerie car le meilleur moyen de faire qu’on continue à y croire est justement de se montrer ! smiley

                              Sauf s’il n’existe pas , mais dans ce cas quel intérêt peut avoir un dieu qui n’existe pas qu’on continue de croire en lui ? 

                              C’est donc l’histoire qui rend fou qu’on évoque ici ! smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès