Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Luc Ferry, porte-parole de Marine Le Pen ?

Luc Ferry, porte-parole de Marine Le Pen ?

Y a t il une lepénisation des esprits ? C’est sur cette question que s’ouvre le débat entre le « philosophe » Luc Ferry et Jacques Julliard, diffusé vendredi 17 décembre sur LCI[1]. Si les résultats des derniers sondages sur les propos de Marine Le Pen laissent perplexes (selon un sondage Ifop réalisé pour France Soir, 39 % des français et 54 % des sympathisants UMP seraient d’accord avec ses récentes déclarations établissant un parallèle entre « occupation » et « prières de rue » des musulmans), la lepénisation de l’esprit de Luc Ferry, pourtant chantre de l’amour et de l’humanisme, ne fait pas de doute. En effet, au cours du débat, celui-ci déclare, comparant cette dernière à Olivier Besancenot « Moi, après tout, je n’ai pas plus contre Marine Le Pen que contre Besancenot. Au fond, c’est pour moi à peu près équivalent. (…)", puis " Moi j’aime mieux Marine Le Pen » et s’adressant à Jacques Julliard « Peut-être que vous aimez mieux Olivier Besancenot, mais moi je crois qu’elle est plus raisonnable et moins dangereuse ». Il justifie ensuite ses propos en affirmant que « Besancenot est contre les élections, et ça, ça ne me va pas. Tandis qu’au moins Marine Le Pen, elle est républicaine, elle est démocrate, elle est pour les élections. ». Le NPA n’a pas tardé à réagir en dénonçant « une comparaison ignoble, participant d’une démarche d’alliance à venir entre la droite et l’extrême-droite » ainsi qu’une « insulte intolérable ».

Afin de bien appréhender la portée des propos de Luc Ferry, il faut rappeler que celui-ci est président du Conseil d’Analyse de la Société, organisme placé auprès du Premier ministre ayant pour mission "d’éclairer les choix politiques du Gouvernement par l’analyse et la confrontation des points de vue, lorsque les décisions à prendre présentent des enjeux liés à des faits de société". Voilà qui nous promet donc des analyses tout à fait éclairantes...Ajoutons que les propos du « philosophe » sont d’autant plus navrants et paradoxaux que celui-ci ne manque jamais une occasion de mettre en garde contre les dérives possibles d’un soi-disant « fascisme vert », n’hésitant pas à établir un parallèle entre mouvements écologistes et régime nazi, ce dernier étant selon Ferry le premier régime de l’histoire de l’humanité a avoir instauré des lois de protection de la nature (voir à ce propos l’émission Global Mag d’Arte, diffusée le 23 septembre 2010[2]). Luc Ferry c'est le point Goldwin atteint en moins de temps qu'il ne faut pour le dire…

C’est oublier, par exemple, que dès 1872, les Etats-Unis ont créé à Yellowstone le premier parc national ainsi que le « National Park Service » en 1916, agence fédérale chargée de gérer les parcs avec l’objectif de « conserver les paysages et les objets naturels et historiques et la vie sauvage qui s'y trouvent, ainsi que de permettre d'en profiter d'une manière qui les préserve dans le même état pour les générations futures »[3].

Si, selon Ferry, la dénonciation du front national ne l’a « jamais empêcher de monter », il n’est cependant pas sûr que la banalisation de ses idées ne lui rende quand même pas un petit peu service.

Jérôme Ozouf


Moyenne des avis sur cet article :  2.48/5   (73 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • DANIEL 28 décembre 2010 11:10

    Luc FERRY a le mérite de l’honnêteté.
    Marine s’incrit dans le débat politique en républicaine, démocrate.
    La diabolisation organisée par l’UMPS pour la réduire a une caricature tombe à l’eau.
    De plus en plus nombreux sont les Français qui se retrouvent quant à ses propos.
    Europe, Euro, Immigration, islamisation... le mondialisme a des conséquences sur notre vie de tous les jours que ce soit en emploi, sécurité, identité....
    Marine aborde ces thèmes forts en politique responsable qu’elle est. 


    • 2102kcnarF 28 décembre 2010 14:28

      LUC FERRY est une baudruche réactionnaire ...pas certain que Marine Lepen gagne a le voir rejoindre ses rangs ! perso ca me gênerait déjà qu’on me voit dans la rue avec .... il a été témoin de mariage des Bogdanov...pour situer le niveau smiley  smiley  smiley


    • ficelle 28 décembre 2010 14:41

      Ah ! Les Bogdanoff sont mariés ? Et la consanguinité ?

       smiley


    • 2102kcnarF 28 décembre 2010 23:11

       smiley

      hi hi hi ...je viens de voir ce film ’ the human centipede ’ . un certain docteur Heiser se propose de faire avec 3 humains, 2 femmes et un homme, un seul être ! je ne dévoile pas comment il relie les 3 cobayes ...mais je conseille le film à ficelle ....  smiley


    • Yvance77 28 décembre 2010 11:54

      Salut,

      L’ex RPR ainsi que le PS ont usé jusqu’à la corde ce qu’ils avaient entre les mains, le pouvoir... tous les pouvoir. Ils ont failli purement et simplement. Cela prend de moins en moins.

      Besancenot avait de quoi faire, mais son entêtement à rester seul contre tous, et la mise en avant de certaines personnes dans son progamme l’ont déservi.

      Qui reste t’il pour ramasser les miettes ensuite ? Marine n’a même pas à se baisser, c’est du tout cuit. Elle n’aura qu’à arrondir les angles et le carton est assuré.

      Plus ça avance et plus la gauche est perdante. Programme inexistant, guerre des égos toujours à fleur de peau, imbécilité chronique des éléphants... à un moment c’est même plus une faute professionnelle, c’est un procès qu’ils méritent. Et contre Sarko même un lévrier à ses chances.

      Donc Marine au second tour... CQFD


      • 2102kcnarF 28 décembre 2010 23:14

        Yvance77 nous expliquera pourquoi à Bruxelles Marine et son papa ont voté le Traité Transatlantique ?

        Hein ? et bon courage !
          smiley


      • 2102kcnarF 29 décembre 2010 00:37

        Et pourquoi le FN a effectué un rapprochement avec Israël ?

        Exercice d’équilibrisme que celui de
        Yvance77 ! !  smiley


      • DANIEL 28 décembre 2010 12:11

        Salut Yvance,

        Marine n’avance pas masquée.
        elle propose une Europe confédérale. Une Europe des nations libres et souveraines. Une Europe de coopérations mutuellement avantageuses. Nos échanges avec l’Allemagne et le reste de l’Europe sont encore trés importants.
        Industrialisation, relocalisations, formation, matière grise...emplois !
        les salariés (en emploi ou pas) les commerçants, artisans, PME-PMI...vont s’y retrouver...comme les caisses de la sécu, de retraites...
        Les USA et la Chine ??? oui, bien sur mais d’égal à égal. Avec une balance commerciale et un protectionnisme justes 


        • Yvance77 28 décembre 2010 13:26

          Bjr Daniel

          Désolé mais je ne suis pas très pointu sur le programme de MLP. La seule chose que j’ai écouté (et qui m’a plu) c’est le retour en arrière concernant le cadeau de Pompidou aux banquiers (surtout les Rothschild à l’époque) en 1973.

          J’approuve à 100% bien qu’étant de gauche, faut pas être con non plus et savoir reconnaitre quand des adversaires ont raison. Dont acte !

          Je l’écouterai comme les autres sauf le parti de la petite pute qui crèche à l’Elysée (lui on sait déjà) mais en temps et en heure.

          Mon choix se porte sur Eva Joly... et si je dois reconnaitre que Marine a raison sur des points, eh bien je le ferai sans honte.

          Maintenant le souci de Marine est que c’est la vitrine, mais derrière il y a qui ? Avec quels individus formera t’elle un gouvernement ? Car en ce qui me concerne je suis incapble de donner plus de 4/5 noms de personnes du FN (et encore j’aurai du mal jusqu’à 5). Et là ca va coincer pour elle.

          Bye


        • Ferdinand_Pecora 28 décembre 2010 14:18

          J’ai lu le programme économique du FN et ses 12 points pour sortir de l’euro : le FN reste dans une idéologie MONETARISTE (Keynes), alors que les Trente Glorieuses ont été rendues possible grâce au CREDIT PRODUCTIF PUBLC dont l’inventeur moderne fur Alexander HAMILTON, puis repris par D.F. ROOSEVELT - à la suite de la Commission PECORA et du GLASS-STEAGALL.

          KEYNES ou ROOSEVELT : les choix se ressemblent techniquement, mais l’esprit dans lequel ces politiques sont faites n’ont rien à voir.

          Franklin Delano Roosevelt, ou comment gagner la bataille contre Wall Street et l’impérialisme britannique :
          http://www.solidariteetprogres.org/article3372.html
           


        • rastapopulo rastapopulo 28 décembre 2010 18:05

          En fait, toi, t’es tellement ouvert à la discussion que tu traites les autres de sectes !

          Traiter de militantisme politique forcené aurait suffit, mais nooooooon, c’est Larouche et il faut absolument être outrancier, c’est tellement intelligent quand les arguments manquent.

          T’es un costaud niveau intellect je parie héhé.

          Passons pour la forme d’une suffisance sans nom (chacun sa croix mais celle là est à la mode je te rassure).... Le pire ? tu te trompe très lourdement sur le fond !

          L’apocalypse financier a bien eu lieu (et je me fous des interprétations personnelles de Larouche, à part que c’est le seul à en avoir parlé depuis les années 90). Les « quantitative easing » sont permanent et massif. 100 millions$ sont prévu par la FED... par mois (! !!) en plus des 700 millions $ de novembre (! !!!). La BCE s’y est mis. Si l’Irlande votait contre le renflouement, les banques anglaises coulaient directement et les élections de février vont certainement y aboutir. En février de nouveau, des milliards d’échéance pour les emprunts espagnols. Des nouvelles des obligations des municipalités US ? 211 villes sont en faillites et certaines ne paient déjà plus les pensions (! !!),ect ; ect. ect. 

          C’est tout simplement incroyable d’être aveugle à ce point. Tout a été sacrifié pour que les fonds de pensions privés subsistent 1 ans de plus et toi tu te réjouies de lâcher des crasses sur Larouche ? Tu es complétement inconséquent mon gaillard.

          Bien sur, il y a des perles d’erreurs chez Larouche (psychose H1N1, extrapolation sur base d’un article du NYT qui était de l’intox du Pakistan,...) mais chez qui il n’y en a pas et surtout sur le fond ils ont raison même si je suis pas partisan des taux de changes fixes.

          Tu veux que je te donne la preuve de l’utilité de Solidaritéetprogres.org ?

          Je suis belge et je ne savais même pas que c’était le premier pays hors USA à avoir voté le Glass Steagall dès 1934 (10 ans avant la France !!!) sans eux !

          Mais toi, tu le savais évidement (tout comme que c’est l’UE qui a annulé en premier le Glass Steagall en 1984, 15 ans avant les USA, créant de facto les banques de risques universelles) ... d’ailleurs tu sais tout et surtout que t’a pas envie de te fouler de nous dire la vrai raison personnelle de ta désaffection de Larouche.

          Larouche t’a blessé dans ton égo qui pensait tout savoir et que tout irait bien ? Alors vient pas lâcher n’importe quoi parce que t’a une haine personnelle.


        • Yohan Yohan 28 décembre 2010 13:25

          C’est clair que le joufflu est autrement plus dangereux. Avec lui, retour des goulags et des fôrêts de béton


          • Cocasse cocasse 28 décembre 2010 13:29

            Y a t il une lepénisation des esprits ?

            Une des expressions les plus minables jamais entendues, qui voudrait sous entendre que c’est par le « bourrage de crane » que les idées de LePen progressent.
            Vu le peu de présence sur les médias du FN, cela n’existe pas, une « lepénisation des esprits ».
            Ce sont les citoyens, avec leurs idées propres et leurs idéaux, qui reconnaissent dans le discours de Marine leurs propres idées.
            Quand quelqu’un dit la vérité, là où ne règne que la pensée unique et la censure mondialiste, on voudrait faire croire à une propagande ? La propagande, c’est ce qui est déversé en permanence, « répéter un mensonge 1000 fois, il sera cru ».
            Il y a une « sarkozisation des esprits », une « cohnbéditation des esprits », une « aubrysation des esprits », voir une « mélenchonisation des esprits », mais « lepénisation »... à d’autres.


            • Ferdinand_Pecora 28 décembre 2010 14:22

              Tout à fait pour la notion de « bourrage de crâne ».

              Cependant, il ne faudrait pas oublier que lors de l’élection présidentielle de 1995, on a fait payer le prix fort (ruine personnelle) au SEUL HOMME POLITIQUE qui a eu le courage de dire la vérité au peuple, Jacques CHEMINADE :
              http://www.dailymotion.com/video/x72xdl_krach-1995-2008-dire-la-verite-au-p_news


            • Le péripate Le péripate 28 décembre 2010 14:27

              Moi je ne ferais pas confiance à un mec ruiné. Déjà que les politiques ne sont pas renommés pour leur sens de la gestion.
              C’est comme donner la crème à garder au chat.


            • rastapopulo rastapopulo 28 décembre 2010 16:04

              Connais tu l’histoire de ta démocratie ? NON

              Cheminade avait 150 000 € de fond publique pour sa campagne et a respecté en tout point les plafonds avec seulement 25 000 € d’emprunt en plus.

              En face, c’est le karachygate et Chirac qui débarque avec une valise plein de 500 francs comme à la bonne époque, en plus de rabais interdit pour ses meetings... Mais Chirac est élu ! Que faire ? Refuser ses comptes ? non pardi hein ! Donc ceux de Balladur avec « seulement » les retro-commissions seront aussi accepté.

              Par contre, sur base que l’emprunt de 25 000€ est sans intérêts et que les dons sont interdit (d’où sortait la valise de Chirac et les retrocom alors ?), la cours des comptes pour la même élections de 95 condamne Cheminade a rembourser l’entierté !!!!!

              C’est du jamais vu mais toi tu passe à coté comme ça, en dilétante. Tu réagis de la même manière que les juges de la cours des comptes, « est ce que j’aime bien ce type et son programme avec mes opinions personnelles ? »


            • Le péripate Le péripate 28 décembre 2010 17:43

              150 000 euros de fond publique pour Cheminade ! C’est bien de l’argent jeté par les fenêtres. Alors le pov chou s’est fait coincer pour un don interdit de 25 000 euros. Ca ne n’est pas juste, réglementer ce que les gens ont envie de donner est stupide, mais bon, c’est comme ça. Alors, on a demandé à ce qu’il les rende ?

              Ah le sophisme qui consiste à agiter les « valises de Chirac » pour excuser celle de Cheminade s’appelle un « Chiffon rouge », il se voit comme le nez au milieu de la figure et pour tout dire ça ne marche pas très bien, surtout quand on est prévenu.

               smiley


            • rastapopulo rastapopulo 28 décembre 2010 18:19

              Attend Peripate, oublions Cheminade 2 secondes, tu sors des grands discours sur la justice et la marche du monde... et tu es pas capable de voir que c’est pas les candidats à l’élection qui décide du montant que tu trouve extravagant (mais pas pour les autres hein évidement) !!!!

              Et en plus tu ressort comme un sophisme de mettre en parallèle les comptes des autres candidats qui, eux, avait explosé les plafonds et enfreint toutes les règles !!! 

              T’as quelle âge pour osez sortir des trucs pareils ?

              De nouveau trop touché dans son égo pour dire qu’il aime pas ce que Cheminade pense et donc argumenter sérieusement.

              Mon pauvre va. Je vais faire un effort pour toi à l’avenir. Je savais pas que t’étais à 2 doigts du pétages de plomb.

              Je suis désolée de t’avoir expliqué comment c’est passé en réalité l’élection de 95, pardon.

              Un conseil, ne t’informe pas trop. 


            • Le péripate Le péripate 28 décembre 2010 18:38

              Ce n’est pas grave. Mais tant qu’à être obligé d’avoir un chef, j’aimerai autant qu’il ait fait ses preuves ailleurs avant dans la vraie vie. Quand à « aimer », c’est un mot que je réserve à d’autres occasions. D’ailleurs je ne connais même pas sa tête !


            • matthius matthius 29 décembre 2010 13:33

              En effet il serait très difficile pour le FN de convaincre en étant à la une tellement ce qu’ils disent est idiot.

              Seulement on ne relève chez eux que les vérités permettant ainsi avec l’aide de l’UMP de les mettre en avant.

              Quant à Luc Ferry c’est un philisophe qui fonctionne sur les croyances. Donc si beaucoup croient au fascisme lui y croit aussi. Cela lui permet de mieux draguer le peuple. J’en connait plein qui sont séduits par son charme. Ses discours sont pourtant faussés car il n’arrive pas à joindre les deux bouts.


            • Yohan Yohan 28 décembre 2010 13:36

              MLP ne dit pas grand chose de bien différent de Mélanchon. Mis à part la politique d’immigration, ils pourraient se retrouver sur bien des points. Pour autant, Mélanchon n’est pas stigmatisé par le PS ni par l’UMP. Bizarre quand même que les mêmes constats dits d’un camp différent subissent des traitements médiatiques différents. Quant au joufflu, il est invité sur tous les plateaux sans que personne ne bronche, alors que c’est lui qui serait le plus grand fossoyeur de la démocratie.


              • cyaxarte 28 décembre 2010 15:19

                Moi, je trouve que ferry fait plutôt une bonne analyse et qu’il a raison sur le fond : Le FN est républicain alors que le NPA ne l’est pas.


                • LE CHAT LE CHAT 28 décembre 2010 15:21

                  Luc Ferry ne dit qu’une évidence , le FN est un parti tout a fait comme les autres , pensez bien que les autres l’auraient fait interdire et certains ont essayé ; comme des hyènes , ils ne veulent pas lacher l’os qu’ils rongent depuis des décennies et n’ont que la diabolisation à opposer au seul parti qui leur tient tête et reste le seul parti souverainiste crédible !
                  les trostkistes , d’idéologie communiste , sont autrement plus inquiétants , dès qu’ils ont le pouvoir , leurs premiers actes sont la suppresion de la liberté d’expression et l’élimination physique des opposants !


                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 28 décembre 2010 15:32

                    Les Français ont tout dit sur le FN depuis des décennies et maintenant c’est au FN de dire tout ce qu’il veut !

                    Il faut d’abord avoir un esprit pour qu’il soit « lépénisé », vous ne croyez pas ! La cervelle des Français est depuis longtemps polluée par les chiffres de la Maison du Sondage !

                    2012 ou 2900 ou c’est le candidat du FN qui est élu ou vous resterez dans la merde indéfiniment ! Les Français sont minuscules devant les autres peuples qui s’accomoderont MIEUX et tireront tous les bienfaits de la mondialisation Mariannesque !

                    Mohammed MADJOUR.


                    • Philodeme Philodeme 28 décembre 2010 16:21

                      oui
                      Le déni systématique des problèmes qui apparaissent dans notre société européenne et française en particulier comme
                      -les aspects « conquérants » des dogmes islamiques (alors que nos ancêtres ont souffert pour nous soulager des dogmes du Vatican, en voila de nouveaux !!!!) qui deviennent intolérables dans certains secteurs de nos villes.
                      -les aspects « conquérants » des dogmes économiques entrainant de plus en plus une misère intolérable dans toute notre société

                      etc.

                      ces dénis irritent de plus en plus et la réaction est en marche et tous les bobos-gogos n’y peuvent rien .....


                      • rastapopulo rastapopulo 28 décembre 2010 16:36

                        Même chose mais je remplace conquérant par Impérialiste pour bien marqué le coté anti-nation et retrograde (la nation est plus moderne que l’empire) de cette pensée.


                      • non666 non666 28 décembre 2010 16:35

                        Pas de bol pour l’auteur et ses suppots.

                        Jusqu’a présent la diabolisation de la droite nationale avait assez bien fonctionné.
                        L’equation pour débile mental : droite nationale = fachisme + collaboration fonctionnait tant que les gens croyait en la version officiele de la seconde guerre mondiale ET ne cherchez pas par eux meme les engagements des uns et des autres.

                        Le desarmement de l’armée par le front populaire, la politique de collaboration du parti communiste entre la signature du pacte germano-sovietique et l’opération Barberousse, la fuite des elites socialistes et radicales devant leurs responsabilité à Bordeaux, tout cela devait etre ignoré...mais refait surface.
                        La droite nationale devait etre le club des collabos , sauf qu’aujourd’hui on decouvre que « lextreme droite » avait le plus gros contingeant de resistant, meme s’il y a eu aussi des collabos et des miliciens.
                        La droite nationale c’etait aussi DeGaulle et les FFI dont personne ne peut contester la resistance.

                        En s’engoufrant dans cette breche , la racaille aux doigts crochus et les gauchistes au couteau entre les dents ont contribué efficament à l’affaiblissement de la Nation.
                        Internationale du fric et internationnale du travail se sont partagé la tache pour nous « ouvrir », nous offrir a leurs commanditaires.

                        Mais maintenant, cela se voit.
                        C’est devenu tellement evident qu’on ne sait meme pas s’il y aura un deuxieme tour, en fait....

                        Le PS est en voie de « parti-communisation » (descente vers les 10% pour commencer...).
                        Il faut dire qu’un parti socialiste ou plus personne ne croit au socialisme, cela ressemble un peu a une arnaque.
                        Le PCF n’en finit plus d’agoniser.
                        Les troskiste, inventés pour mai 1968 pour faire tomber DeGaulle sans laisser la France aux communistes proche de Moscou n’ont plus de raison d’etre....
                        Les Verts ressemble de plus en plus a des gauchistes camouflés.
                        Et la Trilatérale et Bilderberg nous offre le choix entre deux "amis d’israel et des puissances d’argent : Sarkozy et DSK.

                        Super le programme, non ?

                        C’est sur qu’a cette mesure la, Marine va faire un malheur, hein ? 


                        • iakin 28 décembre 2010 19:06

                          Pas sûr, non, puisque mis à part sa critique de l’europe et de la mondialisation, le FN a, comme l’UMP et le PS, une vision libérale de la société. Ce qu’il propose c’est, puisque le libéralisme ne fonctionne pas dans la globalisation, on va le nationaliser.
                          Pas sûr que les gens marchent.

                          D’ailleurs le programme du FN est assez hallucinant de pauvreté.


                        • suumcuique suumcuique 28 décembre 2010 17:14

                          Olivier Besancenot est né à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) le 18 avril 1974. Son père est professeur de physique dans un collège, sa mère psychologue scolaire. Elève au lycée de Louviers (Eure), il découvre la politique à l’âge de 14 ans, influencé notamment par son professeur d’allemand, Pierre Vandevoorde, animateur local de SOS-Racisme et membre de la Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR). Il milite dès 1988 dans les Jeunesses Communistes Révolutionnaires (JCR), le mouvement de jeunesse trotskiste proche de la Ligue. En 1991, il adhère à la LCR et participe activement aux grèves et manifestations contre la guerre du Golfe. Olivier Besancenot suit ensuite des études d’Histoire, d’abord à l’Université de Paris X Nanterre — où il devient l’un des principaux animateurs de la coordination étudiante pendant le mouvement social de décembre 1995 contre le plan Juppé — puis à l’Université Pierre et Marie Curie (Paris VI) d’où il sort titulaire d’une Maîtrise d’Histoire contemporaine. Pendant ses études, il travaille parallèlement comme magasinier dans un supermarché de Levallois-Perret où il fonde une section syndicale CGT.
                          En 1996, Olivier Besancenot rejoint le comité central de la LCR. L’année suivante, après avoir passé le concours de La Poste, il est affecté au centre de tri postal de Levallois-Perret, où il monte une section syndicale Sud-PTT, avant d’être muté à Neuilly-sur-Seine où il occupe depuis un emploi de facteur. Devenu membre du bureau national de la LCR en 1998, il se met en disponibilité de La Poste pour occuper pendant 18 mois, de 1999 à fin 2000, la fonction d’attaché parlementaire du leader de la LCR, Alain Krivine, élu sur une liste LO-LCR au Parlement européen. Il réintègre son emploi à La Poste de Neuilly-sur-Seine en 2001.
                          Devenu porte-parole du mouvement trotskiste, Olivier Besancenot, âgé d’à peine 28 ans, est désigné candidat de la Ligue pour l’élection présidentielle d’avril 2002. Les principaux points de son programme portent sur l’augmentation des salaires et des minima sociaux, une meilleure répartition des richesses, l’interdiction des licenciements pour les entreprises bénéficiaires et la taxation des capitaux spéculatifs. Il remporte 4,25% des suffrages exprimés soit 1.300.000 voix, le meilleur score alors jamais réalisé par la LCR.
                          En juin 2004, il mène la liste LO-LCR d’Île-de-France pour les élections européennes mais ne remporte que 2,78% des suffrages. L’année suivante, il est l’un des principaux animateurs de la campagne pour le non au référendum sur la Constitution européenne. Déjà connu du grand public depuis sa percée médiatique de 2002, il devient en 2005 la 38e personnalité préférée des français selon le classement mensuel du Journal du Dimanche. En 2006, il soutient activement le mouvement contre le CPE que tente d’imposer le gouvernement Villepin. La LCR le désigne de nouveau candidat pour l’élection présidentielle de 2007. Il participe pendant six mois aux travaux du Collectif pour une candidature unitaire de la gauche antilibérale, avec entre autres Marie-George Buffet et José Bové, mais devant la mésentente de la mouvance antilibérale il maintient sa candidature. Face aux poids lourds néo-libéraux que sont Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal et François Bayrou, il affiche le projet de la LCR sensiblement proche de celui de la campagne précédente : augmentation du SMIC à 1.500 euros, construction immédiate d’un million de logements sociaux, réquisition des logements vides, CDI comme seul contrat de travail, levée du secret bancaire des multinationales, régularisation de tous les sans-papiers, sortie du nucléaire civil et militaire,... Il réutilise le slogan à succès de la Ligue Communiste Révolutionnaire (« nos vies valent mieux que leurs profits »), reçoit le soutien de personnalités comme le philosophe Michel Onfray, le cinéaste Ken Loach ou encore le rappeur Joey Starr, et ses meetings, qui se terminent traditionnellement par le chant de l’Internationale, font salle pleine. Malgré le vote utile qui joue en faveur de Ségolène Royal (Parti Socialiste), Olivier Besancenot obtient au premier tour du scrutin 4,08 % des suffrages (1.498.581 voix), ce qui le place en tête de la gauche radicale devant Marie-George Buffet (PCF — 3,37% des voix), José Bové (Altermondialistes) et Arlette Laguiller (Lutte Ouvrière). Il est le seul des six candidats de la gauche radicale à se sortir très honorablement de l’élection.
                          Jeune, énergique, sympathique, proche des préoccupations des classes populaires (il est comme la France d’en bas simple postier au salaire de 1.100 euros par mois et son patrimoine s’élève à 37.000 euros), réellement présent sur le front des luttes sociales, résolument « communiste libertaire et altermondialiste » comme il se définit lui-même et tenant un discours aussi radical qu’il est décontracté sur les plateaux télé, Olivier Besancenot est une personnalité combative et désintéressée qui tranche par rapport au personnel habituel de la classe politique française.
                          En 2008, estimant avec ses autres leaders que la Ligue Communiste Révolutionnaire — fondée dans la foulée de Mai 68 par un groupe de militants du Parti Communiste Internationaliste dont notamment Alain Krivine, Daniel Bensaïd et Henri Weber — « n’a plus vocation à exister », il décide de saborder le parti trotskiste pour donner naissance à un Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA, nom provisoire). Le NPA, qui doit « inventer le socialisme du XXIe siècle », ambitionne de devenir une grande formation politique à vocation "anticapitaliste, altermondialiste, écologiste, féministe« et veut rassembler tous ceux  »pour qui l’économie de marché n’est pas l’avenir de l’humanité« . »Notre logique politique c’est de dépasser la LCR et prendre le meilleur des traditions du mouvement ouvrier, qu’elles soient trotskistes, socialistes, communistes, libertaires ou guévaristes", affirme Olivier Besancenot. 9.000 nouveaux militants venus des divers horizons de l’altermondialisme, du syndicalisme, des mouvements associatifs ou encore de l’écologie radicale, auxquels s’ajoutent les quelque 3.000 adhérents de l’ancienne LCR, participent en février 2009 au congrès fondateur du nouveau parti qui tente de se hisser à la hauteur de la popularité d’Olivier Besancenot.
                          Sept ans après son apparition sur la scène politique, le jeune postier de Neuilly est en effet devenu le leader incontesté de la gauche de la gauche en même temps que la deuxième personnalité politique la plus appréciée des français. Il obtient aujourd’hui près de 60% d’opinions favorables chez les ouvriers et les jeunes de moins de 25 ans. Très médiatique — son passage en mai 2008 à l’émission Vivement Dimanche de Michel Drucker, sur France 2, réunit plus 2,7 millions de téléspectateurs — il dépasse désormais largement Ségolène Royal en termes de popularité et devance également tous les autres leaders des partis de gauche, qu’ils soient historiques ou de la nouvelle génération. Dans un contexte de crise économique et de grogne sociale qui gagne progressivement tous les secteurs, face à un PS considéré comme impuissant ou même comme « traître », le futur NPA, d’ores et déjà crédité de 8 à 10% d’intentions de vote aux prochaines élections européennes, apparaît comme la seule formation véritablement capable de s’opposer à la politique de casse sociale menée par la droite sarkozyste. Face à un "Nicolas Sarkozy qui défend les intérêts de 6 ou 7% de la population« , Olivier Besancenot appelle à un nouveau mai 68.  »Il faut une mobilisation exceptionnelle, des manifestations massives, une grève générale, un nouveau mai 68 adapté à la période dans laquelle on est", estime-il.
                          À noter, parmi les combats syndicaux et politiques d’Olivier Besancenot, la sombre affaire du pistolet Taser dont il dénonce publiquement depuis plusieurs années les dangers. En novembre 2007, lors d’une émission sur la chaîne Canal+, il affirme que cette arme destinée à équiper les forces de police « a déjà causé des dizaines de morts aux États-Unis ». La société Taser France l’assigne immédiatement en Justice pour diffamation et le fait surveiller par une sombre officine de détectives privés. Jugé en novembre 2008, Olivier Besancenot est relaxé, les magistrats estimant qu’il était de bonne foi et qu’il s’exprimait dans le cadre du débat démocratique. Antoine Di Zazzo, PDG de Taser France (SMP Technologies), qui a missionné les détectives, est lui mis en examen pour atteinte à l’intimité de la vie privée, violation de secret professionnel et recel de violation de secret professionnel.
                          Olivier Besancenot est l’auteur ou co-auteur de cinq livres politiques : Tout est à nous (2002), Révolution, 100 mots pour changer le monde (avec François Sabado, 2003), Nouveaux défis pour la gauche radicale (avec Antoine Artous et Philippe Corcuff, 2004), Che Guevara, une braise qui brûle encore (avec Michaël Löwy, 2007) et Prenons Parti, pour un socialisme du XXIe siècle (avec Daniel Bensaïd, 2009).
                          Côté vie privée, après avoir eu pour compagne la fille d’Alain Krivine, Olivier Besancenot a épousé Stéphanie Chevrier, éditrice chez Flammarion, avec qui il a un enfant né en 2003.



                          • antonio 28 décembre 2010 19:40

                            Vous oubliez de dire que le NPA a présenté une femme de confession musulmane et portant le foulard lors des dernières élections...Cela est-il bien « cohérent » avec les « valeurs » affichées par le NPA... et Olivier Besancenot.
                            Votre article est une hagiographie d’Olivier Besancenot...


                          • Hieronymus Hieronymus 28 décembre 2010 23:58

                            ca sort d’ou ce copie/colle dithyrambique sur le jeune facteur ?
                            Besancenot c’est un produit marketing a l’origine bien cible
                            mais qui depuis qq temps devisse a donf, rideau !


                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 décembre 2010 17:24

                            moi avec le pognon des autres  j’ te construis une terre entière avec salle de bain et gaz à tous les étages , bidets et lavabos compris .


                            Et j’ ai même pas de licence d’ Histoires ....

                            • iakin 28 décembre 2010 17:54

                              C’est dingue le soutien que peut trouver Marine Le Pen sur internet... le FN se fout complètement de notre gueule en utilisant tous les trucs pour essayer de rallier à leur cause les contestataires et y’en a plein qui marche dedans.

                              En gros, ce qu’il propose et qui a l’air d’allécher des internautes, c’est une sortie de l’UE libérale et une régulation de l’immigration... je ne crois pas qu’ils se soient beaucoup expliqué sur comment ils allaient s’y prendre.
                              (ceci dit si vous avez un lien je suis toujours preneur)

                              Mais en fin de compte, le FN, comme l’UMP, et le PS, ce qu’il propose c’est encore une stratégie de droite à a con.
                              - Baisser la pression fiscale sur les entreprises (en espérant que ça relance la croissance)
                              - Baisser les dépenses de l’Etat de 55 % du PIB à 35 % (tout en baissant les recettes donc en continuant à provoquer de l’endettement)
                              - Prendre en charge, par l’Etat, la part salariale des cotisations sociales pour les bas salaires
                              - Renégocier les 35h, pour que les français puissent travailler plus pour gagner plus
                              - Reformer le traitement du chômage et des minimas sociaux dans une logique de reprise de l’activité

                              Renseignez vous sur leur programme, et ne vous laissez pas séduire par leur démarche médiatique d’outsider, parce qu’en gros ce qu’ils proposent c’est ce qu’est déjà en train de faire l’UMP. C’est encore les salariés qui vont en prendre plein la figure avec le FN.


                              • NEPNI NEPNI 28 décembre 2010 19:21

                                DETTE pour stimuler l’emploi et la reprise mais en sortant de la loi Giscard Pompidou et battre à nouveau monnaie, ne plus se laisser spolier par le système banquaire.

                                De toute façon, pire que Sarko n’est pas possible, les gens le comprennent et n’ont plus peur d’un FN diabolisé depuis 40 ans.

                                Il y a eu un coup de semonce en 2002, ceux qui n’ont pas compris le paient aujourd’hui !

                                Le train est lancé, dégagez la voie


                              • iakin 28 décembre 2010 19:38

                                « De toute façon, pire que Sarko n’est pas possible, les gens le comprennent et n’ont plus peur d’un FN diabolisé depuis 40 ans. »

                                Mystification... le FN profite surtout de l’abstention. D’ailleurs même face à Chirac il s’est fait démolir en 2002.

                                Et au sujet de la loi « giscard » de 1973, cette loi a tout de même un sens, elle empêche l’Etat de créer de la monnaie autant qu’il le voudrait, ce qui provoquerait une montée en flèche de l’inflation.

                                Il faut voir les choses en face, le FN n’a aucune solution contre la dette.


                              • iakin 29 décembre 2010 23:47

                                Et bien je serais curieux de savoir ce que tu appelles « pleins de bonnes choses »
                                (je suis allé voir leur programme sur leur site)

                                et c’est marrant cette histoire selon laquelle les musulmans sont en train de diriger le monde... ah bon ? ils envahissent les banques, les parlements, les comités d’entreprises ?
                                En pleine crise économique où les actionnaires, les créanciers et les agences de notations sont en train de mettre les pays à genoux... les musulmans ont vraiment bon dos.


                              • etiennegabriel 28 décembre 2010 18:21

                                D’accord avec votre article.
                                 On peut ne pas être d’accord mais comprendre le point de vue de Luc Ferry quand il explique qu’il n’est pas plus contre Madame Le Pen que contre Monsieur Besancenot.
                                Tout laisse à penser qu’il est même beaucoup moins contre Madame le Pen, c’est bien son droit.
                                Comme c’est le mien d’être beaucoup moins contre Madame Le Pen qui a le mérite d’étaler clairement ses idées antirépublicaines, que contre Monsieur Luc Ferry qui emberlificote le même type d’ idées sous un galimatia pseudo philosophique auquel plus d’un se laisse prendre.


                                • iakin 28 décembre 2010 18:29

                                  Ah ben il faudrait savoir, MLP est républicaine ou antirépublicaine ?


                                • pastori 28 décembre 2010 18:34

                                  le scaphandrier a dit ça :«  MLP ne dit pas grand chose de bien différent de Mélanchon. Mis à part la politique d’immigration, ils pourraient se retrouver sur bien des points » smiley


                                  à part la politique d’immigration..... c’est la meilleure ! et tout le reste ? 
                                  il n’a pas l’air de savoir ce que c’est l’extrême droite, le scaphandrier !

                                  s’il pleut et que le pen dit qu’il pleut , tous ceux qui disent qu’il pleut sont lepenistes ! smiley

                                  le pen est de droite, capitaliste, milliardaire et libéra, anti démocrate comme son parti personnel et privé.... 
                                  facile d’imaginer quel serait son régime une fois réglé les phantasmes habituels.
                                  il suffit d’aller voir tous les pays « amis » où l’extrême droite s’est trouvée au pouvoir.

                                   la distance qui sépare  lepen de mélanchon est égale à celle de la terre à la lune.

                                  si les idées de mélanchon séduisent, mieux vaut voter mélanchon que l’aventure.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jérôme Ozouf


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès