Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > M. Bayrou : un « moralisateur » peu recommandable !

M. Bayrou : un « moralisateur » peu recommandable !

M.Bayrou : un « moralisateur » peu recommandable !

Lors de son passage à l’émission de France2 « On est pas couché », le 7 janvier 2012 M.Bayrou a n’a pas dit « toute la vérité » sur son attitude face au traité de Lisbonne.

Voir les extraits avec nos mises au point..

http://www.dailymotion.com/video/xp31er_bayrou-chez-ruquier-07-01-12_news

Il a en effet eu le culot d’affirmer qu’il n’avait pas voté le traité de Lisbonne, parce qu’il avait été adopté en catimini alors que le précédent traité avait été rejeté par référendum.

M.Bayrou a répété 4 fois dans cette émission qu’il n’a pas voté le traité de Lisbonne ! Il avance alors de nobles raisons, mais n’a pas donné la raison véritable que l’on trouve sous la plume du journaliste Jean Quatremer.

Dans Libération du 7.02.2008, celui-ci écrit que M. Bayrou était bien absent le jour du vote sur la ratification du traité de Lisbonne, « mais ce n'était nullement intentionnel : victime d'un choc allergène, il était hospitalisé lors du scrutin. »

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2008/02/le-trait-de-lis.html

Toutes les déclarations et les actes de M.Bayrou témoignent de son soutien constant au Traité de Lisbonne :

- En 2005, il a voté pour le traité constitutionnel européen rejeté par 55% des Français. Le traité de Lisbonne en est la reprise presque intégrale.

- Le 21.10.2007 il a déclaré au Grand Rendez-vous d’Europe1 à M Elkabbach, à propos du Traité de Lisbonne :« Je voterai ce traité. »

-Début février il a déclaré : "Je vais voter oui sans enthousiasme."

-Le 4 février 2008, il a voté au Congrès la modification de la Constitution qui donnait carte blanche au Parlement pour ratifier le traité de Lisbonne.

http://www.assemblee-nationale.fr/13/scrutins/jo9000.asp

Le 7 février 2008 lors du vote, il était absent tout simplement parce qu’il était malade, hospitalisé. Point de nobles raisons ici

Vouloir tromper les Français en ne leur disant pas « toute la vérité » disqualifie M. Bayrou qui voudrait se présenter aujourd'hui comme un moralisateur de la vie politique.

Nous espérons que les journalistes l’interrogeront sur les faits rapportés.

Le peuple aurait pu se prononcer sur Lisbonne si le référendum d’initiative citoyenne avait été instauré .Mais M.Bayrou et ses amis n’ont pas déposé le moindre amendement en sa faveur notamment lors de la Révisons révision de la Constitution en 2008.

M.Bayrou veut réduire au silence le peuple entre deux élections.

C’est un « ennemi du peuple », pas un démocrate .On ne peut voter pour M.Bayrou, ni pour ses candidats aux législatives…

Les démocrates lucides et informés voteront pour le Rassemblement pour l’Initiative Citoyenne à l'élection Présidentielle comme aux élections législatives. C’est le seul mouvement qui se bat pour l'instauration du référendum d’initiative citoyenne, pour que le peuple soit souverain 365 jours par an...

http://www.ric-france.fr/


Moyenne des avis sur cet article :  3.7/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • mac 28 février 2012 10:10

    A priori, Bayrou est un européiste convaincu et sur ce point crucial il n’est guère différent des deux autres. Il ne faut pas oublier que c’est à Bruxelles que se prennent maintenant la plupart des décisions importantes et qu’il ne faut pas trop compter sur lui pour reprendre le pouvoir au monde financier qui est probablement le vrai patron de l’Europe.
    J’ai entendu, hier, à la radio quelqu’un qui devait être de son parti et qui disait en gros qu’il ne fallait pas de référendum sur le traités européens car c’était un sujet trop « compliqué » pour le peuple, seules des questions « simples » devaient lui être posées.
    Circulez rien y a rien à voir !


    • YVAN BACHAUD 28 février 2012 11:08

      Bonjour,

      Je l’ai entendu aussi.

      Il nous faudra ARRACHER au pouvoir issu des élections le référendum d’initiative citoyenne qui SEUL permet au peuple d’exercer la « souveraineté nationale » qui NOUS appartient selon l’article 3 de la Constitution.

      Nous ferons des manifestation s tous les mercredi de 18 à19H sur les places symboliques de quelques grandes villes en appelant à la multiplication des lieux et des participants..

      Il nous faudra médiatiser au maximum c’est ce qui manque au site www.ric-france.fr

       


    • Taverne Taverne 28 février 2012 12:00

      « la » souveraineté nationale« qui NOUS appartient selon l’article 3 de la Constitution. »

      Oui mais la phrase doit être citée intégralement  : « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum. » En premier donc : « qui l’exerce par ses représentants ».


    • mac 28 février 2012 12:13

      Parlons en des référendum.
      De Gaulle en avait fait 4, les autres 1 en moyenne.
      Quant au dernier on n’en pas vraiment tenu compte donc on pourrait considérer que le mot référendum a été ôté du texte et que seul le mot représentant y est encore.


    • Taverne Taverne 28 février 2012 12:30

      A sa manière de citer de façon tronquée la constitution, on voit que l’auteur considère non seulement Bayrou comme un « ennemi du peuple » mais la constitution elle-même à laquelle il fait dire que la souveraineté est populaire. Or, c’est faux son article 3 dit que la souveraineté est nationale, exercée d’abord par les représentants. Contester la constitution est une attitude qui n’est pas légaliste. Je veux bien qu’on en demande démocratiquement la modification (comme le propose Bayrou) mais je n’irai pas avec l’auteur faire le coup d’Etat dans la rue...


    • mac 28 février 2012 13:10

      « exercée d’abord par ses représentant » et maintenant quasi- exclusivement par ses représentants puisqu’on ne fait presque plus de référendum et que le dernier n’a pas vraiment été entendu. Là dessus vous n’avez aucun argument...


    • demosteph 28 février 2012 18:34

      Si vous pensez que le fait de reprendre le pouvoir au monde financier passe par renforcer notre démocratie (le pouvoir au peuple) et celle de l’europe, alors Bayrou peut apporter beaucoup plus par ses propositions que le PS ou l’UMP.
      Si vous pensez que reprendre le pouvoir passe forcement par la révolution, ou par l’isolement de notre pays... alors effectivement, ce n’est pas le candidat pour vous...

      Je pense que vous avez mal entendu (la qualité de la radio ne s’est pas améliorée depuis longtemps, c’est vrai, mais je ne pense pas que ce soit la cause...). Son avis est bien qu’il fallait un référendum, mais que le format de 500 pages n’étais pas adapté à cet exercice.
      C’est le support qu’il a traité de compliqué, pas le sujet.


    • volpa volpa 28 février 2012 11:13

      L’auteur cherche la petite bête.

      Si Bayrou avait été mort aussi on pourrait l’accuser de ceci ou de celà.

      Cause toujours tu m’interesses.


      • Taverne Taverne 28 février 2012 12:03

        Que dire à un rédacteur qui déclare que Bayrou est un « ennemi du peuple » ? Rien. On le laisse à sa bêtise et on passe son chemin.


      • mac 28 février 2012 12:24

        Peut-être le mot ennemi du peuple est-il un peu fort mais à partir du moment où vous cautionnez de près ou de loin la construction européenne telle qu’elle se fait actuellement et qui n’est pas vraiment un exemple de démocratie, vous n’êtes pas vraiment un grand défenseur du peuple.


      • Bigarade 28 février 2012 11:15

        Article polémique très aggressif, et qui n’apporte pas grand chose au débat politique...


        • mac 28 février 2012 11:36

          « Article polémique très aggressif, et qui n’apporte pas grand chose au débat politique... »

          Le fait que Bayrou ait souvent le mot Europe à la bouche, le fait qu’il ne dénonce pas avec très grande vigueur les différents traités européens (dont le moins qu’on puisse dire est que leur ratification ne se sont pas effectuées de manière exemplaire sur le plan démocratique) ou encore le fait qu’un des membres de son parti nous dise, en gros, que les traités sont trop compliqués pour qu’on les soumettent aux peuples par voie référendaire devraient tout de même vous interpeller.

          Si c’est hors débat politique que de se poser ce genre de question qu’est-ce qu’il vous faut ?


          • Agerate Agerate 28 février 2012 13:37

            Le monde se divise donc en deux catégories :
            - Ceux qui pensent comme vous, ce sont des gens rationnels.
            - Ceux qui ne pensent pas comme vous, ce sont des « fanatiques ».

            Et vous osez parler de démocratie ?


          • volpa volpa 28 février 2012 11:53

            Hypnotisée toi même avec ton Merluchon.


          • mac 28 février 2012 12:03

            Moi je n’ai pas d’avis tranché, mais écoutez les discours de Bayrou, il n’est pas clair avec l’Europe, c’est le moins qu’on puisse dire.
            C’est pour moi son plus gros problème...


          • Taverne Taverne 28 février 2012 12:13

            Sans doute trouvez-vous Hollande plus clair, lui qui posa tout sourire sur la même photo que Sarkozy en faveur du « oui » au traité européen ? Bayrou, pourtant européiste, avait déclaré qu’il voterait sans enthousiasme. Il a manqué le vote pour raisons médicales. Que sait-on de plus ? Rien. Il se serait peut-être abstenu. Mais pour l’auteur (ex dentiste) qui a une dent contre Bayrou, il n’existe qu’une vérité : la sienne !


          • mac 28 février 2012 12:18

            Je ne porte pas plus les deux autres dans mon coeur mais s’il a dit qu’il voterait sans enthousiasme c’est tout de même qu’il voterait. D’ailleurs, dans la campagne qui a précédé le référendum, il ne s’est pas positionné contre celui-ci, si je ne m’abuse...
            En outre on ne l’a pas entendu hurler beaucoup lorsque le traité de Lisbonne a été adopté.


          • Taverne Taverne 28 février 2012 12:33

            Mélenchon aura son portefeuille ministériel dans le gouvernement de Martine Aubry.


          • mac 28 février 2012 13:05

            Mais je me fous de Mélenchon, ici le problème c’est Bayrou et son lien avec l’Europe...


          • scharff 28 février 2012 12:42

            Il était pas mourrant, alors si il avait voulu le voter coute que coute il aurait donné une procuration. Son hospitalisation est la raison pour laquelle il n’était pas là, pas celle pour laquelle il n’a pas voté, laissez lui le bénéfice du doute sur ses intentions...


            • volpa volpa 28 février 2012 13:42

              Sur Agoravox on peut dire des conneries sur tout le monde mais attention Merluchon , pas touche,il a sa garde rapprochée.

              Et çà censure.

              Bravo les donneurs de leçons.


              • Pelletier Jean Pelletier Jean 28 février 2012 13:47

                Merci l’auteur de vous donner la peine de rappeler cette vérité un peu gênante concernant François Bayrou.

                http://jmpelletier52.over-blog.com/


                • clercobscur clercobscur 28 février 2012 13:50

                  Qu’il ait voté oui sans enthousiasme, qu’il se soit abstenu, ou qu’il ait été absent pour raison médicale, franchement je ne vois aucune différence, vraiment aucune !

                  Que je sache, il ne s’est pas insurgé contre ce texte, il n’a pas gueulé : non !
                  Main dans la main avec le ps, les verts et l’ump, il a fait ce jour là un beau bras d’honneur à la démocratie, c’est un fait, le reste n’est que littérature...


                  • Agerate Agerate 28 février 2012 14:36

                    Article adolescent.

                    Il y a les bons. Il y a les méchants. La moindre nuance est suspecte... La nuance, c’est le début de la trahison !

                    Démocratie ! Démocratie... puisque vous aimez ce mot, penchez vous un peu sur son sens profond. La démocratie s’appuie sur le plus haut degré de conscience de l’individu, autrement dit sur l’intelligence adulte. L’intelligence mature pour qui tout n’est pas blanc ou noir.

                    Le contraire : l’ostracisme, l’insulte, l’excommunication, l’opposition systématique, l’emportement adolescent, la vision binaire... tout cela, c’est l’immaturité. C’est l’embrigadement. C’est le contraire de la démocratie.

                    Alors si vous le voulez bien, l’espace d’une minute, je vais vous parler en adultes. De quoi parle-t-on ? De la construction européenne. Et de la démocratie.

                    - François Bayrou pense et dit, depuis toujours, que la construction européenne est absolument essentielle.
                    - François Bayrou pense et dit, depuis toujours, que la démocratie est absolument essentielle.

                    Lors du référendum on lui proposait le choix, binaire, suivant : renoncer à la démocratie, ou renoncer à la construction européenne. Évidemment ce choix ne l’enchantait guère, comme beaucoup de monde. Il se préparait à voter avec autant de joie qu’un homme qui va se pendre. Acte manqué ou pas ? Chacun l’analysera comme il veut. Toujours est-il que ce jour là il n’alla pas voter.

                    Et alors, qu’est-ce que ça change ? Rien. Qu’il ait voulu voter ou pas, ses convictions sont connues et sont publiques : 51% pour le « oui » parce que la construction européenne est absolument essentielle, 49% pour le « non » parce que la démocratie est essentielle. Il y a des questions auxquelles on ne peut pas répondre. Dans accident, on ne peut sauver qu’un seul de tes parents : ton père ou ta mère, tu choisis lequel ?

                    Il a préféré se faire porter pâle, plutôt que de choisir sa mère ou son père. Un crime ?

                    Aujourd’hui, vous évoquez une interview où, si je comprends bien, il n’a rien fait d’autre que dire la vérité. A savoir qu’il ne l’avais pas voté. Qu’il simplifie la réalité complexe de l’époque c’est évident. Son temps de parole est comptabilisé à la seconde près. Oui, il choisi de simplifier les sujets de 2008 pour entrer dans le détail des sujets de 2012. Pour autant, cela fait-il de lui un « ennemi du peuple » ? Qui veut « réduire au silence le peuple » ? Quelqu’un de « peu recommandable » (!) ?

                    Sérieusement ?

                    Mais où est la nuance ? Où est la pensée adulte, raisonnable ? Quel crédit accorder à une parole aussi binaire ? Comment peut-on se réclamer de la démocratie quand on développe un discours qui ressemble plus à un embrigadement binaire qu’à une pensée sereine ?

                    Jacques Delors, cet homme de gauche pense exactement comme François Bayrou. Que la démocratie est le cœur de tout. Que la construction européenne est absolument nécessaire.

                    Jacques Delors est-il, lui aussi, un ennemie du peuple ?


                    • Agerate Agerate 28 février 2012 14:53

                      Erratum : "Lors du référendum on lui proposait le choix, binaire, suivant : renoncer à la démocratie, ou renoncer à la construction européenne."

                      => Je parlais, évidemment, du traité de Lisbonne.


                    • clercobscur clercobscur 28 février 2012 15:39

                      Que l’on soit contre la mise en place du référendum pour un sujet qualifié de trop technique, bien que je ne sois pas d’accord, je pense que l’argument est recevable.

                      Mais si un référendum est décidé, on ne peut que s’en tenir au résultat.

                      Votre position est indéfendable.


                    • Agerate Agerate 28 février 2012 16:10

                      @Clerobscur :

                      J’ai voté non au référendum. Et j’étais contre le traité de Lisbonne. Vous ne pouvez donc rien dire sur ma « position ».

                      Je fais parti des « amis du peuple », d’après votre grille de lecture binaire.

                      Pour répondre à mon commentaire, vous aurez besoin de... nuance. N’ayez pas peur : ça ne fait pas mal. Vous y gagnerez en crédibilité vis à vis des autres. Et vous vous sentirez plus sage.


                    • Agerate Agerate 28 février 2012 16:21

                      PS : Vous avez voté « -1 » sur le commentaire où je corrige une faute de frappe...

                      On est carrément tombé dans la cours de récré.


                    • clercobscur clercobscur 28 février 2012 16:52

                      De la nuance ? Mon Cher Monsieur, sachez que pour un référendum, on répond oui ou non, par la suite on respecte le vote du peuple ou on ne le respecte pas. je n’ai pas envie de nuancer mon jugement quant à ces individus qui sont passés outre le vote des français, c’est mon droit et il est au moins aussi légitime que le votre.

                      Pour répondre à mon commentaire, inutile de vous montrer arrogant. N’ayez pas peur : ça ne fait pas mal. Vous y gagnerez en crédibilité vis à vis des autres. Et vous vous sentirez plus sage. Pauvre abruti... (et non je ne vote jamais + ou - pour un commentaire, ni pour un article d’ailleurs).


                    • Agerate Agerate 28 février 2012 17:08

                      @Aux lecteurs

                      - Moi :
                      "l’ostracisme, l’insulte, l’excommunication, l’opposition systématique, l’emportement adolescent, la vision binaire... tout cela, c’est l’immaturité.« 

                      - clerobscure :
                       »pauvre abruti..."

                      Je vous laisse juge.


                    • clercobscur clercobscur 28 février 2012 17:17

                      Ne craignez-vous pas que le jugement des lecteurs soit nuancé ?


                    • mac 28 février 2012 15:17

                      51% pour le « oui » parce que la construction européenne est absolument essentielle, 49% pour le « non » parce que la démocratie est essentielle

                      A lire vos pourcentages, on a tout de même l’impression que Bayrou serait un petit plus en faveur de l’Europe que de la démocratie et que s’il y avait un choix à faire, il faudrait faire celui de l’Europe.
                      Si c’est la cas, ça me pose un problème et c’est pourquoi j’ai quelques doutes sur Bayrou car pour moi l’Europe passera toujours après la démocratie, elle n’est pas indispensable à ce point !


                      • Agerate Agerate 28 février 2012 16:31

                        C’est vous qui le dites. Beaucoup pensent que même la démocratie ne survivra pas si nous n’associons pas nos forces pour résister, à l’échelle mondiale.

                        Et oui, on peut être démocrate et penser ça.

                        Le monde n’est pas aussi binaire que vous le pensiez.


                      • mac 28 février 2012 16:45

                        @ Agerate

                        La démocratie a déjà bien du mal à résister à la construction européenne, alors pour le reste...

                        D’ailleurs l’Europe est une union de quoi au juste ? De banques ? de Multinationales ? de Lobbies ? de Politiciens et de hauts fonctionnaires qui tentent de vivre grassement sur la Bête ?

                        Pour ce qui est d’une union de peuples, excusez du peu mais on parfois plutôt l’impression qu’on a organisé leur mise en concurrence.
                        On aurait voulu détruite l’idée d’une Europe forte, puissante et solidaire qu’on n’ aurait pas forcément fait mieux.


                      • Agerate Agerate 28 février 2012 16:58

                        @mac : sur l’Europe, c’est exactement ce que je pense.

                        Mais je ne vois pas en quoi ostraciser les gens, et s’enfermer dans une vision binaire (comme le fait cet article) va nous aider en quoi que ce soit.

                        Ca, c’est l’opposition stérile, la régression adolescente, l’embrigadement. C’est l’inverse de la maturité démocrate.


                      • mac 28 février 2012 17:15

                        @Agerate
                        En tout cas, dans aucun de mes commentaires je cherche à ostraciser qui que ce soit.
                        Bayrou, qui pourrait m’intéresser, me pose un gros problème de par son positionnement européen, et ça n’est pas un petit problème.

                        Pour moi, l’Europe depuis une vingtaine d’années ,au moins, a été construite en dépit du bon sens. Je souhaiterais voir arriver des hommes politiques qui soient décidés à la modifier de fond en comble et pas seulement à se laisser bouffer par des institutions à démocratie variable
                        .
                        Quoi qu’on en dise, le France avec ses 20% du PIB européen a encore les moyens d’agir mais pour cela, il nous faut des hommes politiques dynamiques avec une vraie volonté et pour l’instant je ne vois rien venir...


                      • Taverne Taverne 28 février 2012 16:23

                        Vous n’êtes pas d’accord avec l’auteur ? Alors vous êtes un ’« ennemi du peuple » !


                        • kick 28 février 2012 18:20

                          Ne peut on pas donner une procuration pour le vote ?
                          Dans ce cas ne l’aurait il pas fait s’il avait voulu voter oui a ce traite ?


                          • onetwo onetwo 28 février 2012 20:22

                            Qui pouvait croire que Bayrou serait contre l’Europe ultra-libérale ?

                            Des simples d’esprit sans doute.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès