• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Macron résignation plutôt que Macron-mania

Macron résignation plutôt que Macron-mania

Hier, a eu lieu le premier tour des élections législatives. Il s’est caractérisé par une très forte abstention et un succès des candidats de la majorité présidentielle, qui sont arrivés en tête avec environ 32% des suffrages exprimés. Mais, malgré l’enthousiasme qu’il suscite auprès d’une petite minorité, le raz-de-marée à venir à l’Assemblée doit plus à une profonde résignation.
 
 
Des borgnes au pays des aveugles
 
Bien sûr, il y a de vrais enthousiastes à l’égard du nouveau président de la République, que l’on retrouve notamment dans l’intelligentsia politico-médiatique qui ne recule devant aucune exagération dans ses unes ou tribunes pour tresser les louanges de l’hôte de l’Elysée, dont le discours est pourtant tout aussi vieillot que périmé, et ne sert qu’une petite minorité. Mais ce qui est frappant dans le vote d’hier, c’est le fait que, finalement, seulement 15% de l’électorat s’est déplacé pour soutenir ses candidats. Bref, nous sommes très loin de l’enthousiasme des grands moments de la Cinquième République, de l’avènement de la nouvelle république gaullienne, au tournant à gauche de 1981.
 
La victoire de la République En Marche est avant tout une victoire par défaut, sans réelle adhésion, du fait d’un rejet des autres partis. Le Parti dit Socialiste, s’effondre, beaucoup de ses sortants étant éliminés dès le premier tour, anciens ministres, premier secrétaire ou candidat à la présidentielle. Les Républicains parviennent à repasser le cap des 20%, mais ils devraient perdre la moitié de leurs députés, signe qu’ils ne forment pas une opposition solide, n’ayant obtenu les voix que d’un français sur dix. Le bilan des deux autres principales formations d’opposition n’est guère brillant, avec un fort recul par rapport au premier tour des présidentielles, soit un plus fort recul encore en voix. 
 

 

Le record historique d’abstention en dit long. Les Français se montrent pour moitié indifférents à la composition de l’Assemblée, un tiers a voté contre lui et seulement un sixième expriment leur soutien. La fragmentation actuelle du paysage politique lui donnera une forte majorité, mais il faut sans doute en retenir que cette majorité n’est qu’une résignation, faute de mieux, pour l’instant.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Trelawney Trelawney 12 juin 09:41

    La victoire de la République En Marche est avant tout une victoire par défaut, sans réelle adhésion, du fait d’un rejet des autres partis. 

    Sur les 51% d’électeurs qui ne sont pas allé voter, plus de la moitié des électeurs de Mélenchon ne se sont pas déplacé pour voter FI. Et plus étonnent encore, c’est pareil pour les électeurs de marine, alors que ces derniers avaient pour habitude d’y aller au pas de l’oie. Chez les LR c’est encore pire avec au moins 60% des électeurs LR-UMP qui n’ont pas voté pour leur candidat.
    Dimanche prochain, on va se retrouver avec une assemblé composé d’au maximum 4 FN, une vingtaine de FI-PCF, une petite centaine de LR-UDI et une vingtaine de PSG-DG. De plus, parmi c’est 120 UMPS, il y aura plus de la moitié qui dès le lundi vont annoncer leur ralliement à REM-MODEM.

    On se retrouve avec une assemblée où REM n’a besoin de personne et même pas le Modem, pour assurer sa majorité. Si cela n’est pas un vote d’adhésion, dites moi ce que c’est ?
    Tous les parti politiques traditionnels, viennent de se prendre la branlée du siècle. certains comme le PS, les centristes de Morin, EELV ne vont jamais s’en remettre.
    De plus les anciens PS comme Valls Cambadéllis qui voulaient opérer un virage vers la sociale démocratie, viennent de se faire griller la politesse par un Macron hyper opportuniste

    N’imaginez pas une seconde que notre salut viendra d’En marche qui est plus une machine à recycler qu’un parti du centre. On voit bien les transfuges de droit mais surtout du PS pour s’en rendre compte



    • Trelawney Trelawney 12 juin 11:38

      @Mona
      Ce mode de scrutin a fini de les convaincre de rester chez eux : ainsi, cette Assemblée « nouvelle » sera composée de privilégiés pour qui tout va bien : chefs d’entreprises, avocats, cadres... : c’est ça, la société civile tant vantée ? Assemblée élue avec 15% des voix ! 

      L’assemblée est élue avec 49% des voix, et la majorité est élue avec 15% des voix. Si le scrutin était à la proportionnelle, REM n’aurait pas la majorité et devrait composer des alliances. Et à ce moment vous auriez vraiment des raisons d’être dégoûté de la politique.


    • Crab2 12 juin 10:16

      La forte abstention et un succès pour toutes celles et ceux qui veulent remplacer cette république jacobine par une république girondine

      Néanmoins cette élection aura permis de se débarrasser de cette gauche qui depuis Mitterrand n’a cessé de trahir la laïcité en refusant d’abroger le Concordat, de cesser de subventionner les écoles confessionnelles, pire d’introduire le fait religieux à l’école sans en contrepartie prévoir l’enseignement du Fait athée, etc. etc.

      Cette gauche des Benoît Hamon, Élisabeth Guigou, Cambadélis, Vallaud-Belkacem pour les plus connus qui n’a cessé de faire passer pour racistes toutes celles et ceux qui se chargent de déconstruire au quotidien une religion de l’irresponsabilité importée, dans notre pays, par des clans ou mouvements originaires des pays dominés par des musulmans

      Ceci étant rappeler n’a pas pour objet de faire oublier que l’invention du monothéisme ( donc les religions...) est la racine du pire des sectarisme

      http://laicite-moderne.blogspot.fr/


      • Jeff Parrot Jeff Parrot 12 juin 10:35

        Evidemment ! resignation de la part de ceux qui n’ont pas mis un bulletin macron aux 2 tours des presidentielles, vous l’avez voulu, vous l’avez.


        • zygzornifle zygzornifle 12 juin 11:07

          @Jeff Parrot


           Si on met un tee shirt en marche a une chèvre elle sera élue d’office député ....

        • zygzornifle zygzornifle 12 juin 11:06

          les supporters de foot, les fan d’Hanouna et de Nabila ont gagnés les élections ..... Allo quoi ?


          • zygzornifle zygzornifle 12 juin 11:11

            Quand un agneau court en direction du loup celui ça n’a qu’a ouvrir la gueule pour le dévorer....


            • Fergus Fergus 12 juin 12:00

              Bonjour, Laurent

              Une victoire par défaut, mais une victoire massive !

              Et qui s’explique très bien : les électeurs séduits par le macronisme sont allés voter alors que les autres ont assez largement déserté les urnes, ce qui a notamment été le cas des électeurs de Le Pen, démobilisés par l’indigne prestation de leur candidate à la présidentielle, et ceux de la France Insoumise qui ne se sont pas suffisamment projetés dans les législatives.


              • Gavroche 12 juin 12:49

                Bonjour @Fergus« les électeurs de Le Pen, démobilisés par l’indigne prestation de leur candidate à la présidentielle,  »Je crois que vous faites erreur.


                Les lepénistes ont tous voté. et ils obtiennent le score habituel et immuable du FN depuis Papa, ce qu’il pèse réellement dans l’opinion.

                Ceux qui n’ont pas votés sont essentiellement les râleurs qui votaient fn sans aucun risque pour une candidate certaine de ne pas être élue à la présidentielle, juste pour râler, et qui obtient son vrai score historique qui n’a jamais bougé depuis le papa : 6.5%. C’est à dire 13% des votants mais en fait .6.5% du corps électoral .

                Quand à Mélenchon il paye son manque de zenitude.

                Il restera la rue pour conserver un minimum de social.

              • eric 12 juin 12:59

                @Fergus

                J’aurai tendance à penser que les fifi ne sont pas déplacé suite à l’indigne performance de leur leader à la présidentielles et que ceux du FN ne se sont pas suffisamment projeté dans les législatives....

                En effet, Mélenchon baisse plus que Le Pen en valeur absolue, et donc beaucoup plus en valeur relative.

                Or, il y a beaucoup plus de figures nationales au FN qu’aux fifi. Tous le monde en France connaît Phiilippot ou Collard, peu de français sont capable de nommer les second couteaux FIfi. Corbières à la limite ? Pour ce parti très focalisé autour d’une seule personne, limite culte de la personnalité, l’échec touche en premier lieu le grand leader. C’est le paradoxe d’un mouvement qui affiche à la fois le refus de l’homme providentiel qui décide tout seul et une absence de figures marquantes dans un système médiatique qui en réclame.

                Après, on peut faire semblant de croire avec les journalistes macronistes, que le parti en crise aujourd’hui, c’est le FN...

                Avec un Macron soutenu par tous le monde sauf DPA, 65%, c’est la loose.

                Avec une participation d 49% 32% c’est le bréjnevisme assuré...

                Avec le bilan du PS depuis 5 ans, parvenir à faire autant que lui aux législatives c’est aussi un peu la loose non ?


              • Fergus Fergus 12 juin 13:20

                Bonjour, Eric

                A propos de Fifi - non pas la France Insoumise, mais notre Fifi d’AgoraVox -, qu’ont fait les si nombreux et si déterminés adhérents de l’UPR ? Dans mon département, les candidats de ce parti recueillent entre 0.32 et 0.67 % dans les 6 circonscriptions. Et même Asselineau dans son fief ne réalise que 0.95 %. L’UPR parviendra-t-elle à obtenir 1 % dans 50 circonscriptions pour toucher la manne de 1,42 euro par électeur ? Le suspense est insoutenable. smiley

                Pour ce qui concerne les scores de la France Insoumise, je ne nie pas que c’est un résultat médiocre. Mais la FI ne sera pas pour autant en crise car les idées du mouvement vont continuer à vivre. Côté FN en revanche, la crise promet d’être aiguë entre les tenants de la ligne Philippot et les frontistes historiques, avec à la clé un motif de rupture : le positionnement relativement à l’UE et à l’euro.


                • eric 12 juin 16:46

                  @Fergus
                  Je connais peu et mal Asselineau et ses idées. Ce qui me frappe, c’est le nombre de gens que je croise, complètement addicts, souvent intelligent, bosseurs, excellents dans leur domaine, qui suivent ce monsieur. Il doit y avoir quelque chose qui m’échappe.

                  Les hélénisants n’ont pas d’idée hors un brouillard alter néo gauchiste. C’est surtout une coalition de classe de gens qui ont des intérêts communs. Une jeunesse relative de leur électorat s’explique par les fait qu’ils encadrent fort leurs gosses, leurs usagers et leurs élèves ( se sont très souvent des profs).

                  Mais c’est une force a peu prêt sans avenir. L’absence de mixité sociale en son sein, hors clientèles captives, sa limitation à certaines catégories de bénéficiaires nets de la dépense publique, lui interdit d’aller au delà de leurs îlots sociologiques.

                  Leur rôle potentiel se limite à une petite capacité de nuisance. On l’a bine vu avec nuit debout et la loi travail ou leur manque de répondant les contraint à recourir de plus en plus à la violence pour avoir l’air d’exister.


                • Taverne Taverne 12 juin 16:52

                  C’était cela ou alors une assemblée composée de deux groupes très dominants : Front National et France Insoumise !

                  En effet, les extrêmes avaient le vent en poupe pendant les Présidentielles. Comment faire voter des lois avec une telle composition ? Nous aurions eu un blocage et même peut-être une guerre civile.

                  Là nous avons obtenu le dégagisme (dehors, le vieux système sclérosé des deux gros partis profiteurs !) et la marginalisation des extrémistes en prime. Rien que pour cela, je souffle. Vox populi, vox dei ! Le peuple a bien voté, voilà mon avis.

                  Mais je pense que tous ces nouveaux députés vont apporter du neuf à la démocratie. Les nouvelles règles du jeu (« moralisation ») vont aussi contribuer à cette ère nouvelle. Et ceux qui s’imaginent que les nouveaux députés ne seront que des godillots connaissent mal les Français ; ils connaissent mal la France !


                  • JDCONSEIL 12 juin 17:10

                    De tous temps, les perdants l’ont mauvaise. Ce qui est nouveau que les perdants qui étaient gagnants alternativement depuis des lustres, qu’ils connaissaient voire côtoyaient ceux qui les battaient sont battus par des inconnus. Ca change et c’est bien ce que les français veulent sinon ils auraient voté autrement.. Et l’abstention de ce premier tour n’est née que la saine analyse de la situation créée par la multiplication insensée des candidatures farfelues et à la tiédeur des battus de la présidentielle. Fort à parier que le deuxième tour donnera une nouvelle vigueur à la force en marche qui émerge avec force...Alors cessons de barguigner ! Ce résultat ne fait que confirmer ce que les caciques du système du passé n’ont semble-t-il toujours pas compris : qu’il dégagent ou, pour les rares qui en sont encore capables, qu’ils changent, qu’ils cessent de nous parler de leur partis pour nous parler de notre pays, LA FRANCE ! Et autrement que pour nous l’enfermer, nous l’isoler comme le fait MLP. 


                    • hellpast hellpast 12 juin 18:58

                      J’ai juste relevé une assertion zarrbie de l’auteur :  l’intelligentsia politico-médiatique.


                      Intellin..a quoi ? On va plutôt dire, le néant politico-médiatique. Ou t’as vu de l’intelligence. Je pense que ce n’est plus la peine d’épiloguer. Les français ont voter pour le fascisme Ultralibéral. Je vous renvoie à la pensée de Pasolini par exemple. Surtout, avant que vous ne m’étripiez pour ne pas être casher, bah réfléchissez un peu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires