Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Maintenant, ça commence

Maintenant, ça commence

Nous connaissons maintenant la composition du nouveau gouvernement Ayrault. Renouvellement, diversité et parité absolue en sont la marque de fabrique. Parmi les 34 ministres, 5 seulement l'ont été par le passé. Cette inexpérience collective du pouvoir d'Etat peut devenir un gage de succès si les mesures qui seront décidées présentent des nouveautés en regard des politiques poursuivies depuis des décennies. Va-t-on assister à la fin des politiques d'austérité ou de rigueur qui ont amené la France dans le mur et mécontenté la population ? Le gouvernement répondra-t-il aux demandes pressantes des travailleurs manuels et intellectuels ? Rien n'est certain.

Le conseil des ministres se réunit aujourd'hui, jour de l'Ascension. Puissent les dieux exaucer nos espérances ! J.M.Ayrault vient d'indiquer plusieurs mesures qui y seront décidées : baisse de 30% des salaires ministériels, départ à la retraite à 60 ans pour les salariés ayant 41 ans de cotisations, augmentation de 25% de l'allocation de rentrée scolaire, signature par les ministres d'un "pacte déontologique" interdisant le cumul "fonction ministérielle et responsabilité d'assemblée élue". Décisions qui seront comprises et appréciées bien qu'elles n'engagent pas les finances de manière significatives. Premiers pas positifs certes. A conforter rapidement par d'autres décisions plus substantielles notamment sur le pouvoir d'achat, les salaires et pensions. L'augmentation du Smic en sera le curseur déterminant.

La passation des pouvoirs terminée, les choses sérieuses commencent. Les attentes nombreuses exprimées durant la campagne électorale ne se sont pas évanouies. Au contraire. Les élections des députés en seront une nouvelle expression. Espérons que les électeurs amplifieront la défaite de la droite en rééquilibrant la gauche. Donner plus de poids au front de gauche pour assurer le contre-poids d'un parti socialiste trop dominateur serait lancer un signal fort au Président afin qu'il engage résolument une politique nouvelle anti-libérale et progressiste.


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Yvance77 17 mai 2012 08:57

    Salut,

    Rien ne commence à ce jour, et pour une raison très simple. Les législatives ne sont pas encore passées et par conséquent il est impossible pour ce gouvernement de faire voter ses lois à l’Assemblée nationale, car celle-ci est majoritaire à droite.

    Donc, hormis faire face aux affaires courantes et d’expédier ce qui doit l’être, rien ou si ne sera entreprit.

    À fin juin, on pourra dire quelque chose en fonction du résultat des urnes.


    • Cigogne67 17 mai 2012 11:02

      Il est bien ce gouvernement avec à sa tête un repris de justesse smiley

      fabius, le retour (oublié l’affaire du sang contaminé), valls (le sarko de gauche), lebranchu (la momie), moscovici (soutien inconditionnel à DSK), taubira (l’hystérique), duflot (qui est à l’écologie ce que le charbon est à l’électricité) ...manque aubry (madame magouille), lang et...mélenchon

      c’est bien, les marchés sont rassurés. Rien à craindre


      • eric 17 mai 2012 16:08

        Pas d’accord, on a déjà des annonces très fortes. Compte tenu des urgences sociale, Hollande a annoncé qu’il allait changer en priorité.... les aides à la presse pour les ré-allouer en fonction de « l’utilité réelle des titres ». Les 600 millions accordés par sarko seront distribués autrement. Il est vraisemblable qu’on ré élargira notamment les niches fiscales pour les journalistes. Noble cause défendue par une illustre porte parole, Madame Treiweiler. Entre autre motifs, « vous ne vous rendez pas compte,les frais de maquillage et de vêtement pour être présentable ». (authentique) Et c’est vraiment un combat purement syndical et désintéressé parce qu’avec l’argent hérité dit on de ses grands parent, celle qu’on dit actionnaire de Bolloré, n’a, elle, pas de souci en la matière.
        Peillon a déjà annoncé une intense concertation en juillet aout pour réintroduire les 5 jours dans le primaire. Il y aura peut être des parents qui ne prennent pas leurs trois mois de vacances estivales pour y participer. Mais ou va-t- on trouver des profs disponibles en cette période. Autant dire que la décision est déjà prise de changer radicalement la vie au quotidien de pas mal de nos concitoyens.
        Donner du poids au front de gauche ? je ne sais pas comment cela va se passer, mais comme c’est une des pires choses qui puisse arriver au PS, c’est sur qu’il a déjà tout fait pour l’éviter. D’ailleurs il pris soin de négocier avec le PC à part, et si cela ce trouve, c’est déjà réglé. Un groupe contre une majorité PS seul ou un truc de ce genre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès