Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mais où est donc Dominique de Villepin ?

Mais où est donc Dominique de Villepin ?

Extraterrestre du paysage politique français, loin du microcosme "germanopratin" (!), un homme détone parmi les autres…


Dans la Ve République où tout converge vers l’élection présidentielle et le choix d’un homme providentiel pour diriger la destinée du pays pendant cinq ans, le choix du candidat est évidemment essentiel. Jusqu’en 2012, il se basait essentiellement sur une sorte de droit de candidature divin. Ou plutôt, de figure d’homme providentiel. Ou de femme providentielle (le raisonnement reste le même).

Évidemment, tout le monde ne pouvait avoir la légitimité historique de De Gaulle. C’est d’ailleurs pour cela que De Gaulle avait souhaité faire élire le Président de la République française par l’ensemble des citoyens, car il avait bien compris qu’après lui, seul le sacre du suffrage universel pouvait servir de légitimité politique à ses successeurs. Servir d’onction suprême et inattaquable.

Étonnamment, le parallélisme de l’homme providentiel s’esquissa également dans l’opposition avec la candidature quasi-permanente de François Mitterrand, à tel point qu’un rival comme Michel Rocard s’est senti obligé de s’effacer à deux reprises, en 1981 et en 1988.

Cela n’empêcha pas des divisions dans les différents camps, mais elles se géraient naturellement à l’occasion du premier tour de l’élection présidentielle, qui servait de "primaire à la française" : les duels entre Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d’Estaing, entre ce dernier et Jacques Chirac, puis, entre Jacques Chirac et Raymond Barre puis Édouard Balladur avaient permis de sélectionner le candidat du second tour avec plus ou moins d’élégance.

Mais la mécanique s’est vite cabrée en 2002, comme elle s’était déjà cabrée en 1969, en ne permettant pas un duel camp contre camp. La candidature de droit divin, plus prosaïquement légitimée par des sondages favorables (ce fut le cas notamment d’Édouard Balladur et Ségolène Royal), avait vécu.

yartiDDV201303


On a commencé alors à s’américaniser en imaginant un mécanisme de sélection des candidats qui n’avait plus rien à voir avec l’esprit de la Ve République (une personnalité face à son peuple) et qui va alimenter le régime des partis en leur donnant la part prédominante (d’où les réflexions sur l’intérêt d’une élection présidentielle). Cela a commencé par la primaire socialiste d’octobre 2011 qui fut un succès puisqu’elle a abouti à la victoire élyséenne de François Hollande. Et par ricochet, profondément divisée, l’UMP a elle aussi emboîté le pas le 14 mai 2013 sur le principe d’une primaire tout aussi ouverte en 2016.

Le constat ?
L’absence de personnalité providentielle.

Pourtant, l’opposition parlementaire ne manque pas de personnalités expérimentées…

À ceux qui s’inquiètent des idées de Jean-François Copé.
À ceux qui s’interrogent sur la perspicacité de François Fillon.
À ceux qui regrettent le dynamisme de Jacques Chirac.
À ceux qui ne regrettent pas le dynamisme de Nicolas Sarkozy.
À ceux qui se désolent des errements de François Bayrou.
À ceux qui doutent de la volonté de Jean-Louis Borloo.
À ceux qui sourient en écoutant Jean-Pierre Raffarin.
À ceux qui oublient l’ancienne toute puissance d’Alain Juppé.
À ceux qui trouvent encore trop jeune François Baroin.
À ceux qui estiment déjà trop âgé Édouard Balladur
À ceux qui s’étonnent du chemin pris par Nicolas Dupont-Aignan.
À ceux qui veulent ressusciter Philippe Séguin.
À ceux qui croient que Valéry Giscard d’Estaing est déjà disparu.
À ceux qui pleurent avec Simone Veil.
À ceux qui voudraient réconcilier Georges Pompidou, Edgar Faure et Jean Lecanuet.
À ceux qui refusent cette marche inaltérable du temps politique...

À tous ceux-là, on pourrait leur dire : il y a un homme, silencieux et absent, ne comprenant pas grand chose à la politique politicienne, qui, pourtant, a déjà fait beaucoup pour la politique française et qui prône l’unité nationale (comme François Bayrou) : Dominique de Villepin.

yartiDDV201302


Son âge (il va avoir bientôt 60 ans), sa formation (il est de la même promotion, à l’ENA, que Ségolène Royal et François Hollande), son aisance littéraire et sa capacité lyrique à insuffler de l’historique dans le banal (un peu à la manière d’un Jack Lang), sa stature internationale… tout pourrait en faire un parfait candidat à l’élection présidentielle en 2017… si ce n’est qu’il n’a jamais été qu’un électron libre refusant de se frotter à la dure loi du milieu politique, à savoir, rassembler ses amis dans un véritable parti. Raymond Barre, qui a un peu mieux réussi dans ses visées présidentielles, avait commis la même erreur au printemps 1985 en refusant de créer un parti spécifiquement barriste.

Pourtant, Dominique de Villepin, dont le talent national fut surtout d’avoir prononcé son important discours à l’ONU contre la guerre en Irak, n’est pas prisonnier des fatalités de la pensée ; au contraire, puisqu’il fut le seul responsable politique (en tout cas, le seul audible nationalement, avec Christine Boutin) à proposer un début de revenu universel.

Ses adversaires rappelleront évidemment le désastre politique du CPE au printemps 2006 : vote de la loi, manifestations, et non application de l’une loi pourtant promulguée ; tout pour encourager la "manif pour tous" malgré la promulgation de la loi sur le mariage des couples homosexuels le 18 mai 2013, la signature de son premier décret d’application le 24 mai 2013 et la célébration du premier mariage le 29 mai 2013 à Montpellier à grand renfort de médias, à la limite de la légalité républicain puisque juridiquement, il aurait fallu compter au moins dix jours après la publication, le 28 mai 2013, du décret d'application.

Ses adversaires rappelleront également son indigence électorale : aucun mandat électif, pas même de simple conseiller municipal d’une petite commune, et surtout, un grand mépris vis-à-vis des parlementaires. Son sens de l’État est celui du service, celui du haut fonctionnaire, dans des responsabilités confiées au mérite et pas soumises aux suffrages du moins disant.


Un peu volontaire, un peu incantatoire, un peu perspicace, un peu velléitaire, Dominique de Villepin aurait pu devenir le Raymond Barre du mandat de François Hollande, capable de donner bons et mauvais points depuis sa stature du commandeur. Mais finalement, il a tout fait pour n’être même pas un Michel Debré.

Mais où est donc Dominique de Villepin ?
La réponse vient d’être trouvée dans les écrans radar.

Il aurait récemment été aperçu au Qatar, en Afghanistan, en Turquie (parlant du génocide arménien), puis au Vietnam, et aussi en Malaisie


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (3 juin 2013)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Assurancetourix ?
République solidaire et le revenu universel.
Les moulins de l’UMP.
Le gaullisme politique.

yartiDDV201304 


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 3 juin 2013 10:07

    Mettez un lien direct vers votre blog ............


    On s’en fiche de ce qu’il fait le poète mais il a compris que la poésie ne rapporte rien 

    Quelques recherches permettent de voir qu’il a réussi sa reconversion , que son carnet d’adresse doit bien l’aider 



    Philippe 

    • Akerios 3 juin 2013 13:01

      Mais où est donc Dominique de Villepin ? Mais ou est il donc passé ?

       

      Je suis désolé de te l’apprendre Sylvain Rakotoarison moi je sais ou il se trouve ! 

       

      Dominique Mariea François René Henri Denis du Gabouzeau de Villesapin est de corvée de C......e et comme cela sent mauvais on est prié de ne pas le déranger !

      Nous avons déjà Copon et Filou , l’ami Sarcony , Jupon , le Rat Farin et bien d’autre tous présents pour remplacer le Flambi aux commandes du Titanique aujourd’hui rebaptisé France.

      Le capitaine Hollandon s’acquitte déjà au mieux de sa tâche ! 

       


      • Pyrathome Pyrathome 3 juin 2013 14:49

        Nous avons déjà Copon et Filou , l’ami Sarcony , Jupon , le Rat Farin et bien d’autre tous présents pour remplacer le Flambi aux commandes du Titanique aujourd’hui rebaptisé France.

        Aidons-les à couler définitivement à vingt mille lieux sous les mers....
        Ou alors, « pendez-les tous, Dieu saura reconnaître les siens... »


      • Akerios 3 juin 2013 15:39

        Pyrathome 

         je vois que tu connais bien l’évangile selon « Saint Boutin »


      • LE CHAT LE CHAT 3 juin 2013 14:18

        tout le monde s’en tape ...............


        • alt57 alt57 2 septembre 2014 15:58


          parler au nom de tout le monde sans mandat,

          n’est pas recevable !

          donc, vu comme ça, ton opinion, on s’en tape, 

          je m’en tape, parce qu’un Villepin vaut largement

          l’actuel locataire, indécis, collectionneur de bourdes 

          s’entourant de comiques ou quand ce n’est pas dans la trahison

          ce sont gens dangereux, plus nocifs qu’inutiles.

           à 12% d’opinions dites favorables, mais puisées dans le camp PS 

          même pas à gauche et surtout 85% d’opinion défavorables.


          C’est la contrition des cendres ! qu’avons nous donc fait pour mériter ça ?

          Peut-être avons-nous laisser voter des ignorants inciviques et inconséquents.

           

          Des gens qui parlent au nom des autres,

          qui votent à la mode en suivant le politiquement correct, sans réfléchir ?

          allez savoir...


        • povmillet 3 juin 2013 14:39

          « sélectionner le candidat du second tour avec plus ou moins d’élégance. »
          C’est cela
          on dira comme ça....
          Quel but poursuivez vous ?.
          Affirmez vos choix.


          • Pyrathome Pyrathome 3 juin 2013 14:57

            « sélectionner le candidat du second tour avec plus ou moins d’élégance. »

            Mais mon brave monsieur, il paraît que Sylvain et ses amis « apprennent la démocratie ».....
            Ah ah ah !!!!...il va leur falloir au moins un siècle ou deux.... !!!!
            Mais le comble, c’est que ça n’empêche nullement à ces bouffons de venir donner des leçons de morale aux autres.... smiley
            Voyez-vous, le cynisme et le « connisme », c’est tout un art pour les cerveaux reptiliens....


          • povmillet 3 juin 2013 16:34

            Oui Pyra, les obstacles posés sont flagrants. Dans les deux cas, les leaders nationalistes sont des figures de poids face à leurs concurrents-adversaires. Pour eux la démocratie est combattue par leur idée de la suppressions des droits fondamentaux appliquée par leur allégeance au libéralisme.


          • Akerios 3 juin 2013 15:42

             @  LE CHAT

            «  tout le monde s’en tape ...............  »

            C’est vrais ! Et au moins cela nous fait bien rigoler..................... !


            • LE CHAT LE CHAT 3 juin 2013 16:11

              c’est une réponse consise qui résume bien le sentiment général ! faut déjà être politicien pour en rajouter ....  smiley


            • robin 3 juin 2013 16:29

              faire un article pour demander où est un gus dont 98% des gens se contrefoutent, il ne faut vraiment rien avoir à faire.


              • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 3 juin 2013 18:01

                Je constate, non sans une certaine satisfaction, que personne n’a répondu au titre de l’article en forme de question par un lapidaire et non moins vulgaire : « dans ton cul ! »


                Ce qui prouve que le public d’agoravox sait se tenir et ne cède pas à la facilité.  smiley

                • soi même 3 juin 2013 20:33

                  Es que tous nos hommes politiques traînent de telles casseroles, où il faut faire preuve de duplicité ?

                  http://www.rwasta.net/view/article/rwanda-de-villepin-mis-en-cause-accuse-kigali-de-jouer-avec-lhistoire/index.html

                  • ahtupic 3 juin 2013 23:22

                    Le NWO n’en veut pas, donc les médias l’ont descendu en flammes. A sa place, on a eu un imbécile Sarkozy, puis flamby, mais ceux-ci correspondent mieux à la culture politique actuelle des français.


                    • Mr Dupont 4 juin 2013 01:14

                      Moi j’aimerai bien lire sur ce site hautement démocratique des articles traitant de ce bon président qu’est Mr Hollande

                      Aucun article à se mettre sous la dent

                      Alors que sous le dernier quinquennat il s’en voyait 10 nouveaux par jours sur Mr Sarkozy

                      Que nous dégustions comme autant de bonbons à la guimauve

                      Messieurs les Auteurs qui filtrez les potentiels articles sur le Grand Homme laissez passer quelques articles vantant ses mérites car je n’ose croire qu’il ne s’en fassent quelque uns

                      Monsieur Hollande ne mérite pas votre mépris : il mérite que l’on parle de lui


                      • chmoll chmoll 4 juin 2013 07:22

                        mais où est balloche alias troud’balldur ,plus connu sous je vous demande de vous arréter
                        il veut se faire oublier ?


                        • Emmanuel Coux Emmanuel Coux 16 septembre 2013 23:56

                          En effet, Villepin défendait un revenu universel à 850 euros/mois :

                          http://www.youtube.com/watch?v=Tf6Nd3tHhYg

                           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès