Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mais où est donc Ségolène ??

Mais où est donc Ségolène ??

Depuis le début des élections législatives la presse audiovisuelle, à notre grande surprise, ne parle plus de l’ex-candidate et ex-compagne de François Hollande. Mais que se passe-t-il donc pour que la femme politique la plus médiatisée de France après les résultats de l’élection présidentielle et la « revendicatrice » du perchoir à l’Assemblée Nationale se retrouve sans aucune couverture médiatique audiovisuelle nationale alors qu’elle se présente, elle aussi, aux élections législatives. Est-ce un souhait personnel de Ségolène et dans l’affirmative, pourquoi ??

Ségolène Royal se présente, ou plus exactement a été parachutée dans la première circonscription de La Rochelle sans que les militants PS locaux puissent s’exprimer c’est-à-dire sans primaire locale. Ce choix politique fait par la Direction du PS fin Novembre n’est pas du gout du « patron » du PS de la région de Charente-Maritime, Monsieur Olivier Falorni qui maintient sa candidature et se présente contre Ségolène. Cette candidature a conduit à l’exclusion du « rebelle » qui expliquait à l’AFP que la désignation de Ségolène Royal représentait « Le vice originel, c'est ce coup de force anti-démocratique où on a interdit aux militants de s'exprimer ».

Le problème majeur est que Monsieur Falorni est très bien implanté dans sa circonscription et Ségolène se trouve maintenant dans une situation difficile car le « rebelle » ne lui fait bien entendu aucun cadeau d’autant que les autres listes ont très peu de chance d’atteindre un score permettant une « triangulaire » donc aucun risque politique majeur. Le duel PS / PS est, comme l’indique Monsieur Falorni, un choix entre 2 labels  : "ancré sur le territoire" ou "vue à la télé" (Le Point.fr du 25 mai 2012).

De son côté Ségolène Royal tente d’expliquer ce parachutage en faisant l’offusquée : "Je conviens que c'est une procédure inhabituelle, mais ma situation, de par mes combats, n'est-elle pas aussi hors du commun ? Je mérite un minimum de respect, non ?".

Les militants PS de la 1ere circonscription de La Rochelle pourront s’exprimer lors du premier tour sur la « situation…hors du commun » de la candidate Royal(e) dont les propos, très suffisants, rappellent à s’en méprendre la publicité, pour une grande marque de cosmétique, dans laquelle nous entendons des stars dirent : « Je le vaux bien ! ».

Mais les soucis de Ségolène ne s’arrêtent pas là. Le revue ELLE du 25 mai dernier, sous la plume de Florence Besson, publie un article sous le titre volontairement provocateur : « Valérie Trierweiler et Ségolène Royal : première dame contre première femme ? ». Cet article laisse entendre que les 2 femmes sont continuellement « en compétition » depuis notamment la petite phrase qu’aurait prononcée François Hollande en octobre 2010 au sujet de Valérie indiquant qu’il se réjouissait d’avoir rencontré la « femme de sa vie ». Depuis, la bataille semble faire rage entre elles comme ont pu le relever de nombreux éditorialistes.

Il est vrai que la situation des 2 femmes n’est pas évidente et peut amener de nombreuses jalousies. D’un côté, l’ex-compagne et ex-candidate malheureuse à la présidentielle de 2007 pour qui tout semble tourner autour du préfixe « EX » avec une connotation fortement négative et de l’autre, Valérie, la nouvelle compagne et reconnue « First Girlfriend » du candidat François Hollande, vainqueur Nicolas Sarkozy aux élections présidentielles de 2012, pour qui tout semble réussir et qui peut envisager l’avenir avec son compagnon avec sérénité.

Mais alors, ne suffirait-il pas que Ségolène Royal rate son élection à la députation pour qu’elle ne soit considérée par le PS comme un « chat noir politique » dont François Hollande a eu entièrement raison de se séparer ? Nous pouvons alors comprendre qu’elle ne souhaite pas vraiment avoir une grosse couverture médiatique concernant sa campagne aux législatives et même qu’elle fasse en sorte que la presse audiovisuelle reste loin, très loin de La Rochelle car à l’inverse et en cas d’échec (annoncé ?) elle risquerait non seulement d’être reconnue comme la continuelle « EX » de quelque chose ou de quelqu’un mais aussi comme « UNE LOOSEUSE » pour tout ce qu’elle entreprend depuis sa séparation de François Hollande ce qui pourrait d’ailleurs certainement faire plaisir à Valérie.


Moyenne des avis sur cet article :  2.44/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • scorpion scorpion 29 mai 2012 09:19

    Article haineux et partisan sans aucun intérêt digne d’un Calmos de base. Il est vrai qu’en tant que chef d’entreprise, vous en connaissez un sacré bout sur le dialogue démocratique, quand à vos copains de l’UMP ou du Medef, on n’en parle même pas !


    • matthius matthius 29 mai 2012 14:12

      Ne voyez-vous pas que le PS a volontairement mis Ségolène Royal dans cette situation pour qu’on écrive ce genre d’article ?

      Par ailleurs le PS, depuis la triche Aubry, est anti-démocratique. Il y est impossible d’intervenir pour y exprimer une quelconque revendication sur le contrôle de la monnaie.

      C’est l’UMP qui a mis en place Aubry et Hollande à la tête du PS. Ne l’oublions pas ! En effet le militant PS vote pour celui qui est en tête des sondages. Ils prennent les élections pour un match de foot !


    • appoline appoline 29 mai 2012 20:25

      Pitié pour la rochelaise que je suis. A vous parisiens, gens de la grande capitale, ne pourriez vous pas trouver un petit job à Ségolène, afin qu’elle nous laisse en paix. Il faudra que j’aille tâter la température dans quelques couloirs de nos administrations sur le site afin que nos fonctionnaires, s’ils ne sont pas en pause, me disent avec leurs langues acérées ce qu’ils pensent de l’hystérique cocufiée.



    • appoline appoline 30 mai 2012 12:39

      Ce matin sur le marché de La Rochelle, j’ai pu discuter avec le concurrent direct de Ségolène, rochelais depuis plusieurs générations, Olivier Falorni qui vit à La Rochelle, il y travaille et connaît certainement mieux son fief que la folle du Poitou, comme la nomme certains.


      La Rochelle a besoin d’hommes et de femmes qui prendront à coeur les intérêts de cette belle ville et non pas d’une arriviste qui sème le désastre sur son passage et souffre visiblement d’une intolérance à la frustration.

    • armand armand 30 mai 2012 12:56

      appolline,

      Quelle chance que de pouvoir arpenter le marché de La Rochelle ce matin... ou tout autre jour, d’ailleurs... Il devait y avoir foule à la terrasse des cafés !


    • appoline appoline 31 mai 2012 18:55

      @ Armand,


      La Rochelle est une très belle ville effectivement, c’est la raison pour laquelle elle ne peut être confiée à cette hystérique qui n’y verrait que son intérêt et non pas celui de la ville.

    • voxagora voxagora 29 mai 2012 09:45

      Qu’est-ce qu’une analyse politique ?

      Cela peut très bien un objet haineux non identifié,
      qui à partir d’un nom, un nom de femme en l’occurrence,
      se vautre dans une descente en flamme déguisée en opinion politique,
      mais surtout attrape au vol une situation politico-conjugo-administrative,
      pour, s’imaginant regarder par le trou de la serrure de la chambre à coucher,
      nous rapporter ce que peuvent faire ensemble un homme et deux femmes.
      .
      .




      • blablablietblabla espritsubversif 29 mai 2012 10:35

        « d’un Calmos de base » 


        plus 1000 ,tout à fait raison bien trouvé ,vu le pédigrée que c’est Calmos !!

        • jef88 jef88 29 mai 2012 11:02

          Je suis contre les parachutages !
          Chez moi on « hérite » de jack lang .....

          Donc je comprend les anti-sego !!!!


          • appoline appoline 29 mai 2012 20:29

            Ben oui Jef, avec un peu de chance, un soir de fête ou de beuverie, elle finira les pattes en l’air dans le vieux port. Non, sérieusement, je ne crois pas que beaucoup apprécient sa venue, j’espère simplement qu’elle va prendre une déculottée, mais La Rochelle est un fief socialiste.


          • oncle archibald 30 mai 2012 08:50

            Les pattes en l’air ... déculottée ... OOOOhhhhhh Apoline, vous avez un pb à régler avec Madame Royale ... Une dinde troussée et cocufiée ...  Ahhhh !! Pov’ dame ... Méritait pas tout ça quand même

             

            Les filles de la Rochelle ....... 

            ….. sous la lune jolie, 
            Etendues sans vêtements, 
            Ell’s ont écarté les cuisses 
            Toutes sur le gaillard d’avant.

            Ont baisé à perdre haleine 

            Jusqu’au clair soleil levant 

            Et c’était la capitaine 

            Qui menait le mouvement.

            Le lend’main le beau navire 

            Repartit vers le couchant 

            Et les filles de La Rochelle 

            Le cul frais allaient chantant …


          • bernard29 bernard29 29 mai 2012 11:22

            Une des principales qualités de Ségolène Royal est de réveler la petitesse, la médiocrité l’étroitesse d’esprit de ses détracteurs. Leur jalousie malsaine n’a pas de limites.

            Triste Patrick Forges , je crois qu’il faut vous plaindre.


            • bernard29 bernard29 29 mai 2012 12:20

              Si vous voulez savoir ce qu’elle devient ; il suffit de lire les médias ; par ex ;  le Monde parce que vous semblez passer votre temps à lire des revues.  http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/05/29/segolene-royal-snobe-les-grincheux-a-la-rochelle_1708817_823448.html


              • antonio 29 mai 2012 12:21

                Les allusions à la vie personnelle de Mme Royal n’ont pas lieu d’être...
                Quant à Mme Royal en tant que personnage politique, j’ai encore en mémoire ses vibrantes déclarations en faveur de la " démocratie participative : elle est parachutée au détriment des souhaits des socialistes locaux, c’est sans doute une illustration de ce qu’elle prônait si fort !


                • bernard29 bernard29 29 mai 2012 13:33

                  1) elle est présidente de la région Poitou Charente et donc de la rochelle. Comme parachutage on fait mieux.

                  2) le PS avait réservé la circonscription à une femme. Jusqu’a preuve du contraire, Falorni qui voulait se présenter en tant que PS, et qui se présente donc «  hors-PS », n’est pas une femme.


                • bernard29 bernard29 29 mai 2012 16:24

                  calmez-vous un peu , Calmos !! ou seriez vous atteint de la leucose du chat. ??


                • bernard29 bernard29 30 mai 2012 01:36

                  « Mon dieu je préfère attendre comme un con »

                  ben oui !, mais c’est pas la peine de le préciser, on l’avait remarqué.


                • pjf971 29 mai 2012 21:08

                  Je ne comprends pas : la présidente d’une région, réélue avec 60 % des voix, se présente dans une circonscription de sa région, avec le soutien du maire (député sortant) de la ville principale de cette circonscription.
                  Drôle de « parachutage » !!!
                  Si j’étais Rochelais, je n’hésiterais pas...


                  • Utica Utica 29 mai 2012 22:49

                    Même, en essayant demaquiller son image avec Photoshop ou autre logiciel pour bras cassé, vous n’êtes pas bon, tant ça transpire la haine et le sectarisme

                    Le « Click here to share » qui est associé à l’image en dit long sur vos intentions.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès