Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mais pourquoi l’armée française défile et prête à polémique (...)

Mais pourquoi l’armée française défile et prête à polémique ?

Ceux qui critiquent Eva Joly ont raison sur au moins un point : le défilé militaire est une vieille tradition française et de fait, la candidate écologiste s’attaque à certaines « valeurs françaises » que ses détracteurs oublient d’expliciter. Cela semble aller de soi pour eux. Pourtant un petit éclairage historique ne ferait pas de mal à tous et permettrait d’éclairer le fond de l’affaire qui dépasse largement les petits jeux politiciens puisque au fond on toucherait à l’identité même de la France si l’on en juge par les réactions. Si l’on croise cette histoire avec le parcours d’Eva Joly, les choses deviennent limpides il me semble. Derrière la polémique, se cache un point aveugle de notre histoire : l’Afrique.

Le premier défilé militaire a lieu le 14 juillet 1880 dans un contexte de propagande ethno-nationaliste suite à la défaite de Sedan. Cette année -là, Savorgnan de Brazza fonde Brazzaville et l’année suivante, toujours au Congo, le traité Makoko déclenche une fièvre nationaliste suivi d’une succession de surenchères de la part des nations impérialistes qui mèneront au « big scramble for africa » et à la conférence de Berlin. L’acte de naissance du défilé est doublement lié à la constitution de la « plus grande France » donc de l’empire colonial et à l’antagonisme franco-allemand. L’organisation de l’armée de la troisième république en sera profondément affectée.

Les comptes avec l’Allemagne étant soldés et l’armée ayant été professionnalisée, une question reste entière : est-on aujourd’hui sorti de cette tradition coloniale ? Chaque année la composition multiethnique des troupes exposées renvoie à cette page histoire qui est censée avoir été clôturé avec l’accession aux indépendances. La présence des Dom toms , reliquats de l’empire, est parfaitement justifié puisque ces territoires sont pleinement intégrés à la France. Mais que dire de la présence de troupes issues des anciennes colonies comme en 2010 lors du cinquantenaire des indépendances ? Pourquoi faire défiler ces troupes sur le sol de l’ancienne nation colonisatrice ? N’est-ce pas en totale contradiction avec l’idée même d’indépendance ? D’autre part, il faut faire le constat que durant ces cinquante dernières années le terrain d’action des troupes françaises est restée principalement l’Afrique et plus particulièrement le territoire des anciennes colonies. Algérie, Cameroun, Mauritanie, Biafra, Congo, Rwanda, Tchad, Côte d’Ivoire, et j’en passe, quel est le pays africain francophone qui ait pu s’affranchir des accords de coopération militaire ou échapper aux interventions militaire Françaises quelles soient officieuses ou parfaitement légales ?

Si l’on accepte l’idée, aujourd’hui solidement étayée par de nombreux observateurs et historiens, que la France n’est partie de l’Afrique que pour mieux y rester et que l’armée Française est un maillon essentiel du dispositif en place, ces questions trouveront réponse. En toute bonne logique, le défilé du 14 juillet reflète cette présence en Afrique que ce soit dans la composition de l’armée ou dans les missions qui lui ont été affectées. Il faut comprendre aussi que les armées des ex colonies continuent de constituer une « annexe » de l’armée française dans la mesure où elles ont été crées par elle (organisation, équipement, encadrement, instruction) et que beaucoup d’entre elles sont liées à la France par des accords de coopération. Certes l’impérialisme militaire à céder le pas à l’impérialisme économique mais pas totalement, le « coup de pouce » à Alexandre Ouattara en côte d’Ivoire le prouve amplement.

Bref le défilé militaire du 14 juillet renvoie en permanence à cette histoire impérialiste que la propagande officielle sur les missions vertueuses de l’armée Française ne peut masquer. Eva Joly, plus que tout autre, est la mieux à même de le comprendre. Son implication dans le dossier ELF, arrière cuisine de cette Françafrique, sa lutte actuelle contre la grande corruption, les paradis fiscaux, les pratiques de prédation et de pillage menés par les multinationales et les actuels dirigeants africains ne lui font peut-être voir dans l’armée française que le bras armée d’un néocolonialisme qui n’en finit pas de renaître de ces cendres. C’est très réducteur certes, mais à y regarder de plus près, elle met le doigt sur la partie gangrénée de la Vème république. Elle rompt avec les discours patriotiques creux et incantatoires entonnée à droite comme à gauche. En cela, elle doit être remerciée. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.03/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 18 juillet 2011 10:49

    Bonjour
    C’est top
    Toujours utile de remettre les choses en perspective historique pour relativiser et apaiser certaines ardeurs...


    • Alpo47 Alpo47 18 juillet 2011 10:59

      Elle est loin l’armée des « sans culottes ». Lui a succédé « le peuple en armes » et maintenant des professionnels, payés pour obéir sans se poser de questions. De fait, ils accomplissent les basses besognes, pour l’instant un peu partout dans le monde, peut être bientôt pour maintenir « l’Ordre Etabli » chez nous, si des manifestations populaires le remettaient en question.

      La semaine dernière dans « Cdanslair », l’ancien chef d’Etat Major de l’aviation. Chacune des ses interventions était affligeante de stupidité. Il s’est par exemple étonné, disant ne pas comprendre, un problème de formation surement, disait il, qu’un de ses aviateurs ait pu refuser d’intervenir en Irak. Cette déclaration, démontre surtout que pour l’autorité militaire et le système en place, un soldat ne doit pas penser par lui même, il doit obéir et faire ce qu’on luj commande. L’idéal serait donc une armée de robots. On ne doit pas en être loin.
      Dommage, personne ne lui a demandé si l’aviateur qui avait envoyé un missile sur Tripoli pour tuer 3 enfants, dont le plus jeune fils de kadhafi (3 ans) avait été décoré. Dans son esprit il doit le mériter. Juste des « dégats collatéraux ».

      L’armée est un instrument pour maintenir l’ordre établi. Pas vraiment de raisons de s’ébahir devant les beaux uniformes ou les jouets tueurs.


      • newgateen 19 juillet 2011 09:34

        « L’armée est un instrument pour maintenir l’ordre établi. Pas vraiment de raisons de s’ébahir devant les beaux uniformes ou les jouets tueurs »

        > Le but n’est pas de s’ébahir devant les beaux uniformes, et les armes, le but est de rendre hommage aux personnes qui sont sous ces uniformes. Et qui prennent le risque tout les jours de mourir pour protéger la nation. Le défilé a lieu une fois par an, et vous n’êtes pas capable de vous assoir dans votre fauteuil et de penser a leur famille, qui tombent tout les jours sur des messages comme les votres en priant pour que vous n’ayez jamais à être protégé par l’armée en cas de guerre ? Pour que vous n’ayez jamais besoin d’eux ?
        En ce moment, moi meme je prie, car vous méritez d’être envoyé à la kapisa au milieu de la bataille, pour vous rendre compte de ce qu’est le mêtier de militaire !


      • tiptop 19 juillet 2011 10:41

        Selon Nougateen nos soldats « prennent le risque tout les jours de mourir pour protéger la nation ». 

        Tout le problème est là. Les situations historiques où l’armée française rentre dans ce cadre là depuis l’après guerre sont quasi nulles... je voudrais des exemples ! je ne suis pas antimilitariste, s’il s’agissait de protéger la nation et ses citoyens, j’aplaudirais des deux mains. hélas derrière ce mot de « nation » se cache une nébuleuse d’intérets stratégiques et économiques dont personne ne parle. On enrobe trop souvent les objectifs inavoués de l’armée d’une « défense des ressortissants français ». Joli cache sexe, mais minuscule pour dissimuler les parties d’une France sévèrement burnée !!

        Ps : Il va de soi que le courage des soldats n’est pas en cause. Ce qui l’est en revanche c’est le sens de leur action.


      • newgateen 19 juillet 2011 13:59

        Les militaires, quand ils sont en opérations extérieures protègent bel et bien la France.
        Il y a plusieurs façons de la protéger, et quand ils sont à l’étranger, en combatant au côté de leur allié contre des extrémistes, ils défendent les valeurs de la France, ils remplissent alors une de leur mission qui est la dissuasion. Ils montrent alors en combatant, que la France est déterminé à maintenir la sécurité de son pays et de ses alliés.
        J’ai conscience que cela est difficile à comprendre pour certains, car beaucoup se disent, « je ne vois pas comment les militaires nous protégent en étant en Lybie, Bosnie..Ect »
        Et bien les opérations extérieurs ont aussi pour rôle de nous protéger, nous Français.

        Imaginez un pays « pacifique », qui n’a pas d’armée, ou du moins qui ne l’envoie jamais dans des missions de soutien envers ses alliées ; beaucoup de menaces s’abbatrai alors sur lui comme les attaques terroristes venant de pays qui pense que la France n’est pas armée pour répliquer.


      • tiptop 19 juillet 2011 14:28

        Ton discours est beau et très idéaliste. Je ne veux pas t’enlever tes illusions. 

        « Imaginez un pays »pacifique« , qui n’a pas d’armée, ou du moins qui ne l’envoie jamais dans des missions de soutien envers ses alliées ; beaucoup de menaces s’abbatrai alors sur lui comme les attaques terroristes venant de pays qui pense que la France n’est pas armée pour répliquer. »

        Ben non justement. Regarde les pays européens qui n’ont pas d’armée, il y a des attentats chez eux ? Penses tu un seul instant que la norvège ou la finlande pourrait avoir un 11 septembre. Plus t’es gros , plus tu as des intérets hors de ton territoire plus tu es exposé.


      • newgateen 19 juillet 2011 17:16

        Alors c’est quoi la solution ?

        Partir de tout les pays dans lesquels ont est engagé, et attendre qu’une bombe vienne nous exploser a la gueule dans un métro parisien . ?


      • tiptop 19 juillet 2011 18:26

        La solution contre le terrorisme ??? 

        L’expérience américaine montre que ce n’est pas avec une armée conventionnelle qu’on obtient des résultats. La violence appelle la violence. La Lybie est déja un échec, agressé Khadafi s’est renforcé. Le renseignement, l’infiltration, les assassinats ciblés sont des solutions pas jolis jolis mais bien plus opérantes. Je suis réaliste. 

        Mais les questions de fond demeurent : il y a tout une série de bonnes (et de mauvaises !)raisons de lutter contre les intérets français ou américains. Il y a des peuples qui aspirent à ne plus se faire marcher dessus. Je fais abstraction des moyens utilisés car on a bon dos d’opposer les attentats terroristes (qui tuent des innocents) et les bombardements massifs même ciblés qui en tuent autant ...

        J’aimerais juste que l’on cesse l’hypocrisie. ...


      •  C BARRATIER C BARRATIER 18 juillet 2011 17:15

        L’auteur met dans le mille. Oui le défilé militaire est colonialiste, et j’en veux aux politiques qui ont volé le 14 juillet du peuple, qui devrait rester celui des droits de l’homme que la Révolution française a initiés au plan mondial.
        Nos armées révolutionnaires protégèrent la République. Des traitres (la racaille de la noblesse, - pas tous) partirent pour faire alliance avec les royautés étrangères pour attaquer - vainement - la FRANCE.

        Notre armée ne défend plus notre liberté depuis longtemps : Il y a eu l’Indochine, l’Algérie...et on peut se poser pas mal de questions sur l’ Afganhistan. Voir

        http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/situation-normale-en-afghanistan-97603

        Ce que je connais de l’armée française, au niveau des états majors, c’est plutôt une collusion avec les contre révolutionaires en activisme continu en France depuis 1789 :
        Voir « Résistants d’hier et d’aujourd’hui » qui pourrait aussi bien s’appeler Réactionnaires d’hier et d’aujourd’hui :

        http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=194 





        • furio furio 18 juillet 2011 18:37

          On ne parade pas quand en même temps on liquéfie, on bombarde, on atomise une population !! Ce défilé DE CE 14 JUILLET est une honte à l’HUMANISME. Quand des enfants sont déchiquetés par NOS BOMBES on ne se pavane pas, on ne plastronne pas, on ne festoie pas, on ne claironne pas, on ne donne pas raout sur les champs pour s’empiffrer de petis fours et de champagne.

          Mais la propagande vous aurait elle aussi « atteint » pour vous faire croire de l’utilité des bombes, de leur pouvoir démocratique, de leur capacité à trier les bons et les méchants, de leur intelligence. Non ! Monsieur, les bombes sont des salopes qui abattent un quartier entier, qui ensevelissent femmes, enfants, qui brulent les cadavres, qui s’imiscent insidieusement pour répandre leurs fragments, qui viennent dans les cours d’école pour jouer à la cachette avec les gosses et leur enlever l’un un bras, l’autre une jambe...

          Madame JOLY est à MILLE lieues de savoir comment son appel est justifié car elle aussi ne mesure pas l’étendue DU CARNAGE que nos troupes sont entrain de commettre, oui CE 14 JUILLET est une honte pour la FRANCE et SES VALEURS.

          Ils étaient 482 salauds à voter le carnage !! Ils seront 482 devant les urnes à attendre mon suffrage !


          • newgateen 19 juillet 2011 09:27

            « On bombarde, on atomise une population »

            > On fait surtout la guerre contre un état ennemi, pour protéger la population française.
            Nous ne sommes pas dans le monde des bisounours, et si tu te retrouvai en face d’un groupe de talibans, certes comportant des enfants, formatés depuis leur naissance pour tirer sur les militaires, je ne suis pas certain que tu irai leur offrir des fleurs pour leur demander de rester sages.


          • Strawman Strawman 19 juillet 2011 10:49

            @newgateen

            Dites-moi, quand la Libye a-t-elle montré la moindre velléité d’envahir la France ? C’est plutôt le contraire qui s’est produit, non ? Quant aux talibans, ils sont du côté des rebelles...
            http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/africaandindianocean/libya/840704 7/Libyan-rebel-commander-admits-his-fighters-have-al-Qaeda-links.html

            « Le commandant des rebelles libyens admet que ses combattants ont des liens avec Al Qaida », ça vous paraît assez explicite ?


          • alfa1 19 juillet 2011 08:57

            C’est du n’importe quoi, de la désinformation de bas étage. Nous n’avons pas les mêmes valeurs monsieur furio. J’ai honte de vous et regrette que vous soyez peut etre français.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès