Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mais quand se tairont-ils ?

Mais quand se tairont-ils ?

Quand la propagande profite de toutes les occasions ...

Des actes et vraiment moins de paroles.

Un jumelage franco-allemand est l'occasion d'une animation marinière. Une exposition, des vidéos, une chorale expliquent la Loire à nos amis d'outre-Rhin. L'ambiance est bon enfant mais la barrière linguistique se fait sentir et rares sont les Français qui maîtrisent suffisamment la langue de Goethe pour tenir une conversation digne de ce nom.

Votre serviteur est aussi à l'aise avec les langues étrangères qu'une poule avec un couteau. Je reste donc à l'écart pour ne pas ajouter le ridicule à mon ignorance crasse ; légèrement inquiet toutefois puisqu'on m'a demandé de dire un conte et je sais l'opération plus que délicate par le truchement d'un interprète.

C'est maintenant le lancement des réjouissances. Le chœur marinier monte sur scène, accompagné par ses deux chefs, musiciens émérites. Ils entonnent une chanson entraînante, les visiteurs germains se balancent ; la musique est bien un langage universel, qu'importe si les paroles échappent à la compréhension .

Mais, en France, les discours s'imposent et monsieur le Maire vient faire son petit compliment. Il a le tact d'être bref et l'habileté de le dire en allemand. La chorale se tient tranquille, les mariniers et les marinières sont sages pour l'instant et offrent un joli-arrière plan à ces échanges d'amabilités, somme toute normales, pour des gens qui célèbrent vingt ans d'un jumelage actif.

Puis, après de gentilles courtoisies, monsieur le Maire propose à la vice-présidente du conseil régional de venir dire quelques mots. Le protocole suggère cette marque de déférence ; la dame en question s'empresse d'accepter le micro. Nous ignorons alors que le plus dur est à venir ….

L'élue d'une majorité, récemment laminée lors des élections municipales, désire sans doute redorer le blason d'un courant politique en décrépitude. La suite nous donnera alors quelques indices pour expliquer le désastre actuel. La dame est élégante, son verbe est maîtrisé, sa posture digne et responsable. Malheureusement pour elle, elle prend quelque peu l'eau en voulant s'essayer à l'allemand. Elle revient bien vite au français, ce qui, hélas, va doubler le temps consacré à ce pensum insipide.

Ne revenons pas sur l'insupportable protocole qui exige que nos représentants commencent toujours par se saluer les uns les autres dans un ordre soigneusement défini par ce qu'ils osent appeler « l'étiquette » pour consentir, à la toute dernière fin, à saluer la plèbe par un discret « bonjour à tous » ; rien ne changera jamais dans ce système qui continue de singer les pratiques de l'ancien régime …

La dame se lance alors, et c'est tout naturellement sa mission, dans l'éloge des initiatives qui favorisent l'amitié franco-allemande. Elle en profite pour se faire représentante de commerce de son président en vantant les actions financées par le Conseil Régional. C'est de bonne guerre : je ne peux lui en faire grief.

Le propos traîne en langueur. La dame semble vouloir charmer un auditoire qui déjà s'impatiente. Elle ne perçoit pas les murmures et les mouvements de lassitude, elle est toute à sa noble mission. Elle enchaîne, reprenant souffle et esprit durant la traduction qui suit chacune de ses longues tirades.

Elle évoque maintenant le classement de la Loire au patrimoine mondial de l'humanité, ce qui n'est pas tout à fait exact, mais il ne faut pas lui tenir rigueur de cette approximation si fréquente à ce sujet. L'argument arrive à propos et ne choque personne même si le temps semble de plus en plus long.

Nous ne sommes pas au bout de nos peines. La dame en bonne politique, ne manque pas de nous distiller son petit couplet sur le scrutin européen qui se présente à l'horizon. Cette fois, c'est franchement pénible même si elle a l'élégance de ne pas tenir un discours partisan. La chorale tangue, les chanteurs, contraints au silence, dansent d'un pied sur l'autre pour tuer ce temps qui joue les prolongations.

Le pire est hélas à venir. La dame reprend ses couleurs pour rappeler la récente visite d'un ministre quelconque (comment peut-il en être autrement avec ce gouvernement ?). Je doute que nos amis allemands soient au fait des agitations de notre politique intérieure. Eux aussi, malgré la traduction, semblent s'impatienter. C'est alors le coup de grâce, la remarque qui vient rompre l'harmonie de cette rencontre jusqu'alors délicieuse.

La digne représentante d'une classe politique qui ne manque jamais une occasion de « déparler » , termine son discours interminable en précisant qu'à Orléans se trouve le mémorial des enfants du Vel d'Hiv. C'est délicat, parfaitement approprié au contexte amical et festif. Nul naturellement ne peut faire remarquer à la dame si importante qu'elle se conduit fort mal en la circonstance. Elle est si imbue de son importance !

J'entends autour de moi des critiques. Cette fois, la mesure est comble ! C'est proprement indigne et chacun de trouver la purge suffisante. Voilà encore une personne qui a illustré à merveille l'incapacité de nos représentants à la concision oratoire et surtout à la conscience des limites. Ces limites en question, elle les a allègrement dépassées, en épuisant notre capacité d'écoute et de patience mais surtout en pérorant avec une allusion d'une rare maladresse. Quand auront-ils enfin la dignité de se taire ces gens dont les actes sont bien moins retentissants que leurs paroles vaines et creuses. ?

Ratiocinement sien


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 14 mai 2014 08:39

    est l’occasion d’une animation marinière ? On va voir Marine LePen ??  smiley


    • C'est Nabum C’est Nabum 14 mai 2014 11:40

      zygzornifle


      Ne me demandez pas l’impossible

    • claude-michel claude-michel 14 mai 2014 09:07

      Je suis déjà mal vu sur Agora..mais je suis anti-Allemand ne pouvant accepter que mon pays soit sous le dictat de l’Allemagne qui décide pour l’UE...Ce pays est cause de millions de morts que je ne peux effacer de ma mémoire d’un coup de baguette magique...Bon nombre oubli (par servilité)..pas moi c’est ainsi....du bon sens (peut être)..ni haine ni rancoeur..un constat journalier de l’avilissement de certain envers ce pays..pour faire de l’argent..car tout le problème est là...les gens oublient pour faire des affaires (c’est leur droit)..Pour de l’argent doit on faire alliance avec Satan et oublié son honneur.. ?


      • C'est Nabum C’est Nabum 14 mai 2014 11:41

        claude-michel


        Il est temps d’effacer l’ardoise ...

        Laquelle ?

      • claude-michel claude-michel 14 mai 2014 12:22

        Par C’est Nabum....C’est avec ce genre de réponse (hélas) que nous nous retrouvons entre les mains de l’Allemagne au sein de l’UE.. ?

        Trop de membres de ma famille sont passés par les camps pour que je puisse oublier...désolé !
        Chacun son truc...

      • C'est Nabum C’est Nabum 14 mai 2014 14:09

         claude-michel


        Je ne vous en fait pas grief

        Je ne suis pas aussi concerné que vous, c’est pour ça que je parviens à faire abstraction du passé

      • claude-michel claude-michel 15 mai 2014 07:44

        Oupssssssss...y a des collabos qui mettent des moins.. !


      • Richard Schneider Richard Schneider 14 mai 2014 10:07

        Bonjour Nabum,

        Encore quelques croquis de ce genre, et vous aurez matière pour les publier de votre vivant, alors que le recueil de Hugo,« Choses vues », a été édité après sa mort ...

        • C'est Nabum C’est Nabum 14 mai 2014 11:42

          Richard Schneider


          Qui voudrait de ma prose ?

        • files_walQer 14 mai 2014 21:44

          @C’est Nabum « Qui voudrait de ma prose ? »


          Je ne sais pas, mais elle est agréable à lire. J’ai moi aussi assisté à cette réunion sans y être allé.

        • Prudence Gayant Prudence Gayant 14 mai 2014 22:53

          Qui voudrait de ma prose ?

          Lotus ou Doudou peut-être ? pourraient sûrement également vous sponsoriser.

        • C'est Nabum C’est Nabum 15 mai 2014 06:36

          Prudence


          Que c’est bien dit
          Tirons sur la chaine pour oublier le billet précédent

        • Prudence Gayant Prudence Gayant 16 mai 2014 14:53

          Nabum

          Je reste sur des interrogations et il n’y aura pas d’explications. Oublier ? la belle affaire !
          Mais oublier quoi ?

        • C'est Nabum C’est Nabum 16 mai 2014 16:45

          Prudence


          Oublier votre moquerie qui n’était pas très gentille ...

        • Prudence Gayant Prudence Gayant 16 mai 2014 18:13

          Nabum

          ce n’était pas une moquerie car cela a déjà été fait. Néanmoins, ce n’est pas du goût de tout à chacun.


        • bnosec bnosec 14 mai 2014 12:43

          J’imagine tellement bien la scène !


          • C'est Nabum C’est Nabum 14 mai 2014 14:10

             bnosec


            C’est l’effet recherché

            • C'est Nabum C’est Nabum 14 mai 2014 18:41

              Actias


              Il y a des moments et des publics pour ce genre de rappel
              Là, c’était TOTALEMENT déplacé

            • C'est Nabum C’est Nabum 14 mai 2014 22:36

               Actias 


              Je me moque des standars et j’attends avec vigueur ceux qui viendront se plaindre

            • L'enfoiré L’enfoiré 14 mai 2014 21:19

              Bonsoir Nabum,

               Le centenaire oblige.
               Pas sûr que les souvenirs de la guerre 14-18 génère autant de répétitions. 
               40-45 passe dans la même fréquence, à se demander dans quelle période, quel amalgame on se risque..
               Veut-on revivre ces épisodes, qu’on ne le ferait pas autrement.
               Au cœur de la tourmente, on semble y être resté.
               Ce n’est que mon avis, mais c’est le mien.
               
               

              • C'est Nabum C’est Nabum 14 mai 2014 22:37

                L’enfoiré


                Pour ajouter à la confusion, ce matin je me suis arrêté au monument commémorant l’armée de Loire ... C’était en 1870
                Plus personne n’en parle, je vais m’y coller

              • prolog 15 mai 2014 08:10

                C’est chouette à lire et on voit bien la scène. Merci.
                Et puis, quand on va assister à une publicité comme ce genre de cérémonie, on ne peut pas s’étonner que ce soit pas très fin ni intéressant.
                Si la dame en question vous a marqué, elle a peut être atteint totalement son objectif (qui n’en est pas moins bizarre).


                • C'est Nabum C’est Nabum 15 mai 2014 10:41

                  Prolog


                  Elle ne m’a pas marqu », elle m’a ennuyé, puis indignée et enfin exaspéré.

                  J’avais une furieuse envie de ne pas aller voter pour cette Europe qui vennait ici se mettre en travers de nos chansons

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès