Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Majorité présidentielle : l’éclatement attendu de l’UMP

Majorité présidentielle : l’éclatement attendu de l’UMP

Alors que le PS est en état de scission permanente depuis le référendum du 29 mai 2005, c’est à l’UMP que les forces centrifuges ont fait éclater un rassemblement artificiel mis en place par Jacques Chirac et Alain Juppé en avril 2002.

Ce matin vers 9 h 30, c’est au Sofitel Saint-Jacques de Paris, que l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a lancé la nouvelle. Un nouvelle qui va bouleverser le paysage politique français.

Entouré des anciens ministres Pierre Méhaignerie, vice-président de l’UMP comme lui et président de la Commission des affaires économiques à l’Assemblée nationale, et de François Goulard, député-maire de Vannes, Jean-Pierre Raffarin a annoncé la création d’un nouveau parti, l’Union des démocrates populaires (UDP).

La conférence de presse de Jean-Pierre Raffarin

Fort du soutien de plusieurs dizaines de députés et de sénateurs, Jean-Pierre Raffarin a expliqué qu’il était difficile, pour de nombreux parlementaires de la majorité, de travailler au sein de l’UMP entièrement vouée à la promotion exclusive du président Nicolas Sarkozy.

Jean-Pierre Raffarin a lu devant la presse la charte commune de l’UDP qui aura vocation à servir de point de départ pour un congrès fondateur prévu à l’automne 2008.

D’une part, l’UDP se défend d’être dans l’opposition, mais revendique le pluralisme de la majorité présidentielle.

Confirmant donc clairement son soutien au gouvernement de François Fillon, l’UDP réaffirme une loyauté sans faille à Nicolas Sarkozy mais avec l’autonomie d’action demandée par de nombreux parlementaires.

Cette loyauté sera aussi pleinement en action lors des prochaines échéances électorales avec une alliance dès le premier tour avec l’UMP sauf dans les cas où une primaire n’engagerait aucun risque à la majorité présidentielle. L’UDP souhaite notamment des listes communes aux européennes et aux régionales qui auront lieu en 2009 et 2010.

D’autre part, surfant sur l’impopularité de Nicolas Sarkozy, Jean-Pierre Raffarin a justifié ce départ de l’UMP par de nouvelles circonstances, très différentes du contexte d’avril 2002 qui avait vu Jean-Marie Le Pen accéder au second tour de l’élection présidentielle.

« Désormais, le Front national est en mort clinique, et un visage multiforme de la majorité présidentielle n’est plus un danger électoral pour la démocratie » a expliqué l’ancien Premier ministre qui a également ajouté que « le MoDem n’est plus non plus une menace pour la majorité  » après les nombreuses défaites (Paris, Lyon, Marseille, Pau...) que le parti de François Bayrou a subies aux municipales de mars 2008.

Soutenu officiellement par l’ancien président du Sénat René Monory, ce nouveau parti a pour ambition de replacer les réformes présidentielles dans un cadre plus social.

Cependant, Jean-Pierre Raffarin a insisté sur deux points : qu’il ne s’agissait pas de ressusciter l’archaïque clivage UDF-RPR des années 1980-1990, étant donné que son initiative était aussi soutenue par d’anciens RPR, ni de maintenir un clivage entre juppéistes ou villepinistes contre sarkozystes, également anachronique depuis l’élection de Nicolas Sarkozy.

Jean-Pierre Raffarin a d’ailleurs confirmé avoir reçu un mot d’encouragement de la part de l’ancien président de la République Jacques Chirac ainsi que de ses anciens Premiers ministres Alain Juppé et Dominique de Villepin, même si ces deux derniers n’ont aucune prétention à reprendre une action nationale.

En effet, Dominique de Villepin, qui reste encore mis en examen dans l’affaire Clearstream, a clairement laissé entendre qu’il ne souhaitait pas « rentrer dans la politique politicienne  » mais qu’il avait « mal pour son pays  » et Alain Juppé, avec sa confortable réélection à Bordeaux dès le premier tour, a indiqué qu’il resterait « exclusivement au service des Bordelais  » même s’il était « un observateur éclairé de la vie politique nationale  ».

Provisoirement, Jean-Pierre Raffarin devient donc le président de cette nouvelle structure, Pierre Méhaignerie son secrétaire général et François Goulard, qui avait depuis plusieurs semaines travaillé en ce sens, devrait prendre la présidence du nouveau groupe UDP à l’Assemblée nationale. Raffarin a également annoncé qu’il ne présiderait pas l’UDP après son congrès fondateur.

Commentaires

Issu du Parti républicain et des Jeunes Giscardiens, Jean-Pierre Raffarin a ce matin osé franchir le Rubicon.

Et pour cela, il a multiplié les clins d’œil à ses anciens compères de l’UDF et même du MoDem, ne serait-ce que par le lieu, où se tenaient habituellement, il y a une dizaine d’années, les conseils nationaux de l’UDF, ou par l’appellation, qui reprend non seulement le « populaire » de l’UMP et du PPE (Parti populaire européen regroupant entre autres la CDU allemande et les Conservateurs britanniques), mais aussi celui de « démocrates populaires » contenu dans le très ancien PDP (parti démocrate-chrétien d’avant-guerre), ancêtre du MRP puis du Centre démocrate de Jean Lecanuet et enfin du Centre des démocrates sociaux présidé par... Pierre Méhaignerie de 1982 à 1994 (auquel avait succédé François Bayrou).

D’après les premiers décomptes de François Goulard et Pierre Méhaignerie, 36 députés UMP ont décidé de franchir le pas, ce qui va avoir un effet désastreux pour l’UMP qui perdrait ainsi sa majorité absolue à l’Assemblée nationale (281 au lieu des 289 pour la majorité absolue).

C’était ce travail souterrain pour convaincre les parlementaires UMP qui a nécessité tant de mois, mais qui a connu le succès grâce en partie à la défaite électorale de l’UMP aux dernières municipales et cantonales et à l’impopularité de Nicolas Sarkozy qui est devenu donc moins invincible.

Déjà le 21 mars 2008, 20 députés UMP menés par Pierre Méhaignerie avaient publié une tribune de défiance dans les Échos en écrivant : « Nous soutenons la volonté de réforme du gouvernement, mais nous restons très vigilants vis-à-vis du contenu des réformes, qui ne peuvent se faire sans esprit de justice » et « Trouver le bon équilibre en deux exigences : plus d’efficacité et davantage de justice.  » [NB : efficacité-économie et justice sociale, ce sont les deux dadas de Pierre Méhaignerie depuis trente ans !]

Un groupe UDP devrait également voir le jour au Sénat où Jean-Pierre Raffarin continue d’avoir de grandes ambitions, même si la situation est encore assez confuse.

Deux ministres actuels ont osé approuver Jean-Pierre Raffarin : le secrétaire d’État chargé des Transports, Dominique Bussereau, ami de longue date, et le secrétaire d’État chargé du Commerce, Hervé Novelli. La ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, serait prête à faire le pas et son compagnon Patrick Ollier (ancien président de l’Assemblée nationale) l’a déjà fait.

Parmi les parlementaires qui ont adhéré à la démarche, on peut citer entre autres le maire de Troyes François Baroin (ancien ministre de l’Intérieur), l’ancien ministre des Entreprises Renaud Dutreil (qui a complètement échoué à Reims), l’ancien ministre des Affaires étrangères Hervé de Charrette, l’ancien ministre de la Justice Pascal Clément (battu aux cantonales, pourtant président de conseil général sortant), ainsi que le député Loïc Bouvard (Morbihan), le député-maire de Vienne Jacques Rémillet, ainsi qu’un autre député isérois, Georges Colombier, le « troisième député MoDem » Thierry Benoît (Ille-et-Vilaine), et l’ancien « dissident » souverainiste Nicolas Dupont-Aignan (député de l’Essonne).

Le député de Nancy Laurent Hénart (ancien secrétaire d’État) est également de la partie, alors qu’il sera le probable successeur de Jean-Louis Borloo à la tête du Parti radical valoisien, ce dernier ayant cependant critiqué l’idée d’une « désunion dans une période où il faut rassembler ». Sa collègue nancéienne Valérie Rosso-Debord l’a également suivi malgré la mission que lui a confiée le ministre du Travail Xavier Bertrand.

En revanche, initialement approchés, l’ancien ministre Hervé Mariton (villepiniste) et les députés Marc-Philippe Daubresse et Bruno Le Maire (ancien directeur de cabinet de Dominique de Villepin) ont refusé de participer à cette aventure, préférant inaugurer leurs nouvelles responsabilités au sein de l’UMP.

Dans les parlementaires de la première heure, il y a aussi la sénatrice Fabienne Keller, ancienne maire de Strasbourg (largement battue en mars 2008).

Parmi les non-parlementaires, cette initiative a été approuvée par l’ancien ministre et ancien maire d’Amiens Gilles de Robien, ainsi que par l’ancien député-maire de Rouen Pierre Albertini, l’ancien maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc, l’ancien maire d’Angoulême Philippe Mottet, l’ancien député-maire de Pacé Philippe Rouault (Ille-et-Vilaine), l’ancien député grenoblois Richard Cazenave et le conseiller municipal de Grenoble Matthieu Chamussy (ces deux derniers voyant dans la création de l’UDP un échappatoire à Alain Carignon qui contrôle l’UMP de l’Isère).

Ce qui a fait dire perfidement au secrétaire général de l’UMP Patrick Devedjian que « l’UDP [était] le rassemblement des ex- et des anciens notables », ajoutant qu’il ne manquerait plus que Philippe Douste-Blazy pour que tout le monde soit au complet.

Dans les coulisses...

Cette conférence de presse a fait appel donc à un peu d’audace de la part de quelques responsables UMP.

Mais apparemment, ce qui a été l’élément déclencheur fut le discret encouragement du Premier ministre François Fillon qui a été très en colère de la réorganisation de l’UMP réalisée le 28 mars 2008 avec l’arrivée, pour épauler Patrick Devedjian, des ministres Nathalie Kosciusko-Morizet et Xavier Bertrand, ce dernier étant le véritable rival de François Fillon.

Officiellement, François Fillon a évidemment condamné dans un communiqué « toute tentative de désunion de la majorité » mais a souhaité que « les amitiés et la loyauté restent présentes » pour poursuivre les grandes réformes présidentielles.

Un autre élément a favorisé également la dissidence : Jean-Pierre Raffarin a eu la confirmation que Nicolas Sarkozy ne souhaitait pas son élection à la présidence du Sénat et qu’il ferait tout pour lui faire barrage par un soutien massif soit à Jean-Claude Gaudin, réélu laborieusement maire de Marseille, soit à Gérard Larcher qui se prépare au poste depuis un an.

La création de l’UDP permettrait de créer un groupe au Sénat (ce qui n’est pas encore acquis) qui pourrait renforcer la position de Jean-Pierre Raffarin face à d’autres rivaux pour la succession de Christian Poncelet.

Réactions

Toute la matinée, de nombreuses réactions se sont fait connaître surtout à droite et au centre de l’échiquier politique.

Pour François Bayrou, président du MoDem, la création de l’UDP montre à l’évidence qu’il avait raison dès février 2002 lorsqu’il avait bravé l’assistance (7 000 personnes) pour s’opposer à la création de l’UMP. Cependant, il a exclu toute alliance possible avec l’UDP qui « restera inféodée à l’UMP et à Nicolas Sarkozy pour les investitures et le financement et n’aura qu’une autonomie de façade ». François Bayrou a réaffirmé l’indépendance du MoDem qui « doit rester un parti libre ».

La plus virulente de l’UMP est sans doute la nouvelle secrétaire d’État chargée de la Famille, Nadine Morano, qui a violemment protesté contre « ces félons qui trahissent le président de la République » et a demandé à l’UMP de retirer tout soutien, politique et financier, à « ces élus carriéristes qui n’ont pas accepté de ne plus être au gouvernement ». Elle s’est aussi moqué de Jean-Pierre Raffarin, « roi de la manœuvre » qui « met en péril l’union de la majorité pour ses basses ambitions sénatoriales ».

Le ministre de l’Écologie, Jean-Louis Borloo, également président du Parti radical valoisien, s’est déclaré « très affecté » par l’idée de ses amis et a espéré leur « retour rapide au bercail » invoquant l’enfant prodigue. Pour Jean-Louis Borloo, l’heure est à la réunification des radicaux, séparés depuis l’union de la gauche en 1971, et a annoncé qu’une « initiative commune » serait prochainement lancée avec Jean-Michel Baylet, président du PRG (radicaux de gauche), sans en dire plus.

Du côté du Nouveau Centre, le président du groupe NC à l’Assemblée nationale François Sauvadet et le ministre de la Défense Hervé Morin (président du NC) ont refusé de commenter publiquement. Le député-maire de Drancy, Jean-Christophe Drancy, soucieux de son autonomie, a d’ores et déjà regretté une « initiative isolée et sans concertation  » tandis que Charles de Courson ne serait pas hostile à une « fusion négociée du NC dans l’UDP » afin de devenir une « véritable force de frappe capable d’imposer ses idées face à l’UMP  ». De son côté, le député-maire de Châtellerault Jean-Pierre Abelin a laissé entendre qu’il rejoindrait l’UDP.

Imposer ses idées, mais quelles idées ? a semblé rétorquer le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, Jean-François Copé, ambitieux député-maire de Meaux et ancien juppéiste, qui a accusé le coup en évoquant une « véritable agression de l’intérieur  ». Son groupe, en effet, n’aura désormais plus la majorité absolue et devra négocier avec l’UDP. Jean-François Copé a ironisé sur une « tentative vouée à l’échec  » car « sans unité idéologique  », citant la présence du souverainiste Dupont-Aignan aux côtés du pro-européen Méhaignerie par exemple, et rappelant opportunément l’échec de la tentative des rénovateurs en avril 1989.

Au Parti socialiste, si les éléphants n’ont pas caché quelques sourires, rares sont ceux qui se sont exprimés ouvertement. Laurent Fabius a par exemple salué « le courage politique de Jean-Pierre Raffarin  » qui a décidé de « sortir de l’emprise de Sarkozy et de son parti monolithique  » tandis que François Hollande a estimé que la situation à droite n’était « pas bouleversée, puisque l’UDP [restait] UMPéisée  ». Ségolène Royal a rejeté l’idée de faire des alliances avec l’UDP mais a affirmé que cette clarification était nécessaire et que le PS devrait aussi clarifier rapidement.

Une majorité éclatée, une impopularité croissante, un échec électoral...

Avec cette création de l’UDP, l’année 2008 risque bien d’être une annus horribilis pour Nicolas Sarkozy qui doit faire face à de nombreux défis dont le premier est la préparation de la présidence française de l’Union européenne, première véritable épreuve du feu depuis le début de son mandat.

De quoi faire sourire l’opposition et en particulier le Parti socialiste...

Mais saura-t-il profiter de ces circonstances si propices ?

Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (1er avril 2008)

Pour aller plus loin :

L’intégralité de la conférence de presse de Jean-Pierre Raffarin du 1er avril 2008.

Documents joints à cet article

Majorité présidentielle : l'éclatement attendu de l'UMP

Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • saint_sebastien saint_sebastien 1er avril 2008 10:56

    Bonne nouvelle !


    • Voltaire Voltaire 1er avril 2008 11:30

      Le 1er avril est propice aux créatures aquatiques...

      Plus sérieusement, s’il y en a un qui doit un peu s’inquiéter de son plan de carrière en Sarkozie, c’est le sieur Borloo... avec l’émergence des Bertrand et consorts, son futur poste de premier ministre parait bien éloigné. Mais à l’UMP, et plus généralement dans le milieu politique, rares sont les courageux à risquer leur place pour leurs idées...


      • Forest Ent Forest Ent 1er avril 2008 12:05

        Ca se tente.


        • saint_sebastien saint_sebastien 1er avril 2008 12:06

          bon poisson !


          • non666 non666 1er avril 2008 19:27

            C’est vrai que voir Raffarin prendre une initiative politique contre les presidents qui ont l’habitude d’en faire leur toutou, c’etait un peu gros...

            Bon canulard donc, il est evident qu’il n’y a plus aucun homme politique capable d’une telle action et d’une telle autonomie. La Republique est morte avec son principe de division des pouvoirs avec l’arrivée du austro-hongrois. Les "merdes dans des bas de soies sont legions" a chanter ses louanges et aucun n’a plus les couilles d’avoir ses propres opinions.

            C’est simple, on se croirait au FN ou personne n’ose contredire le Duce !

            Sauf qu’au FN, le pays qu’il defendent semblent etre la France ; la nuance est d’importance !


          • sisyphe sisyphe 1er avril 2008 13:06

            En fait de poisson, il s’agirait plutôt d’un (panier de) crabe....

            La droite crustacé s’agite....


            • TSS 1er avril 2008 13:28

              il serait bon que l’UMP eclate sur le vote de la loi OGM


              • tvargentine.com lerma 1er avril 2008 13:35

                Voila que le "comité de rédaction" fait du publi-reportage pour un bouquin écrit par un anarchiste et dont il est IMPOSSIBLE de faire un commentaire

                C’est la Chine communiste maintenant ???????????????

                Cet publi-reportage pour un bouquin qui n’est même pas encore sorti ! est-il gratuit ou payant ????


                • L'équipe AgoraVox L’équipe AgoraVox 1er avril 2008 13:45

                  C’est pour préparer le chat demain à 15h et c’est clairement expliqué dans l’article. Encore faudrait-il que vous preniez la peine de le lire....


                • sisyphe sisyphe 1er avril 2008 16:21

                  par lerma (IP:xxx.x57.112.24) le 1er avril 2008 à 13H35

                   
                  "Voila que le "comité de rédaction" fait du publi-reportage pour un bouquin écrit par un anarchiste et dont il est IMPOSSIBLE de faire un commentaire.."

                  Par un anarchiste !?!?!?!!??!!??!!

                  Wouaouhh !!!

                  lerma, je te propose d’en référer au TzarKozy : une fois passé les bornes, il n’y a plus de limites, merte, quôôôaaa....


                • millesime 1er avril 2008 13:55

                  et dire que l’UMP raille les socialistes à chaque occasion... !

                  L’absence de débats dans la majorité est soulignée pour expliquer la défaite des municipales..."l’UMP d’aujourd’hui et le RPR d’hier, cela ne me convient pas" a lancé Alain Gaest (député de la somme)

                  Pierre Cardo (député des Yveline) invite Sarkozy à se placer "au-dessus de la mêlée" sans "confondre action et hyperactivité"...mais la méthode gouvernementale ne passe guère non plus... (sur les franchises médicales par exemple) qualifée par Jean Luc Reitzer de "réforme à la hache" ... ;

                  ambiance...de sorte que rien n’étonne ,et François Fillon de prendre la parole pour inviter les insoumis "à protèger et défendre Sarkozy "bec et ongles"... (des nombreux députés lui devant leur élection)..  "nous prenons plus de coups que nous en donnons.one ne peut plus rester sans réagir.. !" Brrrr...


                  • tvargentine.com lerma 1er avril 2008 14:11

                    @L’équipe AgoraVox

                    PUBLICITE ou publi-reportage

                    c’est un scandale ,qui a validé cette opération ?

                    Que les "rédacteurs" s’affichen car on ne peut pas dénoncer les médias qui pratiquent les mêmes méthodes pour la critique cinémas ou  littéraires car ce n’est plus de l’information mais de la propagande et vous cherchez à imposer aux lecteurs un choix que personne n’a validé en tant que rédacteur

                    Mais je cela ressemble par contre à du journalisme de la Chine communiste

                     

                     


                    • Redj Redj 1er avril 2008 14:35

                      TA GUEULE !!! !!!


                    • L'équipe AgoraVox L’équipe AgoraVox 1er avril 2008 15:00

                      C’est pour préparer le chat demain à 15h et c’est clairement expliqué dans l’article. Encore faudrait-il que vous preniez la peine de le lire....


                    • Mr.K (generation-volée) generation-volée 2 avril 2008 00:37

                      Lerma c’est le 1er avril toute l’année 


                    • superesistant superesistant 1er avril 2008 14:48

                      et ***** une fois de plus j’y ai cru !

                      La positive attitude m’a voilé les yeux... pfff c’eut été zeu bonne nouvelle de la journée... marre des canulars... même ma DRH s’y est mis...

                       


                      • morice morice 1er avril 2008 14:52

                         Mince, Sylvain n’a plus de parti.... 

                        lerma :

                        "Mais je cela ressemble par contre à du journalisme de la Chine communiste"

                        euh y’a pas de journaliste en Chine, Lerma. Y’a des employés du pouvoir. Faudra réviser votre géo (et votre AS400 tient en même temps !)


                        • Céphale Céphale 1er avril 2008 16:06

                          Dernière minute

                           

                          Cet après-midi à 16H 05, François Goulard, député-maire de Vannes, a déclaré à l’Assemblée nationale que les députés qui formeront prochainement l’Union des Démocrates Populaires, nouveau parti de droite, joindront leurs voix à celles des députés socialistes dans le vote de la motion de confiance au gouvernement Fillon.

                           

                          Nous sommes certainement à la veille d’une crise ministérielle.


                          • sisyphe sisyphe 1er avril 2008 16:23

                            Là, pour le coup, c’est clairement un poisson d’avril !!


                          • dayday 1er avril 2008 16:55

                            On pourrait expliquer à un jeune ignard comme moi ce que veut dire le message de Céphale ?

                            Quelle motion de confiance ? (et je pense que le pourquoi de la crise ministérielle s’éclairera tout seul ensuite)

                             

                            Merci


                            • lib 1er avril 2008 17:05

                              Non, joli poisson, mais pas assez cuit pour être servi. Sarkozy tient bien son monde, même pour peu de temps encore.

                              C’est que sa dernière lubie prend de la place. Un corps expéditionnaire, certainement l’élite de nos armes, décidé à lui tout seul, il rêve. Après les rêves de sueur, les rêves de sang.

                              Celle et celui de son peuple.

                              oh, la, la.

                              Et, surtout, surtout, l’alignement sur les américains, alors qu’il y a tant de vrais européns dans la transversale des partis, et de l’opinion, en France.

                              Il n’en rate pas une.

                              Et bonjour la manière. Sa communication était meilleure quand il était candidat. Forcément maintenant, on fait, et la réalité dément le discours.

                              Je pense qu’il va se faire débarquer avant terme. Parce qu’il n’a pas de limite.

                              Il fallait de l’audace pour prendre la forteresse, mais il faut de la prudence pour la garder.

                              La seule prudence qui l’entoure est celle de la peur de chacun, pour son propre sort, politique, professionnel. Il n’y a que des inconscients, et/ou des clients.

                              Cinq ans, à l’allure où il va, ça va casser trop de choses.

                               Et nul doute que si l’article est un poisson d’avril, il surfe sur une réalité qui doit commencer de s’agiter dans les esprits, mais pas forcément celui des vieux birbes. Il faut voir la classe d’âge juste avant.

                              Les gens de savoir, et d’influence encore.

                              Belle imagination, quand même, on adore la politique fiction.

                              Lib


                              • aequopulsatpede 1er avril 2008 17:21

                                Par contre l’article idôlatre sur Miss Sénégal c’était pas un poisson d’avril !


                                • lib 1er avril 2008 18:31

                                  Oui, surprenant, pour ma part, j’ai laissé un avis.

                                  lib.


                                  • vieuxcon vieuxcon 1er avril 2008 19:36

                                    héhé


                                    • Carlo Revelli Carlo Revelli 1er avril 2008 19:36

                                      Compliments à l’auteur. L’article semble être remonté à l’assemblée nationale si j’en crois cet article :

                                      http://www.ladepeche.fr/article/2008/04/01/445850-Raffarin-claque-la-porte-de-l-UMP-le-poisson-d-avril-qui-fait-jaser-l-Assemblee.html?refresh=1&filename=Raffarin-claque-la-porte-de-l-UMP-le-poisson-d-avril-qui-fait-jaser-l-Assemblee

                                      Raffarin claque la porte de l’UMP... le poisson d’avril qui fait jaser l’Assemblée

                                      Le site internet AgoraVox a semé l’émoi, ou l’hilarité, à l’Assemblée nationale mardi, en annonçant que l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin avait claqué la porte de l’UMP pour créer un nouveau parti, l’Union des démocrates populaires (UDP).

                                      "Ce matin, c’est au Sofitel Saint-Jacques de Paris que Jean-Pierre Raffarin a lancé la nouvelle. Entouré des anciens ministres Pierre Méhaignerie, président de la commission des Affaires sociales de l’Assemblée, et François Goulard, député-maire de Vannes, M. Raffarin a annoncé la création d’un nouveau parti, l’UDP", écrivait le site de "journalisme citoyen" sous le titre "l’éclatement annoncé de l’UMP".

                                      Fort du soutien de "plusieurs dizaines de députés et de sénateurs", il a expliqué qu’il était "difficile" de "travailler au sein de l’UMP entièrement vouée à la promotion exclusive du président Nicolas Sarkozy".

                                      Avant de préciser qu’il s’agissait d’un poisson d’avril, AgoraVox a également mis en ligne de fausses réactions, ravies ou courroucées, émanant de François Bayrou (MoDem), de la nouvelle ministre de la Famille Nadine Morano (UMP), du Nouveau Centre, du patron des députés UMP Jean-François Copé, de François Hollande (PS) ou encore de Ségolène Royal (PS).

                                      "L’info" s’est rapidement propagée à l’Assemblée, où certains ont même mordu à l’hameçon. "Ca devait bien finir par arriver", glissait même un collaborateur d’un groupe parlementaire. 


                                      • L'équipe AgoraVox L’équipe AgoraVox 1er avril 2008 19:51

                                        J’en reviens pas.... La news est reprise partout....

                                        AFP, Le Monde, Marianne, Nouvel Obs, 20 Minutes, L’Express, La Tribune de Génève... !!!!

                                        http://news.google.fr/news?hl=fr&ned=fr&scoring=d&q=raffarin+udp&btnG=Rechercher

                                        Trop fort 


                                      • Comité Cicéron 1er avril 2008 20:00

                                         

                                        Et pourtant le poisson d’avril de Dugue est vraiment plus drole !

                                         

                                        On voit en direct que l’information est mal faite : les agences, les journalistes ne relaient pas le plus interessant, mais ce qui va le plus dans le sens de ce qu’ils esperent.


                                        • Rosemarie Fanfan1204 1er avril 2008 20:06

                                          Tout à fait d’accord avec ce post et bravo à nos deux farceurs du jour !

                                          M. Revelli, tous les médias vont avoir les yeux rivés sur votre forum, et nous les petits "écrivains" allons devenir des stars ! smiley smiley


                                        • Gasty Gasty 1er avril 2008 20:26

                                          Je veux etre à côté de Fanfan pour la photo officielle !


                                        • Gasty Gasty 1er avril 2008 20:29

                                          lerma " TA GUEULE" Derrière !


                                        • Carlo Revelli Carlo Revelli 1er avril 2008 20:33

                                          Bien vu car une seconde dépêche vient de sortir à l’instant et AV est cité tout à la fin... Et je suis sûr que la dépêche va vous faire rire....

                                          http://www.20minutes.fr/article/222682/Insolite-Les-medias-du-monde-jouent-le-jeu-du-poisson-d-avril.php

                                           


                                        • joseW 1er avril 2008 20:55

                                          Bien vu,

                                          Cela aurait aussi pu s’appeler l’UDDPP... ;)


                                          • Rosemarie Fanfan1204 1er avril 2008 21:24

                                            Merci mon petit Gasty c’est un honneur pour moi, je remettrai mon maiilot de bain


                                            • Rosemarie Fanfan1204 1er avril 2008 21:25

                                              Il aut acheter des actions Agora, elles vont monter ! smiley

                                               


                                            • Rosemarie Fanfan1204 1er avril 2008 21:55

                                              Salute Lavaddi !

                                              et alors j’ai pas trouvé d’action, M. Carlo Revelli les garde pour lui tout seul !


                                              • Rosemarie Fanfan1204 1er avril 2008 22:08

                                                Lavaddi, je suis en train de me demander si vous n’avez pas chaussé vos jumelleshistoire de voir si j’ai remis le maillot ?


                                                • Dégueuloir Dégueuloir 2 avril 2008 02:34

                                                  domage......


                                                  • manusan 2 avril 2008 05:16

                                                    NOMS BIZARRES, effets garantis !
                                                     Voici quelques-uns des membres de l’assemblée nationale ou du 
                                                    gouvernement français :
                                                     
                                                     M. RAFFARIN
                                                     M. LEGROS
                                                     M. BRANLAY
                                                     M. CAREL
                                                     Mme ALLIOT MARIE
                                                     M. SAUTER
                                                     M. PAPU
                                                     M. GENET
                                                     Mme MADY
                                                     M. SARKOZY 
                                                     Il faut maintenant lire cette liste de bas en haut.
                                                     Garanti absolument authentique !!!!


                                                    • Mohammed MADJOUR Mohammed 2 avril 2008 17:50

                                                      Vous croyez vraiment aux Raffarinades du Bing Bang !

                                                      Si cette coalition éclate, toute la planète en sera éclaboussée tellement que c’est ...

                                                      MOHAMMED.

                                                       


                                                      • Jocrisse Jacques 5 avril 2008 18:09

                                                        Bon poisson

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires