Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Manifesto : « Défendre l’Europe des nations »

Manifesto : « Défendre l’Europe des nations »

A plus d'un an de l'élection présidentielle de 2017, Jonas propose de devancer les thèmes de campagne. Proposition de quelques orientations brèves et synthétiques pour l'éclosion d'idées nouvelles. Aujourd'hui, dimanche 31 janvier 2016 : "Défendre l’Europe des nations."

 
Depuis près de trente ans, des courants chevènementistes, républicains et gaullistes se sont efforcés d'avertir les dirigeants de l’orientation dangereuse de l’Union Européenne, de la création d’une monnaie unique. L’Europe actuelle est un leurre, une impasse, qui condamne les nations à se dissoudre dans une utopie libérale. En ce début d'année 2016, le constat est pratiquement unanime au sein de l'ensemble de la classe politique française : l’Union Européenne est une union technocratique, soumise à la puissance des lobbies où seuls les intérêts privés comptent. L'idée fédérale voit là ses failles. Qui peut aujourd'hui dire, avec force, que Schengen, l'Euro et la diplomatie unique de l'UE ne sont pas des échecs ? 
(- L'Allemagne a décidé, en 2015, de remettre provisoirement des frontières, cela remettant en cause l'idée même de l'espace Schengen. 
- Si la France avait suivi la position de l'UE, au début des années 2000, elle aurait été embarquée et embourbée en Irak après sa lutte contre le régime de Saddam Hussein.
- Les problèmes économiques grecs, chypriotes, espagnols, portugais ne sont pas simplement dus à la "passivité" de leur peuple mais à un problème structurel dont l'Euro est partie prenante.)
 
Les peuples ne peuvent se retrouver dans ce système où les inégalités s’accroissent logiquement. Attachés à la souveraineté de chaque peuple, pouvons-nous concevoir une Europe qui se fait contre leur intérêt ? L’Europe qui marche, c’est celle des coopérations entre chaque nation, celle des projets ambitieux, celle d’Ariane, d’Airbus. L’Europe qui marche, c’est celle d’un projet entre plusieurs pays, à géométrie variable, ne forçant aucun autre à s’impliquer dans une ambition qui ne le concernerait pas. L'Europe qui marche c'est celle qui considère la nation comme le cadre de la démocratie. Enfin, l'Europe qui marche c'est celle qui revoit sa copie sur l'obscurité démocratique de ses instances telles que la commission européenne et la Banque Centrale Européenne. 

L'Union Européenne a été placée sur une voie qui n'est pas la bonne. Il n'y a pas de honte à revoir la trajectoire. Le courage et la lucidité, c'est de revenir sur la bifurcation pour prendre, enfin, la bonne bretelle. Ne pas poursuivre la route qui mène les pays et les nations dans le mur. Cette vision n'est pas rétrograde, elle est, au contraire, celle du bon sens. Pourquoi, par exemple, ne pas transformer la monnaie unique en monnaie commune où chaque pays pourra avoir des marges de manœuvres selon les spécificités de son économie ? Une idée qui germe... La marche vers la réindustrialisation sera alors possible. 

 

Article disponible sur le blog : http://leblogdejonas.kazeo.com/edit/elections/manifesto-defendre-l-europe-des-nations,a7013594.html


Moyenne des avis sur cet article :  2.26/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • non667 1er février 14:22


    à jonas

    Depuis près de trente ans, des courants chevènementistes, républicains et gaullistes !

    oubli du fn = taupe du n.o.m. point barre !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er février 20:47

      @non667
      C’est vrai, le FN vient enfin de déclarer qu’il n’est pas question d’aider les Français à sortir de ce bousin européen, mais qu’il fallait « Une Autre Europe à la St Glinglin » !


      Tous ceux qui croyaient que le FN était pour la souveraineté et la sortie de la France de l’ UE , auraient mieux faits d’écouter l’ UPR, qui ne cesse d’expliquer que le FN est un Parti leurre, qui ne veut sortir de rien du tout !
      Mes condoléances !

    • non667 1er février 21:05

      @Fifi Brind_acier

      que le FN est un Parti leurre
      tu parles de l’upr pouf ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er février 21:39

      @non667
      C’est un leurre, car le FN fait croire qu’il défend la souveraineté de la France, alors qu’il est européiste et  qu’il sert à faire élire le PS et l’UMP depuis 31 ans.


    • sampiero sampiero 1er février 21:44

      Ce parti à Bruxelles ou strasbourg, c’est 20 élus et 40 attachés parlementaires. 
      60 gugus qui servent à quoi ?


       Ça coûte combien ? ils parait qu’ils vont tous partir en voyage, en« séminaire » . 
      je vais faire un chèque supplémentaire aux impôts, histoire de participer, il faut aider les pauvres.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 février 07:59

      @sampiero
      Marine le Pen au ¨Parlement européen : « Quand, au nom de la France et d’une Autre Europe ferez - vous ... » Déjà en 2013, elle parlait « d’une Autre Europe » et pas du tout d’en sortir !


      Les autres ne servent pas à grand chose non plus. Le Parlement européen n’a qu’un rôle consultatif, et encore, pas sur tout . C’est la Commission européenne qui décide en dernier ressort.
      C’est elle qui a décidé d’OGM alors que la majorité des pays européens n’en voulait pas .

    • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 2 février 10:08

      @Fifi Brind_acier

      A travers la vidéo, voilà un discours des plus emphatiques de l’intervenante FN : ton, gestuelle et bien sûr, le contenu de ce même discours qui appartient au « consensus » européiste : surtout tout changer pour ne rien changer !

      Ce que j’aime, c’est le petit sourire en coin de Hollande. Un satisfecit en perspective ?

      Vraiment, les députés européens sont de très bons élèves. 


    • Jason Jason 1er février 14:24

      Vous rêvez, mais, ne dit-on pas que l’espérance et la fontaine du bonheur ?

      Qu’en est-il des 15.000 lobbyistes qui hantent Bruxelles ?

      Qu’en est-il de l’optimisation fiscale des très grandes entreprises qui négocient en secret (par secret j’entends ce qui n’est pas dévoilé au public) avec l’Irlande, le Luxembourg ou encore la Hollande des arrangements fiscaux au détriment des autres pays ?

      Qui parle des juristes spécialisés qui influent sur les propositions de réglements visant à établir une concurrence saine entre les diverses branches du commerce, de l’industrie et des services ? A ce sujet, j’ai le souvenir d’une intervention à la radio de Mme Delmas-Marty juriste ayant travaillé pour l’UE et qui dénonçait les sombres manoeuvres des cabinets spécialisés dans le détournement des règlements.
      Où se trouvent les questions sur le dumping fiscal et salarial, et du droit du travail ?

      Que sont devenus les accords, pour ne pas dire traités concernant les grandes branches du commerce et de l’industrie, ainsi que la protection du consommateur ? C’est ainsi qu’une directive autorise la mention « made in » pour des produits contenant jusqu’à 60% en valeur de composants fabriqués hors EU (la Chine par ex.).

      Et quantités de gigantesques escroqueries qui se trament dans les couloirs de Bruxelles, sans oublier le traité TAFTA avec les USA, et dont personne ne connaît le contenu.

      L’Union Européenne est un désastre auquel personne ne mettra fin. « Too big to fail ». Allez faire un tour et rêver à votre aise.


      • Jason Jason 1er février 14:26

        Erratum : l’espérance EST la fontaine du bonheur.


        • Ar zen Ar zen 1er février 14:56

          Avant de réfléchir à une autre Europe il faudrait quand même réfléchir aux raisons du maintien de la France dans l’UE. Un bon raisonnement commence par là.

          Quels sont les apports positifs de la collaboration de la France avec l’UE ? Si vous pouvez m’éclairer vous êtes le bienvenu. Pour moi c’est le néant absolu !

          A moins de considérer 6,5 millions de chômeurs comme positif.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er février 21:15

            @Ar zen
            L’auteur ne dit pas à quel Parti il appartient, mais son discours l« Europe des Nations » ou sur Airbus est typiquement celui de Dupont Aignan. Sauf qu’ Airbus n’a jamais été un avion européen, c’est un avion international !


            Et que les coopérations, on le voit avec les BRICS, ne peuvent être que le fait de pays souverains.
            Mais l’auteur n’explique pas comment un pays redevient souverain !? L’UE est un ensemble de Traités, Dupont Aignan va jusqu’à confondre l’ UE et l’ Europe géographique, il se fout du monde !

            C’est donc un enfumage comme savent en faire tous les européistes, qui utilisent les mots « Nations »,
            « liberté, » coopération" , comme attrape mouches et attrape gogos.
            Dupont Aignan, pas plus que le FN, ne veut sortir de rien du tout.

          • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 2 février 08:56

            @Fifi Brind_acier

            Il faut bien faire le DISTINGO entre NATIONALISME et SOUVERAINISME. Il me semble que ce sont deux entités bien différentes. Bien que le dénominateur commun soit la NATION. Mais une NATION libre et indépendante, donc démocratique. Ce que l’UE combat par tous les moyens MAFIEUX mis à sa disposition, et le savoir-faire des mafiosi qui non-élus décident pour les peuples ! 

            Les US ont fait une OPA sur les nations européennes, l’UE, de son côté, un coup d’Etat permanent sur les 28 nations qui la composent, par la force s’il le faut ! Comme la négation du référendum de 2005 !

            Actuellement, on amuse la galerie avec des sujets « brûlants », mais l’essentiel se passe bien ailleurs, à Bruxelles.

             La mafia européiste est depuis bien trop longtemps aux manettes, c’est aux peuples de les en destituer !

            Et je refuse de croise une seule seconde que la NATION France aura vécu ! Trop de nos générations précédentes se sont fait trouer la peau pour elle, depuis deux siècles.

             


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 février 20:59

            @Nicole CHEVERNEY
            C’est pourtant bien la fin de la France en tant qu’ Etat qui se profile...

            Un pays qui ne gère plus sa monnaie, ses frontières, ses lois, sa diplomatie, sa défense, les mouvements de capitaux, et bientôt sans doute plus son budget, n’est plus un Etat, mais une colonie d’ Empire.


          • HELIOS HELIOS 1er février 17:07

            ***** il faudrait quand même réfléchir aux raisons du maintien de la France dans l’UE *****


            Fait-il réfléchir aussi a la position du nez au milieu de la figure ?

            La France EST l’Europe, comme l’Allemagne, l’Espagne, L’Italie etc SONT l’Europe.
            On ne peut prendre une disqueuse, découper la frontière et voguer vers des espaces meilleurs... IL FAUT FAIRE AVEC.

            Faire avec, cela veut dire foutre un grand coup de pied dans la fourmilière de Bruxelles et revoir la copie, effectivement dans l’idée d’une Europe RESPECTUEUSE des nations.

            Et cela est possible, malgré ce qu’en pense l’autre encouettée, si les citoyens le desirent et que ces forces là se JOIGNENT pour y arriver.

            • Ar zen Ar zen 1er février 18:34

              @HELIOS

              La France est, certes l’Europe, mais la France n’est pas nécessairement dans l’Union Européenne. L’U.E est une association économique de plusieurs pays du continent européen.

              Je ne comprends donc pas votre commentaire concernant le nez au milieu de la figure ni celui de la disqueuse.

              Je renouvelle donc ma question : Quels ont été les bénéfices de l’appartenance de la France à cette union économique qu’est l’U.E ?

              Un grand coup de pied dans la fourmilière dîtes vous ? Mais, très concrètement, comment faîtes vous ? C’est « yaka fokon » dans votre tête ? Quelles sont les conditions de faisabilité de ce que vous écrivez ?


            • HELIOS HELIOS 1er février 19:04

              @Ar zen

              Bonjour Ar Zen
              Désolé si je me suis mal fait comprendre...
              Les pays d’Europe ont vocation a s’entendre au minimum sur les points principaux de l’economie... sauf a vouloir tomber dans l’excès comme le TAFTA.
              Donc, L’UE a devant elle un avenir. J’espère, je souhaite et j’exige... helas sans résultat, peut être ne suis-je plus dans mon monde, que cet avenir soit dans notre intérêt commun. 
              Il faut donc etre pragmatique mais ferme, il n’y aura pas d’Europe si nous acceptons de nous noyer dans cette purée sans saveur qu’est l’actuelle UE. Il faut impérativement revoir sa copie et reconstruire (pas détruire) l’UE, la Nouvelle UE basée sur les nations, les peuples d’Europe.

              Pour le nez au milieu de la figure, cela me semblait clair, il y a des choses évidentes et immuables, la France est dans l’Europe, géographiquement, économiquement, historiquement, culturellement... c’est indiscutable comme le nez...

              enfin, le yaka fokon, bien oui, vous avez raison, c’est loin d’être simple, surtout si on ne change rien dans les choix que nous faisons, nous, les citoyens !
              Nos elites, elues ou pas, ne nous respectent pas. A cela rien d’étonant, moins elles le font plus nous insistons a les garder au pouvoir.

              Je n’ai que tres peu d’illusions, mais comme toujours les équilibres sont fragiles et je penses qu’« on » pourrait faire d’autres choix et que cela servirait, au moins, a redonner un semblant de respect a ceux qui nous représentent... la peur de rentrer dans ses foyer est toujours significative pour ces gens là.

              Il y a plusieurs moyens pour cela, nous y croyons récemment mais je dois constater que cela n’a pas marché, a croire que certains d’entre nous se complaisent dans le statu quo.
              J’aurai attendu depuis longtemps, au ralliement de plusieurs forces pour chasser ceux qui nous gouvernent actuellement, mais c’était sans compter les arrières pensées, les dogmes, les tactiques sans sincerité ni strategie....

              Quelques moyens ? par pays.... : contrôle des mouvements de capitaux, orientations industrielles, gestion des services publics... par tous les pays... : preference europeenne, convergeance des reglementations (en modèle, pas necessairement en valeur) etc...

              Bonne soirée

            • Jason Jason 1er février 19:04

              @HELIOS
              Vous parlez de « l’idée d’une Europe RESPECTUEUSE des nations. »

              Mais, l’Europe encombrée de traités et de procédures et de règlements voudrait bien respecter chaque nation. Cependant, ce sont les nations entre elles qui ne respectent pas leur voisin, et ne pensent qu’à leur propre avantage. Le commerce, ce « doux commerce » cher aux économistes du XVIIIème siècle, « ne connaît d’autre loi que celle de son propre intérêt » (Turgot). Allez réconcilier cela !

              L’union européenne reste un collage de pays aux intérêts divergents et qui se livrent à une concurrence permanente. Je l’ai dit plus haut.

              Vous ne pouvez pas avoir une souveraineté nationale, jalouse de ses intérêts particuliers (malgré les traités qui témoignent de l’abandon partielle de souveraineté) et une Europe de bisounours qui passent leur temps à se faire des vacheries. On en voit l’effet tous les jours.

              Ca ne marche pas.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er février 20:43

              @HELIOS
              Vous confondez les moyens avec les objectifs. Vos objectifs ( contrôle des mouvements de capitaux, gestion des services publics ex ) sont contraires aux Traités européens.


              Vos moyens et vos illusions, c ’est de les changer !
              Article 48 du TFUE : pour les changer il faut que les 28 pays soient TOUS d’accord en même temps, sur le même texte, les mêmes propositions, à la virgule près.

              C’est IMPOSSIBLE, car ils ne sont d’accord sur rien.
              Et de plus d’accord sur rien ! Vous vendez des illusions.
              Il n’y aura jamais d’ Autre Europe.

              Vos changements nécessitent l’accord des 28 pays.
              Sortir de l’ UE ne nécessite que l’avis des Français.
              Si les autres veulent y rester, c ’est leur problème.

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er février 21:17

              @HELIOS
              Le monde comporte plus de 190 pays, pouvez-vous expliquer pourquoi il faut se couper du reste du monde, alors que le BRICS signent des accords aux 4 coins de la planète ??


            • Ar zen Ar zen 2 février 08:19

              @HELIOS

              L’ U’E s’est construite sur du long terme, n’est ce pas Hélios ? Traite de Rome 1957, traité de Maastricht 1992, traité d’Amsterdam 1997, traité de Lisbonne 2009. Tous ces traités ont été rassemblés en deux entités le TFUE et le TUE. Des dizaines et des dizaines de juristes se sont penchés sur les termes de ces traités. Croyez vous, un seul instant, que ces juristes se sont trompés en rédigeant ces traités ? Ils sont comme ils sont parce s’était une volonté de les rédiger ainsi. Si les harmonisations fiscales, salariales et sociales n’apparaissent pas dans les traités, c’est parce que c’est fait exprès ! Ceux qui viennent dire aujourd’hui qu’il faut une autre « Europe », qu’il faut « renégocier » les traités sont d’une très grande naïveté. Le législateur de l’UE savait très exactement ce qu’il faisait en écrivant ces traités et en posant les unes après les autres les règles d’enfermement des peuples européens dans des règles uniquement favorables aux plus riches, à l’oligarchie, aux nouvelles féodalités. Oui, nous sommes bien revenus au temps des seigneurs (les oligarques et leurs complices) et des manants (les peuples). À travers les traités les peuples ont perdu une certaine souveraineté chèrement acquise.

              Les traités sont irréformables, c’est fait exprès. Les traités sont auto-bloquants, c’est fait exprès.

              Je pose à nouveau la seule question qui vaille. Qu’a donc rapporté à la France sont appartenance à l’UE ? Le plein emploi ? La croissance ? La paix ? La France s’effondre dans l’UE, la France est démantelée dans l’UE, la France a perdu sa souveraineté dans l’UE ( 19 lois constitutionnelles depuis 1992 pour assurer les différents transferts de souveraineté de la France vers l’UE).

              Ceux qui croient à une « autre Europe », ceux qui croient à la « renégociation » des traités se font berner en beauté. Ils vont vers de très graves désillusions. Les traités ont été pensés, imaginés pour retirer leur souveraineté au peuple et confier les commandes aux serviteurs de l’oligarchie, du grand capital, des multinationales et des consortiums. L’UE est un vaste marché ouvert à tous les vents de la concurrence mondiale, sans aucune protection pour ses peuples, dans aucun domaine. Nous n’avons certes pas été en guerre contre la GB ou l’Allemagne, mais nous subissons une autre sorte de guerre à travers le choc des civilisations : une immigration de masse incontrôlée et incontrôlable, des attentats meurtriers qui n’en sont qu’à leur tout début.


            • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 2 février 09:11

              @HELIOS

              L’Europe n’est pas réformable, elle n’a pas été créée pour l’être. A commencer par ses instances dirigeantes qui sont, rappelons-le, non élues. Les autres, les parlementaires élus par nos soins, pour donner l’impression d’un semblant de démocratie sont leurs « idiots utiles », des courroies de transmission dépositaires d’un pouvoir qu’ils ne possèdent pas ! Bien qu’ils s’agitent beaucoup, mais c’est du vent !

              L’Europe de Bruxelles, ce gros conglomérat de parasites élus et non-élus disparaitra ! L’Europe est en état de décomposition de haut en bas ! Elle donne encore l’impression d’exister, mais ce ne sont que des traitements palliatifs administrés à une institution frappée de catalepsie.

              Il faut croire en la NATION, en sa souveraineté, en notre indépendance énergétique, militaire et économique, même si tous ces instruments semblent pour l’instant nous échapper et se retrouver entre les mains des MAFIEUX.


            • HELIOS HELIOS 3 février 02:59

              @Nicole CHEVERNEY, mais aussi a Ar Zen, Fifi et autres pro-UPR etc...


              Je pense ne pas me tromper, mais on va tres bientôt voir si les traités sont ou ne sont pas modifiables.

              Le Royaume-uni, pays pas plus fort que la France (mais pas moins) a décidé de mettre en balance sa sortie de l’UE ( le Brexit) et un certains nombre de reformes impossibles selon vous, faute d’unanimité.

              Vous verrez que la réforme est possible (quand on veut) et qu’a ce prix, l’unanimité sera inutile ou bien acquise sans aucune difficulté !

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 février 13:01

              @HELIOS
              L’Angleterre a bénéficié de nombreux passe droits qui n’ont jamais été étendus aux autres pays membres... Déjà Orban explique qu’il est d’accord, sauf si cela touche ses ressortissants travaillant au Royaume Uni...


            • Clofab Clofab 2 février 10:02

              Bravo pour cet Article. Bien sûr, dans les commentaires, on voit déféquer une bande de Trolls Européistes qui n’ont rien à foutre de la France. Une bande de minables qui ne sont même pas conscients qu’ils sont instrumentalisés par le système Euro-Atlantiste.


              Qui finance les « No-Border », antifas, femen, et autres soldats du chaos gôchiste, suivez le lien : 


              • Shawford Shawford 2 février 10:21

                @Clofab

                Hey en prévision du 21 février prochain et pour ta culture personnelle et celle de tes semblables (même si je présuppose à ce stade là que tu as déjà intégré toussa pour ta part), tu connais toute la portée littérale et symbolique de ce morceau génial des Pixies, Monkey gone to heaven, hein ?


              • Le chien qui danse 2 février 10:23

                @Clofab
                Qaund on appellera « pot de chambre » tu sortiras de dessous le lit, que je te défèque sur la tronche, la france telle que vous la vivez ne fait pas envie.


              • Shawford Shawford 2 février 10:57

                @Le chien qui danse/Clofab

                Ah j’oubliais l’essentiel, les paroles que l’on retient (et donnés telles quelles dans la trad) du passage le plus important chanté par Frank Black seraient :

                « And if the Devil is 6 then God is 7 »
                Sauf que si on élimine l’idolâtrie humaine et que l’on arrive à résoudre toute dissonance cognitive, on se doit d’entendre en fait : « THEY GOT THE 7 »
                Alors chers zami(e)s homo sapiens pas sapiens, faîtes gaffe à vos miches si vous voulez pouvoir franchir les ports du B42 pour de bon, mes, nos zami(e)s les primates supérieurs ne vous pardonneront rien en l’état smiley smiley smiley

              • Muslim 2 février 10:24

                L’Union Européenne a été placée sur une voie qui n’est pas la bonne. Il n’y a pas de honte à revoir la trajectoire.

                Les gens de « Gauche » sont toujours les derniers à comprendre quoi que ce soit à la réalité, ou alors toujours avec un retard conséquent. L’UE, une construction pour le patronat, et PAR le grand patronat. Ton UE citoyenne, il faudra la reconstruire de rien, plutôt que de démonter ce machin brique par brique.

                Un documentaire pour vous faire comprendre ce qu’est l’Europe, quels étaient les objectifs DES sa création, et que sa trajectoire est très largement respectueuse des desseins initiaux.

                https://www.youtube.com/watch?v=SKclskBN1_Y


                • Clofab Clofab 2 février 12:51

                  @Muslim
                  Vidéo à voir absolument ! Prions pour qu’un maximum de Français la visionne... 


                • JBL1960 JBL1960 7 février 11:39

                  Oui, cette Europe, initiée par Walter Hallstein, juriste d’Hitler est conforme à leur souhait. Et l’UE est dirigée par le 0.01%. Vaudrait mieux cesser de nourrir le monstre, sinon c’est nous qui nous ferons bouffer. Tenez, mon dernier billet de blog en rapport avec les Banksters vrais décideurs ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/07/banksters-ubs-levez-vous/ smiley


                  • lsga lsga 7 février 16:48

                    Dans le cadre du Capitalisme, les marchés doivent sans cesse croitre. Il n’y a aucune exception.
                    Pendant que vous rêvez du retour impossible des nations européennes, ce même processus de fusion des marchés ce produit partout dans le monde : au Maghreb, en Afrique, au Moyen Orient, en Asie, en Amérique du Sud, etc.
                     
                    Les grands traités comme TAFATA préparent l’étape suivante : l’union de ces marchés continentaux entre eux.
                     
                    Il n’y a absolument rien que vous puissiez faire contre ce mouvement. Il est naturel, et respecte les lois physiques du Capitalisme.


                    • EpiqueTête EpiqueTête 7 février 16:54

                      Votre Europe des nations ne veut rien dire, pas plus que cette Union européenne. Quelle est votre vision de la vie humaine, quel est le sens profond de notre appartenance commune sous la nation France ? Tout est fait si bien que dans quelques années il ne restera que la langue - qui est un gros morceau il est vrai - qui nous rassemble.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès