Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Manuel Valls est un imposteur

Manuel Valls est un imposteur

Manuel Valls est un imposteur. Il y en a beaucoup en politique. Celles et ceux qui veulent qu’on fasse parler d’eux ou d’elles à tout prix. C’est le cas de Manuel Valls qui nous la joue Marine Le Pen, genre « je soulève-des-tabous-qui dérangent ».

Tout le monde ou presque sait que les 35 heures n’ont jamais été une solution pour l’emploi tout comme le paquet fiscal ou le " travailler plus pour gagner plus ", de Sarkozy.

Et je mets en perspective ces deux mensonges-ci non pas par hasard.

Car en exemptant de cotisations sociales et d'impôt sur le revenu les heures travaillées au-delà des 35 heures, toute personne à peu près compétente en économie savait les effets pervers d’un tel engagement (baisse des rentrées fiscales par une transformation des primes et une augmentation en heures supplémentaires rendues moins coûteuses pour l’entreprise, mais moins rentable pour le fisc..)

Les 35 heures ont conduit à la précarité, à la création de plusieurs smic, il a été décidé, en 2003, de les harmoniser par le haut. Mais pour ne pas trop pénaliser les entreprises, les charges sur les bas salaires ont été allégées. Depuis 2007, le gouvernement entend offrir ces allégements aux entreprises qui négocient des accords salariaux - en faisant mine d'oublier qu'ils ont été accordés pour garantir leur compétitivité lors du passage aux 35 heures.

Les 35 heures c’est le PS qui les a inventés. Donc le parti de Manuel Valls. Aujourd’hui, pour des raisons qu’on suppose électorales, Valls n’assume pas le choix économique de ses petits camarades.

Et à droite et au Centre, comme on manque sûrement d’idées, on annone qu’il a raison.

On sait très bien le coût d’un retour en arrière sur les 35 heures.

 Personne en France n’y gagnerait et ce n’est pas vraiment l’urgence du moment.

Il n’y a donc rien de nouveau à dire sur les 35 heures qu’on ne sache déjà, laisser pourrir d'elle-même cette idée qui est mauvaise, et essayer plutôt de se creuser la cervelle et offrir des propositions nouvelles en matière d’économie et d’emploi.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 5 janvier 2011 11:30

    Mais non ce n’est pas un imposteur, juste un arriviste avec des dents qui rayent le parquet et prêt à tout pour décrocher la timbale ! En cela il fait parti du sérail qui applique avec virtuosité une phrase légendaire du grand Hugo, je cite : « Changer de camps ou trahir ses idéaux n’est pas très difficile, il n’y a que la honte à enjamber »


    • spartacus1 spartacus1 5 janvier 2011 18:28

      Gabriel, j’abonde dans ton sens.

      Mais enfin, que connait un Valls à l’économie ?

      Valls n’a jamais, absolument jamais, travaillé réellement dans sa vie.

      De vagues études d’histoire dont on ne sait même pas si elles se sont achevées avec succès.

      À l’âge de 21 ans, attaché parlementaire de Robert Chapuis, depuis, il n’a plus rien fait d’autre que d’émarger à la cuisine politique.

      C’est le prototype quasiment parfait de ces politiciens professionnels, prêt à n’importe quoi pour poursuivre leur carrière.

      La France est malade, bien malade de ce genre de politiciens, qu’ils soient de « droite » ou de « gauche », je mets des guillemets, parce que pour eux, carriéristes avant tout, les convictions n’ont pas d’importance, on en change au gré des circonstance : Ils sont à droite lorsque l’air du temps est à la droite et à gauche lorsque l’air du temps change.

      La France est malade, mais la France est fondamentalement saine elle peut guérir. La voie de la guérison passe par la suppression totale de la possibilité de faire une carrière politique, une réforme complète des mœurs politiques.

      Pour se faire, il faudrait inscrire dans la Constitution
      - L’interdiction absolue des cumuls, à quelque niveau que ce soit,
      - Fixer une limite de 2-3 mandats successifs à un même poste.

      Pourquoi la Constitution ? Simplement pour mieux verrouiller la chose, afin que n’importe quelle majorité parlementaire de circonstance ne viennent pas supprimer ces articles.

      En ce qui concerne les cumuls (je prends un exemple, mais il y en a des milliers d’autres) comment peut-on à la fois être maire d’une ville comme Bordeaux et ministre ? Personnellement, j’ai le sentiment qu’un seul de ces postes suffirait à remplir plus que largement ma vie de travail et même au delà. Il est vrai que, modeste ingénieur, je n’ai sans doute pas la capacité de travail des politiciens, MDR.

      Mais modifier la Constitution appartient aux parlementaires, et je vois mal nos politiciens renverser la marmite de soupe qui les nourrit si bien.
      Et que l’on ne compte pas sur le référendum d’initiative populaire, quelle belle escroquerie que ce que l’on vient de nous proposer. Il s’agit plutôt du référendum d’initiative parlementaire, seul une majorité du parlement pourra lancer une telle initiative (bien loin de se qui se passe en Suisse).

      Non la seule solution, c’est un ras le bol généralisé du peuple français, peuple qui exige et impose la rédaction d’une nouvelle Constitution. Mais il me semble que le peuple n’en est pas encore au niveau de désespoir voulu. Alors, j’en viens à souhaiter une réélection de Sarkozy, pour que, les choses empirant, le peuple se réveille enfin et face entendre son avis. Mais c’est ce que l’on appelle la politique du pire.


    • Alpo47 Alpo47 5 janvier 2011 11:45

      Que Sarko gagne en 2012 ou que ce soit DSK, Valls se positionne en « ministrable ». Comme on dit pudiquement, il se situe à droite du PS.

      Les bienfaits et inconvénients des 35 h sont sujets à discussion, et il y a des arguments pour les deux camps. C’est une réforme politique et idéologique, dans la continuité des grandes avancées sociales des années 30 ou du CNR et dont on n’a pas prévu toutes les conséquences. Que le MEDEF et ses affidés soient contre n’a rien d’étonnant.
      On constate que de nombreux de nos politiciens (politicards ?) sont surtout des arrivistes, soucieux de carrière et ... de suivre le vent dominant.
      Rien de vraiment nouveau.

      Sinon que Valls pourrait bien se tromper du girouette ... Le vent tourne.


      • clostra 5 janvier 2011 11:56

        35 heures quand on sait que beaucoup sont contraints de travailler moins (moyenne<30h/semaine) est un faux débat. Voilà la vraie imposture ! c’est invraisemblable qu’à l’heure où les politiques se gargarisent du « Développement durable » on soit sur un faux débat avec de fausses idées, excepté - sans doute - celle de savoir combien ça peut rapporter à la classe dirigeante et de combien elle va pouvoir augmenter ses revenus sans avoir l’air de toucher aux revenus de ceux qui travaillent !

        Selon la Déclaration universelle des Droits de l’Homme que la France connaît particulièrement bien et pour cause :

        Article 23

        1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.
        2. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal.
        3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu’à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s’il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.
        4. Toute personne a le droit de fonder avec d’autres des syndicats et de s’affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts.

        Article 24

        Toute personne a droit au repos et aux loisirs et notamment à une limitation raisonnable de la durée du travail et à des congés payés périodiques.

        Article 25

        1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.
        2. La maternité et l’enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu’ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.

        http://www.un.org/fr/documents/udhr/


        • mojo mojo 5 janvier 2011 12:12

          Le problème de l’auteur, c’est pas ce que dit Valls, mais le fait qu’il ait l’étiquette d’un parti qui a l’outrecuidance de ne pas se ranger à son positionnement idéologique, consistant à supprimer la durée légale de 35h avec les avantages sociaux auxquels les Français sont pourtant massivement attachés.

          Dans la funeste déclaration de Valls sur la remise en cause des 35h, il y a d’une part le sujet de fond sur la pertinence du progrès social (que l’on soit en période de crise ou non), et d’autre part ce qui relève du positionnement politique qu’il sous tend. A ce titre je me demande comment Manuel Valls compte faire face à ses ambitions personnelles s’il commence par se mettre à dos ses principaux alliés de gauche.

          L’auteur de cet article (tout comme Valls) se trompe de postulat, étant donné que les 35h ont pour objectif de créer plus d’emplois. Les détourner de leur sens en affectant de croire qu’en les supprimant ça peut contribuer à l’augmentation des salaires : c’est une erreur économique, doublé d’un foutage de gueule envers les électeurs de ce monsieur Valls et de ses nouveaux copains de l’UMP.

          Si on veut débattre sérieusement des 35h en se demandant s’il ne faut pas les supprimer, alors il faut nous en dire un peu plus :

          - Est-ce que la droite n’a déjà pas été trop loin en démantelant les 35h et le code du travail ?

          - Est-ce que le coût que l’on donne des 35h est à ce point significatif qu’on aurait pas d’autre choix que de songer à les remettre en cause ?

          - Est-ce que l’augmentation du temps de travail est si importante que cela pour la compétitivité de nos travailleurs ?

          - Est-ce que les 35h ne correspondent pas à une aspiration légitime en terme de progrès social ?

          - Est-ce que les 35 h sont un bon moyen (parmi d’autres) pour la création d’emplois ?

          Jusqu’à présent, aucun des thuriféraires des 35h n’osent répondre sérieusement à toutes ces questions. Ils préfèrent l’argument massue : « on est en crise, donc on a pas d’autre choix que de demander des sacrifices supplémentaires (toujours aux mêmes) ».

          A ceux qui n’ont pas les moyens de maitriser leur destin, on leur demande doc de travailler plus tout en gagnant moins. Et bien sûr, on leur fait la leçon sur fait qu’ils auraient tort de se plaindre, vu la « chance » qu’il ont d’avoir un job ; ceux qui n’en ont pas ou qui sont en situation précaire, il va de soit qu’on est censé les ignorer.


          • LE CHAT LE CHAT 5 janvier 2011 13:46

            le PS est l’antichambre de l’UMP , qu’est ce qui les sépare encore si ce n’est la soif de pouvoir ?


            • dogon dogon 5 janvier 2011 14:12

              Ben, LE CHAT ! Le Pouvoir.
              D’ici à ce que Valls (des étiquettes) remplace besson (nos culottes) ...

               smiley


            • phelin 5 janvier 2011 14:35

              Bien vu LE CHAT. 


              • non666 non666 5 janvier 2011 15:32

                Curieux postulat de cet article.

                D’un coté il classe Valls comme opportuniste pour oser dire...ce que pense l’Auteur de cet article des 35h ( !)
                De l’autre il montre que que ces 35h00 sont une erreur historique.

                Si on rajoute que les 35h00 , comme la retraite a 60 ans sont des reformes purement ideologique et electoralistes, ,liées a l’histoire de la gauche et que les remettre en cause revient a valider , dans les actes , le virage ideologique des partis « de gauche », tout est dit.

                Bref la gauche n’a toujours pas plus d’issue aujourd’hui qu’en 2002
                Ou elle se transforme en sociale democratie et sacre son auto-classement dans le camps des « sociaux traitres » ou elle maintiens les « marques » PS et PCF en essayant de faire croire au « peuple de gauche » qu’elle croit encore en la lutte des classes et surtout qu’elle defends toujours le « bon » camps....

                Mais l’epoque des masques de fumée et des ambiguités est bien finie.
                Des partis dont le nom evoque la lutte des classes et le marxisme et ou plus personne n’y croit , ni meme fait semblant d’aller à la messe , cela ne risque pas de deboucher sur un renouveau de la foi...
                Le PS est en train, lui aussi, de lorgner vers ce centre si lontemps méprisé....
                Il aimerait bien se parjurer sans que les electeurs s’en apercoivent...

                Dur, dur, d’etre « de gauche » quand ses journaux fetiches sont desormais tous dans les mains du « grand capital » et des « 200 familles ».
                Liberation racheté par le baron de Rottschild et BHL, Le monde entre les mains du groupe YSL/Pierre bergé, il y a de quoi se pendre de rage, non ?

                Alors il faut etre indulgent avec les arrivistes « de gauche », ils ne sont pas fondamentalement diffrents de leurs siamois de l’ump du nouveau centre.
                Valls fait du Rama yade, de l’Hortefeu ou du Borloo, mais avec une partition « de gauche »
                Il bouge, il fait du bruit avec sa bouche en esperant declancher le buzz qui le mettra en position de negocier son ralliement ou pourquoi pas d’y aller lui meme.


                • sisyphe sisyphe 5 janvier 2011 16:38

                  Valls n’est pas un imposteur : c’est un UMP qui fait de l’entrisme au PS. 


                  Les cons, c’est le PS, qui ne l’a pas encore exclu... 



                  • Romain Desbois 5 janvier 2011 17:19

                    Et pour enfoncer encore Valls, rappelons qu’il défend la corrida.


                    • Yohan Yohan 5 janvier 2011 18:13

                      Valls à trois temps ; immigration, 35heures, burqa. Valls est dans le bon tempo. Valls est comme beaucoup de gens à gauche, il n’est plus en phase avec le PS.


                      • fredleborgne fredleborgne 5 janvier 2011 18:31

                        Et si Valls était à la solde de Martine Aubry ?
                        Supposons

                        - il relance le débat sur les 35 heures en faisant le trublion

                        Primo, Le PS se soude autour de « ce droit acquis », et grâce à qui ?

                        Secundo : La droite qui officiellement critique les 35 heures ne les a pas supprimés : troublant non ? >Elle n’a respecté ni la sécu,ni la retraite, ni la justice, ni les libertés...alors pouquoi qu’elle n’y a pas touché hein ?

                        Tertio : il s’en trouve d’ailleurs à droite pour « fayotter » en se disant « pour » les 35 heures. D’ailleurs, Xavier Bertrand vient de les défendre...

                        Bref, même les ennemis de Martine, pour ou contre les 35 heures, travaillent pour elle...

                        D’ailleurs, ce sera les seuls « débays » de la présidentielle. L’une va mettre en avant les 35 heures, l’autre va nous parler de la sécurité.

                        Mais si on a DSK, ils seront deux à nous parler crise et rigueur...


                        • sormiou sormiou 5 janvier 2011 20:46
                          Manuel Valls était présent à la réunion annuelle du groupe Bilderberg en juin 2008 à Chantilly, Virginie USA : source

                          En bon toutou à ses gentils maitres, Manuel Valls applique simplement les consignes avec pour objectif probable, l’affaiblissement voir la destruction du PS.





                          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 5 janvier 2011 23:20

                            Valls est un gros con réactionnaire.


                            • titi 6 janvier 2011 08:15

                              OOOOOOOOOOOHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!

                              C’est trop drole !!!

                              Comme on brule vite ses idoles à gauche..

                              Valls qui était il y a peu dans le vent, est maintenant « un gros con reactionnaire », un « chien chien à son maitre »....

                              C’est comme ca la politique en France, ou du moins « les partisans » ...


                              • JL JL 6 janvier 2011 08:42

                                On a bien entendu Dominique Paillé, ex parole parole de l’UMP déclarer ce matin qu’il est de gauche !

                                L’UMPS est en train de révéler que l’ancien clivage gauche droite était bidon !

                                @ titi : pour ce qui est de notre « contentieux CSG TDS », trouvez le post incriminé, je vous répondrai.


                              • titi 6 janvier 2011 08:21

                                « tous dans les mains du »grand capital« et des »200 familles« . »

                                OOOOOOOOOOOOHHHHHHHHHHH  !!

                                Exactement le même discours qu’en 1934... il y a donc 76 ans...
                                Moi aussi je propose une idée « de progrès » de gauche : et si on électrifiait les villes ce serait quand même le progrès, n’est pas ? Comment ça c’est déjà fait ?

                                Pour votre info la Chine vient d’annoncer qu’elle était très interessée par les dettes souveraines des pays Européen.
                                Donc rassurez vous les « 200 familles » de Rotchild, Dassault, et autres seront bientot les familles Ming, Hoang, et autres...

                                Ouf !!!


                                • titi 6 janvier 2011 08:34

                                  « 60 ans sont des reformes purement ideologique »

                                  La retraite à 60 ans c’est le plus gros coup politique de la gauche ces 30 dernières années.
                                  Faire passer une « disposition » qui ne coute rien à part pour ceux qui en usent, pour un « acquis » financé par la solidarité c’est très fort.
                                  La gauche s’est bien gardée de modifier l’age de départ à la retraite à taux plein, qui est resté à 65 ans.
                                  Les cocus qui ont cru à la retraite à 60 ans et qui l’ont fait valoir se retrouvent avec des pensions misérables : bah ouais la retraite à 60 ans c’était fait pour ceux qui avaient trop de trimestres. Pour les autres les décotes sont délirantes et à moins d’avoir une bonne complémentaire c’est les restos du coeur assurés.

                                  Mais ca évidemment la gauche s’est bien gardé de communiquer dessus.


                                  • kitamissa kitamissa 6 janvier 2011 09:56

                                    faut bien dire que la Gauche soit disant soucieuse du bien être du bon peuple se fout royalement des conséquences qu’entrainent ses lois votées alors qu’elle était aux affaires,uniquement dans un but idéologique !


                                    35 heures connerie monumentale alors qu’il est prouvé qu’on ne travaille pas assez chez nous ..quand à la retraite à 60 balais,c’est pour une majorité de Français soumis au régime général 50% du revenu total des meilleures années salaire,c’est à dire bouffer à la soupe populaire et loger en foyer social à terme !

                                    • rocla (haddock) rocla (haddock) 6 janvier 2011 10:03

                                      Salut Maxim ,


                                      meilleurs voeux pour 2011 ;

                                      la gauche c ’est le cirque Amar avec clowns  ni cléments ni augustes 
                                       des clowns tristes et austères gais comme des portes de 
                                       prisons tunisiennes ...... smiley

                                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 6 janvier 2011 10:24

                                        Salut Calmos 


                                        à toi aussi bonne année , et garde bien ta bonne humeur journalière
                                         face aux dégondolés de  que c’ est triste Venise du temps des
                                         amours mortes ...... smiley

                                        • LOKERINO LOKERINO 6 janvier 2011 10:38

                                          Entre Vals le plus lucide et Hamon le plus archaïque , il y a pas photos

                                          cela situe aussi le niveau des débatteurs ici....


                                          • LOKERINO LOKERINO 6 janvier 2011 14:26

                                            BONNE ANNEE a toi Calmos !

                                            Je sens que l’on va avoir du spectacle cette années dans les différents poulaillers

                                            ça va caqueter , piailler, les plumes vont voler , au ps comme ailleurs !

                                            pas fini de rire ici sur agora, avec la prétention de certains ayatollahs ( Imhomo par ex )

                                            Je crois que toi et moi( et quelques rares autres), on a plus que jamais notre « mission » ici pour apporter quelques grains de sables dans leurs océans de certitudes !

                                            Moi les tartuffes ce sont mes tètes de turcs préférées

                                            alors tu comprends , ici je ne vais pas les louper !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès