Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Manuel Valls, le premier ministre dont rêve le Medef

Manuel Valls, le premier ministre dont rêve le Medef

Pour certains médias influents, propriété de grands groupes industriels, la nomination de Manuel Valls à Matignon « serait un signe fort de renouvellement de la classe politique ». 

Nous devons rappeler à François Hollande, ainsi qu’à nos concitoyens, les positions défendues par Manuel Valls sur les grands dossiers économiques et sociaux

Manuel Valls s’est déclaré favorable à l’augmentation de la TVA, comme Nicolas Sarkozy s’est fait un plaisir de le rappeler lors du grand débat d’entre deux tours.

Sur les retraites, Manuel Valls s’est déclaré favorable à l'augmentation du nombre d’annuités. Alors que les 41 annuités requises actuellement signifient déjà la retraite à 65 ans pour tous ceux qui ont fait des études supérieures et commencé à travailler à 24 ans.

Alors qu’un partage plus solidaire du temps de travail est plus que jamais nécessaire, Manuel Valls s’est déclaré favorable au travailler plus pour gagner plus, avec sa proposition de "déverrouiller les 35 heures".

Le choix d’un Premier ministre qui, sur le fond, partage la même idéologie que le patronat conservateur et le Medef serait pour les citoyens progressistes qui ont contribué à l’éviction de Sarkozy une première désillusion qui en laisserait présager beaucoup d’autres.

La priorité à l’emploi et à la justice supposent au contraire de revenir sur certaines dérégulations mises en œuvre par la droite en matière de retraites, de temps de travail et de droit du travail. Par exemple, nous attirons l’attention du futur gouvernement sur une dérégulation entrée en vigueur en janvier 2009 et qui permet de cumuler, sans aucune limite, une pension de retraite confortable et un salaire confortable. Voir explications de ce scandale dans « La réforme de Sarkozy qui a déjà coûté plusieurs milliards aux caisses de retraites ! » sur http://www.retraites-enjeux-debats.org/spip.php?article813


Moyenne des avis sur cet article :  4.87/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • JL JL1 12 mai 2012 08:58

    Bonjour André martin,

    je suis entièrement d’accord avec ce court article.

    A une exception près, peut-être, vous dites : "Alors qu’un partage plus solidaire du temps de travail est plus que jamais nécessaire, Manuel Valls s’est déclaré favorable au travailler plus pour gagner plus, avec sa proposition de "déverrouiller les 35 heures« .

     »Déverrouiller les 35H me parait mieux que rien : la première chose à faire, c’est de rétablir la fiscalisation et les charges, ces deux dispositions iniques qui ont fait des 35 heures une abomination en la matière, au profit des dividendes, au détriment des travailleurs.

    Pour ce qui concerne la durée légale du travail, c’est une affaire trop complexes pour en parler ici.


    • credohumanisme credohumanisme 12 mai 2012 09:53

      Pour beaucoup les primaires ont montré que Valls avait un vrai réalisme économique. Il serait en effet perçu positivement par beaucoup d’électeurs centristes ou de la droite modérée.
      Je l’aurai volontiers vu dans un gouvernement d’union autour de Bayrou ... A défaut de cette hypothèse qui fût toujours improbable, le voir aujourd’hui premier ministre serait en effet rassurant pour tous ceux qui s’inquiète de l’évolution des dépenses à venir.

      Rappelons qu’en quelques jours par rapport au programme il faut ajouter :
      La condamnation de la France par l’Europe : 4,5 milliards (www.credohumanisme.com)
      La baisse de la croissance annoncée hier : 20 à 25 milliards (Cahuzac)
      La probable remise au pot pour re-re-sauver la Grèce : xxx milliards ?


      • lambda 12 mai 2012 12:29

        Manuel Valls a été adoubé par Bilderberg et ce n’est pas par hasard

        Bilderberg est interconnecté avec les groupes mondialistes

        S’il devait devenir premier ministre la question a se poser serait : qui dirigera vraiment la France ?

        http://www.syti.net/Organisations.html

         

         


        • lloreen 14 mai 2012 21:14

          « S’il devait devenir premier....la France » ?

          Mais toujours les mêmes....


        • Verdi Verdi 12 mai 2012 12:36

          Bonjour André Martin,

          Votre court papier exprime parfaitement bien la crainte que des millions de gens ont de voir Hollande s’appuyer sur des « sarkozystes » encartés au PS (on ne sait pas très bien pourquoi tellement il est évident, à l’exemple de Valls, qu’ils sont aux antipodes des préoccupations humanistes d’un Mélenchon).

          Réduire la politique à des exercices comptables , ce n’est pas être un homme politique mais un pantin au service des riches et de la finance mondiale.

          Il n’y a pas de crise ! Il y a juste une mauvaise pièce de théâtre créée de toute pièce par les ultralibéraux pour semer la panique chez les peuples de la planète, afin de les asservir davantage encore à leurs règles. Valls est un grand serviteur du Nouvel Ordre Mondial... et par conséquent un grand danger pour le progès social et les petites gens !

          Merci beaucoup pour vos contributions. 


          • joelim joelim 12 mai 2012 19:38

            Oh si il y a une crise : les ultralibéraux ont obtenu que les pantins qu’ils ont fait élire (ou corrompu) établissent des règles comme quoi on devait leur payer régulièrement un tribut (en échange de rien de concret sinon une écriture comptable), et leur appétit est bien supérieur à ce qu’on pourrait leur donner même sous régime de misère. Sinon on est d’accord. smiley


          • Radix Radix 12 mai 2012 12:50

            Bonjour

            L’été dernier en discutant avec un ami américain habitant Los Angeles, il m’a demandé ce que je pensais de Manuel Vals ?

            J’étais étonné qu’il en ait entendu parler mais apparemment il est très connu au USA.

            Comme cet ami a voté Bush, j’ai compris pourquoi il appréciait Vals.

            J’ai simplement répondu que je m’étonnais qu’il soit au PS et cela termina la discussion.

            Radix


            • Mugiwara 12 mai 2012 15:56

              c’est vrai que Valls est plus libéral que les autres socialistes , mais, il a le souci de faire des PME des entreprises de premier plan comme beaucoup d’autres dans tous les partis. 






              • Nenuphar Nenuphar 12 mai 2012 15:59

                On ne doit s’étonner de rien concernant certains politiques qui ont tous, entre eux, la fibre anti France par l’application de mesures radicales à seule fin de satisfaire le nouvel ordre mondial. 


                Ce nouvel ordre mondial, fait évidemment contre l’intérêt des citoyens, évolue et influence ouvertement contre la populace y compris en créant ou en suscitant des troubles afin de faire passer ses directives, votées ou plus précisément imposées.

                Ce nouvel ordre mondial a pour source le sionisme dont fait partie Valls tout comme Sarkozy de Nagy-Bosca, français d’apparence et tant d’autres.










                  

                • lloreen 12 mai 2012 17:11

                  Evidemment, Valls est le grand copain de Nicole Notat, qu’il rencontre au cours du dîner au Siècle.
                  Aubry, Valls, Hollande, Bayrou sont membres du Siècle, comme bien d’autres !

                  Des informations très intéressantes à découvrir ...

                  http://blogdejocelyne.canalblog.com/archives/le_siecle___bilderberg__illumi nati_franc_macons_trilaterale____/index.html


                  • ZEN ZEN 12 mai 2012 19:42

                    Une Valls à mille temps, c’est beaucoup plus troublant
                    Trop lisse, ce garçon


                    • leypanou 12 mai 2012 20:02

                      Bonjour André Martin,

                      Ce n’est pas seulement M Valls qui ferait plaisir au Medef, mais aussi P Moscovici. J’ai même entendu parler du nom de P Lamy (actuel directeur général de l’OMC).

                      De toute façon, que les électeurs qui se prétendent de gauche ne se fassent aucune illusion, F Hollande est presque aussi à droite que les Bockel ou autre B Kouchner ou encore L Jospin. M Aubry a été présentée comme étant plutôt à gauche, mais le fameux pacte de Marrakech avec DSK a prouvé qu’elle n’est qu’une opportuniste : comment quelqu’un qui se veut être à gauche du PS peut-il signer un pacte avec DSK qui est authentiquement de droite ?

                      Quant aux mesures de régression sociale mises en place par la droite, F Hollande va peut-être revenir sur quelques-unes, mais pas tous, seulement sur les mesures marginales. Sur les retraites par exemple, à part pour ceux qui ont commencé à travailler tôt, il ne propose rien de bien « progressiste ». Même sur l’éducation, avec un V Peillon, qui est Modem-compatible, la loi LRU n’a pas trop de souci à se faire.

                      Bref, c’est presque du Jospin quoi, de l’économie sociale de marché.


                      • zappa zappa 12 mai 2012 21:07

                        Si Mr Hollande nomme ce type premier Ministre, on ne pourra plus parler de Laïcité en France comme principe Républicain mais comme d’une option et la Justice qui va de pair un slogan de campagne.

                         


                        • Annibal 13 mai 2012 02:52

                          L’UMP s’est fourvoyé à l’extrême droite ; le Centre est un quarteron d’egos surdimensionnés. La droite ajourd’hui c’est le PS. La gauche est à réinventer et c’est tout le travail de Mélenchon. 

                          Il ne faudra donc pas être choqué par le choix du premier ministre de Hollande, quel qu’il soit. Hollande doit rassurer. Il a été élu grâce à une erreur de casting et il le sait. La France est à droite ; il suffit de constater le score très élevé d’un sarkozy haï de tous. N’importe quel autre candidat de droite l’aurait remporté. N’importe lequel !
                          En ce qui concerne Manuel Valls, force est de constater son inexpérience en la matière, avant toute chose. Hollande pour se crédibiliser a besoin de compléter son image avec ce qui lui manque : Il est jugé inexpérimenté, il lui faut donc un premier ministre expérimenté pour faire taire les critiques. 

                          • Stoïque 13 mai 2012 11:30

                            Valls par ses idées m’a toujours semblé être un « sous-marin de la Droite »...

                            Le faisait-il pour surfer sur la mode économique du moment en songeant à sa carrière ou est-il vraiment un « faux » socialiste ?

                            Sa présence auprès d’Hollande dans les élections pouvait être tactique pour Hollande afin ne pas paraitre trop à gauche, de même qu’il a pu avoir la tactique de laisser Mélenchon mobiliser la gauche de la Gauche pour finalement rassembler de la Gauche au centre..

                            Si Hollande veut gagner les élections législatives, il ne devra pas envoyer de mauvais signes d’ici ces élections et n’aller ni trop vers la Gauche marquée  mais encore moins vers la Droite.

                            Valls semble donc trop « étiquetté » socialiste de Droite pour ne pas poser de problème pour les élections futures et c’est donc sans doute quelqu’un d’apprécié pour ses compétences mais pas trop marqué spécifiquement bien à Gauche qui tactiquement, me semble-t’il, devrait être choisi


                            • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 14 mai 2012 09:36

                              La politique c’est l’art du possible, pas la promesse d’objectifs irréalistes !

                              Dans cette perspective, je pense que Manuel Valls est un homme pragmatique et réaliste, un homme susceptible de rassembler et non d’opposer.

                              Pour se redresser économiquement, la France a besoin de se rassembler, pas de poursuivre ces incessantes luttes dogmatiques gauche-droite dont les conséquences économiques néfastes ne sont plus à démontrer.

                              Rêver c’est bien, entreprendre et résoudre c’est mieux !


                              • jaja jaja 14 mai 2012 09:50

                                " La politique c’est l’art du possible"... Je ne sais qui de Clémenceau ou de Gambetta est l’auteur de cette maxime... Mais...en effet le possible c’est que nous trimions tous comme des malades pour nourrir (très bien) des politocards comme Valls qui nous sont totalement inutiles et qu’un seul petit poil sépare du FN, bien qu’il se prétende socialiste....

                                Nous rassembler derrière nos exploiteurs (ou leurs représentants comme ce Valls) est la dernière ânerie à ne pas faire pour les gens du peuple.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès