Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Manuel Valls : Premier ministre et (surtout) gourou de la com’

Manuel Valls : Premier ministre et (surtout) gourou de la com’

Ancien porte-parole de Lionel Jospin, directeur de la communication pour la campagne présidentielle de François Hollande, le nouveau Premier ministre Manuel Valls, omniprésent, sait occuper l’espace médiatique. Dès sa nomination à Matignon, Manuel Valls ne perd pas une seconde, histoire de donner le rythme au gouvernement. Exposition médiatique maximale, suractivité : le grand communicant a déjà fini par agacer au sein de la (encore réelle ?) majorité PS.

JPEG - 32.1 ko
Valls : allié et adversaire du hollandaise

Valls veut « maîtriser le message adressé aux Français »

On pouvait certes reprocher à Jean-Marc Ayrault une communication pour le moins hésitante, voire parcimonieuse, qui plaçait les médias en situation de manque, comblé à grands coups de vent. Avec Valls, pour sûr, ils auront leur dose.

La stratégie de communication de Manuel Valls a un seul point positif : elle est limpide et ne laisse prise à aucune interprétation, ni aucun doute. En cherchant à s’imposer à terme comme le leader indiscutable de la gauche sociale-libérale – comme Nicolas Sarkozy avait su devenir celui de la droite décomplexée – le Premier ministre brouille trop souvent à lui seul la cohésion générale à gauche et entre dans une logique de rupture avec son propre camp.

Désavoué par une partie de sa majorité lors du vote du pacte de stabilité à l’Assemblée nationale Manuel Valls accroît les tensions au sein du PS et agace jusque dans le gouvernement.

Lors du premier conseil des ministres, le vendredi 4 avril, le Premier ministre avertit : « Dans nos démocraties modernes, la communication n’est pas un vain mot. Elle est le véhicule de l’action, de la réforme au service de l’intérêt général. L’action politique doit donc être conduite dans une parfaite intégration des contraintes de la communication. À l’heure des chaînes d’information continue et des réseaux sociaux, maîtriser le message adressé aux Français demande le plus grand professionnalisme. Les ministres y veilleront, et il m’appartiendra de coordonner et de valider la communication gouvernementale. » La phrase est lancée. « Maîtriser le message adressé aux Français. » Et pour maîtriser ce message, rien de tel qu’un bon communicant.

Un ministre de l’intérieur qui cultive la polémique

Résumons la manœuvre. Un bon communicant occupe le terrain. Au poste de ministre de l’Intérieur, Valls est sur tous les fronts quant aux questions lancinantes : campements de Roms, port du voile, immigration. Il va même jusqu’à organiser son propre show du 14 juillet en Camargue, pour se montrer plus royaliste que le Roi, la veille du défilé et du traditionnel entretien du chef de l’État. Libération titrait même : « En Camargue, ce n’est pas un ministre de l’Intérieur qui a parlé. Mais un futur Premier ministre. Au moins. »

En s’engageant par ailleurs dans la retentissante affaire Dieudonné, Manuel Valls nous offre un show politico-médiatique de premier plan ; un combat largement relayé par les médias, faisant danvatage de publicité que de tort à l’humoriste. Mais au fond, on s’en fout du moment que le moulin à vent fonctionne...

Manuel Valls veille sur sa courbe de popularité, comme Harpagon sur sa cassette. Son capital auprès des Français grandit, en jouant les gammes traditionnelles de l’autorité républicaine. Les discours à connotation sécuritaire sont accueillis comme un soulagement dans une société minée par un sentiment d’urgence face à la crise. L’ancien ministre de l’Intérieur caracole laisse pourtant derrière lui, des chiffres peu reluisants.

« Un homme de communication mais pas un homme de résultat » lance Jean-François Copé. « Maintenant qu’on est en train de voir les résultats de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, que ce soit l’explosion des cambriolages : +27%, la baisse des reconduites à la frontière : -25% ou l’augmentation de 50% des régularisations, je voudrais être certain que lorsqu’on sonde les Français, ils ont bien ces éléments en tête », poursuit le président de l’UMP. Malgré tout ce qu’il a à dire sur le patron de l’UMP, on ne peut que se ranger à son analyse concernant le locataire de Matignon.

Manuel Valls manie avec art son image. Mais cette image, qui fait partie de l’art politique, ne remplacera jamais les actes du gouvernement. En cherchant à prendre l’exact contre-pied de son prédécesseur, l’ultramédiatique Premier ministre offre certes un contraste net avec la période précédente, mais cette stratégie de communication est-elle gagnante à terme ? Peut-être pour lui, mais certainement pas pour la France.


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • ahtupic ahtupic 3 mai 2014 12:54

    Un guignol qui n’a jamais bossé et qui est venu bouffer le pain des français. Pro-palestinien, pro-israëlien, etc ... suivant les circonstances : un parfait politicard arriviste et opportuniste, nostalgique de l’époque du franquisme....


    • kane85 kane85 3 mai 2014 13:41

      Allez ! Un petit passage de la bible pour le sieur Valls... Il devrait pouvoir comprendre après sa petite escapade à Rome !...

      Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, et qui, au dedans, sont pleins d’ossements de morts et de toute espèce d’impuretés. (Matthieu 23-27)


      • kane85 kane85 3 mai 2014 13:58

        la suite :

        Vous de même, au dehors, vous paraissez justes aux hommes, mais, au dedans, vous êtes pleins d’hypocrisie et d’iniquité. (Matthieu 23-28)

        ... Ce livre est fantastique de vérité !!! smiley


      • CASS. CASS. 5 mai 2014 13:54

        n’empêche de l’église de rome s’abstient bien de rappeler que les kazars .... PAR EX ; furent PHARISAÏSES prosélytes à partir du 8éme siécle de notre ére par un certain flavius joseph qui avait baptisé ça judaïsme et que le terme jew inventé par les windsordiens colonialistes angles saxons (vers 1776) fut ajouté à la bible maintes et maintes foi trafiquées et ce dès le départ, bafouant ainsi le premier monothéisme à vocation universelle qui émanait de l’empire perse , soit le premier empire à vocation universelle


      • leypanou 3 mai 2014 17:17

        « Son capital auprès des Français grandit » : quelqu’un qui a fait moins de 6% lors des primaires PS et qui a une bonne cote de popularité actuellement selon les éditocrates , et vous croyez à la cote de popularité bidon ?

        Qu’il puisse être apprécié par une partie de la droite, peut-être mais la droite préfèrera toujours quelqu’un du sérail au lieu de lui.


        • zygzornifle zygzornifle 4 mai 2014 08:32

          Valls est une excroissance du CRIF installé confortablement à un poste clé du gouvernement .....


          • CASS. CASS. 5 mai 2014 15:32

            ces ump et cie sont tous des excroissances du crijf des rothschildiens, des windsordiens..... (madin kazars ... PHARISaïsés et très prosélytes à partir du 8émé siécle de notre ére grands potes de certains jésuites et des évêques et papes de rome )


          • zygzornifle zygzornifle 4 mai 2014 08:34

            « maîtriser le message adressé aux Français »..... Tait toi bosse ou chôme mais n’oublie pas de voter Fauxcialiste et surtout pas de quenelle ni de visionnage de Dieudonné sur Youtube....


            • claude-michel claude-michel 4 mai 2014 11:41

              La voix de son « mètre »....en somme.. ?


              • Akerios 4 mai 2014 18:30

                « 

                Manuel Valls : Premier ministre »

                ............................................

                Juste un air de violon, quelques tours de passe passe , sécurité...confiance..confiance...sécurité...confiance........c’est le boa Kaa ............ cet homme n’est rien qu’un beau parleur pour endormir les mécontents

                http://www.dailymotion.com/video/x6z8p7_le-livre-de-la-jungle-kaa-aie-confi_shortfilms

                Il est le play boy du PS , le défenseur de la finance et des banques et leurs profits honteux , il est mandaté pour casser le marché du travail !

                L’argent donné au grandes entreprises est utilisé pour les aider a délocaliser !

                Un travailleur polonais ou roumain c’est plus rentable grace a l’ UE !

                L’emploi le PS s’en moque et les délocalisations fleurissent !!!

                C’est F. Hollande qui la placé pour continuer sa politique libérale.

                La politique libérale s’accentue..........l’ancien premier ministre était trop « mou »...............la casse du social va pouvoir s’accélérer .

                Le message des cantonales a été bien compris et celui des élections prochaines va le confirmer ..................

                Le traitre ne changera pas de CAP maintenant qu’il est démasqué............et ...le PS devras payer le prix de la trahison... !



                • njama njama 5 mai 2014 11:20

                  maîtriser la communication, il n’attend pas !

                  (paraît-il) déjà 64 % des français satisfaits de Valls comme Premier ministre !

                  Il suffisait sûrement de commander un sondage, le cas ne serait pas très original, dans cette nouvelle ère de communication, son prédécesseur l’avait compris bien avant lui :

                   Sous la présidence de Nicolas Sarkozy, l’Élysée a commandé plus de 300 sondages pour près de 9,4 millions d’euros, selon le militant écologiste grenoblois Raymond Avrillier, qui en a obtenu les factures après un recours en justice.
                  http://leplus.nouvelobs.com/contribution/559315-9-4-millions-debourses-en-sondages-par-elysee-sarkozy-et-l-ivresse-des-etudes.html

                  Manuel Valls vient à peine commencer à bosser (et encore, il s’est offert une petite escapade à Rome aux frais du contribuable et en faisant une belle entorse à la laïcité) et, ... déjà 64 % de satisfaits comme par miracle !


                  • canard54 canard54 5 mai 2014 12:27

                    Tout dans la gueule ce Valls c’ est tout ce qu’il est capable,on a vu en tant que ministre de l’intérieur du vent à tire-larigo,éventail espagnole


                    • CASS. CASS. 5 mai 2014 14:05

                      ahah valls et son copain english néo nazis fascho windsordiens sionard bhl et ses potes néo nazis fascho sionards ukrainiens rothschildiens etc etc tout un programme


                      • mortelune mortelune 5 mai 2014 14:17

                        Valls est très très mauvais en toutes choses mais une grande partie de la population l’est encore plus.


                        • paulau 5 mai 2014 16:15

                          Il paraît qu’il est conseillé de lire d’Emmanuel Ratier, « Le Vrai Visage de Manuel Valls ».


                          • InternetDev InternetDev 17 mai 2014 13:41

                            Surtout Gourous des BOBARDS.

                            En 2012, lorsqu’Hollande l’a fait roi en le nommant chef de sa communication, Manuel Valls était invité par L. Ruquier sur ONPC.
                            Au bout d’une heure de blablah floue, Patrick Bruel (plutôt pour Hollande comme il l’eu dit dans l’émission) arrêta la longue scène de slogans de Manuel Valls qui faisait face à 2 journalistes muets.

                            Bruel et Magimel : « Aux question qu’on te pose, tu ne réponds pas ».
                            http://blogs.mediapart.fr/blog/internetdev/050513/quand-les-stars-ont-un-cerveau-elles-derangent-les-plans-de-com-de-certain-journalistes-inbededs

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès