Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Marine Le Pen à 14% en 2012 ?

Marine Le Pen à 14% en 2012 ?

Un sondage de l’IFOP décrit une tendance à la croissance pour l’électorat du Front national. Mais finalement, l’électorat resterait très stable, malgré les grèves, malgré l’impopularité de Nicolas Sarkozy et malgré la démagogie sécuritaire. Pour l’instant, aucune personnalité ne parviendrait à inquiéter sérieusement le monopole bipolaire UMP/PS.

Dans un sondage publié par l’IFOP le 21 octobre 2010 pour "La Lettre de l’opinion" concernant un échantillon de 930 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatives de la population française âgée de plus de 18 ans et interrogées du 12 au 14 octobre 2010 (à télécharger à ce lien), on peut avoir un petite idée des intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle de 2012.

Je dis "une petite idée" puisque l’institut de sondages insiste bien sur ces résultats qui « doivent être interprétés comme une indication significative de l’état des rapports de force actuels dans la perspective du prochain scrutin présidentiel. En aucun cas, il ne constituent un élément prédictif des résultats le jour du vote. » (On n’est jamais trop prudent, depuis 2002).


Pas de grande surprise

Le questionnaire n’est pas à choix multiples, à savoir qu’il n’y a qu’un seul "jeu" de candidats malgré les grandes incertitudes qui règnent non seulement sur l’identité du candidat (ou candidate) socialiste mais également sur la présence de certaines personnalités dans la compétition.

Globalement, les résultats montrent finalement une grande stabilité de l’électorat.

Les résultats de ce sondage sont Nicolas Sarkozy à 26%, Martine Aubry à 25% (l’écart entre eux se resserre de 2%), Marine Le Pen grimpe à 14%, François Bayrou descend à 8,5% et ensuite, une série de personnalités stagnent : Éva Joly à 7% (Cécile Duflot faisait 5%), Dominique de Villepin aussi à 7%, Jean-Luc Mélenchon à 5% et Olivier Besancenot à 5%.

Le choix de considérer Martine Aubry comme candidate est évidemment arbitraire mais reste légitime, à défaut d’autres informations, puisqu’elle est la première secrétaire du PS.


La marque Le Pen, un réel danger ?

Bien sûr, l’élément principal de ce sondage est que Marine Le Pen se rapproche du score réalisé par son père au premier tour de 2002. Et pourtant, si une remontée du Front national paraît acquise depuis les dernières élections régionales, notamment par la manipulation avec imprudence de mesures destinées à plaire à cet électorat, et si cette remontée pourrait être renforcée une fois la succession de Jean-Marie Le Pen définitivement acquise (en janvier 2011), il en ressort cependant que la configuration du 21 avril 2002 n’est pas du tout envisageable dans l’état actuel des rapports de force.

Certes, Marine Le Pen pourrait grimper même au-delà de 14% évidemment, mais il lui faudrait tout de même beaucoup de talent pour dépasser les deux principaux partis gouvernementaux dans la course au second tour puisqu’elle n’aurait pour l’instant que la moitié de ce seuil (au contraire de 2002 où Lionel Jospin avait chuté lui aussi à 16%).


Stabilité pour les deux principaux partis

Le score du PS n’est pas excessivement haut et ne semble pas profiter du mouvement social contre la réforme des retraites commencé dans la rue le 7 septembre 2010. Il n’a finalement que le niveau de la candidate Ségolène Royal au premier tour d’avril 2007.

De même, le socle de Nicolas Sarkozy paraît encore très solide pour une personnalité qui a atteint les sommets de l’impopularité. Cette base ne serait pas sans conséquence sur l’issue du premier tour : en cas de syndrome du 21 avril 2002, Nicolas Sarkozy paraît nettement mieux placé que le candidat socialiste (inconnu encore) pour franchir la qualification au second tour.

Si en plus, on se rappelle que Dominique de Villepin n’avait pas été candidat en 2007, le total dans le sondage des intentions recueillies par les deux candidatures (Sarkozy et De Villepin) est sensiblement égal au résultat du candidat Nicolas Sarkozy du premier tour d’avril 2007. Stabilité donc.


Bayrou pâlit mais personne ne le remplace

La vraie érosion provient de l’électorat centriste, par définition mouvant, où François Bayrou semblerait ne plus être en mesure de renouveler son beau score du premier tour de 2007. Certes, avec 8,5%, il reste toujours au niveau de l’électorat UDF traditionnel (score de la liste Veil en juin 1989) malgré l’effondrement à 4% aux élections régionales de mars 2010 dans un scrutin qui lui était pourtant favorable.

Les pourcents perdus par François Bayrou semblent globalement profiter de façon assez confuse à Marine Le Pen, Éva Joly et Jean-Luc Mélenchon.

Jean-Luc Mélenchon paraît d’ailleurs le meilleur candidat pour le Parti communiste français car il a réussi une percée médiatique qui, bien que populiste, lui attribue une authenticité politique proportionnelle à sa liberté de ton (et de langage).

Inversement, Éva Joly ne semble pas du tout avoir convaincu de l’intérêt de sa démarche. Au contraire, espoir d’une éventuelle troisième place (ce serait difficile ici de parler du "troisième homme"), Éva Joly serait même moins crédible que François Bayrou dans un scrutin qui nécessite d’avoir déjà gouverné pour montrer une certaine stature.

Enfin, Nicolas Dupont-Aignan, s’il parvenait à recueillir les cinq cents parrainages, ne serait pas en mesure non plus de percer avec seulement 1,5% d’intentions de vote.


L’influence des femmes

Si on regarde avec un peu plus de détail les résultats de ce sondage, on notera avec surprise quelques fortes différences avec les sexes. Jean-Luc Mélenchon, par exemple, serait surtout un candidat pour les hommes (7% contre 3% des femmes), ce qui peut s’envisager, la manière de communiquer étant fondée essentiellement sur l’invective et la "grande gueule". L’autre grande tendance est que la candidature de Martine Aubry plairait aux femmes : 29% contre 21% des hommes. Cela paraît être la première fois qu’une candidature de femme politique plaît autant aux femmes. Les autres candidats n’ont pas de distinction très flagrantes entre les deux sexes.


L’influence des générations

Concernant les différences avec les générations, seule Marine Le Pen a une sectorisation très particulière : elle ne convaincrait ni les très jeunes (moins de 25 ans) ni les personnes âgées (plus de 65 ans) avec respectivement 7% et 6% d’intentions de vote mais en revanche, elle réussirait à rassembler les tranches d’âge de personnes qui sont les plus fragiles sur le marché de l’emploi. Ainsi, elle récolterait 26% pour les 25 à 34 ans et 20% pour les 50 à 64 ans.

Marine Le Pen convaincrait également mieux les ouvriers que les retraités avec 28%, ce qui continuerait de placer le FN comme le premier parti ouvrier de France.


Taux de fidélité avec 2007

Des électeurs des quatre principaux candidats de l’élection présidentielle d’avril 2007 (Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal, François Bayrou, Jean-Marie Le Pen), seuls ceux de François Bayrou sont en complète déshérence, car seulement un tiers d’entre eux continueraient à faire confiance à Bayrou alors que les autres se répartiraient à peu près également (autour d’un dixième) sur les candidatures de Martine Aubry, Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin et Éva Joly. Ces résultats montrent à l’évidence le caractère très volatile des presque sept millions d’électeurs de François Bayrou en avril 2007. Tandis que les électeurs des trois autres candidats se reporteraient fidèlement, pour les trois quarts d’entre eux, aux candidats du même parti qu’en 2007.


Conclusions provisoires

Les résultats de l’enquête réalisée en octobre 2010 par l’IFOP peuvent donc cacher des conclusions qui paraissent intéressantes.

D’une part, l’électorat resterait très fidèle et très stable, à l’exception notable de l’électorat de François Bayrou. Malgré sa grande impopularité, Nicolas Sarkozy jouirait d’une base électorale similaire à celle de 2007.

D’autre part, la montée mesurable de Marine Le Pen n’entraînerait probablement pas le remake d’un 21 avril 2002 pour la bonne raison que l’électorat du PS et de l’UMP serait beaucoup massif qu’en 2002.

Enfin, aucun candidat supposé "nouvel espoir" pour 2012 n’aurait pour l’instant convaincu l’opinion publique : ni Dominique de Villepin, ni Éva Joly, ni Jean-Luc Mélenchon, ni Nicolas Dupont-Aignan.

Quant à la bataille à l’intérieur du PS, Martine Aubry pourrait se prévaloir d’avoir d’une part rassemblé l’électorat socialiste, et d’autre part, d’être assurée, elle aussi, d’une solide base de crédibilité (qui avait fait défaut à Ségolène Royal).


Ce n’est qu’un sondage

Bien entendu, l’étude aurait été plus intéressante en imaginant le même questionnaire tout en remplaçant Martine Aubry par Dominique Strauss-Kahn ou Ségolène Royal, et surtout, en proposant des hypothèses de second tour : Sarkozy/Aubry, Sarkozy/Strauss-Kahn et Sarkozy/Royal où l’impopularité de Nicolas Sarkozy pourrait être mieux mesurée.

Ces trois hypothèses de second tour paraissent être les seules actuellement possibles même si l’identité du candidat de l’UMP pourrait créer la surprise. Philippe Cohen de "Marianne" imagine même dans un article le 3 novembre 2010 ceci : « Sans conviction profonde, le Président reste avant tout un joueur. Qui ne déteste rien de plus que de perdre. L’abattoir, ce n’est pas pour lui. S’il n’y croit pas suffisamment, il renoncera. ».

Il ne reste même pas dix-huit mois avant le premier tour de l’élection présidentielle de 2012. L’opinion publique commence à se "solidifier". À la même période pour 2007, c’était il y a cinq ans, en pleine crise des "banlieues" (novembre 2005). Le duel Sarkozy/Royal était déjà bien avancé dans les esprits mais personne n’avait pensé à la percée spectaculaire de François Bayrou.

Tout reste donc possible pour 2012.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (5 novembre 2010)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :

Le sondage IFOP à télécharger.
Programme du Front national.



 

Documents joints à cet article

Marine Le Pen à 14% en 2012 ?

Moyenne des avis sur cet article :  2.29/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

150 réactions à cet article    


  • morice morice 5 novembre 2010 10:06

    ça fait bander Sylvain, la Jorgisation de la politique française....


    • bakounine 5 novembre 2010 10:16

      Comme d’hab les petits facho sont entre 10 et 15% ; en gros, on peut dire que cet electorat n’evolue pas !! c’est vrai que la connerie à ses limites et heureusement en France une tres forte majorité des gens pensent.
      vivement une bonne canicule, une tres longue, ca devrait refaire passer le FHAine en dessous des 5% !! :)


      • jako jako 5 novembre 2010 10:20

         :) bakounine, et l’ump à 8% smiley


      • djanel Le viking- djanel Le viking- 5 novembre 2010 15:53


        vivement une bonne canicule, une très longue, ça devrait refaire passer le FHAine en dessous des 5%  !! :)

        <<<<<<<<<<<

        excellent


      • Polemikvictor Polemikvictor 5 novembre 2010 10:39

         

        En Europe et aux USA l’extrême droite monte en puissance. J’y vois 3 grandes raisons :

         

        L’opposition systématique des parti d’opposition à toutes les mesures que prends le pouvoir en place : expliquer en permanence que l’autre ne prends que des mesures idiotes, renforce dans l’électorat le sentiment « tous des cons ».

         

        La trivialisation de l’information et son biaisage pour faire du sensationnel : même résultat, l’événement le plus médiatisé de ces dernières semaine est le lapsus de Rachida Dati, c’est marrant mais l’information politique mérite mieux que cela .

         

        Le refus d’accepter qu’un résultat demande du temps, cela impose la mise en œuvre exclusive de solutions palliatives du type : la sécurité dans les banlieues ce n’est qu’un problème de CRS.

         

        La recherche systématique de coupables plutôt que la recherche de solutions : coupable implique punition, c’est le domaine de la loi et l’ordre.

         

        Ce sentiment d’être aux mains d’une classe politique exclusivement constituée d’incapables corrompus est depuis toujours le berceau dans lequel se développe l’extrême droite.

        On le verra aux prochaines présidentielles, les mêmes causes auront les mêmes effets.


        • morice morice 5 novembre 2010 11:09

          En Europe et aux USA l’extrême droite monte en puissance. J’y vois 1 grande raison :


          la crise économique : 1929 conduit à 1933. Pas chercher plus loin.

        • hans 5 novembre 2010 18:09

          Martina MDr tu me files un petit coup de schlag ?
          T’es sexy en latex smiley
          Bon abolir le démocratie c’est déja fait depuis bien longtemps...


        • appoline appoline 7 novembre 2010 19:59

          Il faut bien les laisser rêver.


        • Yvance77 5 novembre 2010 10:40

          Salut,

          Méfiance, méfiance...

          Aucun programme n’est encore sorti. Vous mentionnez Eva Joly et d’autres et on ne sait point encore s’ils seront ou pas candidat.

          Quid des alliances ou des tickets ?

          Pipole 1er à 25% c’est drôle j’y crois pas surtout si De Villepin se lance.

          Ségolène reste la plus populaire à gauche auprès de la base militante et sympathisante du P.S., bien plus qu’Aubry il me semble.

          Et Marine, s’il est emballe cela dans du papier glacé, elle va faire mal (un second tour ?)

          Donc pour l’instant c’est assez vide... on commencera à y voir clair à l’été 2011

          A peluche


          • kemilein 5 novembre 2010 13:34

            aubry a une têe de frankenstein rien que ça, ça le fait clairement pas.

            "Enfin, aucun candidat supposé « nouvel espoir » pour 2012 n’aurait pour l’instant convaincu l’opinion publique : ni Dominique de Villepin, ni Éva Joly, ni Jean-Luc Mélenchon, ni Nicolas Dupont-Aignan."

            alors là je dis : rien d’étonnant !
            y’a qua juste regarder leur intervention, minoritaire et marginalisé, elles sont biaisé par des journaleux incompétents et partial.

            je vous le dis, si certaine personne n’arrive pas à percer pour véritablement changer toute cette merde... on court droit vers une 3ieme Guerre Mondiale peut être même avec une Guerre Civile. Le libéralisme va nous tuer...


          • Julien Julien 5 novembre 2010 13:48

            @Kemilein


            Tout à fait d’accord.
            Ce qui se passe, c’est que les gens n’ont pas le temps ou ne prennent pas le temps de s’intéresser à la politique : du coup ils votent UMP ou PS sans réfléchir, sans regarder les idées.
            C’était mon cas quand je n’avais pas le temps.
            Aujourd’hui, quand je vois qu’en Bolivie ils passent à la retraite de 65 à 58 ans, j’ai envie de voter Mélenchon. Mais il ne sera pas élu.
            Tout cela est entretenu par les journalistes, qui passent actuellement leur temps sur le « remaniement ministériel », annoncé depuis des mois.


          • kemilein 5 novembre 2010 14:26

            y’a plus qu’a prier pour une campagne présidentielle de haut niveau des partis minoritaire...

            il faut que le PS soit enfin catalogué a DROITE
            il faut que l’UMP soit enfin condamné de crime contre l’humanité / haute trahison

            le libéralisme tu des millions de gens chaque année (la concurrence libre et déloyale de l’alimentaire > hausse des prix des denrées alimentaires de 50% pour les pays pauvre d’affrique)
            l’usurpation/spoliation de la souveraineté nationale captive d’une oligarchie supranationale européiste/péenne.

            haute trahison et crime contre l’humanité


          • glopy1 5 novembre 2010 10:46

            si les candidatures a droite et a gauche se multiplient, on risque fort d’avoir un 2 eme tour, le pen « machin chose »..

            je serais curieux de voir un 2 eme tour Royal, le pen... et je suis d’ores et déjà sur qu’on aurait pas du 85/15 ... mais du 70/30...

            ce serait utile a tous ses partis qui se balancent la responsabilité de la montée du FN


            • appoline appoline 7 novembre 2010 20:03

              Au vu des incompétences notoires de gauche et de droite et surtout au regard des manoeuvres frauduleuses des uns et des autres, l’extrême droite ne pourra pas faire plus de mal qu’il en a déjà été fait. Miterrand, Chirac et Sarko ont mis à bas les finances de l’état, alors autant essayer autre chose, non ?


            • wesson wesson 5 novembre 2010 11:08

              Bonjour l’auteur,
              ben oui Mme Le Pen peut se retrouver à 14%, voire même un peu plus, mais finalement, c’est bien ce que vous voulez non ?

              C’est bien Benjamin Lancar, représentant de la jeunesse UMP, qui admire le bilan de Pierre Laval. C’est bien Brice Hortefeux, ministre , qui est condamné pour fait de racisme et mets en place avec la complicité d’Eric Besson des directives visant une catégorie de population et contrevenant à la règle Européenne.

              Je vous l’ai écrit plusieurs fois, votre parti et les personnes que vous soutenez ont mis en place le programme du front national. Alors ne venez pas vous étonner que les électeurs réclament l’original, et pas la copie.

              Et dites-moi, Rakotoarison, c’est pas très Français ça. Et votre photo, votre sourire ne traduirait-il pas des tendances à la barbarie, inhérente aux gens de votre espèce .... Allez, on expulse !

              Ca vous scandalise cette sortie ? Et pourtant c’est vers cela que la politique de votre gouvernement va nous amener. Prenez-en conscience, comme l’auvergnat d’hortefeux a fini par faire.


              • non666 non666 5 novembre 2010 12:40

                En vérité, wesson, l’UMP n’a pas mis en place le programme du FN.
                Par cointre, ce qui est juste, c’est qu’il a fait des déclarations hyper-médiatisées suggerant que ses principaux leader « en etaient ».
                Grace a quelques idiots utiles « de gauche » validant l’equation UMP = FN, les think tanks de l’UMp esperent bien recuperer a nouveau l’electorat FN, mais aussi l’electorat villieriste, gaulliste, chevenementiste....

                C’est assez bien joué, je dois dire.
                De toute façon, si cela ne marche pas, les groupes médias seront OBLIGE de jouer « l’alternance » en « tuant » sarko comme ils avaient tué Chirac entre 2002 et 2007.
                Tout va se jouer dans les 11 prochains mois.
                Si il arrive a faire reemerger Sarkozy, ils lui laisseront sa chance, mais si il est clair qu’il va à l’echec, ils miseront tout sur le candidat qui sert le mieux leurs interets dans le camps d’en face  : Royal ou Aubry ou DSK.

                La finale qu’ils ne peuvent se permettre c’est la finale « droite-gauche » avec Marine au second tour....
                Le coup du vote « republicain » cela marche une fois , pas deux.
                Entre les corleones de l’Epad et les mafiosi de la Nievres, les electeurs ne se feront plus avoir.

                Ceci dit les stratégies de distraction font fonctionner a plein dans les mois qui viennent .
                Les felations de rachida, les explications a des « cons » de Morin vont se multiplier pour ne pas parler DU sujet principal :
                Le viol des intentions des français clairement exprimé dans le referendum de 2005.
                Le boomerang revient toujours dans la tronche des mauvais lanceurs.


              • Triarii Triarii 5 novembre 2010 16:39

                Attention en mettant en lien le programme du FN, car si des gens viennent à le lire, ils voteront probablement pour lui (elle) smiley


                Bonne idée, d’ailleurs. Lisez le. Même si je ne suis pas raccord avec 10% du contenu, il en reste 90%. 
                (encore faut il qu’il respectent leurs promesses, ce que n’a jamais fait aucun parti politique de la Ve, sauf le PS pendant 6 mois en 81 ?)

                Signé : un ancien sympathisant de la gauche du PS, fils de coco cgt, petit fils de mineur et de paysan, obligé d’aller voir ailleurs des programmes qui défendent les mêmes idées que Marchais défendait il y a 40 ans...

                Le vent tourne...

              • ffi ffi 6 novembre 2010 00:17

                @triarii,
                marrant, j’ai un peu le même parcours que vous. Je n’arrive pas à comprendre comment la gauche peut négliger à ce point le pb de la souveraineté du pays, ni comment elle ne voit pas que c’est bien là la raison de la perte des acquis sociaux.

                Le vent tourne. Mais il faut qu’il tourne vite. Notre pays n’est pas à vendre.


              • lagabe 6 novembre 2010 13:20

                bonjour

                reprend une carte électorale , il y a 30 ans , tu apercevras que la ou on vote FN , on votait PC
                je vois pas pourquoi le FN serait proscrit et pas le PC


              • appoline appoline 7 novembre 2010 20:11

                Il y a pourtant de lourdes décisions à prendre et ce, rapidement. Mais rien ne se fera par lâcheté. Nous arriverons bientôt à un point de non retour. Il peut être encore doux de ne rien vouloir regarder en face ; pas besoin de grande analyse pour comprendre qu’un tout petit grain de sable dans le rouage et tout se casse la gueule, ni plus ni moins.


              • appoline appoline 7 novembre 2010 20:20

                Non très cher,


                La gauche n’aura pas le beau rôle, jouer avec Aubry et Royale qui n’ont pas plus de crédibilité l’une que l’autre, les gazelles n’ayant pour tout programme : la critique de la droite. Quant à notre Dominique national, laissera t-il tomber la direction du FMI au risque de prendre un râteau magistral ? Pas sûr, à moins qu’il nous tape un bel infarctus dû à une surdose de viagra.

              • Canine Canine 5 novembre 2010 11:36

                La question, c’est est-ce que l’UMP fera moins.


                • Chris du Fier Chris du Fier 5 novembre 2010 11:42

                  Sylvain Rako se prend pour madame Soleil. Comme certains intervenants, il prend ses rêves pour des réalités. Lorsque l’ on se réfère aux ’citations’ de Simone Weil dont on ne sait si il retient la S.W. rouge ou celle qui retourna à la religion après la guerre, on ne peut conclure qu’ à la confusion et des genres et des réflexions philosophiques et politiciennes.

                  Ceci dit, je ne vois pas comment une Marine Le Pen serait en mesure d’ inquiéter en quoi que ce soit la majorité présidentielle actuelle. Elle ne serait pas autant invitée sur tous les plateaux de télés et dans les studios de radio si c’ était le cas. Bien au contraire.

                  Quant à croire que cette politicienne pourrait ravir des places aux éléphantes .. du PS, restons sérieux s’ il vous plaît. Tout au plus à d’ ex communistes déçus par la sociale ou quelques brebis égarées du NPA dont certains membres ont rejoint le FN depuis peu !...

                  Fin Janvier aprés le choix déjà bien organisé des adhérents frontistes pour la présidence du FN, soit c’est Marine le Pen qui est choisie et le FN explose, soit Bruno Gollnish et alors là, il y aura reconfiguration totale de la droite nationaliste et patriote qui ratissera large jusqu’ au coeur même de l’ UMP sout une autre appellation....

                  Dans les deux cas de figures le FN est moribond et n’ existera plus en tant que tel en 2012.

                  Quand à Gnangnan, je serai surpris qu’ il obtienne ses 500 signatures. Il agace trop d’ élus !!!!

                   

                   

                   

                   


                  • Voltaire Voltaire 5 novembre 2010 11:48

                    Beaucoup d’hypothèses très hasardeuses dans cet article. Les sondages à 18 mois d’uen élection présidentelle sont tellement éloignés de la réalité qu’il vaut mieux éviter d’en tirer des conclusions.

                    Seul le titre mérite en revanche commentaire : traditionnellement, une crise économique accompagnée d’un fort taux de chômage bénéficie toujours au vote protestataire. Retrouver Le Pen à 15%, et l’extrême gauche vers 10% n’a donc rien d’extraordinaire, c’est une constante depusi de nombreuses années. Comme on peut aussi s’attendre à un taux d’abstention plus élevé en 2012 qu’en 2007, et que les abstentionistes ne seront pas nécessairement les plus extrêmistes, on peut penser que mécaniquement cela bénéficiera à ces partis.

                    Pour le reste... il me semble audacieux de reporter l’intégralité des intentions de vote éventuelles de Villepin vers Sarkozy ou de parler du vote Bayrou ou centriste actuellement. Trop d’impondérables brouillent l’analyse.


                    • non666 non666 5 novembre 2010 11:57

                      « D’une part, l’électorat resterait très fidèle et très stable, à l’exception notable de l’électorat de François Bayrou. Malgré sa grande impopularité, Nicolas Sarkozy jouirait d’une base électorale similaire à celle de 2007. »

                      Tres fidèle et tres stable, ben tiens...
                      Vu qu’au maximum, malgrès le fait que TOUS les instituts de sondages appartiennent TOUS aux meme groupes que ceux qui controlent les médias strictement « downloadables », sarkozy est au plus a 29% d’opinion encore favorable, la « stabilité de son electorat me parait bien comproomise.
                      Vu qu’il a menti a TOUTES les droites, sur TOUS les sujets , qu’il nous a vassalisé dans l’OTAN, humilié dans l’alienation du TCE CONTRE la volonté du peuple, on se demande bien qui pourrait encore le suivre, en fait.
                      Un miracle economique ?
                      Personne n’y croit.

                      Quand au PS, idem bouricot.
                      Il n’a toujours pas de programme vraiment diffrent de celui de l’UMP.
                      Il ne s’est toujours pas defini clairement (parti marxiste reformiste ou transformation en parti social democrate ?) devant ses electeurs.
                      La trahison et l’ambiguité entretenu entre ces deux positions contradictoire ne peuvent plus etyre entretenu indefiniment.
                      La seule chose qu’il a est la »reputation« et la »marque«  commerciale de parti »socialiste« , mais qui y croit encore ?
                      Entre une Royal ouvertement Blairiste et des Fabius et DSK ouvertement liberaux quand ils sont aux affaires , il va etre difficile de garder tres longtemps l’etiquette de parti »socialiste« .
                      Le succès relatif de bayrou, des verts et de la nouvelle gauche radicale s’explique aisément : leur enveloppe correspond au premier vendu, chez eux, au moins...


                       »D’autre part, la montée mesurable de Marine Le Pen n’entraînerait probablement pas le remake d’un 21 avril 2002 pour la bonne raison que l’électorat du PS et de l’UMP serait beaucoup massif qu’en 2002.« 

                      La il va falloir expliquer comment vous pouvez etre sur de la participation .
                      Une boule de cristal modele 2.0 ?
                      Et cette participation serait bien sur uniquement benefique pour les deux mafias qui se partagent le pouvoir depuis 30 ans , c’est ça ?
                      Saviez vous qu’en 2002 , plus d’un tiers des electeurs de lepen du premier tour n’ont pas confirmé au second ?
                      Saviez vous qu’il a fait quand meme le meme score au deuxieme tour ? (en voix)
                      Saviez vous que cela signifie qu’il a engrangé plus de la moitié de la mobilisation de l’entre deux tours ?

                      Avec le nombre de gens qui ont le doigt sur la detente, je ne miserais pas un kopeck sur la candidate socialiste pour une finale Lepen / Aubry, au hasard.
                      Quand a DSK/ Lepen : un regal !
                      Le candidat d’israel et des etats unis contre une française »de souche«  ?
                      On s’est fait baisé une fois avec l’austro-hongrois, je ne crois pas qu’il y aurait beaucoup de gens pour recidiver avec des agents de puissances etrangères.

                       Il ne leur reste qu’une solution : les 500 signatures et la pression sur les »petits maires" pour qu’elle ne puisse pas etre candidate.

                      C’est la que va commencer la guerre civile.

                      miam, miam






                      • lagabe 6 novembre 2010 08:57

                        une question , sarko a menti sur quel sujet , il a été élu pour 5 ans voila
                        Donc comme je l’ai dit sur plusieurs sujets , c’est pas la chienlit de la rue qui gouverne


                      • appoline appoline 7 novembre 2010 20:26

                        @ Non,

                        J’imagine aisément la foire d’empoigne pré-électorale, ça va être quelque chose. Il est probable à voir même certain qu’il y aura pression sur les petits maires, mais beaucoup n’ont que d’étiquette que le nom donc, cela devrait passer. Guerre civile ? Pas impossible du tout car nous avons beau retourner le problème dans tous les sens, je ne vois pas comment cela pourrait se terminer différemment.

                      • bakounine 5 novembre 2010 12:06

                        non666 nous dit : « Le candidat d’israel et des etats unis contre une française »de souche" ?

                        ca veut dire quoi cette phrase exactement DSK n’est pas francais ?

                        faut qd même etre complêtement à coté de ses pompes mdr pour oser ecrire de telles conneries....... ;
                        Non666 un vrai comique avec un QI de moule.


                        • COVADONGA722 COVADONGA722 5 novembre 2010 13:11

                          yep je pense qu il fait allusion à la phrase de DSK au journal la tribune juive ;
                          de mémoire « tous les jours je pense à ce que je pourrais faire pour israel »
                          il me semble évident que cette phrase interpelle certains citoyens.Personnellement elle m’interpelle comme m interpellerais une phrase IDENTIQUE finissant par usa algerie chine gabon ect......


                        • Canine Canine 5 novembre 2010 15:37

                          DSK sur France Inter  :

                          "Je considère que tout juif de la diaspora et de France doit apporter son aide à Israël. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est important que les juifs prennent des responsabilités politiques. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, à travers l’ensemble de mes actions, j’essaie d’apporter ma modeste pierre à la construction d’Israël."

                          DSK dans tribune Juive :

                          Je me lève chaque matin en me demandant comment je pourrai être utile à Israël

                          Son épouse Anne Sinclair dans Paris Match :

                          Je n’aurais pas pu épouser un non juif.

                          Rajoutons qu’il est économique de gauche tout en étant économiquement ultra libéral, le tout mâtiné d’un gout pour le libertinage avéré, je crois qu’on peut dire que si tous les juifs ne sont pas des sionistes, DSK est lui, est l’incarnation physique du sionisme. Après, qu’il ait une carte d’identité française, c’est totalement secondaire.


                        • Triarii Triarii 5 novembre 2010 16:45

                          DSK ne défend pas, et n’a jamais défendu, les intérêts de la France et des français.


                          Ceux de la finance mondialisée, des milieux d’affaires, de Wall Street et donc des Etats Unis, oui. C’est même exactement son métier actuel.


                        • non666 non666 5 novembre 2010 17:16

                          Meme pas le temps de repondre que mon contradicteur est deja assassiné....

                          Les 3 du dessus m’ont volé mon romain....
                          Comme Obelix, cela ne me plait pas trop !!
                          Donc comme dis plus haut, DSK a largement etalé son allegeance.
                          Definir les juifs comme etant des membres de la diaspora , au service d’israel signifie clairement qu’entre les interets de l’Etat qui les heberge et celui de la mère Patrie, le choix est evident, pour eux.
                          Et nous, nous devrions ne pas le comprendre, le voir ou meme l’observer ?

                          Il va falloir arreter de prendre les goyims pour des cons, jeune Padawan.




                        • mike gallantsay 7 novembre 2010 01:51

                          Ainsi donc DSK est « l’incarnation physique du sionisme » !!

                          Ah bon ?

                          Ainsi donc le « sioniste » aurait un type physique particulier ?

                          Comme c’est curieux...

                          Aurait-il, par hasard, les doigts crochus comme son nez ? Seraient-ce ces cheveux frisés et sales qui nous permettraient de le reconnaître ?

                          Devons-nous de nouveau, pour ne pas nous tromper, nous référer, aux très éminents travaux du professeur Georges Montandon qui, en son temps (1943) avait publié une brochure « pédagogique » intitulée... « Le sioniste et la France » ?... Je crois... Ou un titre assez similaire...

                          Mais peut-être, pour être sur de ne pas nous tromper, devrions-nous envisager d’imposer à ces gens-là un signe de reconnaissance qu’ils devraient arborer constamment ?

                          Qu’en pensez-vous ?

                          Mais sans doute le critère « psychologique » que ce précurseur incompris avait dégagé :

                          « Ce qui en effet caractérise psychologiquement la communauté ethnique juive et légitime l’appellation scientifique sous laquelle nous la désignons, c’est non seulement sa luxure...  » est-il suffisant puisque vous nous indiquez que DSK est : « mâtiné d’un gout pour le libertinage avéré ».

                          Puisqu’il est « avéré », alors... La preuve est faite !

                          Un peu plus bas Triari enfonce le clou : « DSK ne défend pas, et n’a jamais défendu, les intérêts de la France et des français.

                          Ceux de la finance mondialisée, des milieux d’affaires, de Wall Street et donc des Etats Unis, oui. C’est même exactement son métier actuel. »

                          Mon Dieu que le professeur Montandon avait vu juste qui poursuivait :

                          « …mais avant tout le fait que cette communauté, au lieu de servir une patrie, un pays, se met, comme une fille publique, au service de tous les pays, tout en ayant refusé pendant deux mille ans de se fondre dans la population de ces pays. »

                          Il est décidément bien regrettable que ce visionnaire qui inspira les pamphlets de Céline, en particulier L’école des cadavres, ait vu sa brillante carrière interrompue d’une rafale de mitraillette par un commando de la Résistance …. « Judéo-Bolchévique »... Comme il se doit...

                          666 tire alors la conclusion qui s’impose : « Même pas le temps de répondre que mon contradicteur est déjà assassiné... »

                          Assassiné... Oui... C’est le mot qui s’impose...


                          Petite précision : je tiens DSK pour un social libéral au service des oligarchies capitalistes, je ne voterai jamais pour lui, et je suis hostile à l’idéologie sioniste, qui est une variante attardée du colonialisme et de l’apartheid.

                          Mais de là à ré-adhérer au PPF... Il y a un pas....

                          Qu’à l’évidence vous avez franchi.


                        • JL JL 7 novembre 2010 08:44

                          Ainsi donc DSK est « l’incarnation physique du sionisme » !!... Ainsi donc le « sioniste » aurait un type physique particulier ?" (Mike Gallansay)

                          Visiblmement vous confondez les choses : dire de quelqu’un qu’il est l’incarnation du mal(isme) ne signifie pas que les mal(istes) ont un type particulier.

                          Vous pouvez remplacer malisme par tous les mots en isme et maliste par tous les mots en iste que vous voulez, la confusion sera la même.


                        • Canine Canine 7 novembre 2010 13:43

                          @ Mike Gallantsay

                          Vous devriez lire entière les gens auxquels vous répondez, ça vous éviterait d’écrire des tartines de n’importe quoi. J’ai sans doute tort de prendre le temps de vous répondre, mais tant pis.
                          Pour Montandon et d’autres, juif et sionisme ne sont qu’une chose, et une chose assez caricaturale, un mélange d’avarice, de luxure effectivement, de trahison, de complot, un truc grotesque en somme. Si l’immense majorité des juifs ne ressemblent pas le moins du monde à cette caricature, il y a en aussi une poignée, une petite poignée qui lui ressemble, et qui permettent de construire le fantasme qui nourri l’antisémitisme. DSK est un des plus beau exemple qui soit.


                        • appoline appoline 7 novembre 2010 20:28

                          @ Bakounine,


                          Il est sûr par contre que notre Dominique, baptisé au sécateur n’oeuvre pas pour le bien de la France mais pour sa patrie Israel, no problèmo.

                        • Emile Red Emile Red 5 novembre 2010 13:06

                          Au moins tu as cette seule qualité de connaître assez bien tes tares.... surtout ton niveau de QI.

                          Par chance pour toi, on pardonne aisément aux handicapés.


                        • juluch 5 novembre 2010 13:29

                          Je suis du même avis que vous....+1 !!!


                        • Emile Red Emile Red 5 novembre 2010 13:49

                          Non, tu te trompes, je n’ai rien contre ton droit de vote, toute personne sensée sait que les élections sont un piège à cons....

                          Pour ton handicap, quoi dire de plus puisque tu reconnais être handicapé du bulbe, quant à affirmer que je suis un bon démocrate, tu t’avances dangereusement.

                          La démocratie n’est qu’un pis-aller ou de vache au choix, elle ne donne que le lait qu’on trait, et celui-ci tourne vite.
                          Une mascarade à défendre, malheureusement, tant que l’espèce humains se comportera comme des porcs dans une porcherie.


                        • apopi apopi 5 novembre 2010 12:29

                           Les sondages c’est comme le Père Noël, il suffit d’y croire. Bienvenue au pays des bisounours et bon courage pour la suite.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès