Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Marine Le Pen déstabilisée par Yann Galut

Marine Le Pen déstabilisée par Yann Galut

Refusant la discussion avec Martin Schulz, l’un des poids lourds des élections européennes du 25 mai 2014, la chef du FN a finalement montré sa légèreté programmatique face à un interlocuteur méthodique et… calme.



Depuis trois ans qu’elle est préside le Front national, on ne pourra vraiment pas dire que Marine Le Pen est victime d’un ostracisme dans les grands médias nationaux. Pour preuve, ce jeudi 10 avril 2014 sur France 2 où elle était encore l’invitée principale de la très longue émission de David Pujadas "Des paroles et des actes".


La forme

Comme dans son habitude, David Pujadas est assez peu perspicace pour poser ses questions, au contraire d’un Jean-Jacques Bourdin beaucoup plus incisif. Il serait même plutôt dans le genre Michel Drucker, prêt à aider son interlocuteur en cas de panne.

Quant à elle, Marine Le Pen était toujours égale à elle-même. Toujours à parler fort, sur un ton tellement élevé qu’elle en avait perdu sa voix à la fin de l’émission. Toujours à couper ses interlocuteurs à la limite de l’impolitesse. Toujours à botter en touche, à faire diversion, à parler de l’interlocuteur au lieu de son message, à rester uniquement dans les idées générales, à surfer sur une vague plus ou moins démagogique, à ne jamais préciser ses slogans.

Après tout, c’est son droit et apparemment, ce genre de comportement semble porteur vis-à-vis d’un électorat en pleine errance. Mais il ne faudra alors pas qu’elle se chagrine des réactions qu’elle peut provoquer, comme ce constat assez ironique du journaliste Daniel Schneidermann le matin du 11 avril 2014 : « C’est boulevard Le Pen, sur France 2. Des paroles et des actes n’est pas une émission, c’est un jeu vidéo, où Super Marine, des heures durant, pulvérise les bananes, dézingue les boucliers, et gagne des vies. Bing bing bing. Écrabouillés Saint-Cricq, Lenglet, Lamassoure, et le petit nouveau, le président du club de rugby de Toulon, Mourad Boudjellal, à qui la châtelaine de Saint-Cloud balance froidement sa montre à 150 000 euros. Comme tous les jeux vidéo, tout est fait pour créer l’addiction, et ça pourrait bien ne jamais s’arrêter. ».


Des ratés dans le moteur

Pourtant, Daniel Schneidermann a dû louper la fin de l’émission, car Marine Le Pen n’a pas été au top de sa forme ce jeudi soir.

La cause ?
Yann Galut, qui a 48 ans.

Yann Galut a remplacé au pied levé le Président du Parlement Européen, Martin Schulz, candidat social-démocrate à la Présidence de la Commission Européenne, qui devait débattre avec Marine Le Pen. Cette dernière, bien trop prudente, avait préféré décliner ce type de confrontation. C’est sûr, hors de l’Hexagone, l’ancienne candidate à l’élection présidentielle n’a plus beaucoup d’assurance.

yartiMLP2014A04


Au point même d’avouer qu’elle est souvent absente du Parlement Européen. Députée européenne depuis juin 2004, de nouveau candidate le 25 mai 2014, elle a même pris le temps de justifier intellectuellement son manque d’assiduité : par son absence, elle refuse de participer aux institutions européennes qu’elle combat.

Et puis, vous comprenez, je n’ai pas le temps, je dirige un grand parti national à Paris, j’ai eu aussi une campagne présidentielle qui m’a pris du temps. Personne pour lui dire : bien, mais alors, madame, démissionnez donc de votre siège de députée européenne, ne soyez pas candidate pour une fonction que vous exécrez, que vous négligez. Encore de la cuisine politicienne, encore de l’alimentaire du portefeuille. Marine Le Pen, décidément, est loin d’être hors du système.

Mais revenons à Yann Galut.


Yann Galut

Qui est Yann Galut ? Il y aurait plusieurs manière de le présenter. Je vais le faire très succinctement. Yann Galut est député socialiste de Bourges et d’après David Pujadas, il a eu l’occasion d’aller sur ce plateau de télévision parce qu’il a dirigé un livre sorti cette année contre le FN : "Le guide anti-FN" (éd. Librio Flammarion).

yartiGalutYann00


Yann Galut n’est pas un inconnu dans le paysage politique. Très jeunes, il a milité dans les mouvements étudiants et antiracistes : à l’UNEF-ID (Union nationale des étudiants de France) en 1984 et à SOS-Racisme en 1987. Il fut permanent à la FIDL (Fédération indépendante et démocratique lycéenne) en 1988 (pourtant, il n’était plus lycéen), tout comme la future ex-ministre Delphine Batho. Il était également responsable international de SOS-Racisme aux côtés de Harlem Désir, et a intégré en 1992 le bureau national du MJS (Mouvement des jeunes socialistes), sous la direction de Benoît Hamon. Après ses études, en 1996, il est même devenu l’avocat de SOS-Racisme.

Son engagement électoral a commencé en mars 1995 avec sa participation à la liste municipale du maire sortant Jean-Claude Sandrier (PCF) battue par le député Serge Lepeltier (RPR). Mais deux ans plus tard, en juin 1997, ce fut la revanche ; il fut élu député de Bourges, battant le nouveau maire Serge Lepeltier (futur ministre), et est devenu ainsi le plus jeune député de France, à 31 ans. Avec l’échec de Lionel Jospin, il a perdu sa circonscription en juin 2002 et n’a pu la regagner qu’en juin 2012 avec l’élection du Président François Hollande.

Proche du mouvement altermondialiste ATTAC, luttant contre l’évasion fiscale au point d’enquêter sur l’exil fiscal de l’acteur Gérard Depardieu, défendant les étrangers en situation irrégulière de l’église Saint-Bernard à Paris, Yann Galut a créé au sein du PS une cellule de riposte argumentaire contre le FN sous le nom "La gauche forte".


Duel sur l’Europe

Le débat entre Marine Le Pen et Yann Galut était d’autant plus intéressant sur l’Union Européenne que tous les deux avaient voté non au référendum du 29 mai 2005.

yartiMLP2014A02


Sur la forme, Yann Galut a adopté un style très "soft", tout en douceur, aucune invective, pas de paroles déplacées, aucun haussement de voix, aucun anathème. Juste des arguments. Juste des questions. En face de lui, il n’y a eu qu’une personne qui ne répondait pas à ses questions, qui lui coupait sans cesse la parole, qui ne l’écoutait pas.

Yann Galut a attaqué Marine Le Pen sur trois sujets.

Le premier, c’est que la mise d’un place d’un protectionnisme, même différencié (en fonction de la situation de la concurrence en France), n’aiderait en aucune manière les entreprises françaises à renforcer leur compétitivité. Au contraire, elles seraient alors obligées d’acquérir leurs matières premières importées de manière bien plus coûteuse.

Le deuxième, c’est que la sortie de l’euro, sans évoquer la dette publique qui s’envolerait mécaniquement, augmenterait automatiquement le prix de l’essence d’au moins 20% et aurait un effet désastreux tant sur les ménages que sur la compétitivité des entreprises françaises.

Enfin, le troisième sujet, c’est que le FN n’a aucune position vraiment arrêtée sur la politique économique à suivre. Issu d’une doctrine ultralibérale professée par Jean-Marie Le Pen, s’étant réclamé de Ronald Reagan et ayant prôné la suppression pure et simple de l’impôt sur le revenu (il est très utile de relire les programmes des années 1980), le parti de Marine Le Pen propose aujourd’hui des mesures de droite dans le sud de la France et des mesures de gauche dans le nord de la France, en fonction de la sociologie de son électorat potentiel, montrant une évidente démagogie.

yartiMLP2014A03


À tout cela, Marine Le Pen n’a pas su répondre de manière très convaincante. Elle s’est même emmêlée les arguments qu’elle ressort habituellement, déstabilisée par le ton direct mais très calme de Yann Galut, confondant les droits de douane qu’elle voudrait réinstaurer et la sortie de l’euro qu’elle ne cesse pas de réclamer (deux choses complètement différentes).

Quand Yann Galut lui a demandé de préciser concrètement les propositions du FN, Marine Le Pen a été incapable de lui répondre, restant toujours dans le flou général, parlant de sujets périphériques comme le scrutin proportionnel. Du reste, le gouvernement de Manuel Valls reste dans le même flou artistique lorsqu’il s’agit de trouver 50 milliards d’euros d’économie.


Combattre par les arguments et pas par l’anathème contreproductif

Je ne connaissais pas le député Yann Galut, sans doute qu’en lisant sa notice biographique, j’aurais eu des réticences à lui trouver beaucoup de considération car j’ai toujours de la méfiance vis-à-vis d’élus qui n’ont jamais connu que des appareils de mouvements politiques ou syndicaux. Mais je dois bien reconnaître que les propos de Yann Galut ont été très percutants.

En effet, contrairement à une sorte de diabolisation qui ne fait que victimiser le FN, Yann Galut s’attaque au fond du discours, montre l’aspect soit creux (vide de réalité concrète, seulement des slogans efficaces), soit très nuisibles aux intérêts français (notamment aux entreprises).

Marine Le Pen a cru qu’elle aurait plus de facilité à débattre avec un député de base sans notoriété nationale qu’avec une grande pointure européenne (Martin Schulz). Si les deux journalistes qui ont suivi Yann Galut dans l’émission, Anne Fulda et Hervé Gattegno, n’ont pas semblé percevoir ce désappointement de Marine Le Pen, restant sur l’impression initiale de dynamisme et de force, les téléspectateurs attentifs auront compris la vacuité du discours de FN, censé seulement prendre des voix sans s’occuper de définir concrètement ce qui conviendrait à l’intérêt national de la France.

C’est en prenant une à une chaque mesure proposée par le FN et en les démontant, car elles sont démontables, que Marine Le Pen sera mise à nu. C’est ce travail pédagogique que la plupart des opposants au FN, et en particulier ceux du PS, n’ont jamais voulu réaliser, soit par paresse, soit par machiavélisme, préférant cogner, mais de manière contreproductive car ce sera toujours plus mollement que leur adversaire.

C’est pour cette raison que je salue la démarche argumentaire du député Yann Galut, qui a misé sur la réflexion et la raison.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (11 avril 2014)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Marine Le Pen candidate.
Les propositions de Manuel Valls.
Martin Schulz.
François Hollande à tâtons.
Programme du FN.
Le syndrome bleu marine.
L’enjeu des élections européennes 2014.

yartiMLP2014A05


 


Moyenne des avis sur cet article :  2.16/5   (86 votes)




Réagissez à l'article

98 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 11 avril 2014 13:23

    « montre l’aspect soit creux (vide de réalité concrète, seulement des slogans efficaces) ».....tiens un point commun avec le PS .....


    • CASS. CASS. 12 avril 2014 18:07

      eh oui Fifi quitter cette ue/dictature totalitaire des usuriers voleurs pilleurs(suivez mon regard) et leur immonde saloperie d’otan, serait donner le bon exemple


    • Montdragon Montdragon 11 avril 2014 13:25

      Mauvaise foi de l’auteur...
      comme d’hab elle se fait couper la parole derrière un brouhaha bien entretenu entre intervenants et journalistes.
      A partir du moment où personne n’a d’arguments contre elle..on passe vite à autre chose.


      • oncle archibald 11 avril 2014 13:51

        S’il est vrai qu’elle s’est fait couper la parole par Jean-Pierre Mercier, le syndicaliste CGT de service, elle m’est apparue efficace et offensive pour descendre en flammes la politique du gouvernement notamment depuis l’élection de François Hollande. 

        En revanche elle m’est apparue très faible (euphémisme) lorsqu’elle a été poussée dans ses retranchements par un contradicteur posé et bien droit dans ses bottes comme Yan Galut qui l’a interpellée sur son action en tant qu’élue au parlement de l’Europe et sur son programme économique dans l’éventualité ou elle serait amenée à gouverner.

        Et pour cause : elle n’a aucunement envie de gouverner, car soit elle ferait des tas de compromis plus ou moins heureux comme les autres dans le cadre d’une situation économique très difficile à gérer, soit elle appliquerait son programme de rupture avec l’Europe et le monde entier, ce qui fait que la France entière serait en quelques mois en train de hurler dans la rue tant les effets de ce programme seraient désastreux.

        Madame le Pen n’est rien d’autre que le catalyseur des mécontentements de la population, elle joue sur du velours tant il il a de mécontents, elle pose parfois d’excellentes questions soigneusement éludées par les autres partis, mais elle n’a aucune solution viable à proposer et je suis persuadé au fond de moi qu’elle ne souhaite absolument pas gouverner. 

        Il est bien plus confortable de jouer les mouches du coche que le palefrenier quand le coche est embourbé. Surtout quand en plus on est grassement payé pour cela. Finalement le fric et la une des journaux … C’est le pied ! Pourquoi aller chercher les emmerdes.

      • doctorix doctorix 11 avril 2014 17:26

        Eh oui, ce n’est pas le fait que sarko et hollande soient mauvais comme des cochons qui suffit à rendre la marine bonne.

        Sa qualité la seule qu’on puisse lui reconnaître, est qu’on n’a pas tout essayé.
        Vous noterez que j’évite les majuscules : ce serait trop d’honneur.

      • CASS. CASS. 12 avril 2014 18:15

        le cgt assez nul aussi dénoncez les actionnaires c’est une chose, mais il c’est bien gardé de dénoncer le fond des choses et que la france est sous occupation dictatoriale et totalitaire de nous savons qui et quoi.


      • DanielD2 DanielD2 11 avril 2014 13:29

        Et si on s’attaquait plutôt au fond du programme du PS, qui est le même que l’UMP, qui est de mettre en concurrence les Français avec les Chinois et les Roumains jusqu’à ce qu’ils acceptent par désespoir de travailler pour 300 euros par mois, parce, vous comprenez, il faut être compétitif. Ca serait intéressant non ? 


        • Le421 Le421 11 avril 2014 19:43

          Pourquoi y aurait-il une différence entre un parti de droite et un parti de droite ??
          Parce qu’à la télé on vous a dit que le PS était à gauche ??
          Et la moutarde, on n’en fabrique qu’à Dijon tant qu’à faire...
          Faut dépasser le niveau CM2 les amis !!


        • CASS. CASS. 12 avril 2014 17:51

          j’ai regardé un peu en cours de route et exeptionnellement car en zappant tombée la dessus, je n’ai pas trouvé la Marine spécialement bonne , mais nous savons qu’en france sous occupation totalitaire zionistes, il y a des choses qu’il ne faut surtout pas dire ni dénoncer ouvertement à la télé etc - mais alors ce Galut un perroquet, un pd non ? d’après ce que j’ai vu, qui récite sa leçon voilà tout, ridicule ce Galut.


        • claude-michel claude-michel 11 avril 2014 13:30

          Propagande socialiste préélectorale européenne...La gauche « CAVIAR » veut paraître au sommet de sa forme...seul manque le fond comme toujours avec ces gens là.. !

          Voilà des gens qui sont au pouvoir depuis 81 (en alternance avec la droite) et qui malgré tous ses échecs fait la morale aux Français..Peu importe la faillite du pays..le chômage qui explose..et la dette (4.500 milliards d’euros hors bilan)..9 millions de pauvres...etc..Ils veulent toujours prétendre détenir la solution pour sauver le pays.. ?

          • Alpo47 Alpo47 11 avril 2014 13:34

            MLP n’a pas vraiment de programme économique ? Non, et alors ... les autres ne nous vendent que du vent ou des mensonges.

            Le souci est ailleurs : L’UMP et le PS qui se partagent le pouvoir et l’essentiel de ses prébendes n’ont ... RIEN à nous proposer pour améliorer notre société et le FN est la seule alternative qui puisse se faire entendre.
            La grande majorité du vote MLP passé et à venir est surtout un message « on ne veut plus de vous » aux politiques actuels. Non d’adhésion à un programme (la sortie de l’euro, peut être, le contrôle de l’immigration encore ...) qui n ’existe pas vraiment.

            Trouvez nous donc une autre manière de donner un coup de pied dans le tas de fumier actuel et le FN se réduira.


            • jaja jaja 11 avril 2014 13:43

              Plutôt que commencer à lécher la fasciste vous pourriez commencer à vous bouger dès demain... Bon je sais pour vous la vie est facile vous nous l’avez assez dit ici... Mais pensez à ceux qui n’ont rien ou pas grand chose...

              Demain contre le gouvernement PS-Médef, contre le droite et l’extrême droite toutes et tous dans la rue !

              http://npa-paris.org/Manifestation-contre-le-140


            • DanielD2 DanielD2 11 avril 2014 13:54

              C’est bien de tout les mois se rassembler à 100-150 pour marcher un peu. Vous devez avoir des mollets bien durs.


            • Alpo47 Alpo47 11 avril 2014 14:02

              Et bien ... si les autres manifestants sont aussi vulgaires que vous et on l’esprit aussi sectaire, j’ai peur de me sentir un peu seul.

              Et puis marcher ... -c’est où, entre Bastille et Nation, comme d’habitude ?- cela doit être la 200e ou 300e fois, ou plus ... avec merguez à l’arrivée, bien entendu, également flon-flons et slogans sur haut parleurs ... je crains que cela fasse bien rire le MEDEF et autres profiteurs du système en place. Comme d’habitude.

              Quand aux habituels provocateurs -les mauvaises langues disent que ce sont des policiers en civil- qui vont venir casser des vitrines et provoquer l’inévitable riposte des forces de l’ordre (établi), je n ’ai pas non plus d’affinité. Le Manu, je ne le sens pas trop dans le respect de l’autre, celui là ...

              PS ; Pardon si j’ai pu dire que je gagnais correctement ma vie (?), mais pour moi c’est nouveau et après 30 ans de plus ou moins galère. Et je reste partisan d’une société solidaire, SANS SECTARISME AUCUN (ne vous sentez pas TROP visé).


            • Garance 11 avril 2014 20:39

              Il est assez pittoresque de constater que Jaja va aller manifester contre ceux qu’il a contribué à ce qu’ils soient au pouvoir dans C’Pays

              Jaja est-il quelqu’un de sérieux lui qui donne des leçons à tout le monde ?

              Tout de suite il va pousser sa gueulante : « Ouais....le PS c’est pas la gauche ; c’est rien que des pourris de droite : pas pire...mais pire encore... »

              Je repose la question : pourquoi Jaja et ses petits camarades ont-ils contribué à ce que le PS soit au pouvoir ?

              Je le soupçonne d’être un peu maso sur les bords ce Jaja les belles gambettes (1)

              Le parcours de la manif de dimanche a été soigneusement étudié : pas de ponts ou de passerelles enjambant l’ itinéraire : la hauteur des cornes aurait été cause du blocage de la manif

              (1) : tant il est vrai que battre le pavé pour rattraper ses conneries donne de belles gambettes


            • Garance 12 avril 2014 00:02

              Tenez Jaja :

              http://www.leparisien.fr/elections-europeennes/elections-europeennes-un-sondage-place-le-fn-en-tete-devant-l-ump-11-04-2014-3760791.php

              Du grain à moudre pour votre cellule ( grise)

              L’en faudra beaucoup des articles comme celui-ci pour inverser la tendance  smiley


            • Redj Redj 12 avril 2014 00:42

              Le militant FN aime les sondages qui sont favorables à son parti. Si c’est l’inverse, c’est une manipulation des socialoscollabosbobobolchosislamomescouillessurtonnez. Et ça prétend être objectif et détenir la vérité. Et beh...


            • bartneski bartneski 12 avril 2014 11:06

              @Alpo47

              « Trouvez nous donc une autre manière de donner un coup de pied dans le tas de fumier actuel et le FN se réduira. »

              Voter, c’est obéir au système.
              Ne plus voter, c’est désobéir au système.
              Désobéir est la seule chose à faire pour contraindre le système à changer. Rien ni personne ne changera le système en se soumettant à l’élection de ses représentants.


            • CASS. CASS. 12 avril 2014 17:58

              nous ne pouvons qu’êtres que contre cette ue/ustelaviv dictatoriale extrémistes de droite fascho sionazis et contre leur otan etc , ça c’est un fait. sinon c’est via « soleil vert »


            • paul 11 avril 2014 14:00

              Ce n’est pas le mièvre dispositif journalistique de « DPDA », animé par le paillasson Pujadas qui pouvait offrir un os assez dur à ronger pour MLP : elle taille, elle coupe, elle désosse.
              Quant à votre Galut, le chroniqueur politique Olivier Picard résume :
               « Trop tendre,ses crocs très sages n’effraient pas la dompteuse blonde qui se paie le luxe de lui dire qu’elle a trouvé son livre »rigolo« . Il est mignon . Allez, à la niche maintenant, et au suivant ... ». Mer calme pour Marine .
              leplus.nouvelobs.com/ contribution/ 1187897-dpda-sur-france-2-avec-marine-le-pen-pourquoi-elle-se-defile- devant-martin-schulz.html

               


              • Le421 Le421 11 avril 2014 19:40

                De toute façon, à partir du moment ou on est invité à s’expliquer sur la télévision du service public et que l’on détermine qui doit venir ou pas, on comprends le niveau des personnages...
                Et ça veut faire de la politique ??


              • Redj Redj 12 avril 2014 00:46

                Les frontistes gueulent sans arrêt contre l’ostracisation des médias alors qu’on n’y voit que MLP depuis des mois. Ils gueulent contre les médias qui manipulent l’opinion (et ils ont raison), mais ne trouvent rien à redire quand on bouffe du MLP matin midi et soir sur toutes les chaînes de radio et de télés. Là il n’y a pas de manipulation. Il n’y a que moi pour les trouver trop con ou quoi ?


              • lahalle 11 avril 2014 15:33

                On peut raconter ce qu’on voudra, mais madame le pen a bien raison de dénoncer le laxisme de la justice française.... En voici encore un exemple scandaleux


                • CASS. CASS. 12 avril 2014 18:44

                  Si il y avait encore une justice , je me demande combien il faudrait en condamner pour haute trahison et par la même pour crime contre l’humanité en cette france occupée.un sacré paquet je crois n’est - ce pas.


                • L'enfoiré L’enfoiré 11 avril 2014 15:50

                  Déstabilisation ?

                  D’autres donnent un autre nom : Alain Mamassour.... alors....

                  La surprise Lamassour
                  La surprise survint là où on ne l’attendait pas. Alain Lamassour, invité-remplaçant de Martin Schultz pour discuter d’Europe, a été le seul à mettre Marine Le Pen en difficulté. Ses armes : la sincérité. Européiste convaincu, il est loin de la langue de bois, reconnaît aussi bien les erreurs de la construction européenne, dont il est un acteur depuis 1989 en tant que député au PPE (droite), que « les miracles comme la réconciliation des peuples français et allemands ».
                  Professionnel, il finit par énumérer les votes révélateurs des incohérences FN au PE : « contre une loi dénonçant les violences faites aux femmes, contre le plafonnement de la PAC pour les riches exploitants, s’abstient face aux questions d’immigration, n’est pas présent pour les questions de frontières… » Trente ans que Jean Marie Le Pen est au parlement, trente ans d’inaction, ou d’actions contradictoires pointées du doigt par le spécialiste.

                  • njama njama 11 avril 2014 16:36

                    La cause ?
                    Yann Galut

                    mauvaise foi de l’auteur, je suis d’accord.
                    mes sympathies politiques ne sont vraiment pas du tout FN, en dehors d’une vision « confédérale » de l’Europe ... , mais, pour avoir vu hier soir toute l’émission, je dois avouer que Marine Le Pen s’en est globalement très bien sortie face à tous ceux qui joutaient avec (contre) elle, et, ... qu’elle n’a pas besoin de lire ses notes pour répondre aux questions.

                    Yann Galut a récité lui, le papier qu’il avait préparé ... au point de poser des questions déjà posées, et de faire répéter à Marine Le Pen des réponses à des questions déjà posées sur les options d’une politique protectionniste par exemple ce qu’elle en manqua pas de lui faire remarquer ... Yann Galut avait-il écouté les débuts de ce débat avant son intervention  ?

                    Le deuxième point dYann Galut - on ne peut plus populiste -, c’est le chantage pan-pan cul-cul t’auras la fessée et si tu sors de l’€uro smiley ... c’est le chaos ! plouf ! ça te coûtera très très cher ! tu vas le payer !

                    L’argument avancé par Marine Le Pen, que tous les pays du monde depuis des siècles ont fonctionné de la sorte avec leur propre monnaie, ne semblait pas atteindre le cerveau de Yann Galut ... peut-être qu’à ce stade d’imagination hors zone €uro cet adepte disjoncte ? l’€uro-brain-washing a dû pénétrer des zones profondes de son cervelet chez ce récent converti, ce born-again ancien adversaire du TCE en 2005 comme le pointe son profil sur Wiki

                    par contre il est vrai qu’interpellée sur sa présence minimum au Parlement européen ... elle n’était pas trop à l’aise, lui répondant qu’elle ne manquait aucune des sessions importantes. Elle avait l’air embarrassée, ou désarçonnée, car quel but Yann Galut poursuivait-il avec sa question ?

                    de montrer que sur les questions de l’Europe, il était plus fortiche qu’elle ? 

                    Marine un danger pour le France ? (dans l’esprit de certains, l’hypothèse à démontrer peut être admise).

                    Un danger pour l’Europe, c’est une galéjade !

                    comme si les 3 députés FN du groupe des « non-inscrits au Parlement européen » pouvaient constituer une menace pour l’Europe ? ou pour l’€uro ...

                     bon maintenant chacun en pense ce qu’il veut, mais le Nouvel Obs qui n’est pas précisément FN donne un tout autre son de cloche que l’article de Sylvain Rokotoarison 

                    « Des paroles et des actes ». ... jeudi soir, elle a exploité avec habileté toutes les failles du programme pour faire son show. Pour notre chroniqueur Olivier Picard, il s’agit d’un naufrage journalistique absolu.

                    Couché là, bien sage ! Le remplaçant [ de Martin Schultz ] choisi, excellent technicien de l’Europe au demeurant, n’est qu’un troisième couteau, triste comme un jour sans pain et lisse comme de la mie."



                    • zygzornifle zygzornifle 11 avril 2014 17:02

                      on verra le soir des européennes la tête des Fauxcialistes et on mesurera ainsi leur crédibilité ......


                      • L'Auvergnat L’Auvergnat 11 avril 2014 17:09

                        Après ce débat les « gogols » sont toujours aussi nombreux à avaler les farces de la « bécasse »

                        Je me gausse !!!!!!!!!!!!!! depuis un petit paradis (fiscal) ou l’Auvergnat n’a pas besoin de charbon (que pour le barbecue)...............

                        • L'Auvergnat L’Auvergnat 11 avril 2014 17:21

                          Lorsqu’elle prend l’air intelligent et étonné !!!!!!!!!!!!!!!! c’est pathétique............


                          • bluerage 11 avril 2014 17:22

                            Yann Galut ? Comment pouvez vous faire confiance à un type qui est passé par tous les faux nez socialos que sont la FIDL, l’UNEF et SOS LAXISME (sic) ?
                            Vu toutes les magouilles de ces trois associations là, le gars en question ne lave sûrement pas plus blanc


                            • oj 11 avril 2014 17:25

                              je n’ai absolument pas vu cette emission..

                              Apparemment, des prises de positions politiques, des choix affirmés .. ?

                              Et alors on ne peut etre opposé à L’Europe ?, on ne peut vouloir des droits de douanes ?
                              on ne peut discuter de l’immigration ?

                              Quels probléme représente donc tout cela ?

                              Ce qui me dérange, ne sont pas ces politiciens mais plutot les second couteaux.. loin des plateaux de télévision qui représentent une certaine partie de la population (comme dans tout pays) , rudimentaires souvent, limités mais agressifs , malsains et dangereux car pensant qu’une appartenance à une parti politique leur donne une légitimité...
                              comme ces gens qui dans certains contextes envient facilement sur les réseaux sociaux ou par mail certains messages ou photos de torses bombés et tatoués, d’armes , sujets violents...et qui sont des menaces non masquées.

                              Oui ceux-la sont dangereux....


                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 avril 2014 17:32

                                Pauvre Yann Galut ! Un Mamamouchi europathe en service commandé :
                                « Sortir de l’ UE et de l’ Euro serait un cataclysme ! et d’ailleurs, vous voyez bien, c’est une idée de fachos ». Que des mensonges !

                                Et on va entendre ça jusqu’au 25 Mai....

                                La sortie de l’euro et de l’UE sont indispensables pour pouvoir mener des politiques intérieures nationales, comme tous les pays du monde.

                                Les europathes nous annoncent l’ Apocalypse si nous sortons du Titanic.
                                Mais l’apocalypse c’est en y restant ! Même l’Express le dit :

                                « L’euro oblige les peuples à une concurrence fiscale et sociale MORTIFÈRE »

                                Que se passera-t-il ensuite pour la dette, le prix de l’essence, l’emploi, et les frontières ? Table ronde UPR sur l’euro en novembre 2013.

                                Le 1er exposés est celui de Berruyer sur la situation avec l’euro.
                                (Les économies européennes, au lieu de converger, divergent de + en +)

                                Le 2e est est celui de Philippe Murer, tout ce qu’il est possible de faire après la sortie de l’ UE et de l’euro.


                                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 avril 2014 17:38

                                  Marine le Pen en flagrant délit de plagiat hier soir !

                                  Elle a sorti des documents issus d’un dossier de l’ UPR en 2012, qui montrent que tous les Partis politiques français sont europathes, ils proposent tous « une Autre Europe », y compris le FN.

                                   Mais Marine s’est bien gardée de montrer les documents du FN qui disent la même chose : le FN ne veut pas sortir de l’ UE, n’explique pas comment elle veut sortir de l’euro, et ne demande que des renégociations des Traités.

                                  L’UPR a demandé un droit de réponse à A2, et réfléchit à des poursuites judiciaires envers Marine Le Pen pour plagiat.


                                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 avril 2014 07:14

                                    Bleu
                                    La locomotive de vos incontinences patine sur les rails de notre indifférence.
                                    Pourquoi vous inquiéter d’un Parti qui n’est rien et ne représente rien ?


                                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 avril 2014 17:35

                                    Bleu,
                                    Parce que le FN est le seul à avoir accès aux médias, qu’il pourrit le débat sur la sortie de l’ UE, pour le plus grand bénéfice du système.


                                  • foufouille foufouille 11 avril 2014 17:48

                                    "
                                    Le deuxième, c’est que la sortie de l’euro, sans évoquer la dette publique qui s’envolerait mécaniquement, augmenterait automatiquement le prix de l’essence d’au moins 20% et aurait un effet désastreux tant sur les ménages que sur la compétitivité des entreprises françaises."

                                    et y rester, ce sera un smic à 500€


                                    • César Castique César Castique 11 avril 2014 17:52
                                      En fait, la technique de Galut a été très simple : balancer en vrac une série d’affirmations dont chacune nécessitait plusieurs minutes d’explications et de développements. Ce qui ne correspond ni au genre ni au timing de l’émission.

                                      C’est de bonne guerre, mais plutôt minable, et cela démontre l’état de panique où est l’UMPS, Lamassour ayant utilisé à peu près le même procédé. Reste que ces gugusses ne peuvent pas s’exonérer ainsi de l’assujettissement de la France à l’oligarchie bruxelloise.

                                      « Le deuxième, c’est que la sortie de l’euro, sans évoquer la dette publique qui s’envolerait mécaniquement, augmenterait automatiquement le prix de l’essence d’au moins 20%... »

                                      C’est complètement faux, et Marine Le Pen l’a démontré tant de fois que c’est la probité de Rakotoarison, qu’on peut mettre en doute. L’augmentation de 20 % ne porte que sur le prix du carburant avant impôt, c’est-à-dire sur 30 % de son prix à la pompe, ce qui nous fait une augmentation de 6 %, atténuable encore par une légère diminution de la pression fiscale.



                                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 avril 2014 18:06

                                        Cesar,
                                        Sur le prix de l’essence avec le retour au franc, rapide démonstration.

                                        L’euro plombe la compétitivité des entreprises françaises, rapide démonstration

                                        Si les journalistes, les économistes ou les Mamamouchis europathes voulaient vraiment expliquer les choses, ils le feraient....


                                      • Laulau Laulau 14 avril 2014 13:17

                                        L’augmentation de 20 % ne porte que sur le prix du carburant avant impôt, c’est-à-dire sur 30 % de son prix à la pompe, ce qui nous fait une augmentation de 6 %,
                                        atténuable encore par une légère diminution de la pression fiscale.

                                        Bon, je ne suis pas contre la sortie de l’Euro, de toute façon au train ou vont les choses, ça finira par arriver ; mais votre calcul est un peu léger, enfin beaucoup plus léger que la diminution fiscale envisagée. Il est bien évident qu’abandonner l’Euro entrainera de l’inflation, c’est d’ailleurs pour cela qu’on l’abandonnerait, l’inflation c’est la disparition de la dette !


                                      • périscope 11 avril 2014 18:01

                                        Je me trompe peut-être mais je suis sûr d’avoir vu ce Galut sur Arte, et pas dans un rôle sympathique. Deux pointures le dépassaient de très loin.
                                        Mesdames Quint et Nadia ne pouvaient qu’inviter ce Monsieur aux 28 minutes d’Arte, une émission qui n’a pas vocation à être Européenne car sectaire et donnant une triste image de la France et du comportement de ses médiacrates.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès