Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Marine Le Pen : populisme et boniment nous conduisent vers la (...)

Marine Le Pen : populisme et boniment nous conduisent vers la révolution

Le Front National porte-t-il atteinte à la démocratie ? Sera-t-il responsable avec les autres partis politiques de la déchéance de la République ?

Depuis longtemps, le Front National sème la tempête dans la politique, et le système fonctionne bien. Au cours de son règne, Jean-Marie Le Pen a su provoquer tous les heurts, les conflits, soulever les passions et en particulier déchaîner certaines foules quelque peu arriérées et simplistes dont le rêve absolu est de rétablir l’ordre moral.
 
Marine Le Pen, digne héritière de son père, a parfaitement compris l’intérêt électoral qui résulte des graves problèmes de la France, et de cette situation, elle a enfourché rapidement son cheval de bataille : chômage, précarité, immigration, insécurité, autant de thèmes abordés au cours des meetings et des réunions, mais pour lesquels la présidente du FN n’apporte hélas aucune solution crédible.
 
Et c’est là où se situent les vraies difficultés du Front National. Ne possédant que peu d’élus au sein de la classe politique, il n’a jamais pu démontrer une capacité à gouverner ne serait-ce qu’au niveau local. Et quand bien même il possède toutefois quelques représentants dans les conseils régionaux, ces derniers ne font preuve d’aucune efficacité particulière, se contentant de critiquer et de vociférer dans la plupart des cas.
 
Quel dommage que Marine Le Pen n’essaie pas de nous prouver qu’elle détient un programme sérieux de réformes ! Quel dommage qu’elle demeure constamment dans le plus grand vague absolu sans jamais pouvoir nous éclairer sur ses projets et ses réels objectifs !
 
Si elle soulève parfaitement les erreurs et les fautes de ceux et celles qui nous gouvernent, elle ne sait aucunement proposer des solutions alternatives qui permettraient à la Nation de sortir de l’impasse dans laquelle elle se trouve.
De grands discours vides qui trahissent un populisme avancé, parfois digne du fascisme de Mussolini …
 
Parallèlement, les autres partis politiques ne font pas mieux, et bien au contraire, ils s’engouffrent dans une démagogie inacceptable pour des formations qui affichent en apparence des idéologies démocratiques et républicaines.
 
Ainsi, en quatre années, Sarkozy et tous ses amis ont démontré leur incapacité totale à gouverner. Il n’est plus possible de leur faire confiance, et à mon simple avis, ce serait une immense méprise citoyenne que de leur renouveler leurs mandats en 2012.
 
Côté gauche, ce n’est pas mieux : Peut-on revoir à la tête de la France une équipe formée par Martine Aubry, Ségolène Royal, Laurent Fabius (pour ne citer qu’eux), dont les nombreuses incompétences passées ont conduit le Pays à la ruine d’aujourd’hui ?
 
Seul, François Hollande semble être l’homme capable d’apporter un renouveau économique et social, et peut-être apparaîtra-t-il dans les prochains mois comme le candidat providentiel pour les futures élections présidentielles.
Mais pour en revenir à Marine Le Pen, il est très difficilement envisageable de la voir détenir de grandes responsabilités à l’échelon national. Son rôle se réduira, comme ce fut le cas pour son père lors de sa longue carrière, à la plus simple expression du trouble fête électoral, provoquant ainsi un désordre immense dans l’échiquier politique.
 
Alors qui est vraiment Marine Le Pen ? Quelles sont ses ambitions ? Quel but poursuit-elle ?
 
Dans la réalité des faits, la fille du fondateur du Front National rêve de pouvoir, contrairement à son père qui se contentait plus d’une gloire médiatique sur les plateaux de télévision ou dans les studios de radio.
 
Marine Le Pen veut exploiter le malaise français en agitant toute sortes de chimères trompeuses : En prônant la sortie de l’euro et de l’Union européenne, en militant pour le retour au franc, et prétendant stopper l’immigration par le retour des étrangers en situation irrégulière, elle racole auprès d’un électorat populaire et crédule, lassé d’une droite corrompue et d’une gauche inefficace.
 
Marine Le Pen ne croit pas du tout à son discours ouvriérisme. Elle se sert de la pauvreté et de la précarité pour se placer confortablement sur le terrain politique, en espérant un jour que l’exaspération du peuple la portera un jour ou l’autre sur l’autel de la République.
 
Croit-elle à la démocratie ? Croit-elle aux idéologies républicaines ? Je ne le pense pas. Elle suit strictement le chemin de son père qui a édifié le Front National comme l’on créé un entreprise ; à la différence près qu’elle évite les tristes dérapages antisémites de Jean-Marie Le Pen qui ont valu à ce dernier les déboires que l’on connaît.
 
Pour ma part, je considère que Marine Le Pen représente une imposture au niveau politique. Elle peut être dangereuse du fait qu’elle exerce une emprise réelle - et plus forte que celle de son père - sur les masses ouvrières. Par son langage bâti sur les peurs, les ressentiments, les sentiments d’injustice et les dysfonctionnements issus de la crise économique et sociale, elle arrive à conquérir le monde des travailleurs qui jusqu’alors n’avait jamais sympathisé avec le Front National.
 
Mais peut-on vraiment lui reprocher ses allégations ? Certainement pas. Si la droite républicaine comme la gauche traditionnelle respectaient les valeurs d’égalité et solidarité, nous n’en serions pas dans une situation conflictuelle permanente. Si les syndicats censés défendre les intérêts des classes laborieuses avaient su faire face au pouvoir UMP (en particulier au moment de la réforme des retraites) en bloquant totalement le Pays jusqu’à ce que le gouvernement cède, les dérives profitant au FN n’auraient pas eu lieu.
 
Alors, me direz-vous à qui la faute ? Chacun possède une part de responsabilité : nos gouvernants présents et passés, les politiques de tous bords, les associations, les organisations professionnelles, les citoyens comme vous et moi.
 
Le vrai problème se situe dans le désintéressement que de trop nombreux français ont pour la Nation. « Tous pourris diront certains » ou « On ne peut rien faire » répètent d’autres désabusés par le contexte actuel.
 
Il est clair que dans les circonstances du moment et futures, la situation de la France ne cessera de se dégrader, même après les élections présidentielles de 2012.
 
Personne n’aura apporté une solution au Pays. Face à l’inaptitude de la droite ou de la gauche à gérer convenablement la Nation, le Front National aura su amplifier la déstabilisation de la France dont les conséquences seront évidemment désastreuses.
 
L’issue pourrait bien se situer dans une proche révolution où de nombreux pays européens seront concernés. Et la République pourrait ne pas y survivre.
 
Pierre-Alain Reynaud

Documents joints à cet article

Marine Le Pen : populisme et boniment nous conduisent vers la révolution

Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (80 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • LE CARDINAL 6 juin 2011 10:11

    europe et euro, immigration, sécurité, islamisation, identité seront au cœur de la campagne.
    emploi, salaire, sécu, retraite, école...découle de la politique.
    la question n’est plus entre droite ou gauche mais entre mondialisme et nation.

    le FN a peu d’élus ?
    -le système est verrouillé (démocratie ?)

    proportionnelle et référendums ...chiche ?


    • Mor Aucon Moraucon 7 juin 2011 06:41

      L’auteur aurait facilement pu illustrer le boniment qu’est prôner la sortie de l’euro. Par exemple, la dette extérieure, libellée en euros, vaudrait une fortune en franc dévalué. On ne la paye pas ? Qui va nous prêter, acheter nos bons, alors ?


    • courageux_anonyme 6 juin 2011 21:47

      The big clash comme vous dites, avec toute cette propagande pro-africains (festivals, films, émissions vantant le vivre-ensemble) ça me semble mal parti. Ce qui nous pend au nez, c’est le white flight. Les gens les plus riches fuient les banlieues, demain ils fuiront la France. Il y aura bien des conflits ethniques, mais ce seront des escarmouches dans un pays déserté, pauvre et hautement radioactif (qui donc s’occupera des centrales après l’effondrement du pays, voyez l’ex URSS). Bon j’ai pas le moral, aujourd’hui.


    • kiouty 6 juin 2011 10:47

      elle a enfourché rapidement son cheval de bataille : chômage, précarité, immigration, insécurité

      C’est faux, je m’insurge, parce que c’est typiquement le gars qui n’écoute rien, qui a des convictions basées sur ses propres fantasmes. Marine Le Pen, prône la sortie de l’euro, l’abrogation de la loi de 1973, le retour au standard or, des choses qui sont complètement nouvelles dans la bouche du FN, et qui correspondent a certaine aspirations altermondialistes. Votre description réductrice du discours de Marine Le Pen est caricaturale et n’est pasd basée sur la réalité. Avant de parler, il faut écouter et s’informer.

      Quel dommage qu’elle demeure constamment dans le plus grand vague absolu sans jamais pouvoir nous éclairer sur ses projets et ses réels objectifs !

       
      Si elle soulève parfaitement les erreurs et les fautes de ceux et celles qui nous gouvernent, elle ne sait aucunement proposer des solutions alternatives qui permettraient à la Nation de sortir de l’impasse dans laquelle elle se trouve.

      Idem, ce n’est pas en martelant des contre-vérités que vous servirez votre cause (la lutte contre l’extrémisme) de la meilleure façon.


      • nilasse nilasse 6 juin 2011 10:59

        encore un qui parle et qui ne connait pas ses sujets. marine le pen voudrait abrogé la loi pompidou rotchild de 73 dites vous ? elle a été abrogé en 1994,alors expliquez nous donc comment on fait pour abroger une loi qui est deja abrogée gros malin.


        abrogation loi 73 :


        cultivez vous un peu au lieu de dire des betises.

      • Rounga Roungalashinga 6 juin 2011 11:28

        Elle a été abrogée...parce qu’elle a été reprise par l’article 104 du traité de Maastricht (qui a pris effet en 93) et par l’article 123 du traité de Lisbonne !


      • nilasse nilasse 6 juin 2011 11:36

        donc ce n’est pas la même chose. merci de reconnaître qu’elle a été abrogé.


      • Cocasse Cocasse 6 juin 2011 11:52

        La reconduction de la loi motrice de l’argent dette au sein de l’UE est ce qui motive la sortie de l’euro, car la BCE ne changera jamais de fonctionnement.
        On peut parler de la loi de 73 comme symbolique, mais il vaudrait mieux parler de celle de 93 pour être précis. Rappeler la loi de 73 est cependant utile d’un point de vue historique, et aussi parce qu’un retour au franc signifie « un retour au franc hors lois type 73 ».


      • nilasse nilasse 6 juin 2011 12:12

        et vous,la reflexion amaury ?


      • Cocasse Cocasse 6 juin 2011 14:09

        soulmanfred, je n’avais jamais réalisé à quel point tu écris bien.
        pas une faute... même les accents circonflexes y sont.
        tu est mon bernard pivot d’agoravox.


      • Cocasse Cocasse 6 juin 2011 15:44

        t’es jamais content, fred...... l’important n’est ce qui est dit, mais qui le dit, chez toi.
        donc un sympathisant frontiste qui dit quelque chose de bien, ce sera de la merde.
        si c’est un gauchiste, tu trouveras ça bien, même au cas (improbable c’est vrai) où il dirait la même chose.


      • Cocasse Cocasse 6 juin 2011 16:50

        C’est ce que t’en dis ça.
        Ca faisait bien un mois que j’avais pas discuté de la Marine sur agoravox.
        Fallait pas me tenter avec un article sans fond.


      • fred74 fred74 6 juin 2011 21:32

        Bonsoir,

        Ce qui est marrant , c’est la bétise des gens , sur agora comme sur d’autre site.
        On peu avoir une opinion différente de celle des autres sans être taxé de je ne sais quel non d’oiseaux mais ils ne savent pas faire autrement....
        Je n’ai parcouru que quelque lignes que déja il était signé, de la propagande pur jus pour gogo !
        Bon, que la caravane passe...


      • nilasse nilasse 6 juin 2011 10:56

        le front national est la cerise sur le gâteau du système. voila une rentière qui tient un discours ouvriériste,qui parle de justice social tout en voulant baisser l’impôt des plus riches et augmenter la TVA,ce qui pénalisera les plus pauvres. il faut voir a quoi le FN conditionne la sortie de l’euro,il faudrait que tous les pays de la zone euro veuillent en sortir en même temps et même si ils faisaient le forcing en solo (ce qu’ils ne feront pas),leur plan est complètement fantaisiste et ne s’appuie sur aucune étude d’impact. ce parti me rappelle les charlatan vendant des médecines totalement inefficaces d’un village a un autre. il ne s’agit ni plus ni moins que d’une escroquerie intellectuelle qui surf depuis des décennies sur les frustrations et l’aigreur d’individus aux idées courtes qui ne comprennent pas grand chose aux problèmes de notre planète. d’ailleurs a-t-on jamais entendu le FN parler de nationalisation, même partiels de certains secteurs de l’économie. ils sont dans une fuite en avant démagogique et comme dit dans l’article,chaque fois qu’ils ont eu des responsabilités,aussi minimes fussent elles,ils ont collectionné les scandales et ont été balayé electoralement suite a une gestion catastrophique.


        • apopi apopi 6 juin 2011 11:06

           Donc, si j’ai bien compris le salut viendrait de Hollande, qui lui n’a jamais au grand jamais fait partie de l’UMPS.

           Conclusion, on prend les mêmes et on recommence, chez les philobobosophes çà peut marcher, ailleurs j’ai comme un doute.


          • BisonHeureux BisonHeureux 6 juin 2011 11:56

            Le salut viendra d’Eva Joly lorsque l’on se rendra compte que ce qu’elle propose est une véritable révolution démocratique par les urnes !
            Hasta la libertad
            Salut et fraternité !


            • Cocasse Cocasse 6 juin 2011 14:11

              Ché fou brobose un réfoluzion démogratique par les burnes !


            • Traroth Traroth 7 juin 2011 01:11

              Eva Joly n’est pas assez française pour ces imbéciles élevés au sein du front national. Ils préfèrent que Le Pen les enfume avec ses bobards qui puent exactement la même odeur fétide que ceux de Sarkozy en 2007, mais ils sont trop cons et bornés pour le remarquer. Peut-être que si elle se met à citer Jaurès, ils vont percuter, mais même là, j’en doute...

              Eva Joly est honnête et droite, c’est plus que peuvent prétendre la plupart des autres candidats, et en particulier tous les candidats de droite. Tous à droite roulent pour les banquiers, Le Pen comme les autres !


            • non666 non666 6 juin 2011 12:00
              .« L’issue pourrait bien se situer dans une proche révolution où de nombreux pays européens seront concernés. Et la République pourrait ne pas y survivre. »

              La révolution, la guerre de decolonisation (chez nous cette fois ci ! ) , le chatiment des traitres qui ont joué délibérement le nouvel ordre mondial contre la volonté des peuples, contre les referendum pourtant fort clair est la seule issue.

              La république est morte en 2007 quand Sarkozy et l’ensemble des députés et senateurs « français » ont voté CONTRE le peuple, la validation du TCE bis (traité de Lisbonne)
              Les factieux ce sont eux.
              Les patrons des groupes médias ont agit comme les chef propagandistes de toute dictature en vendant la lecture de l’actualité qu’ils souhaitaient.

              Quand a ce qu’il reste de la democratie, autand la mettre a mort.
              3 chambres ( assemblée , sénat , conseil economique et social) qui ne decident pas de 10% des budgets de l’Etat et de moins de 5% de ses lois, le reste etant imposé par les « paternaires sociaux » (les syndicats « representatif ») ou l’Europe...

              Que Crève ce qu’il reste de la Gueuse en decomposition !
              Que soit restauré une vraie democratie apres avoir saigné comme des porcs ceux qui font du « troussage de domestiques » (copyright les Khan...) et ceux qui violent NOS droits sur NOTRE terre.

              La reconquista doit etre complete sur notre terre et sur nos droits.
              Les colons et les agents de l’ennemi méritent la guillotine.

               

              • Cocasse Cocasse 6 juin 2011 12:01

                On se demande bien pourquoi vous parlez de Marine Le Pen.
                Elle refait parler d’elle en ce moment ? On a même droit au petit point godwin sur Mussolini.
                Cet article est une parodie des milliers d’articles du même genre.

                C’est absurde de dire « elle ne propose pas de réformes », alors que c’est une des seules à le faire, et à proposer quelque chose de différent, et qui attaque les problèmes en profondeurs.

                Mais l’europe, l’euro, le mondialisme, c’est trop compliqué pour vous de réfléchir à ces questions, et de faire la comparaison entre le problème et la solution proposée, et constater son adéquation.

                Ce n’est pas très sérieux quand même de publier de telles banalités basées sur des partis pris surannés et dépassés.


                • pastori 6 juin 2011 12:12
                  si dsk était trop riche pour représenter les gens qui souffrent, lepen, Rmiste, le peut.  
                  à peine une trentaine de millions, participations ste de champagne... manoirs... etc. il faut lire l’enquête du Canard.

                  une dame incapable dans tous les domaines, qui ne saurait ni ne voudrait gouverner, et qui, avec son père a toujours mis la merde dans ce pays.

                  il serait temps de passer aux choses sérieuses et laisser les rigollots à leur place.
                  et passer au concret !

                  que les lepenistes se posent ses questions :

                  -j’ai choisi de voter le pen qui va être élu : ce sera comment, le lendemain de l’élection ?
                  -quels seront ses alliés, quelles seront ses premières mesures urgentes qu’ils prendrons ?
                  -quel sera son gouvernement, son premier ministre, seront-ils capables, expérimentés ?
                  - et l’assemblée nationale ? députés ? combien ?
                  -ce qu’il a promis est-ce faisable  ? dans quels délais ?
                  -ça profitera à qui ? 
                  -mon pouvoir d’achat sera t -il amélioré ?
                   -y aura t-il moins de chômage ?
                  -les richesses seront-elles mieux réparties ?
                  - les nantis seront-ils mis à contribution par une fiscalité plus juste ?
                  -y aura t-il vraiment moins d’immigrés  ?
                  -la sécurité sera t-elle vraiment rétablie ? quels moyens immédiats et urgents ?

                  ce sont les questions que tout électeur adulte et responsable doit se poser avant de voter.

                  peut-être que ses réponses lui feront feront réfléchir avant de confier le pays à l’aventure

                  et moinsser ne sert qu’à casser le thermomètre, pas faire tomber la fièvre !

                  • L'Auvergnat L’Auvergnat 6 juin 2011 12:14

                    Cet auteur est très bien.

                    Ne laissons pas la France aux mains du FN, l’association de malfaiteurs.

                    N’en déplaise aux AGOLABORATEURS.


                    • JMK66 JMK66 6 juin 2011 16:53

                      Collabosionniste !


                    • pastori 6 juin 2011 12:24

                      mes propos ne s’adressent pas aux militants fanatiques et bornés, ils ne reconnaîtrons jamais l’évidence. il est donc inutile qu’ils s’excitent à dire le contraire, des questions ils ne s’en posent pas. 


                      mais plutôt à cette masse de pauvres gens qui risquent d’avoir un réveil penible en votant lepen car ils pourraient être à l’origine d’un 2ème 2001 et se retrouver avec encore 5 ans de sarkosy.

                      • nilasse nilasse 6 juin 2011 12:30

                        @ pastori


                        tu ne fais que poser de bonnes questions sur les conséquences d’une victoire hypothetique du FN.

                      • vasionensis 6 juin 2011 20:27

                        « mes propos ne s’adressent pas aux militants fanatiques et bornés » nous déclare fièrement Pastori.

                         Tout s’explique : appliquant son principe à la lettre, Pastori ne se relit pas !


                      • non667 6 juin 2011 12:36

                        rien à répondre sur l’article ! 
                        rien qu’a tirer la chasse ! smiley smiley


                        • pastori 6 juin 2011 12:50

                          et qu’on arrête de dire que si le fn n’a pas de député c’est la faute des institutions.

                           ils n’ont qu’à présenter des candidats (à condition de trouver des volontaires valables). aucun électeur n’est forcé de voter ps ou ump et pas fn.

                          le vote est libre et secret. pas de députés veut dire que les gens n’en veulent pas. c’est tout.

                          on a vu aux cantonales le score des candidats fn. c’est en fait leur vrai leur vrai poids politique. 

                          • non667 6 juin 2011 13:32

                            à pastori
                             tu ne connais que le scutin magouillitaire umps  ?
                            parle nous de la proportionnelle ! smiley


                          • Defatalitas 6 juin 2011 13:00

                            Vous faites partie de ces gens qui font dans leur culotte en disant que ça sent bon et qui ne veulent pas changer de culotte. 


                            • Cocasse Cocasse 6 juin 2011 14:14

                              soulmanfred avoue dans un commentaire qu’il a chié mou ce matin. (article sur le manequin trav’)
                              Par contre, il avait oublié de dire que c’était dans sa culotte..........
                               smiley


                            • Cocasse Cocasse 6 juin 2011 15:20

                              Toujours ce même message haineux et nauséabond à l’encontre de notre Marine nationale et de ses sympathisants ...


                            • Cocasse Cocasse 6 juin 2011 15:46

                              Une petite bande de braves gars.
                              Je prendrais bien l’apéro avec eux...
                               smiley


                            • Cocasse Cocasse 6 juin 2011 16:46

                              Les deux sont souvent cumulatif.
                              Il suffit d’aller dans un PMU à 10 heures du matin un jour de semaine pour le vérifier.
                               smiley


                            • Cocasse Cocasse 6 juin 2011 17:42

                              C’est triste à dire, mais le coup du bar-pmu, je l’ai constaté à plusieurs reprises (jours de congé, démarche à faire, déplacement professionnel), vers 10h30 ou 15h00, c’est assez probable que les gens dans les bars soient des chômeurs, même s’il y a quelques retraités et des gens avec des horaires décalés.


                            • Cocasse Cocasse 6 juin 2011 17:44

                              Et je parle pas de bars à étudiants (là aussi ça fausserait le décompte) ou à proximité d’une Fac/lycée.


                            • Cocasse Cocasse 6 juin 2011 18:01

                              Ah ! Ah !
                              C’est ce que je me dit quand je pense que le pognon que je gagne sert à acheter des tickets à gratter ou à jouer au tiercé, en passant très passagèrement par la CAF.


                            • manusan 6 juin 2011 13:38

                              2012 sera les partis des banques VS les partis du peuple.

                              Et je vois pas « super Flamby » du coté du peuple, un maire qui fait couler sa mairie à coup de subprime Dexia (l’une des plus exposées en France) est soit un vendu soit un incapable. Pour info, l’État a donné une rallonge à la ville Tulles en 2009 pour régler le problème, conclusion même en tant que maire d’une ville ridicule, ce type fait payer ses voisins pour ses conneries.

                              Quand vous verrez la valse des étiquettes en supermarché, souvenez vous bien que l’UMPS a raillé Marine Lepen quand elle parlait de revenir au standard Or, pendant ce temps au Michigan, on paie son litre d’essence en pièce métal. A méditer.


                              • Cocasse Cocasse 6 juin 2011 14:22

                                Non déjà, flamby est young leader, il penche du coté américano-mondialiste, comme le PS en général. Rien de bien neuf en somme.


                              • Jean Lannes Christopher Lings 6 juin 2011 13:44

                                Selon vous alors les électeurs du Front National sont « arriérés et simplistes ». Hum... vous êtes qui au fait ?

                                __________
                                > Le bréviaire des patriotes

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès