Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Marine Pustorino : la politique peut être dangereuse !

Marine Pustorino : la politique peut être dangereuse !

A seulement 23 ans, Marine Pustorino est la plus jeune femme politique de Marseille. Son CV est étoffé : conseillère municipale UMP déléguée à Internet, déléguée nationale des jeunes populaires des régions Paca et Corse, elle a été récemment élue au Conseil général des Bouches-du-Rhône.

Vidéosurveillance, handicap, lutte contre le clientélisme… La petite protégée du député Renaud Muselier veut faire « bouger les choses ». Mais pas facile dans une ville comme Marseille où sa passion peut très vite tourner au cauchemar !

Découvrir nos élus : savoir qui ils sont pour savoir d’où il parlent et éviter de se faire embobiner… C’est ce que tente de faire depuis le départ News Of Marseille avec ses entretiens politiques. On les avait presque oubliés avec cette pause estivale. Mais pas de panique, les revoilà et on démarre fort !

Notre animal politique cette semaine est Marine Pustorino. Cette jeune femme de 23 ans est à la fois la benjamine du Conseil municipal, en charge du site Internet de la ville (Marseille.fr), et aussi depuis peu, celle du Conseil général des Bouches-du-Rhône. Autre corde à son arc : sa fonction de déléguée nationale des jeunes populaires des régions Paca et Corse. Ça irait presque de soi !

Une campagne électorale plus qu’enrichissante.

Marine Pustorino s’est faite remarquer lors des élections cantonales, en mars dernier, lorsqu’elle était candidate pour le canton du Camas dans le 5ème arrondissement. Alors que la droite se prit une claque au premier tour du scrutin et que le FN retrouvait sa vigueur des années 80, l’étudiante en BTS commerce international passe le 1er tour. Elle éjecta de son siège le conseiller sortant Antoine Rouzaud (PS) avant de sortir vainqueur du deuxième tour face au candidat de l’extrême droite.

Une campagne qui lui donne un avant goût de la vie politique marseillaise. Outre les 16 500 € déboursés pour financer sa campagne, la benjamine des Hémicycles a goûté aux rivalités politiques. « J’ai été menacée durant ma campagne […] j’ai du porter plainte au moins 6 ou 7 fois », nous confie t-elle.

D’où sa volonté de « combattre le clientélisme ». Une maladie qui semble, selon elle, toucher surtout la gauche. Sa justification ? Les médias, qui relatent les scandales qui viennent régulièrement entacher notre ville. Étonnant quand on sait que les médias ne sont pas toujours reconnus pour leur objectivité, indépendance et ne font donc pas office de vérité absolue. Il n’y a qu’à regarder l’affaire Strauss Khan ou bien encore « l’affaire d’espionnage » chez Renault mais bon, passons, Marine est jeune et elle doit encore à se méfier de ce qu’elle lit ou entend.

Outre la politique politicienne, sa campagne de proximité avec les habitants du Camas, lui aura permis de trouver un de ses combats : l’accessibilité pour les handicapés. Il faut dire qu’en la matière, Marseille fait office de cancre : avant-dernière sur 96 chef lieux français, selon la dernière étude de l’Express, publié en février dernier. Paris se classe au 17ème rang pas très loin derrière Bordeaux 10ème. La délégation créée spécialement par la mairie doit encore faire ses preuves.

En attendant, la benjamine des Hémicycle veut proposer au Conseil général de consacrer une partie du budget à l’aménagement des appartements, en accord avec la loi sur le Handicap de 2005. Pas facile, lorsque le budget de cette collectivité a été resserré avec la suppression de certaines de ses recettes.

« La question de 2014 »

D’après ses déclarations, Marine Pustorino n’a pas de grandes ambitions, même si elle veut « faire de la politique son métier ». Une passionnée qui n’hésiterait pas à soutenir les ambitions du député des Bouches-du-Rhône, Renaud Muselier pour les prochaines élections municipales de 2014. Renaud Muselier « a envie d’y aller », si et seulement si « Jean-claude Gaudin ne se représente pas », affirme l’élue.

La politique étant parfois une histoire d’Hommes, il n’a pas impossible que la droite marseillaise sorte un jour les couteaux aux yeux de la presse. Des couteaux, des guéguerres et trop de politique politicienne… En attendant, News of Marseille rentre avec du concret !

Pour voir l'interview de Marine Pustorino

Coralie Mollaret - News of Marseille


Moyenne des avis sur cet article :  1.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • UN NOUVEAU PARTI POLITIQUE «  LES CONSEILLEURS »

    PRESIDENT MR SOUBIE VICE..PDT......MR LEVY

    MEMBRE : MR GUAINO POLICE : MR GUEANT

    RIEZ...SOURIEZ...CE quatuor GOUVERNE LA FRANCE (ce qu’il en reste.....)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

NewsofMarseille

NewsofMarseille
Voir ses articles







Palmarès


Derniers commentaires