Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Martine Aubry soigne sa stratégie

Martine Aubry soigne sa stratégie

Les pressions amicales se multiplient autour de Martine Aubry pour qu’elle se lance dans la bataille des primaires socialistes. Le poids des entourages ne doit jamais être négligé. Un peu comme aux courses il faut miser sur le bon cheval, le faire entrer dans la boîte de départ, parfois avec difficultés, et croiser les doigts pour qu’il gagne. 

De petit pot à tabac voilà donc Martine Aubry reconvertie en cheval de course. Le pedigree familial ne joue pas en sa faveur. Les ascendants, certes qualiteux, ont par le passé manifesté une rétivité dans le steeple-chase des présidentielles. Ce seul souvenir fait douter les parieurs sur le mental de gagnant de la fille. Une battante nul doute mais une gagnante ?

Consciente de ce handicap, la première secrétaire, qui a tout de même à son palmarès d’avoir coiffé d’un cheveu sur le poteau de la rue de Solferino Ségolène Royal, soigne sa stature de leader de l’opposition. Vieille tactique qui consiste à bluffer ses adversaires en affichant une condition physique insolente qui dans la réalité n’existe peut être pas.

Question tactique justement, face à un terrain annoncé comme lourd, collant aux pattes, on a pris la précaution de chercher un arrangement avec certains concurrents. Un pacte en vertu duquel on part doucement côte à côte, on s’observe et on se met d’accord pour neutraliser quelques outsiders turbulents.

Officiellement entre DSK et Martine, on se contente chacun de ne pas sortir de son écurie. Le FMI pour l’un, le PS pour l’autre. Ce qui n’empêche pas d’avancer ses pions. Anne Sinclair pour le challenger d’outre-Atlantique, Fafa les bons tuyaux pour la reine du Nord.

Présent discrètement en arrière-plan depuis l’arrivée de la Maire de Lille à la tête du PS, Laurent Fabius s’est vu confier la préparation du plan de travail gouvernemental lors de la première année du quinquennat. Autrement dit les mesures à mettre en œuvre immédiatement par la gauche en cas de victoire en 2012.

La réflexion est censée profiter au futur candidat socialiste issu des primaires. En fait elle sert avant tout la Première secrétaire du PS qui ne dispose pas de la réputation d’économiste de DSK ou d’un canevas déjà très travaillé comme François Hollande.

Un adversaire après l’autre. Dans un premier temps, Martine Aubry joue groupé avec DSK pour étouffer la candidature de François Hollande qui devrait être annoncée le 28 mars. Le cas DSK sera traité juste après.

A la stratégie des “petits cailloux” maintes fois évoquée par JC Cambadèlis pour DSK, Martine Aubry répond par celle “des petits pas”. Avec un avantage psychologique certain. Dans la fable de La Fontaine, c’est bien la tortue qui gagne la course.


Moyenne des avis sur cet article :  2.23/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • bernard29 bernard29 24 février 2011 16:09

    Une remarque d’abord ;

    « la première secrétaire, qui a tout de même à son palmarès d’avoir coiffé d’un cheveu sur le poteau de la rue de Solferino Ségolène Royal, » Vous êtes sûr que c’est à mettre à son palmarès ??

     Entre deux indécis qui s’emberlificotent dans leur tactique réciproque et Fabius comme deuxième couteau , ça risque de terminer en marmelade de carottes.

    Enfin il faut que le PS réflechisse un peu !! Aucun des deux n’a une chance de passer aux primaires. Actuellement ces éléphants font le forcing, avec l’aide bienveillante des médias de gauche surtout (c’est rigolo) et des politologues, pour camoufler leur Tout sauf Ségolène Royal. Ah si ça se passait dimanche prochain comme ils disent !!! ridicule et puéril. Mais ils n’ont aucune chance. Et heureusement, parce que la gauche ne se déplacera même pas pour voter pour eux à la présidentielle.


    • zany 24 février 2011 17:35

      J’ai une question,

      quand nous aurons un mondialiste élu à la tête de l’état, et que pour payer le dette l’état privatise tous ce qu’il peu, l’état étant dissous dans cette Europe totalitaire étant contrôlé par les banques FMI entre autre.

      Que deviendra notre droit de vote étant donné que l’état n’existera plus car étant privatisé,

      Cette OPA d’un états et de son peuple est-il possible ?


      • Floréal 25 février 2011 09:43

        Je la trouve très populaire dans le sens proche du peuple et des électeurs socialistes. Elle attend que DSK se prononce mais s’il ne le fait pas, nous aurons une Présidente et il serait temps ! Il n’est pas interdit de penser qu’il y aura un ticket gagnant Aubry-DSK. Quelque chose me fait penser que ce sera elle l’élue. Attendons.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès