Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Martine Droopy

Martine Droopy

De sa déclaration de candidature hier à Lille à sa prestation à l'antenne de France Inter ce matin, Martine Aubry a bien du mal à trouver une tonalité qui suscite l'enthousiasme. Et ce n'est pas sa ligne politique qui va changer les choses. Loin d'offrir du rêve à des Français plongés dans la grisaille, la Maire de Lille s'inscrit dans une démarche laborieuse de redressement national.

Cache ta joie. Martine Aubry, le reconnaît elle-même, elle n'aime pas la communication pas plus que les journalistes. C'est embêtant pour ne pas dire préjudiciable pour quelqu'un qui aspire à la magistrature suprême d'autant que cette réserve à aller vers l'autre par média interposé est manifeste.

Qui est vraiment Martine Aubry ? La fille de Jacques Delors semble comme Janus avoir deux visages selon qu'elle soit dans son fief Lillois ou à Paris. Empathique comme élue locale, elle apparaît vite comme autoritaire et dogmatique en responsable nationale. Outre le souvenir des 35 heures, le sparadrap de papa lui colle aux doigts avec ce soupçon d'hésitation permanente ravageur auprès des futurs électeurs des primaires. Désormais candidate déclarée, Martine Aubry n'a pas pour autant fendu l'armure. La Merkel du Nord a il est vrai un incontestable côté diesel. C'est long à chauffer, c'est un choix de raison plus qu'un coup de cœur mais, une fois en marche c'est fiable et solide.

L'image, toujours l'image. La difficulté immédiate pour Martine Aubry, c'est de passer d'un discours de Première secrétaire marqué par le collectif et l'emploi du "nous" à un registre de présidentiable dans lequel tout se focalise et repose sur une unique personne. D'où d'ailleurs ce ressenti que l'engagement de Martine Aubry relève plus du devoir, du sacrifice, que de l'irrésistible envie.

Si hier à Lille la candidate à la primaire socialiste a employé 28 fois le "je" en 12 minutes, sur France Inter le "nous" est revenu assez vite. Contrairement à François Hollande ou Arnaud Montebourg, Martine Aubry n'est pas une bonne oratrice et elle le sait. Desservie par la faiblesse de sa dialectique, ses concepts parfois innovants, tel le care, se noient dans la longueur de ses propos dépourvus de rythme. C'est sans doute ce qui explique son peu de goût pour la communication et à l'inverse, sa recherche et sa préférence pour les contacts directs.

Si la Maire de Lille a fait le choix de faire du redressement la France l'axe de sa campagne, elle a pourtant été bien en peine de sortir des généralités. Echaudés par les prestations de Ségolène Royal face à Nicolas Sarkozy en 2007, les électeurs des primaires prendront-ils le risque de se choisir une championne qui pourrait vite se retrouver mise en difficulté face à un président sortant rompu aux ficelles de la communication et de l'art oratoire ?

Il serait paradoxal que dans un duel Aubry-Sarkozy, génére un front renversé avec un président au bilan très contrasté évoquant la sortie du tunnel et des jours meilleurs et de l'autre, une représentante austère de la gauche qui ne puisse promettre dans l'objectif du redressement national que des efforts et des impôts. C'est sans doute pour cette raison que François Hollande a pris le soin d'adjoindre à son programme de refonte de la fiscalité un volet très important sur la jeunesse.


Martine Aubry par franceinter


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • LE CARDINAL 29 juin 2011 15:57

    aubry n’a pas la stature tout comme son équipe de bras cassés smiley

    le monde bouge plus vite que ces ringards qui s’accrochent ... de l’air, du balai, ouste smiley
     


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 29 juin 2011 16:19

      For-mi-da-ble ! ! !

      Jacques Delors va épauler sa fille, Martine Aubry, durant sa campagne.

      Il va pouvoir lui prodiguer toutes les excellentes idées qu’il prétendait avoir en 1995 mais dont il ne disposait déjà pas alors ! ! !

      Jacques Delors, l’homme qui n’avait pas compris...


      • cybitnap cybitnap 29 juin 2011 17:28

        Elle ne fait pas le poids à la tête d’un Etat aussi complexe que la France. Et n’oublions pas la manière dont elle a manipulé son élection et volé le poste de 1er secrétaire du PS, du grand style ! Et avec son côté sectaire et autoritaire, elle ne fera pas long feu pendant les primaires, surtout avec le Tout Sauf Hollande des autres éléphants.


        • kitamissa kitamissa 29 juin 2011 19:00

          Martine Aubry ........et son programme sorti de la poussière qui devait propulser Jospin et les socialos au pinacle !


          et qui les a foutu dans le trou ,et qui va encore leur faire ramasser une belle veste !

          allez allez du vent ! 

          • Le citoyen engagé asse42 29 juin 2011 21:33

            Même si je suis d’accord avec l’auteur concernant Aubry qui n’a aucun charisme, nous mettre au final une candidature de Flamby et du mec mou pour la France je crois rêver. Ce que vivent les grecs ne vous suffisent pas ? L’internationale socialiste est au côté des banksters. L’alternative de 2012 ne pourra donc pas être politique ou alors radicale peut-être...


            • neurone 29 juin 2011 22:27

              ../...

              l’Art du creux, l’ère du vide, l’empire de l’éphémère vive le socialo- enthousiastes d’aller concourir à la présidentielle ... il n’y a vraiment pas d’envie... les 10 premières secondes parlent d’elle-même : « Soulager d’avoir sauter le pas » (le journaliste) « ... silence... et mimique hallucinante » ! et la réponse qu’on sent complétement étrangère au for intérieur « enthousiaste » ... oui pour le coup c’est « droopy » !

              ABe Neurone,

              ... Mais quel charisme ... on y croit !!!


              • bernard bernard 29 juin 2011 22:44

                Martine...Présidente ?
                Vu l’enthousiasme de sa déclaration,
                on sent la motivation...profonde, très profonde, trop profonde
                ...pour être perçue par le commun des mortels.

                Dieu nous préserve de cette...engeance !


                • gaspadyn gaspadyin 29 juin 2011 23:26

                  Aubry fait partie, comme Hollande, Fabius,Emmanuelli,Mosco, Camba, Collomb,etc..., de la mafia de ploutoligarques qui ont menti-trahi-manipulé-profité des institutions et prébendes, et qui soutiennent ( en continuant de mentir) le néo-fascisme de la fricnance mondialiste.

                  Voter PS = voter UMP.


                  • kiouty 30 juin 2011 08:46

                    Ce qu’il faut, c’est un duel Joly / Le Pen. Grande classe, avec victoire d’Eva Joly. Ce serait totalement superbe et un gros fuck au PS et à l’UMP.


                    • neurone 30 juin 2011 10:31

                      ../..

                      Je soupçonne ce post d’être un peu ironique, à moins qu’il soit réellement en faveur d’Eva Joli dont j’attends de voir une prestation télévisuelle à « l’heure de vérité », m’enfin dans son équivalent : « des paroles & des actes » ! Sans doute sera t-elle moins « questionnée » ... quant à des duels ... on pourrait dresser la liste : Droopy vs Joly, Joly vs MLP, MLP vs Droopy etc. mais qui gagnera ?! Sur l’art de manier la rhétorique j’ai ma petite idée !!!

                      ABe - Neurone,


                    • barbapapa barbapapa 30 juin 2011 12:10

                      Le PS c’est juste la représentation d’un lobby.

                      Le lobby de la fonction publique.
                      Une représentation d’Enarques arrivés en passes droit statutairement, se présentant dans des villes sans risque, (même une chèvre marquée PS dans ces villes serait élue). Et si ça passe pas un replacement systématique dans une autre ville.
                      Des cumulards de fonctions Député, maire, président d’agglo, présidents de conseil généraux, cachetonnant à tout une ribambelle de commissions ou ils n’ont pas besoin d’être présent. 
                      Retraites bonifiées sans la cotisation en face. Traitement et exonérations de charges sociales. Avantages en nature non déclarés et non imposés. Abus de bien social en forme de droit acquis.
                      Nous connaissons toute cette clique depuis 30 ans. 

                      Vous avez vu Martine en débat public contradictoire ? Alors que c’est son boulot et ça devrait avoir lieu au moins 3 fois par ans.
                      Vous pouvez chercher sur Youtube..que des débat devant des journalistes mielleux.

                      Jamais elle n’acceptera de débat avec Marine Le Pen. C’est une fuyante, Bien entendu tout ce petit monde veut les honneurs, mais des discours préparés, ne répondant qu’a des journalistes mielleux. 

                      Surtout pas de débat contradictoires en public y’a trop à perdre ! 
                      Ils ont peur de perdre leur emploi à vie ces Enarques !



                      • clostra 30 juin 2011 12:34

                        Cet article n’est vraiment pas sympa, folks !

                        Depuis l’annonce de l’annonce de l’annonce de sa candidature : 10 mn entre deux trains, elle économise son temps de parole à l’écran et dit en substance : « you know what ? I’m happy, folks ! »

                        NB commentaire inutile (tout comme l’annonce de sa candidature précédée par l’annonce de l’annonce), annonce de candidature inutile : on savait déjà !


                        • ottomatic 30 juin 2011 13:27

                          C’est marrant, c’est que personne ne dira qu’elle vient d’une dynastie comme lepen...


                          • lemouton lemouton 2 juillet 2011 11:01

                            Moi j’aimerais un second tour Lepen / Sarko.. 
                            J’aurais un alibi pour voter Lepen tout comme on lache un PROUUTT !! .. bien tonitruant.. smiley
                            Bon.. c’est vrai je plaisante ...
                            Quoique ??? voter sarko ?? smiley


                            • bikey bikey 3 juillet 2011 07:46

                              N’oublions pas qu’elle n’a jamais réussi à gagner une « vraie » élection dans son soi disant fief du Nord.


                              Par « vraie » élection il faut entendre une élection non arrangée. 

                              Echecs successifs à la députation dans son « fief », pire, battue par un illustre inconnu !

                              La mairie de Lille lui a été donnée par Mauroy ...MAIS... après magouilles : on a au préalable à l’élection obligé la bonne ville de Lomme (30.000 habitants), de couleur rose plus que rose, à fusionner avec Lille pour être certain d’avoir une majorité. Le bon député-vassal Durand, es qualité, a fait le cadeau de sa ville à Martine.

                              N’oubliez pas Martine est une femme sectaire (c’est quand même elle qui a fait fermer une piscine un jour par semaine pour que ces femmes en burka puisse se baigner entre elles !), agressive, imbue de pouvoir, relisez « La dame des 35 heures ».

                              Et puis Martine applique dans sa bonne ville les mêmes méthodes qu’elle critique dans les entreprises : la délocalisation. Exemple : les boissons consommées par ses différentes administrations sont « importées » de la région parisienne, c’est l’application systématique du moins disant, ce même principe qui conduit aux transferts d’usine à l’étranger. Mais chut, ne le lui dites pas sinon vous allez pouvoir vérifier par vous même la violence de la réaction de celle qui ne supporte pas la contradiction (ce n’est pas pour rien qu’elle fuit les débats contradictoires) !

                              Bref je ne donne pas cher de son image à l’issue d’un débat avec MLP !

                              Ceci dit on est quand même mal en point en France, pas un seul homme (ou femme) de haut niveau, doté de charisme, avec une vision à long terme..bref un homme politique quoi !



                              • BA 4 juillet 2011 00:00
                                Une fête entre amis de l’oligarchie sarkoziste.

                                Musée Albert Kahn, Boulogne-Billancourt, lundi 27 juin 2011 : à l’invitation d’Alain Minc, de nombreuses personnalités du monde politique, économique et médiatique s’étaient données rendez-vous.

                                Mediapart s’est rendu sur place pour voir qui étaient les invités d’Alain Minc.

                                L’oligarchie est ici, dans cette vidéo très révélatrice. 

                                Si vous voulez savoir qui sont les quelques dizaines de personnes qui ont tous les pouvoirs en France, les voici.

                                Voici les oligarques :



                                  • Superyoyo 4 juillet 2011 01:16

                                    Je préfère quelqu’un de mou, mauvais communicant, qui ne m’offre aucun rêve mais qui va redresser la France, plutôt que l’inverse. L’exemple de Sarkozy ne vous a pas suffit ?

                                    Méfiez-vous des beaux-parleurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès