Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Match nul pour le premier débat McCain/Obama

Match nul pour le premier débat McCain/Obama

Ni Barack Obama ni John McCain ne se sont démarqués lors de leur première confrontation, vendredi, à Oxford, lors d’un débat d’une durée d’une heure et demie où politique étrangère et crise économique ont rythmé la soirée.

9ef6398c-8c5c-11dd-887c-bb783dc29f99.jpgEn dépit du souhait de John McCain qui consistait à le reporter, le premier des trois débats télévisés dans le cadre des présidentielles américaines du 4 novembre a bel et bien eu lieu cette nuit, à Oxford dans le Mississippi où la politique étrangère et la sécurité nationale furent les thématiques de la soirée, qui s’est cependant étendue à la crise financière qui a bousculé la planète cette dernière semaine.

Répondant à tour de rôle toutes les deux minutes aux questions de Jim Lehrer pendant 1 h 20, Barack Obama et John McCain se sont en fin de soirée frontalement opposés durant une dizaine de minutes. C’est derrière deux pupitres roux, d’une distance d’1,50 m que les deux candidats ont passé la soirée sans que ni l’un ni l’autre ne parvienne à se démarquer de son adversaire.

Dans cette situation, les deux camps ont immédiatement revendiqué la victoire, le directeur de campagne d’Obama a déclaré  : c’est une claire victoire de Barack Obama sur le terrain de John McCain. Le sénateur n’avait rien à offrir sinon la même politique erronée de Bush avant d’être rapidement contredit par la directrice communication de la campagne de McCain qui a estimé que John McCain a gagné ce débat et contrôlé le dialogue que ce soit sur l’économie, les impôts, les dépenses, l’Irak ou l’Iran. Selon un sondage diffusé quelques heures après le débat, 40 % des électeurs indécis considèrent qu’Obama a remporté sa confrontation contre 22 % pour McCain, 38 % considèrent le débat comme un match nul.

mccain_mug_3.jpgSur le fond, crise économique oblige, les deux candidats ont en premier point développé l’aspect économique de leurs programmes, la crise qui survient actuellement est d’ailleurs la première préoccupation des Américains selon des récents sondages. Barack Obama a assuré que nous traversons la pire crise financière depuis 1929 avant de poursuivre en déclarant nous devons reconnaître que cette crise est le point final de huit ans d’une politique économique erronée conduite par George W. Bush et soutenue par le sénateur McCain. Ce dernier a accusé son adversaire de vouloir augmenter les dépenses publiques et les impôts, Obama s’en est défendu en déclarant le sénateur McCain propose 300 milliards de réductions d’impôts pour les plus riches et les grandes entreprises (…) Moi je propose des réductions d’impôts pour 95 % des citoyens. Enfin, McCain a achevé la discussion en déclarant ce n’est pas le début de la fin, c’est la fin du début.

art.mccainobama.ap.jpg La politique étrangère, domaine de prédilection de McCain a tenu une place importante dans le débat et Obama n’a pas déçu, lui dont les qualités diplomatiques et de connaissances en termes de relations internationales sont réputées minces. Au sujet de l’Irak, McCain, opposé à un retrait, a affirmé que les Etats-Unis gagnaient et que d’ici 2013 nous allons revenir au pays dans la victoire et l’honneur. Sur le même terrain, son concurrent n’a pas manqué de répéter une nouvelle fois qu’il s’était dès le départ opposé à ce conflit et a accusé McCain de tenter de faire croire que la guerre en Irak a commencé en 2007.

D’autres dossiers de politique étrangère ont par la suite été traités, notamment la question russe, qu’Obama ne comprenait pas selon McCain qui a par la suite accusé son adversaire de naïveté. Le candidat républicain a aussi accusé son adversaire de laxisme lors de l’invasion géorgienne par la Russie estimant que la Russie ne doit pas se comporter comme une dictature du XXe siècle avant d’ajouter quand je regarde dans les yeux de Poutine, je vois trois lettres : un K, un G et un B.

A propos de la Corée du Nord et de l’Iran, Obama a asséné qu’on ne doit pas espérer résoudre des problèmes avant de commencer à dialoguer tandis que McCain a qualifié le régime de la Corée du Nord du plus brutal sur terre. McCain a d’ailleurs sévèrement écorché le nom du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, une erreur grossière que la presse n’a que très peu relaté.

Deux débats opposeront prochainement les deux candidats à la Maison-Blanche et un les deux candidats à la vice-présidence, ce dernier aura lieu à Saint-Louis le vendredi 3 octobre et sera diffusé avec sous-titres par Public Sénat de 3 à 5 heures du matin. Enfin, les 8 et 16 octobre, même heure et même chaîne, auront lieu les deuxième et troisième débats Obama/McCain à Nashville et à Hempstead. Rappelons que l’élection présidentielle se tiendra le 4 novembre prochain.


Moyenne des avis sur cet article :  3.74/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • bernard29 bernard29 29 septembre 2008 12:10

    Tous les sondages donnent OBAMA gagnant. 

    Et même si c’était un match nul, Obama en retire encore des bénéfices décisifs puisqu’il il était donné moins fiable sur les questions de politique étrangère. 

    On a pu observer qu’ Obama est vraiment prêt pour cette présidentielle. Il semble avoir tout compris de la posture politique , mais aussi politicienne, qu’il doit adopter. Il ne s’est pas encore trompé de technique et de tactique, et contrairement aux radicaux qui préféreraient le voir plus tranchant, il joue à merveille d’une serenité ferme, lucide et a la limite du consensuel qui réussit a masquer une tension naturelle à ce stade du débat présidentiel.

    A mon avis, OBAMA a pris un avantage que j’espère décisif. Mais rien n’est joué, car bien évidemment les républicains sont capables de tout et du pire dans les trois dernières semaines.


    • Stéfan Stéfan 29 septembre 2008 16:45

      Le titre de l’article me semble contradictoire avec le reste du texte, qui semble donner l’avantage à Obama.
      Témoin le sondage cité dans l’article : "Selon un sondage diffusé quelques heures après le débat, 40 % des électeurs indécis considèrent qu’Obama a remporté sa confrontation contre 22 % pour McCain, 38 % considèrent le débat comme un match nul."

      Article intéressant néanmoins.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

AJ


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès