Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Matignon : l’erreur de Jean-Luc Mélenchon

Matignon : l’erreur de Jean-Luc Mélenchon

Invité de l'émission politique de France 2 Des Paroles et Des Actes, jeudi 25 avril Jean-Luc Mélenchon a indiqué qu'il était "candidat à Matignon" pour appliquer "une autre politique". Cette revendication interpelle au regard des croupières que n'a jamais cessé de tailler le co-président du Front de Gauche aux socialistes en général et à François Hollande en particulier.

La prestation de Jean-Luc Mélenchon, fidèle au personnage, n'aura au final suscité aucune réaction passionnée. Non pas que l'ancien sénateur socialiste ait été moins bon que d'habitude mais peut être, parce le film est toujours le même et que les ficelles sont connues. Voix forte, geste agressif, le disque du leader de la gauche de la gauche semble rayé.

Seule vraie nouveauté, l'apparition dans le vocabulaire du tribun du terme de "solférinien". Comme si finalement après avoir jeté l'opprobre sur tous les socialistes et leur capitaine de pédalo, Jean-Luc Mélenchon tentait de renouer des liens avec ses anciens camarades en n'en stigmatisant plus qu'une poignée.

Il faut dire que le champ politique du député européen s'est considérablement réduit ces derniers temps en raison notamment de la cristallisation des mécontentements au PS à l'égard de la politique gouvernementale. Débordé contre toute attente à sa droite par l'aile gauche du PS, Mélenchon a dû réviser ses plans d'autant que son agitation ne semble pas mobiliser les foules. Le ressort n'est pas brisé mais apparaît comme essoufflé, un peu comme si le leader du Front de Gauche ne croyait plus lui-même en sa capacité à monter les blancs en neige.

A cet égard le rendez-vous donné aux mécontents de gauche le 5 mai prochain sera déterminant. Une sorte de roulette russe car si la mobilisation n'est pas à la hauteur, le FG en sortira durablement affaibli au moment où commence à se construire les alliances électorales pour les municipales.

Or, en se présentant comme candidat à Matignon, Mélenchon se tire une balle dans le pied en donnant le sentiment de donner la préférence à une trajectoire personnelle marquée par l'ambition au détriment d'une cohérence politique qui l'enfermerait pour longtemps dans l'opposition. Un peu comme un cheval qui lassé d'avoir le ventre vide finirait par rentrer manger son foin aux écuries.

Jean-Luc Mélenchon aurait pu réussir son OPA théorique sur Matignon s'il avait été en capacité de donner un sens concret à ses propos. Or derrière les affirmations "Je veux qu'on change le centre de gravité, qu'on applique une autre politique", "Je sais quoi faire", Mélenchon a laissé les spectateurs sur leur faim en développant des propositions creuses plus proche du "il n'y a qu'à" que d'un programme gouvernemental qui intègre les contraintes et la réalité économiques.

Et comme le naturel revient toujours au galop, le caudillo du Front de Gauche n'a pu s'empêcher une nouvelle saillie contre ses amis socialistes. "Il me faut pour ça une majorité qui fasse autre chose que d'attendre en rang les consignes de l'Elysée" a-t-il déclaré. Histoire de mettre de l'ambiance sans doute.

Crédit photo : Wikipédia


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (113 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • appoline appoline 26 avril 2013 19:23

    Mélenchon est un traître dans tous les sens du terme : il vaut mieux avoir des ennemis que des amis comme lui, au moins les ennemis, on sait de quel côté ils se trouvent.

    Traître à la France est plus qu’une réalité, c’est une certitude

  • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 27 avril 2013 09:53

    appolline@

    n’importe quoi.......un traitre

    il n’y a que lui ou montebourg pour prendre efficace !ent ce poste

    les autres sont formatés par leurs écoles et leur parti

    comme dit e todt ..ik faut arreter de nommer des élus aux ordres des« paris » et des « banques »
    car normalement ce sont t les élus qui donnent des consignes aux banques pas comme actuellement...
    il faut empecher les inspecteurs des finances genre« bercy » de travailler avec des camarades de promotion élus( ex : promotion VOLTAIRE")


  • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 27 avril 2013 09:55

    « des partis de PARIS........................... »


  • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 27 avril 2013 09:58

    @rikdubal

    20% ..................NE VOUS EN DEPLAISE


  • HELIOS HELIOS 26 avril 2013 13:28

    ... ne vous en faites pas, Demosthene, Cela ne va faire qu’empirer.
    Melanchon et le front de gauche, comme le FN en son temps, ne parlent pas la même langue que le couple PS et UMP.

    Il FAUT etre dans la pensée unique, et même si certaines tendances vont dans le même sens, le fait qu’elles n’emanent pas des deux partis, n’ont pas de valeurs et sont evidement caricaturées.

    Même si Melanchon exagere, dans le ton ou dans ses options, il ne merite pas les moqueries et le manque de respect de la part de la classe journalistique qui a acces aux grands media audio ou video.... qui rapellons le, a part etre des commentateurs, ne sont pas les detenteurs de la verité universelle et n’ont, ma plupart du temps, aucune competences en la matiere.

    On peut ne pas etre d’accord avec Melanchon, notament sur son internationalisme, mais cela ne merite pas le mepris que lui portent tous les journalistes qui se contentent de venir le voir pour grapiller un bon mot ou un scoop.


    • aimable 26 avril 2013 14:20

      les « journalistes » il ne faut pas leur en vouloir ,c’est l’oreillette qui dirige tout , eux ne sont que des robots ! ils sont aux ordres .


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 avril 2013 22:56

      Melenchon n’a pas le courage de proposer la vraie solution qui est la nationalisation des banques, la reprise du pouvoir d’émettre la monnaie, le remboursement de la dette au prorata des acifs par une impôt sur le capital... puis un revenu garanti et un travail pour tous. 


      Il est normal qu’il n’ait pas ce courage, car les Français ne le suivraient pas. La manipulation de l’opinion par les médias au service des banquiers est totale. Il n’y a pas de solution démocratique possible.

      PJCA

    • chantecler chantecler 1er mai 2013 18:07

      Tiens , pour une fois je suis d’accord avec PJ Allard .

      JL M est un bouffon qui semble arriver à berlurer beaucoup trop de gens issus de l’extrême gauche .

      Il cogne sur le PS comme un sourd tout en visant un poste de PM , rien que ça ...Alors que le problème est immense : une idéologie érigée en système affolant qui s’est répandu dans le monde entier et qui a permis aux oligarchies mondialisées et pétées de thunes de mettre la main sur tous les leviers à commencer par les médias .

      D’accord aussi avec le sens de l’article .


    • foufouille foufouille 26 avril 2013 13:28

      il y va, et on voit ce qu’il fera


      • appoline appoline 26 avril 2013 19:24

        Non merci, nous sommes suffisamment dans la merde en ce moment, avec Mélenchon cela ressemblerait à un cataclysme 


      • Le printemps arrive Le printemps arrive 26 avril 2013 20:04

        Appoline est dans la merde et elle veut continuer des s’enfoncer, cela doit lui plaire !


      • epicure 26 avril 2013 20:29

        @Par appoline (---.---.---.48) 26 avril 19:24
        Si tu veux un cataclysme attends le retour de la droite qui veut faire encore plus d’austérité pour le peuple français, tandis que les plus riches bénéficieront du laxisme de la droite pour avoir plus de pouvoir, enfin un programme de droite typique quoi, c’est le « modéré » fillon qui l’a annoncé avec ses conseils au gouvernement actuel. Un programme dans la ligne droite de ces 30 dernières années dans les pays occidentaux, en pire pour la France. Pour la Grèce le pire est déjà d’actualité, manque plus que la transformation en régime autoritaire pour achever la droitisation de la grèce.


      • appoline appoline 27 avril 2013 12:20

        Plus d’austérité ? Mais vous n’avez encore rien vu, le pire est à venir. Pour le moment ce qui a été mis en oeuvre est presque ridicule, la grande descente n’a pas encore commencé.

        Il faudrait pour cela que ce gouvernement de fantoches s’applique à lui-même une rigueur drastique et montre l’exemple ; réduire le nombre des ministres, députés et sénateurs, réformer le service publique dans tous les domaines, réduire les niches fiscales, stopper une bonne partie des subventions accordées dans quasiment tous les domaines, surtout artistiques etc etc. Mais non, on préfère se dire que la France a encore de l’argent à dépenser.

        Il faut des gestionnaires à la tête de l’état, la situation l’impose. Il faut aussi lutter contre les fuites fiscales, s’ils ne sont pas contents d’être français, qu’ils dégagent, il ne faut pas de demie mesure. Quand à Mélenchon, je persiste, traître puisqu’il n’agit pas pour le bien de son pays. 

      • mario mario 26 avril 2013 13:54

        on a compris, vous préferé atali avec sa corée du nord et apparu avec son esclavagisme....


        • modesto modesto 26 avril 2013 14:28

          faire une autre politique, oui, bien sûr, mai quelle sera-t-elle ? on n’en voit que la partie émergée (amnistie syndicale, inflation, dépense publique, impôts massifs..)
          mais quid de la stratégie pour y conduire ? aurait-il la confiance au parlement où il ne dispose que de quelques députés comministes (et éventuellement de qq socialistes, prêts à s’encanailler un petit moment comme MN Lienemann).
          tout ça n’est que tchatche pour faire bander les gogos !


          • alinea Alinea 26 avril 2013 15:05

            Un article entier ne suffirait pas pour contredire le vôtre !
            Mélenchon change ses plans ? Ah bon ? Explicitez !
            Lisez le programme !!


            • Roubachoff 28 avril 2013 00:55

              Du pur Moreigne, cet article. Mélenchon commence par gueuler seul dans le désert, et presque tout le monde applaudit quand ce fumier de Cahuzac (navré pour les oreilles chastes, il n’y a pas d’autres mots) le traite de clown. Quelques mois plus tard, le doute atteint jusqu’au PS, et il est exprimé dans un texte qui reprend un grand nombre des critiques de Mélenchon. Selon la logique de notre Solférinien agoravoxé, c’est un échec cuisant pour Mélenchon. Cherchez l’erreur.

              Petite précision : je ne suis pas Mélenchôlatre (même si je respecte cet homme) et je trouve le programme du FDG, en l’état, absolument calamiteux, parce qu’il transforme le matraquage fiscal en vitrification fiscale et ne se préoccupe pas de la source de tous les problèmes : la propriété privée des moyens de production, de gestion et de distribution des richesses. Mais la profonde bêtise des défenseurs de Hollande - un médiocre sous-préfet dépassé par sa fonction de président - ne manque jamais de me navrer.


            • Laurenzola Laurenzola 26 avril 2013 15:36

              Mélenchon et Marine, même combat, un ego démesuré au service de la vision d’une France forte, capable à elle toute seule, de dicter les règles du jeu sur l’échiquier mondial.

              Seulement voilà, la France n’est plus que l’ombre d’elle-même, accrochée à son pouvoir d’achat, et croyant que grâce à la science, nous pourrons sauver le monde, et donner du boulot aux 8 millions de chômeurs, toutes catégories confondues.

              En somme, ils sont aussi minables que les autres, complètement à côté de la plaque, mais surtout, utilisent la démagogie comme arme ultime pour rassembler les troupes.

              Le plus dommageable, c’est tous les faux espoirs qu’ils suscitent, mais malheureusement, en politique, c’est devenu une qualité.


              • pas perdus pas perdus 26 avril 2013 15:58

                Mettre dans le même sac Mélenchon et Le Pen relève de la malhonnêteté intellectuelle. Vérifiez par vous-même les programmes au lieu de répéter les âneries des médias dominants.


              • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 27 avril 2013 06:46

                Le point commun entre le FDG, le FN et Dupont Aignan n’est pas leur programme, mais leur objectif politique.

                Regrouper et neutraliser les mécontents de Gauche et de Droite pour éviter que la majorité des Français ne s’unissent pour sortir de l’ UE et de l’euro.

                Pour cela, ils font rêver à « une autre Europe », à la St Glinglin...
                * « Une Europe sociale » pour le FDG.
                * « La souveraineté par une remise à plat des Traités » pour le FN
                * « Une Europe des peuples » pour Dupont Aignan.

                Ils oublient juste de dire que l’ article 443-3 impose l’unanimité des 27 pays pour changer quoi que ce soit dans les statuts de la BCE ou des Traités... Et comme les 27 ne sont jamais d’accord sur rien, la St Glinglin, c’est pas maintenant !

                Le seul Parti qui propose la sortie de l’UE, de l’euro et de l’ OTAN par l’article 50, c’est l’ UPR de François Asselineau...

                Vidéos : « Pourquoi l’ Europe est comme elle est ? »
                « Mais où est passée la République française ? »
                « Les 10 raisons de sortir de l’ UE. » site de l’ UPR


              • taktak 28 avril 2013 08:29

                @pilou  vous savez parfaitement que l upr n est pas seul à dire cela. il y a aussi le prcf le mpep les clubs penser la france. ainsi qu une partie importante du pcf : le reseau faire vivre le pcf. entre autre


              • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 29 avril 2013 05:41

                taktak,
                Merci de le rappeler, mais vous, vous ne citez jamais l’ UPR...


              • Edmon Edmon 1er mai 2013 21:02

                « Le seul Parti qui propose la sortie de l’UE, de l’euro et de l’ OTAN par l’article 50, c’est l’ UPR de François Asselineau... » 

                L’ upr est une secte , la preuve , votre façon de tirer sur tous sans aucune mesure .
                Si le terme vous choque trop , préférez extrémistes .

                On a échappé à la CIA c’est déjà ça.

              •  C BARRATIER C BARRATIER 26 avril 2013 15:39

                J’ai trouvé MELENCHON très bon et au bon moment. Nous sommes emmenés droit dans le mur par des péremptoires à partir de théories économiques qui ont fait la preuve de leur nullité. MELENCHON a ouvert une porte qui ne peut être réfutée : les dettes publiques en Europe ou aux USA ne seront jamais remboursées.
                Il est donc pragamatique de cesser tout de suite de les rembourser. Un pays comme la France paie en intérêts de sa dette plus que ce qu’il emprunte pour fonctionner. Si ce pays ne rembourse plus rien en capital ou intérêts, il n’aura plus besoin de chercher des prêteurs....
                Les particuliers bénéficient de la formule du « ne paie plus rien » lorsque surendetté. L’emprunt Russe n’a jamais été remboursé non plus....mais c’est une autre histoire.

                Ne plus rembourser est le seul moyen de reprendre le pouvoir abandonné aux maffieux
                . Voir en table des news :

                Main basse sur la France. République volée, profiteurs et maffieux

                 http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=153




                • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 27 avril 2013 06:54

                  C Barratier,

                  Certes, vous avez raison. L’ Argentine, en 2002, a envoyé promener le FMI, et a décidé de ne pas rembourser la totalité de la dette.

                  La différence qui échappe à tous les FDG, c’est que l’ Argentine est un pays indépendant et souverain, que son gouvernement dispose de tous les droits régaliens dont les Traités européens ont dépouillé la France.

                  Si l’ UPR propose de sortir de l’ UE, c’est justement pour pouvoir décider les nationalisations nécessaires, d’un référendum sur la dette, des médias indépendants etc.

                  Le Venezuela aussi est un Etat indépendant et souverain, il a sa propre Banque VCentrale, sa propre monnaie, le bolivar, il fait ses propres lois, et Chavez a dévalué 4 fois le bolivar en 14 ans.

                  Vous ne faites pas la différence entre un Etat qui peut décider et un Etat sous tutelle de Bruxelles ?


                • escoe 28 avril 2013 20:00

                  La différence qui échappe à tous les FDG, c’est que l’ Argentine est un pays indépendant et souverain, que son gouvernement dispose de tous les droits régaliens dont les Traités européens ont dépouillé la France.


                  Le moyen de récupérer la souveraineté c’est que nous disions « On ne paye pas ! ». De toutes façons Madame Merkel n’a pas les moyens de mobiliser les cinq ou six millions d’hommes qui lui seraient nécessaires pour faire payer de force l’ensemble des pays d’Europe du Sud. Et une grande partie du commerce allemand passe par ces pays. Cessons d’avoir peur de l’Allemagne comme les pays d’Amérique Latine ont cessé d’avoir peur des institutions financières des Etats Unis !

                • R.Dumont 26 avril 2013 15:57

                  Ce que l’on a vu hier soir est consternant de la part des journalistes. Aucun débat de fond n’est possible.
                  Les chiens de garde chassent en meute.


                  • Jean-Louis CHARPAL 26 avril 2013 16:55

                    Qu’il est nul cet article !

                    Rien sur les questions de fond, que de la com et de la politicaillerie.

                    De quoi d’autre les zozocialistes de droite sont-ils capables de parler ?

                    Pas des 5 millions de chômeurs ! Chiffre jamais atteint dans tout l’histoire de notre pays !

                    Quant à Attali, avec son abjecte allusion à la Corée du Nord, il a perdu le peu d’honneur qui lui restait.

                    Que tous ces sociaux traîtres dégagent et laissent la place à la vraie gauche, démocratique et progressiste ! 


                    • epicure 26 avril 2013 20:34

                      Attali, le gars qui avait fait des conseils de droite, de régression, à sarkozy ?
                      Belle référence......
                      De tout façon avec le FdG ils éviteront les questions de fond, ce serait gênant pour les solfériniens, les bobos de salon médiatiques, et la droite déclarée, en creusant un peu les gens pourraient se rendre compte que toute cette clique ne défend pas les intérêts du peuple français, donc pas les intérêts de la France.


                    • menou69 menou69 26 avril 2013 17:22

                      @ l’auteur

                      Vous prenez des risques énormes en rédigeant un tel texte sur Agoravox, car ce site est une pépinière de Mélenchonistes.

                      Vous allez avoir beaucoup de difficultés à avoir des commentaires qui vous approuvent ! Autrefois j’allais sur Le Post, avant sa fermeture, et bien sur ce site c’étaient des Lepennistes qui pullulaient et semaient la zizanie.

                      Alors bon courage et merci car moi j’ai aimé votre article !


                      • epicure 26 avril 2013 20:36

                        Mais oui, mais oui, il suffit de voir comment la cohorte d’extrême droite ( occidentale, et parfois musulmane ) arrive à mettre en négatif des articles ou messages en faveur du FdG, des idées de gauche, pour voir ta mauvaise foi.


                      • babeuf babeuf 26 avril 2013 17:45

                        tremblez solfériniens , les municipales approche , qu allez vous dire ? aux coréens du nord
                        pour qu ils votent pour vous


                        • chantecler chantecler 1er mai 2013 18:08

                          Toi aussi Babeuf tu devrais trembler car la chute de ce gouvernement ne te profitera en rien .


                        • doslu doslu 26 avril 2013 18:30

                          @le pnume
                          si t’avais autant de talent que
                          Jack Vance (auteur de le pnume) t’arêterais de dire des conneries, et de copié-collé les mêmes conneries dans tous les fils
                          gros con de rasos de merde

                          Ahhh ca fait du bien


                          • joelim joelim 26 avril 2013 19:12

                            Cette revendication interpelle au regard des croupières que n’a jamais cessé de tailler le co-président du Front de Gauche aux socialistes en général et à François Hollande en particulier.


                            Donc François Hollande serait propriétaire (à durée limitée) de la France. Si, ça reviendrait à ça. On a critiqué le Roi, ça suffit pour ôter la pertinence éventuelle de l’importun. Ce serait Sa République, comme il le dit (ce qui est un véritable scandale). En fait c’est son joujou. Il est justifié de le dire dès lors qu’il mécontente dans la durée plus de deux tiers des français. 

                            Evidemment il est incapable de faire autre chose (que gérer la récession en vendant les acquis sociaux), le pire étant que ce soit évident. Comme si sa marionnette de Canal Moins avait déteint sur lui (magie noire ?...).

                            A côté de lui, Mélenchon est un Saint hyper-compétent. Je suis d’accord pour qu’on le teste à Matignon pour voir si c’est aussi un Mac Gyver. Je ne dis pas que j’y crois mais au moins on aura essayé. Proposons à Hollande de nommer Mélenchon si lui-même tombe sous les 21 % d’approbation. Dommage, il n’acceptera pas, il sait que ça peut arriver. 

                            • Le421 Le421 26 avril 2013 19:48

                              Je me dis parfois quand je lis ce genre d’article que JLM est soit trop bas, soit trop haut pour la plupart des gens.
                              Il explique clairement que nous faisons fausse route. Et les imbéciles de dire : oui, oui, mais on continue !! Suivez mon regard...
                              Contrairement à d’autres de bord opposé, il propose des solutions concrètes, qui, bien sûr, vont perturber gravement le système des profiteurs en rond qui gèrent le pays et ne veulent surtout pas d’un « Méluche* » aux commandes...
                              Contrairement à d’autres de bord opposé et du même bord, il a les « couilles » d’oser proposer de mouiller le maillot.
                              Dire qu’il recherche pouvoir et ambition personnelle revient à dire qu’il est de la même trempe qu’un Sarkozy. J’aimerais qu’il réussisse son pari. Ne serait-ce que pour vous démontrer combien vous vous trompez.
                              Quand aux grands faiseurs de théories qui donnent les résultats sans même avoir essayé et qui persistent dans l’erreur, je proposerais une loi engageant la responsabilité pénale des politiques qui ont ruiné la France.
                              Les types qui ont flanqué 500 milliards de déficit, je les collerait au « zonzon ». Avec douche et savonnette au passage, on verrait si ils ramèneraient autant leur gueule.
                              Mélenchon propose que les élus soient destituables par référendum populaire en cas d’incompétence. Vous en connaissez, vous, qui en disent autant ??
                              * amicalement


                              • heliogabale heliogabale 26 avril 2013 21:47

                                Les sondages réalisés après le premier tour des présidentielles 2012 est parlant : Mélenchon a fait ses meilleurs scores chez les chômeurs (frôlant les 20%).

                                L’explosion du chômage devrait mécaniquement profiter au Front de Gauche...

                                Le fil de l’article le montre bien : Marine Le Pen séduit plutôt des personnes qui sont actifs occupés (ils ne gagnent pas forcément bien leur vie mais ils ont su généralement éviter les périodes de chômage) qui pensent payer trop d’impôts pour nourrir les « assistés », parmi lesquels les immigrés sont surreprésentés.

                                La hausse du chômage accroît également ce contingent d’électeurs...


                              • Christoff_M Christoff_M 26 avril 2013 23:50

                                Ici je vois plutôt des profs, des retraités et pas tellement de chômeurs ni d’ouvriers qui vont voter massivement FN bcp par dépit...

                                Il fallait se detacher plus clairement du pouvoir en place, il ne suffit pas de faire de grande gueulante sur les plateaux TV, la plupart des français ne sont pas dupes...

                                Quand on est favorable a l’immigration mondialiste on détruit l’emploi de l’ouvrier et de l’employé français de base.... quand on appelle a voter PS et que l’on est soi meme ex député PS et surtout malheureusement franc maçon, donc pro mondialisme on ne peut pas etre crédible apres en prétendant défendre les plus modestes...


                              • veni,vidi,chichi veni,vedi,chichi 26 avril 2013 19:59

                                Il souhaite être assistant d’un capitaine de pédalo,si j’ai bien compris.


                                • HELIOS HELIOS 27 avril 2013 00:44

                                  Pas du tout, il souhaite etre 1er ministre, c’est a dire mener la politique du gouvernement, comme cel est prevu dans la constitution.

                                  Ce que Sarkozy n’a pas laissé faire a Fillon et que Hollande ne semble pas accorder a Ayrault

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès