Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mécanisme Européen de Stabilité : analyse post-traumatique d’un vote (...)

Mécanisme Européen de Stabilité : analyse post-traumatique d’un vote bis

Les deux groupes Union pour un Mouvement Populaire (UMP) et Union Centriste et Républicaine (UCR) avaient opté pour le soutien au texte. Tous les sénateurs de ces deux groupes ayant pris part au vote ont voté pour.
En dehors du président de séance Jean-Léonce Dupont (URC), de ces deux groupes, seul Alain Fouché, membre du groupe UMP, n'a pas pris part au vote.

Le groupe Communiste, Républicain et Citoyen (CRC) réunissant les sénateurs du PCF, du PCR et du MUP, avait opté pour l'opposition au texte. Les 21 membres étaient présents, et tous ont voté contre.

Le groupe du Rassemblement Démocratique et Social Européen (RDSE) qui est l'un des deux groupes multipartites1 et le seul groupe transversal2 (comportant des sénateurs appartenant à la majorité et des sénateurs appartenant à l'opposition) du Sénat, est composé majoritairement de sénateurs radicaux de gauche, ainsi que de deux « frêchistes » divers gauche exclus du PS, de Pierre-Yves Collombat du PS, de Jean-Pierre Chevènement du MRC et de Gilbert Barbier, divers droite (source, l'élection d'Alain Bertrand ayant été invalidée et Pierre-Yves Collombat ayant rejoint le groupe).

Comportement des sénateurs RDSE membres du PRG (11) :

  • abstention : Nicolas Alfonsi, Jean-Michel Baylet, Yvon Collin, Anne-Marie Escoffier, François Fortassin, Françoise Laborde, Jacques Mézard, Jean-Pierre Plancade, Jean-Claude Requier, Raymond Vall, François Vendasi

Comportement des sénateurs divers gauche (2) :

  • contre : Robert Tropéano

  • abstention : Christian Bourquin

Comportement des sénateurs RDSE membres du PS (1) :

  • contre : Pierre-Yves Collombat

Comportement des sénateurs RDSE membres du MRC (1) :

  • contre : Jean-Pierre Chevènement

Comportement des sénateurs RDSE divers droite (1) :

  • pour : Gilbert Barbier


Le groupe écologiste avait, à l'instar des trois députés écologistes et de la direction d'EELV elle-même, pris position contre le MES. Néanmoins, deux sénateurs écologistes ont voté pour le texte.

Comportement des sénateurs membres du groupe écologiste (10) :

  • pour : Leila Aïchi, André Gattolin

  • contre : Aline Archimbaud, Esther Benbassa, Marie-Christine Blandin, Corinne Bouchoux, Ronan Dantec, Jean Desessard, Joël Labbé, Jean-Vincent Placé

A noter : les deux sénateurs écologistes qui ont voté pour le MES font partie des six sénateurs EELV élus en 2011. Avec la prise de position favorable au MES de Daniel Cohn-Bendit, co-fondateur d'EELV, et le fait que l'ancienne « branche droite » des Verts (Voynet, Mamère, Duflot, etc.) constitue désormais la majeure partie de « l'aile gauche » d'EELV (largement majoritaire, tout de même), cela témoigne clairement de l'orientation moins à gauche d'EELV par rapport aux Verts (cf mon analyse précédente).

La Réunion Administrative des Sénateurs N'appartenant à Aucun Groupe (RASNAG), formée des sénateurs non inscrits, comporte des sénateurs issus de plusieurs partis - tous de droite en l'occurrence.

Comportement des membres de la RASNAG divers droite (3) :

  • pour : Jean-François Husson, Alex Türk, Pierre Bernard-Raymond

Comportement des membres de la RASNAG membres du MPF (1) :

  • pour : Philippe Darniche

Comportement des membres de la RASNAG membres de « Démocratie et République » (1) :

  • absent : Jean Louis Masson

Comportement des membres de la RASNAG membres de Tahoeraa huiraatira (1) :

  • absent : Gaston Flosse

A noter : les deux députés MPF avaient voté contre le texte à l'Assemblée Nationale ; Jean Louis Masson, seul membre connu de « Démocratie et République », est proche de DLR, qui avait pris position contre le MES (vote contre du député Nicolas Dupont-Aignan à l'Assemblée Nationale).

Enfin, le groupe Socialiste (SOC) avait opté pour l'abstention. Néanmoins, trois de ses membres ont voté contre le projet de loi :

Jean-Pierre Godefroy, Marie-Noëlle Lienemann, Daniel Percheron

Comportement des sénateurs membres d'Un monde d'avance, courant de l'aile gauche du PS, porteur de la motion C au Congrès de Reims du PS (3) :

  • contre : Jean-Pierre Godefroy

  • abstention : Jean-Louis Carrère, Philippe Labeyrie

Comportement des sénateurs membres de L'espoir à gauche, courant du PS, porteur de la motion E au Congrès de Reims du PS :

  • abstention : François Rebsamen, David Assouline, Gérard Collomb, Gaëtan Gorce, Jean-Noël Guérini, Robert Navarro, Jean-Marc Todeschini


Finalement, on voté contre le MES :

Aline Archimbaud, Éliane Assassi, Marie-France Beaufils, Esther Benbassa, Michel Billout, Marie-Christine Blandin, Éric Bocquet, Nicole Borvo Cohen-Seat, Corinne Bouchoux, Jean-Pierre Chevènement, Laurence Cohen, Pierre-Yves Collombat, Cécile Cukierman, Ronan Dantec, Annie David, Michelle Demessine, Jean Desessard, Évelyne Didier, Christian Favier, Guy Fischer, Thierry Foucaud, Jean-Pierre Godefroy, Brigitte Gonthier-Maurin, Robert Hue, Joël Labbé, Gérard Le Cam, Michel Le Scouarnec, Marie-Noëlle Lienemann, Isabelle Pasquet, Daniel Percheron, Jean-Vincent Placé, Mireille Schurch, Robert Tropeano, Paul Vergès, Dominique Watrin

Soit trente-cinq sénateurs seulement sur 348 qui ont refusé le piétinement de la démocratie et de la République.


 

1 : J'appelle « groupe multipartite » un groupe comportant des sénateurs appartenant à plusieurs familles politiques. En l'occurrence, le RDSE comporte des sénateurs de gauche et de droite, l'autre groupe multipartite étant l'URC, qui comporte des sénateurs de droite et du centre

 

2 : J'appelle « groupe transversal » un groupe comportant des sénateurs appartenant à la majorité sénatoriale et des sénateurs appartenant à l'opposition sénatoriale.

 

Cet article est une reprise d'une note de mon blog.


Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • SNOOP 29 février 2012 11:42

    oui,bon voilà...les MES est passé...ce qui n’empêchera pas méluche la baudruche d’appeler à voter hollande.
    UMPS une réalité.
    mélenchon est définitivement le leurre de cette élection
    les masques tombent
    c’est aux actes que l’on juge un politique pas aux blablablas ! smiley


    • colza 29 février 2012 13:11

      @ snoop
      Vous tournez en boucle.
      Quels masques tombent, sur quels actes jugez vous JL Mélenchon ?
      La fixette, ça se soigne, vous devriez consulter.


    • Traroth Traroth 29 février 2012 15:47

      « c’est aux actes que l’on juge un politique pas aux blablablas ! » : Vous nous en direz tant... Et sur quels actes jugez-vous la politique de Le Pen et du FN, au juste ?


    • epicure 1er mars 2012 22:13

      @Par Traroth
      pour le FN :
      euh par son soutient aux luttes sociales, comme pendant la bataille des retraites ? mince du côté de sarkozy., donc de l’oligarchie
      Par le fait que la politique fiscale du FN jusqu’à maintenant a reposé sur l’allègement des impôts pour les plus riche et le transfert sur al TVA comme nicoligarque 1er ? donc une politique fiscale en faveur de l’oligarchie.
      Par le fait que les députés FN entre 86 et 88 ont voté exactement pareil que ceux du RPR et de l’UDF, dont les héritiers actuels ont voté pour le MES, c’est à dire pour l’oligarchie ?
      Par le fait que l’ex président du FN n’a jamais soutenu des mouvements international populaires, se contentant de soutenir l’apartheid à son époque vendre des disques de chants SS ?


    • Jonathan Moadab Jonathan Moadab 29 février 2012 18:08

      Merci pour votre analyse, je la relaie de suite sur la page Tous ensemble contre le MES !


      • Ariane Walter Ariane Walter 29 février 2012 19:01

        Merci brtath-z,

        J’ai fait un billet d’humeur et vousa vez fait un billet d’histoire avec tous les noms de ceux qui ne peuvent se cacher ; oui, ils ont trahi notre démocratie et la République et ce n’est pas rien.

        J’espère en une justice qui les laissera, eux, sur le carreau et non pas ceux qu’ils ont condamnés. On ne va pas oublier si vite en tout cas. oh Non !

        Et merci pour vos interventions sur mon fil.


        • Ariane Walter Ariane Walter 29 février 2012 19:02

          Brath-Z ! Pardon ! J’ai dérapé !!


          • L'Oeil qui court L’Oeil qui court 29 février 2012 21:24

            La gauche, ça commence où maintenant ?


            • Brath-z Brath-z 29 février 2012 22:27

              Les notions d’ordre géographique (gauche, droite, centre, etc.) ne dépendent pas des propositions ni des présupposés idéologiques. Ainsi je n’irai pas dénier au PS son caractère de parti de gauche, pas plus qu’au PRG.
              Cependant je note que ces deux partis s’éloignent du reste de la gauche et abandonnent les fondamentaux de leurs idéologies respectives au profit du social-libéralisme compatible avec le consensus de Washington.

              Ils sont toujours à gauche, mais ce n’est pas la gauche à laquelle j’aspire.

              Si en revanche, à l’instar de ce qu’il s’est produit avec leurs partis frères en Amérique du Sud, ces partis préféraient soutenir et s’allier avec la droite libéral-conservatrice plutôt qu’avec la gauche sociale conséquente, ils passeraient à droite.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès