• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mélenchon : Comme un bleu vert de rage qui voit rouge

Mélenchon : Comme un bleu vert de rage qui voit rouge

Jean-Luc MELENCHON n'est pourtant pas un BLEU en politique. Il s'époumone aujourd'hui après le PCF qui vient de lui rappeler la dure réalité de la bonne odeur de la soupe politique. 

Voici ce que j'écrivais le 11 Avril 2013, et qu' Agoravox acceptait de publier. Je crois intéressant de vous le reproposer à lecture. 

 

Voici le billet du 11/04/2013 

Déjà les frémissements du malaise se font sentir. Pierre Laurent, patron du Parti Communiste conteste l’expression « coup de balai » * que Mélenchonavance comme slogan de la marche protestataire qu’il veut organiser le 5 Mai

POLITIQUE : Libération : Une nouvelle fois, le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent prend ses distances avec Jean-Luc Mélenchon. Selon lui, "l'idée du coup de balai n'est ni la bonne expression, ni la bonne orientation.

Le PCF ne peut continuer, sans réagir, à se laisser instrumentaliser par le leader duFront De Gauche. A cela plusieurs raisons. La plus évidente, à n’en pas douter, étantl’approche des municipales. Le Parti Communiste sait qu’il ne pourra maintenir ses villes ou espérer en conquérir de nouvelles sans le soutien du Parti Socialiste. Soutien pour lequel L’Elysée, sous l’ambassade docile de Solferino, exigera une prise de distance significative d’avec l’agitateur Mélenchon.

Les excès de langage de Mélenchon deviendront ben vite le faux prétexte pour justifier auprès de l’opinion l’éloignement du PCF du Front de Gauche. En réalité ce sont les petits calculs de boutiquiers auxquels se livre le PC qui condamneront l’aventure solitaire de Mélenchon.

Quoi qu’il en dise le PC est un Parti de Gouvernement, totalement inséré dans la classe politique, sous perfusion du PS, depuis qu’en 1972 François Mitterrand le rendit dépendant de son bon vouloir sous les habiles traits du Programme Commun.

Depuis, il est l’indéfectible allié du PS à chaque élection, goûteux de la bonne soupe électoraliste, plus enclin à soutenir des élus amadoués qu’à encourager des militants convaincus. Dans ce marengo politique convenu, où le PC fait timidement entendre sa différence idéologique de gauche, Mélenchon devient de plus en plus un trouble fête, un empêcheur de tourner en rond.

JPEG - 39.2 ko
Rupture sur la ligne rouge
Mélenchon résistera-t-il aux petits arrangements PS-PC ?

Le PC s’articule tant bien que mal autour de son allégeance intéressée au PS et de sa cour surjouée faite à Mélenchon attendu qu’il partage la même base électorale.

Une chose est certaine. Il n’y à pas assez de place à la gauche de la gauche pour les deux. En conclusion l’un des deux doit disparaître. Mon récent et difficile passage dans le maelstrom politique m'a enseigné qu’un appareil est toujours plus fort qu’une individualité

Toutefois, n’imaginez pas que, le cas échéant, à défaut d’un Front De Gauche totalement efficace, le Front National serait un recours pour la défense du citoyen. Bien au contraire le clientélisme et l’affairisme seraient à leur paroxysme

Je vous laisse donc conclure par vous-même.

Che64. Aussi sur TWITTER  : @che64000

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.63/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

107 réactions à cet article    


  • alinea Alinea 21 octobre 2013 10:20

    Vous n’exagérez pas un peu ? À Paris : 660 voix pour liste commune avec le PS au premier tour, 500 contre ; j’ai le nom de toutes les villes où le FdeG a une liste indépendante au premier tour ; dans ces listes, nombre de communistes !
    Ne pas confondre un parti, ses idées, ses luttes, et l’ambition, pour être gentille, de quelques-uns de ses dirigeants !


    • JMBerniolles 21 octobre 2013 17:19

      J’ai lu un commentaire malheureusement juste sur cette affaire


      Auquel j’ajouterai : sous l’influence du responsable, de père en fils, du PC, on ne sait combien de fois grugé par les socialistes, qui affirme qu’Hidalgo appliquera le programme du PC à Paris, je cite : « 500 crétins ont voté l’explosion du Front de Gauche et la liquidation du PC »

      Après cette trahison des couches populaires pour sauver le fauteuil de ce « leader » , on s’étonnera que celles ci se tournent vers le FN !


    • Fergus Fergus 21 octobre 2013 10:20

      Bonjour, Christian.

      On savait que le PC irait, en de nombreux lieux, vers un accord avec le PS pour sauvegarder ce qu’il reste d’élus locaux. Mélenchon ne peut en être surpris.

      Pour ce qui est des prises de position récentes du leader du PG (peut-on encore parler de FdG ?), on constate avec effarement la fuite en avant, en forme de quitte ou double, de lcet Imprécateur devenu carrément haineux au fil des mois. Rien ne trouve grâce à ses yeux, seule sa ligne politique étant respectable. Ce faisant, il tape comme un sourd, et cela jusqu’à l’excès, bien qu’il n’en tire manifestement aucun avantage politique. Mettre sur le même plan Valls que Le Pen est, à cet égard, malgré toutes les préventions que l’on peut avoir contre le ministre, une aberration.

      Dans ces conditions, je refuse désormais d’accorder le moindre soutien à Mélenchon et au PG (Delapierre est à peu près dans les mêmes excès). C’est pourquoi je voterai PC s’il y a un candidat communiste ou blanc dans le cas contraire. Ras-le-bol des invectives mélenchoniennes ! Et cela d’autant plus que, dans sa haine du PSD, il en oublie totalement de taper sur la droite.


      • heliogabale heliogabale 21 octobre 2013 10:27

        taper sur la droite ?

        Pourtant, il tape bien sur le gouvernement...


      • heliogabale heliogabale 21 octobre 2013 10:36

        De toute façon, il est obligé de taper sur le PS, sinon, il serait inaudible...

        Dans ce cas là autant rejoindre le gouvernement...ce serait prendre le risque de tomber dans les mêmes travers qu’EELV...

        Et puis ce que dit Mélenchon sur le PS, c’est de la gnognotte par rapport à ce que pouvait dire le PCF sous la IVe république...

        Le vrai reproche que l’on pourrait faire à Mélenchon, c’est de ne pas proposer clairement une sortie de l’euro et un retour à un SME rénové...ça donnerait une perspective aux citoyens quant aux intentions du FdG...


      • Fergus Fergus 21 octobre 2013 10:44

        Bonjour, Héliogabale.

        Je ne conteste évidemment pas le fait que Mélenchon tape sur le PS. Mais il le fait d’une manière souvent excessive, tant sa haine s’attise au fil des mois. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi il est si muet sur l’UMP, son intérêt, comme celui de Le Pen, étant pourtant de montrer de quelle manière UMP et PS appartiennent désormais à la même famille politique. Or, il emploie désormais tout son temps de parole médiatique en imprécations qui, parfois, frisent le ridicule. personnellement, cela de désole d’autant plus que j’ai la conviction d’une stratégie contreproductive. Les résultats des prochains scrutins seront à cet égard intéressants. 


      • le naif le naif 21 octobre 2013 11:09

        Bonjour Fergus

        Si j’étais méchant, je pourrais me réjouir de votre commentaire que je partage totalement. Vous semblez découvrir ou ne plus supporter les invectives outrancières de Mélenchon à l’égard de ses alliés politiques ( en a t-il seulement ???) Alors je vous laisse imaginer combien ses déclarations carrément haineuses ont pu heurter les électeurs qui ne partagent pas ses visions....

        J’ai dis que je pourrais me réjouir, mais ce n’est pas le cas, car à la vitesse ou se délabrent tous les partis politiques actuellement, il ne va bientôt plus rester que le FN en ordre de bataille....ce qui ne serait pas une bonne nouvelle.


      • cevennevive cevennevive 21 octobre 2013 11:11

        Oui, Fergus, bonjour,


        Je suis désolée et triste de voir et d’entendre les mêmes choses que vous.

        Désolée et triste. Espoirs déçus, malaise, et une impression de noyade dans un torrent d’eau trouble.

        Crier, gueuler même, invectiver et avoir des avis coléreux sur toutes choses, (même les plus sordides des faits divers) n’est pas ce que l’on attend d’un chef politique. Marchais était rigolo dans ses colères, Mélenchon est ridicule très souvent.

        Je crois que je vais retourner aux avis politiques de feu mon père : parti communiste ou blanc.

      • heliogabale heliogabale 21 octobre 2013 11:20

        L’évolution du FdG se jouera sur des petits riens (en particulier aux européennes...

        SI au lieu de 11%, ils font 13%, ce léger mieux sera suffisant pour les faire progresser.

        Régresser à 9% les plomberait...

        La stratégie de Mélenchon, c’est le tout ou rien...c’est sûr que si la croissance devait revenir du jour au lendemain et faire baisser le chômage en dessous des 10%, le front de gauche retournerait à 5%, ce qui n’est pas le cas du FN...

        Après l’invective mélenchonienne ne m’impressionne pas plus que cela, c’est le seul moyen de se faire voir, sinon tu finis en Dupont-AIgnan...

        Quand le premier mai dernier, les militants FN ont scandé durant le meeting à l’opéra de MLP : « Mélenchon au goulag », il ne faut pas être non plus impressionné ou blessé...


      • Fergus Fergus 21 octobre 2013 11:24

        Bonjour, Cevennevive.

        Triste réalité, hélas ! PC ou vote blanc, c’est exactement mon intention pour l’avenir, comme indiqué dans un commentaire ci-dessus. J’ai pourtant cru en le Front de Gauche.

         


      • Fergus Fergus 21 octobre 2013 11:32

        Bonjour, Le naïf.

        A toutes fins utiles, je vous signale que j’ai dénoncé à différentes reprises, et cela depuis la campagne de 2012, les excès de Mélenchon, ce qui m’a valu, parfois, des invectives de la part des plus intégristes des militants du FdG, dont certains ont, depuis, quitté le navire.

        On dit Mélenchon intelligent, et sans aucun doute l’est-il. Mais parfois on s’interroge, tant il se laisse dominer par ses passions au détriment de ses idées et de ceux qu’il prétend servir.

        A toutes fins utiles, je mets en lien un article du 3 septembre 2012 (Mélenchon : je t’aime moi non plus) qui m’avait valu de nombreuses attaques, y compris la négation des prévisibles dissensions internes du FdG pour les municipales qui étaient pourtant inscrites dans les gènes du FdG.


      • alinea Alinea 21 octobre 2013 11:38

        cevennevive : Mélenchon n’est-il pas à vos yeux porteur d’un projet, d’un programme, d’une vision du monde ? N’êtes-vous confinée que dans la politique politicienne relayée avec complaisance par nos médias ? Quel crédit porter au fait que Mélenchon résiste mal aux provocations des faits divers et de l’indécence des politiques ? Le peuple entier est-il désormais hors conviction, juste consommateur de personnalités ?
        Moi aussi, cevvenevive, vous me voyez profondément triste..


      • cevennevive cevennevive 21 octobre 2013 12:04

        Bonjour Alinea,


        Vous faites comme Ariane, vous « foncez » sur ceux qui n’ont pas les mêmes colères que vous. Mais je vous pardonne très volontiers.

        Je m’explique plus clairement, rien que pour vous :

        - La politique politicienne me dégoûte tant que même le mot me donne la nausée.
        - Les faits divers sordides n’ont pas à entrer en compétition avec la direction d’un pays. Et je ne suis pas d’accord avec Mélenchon et bien d’autres sur cette gabegie de commentaires inutiles. L’affaire est réglée et bien réglée à mon avis, point.
        - Crier et invectiver ne fera jamais avancer les choses. Un cheval (je vous parle d’un cheval car vous connaissez) n’obéira pas à un gueulard. Ce serait plutôt le contraire...
        - Il est improductif d’appliquer les mêmes remèdes que le FN aux problèmes de la France. Ce serait plutôt le contraire...
        - Pour ce qui concerne l’Europe, j’ai voté non à Maastricht et depuis, je ne vois pas pourquoi je voterais aux élections européennes. Je m’en désintéresse tout à fait. C’était le seul point de désaccord avec la politique de Mélenchon, mais je lui faisais tout de même confiance pour assainir un peu cette organisation de malheur.

        Allez, Alinéa, ne soyez pas triste. Je reste tout de même une « gauchiste ». Mais j’avais tant placé d’espoir en Mélenchon que je ne peux plus avoir confiance.

        Bisous.

      • wesson wesson 21 octobre 2013 12:06

        Bonjour Fergus,


        je comprends que votre ineffable sens de l’amabilité vous pousse à regarder le truculent Mélenchon là ou il faut regarder plutôt le programme. Vous n’allez plus voter pour lui par principe, au final c’est logique par rapport à tout ce que vous avez pu dire. Vous avez la cohérence avec vous.

        Je persiste toutefois à penser que Mélenchon doit faire du Mélenchon pour accéder aux médias, sans quoi il serait totalement inaudible. En ce qui me concerne, dès lors que c’est son programme qui me plaira le plus, il aura ma voix.

        Nous verrons bien quelle stratégie s’avérera payante. Pour ce que j’en perçoit du fin fond de ma campagne traditionnellement au PS, c’est une immense déception. M. Hollande n’as pas été élu pour pratiquer une politique de droite, hors c’est de toute évidence ce qu’il fait. Et de ce que je peut en voir, c’est une formidable dynamique d’abstentionnisme qui se profile. Les électeurs de droite iront voter pour prendre leur revanche, les électeurs de gauche ne vont même pas se déplacer. 

        Quoiqu’il en soit, vous ne pouvez non plus ignorer la stratégie absolument globale d’agression envers le FdG, tant au niveau politique que au niveau médiatique, et la formidable collusion qui s’est monté du PS jusqu’à l’extrême droite pour y faire barrage. N’importe qui serait à la tête du FdG, dès qu’il serait en position d’être crédible, il subirait le même genre d’attaque, les même tentatives de discrédit. 

        Je peut lire encore pratiquement chaque jour que Mélenchon touche 30.000 € par mois, et autres balivernes du même acabit. Ca fait des années que ça dure, et ça ne finira jamais.

      • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 octobre 2013 12:06

        On dit Mélenchon intelligent, et sans aucun doute l’est-il. Mais parfois on s’interroge, tant il se laisse dominer par ses passions au détriment de ses idées et de ceux qu’il prétend servir.


        Non, je ne pense pas que Mélenchon soit intelligent. Il est trop aveuglé par son égo et son ambition pour se comporter de façon rationnelle.

        Dès le départ, son plan était vicié : il a fondé le FDG non pas par conviction mais parce qu’il avait échoué à prendre le contrôle du PS. Après vingt ans de sénat, il voulait devenir le numéro un mais il n’a pas réussi à convaincre grand monde ( sa motion a fait quelque chose comme 5 % ).

        Tribun de Troisième République, il en a l’outrance mais il néglige le fait que les média peuvent désormais rapporter tous les propos et les ressortir facilement. Désormais, même les paroles restent, et traiter un syndicaliste sur un quai de gare de « gauchiste du coin » lui a fait perdre pas mal de crédibilité, sans parler de ses mesquineries enfantines envers les médias qui osent montrer ce qu’il veut cacher.

        Il prétend écouter le Peuple et lui apporter ce qu’il veut, mais quand le Peuple veut majoritairement le contraire de ce qui est de son intérêt propre, il dénigre, fait sa colère et insulte.

        D’une certaine façon, Mélenchon tient plus du Staline de carton que du véritable leader politique. Il n’avait que peu d’amis et dans pas longtemps, il n’en aura plus du tout, et le FDG se retrouvera au niveau électoral de la LCR et de LO.

        Le pire, c’est que cela ne lui servira même pas de leçon.

      • Fergus Fergus 21 octobre 2013 12:10

        Bonjour, Alinea.

        Le problème de Mélenchon est que son programme (dont j’approuve la plupart des aspects) est complètement phagocyté par ses imprécations lorsqu’il passe dans les médias. Et il faut cesser de dire qu’il répond aux seules provocations. Certes, il y en a, mais il les suscite très souvent lui-même. De plus, l’art d’un politicien est de savoir éviter ce genre de pièges, ou de les retourner à son avantage, à la manière d’un judoka du verbe. Or, Mélenchon, enfermé dans son registre « bruit et fureur », ne fait rien de tel : il fonce, tête baissée, persuadé que ce type de posture lui sera favorable. Malheureusement, c’est tout le contraire, et j’en suis navré ! 


      • Clouz0 Clouz0 21 octobre 2013 12:32

        Wesson,


        A propos de balivernes vous avez un sérieux toupet de vous indigner des inexactitudes des autres quand vous osez écrire ce qui suit, pour lequel j’attends toujours un semblant d’explications de votre part (sans parler du vocabulaire ordurier que vous avez choisi) :

        « Bonjour Clouz0, 

        déjà, pour venir donner des leçons de générosité, commencez par ramener votre cul en France et y payer des impôts comme tout bon Français. Après cela vous pourrez ouvrir votre claquemerde sur la supposée générosité ou non des bons Français. »

        Alors, à mon tour de vous dire de vous regarder soigneusement dans une glace avant d’envisager de faire la moindre leçon à quiconque ici.

      • alinea Alinea 21 octobre 2013 12:43

        cevennevive ;
        c’est curieux, je partage votre commentaire, mais ma conclusion n’est pas l’abandon de ce qui me semble être le seul point de lumière à l’horizon. Je critique Mélenchon depuis si longtemps ( j’étais hostile à son départ à Hénin-Beaumont), je n’apprécie pas sa faiblesse à aimer les foules, mais quand il parle sérieusement, je suis d’accord avec ce qu’il dit. Quant à l’Europe, moi aussi j’ai voté non à Maastricht, je n’aime pas les empires mêmes fourgués par la force des urnes, après mensonges et hypocrisie ; je suis assez clairvoyante en politique, mais, contrairement à vous, je ne pourrai voter pour un parti pro nucléaire, et le PC était mon épine dans mon FdeG ; quand je dis PC, je dis ces dirigeants qui aujourd’hui lâchent les vannes de la compromission ! pas les militants avec qui j’ai tracté !!
        Mais moi aussi je suis dégoûtée, de beaucoup de choses !!
        bises aussi


      • alinea Alinea 21 octobre 2013 12:52

        Wesson : la calomnie, les médias de masse, sont des retours de bâtons ! Je crois qu’on ne peut pas utiliser les armes de l’ennemi pour le combattre. J’espérais me tromper, mais non ! Les sympathisants ont eu un coup de coeur pour une vedette, et le jette comme on jette aujourd’hui tout objet de consommation ! C’est inhérent au fonctionnement de notre monde, y compris politique, malheureusement.
        Moi aussi je regarde le programme, moi je regarde aussi les autres au PG, et tous ceux qui, à la base, sont des gens épatants ! au PC aussi, quoique que rigides au possible, mais c’est une vieille histoire.
        Basta, il n’y a pas de regrets, on n’aurait pas gagné de toutes façons !


      • Lucide bdpif@laposte.net 21 octobre 2013 13:03

        Les premiers resultats du FDG , dans l’instant présent, c’est :

        1. Moins 40% de deputés de gauche de al gauche à l’assemblée nationale
        2. En faisant des petites listes autonomes de contestation et de rejets sur la politique nationale sur des elections municipales, le nombre d’élus va degringoler logiquement. Le FDG en ressortira un % , miserable qui sonnera la mort de front de gauche.

        3. Un parti inaudible, pleins de violence verbale qui s’est coupé de l’aile gauche du PS, aujourd’hui qui se coupe du PCF, et qui au final ne fait qu’aider la droite dans ses critiques au gouvernement. On en met en avant que le mauvais. On veut donner l’impréssion d’un UMPS pour les elcteurs afin de fideliser celui au FDG.

        Bref, un naufrage complet ...

      • Salade75 21 octobre 2013 13:12

        Bonjour,
        Mélenchon n’a toujours eu qu’un objectif : siphonner les partis contestataires de gauche pour faire voter PS au 2ème tour.
        Et jusqu’à présent, il a parfaitement réussi.
        Ce nouveau positionnement reste cohérent à cette stratégie. Pousser tous ceux qui refusent l’abstention, et qui ne voteront jamais à droite quoi qu’il arrive, à voter PS en faisant passer la gauche pour outrancière et débile.


      • PrNIC PrNIC 21 octobre 2013 13:28

        citation :Et cela d’autant plus que, dans sa haine du PSD, il en oublie totalement de taper sur la droite.

        Pourquoi , cher fergus , perdre du temps à taper sur la Droite qui n’est plus au pouvoir ?....Mélenchon et le Fdg ont contribué à virer Sarko !

        Reste donc MAINTENANT à exiger du PS une politique bien à Gauche ....Il ne nous/t’ entend pas ? .....Donc compréhensible qu’il soit mis en cause par certains du FdG .... qui ont autre chose à faire que de taper sur le matelot qui est dans la cale alors que le capitaine du pédalo est en cause !


      • le naif le naif 21 octobre 2013 14:28

        @ Fergus

        Je viens de lire votre article du 3 septembre 2012 (Mélenchon : je t’aime moi non plus) J’ai parcouru également en diagonale le très long fil de commentaires, je vous dois des excuses, vous étiez en effet très clairvoyant contrairement à beaucoup de commentateurs.

        Vous pourriez rééditer votre texte aujourd’hui, qu’il n’y aurais pas grand chose à y changer à part cette phrase : "Au point que les Français en viennent à désigner le leader du Front de Gauche comme le principal opposant à Hollande devant les barons de l’UMP !"

        Cordialement


      • alinea Alinea 21 octobre 2013 14:51

        Fergus : je comprends bien votre regard sur lui ! Mais il n’est pas seul ; s’il paraît l’être c’est bien que les médias ne donnent pas la parole à d’autres.
        Quand il n’y a ni bruit ni fureur, il y a langue de bois. Personnellement celle-ci m’agresse davantage !


      • Fergus Fergus 21 octobre 2013 15:57

        @ Alinea.

        Il y en a incontestablement d’autres personnes au Parti de Gauche qui pourraient en, défendre les idées, mais Mélenchon et Delapierre ne leur laissent pas la possibilité de s’exprimer dans les médias.

        Ces deux-là sont d’ailleurs sur la même ligne, Delapierre relayant le même type de discours que Mélenchon sur le PS et le FN, avec les mêmes insupportables amalgames.

        Des amalgames qui ont conduit un autre cacique du PG à claquer la porte il y a 2 semaines. Et ce sont ces mêmes raisons qui vont me conduire à déserter le vote FdG tant qu’il n’y aura pas de modification significative de la communication de ce parti.

        Bonne fin de journée.


      • Pepe de Bienvenida (alternatif) 21 octobre 2013 21:54

        C’est clair, Mélenchon n’a pas la profondeur de réflexion d’un Julio Anguita


      • arnulf arnulf 21 octobre 2013 23:06

        Aah il faut être aujourd’hui politiquement correct et avoir le verbe policé.
        Je ne comprends pas car en tapant sur le PS il tape bien sur la droite , non ?
        Le Pc a fait combien aux dernières présidentielles où il se présentait seul ? Moins de 2%..

        Le vrai problème de Mélenchon est, à mon avis, qu’il n’arrive pas à s’éloigner de l’Europe comme de l’ euro et qu’ainsi son discours perd de sa clarté.
        Qu’il attaque le PS est normal. Que les dirigeants du PC aillent à la soupe était attendu.
        Restent ceux qui ne comptent pas pour les médias : les électeurs. Nous.
        Pour qui vont -ils voter ? Vont-ils voter ? Accepteront-ils d’être les pigeons une fois de plus ? Peut-être et peut-être pas. L’abstention est remarquable.


      • egos 23 octobre 2013 17:16

        Bjr Cevennevive

        l’avantage des primo-sceptiques JLM (pour une multitude de mauvaises raisons et dans le lot qques unes de bien fondées)tient à ce qu’ils ne peuvent que se réjouir de ses prises de possitions actuelles.

        malgré les talents de manipulation et de fourberie dont le ps (devançant ump, centristes, radicaux) a toujours faire preuve, FH étant sans conteste un virtuose en la matière, son temps est compté,

        la nouvelle coqueluche des media se prénomme Manuel,
        tout un programme contenu dans ses pises de position ultra neo-libérales,
         sans afficher les moindres doutes, décence ou pudeur.

        curieusement, à l’instar de Mitterrrand, Chirac, Sarkozy il emprunte à son tour la voie de la place Beauveau, passage rituel et obligé présidant à une longue et prometteuse carrière ?

        la situation politico-sociale nationalme combine depuis qques décennies (avec un impact marqué depuis le passage des duettistes SarkFil) les facteurs appelantdes régimes autoritaires de droite (endettemment, ingérence extérieure, stagnation économique, chômage, désordres sociaux, boucs émissaires, sentimeent de déclin réeel ou ressenti)

        les libéraux du ps imaginent rester maitres du jeu en s’appuyant sur le repoussoir que constitue l’abominatioon nazie, confondant fallacieusement nazisme (figure dominée par l’extermination des jufis, tziganes ainsi que d’autres populations & un bellicisme militaire sans limites) et fascismne,

        le fascisme ne se réduit pas au nazisme ,cette idéologie a constamment, au cours du siécle passé collaboré ou servi les dessins de(s) l’empire(s) : Amérique Latine, SEA,Afrique, Europe,

        ie le modèle athénien, démocratie (formelle et limitée) interne, dictature auprès des colonies.

        pour conclure, la violence n’existe pas ds la tonalité et les propos de JLM (trop consensuel face a certains journaliste dont le + caricatural JPE),

        elle se loge dans le cynisme, la mogue et la froideur de nos dirigeants, du « système »
        l’étalage ostentatoire de la réussite facile, symbiose et quintescence de toutes les qualités réunies
        l’argent facile exhibé en trophé, sportifs dopés, pseudo artistes shootés à la vacuité de leur nullité, affairistes sans vergogne

        ds la condition de petites gens expulsés de leur emplois, dignité, existence,
        par millions
        l’echec, qui englobe le sort des classes laborieuses, dites moyennes, devenues presques inutiles sauf à pourvoir les besoins en domesticité, commodités, flesh for fantasy,
        est quant à lui en passe de devenir la plus infamante des tares humaines au yeux des winners.

        si les circonstances à venir imposaient à ce pays un régime fort tenu par un homme à poigne , MV tiendrait convenablememnt le rôle et préservant les apparences de la démocratie pour leque le rôle lui serait accord é sans la moindre considération pour les autres protagonistes

        au dernier rang des travées, la voix de JLM parait a certains encore bien fluette, presque inaudible, le rideau n’est pas pour autant encore tombé, il rest ques actes à joeur ...


      • heliogabale heliogabale 21 octobre 2013 10:26

        Vous n’avez pas compris que le PS d’aujourd’hui, c’est le SFIO de Guy Mollet...si le Front de gauche échoue, la gauche disparaîtra, le PS se muera en « parti démocrate » sous l’impulsion de Valls qui n’a pas caché sa volonté de mettre fin au PS.

        La force du Front de gauche, c’est très certainement la base militante du PCF. Et pourtant le PCF est le talon d’Achille du Front de gauche.

        Cependant, c’est un test intéressant, on va voir ce que représente la plus-value de la marque PCF : si le résultat à Paris est aussi bon que dans les autres villes et si ce résultat dépasse les 10%, on saura avec certitude que la marque PCF ne vaut plus rien...

        Cela accélérera la dissolution du PCF et des autres composantes dans le Front de gauche. Il y aura sûrement un PCF qui se dira « canal historique » et qui restera accroché au PS. Loufoque quand on sait comment est né le PCF...

        Sinon le front de gauche disparaîtra et des alternatives naîtront à gauche, certainement sans la direction actuelle du PCF, peut-être sans Mélenchon (qui n’a pas l’avenir devant lui), mais certainement avec des idées proches de celles qui sont défendues (peut-être même plus radicale..).


        • Fab81 21 octobre 2013 12:25

          En effet Heliogabale, ce sera un test intéressant. Le PC parisien croit agir prudemment en partant avec le PS dés le premier tour. En fait, ils prennent un gros risque. Si jamais le Front de Gauche prospère sans eux, il seront complètement marginalisés (devenus inutiles aux yeux du PS, discrédités auprès du reste du FG) ! Ils semblent oublier que si Mélenchon a fait à Paris un meilleur score que Marchais en 81, ce n’est pas uniquement grâce à eux. Personne ne peut savoir comment vont réagir les électeurs face à cette offre électorale inédite...


        • marmor 21 octobre 2013 11:22

          Le boulevard était grand ouvert pour Melenchon et la récupération de toute la gauche décue du PS, mais comme il n’est pas bon, il a perdu toute crédibilité, car il est illisible.
          Il me fait penser à un mauvais chien de chasse qui perd la trace du gibier tous les dix mètres et suit l’effluve d’une fouine, pensant poursuivre un perdreau, et finir, conquérant, assis sur un terrier de lapins vidé depuis 6 mois par les furets pilotés par le PS , au profit du FN


          • Lucide bdpif@laposte.net 21 octobre 2013 13:09

            Franchement, c’était un plan d’une naieveté bebete. Il a commencé à taper sur Hollande une semaine aprés son election, alors qu’il n’a pas dis un mot dessus pendant les primaires du PS pour prévenir du danger. C’était trop gros pour être honnete.


          • alinea Alinea 21 octobre 2013 19:39

            Puis-je me permettre Bdpif, de vous demander ce qu’il aurait dû faire, d’après vous ? En tenant compte de la situation réelle à ce moment et du crédit, vrai ou feint, qu’il faisait au candidat PS ?


          • COVADONGA722 COVADONGA722 21 octobre 2013 11:52

            yep en même temps le Mélenchon il est gentil de dire aux autres risquez vos sieges .Sa suffisance mussolinienne est assuré de son fauteuil au parlement européen « la soupe » est bonne vu qu’il siège et perçoit le salaire d’un parlement dont il conteste par ailleurs l’existence.

            On apprécieras les contorsions intellectuelles d’un apparatchik ayant fait l’intégralité de sa carrière dans les appareils et contestant le droit à des militant de ne pas mettre leurs appareils au service de SA CARRIERE !! Le bateleur d’estrade s’assure une capacité de nuisance suffisante pour obtenir un siege ad vitam aeternam !!!!!

            • Patrick Samba Patrick Samba 21 octobre 2013 13:08

              Bonjour,

              COVADONGA722, si tous les apparatchiks, si tous les politiciens « professionnels » conservaient le sens du réel, la connaissance de la vie quotidienne des plus défavorisés (l’évacuation d’un camp de Roms par ex), comme en témoigne Mélenchon dans cette interview d’hier soir, alors je ne verrais aucun problème (c’est bien sûr une forme de rhétorique) à ce que tous les politiciens deviennent des apparatchiks...
              ▶ 20/10/2013 TOUS POLITIQUES - Vidéo Dailymotion


            • marmor 21 octobre 2013 12:13

              En fait, il est dans la droite lignée de tous les politiciens carrieristes et a bien trompé son monde ! Aujourd’hui il démontre ses véritables objectifs.
              Comme Moscovici, ministre des finances, qui fait le tour de tous les plateaux télé où il s’invite, de par son statut, pour vendre son dernier bouqin. Il explique qu’il n’est pas là pour parler de politique mais pour donner envie aux lecteurs d’acheter sa prose, dont il est l’auteur de la moindre ligne... C’est inacceptable !!


              • jaja jaja 21 octobre 2013 12:17

                Bof... Toute cette merde était prévisible et cette question de l’unité ou non avec le PS dans les exécutifs, pour y faire le contraire de ce qui était promis aux électeurs, était déja posée par le NPA alors qu’il était pressé de toutes parts d’entrer dans ce Front de gauche....

                A l’époque tous hurlaient au sectarisme d’un NPA « anti-unitaire » qui posait comme condition d’entrée l’indépendance totale par rapport au PS social-libéral de la nouvelle Coalition... Aujourd’hui celles et ceux qui étaient les plus virulents contre la position du NPA changent souvent, comme par exemple Ariane Walter qui reconnait sur Médiapart que le NPA avait raison...

                Notre Ariane soutient toujours son grand homme Mélenchon et le presse de scissionner du PC en continuant sur sa lancée... A mon avis elle va encore se prendre une grande claque d’ici peu quand l’objet de son adoration appellera au rassemblement de toute la gauche au deuxième tour et que le FdG, PC comme PG, ira à la gamelle dans les exécutifs dominés par le PS..

                Ce qui ira bien plus loin qu’un simple appel à battre la droite et l’extrême droite qui peut se comprendre....


                • alinea Alinea 21 octobre 2013 12:53

                  Non le NPA n’avait pas raison, nous aurions été plus forts avec lui ! C’est parfait pour les autres remarquez, on a ce qu’on mérite !!


                • Patrick Samba Patrick Samba 21 octobre 2013 13:24

                  Combien de fois ne le lui ai-je pas dit Alinea...

                  Avec le départ de nombre de ses composantes, au NPA désormais il y a beaucoup de révolutionnaires... de salon !
                  Etre vraiment révolutionnaire, jaja, c’est être capable de remettre en question des principes fondateurs au bénéfice de principes supérieurs même s’ils apparaissent dans un premier temps en contradiction avec les précédents...


                • jaja jaja 21 octobre 2013 13:52

                  Mes principes m’interdisent de fricoter avec des traitraillons dont je sais les magouilles et qui sont partout alliés avec le PS dans les exécutifs, notamment régionaux... smiley

                  Et d’autre part les composantes de la droite du NPA qui en sont parties commencent à faire la gueule vu le souk qu’est devenu le FdG... Mais pour la plupart elles ne reviendront jamais au bercail... Dès qu’un doigt est mis dans l’engrenage...

                  Bien entendu les principes supérieurs auxquels nous devrions nous soumettre seraient ceux de la bande sortie du PS après avoir voté oui à Maastricht, adulé François Mitterrand le colonialiste et tant privatisé sous Jospin ! Bande qui se prétend devenue la vraie gauche mais essentiellement composée de politiciens professionnels s’accrochant à leurs sièges rémunérateurs...

                  Bien entendu nous qui avons voté Non au traité inique de Maastricht, avons dénoncé toutes les guerres coloniales du mentor de Mélenchon et dénoncé les privatisations de son gouvernement Jospin il faudrait que nous soyons " capables de remettre en question des principes fondateurs au bénéfice de principes supérieurs" énoncés par ces charlots que vous soutenez et qui nous on déja tant trahis !

                  Arrêtez de me faire rire j’ai les lèvres gercées...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès