Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mélenchon est-il le Chavez français ?

Mélenchon est-il le Chavez français ?

Profitons du premier anniversaire de la mort de Hugo Chavez, ce mercredi 5 mars, pour revenir sur l'appropriation de l'image du comandante par Mélenchon et le Front de gauche.

Chavez défendu encore très récemment par le parti de gauche.

Melenchon serait-il notre Chavez français ?

Si les deux hommes se rejoignent sur quelques points : leurs critiques radicales du capitalisme et de la mondialisation, leur vision nouvelle de l'écologie et du socialisme du XXIe siècle, il ne demeure pas moins un gouffre idéologique entre les deux hommes, que l'on met rarement en avant.

Les rapprochements politiques

Pour commencer, je vais directement réfuter l'argument courant qui voudrait que la poignée de main entre les deux hommes ait valeur de symbiose idéologique. 

Si Mélenchon est le Chavez francais parcequ'il a rencontré Chavez et a été en quelque sorte adoubé par lui, alors par extension Bashar al Assad serait le Chavez syrien Amadinedjad le Chavez iranien et Kadhafi le Chavez libyen.  

De 2 choses l'une :

soit un rapprochement politique doit être perçu comme un rapprochement idéologique total, dans ce cas le chavisme et le mélenchonisme sont la même chose, mais dans ce cas, par capillarité le mélenchonisme et le kadhafisme sont la même chose aussi.

soit on peut voir un rapprochement politique comme une union pragmatique pour certaines visions ou projets communs ou contre des ennemis communs

Chavez va se rapprocher de Mélenchon pour certaines idées de justice sociale, et avec Poutine pour son anti-impérialisme américain, mais il pourra rejeter certaines idées qui ne sont pas les siennes chez l'un comme chez l'autre.

 

L'anti-impérialisme

Même si Mélenchon est très critique envers les États unis, Chavez, lui, va jusqu'au bout de sa logique, et il critique toutes les guerres impériales : l'Afghanistan, l'Irak, la Libye, la Syrie...

Et ne tombe pas dans les arguments éculés des “guerres justes”, “guerres humanitaires”, ou du “droit d'ingérence” qui ne sont que le droit du plus fort saupoudré de moraline rose bonbon.

Il lance des rapprochements avec tous les anti-impérialistes, malgré leurs différences politiques : la vision libérale de Poutine, le régime théocratique en Iran…

 

L'antisionisme

Chavez, est clairement antisioniste : “maudit sois-tu État d'Israël, état terroriste et assassin !”

Mélenchon, comme la plupart des personnages publics français, critique Israël quand il fait la une des journaux pour une énième tuerie, mais il lui trouvera toujours des circonstances atténuantes une fois le calme revenu : un passé de souffrances, des ennemis intolérants et belliqueux à ses portes….. bref l'inversión classique du bourreau en victime.

Ce genre de déclarations en France serait volontiers qualifié d'antisémite.

 

La dimension gaulliste

Il a fait voter par référendum une nouvelle constitution au peuple vénézuélien.

Outre son nom (elle s'appelle aussi 5ème république), elle a tout les attributs d'une constitution gaulliste : monocamérisme, allongement du mandat présidentiel de 4 a 6 ans,  diminution du pouvoir législatif au profit du pouvoir présidentiel, réferendums présidentiels plébiscitaires,et une certaine morale.

Les deux hommes partageaient la même vision de grandeur pour sa nation, prônaient le non-alignement stratégique, c'est-à-dire, ne prenaient parti pour aucun bloc.

En restant dans l'UE et dans l'OTAN, on ne fait que démontrer notre parti pris au camp atlantiste. 

Mélenchon, lui est pour une constitution à l'inverse de celle de Chavez : il est pour une VIe république, parlementariste, c'est-à-dire qui laisserait le pouvoir aux députés d'élire le président de la République. Une sorte de république des partis, un système ingouvernable à l'instar des systèmes italiens et grecs actuels.

 

L'indépendance nationale

Certain comparent la volonté de Mélenchon de rester dans l'Union Européenne, à la volonté de Chavez de créer l'ALBA (Alliance bolivarienne pour les Amériques ).

Ces deux entités n'ont pourtant rien à voir : l'UE a été créée depuis le début comme une zone de libre-échange avant tout, alors que Chavez a refusé l'équivalent au niveau latino-américain : l'ALCA , comprenant bien que ce genre d'accord n'a de libre que le nom et qu'il est surtout destiné à asservir les états les plus faibles aux états les plus développés, via leurs multinationales.

Bien que cet accord visât à regrouper tous les pays d'Amérique, du Canada jusqu'à l'Argentine, (du pain bénit pour les internationalistes), Chavez a refusé, mettant ainsi un terme à cet accord. Il a préféré créer l'ALBA qui est certes beaucoup plus humble et ne regroupe que peu de pays en comparaison, mais ces pays ont une même vision politique, ce qui rend l'Union plus maniable quant au développement d'un avenir social commun..

Il en va de même pour le SUCRE qui n'a pas grand-chose à voir avec l'Euro.

Quand l'une est une monnaie unique, remplaçant les monnaies nationales sans tenir compte des particularismes économiques de chacun, l'autre est une monnaie de réserve, commune à tous les pays pour les échanges entre nations, dans le but de dédollariser les économies nationales.

Mitterrand avait bien compris lui aussi l'antagonisme des chances de réussite de l'internationalisme et du social, comme rapporté dans le livre verbatim de Jacques attali :”... Je suis partagé entre deux ambitions, celle de la construction de l'Europe et celle de la justice sociale”.

Mitterrand aura préféré l'Europe au tournant de 83 quand Chavez lui, fera le choix de la justice sociale et de la transition socialiste “dans un seul pays”.

Chavez n'élargira pas le champ national qu'a condition que l'internationalisme ne détériore pas le tissu social de sa nation.

Comme Mitterrand, Mélenchon lui, préférera les compromis …. 

 

Le patriotisme

Militaire de carrière au grade de commandant, Il n'hésite pas à arborer les couleurs de son pays  ou à chanter son hymne national

Il est dur d'imaginer Mélenchon en survêtement bleu blanc rouge chantant la Marseillaise tellement les symboles nationaux de notre pays ont été salis par tous les hommes de son camp politique.

Tout ceci, ainsi que le vocabulaire récurrent : “patrie, indépendance, nation, peuple vénézuélien…”, transposé en France, le ferait qualifier par le système, d'homme politique nationaliste d'extrême droite.

 

La figure du chef

Dans les telecadenas de fin de semaine, il faisait ses discours fleuves de plusieurs heures, où il exposait ses idées politiques, ses pensées, ses états d'âme… La transparence comme meilleures réponses à l'animosité des chaines de télévision privée.

Il se présentait comme la figure paternelle, tutélaire de la nation vénézuélienne telle un bon roi...…et le peuple le lui rendait bien.

Encore une fois, on est loin de la vision parlementariste de la gauche française.

 

Le christianisme

En fervent chrétien, il cite Jésus dans ses discours, loue Sa Grandeur, le voit comme “le premier socialiste”. Il fera même des cérémonies oecuméniques publiques

Mélenchon lui ne cache pas son athéisme profond

 

Le conservatisme sociétal :

Paradoxalement, Chavez était dit comme le candidat de l'extrême gauche, alors que le candidat le plus libertaire au vénézuela était le candidat de l'opposition : Enrique Capriles, dit “de droite” :

Capriles était pour l'unon civile homosexuelle, Chavez contre.

Capriles était pour le droit à l'avortement, Chavez contre.

Capriles est pour l'euthanasie, Chavez n'y répond même pas...

Mais Chavez fait encore pire dans “le côté réactionnaire” : la Constitution du Venezuela, par son article 88, reconnaît à la « femme au foyer » un statut social ainsi qu’un salaire. Une mesure qu’on ne trouve en France qu’au Front National.

Le FDG pourrait-il s’inspirer et reprendre cet article au risque de se braquer avec tout le mouvement féministe ?

 

Conclusion

Les deux hommes ont, comme on a pu le voir, de sérieuses différences idéologiques, que le Front de gauche met peu en avant pour garder une vision de Chavez plus adéquat avec leurs idéaux.
Dans le genre de ces images altérées du Che représentant peu au fond ce qu'il était réellement.
On doit donc prendre Chavez avec toutes ses particularités : avecJésus et avec Marx, son patriotisme et son socialisme, la participation démocratique et la figure tutélaire du chef, ses amitiés avec “l'axe du mal”
Mais dans ce cas-là, la question est : y aurait-il un homme politique français plus proche de ses idées ?

On pourra penser à un représentant du gaullisme social qui assumerait le doublé héritage marxiste et gaulliste :

Chevènement ? enterré par son manque d'audace

Montebourg ? vite classé comme arriviste

Nicolas Dupont-Aignan ? Trop droite à papa

Marine Le Pen ? Bien que remplissant nombre de critères des points soulevés plus haut (patriotisme, anti-impérialisme, héritage chrétien, indépendance nationale, figure du chef, conservatisme sociétal…), ainsi que le virage social (iste) (même si elle assume peu l'héritage qui va avec) : la politique de la demande, la hausse du Smic, la lutte contre l'austérité, les nationalisations (qu'elle nomme parfois déprivatisation !), réformes qui tiennent plus du mittérrand de 81 que du père jean-Marie.

Mais surtout la différence se situe sur les sujets de l'immigration et de l'Islam.

Chavez qui était pour la libre circulation des personnes, ou au moins pour des réciprocités entre pays

On pourra rétorquer que Chavez n a pas connu les problemes d'immigration de masse (balance migratoire =0

Et que d'autres agissent plus pragmatiquement quand ils sont en face du problème

Chavez ne toléreraient pas non plus ces attaques, sous couvert de laïcité, contre l'islam.

Même si Marine le Pen à tendance à atténuer ses attaques anti-islam ces derniers temps.

 

Le Chavez français n'est donc pas encore né (politiquement du moins) et c'est bien dommage car ce serait bien la ligne politique la plus efficace pour fédérer les opposants, de droite comme de gauche, a la déliquescence actuelle.

Pour finir, peut-être l'homme politique français qui résume le mieux la pensée de Chaver, le ministre de l'outre-mer, Victorin Lurel :

"Chavez c'est De Gaulle plus Léon Blum"

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.12/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • heliogabale heliogabale 5 mars 2014 15:03

    Les situations politiques sont difficilement transposables...

    La France n’est pas le Venezuela et inversement.

    Apparemment, Mélenchon est plus proche politiquement de Rafael Correa ou de José Mujica (qui a légalisé l’avortement en Uruguay) que de Chavez...

    Chavez était très proche de Fidel Castro qui avait fait de Cuba le premier état athée...

    Chavez était un homme d’état, on pouvait dire de lui qu’il était le Venezuela. Est-ce que Mélenchon arrivera à se transmuer en homme d’état ? Il devra savoir exploiter avec brio les circonstances qui lui seront favorables...


    • davideduardo davideduardo 5 mars 2014 18:28

      Les situations politiques sont difficilement transposables...

      La France n’est pas le Venezuela et inversement.


      Le socialisme n est il pas un humanisme ? qui passe outre les identité, les religion et les cultures ?

      castro était athée, mais il s est rapproché de dieu a la fin de sa vie.

      Pour moi, melenchon a déja loupé sa chance : en étant toujours de compromis avec l UE et l euro, et s il désire entrer en conflit frontal maintenant, on lui reprochera de « faire du marine le pen »,


    • howahkan howahkan Hotah 5 mars 2014 15:15

      Melenchon est une des roues de secours de l’oligarchie il n’est ni a gauche ni a droite, l’affaire Valls a montré malgré lui, que ce clivage etait une tromperie, que dis je une goujaterie de nos amis taquins oligarques... manu t’as fait une connerie, enfin c’est par perdu pour tous....


      • Doume65 5 mars 2014 18:51

        « Melenchon [...] n’est ni a gauche ni a droite, l’affaire Valls a montré malgré lui que ce clivage etait une tromperie »
        Rien compris !
        Quelle affaire Valls, et qu’a-t-elle montré ? Quel clivage ? Entre la droite et la gauche ? Si Vals a montré qu’il est de droite, je ne vois pas le rapport avec Mélenchon. Explique-toi, STP.


      • CN46400 CN46400 5 mars 2014 15:26

        Pour la gouverne de Lurel et de quelques autres :

         Chavez = De Gaulle + Blum - Munich - La dissolution du PC - le colonialisme - le plan Marchall - - -etc

        • davideduardo davideduardo 5 mars 2014 17:52

          oui, on prend le meilleur des deux et on oublie leurs mauvais cotés.


          en y repensant, Jaures + degaulle aurait peut être été plus approprié

        • Aristoto Aristoto 5 mars 2014 15:40

          Toujours à se chercher un sauveur ! Un Chavez français serait une racaille maghrébine, ayant fait de la prison pour tentative de putch avant d’être élue président de la république !

          Non parle nous plutôt de ce que propose concrètement Méluche à la France : après avoir raillé le projet industriel sur Mars de mal-aimé et mal-traité Cheminade on passe totalement sous silence le Grand Projet de l’économie de la Mer de Mélenchon !! Mais y a t il putain de merde un ingénieur dans cette salle !

          Foutu civilization de merde ! Hate que nous soyons tous remplacé par de l’intelligence robotique, froide, rationnelle et mécanique !

          L’Amour comme le dit si bien Don Draper ni qu’une invention des capitalistes pour vendre plus de collant !


          • davideduardo davideduardo 5 mars 2014 17:48

            c est vrai que j aurai pu aussi en parler en intro : c est un point commun entre ces hommes.


            contrairement a l UMPS, melenchon essaie d avoir une vision d avenir avec ses projets économiques pour la mer (dont parle aussi marine le pen, encore un point commun entre ces deux),
            et aussi avec sa transition écologique, que je trouve une bonne idée, cad axer toute la force d un plan keynésien national a développer des énergies propres, du recyclage, des méthode de durabilité des produit pour pouvoir un jour entrer dans une société durable.

          • Aristoto Aristoto 5 mars 2014 19:47

            Hé mec oublie la Nation !! Chavez ne reconnait pas d’ethnie vénézuélienne, par contre il reconnait un peuple amérindien métissé et étaler sur tous le continent Sud américains ! Chavez n’était pas un crétin quand il aurait en aurait finir avec l’impérialisme américains c au reste des pauples du continent américains qu’il aurait proposer des alliances pour in finie ne plus y avoir qu’un grosse entité nommé Amérique-Unie de l’Alaska et la Terre de feu ! Ceci bien évidemment en préparation de la plus Grosse et Ultime Nation des peuples du Monde dans le Nouvel Odre Global  !

            Je pisse sur la nation, je crache toute ma haine sur le drapeau, je dégueule sur les coutumes et tradition !!
             
            C*****d de Nationaliste PD  !

             smiley  smiley  smiley


          • davideduardo davideduardo 5 mars 2014 21:45

            chavez lui ne pissait pas sur les drapeaux et respectait ceux qui les respectait, degaulle et kadhafi y compris.


          • LE CHAT LE CHAT 5 mars 2014 16:15

            c’est juste un aigri qui a pas eu la place qu’il voulait au PS , mais continue à soutenir Solferino ,il a raté son OPA sur le PCF , il a juste réussi à dézinguer NPA et LO


            • Loatse Loatse 5 mars 2014 16:17

              C’est qui Melenchon ?


              • foufouille foufouille 5 mars 2014 22:37

                un franc maçon qui bouffe avec hortefeux avec subventions


              • davideduardo davideduardo 5 mars 2014 17:43

                allez !!

                quelques arguments demosthene ?
                j avoue que je reste sur ma faim

              • volpa volpa 5 mars 2014 19:45

                Faut avoir picolé pour oser faire une comparaison Merluchon / Chavez.


                • BarbeTorte BarbeTorte 5 mars 2014 20:27

                  Merci merci pour votre article

                  J’ai bien rit


                  • 1984 5 mars 2014 20:33

                    Mélenchon est-il le Hollande des cons qui se croient de gauche ?


                    • Onecinikiou 5 mars 2014 22:46

                      Dur dur de vouloir comparer, comme l’article le met parfaitement en évidence, un sincère patriote nationaliste, issus du corps militaire, fervent catholique, anti-impérialiste conséquent, partisan d’une alliance de revers contre l’oligarchie mondialiste avec Poutine, farouche opposant aux ingérences armées de l’Empire atlanto-sioniste, avec... avec le trostkard transfuge d’un parti sosioniste auquel il a appartenu plus de trente ans (!), apparatchik du Grand-Orient qui noyaute depuis des décennies la Raie Publique, violemment anticlérical jusqu’à la caricature, anti-nation française fanatique, pro-immigrationiste maladif qui sert les intérêts d’un Grand Capital qu’il prétend combattre, internationaliste de pacotille, de tous les soutiens otanesques sous faux prétextes humanitaires béhachéliens, gauchiste anti-militariste qui n’a jamais connu la guérite d’un régiment d’infanterie, en somme l’antithèse du Commandante.


                      • soi même 5 mars 2014 23:49
                        Mélenchon est-il le Chavez français ?

                        Quelle blague , c’est un Éric Besson de gauche !


                        • Qamarad Qamarad 6 mars 2014 00:10

                          Bonne synthèse générale des principaux traits du chavisme.
                          Deux oppositions personnelles cependant :
                          -Chez Chavez, il n’y a pas une remise en cause du capitalisme en tant que tel, mais du capitalisme impérial libéral du style US. Le socialisme bolivarien demeure du capitalisme, avec un état plus omnipotent certes, néanmoins, toujours du capitalisme !
                          -Je connais un Homme(et par extension son association) qui se réclame grandement de sa doctrine. Allez ! un indice : gauche du travail, droite des valeurs pour... C’est la ligne politique la plus adaptée à notre contexte français et la plus fédératrice. smiley


                          • 1984 6 mars 2014 11:10

                            « gauche du travail, droite des valeurs » un oxymore digne de « national socialisme ».
                            Bon ça colle bien à cette taupe de Soral, mais quel rapport avec Chavez ???


                          • Qamarad Qamarad 6 mars 2014 12:52

                            Le rapport ? Le lien entre une gauche du travail, soit un état providence fort, social, garant des acquis sociaux, et une droite des valeurs appelée dans l’article « conservatisme social », c’est-à-dire ces valeurs que l’on retrouve dans les monothéismes universels dont le catholicisme, rempart à la marchandisation intégrale, socle des valeurs communes et fédératrices, condition sine qua non de cohésion nationale (voir la définition d’une nation selon ernest Renan).
                            Quant au qualificatif de fasciste pour anathématiser toute pensée non politiquement correcte, je crains que cela soit dorénavant sans effet... smiley


                          • 1984 6 mars 2014 15:08

                            Merci pour la réponse.
                            Quelques petites différences entre le nazisme et le fascisme, le deuxième n’est pas d’essence totalitaire donc colle effectivement mieux au discour de Soral.
                            Il ne s’agit malheureusement pas d’un anathème.
                            Quand aux valeurs du monothéisme « universel »... Comment dire, on est pas d’accord du tout !
                            Le monothéisme est un anathème à lui tout seul d’ailleurs !
                            Le support parfait aux sociétés paternalistes.
                            Ne jamais déclaré communes, les valeurs d’un seul groupe, qui plus est responsable à lui seul de milliers d’années de guerres, massacres et dénis de liberté !
                            Quand au rempart à la marchandisation, je crains qu’après l’avoir cruxifié, les marchand du temple ne soit retourné tranquillement à leurs affaires.


                          • epicure 6 mars 2014 02:23

                            En fait si on fait la somme des choses, si chavez avait une politique sociale/économique qui pouvait le rapprocher de la gauche, avec l’anti impérialisme, il était plutôt à droite pour le reste. De la part d’un militaire cela n’a rien d’étonnant au fond.
                            Mais du coup il est moins marxiste que ce qu’il prétendait.

                            Mas comme au niveau politique internationale l’un des clivages majeurs c’est l’attitude vis à vis du capitalisme et de l’impérialisme américain, il était dans le camps relatif de la gauche.

                            Les deux en France n’auraient pas été forcément alliés par contre.


                            • harry52 6 mars 2014 06:02

                              Melanchon n est qu un sous marin du PS.
                              Je pense que M. n a eu pour role que de sortir le ’facteur’ ingerable..et a joue la carte extremiste.

                              (Mais voyageant en 1ere classe -voir son interview au salon du bourget !! deprimant !)

                              bref apres avoir colle en 68 PSU, j ai decouvert au restaurant ds le 16e les tetes des partis de gauches attables avec les giscard et cnsort apres s etre etripes face aux cameras du mercredi a l Assemblee.Les journalistes jamais ne sortent ce genre de compromission..comme un fait acquit entre « bonne gens »..

                              Et les ’pov’ zebre dans mon genre on se faisait taper dessus par les membres du S.A.C !!
                              J ai pris une bonne lecon de politique..

                              Mentez mentez il en restera tjs qq chose.
                              Chavez etait un militaire .. c est a dire un destructeur !
                              Il a mis a plat un systeme certe pourri AD/COPEI qui etait de toute facon en fin de regne avec un president CALDERA de pres de 80ans ds un pays ou 70% ont - de 25ans !.Et un barril de petrole rasant les 9$..donc meme bien gere,sans dette,le gouvt ne pouvait faire plus de social dans un pays en pleine explosion demographique (la pilule est inaccessible financierement elle representait(Toujours !) une semaine de travail d’une femme de menage,et en plus l eglise interdisait la contraception donc de 5M en 1955 on passe a 24M en 98 et 30 en 2013 ..et 36 dans 10ans !!)

                              MAIS bien qu il avait le soutien de TOUTE la population (les riches,tres tres riches et les ’po’v !!)qui ont vote en 98 pour cette nouvelle tete et son charisme.
                              Comme tout militaire il lui fallait un ennemi..USA est la carte la plus ridicule ,usee jusqu’a la corde ..mais ca marche encore !
                              On parles des usa de 1960 en pleine guerre froide nous sommes en 2000 !!!(internet,multi channel tv ect ) rien n y fait ..on se sert de cette vieille manip et ca fonctionne.
                              Il y a ajoute LES BOURGEOIS venezueliens,la classe moyenne,les petits commercants ect comme les ennemis du peuple (les barrios son terreau)
                              Et on se jette dans les bras des chinois en brandissant (je l ai personnellement vu) la « bicha » (la mignone ?) (la constitution imprimee en petit livre bleu) a la table d un restaurant avec des dignitaires chinois pour leur signifier que ’nous aussi on a ’ notre ’bible rouge’..
                              les chinois sourient..poliment..Seul chavez les croit encore communiste alors qu ils ne sont que les plus IMPERIALISTE et capitaliste du monde.
                              Vendre 75% de son petrole aux ’ricains’’ et leur cracher a la figure en sachant que leur $ sont vitaux pour payer les multiples missions qui servent a ’endormir’ le petit peuple pendant que la majorite des chavistes font du business avec les ’BOURGEOIS,les OLIGARQUES’ qu il denonce a longueur de discours TELE..
                              Que ses ministres passent leur vacances a LAS VEGAS et achetent des maisons a MIAMI..avec le fruit de leur corruption.
                              BREF la manip du peuple est aise et MELANCHON est en cela un bon eleve..
                              Plus la ficelle est grosse et plus ca marche.

                              MAIS cela permet aujourd ’hui de reconstruire sur des ruines,car apres les COPEI,les AD..le chavisme est depasse..et les venezueliens veulent du neuf.
                              Parler des Etudiants comme manipules pas l opposition est une insultes a la jeunesse..LOPEZ a profite du mouvement pour sortir du bois, rien de plus.
                              D ailleurs sa remise en liberte n est reclamee qu avec celles des etudiants rien de plus !! c est le probleme de MADURO..
                              l avenir,la jeunesse ,n est pas CHAVISTE !
                              MELANCHON n est pas chavez..c est meme une insulte de le comparer a celui qui seul,a moins de 40ans , a su prendre le risque de sa vie pour faire un coup d etat et renverser un systeme corrompu..et faire de la prison pour cela.
                              J’ai ete chaviste et ai ete decu par son comportement..non presidentiel. ! il a diviser plutot qu’unir et il a echoue ! il est mort trop tot..Il devrait aujourd hui etre celui qui assume ses erreurs avec les venezueliens dans la rue..
                              MELANCHON ne lui arrive pas a la cheville..
                              il est le fruit des medias qui le trouve tres ’telegenique’ rien de plus..et il suit tres certainement les rapports de l’insee pour se positionner (l avortement,le mariage gay, l europe ect..)

                              bref un bon produit pour vendre du papier..et faire defiler des gogos.


                              • bnosec bnosec 6 mars 2014 08:09

                                Chavez a déjà dépassé les 10%, lui...


                                • Denzo75018 6 mars 2014 08:30

                                  Tiens donc, Melanchon aussi est décédé d’un cancer ?


                                  • 1984 6 mars 2014 11:12

                                    Ben non, il dérange pas lui !


                                  • claude-michel claude-michel 6 mars 2014 09:35

                                    Melenchon serait-il notre Chavez français ?

                                    Mais Chavez était un paranoïaque notoire...complètement à côté de ses pompes...Il se prenait pour dieu...Tous les Psy de la planète vous dirons qu’il était complètement détraqué...est ce le K de Mélenchon.. ?


                                    • 1984 6 mars 2014 11:13

                                      Claude, puisque tu semble connaitre tous les psy de la planète, ils en disent quoi de ton cas ?


                                    • claude-michel claude-michel 6 mars 2014 12:51

                                      Par 1984....Ayant pratiqué comme Psy je pourrais parler du votre...fort intéressant.. ?


                                    • 1984 6 mars 2014 14:47

                                      Ne te gène pas l’ami, ça m’intéresse !


                                    • claude-michel claude-michel 6 mars 2014 16:46

                                      Par 1984....Pourquoi me dire « TU ».. ?
                                      Je ne vous connais pas...sans doute une mauvaise éducation dont le résultat est peu flatteur...sous le « TU » se cache un être complexé qui pratique cette stupide illusion de vouloir connaître tout le monde...un flagorneur.. !


                                    • Relladyant Relladyant 6 mars 2014 11:04

                                      Article étonnant proche de celui que j’avais fait il y a quelques temps, surtout le coup de « l’article 88 » et des femmes au foyer...



                                      • davideduardo davideduardo 6 mars 2014 17:56

                                        tu as raison, j ai collecté des infos il y a quelques temps sur chavez, et je crois que j étais tombé sur ton article d ou j ai sorti cette info de l article 88

                                        j ai reprit mes notes hier d ou j ai recopier la phrase telle quelle sans me rendre compte que c était du copié collé smiley mea culpa

                                        pour le reste, tu remarquera que l article est différent, j ai surtout été chercher sur des article en español par repport aux traits de caracteres que je connaissais de notre homme.

                                      • TheMastred 6 mars 2014 12:36

                                        Mélenchon est un traître à la cause nationale même si c’est un très bon acteur.
                                        1) Il a passé 30 ans au PS, ce qui lui a largement laissé suffisamment de temps pour constater que le système était corrompu et pourri, ce qui ne l’a pourtant pas dérangé pendant de longues années. Surtout qu’en 1992, il était du côté de ceux qui ont voté OUI pour Maastricht.
                                        2) Après ces 30 années passées au PS avec les apparatchiks du système, il a eu le culot de prétendre qu’il ne connaissait pas le club « le siècle », alors c’est une institution incontournable de la Ve république. Ca prouve à mes yeux qu’il joue un double jeu. Surtout qu’on peut ajouter qu’il compte parmi ses amis, les cadres de SOS Racisme, comme Julien Dray qui compte pourtant parmi les plus belles raclures de la république. C’est cette connivence envers les véritables cadres du système qui me dérange le plus.
                                        3) Quand Dieudonné a été lynché par les médias et soutenu par le petit peuple de France. Lui, Mélenchon, qui prétend défendre les faibles, où était-il ? Certainement pas de son côté, mais plutôt du côté des antifas, et des gauchistes hystériques défendus par le système. C’était évidemment la même chose lors qu’il faisait une contre-manif quand la manif pour tous dérangeait. Ce qui prouve bien la trahison de Mélenchon envers ceux qu’il dit défendre et qui eux défendent la justice, et la liberté d’expression authentique.
                                        4) Il prétend s’attaquer au problème à la racine en proposant la citoyenneté française à tous les sans papiers, et en ouvrant encore plus les frontières. Il oublie que la source de tous nos maux est précisément la mondialisation et l’immigration massive. Bref, il condamne les conséquences de la globalisation mais ne s’attaque pas aux véritables causes alors qu’il est trop intelligent pour ne pas les avoir bien comprises.
                                        5) Il n’est pas attaché à l’idée de nation française. Pour moi, c’est pourtant un point essentiel, car c’est uniquement le retour de notre souveraineté qui nous permettra de retrouver notre liberté. Car s’il n’y a pas de souveraineté, il n’y a plus de démocratie : en effet, nous dépendons de la Troïka Bruxelloise pour tous les sujets sensibles, mais nous ne les avons pas élus, et ils se moquent bien de ce que nous, peuple français pouvons penser, puisqu’ils n’ont aucun compte à nous rendre.

                                        De plus la taille de l’UE (500M de pers) et son poids économique énorme ne semble pas justifier sa position de soumission face aux USA, Israël et à toutes leurs institutions criminelles : OTAN, ONU, etc. Pour toutes ces raisons, il est important de retrouver notre souveraineté, pour contrôler à nouveau nos frontières, renouer avec la démocratie, retrouver le contrôle de notre monnaie, et de notre stratégie militaire nationale.

                                        Bref, pour retrouver notre liberté, il faut sortir de l’euro, de l’OTAN, de l’UE et ensuite pourquoi pas créer une Europe des nations plus conforme à la liberté des peuples de disposer d’eux mêmes. Ca ne se fera pas avec le traître Mélenchon !


                                        • Salade75 6 mars 2014 12:42

                                          Bonjour,

                                          « Mélenchon est il le Chavez français ? »

                                          Je ne suis pas allé plus rien mais vous m’avez bien fait rire et je vous en remercie !


                                          • Grandloup74 6 mars 2014 12:44

                                             Chavez a fait ses preuves. Le Venezuela, surtout le peuple modeste a vu sa situation évoluer nettement. Cet homme était de la trempe d’un De Gaulle, et avait le courage de dire non à ce qui était nuisible a son pays et surtout a son peuple. Le reste, religieux ou pas, économiste ou pas, n’est que matière à comérages des pseudo analystes.
                                             Mélenchon cause bien, mais depuis la trahison du PS, on est nombreux à se méfier des tribuns très doués mais qui, finalement, annoncent très peu de choses importantes de façon claire et sans ambiguïté.
                                             Mélenchon devrait annoncer clairement ses positions sur :
                                             - La sortie de la France de l’UE
                                             - La sortie de l’OTAN
                                             - Le retour d’une politique indépendante sans adversaires de principe de par leur situation dans les « blocs »
                                             - Le monde de la finance internationale et notamment les lobbys
                                             - La mainmise des lobbys sionistes sur les institutions
                                             - Le respect des dispositions du CNR
                                             - La politique sociale, de santé, de l’éducation en particulier
                                               - Le rétablissement des services publics
                                             - La justice sociale.
                                             
                                             A défaut de prise de position nette sur ces sujets, je serais amené à penser que le FDG est la même poudre aux yeux, la même niche, et pourrait être la même trahison que celle du PS.
                                             A nous, les électeurs potentiels de JLM d’exiger ces précisons afin que notre choix ne soit pas dévoyé en fin de compte, et que la démocratie retrouve un peu de sa fonction.
                                             


                                            • epicure 6 mars 2014 18:01

                                              Pourtant si tu avais lu le programme du FdG pour la présidentielle tu aurais eu de nombreuses réponses sur les sujets. Masi comme le FdG n’est pas antisémite, il ne fait pas de fixcatino sur les lobbys sionistes, mais par contre est sur une position de principe de libération de la Palestine de la colonisation israélienne.

                                              Sinon pour le reste globalement oui il y a des réponses.
                                              IL y a certains sujets qui sont centraux au programme au niveau social.
                                              Et la sortie de l’OTAN y est par exemple.

                                              Au niveau international je me rappelle plus exactement, mais vu que les pôle reposent sur des régimes impérialistes ou autoritaires, avec parfois des alliances avec l’extrême droite, il n’y a pas de camps préféré, sauf peut être pour les pays d’Amérique du sud.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès