Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mélenchon et Le Pen. Un maquillage coquin pour le Système

Mélenchon et Le Pen. Un maquillage coquin pour le Système

“Melechon a la vent en poupe”“Les jeunes sont avec le FN”… Ils sont gentils tout à coup les médias. Dissonances imprévues ou arythmie ? À quoi on joue ? 

La réalité, c'est que les médias en sont à refaire un peu le maquillage de la démocratie pour cacher les cernes de la vieille baderne… N’importe quoi pour stimuler la libido electorale et avoir quelques votes de plus qui permettront de tricher moins quand on en sera aux chiffres pour montrer que la cocotte séduit toujours.

Mais le Système qui fait du lifting me rappelle cette phrase de Guitry "On voyait très bien que son fond de teint était invisible”…

De moins en moins de gens croient encore que ces élections soient autre chose qu’une fumisterie et je regarde avec une certaine tristesse ceux que l'on convaincra d’aller voter.

Des gens – autrement sains d’esprit – admettent sans sourciller qu’une petite minorité sur cette planéte contrôle le plus clair de la richesse réelle... et tout ce qu’elle veut de la richesse virtuelle qu’elle se crée et distribue à sa discretion. Ces mêmes gens constatent que cette minorité à le contrôle total des médias qui façonnent les opinions et celui des forces militaires et policières, incluant leurs services secrets. Ils ne peuvent ignorer non plus que la corruption est partout et ils savent très bien en leur fors intérieur qu’ils ne sont pas eux-mêmes insensibles à de discrets appels du pied. Pourtant...

Pourtant, mieux que des augures de la Rome antique, ils peuvent se regarder maintenant sans rire et proclamer, la main sur le coeur, que le peuple est roi et que la démocratie va triompher. Ils feignent de croire que, si quelques millions de quidams en décidaient ainsi, cette minorité dominante tyrannique qui mène le monde s’inclinerait loyalement, rendrait les armes et permettrait que viennent les jours de la justice et de la fraternité. Ces gens nous disent : votez à gauche, votez à droite… Qu'est ce qu’on ne se raconterait pas les uns les autres pour se créer l’illusion que l’on n’est pas complètement impuissant ! …

J’en parle encore par acquis de conscience, mais ce sera sans doute la dernière fois : je suis résigné à voir s’effilocher notre société. Je suis résigné à voir le people manipulé, comme était sans doute résigné Julien l’apostat, comprenant que le déclin de l’empire était irreversible. En votant à ces elections, on va prouver que le dispositif “démocratique” mis en place par l'oligarchie est sans faille.

Le people votant aura réussi à scotomiser l’évidence que, quel que soit le résultat de cette présidentielle, il n’y aura pas un traître sou de moins pour les riches, ni un sou vaillant de plus pour les autres, à moins qu’on n’ait hypocritement soutiré ce sou à leurs voisins encore plus mal en point. En votant, le people manipulé se sera placé pour être aussi culpabilisé à quia au moment opportum… car ce sera lui qui l’aura voulu, n'estce pas ?…. 

Regardez la superbe simplicité du dilemme...

Sarkozy a fait tout le mal qu’il pouvait ? Bon. Voici Hollande qui vous en changera … Mais il est clair que Hollande en fera tout autant. Il ne reviendra pas sur les retraites, ni sur les ententes avec l’UE, ni sur les pouvoirs de la BCE, ni donc sur la menace d’un euro qui va au diable. On continuera avec Hollande à tuer et à mourir en Afghanistan, en Libye, peut-être en Syrie... N’ayez aucune crainte, vous ne sentirez rien… Bien sûr... puisque tout va changer pour que rien ne change !… Votez Hollande...

Mais supposons que Hollande ne vous excite pas... Pas de panique, vous pouvez vous émoustiller en votant LePen ou Melenchon au premier tour. Oui, oui, vous pouvez... Ca ne changera strictement rien.... ou ce sera pire. Car supposons un second tour Hollande-contre-Marine ou Sarko-contre-Melenchon…  ? Vous croyez que ce serait une victoire du changement ?

Erreur. Rien ne serait plus jouissif pour le Systeme, car si un tiers candidat centriste avait atteint le deuxieme tour, il aurait écrasé Hollande comme Sarko, mais l’un comme l’autre de ces deux-là gagnera facilement contre un dangereux “extremiste”. Or ce sont les médias qui vous diront entre les deux tours qui est un extremiste… 

Ils le diront ad nauseam et, quelles que soient les médisances ou les calomnies, il sera impossible de les réfuter en temps utile, car les outils pour diffuser la vérité hors des medias traditionnels ne sont pas encore rodés. 

Les extremistes auront-ils mangé des enfants, sodomisée des nonnettes, recu du fric du Saint-Siege ou des Chinois ? On trouvera ce qui les rend odieux. Les médias trouveront, c'est leur mission. Il est invraisemblable que la presse aux ordres du pouvoir ne puisse pas effrayer le peuple entre les deux tours.

On aurait donc alors la situation de Chirac-Le Pen en 2002, et au moins 70% des Français choisiront alors la continuité dans l’exploitation tranquille “à la UMPS", contre tout ce qui pourrait ressembler à une dérive vers la gauche ou vers la droite dites “extrêmes”. 

Le Systeme, qui veut bien se contenter d’une pseudo rivalité PS-UMP pour gagner à tous les coups, serait donc néanmoins fou de joie si Hollande ou Sarlkozy n’arrivait pas au deuxième tour. D'où cette presse qui, sans en avoir lair, mousse maintenant le FN et Melenchon.

Un outsider au deuxième tour, Ce serait l'occasion que le peuple chiosisse massivement la “démocratie” - qu’on assimilera au statu quo - et se donne un gouvernement fort par une majorité écrasante. 

Cette majorité écrasante sera ensuite interprétée comme un mandat clair donnant au pouvoir la légitimité de poser les “gestes necessaires”… c’est-à-dire d’aller encore plus loin dans l’injustice. 

C’est à ça que servira votre vote. Il n'y a pas de vote utile en 2012. Ni en France, ni aux USA, ni où que ce soit. Cette année tous les votes sont complices. 

Votez et, dans tous les cas de figure, rien ne changera. L’on pourra penser à Copé en "17, à un socialiste rose-bonbon en “22, à Jean Sarkozy en “27…. Ou à n’importe qui. Ça n’aura plus d’importance. On ne vous a pas dit que l’Histoire était finie ? Votez et ce sera chose faite pour longtemps.

 

Pierre JC Allard


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

92 réactions à cet article    


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 2012 07:44

    Tiens, on a trouvé un bas de page et un petit bout de nuit pour publier cet article. Je me demande combien de temps il restera en ligne...


    Pierre JC Allard

    • JL JL1 14 avril 2012 09:34

      Le moins longtemps sera le mieux !

       smiley


    • JL JL1 14 avril 2012 11:56

      Il est de qui, le choix de ce photo-montage ridicule et provocateur ?

       smiley


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 2012 16:43

      @ JL 1


       Le montage photo n’est pas de moi. Voyez l’image sur mon site.


      PJCA

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 2012 16:46

      @ JL1 


      Comprendre qu’il n’y a PAS de démocratie est pénible, mais nécessaire comme la rupture de l’hymen.

      PJCA

    • sto sto 14 avril 2012 20:50

      >> Comprendre qu’il n’y a PAS de démocratie est pénible, mais nécessaire comme la rupture de l’hymen.


      Comprendre que l’abstention n’est pas une mesure efficace et en fait sert le système est le second pas.

      En effet, chaque abstention, ou vote blanc revient a donner deux voix à Sarkozy (ou son équivalent du PS) : le nombre de votants diminue de 1 (ce qui revient quasiment a une voix de plus pour le leader), et une voix est perdue pour un « petit parti ».


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 2012 21:29

      Si vous croyez que le pouvoir politique a ses coudées franches face au pouvoir économique, vous pouvez, bien sûr, arguer que la gauche est mieux que la droite... Mais les récents gouvernement de gauche comme de droite ont suivi la même politique qui nous a mené où nous en sommes et continueront de la suivre. Le nier est simplement... du déni.


      PJCA

    • eric 14 avril 2012 08:25

      Combien de temps ? Au moins autant que la moyenne des autres j’imagine. Il ne manque pas de lecteur ici, persuades que si les« masses » ne comprennent pas le monde comme eux, c’est qu’elles sont lobotomisees par un « systeme » plus ou moins douceureusement repressif.

      Il n’est pourtant pas bien complique de constater que quand l’injustice fleurit, les « masses » votent avec leurs pieds dans la mesure ou le « systeme » leur en laisse la possibilite physique.

      Il n’y a pas d’exode massif depuis nos « democraties liberales avancees », il y a en revanche des foules pretes a venir si on leur en laisse la possibilite.

      Ce referendum pratique prouve la large inanite de vos propos. Ce ne sont pas les « masses » qui ne vous comprennent pas, c’est vous qui ne comprenez pas la democratie.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 2012 16:57

        @ Eric.


        « quand l’injustice fleurit, les »masses« votent avec leurs pieds ...  C’était la propagande americaine durant la guerre froide. La réalité c’est que les gens fuient surtout la pauvreté : il n’y avait pas d’émigration hors de Libye. Aujourd’hui 46 millions d’Americains se nourrissent de ’food stamps »... et le flux migratoire avec le Mexique s’est inversé malgré la violence inouïe qui regne au Mexique.

        Cela dit, je ne voit pas vraiment le lien avec mon article, et je n’ai certainement pas dit que « les masses ne me comprenaient pas » !!!!

        PJCA 


      • Nanar M Nanar M 14 avril 2012 09:12

        Po po po...Le système y va l’avoir dans l’Q.
        Comme en 2005 !


        • Romain Desbois 14 avril 2012 09:13

          Perso je n’ai aucun intérêt à ce que les électeurs aillent voter et s’il n’en restait qu’un je serais celui-là et ma voix seule déciderait pour tous.

          Mais je suis démocrate et je milite contre l’abstention. Contre mes intérêts puisque la majorité ne votera pas comme moi.

          En quoi s’abstenir changera les choses ?

          Les candidats n’osent le dire ouvertement mais ils pensent tous :« si vous ne votez pas pour moi, alors abstenez vous ! »

          Les prêcheurs d’apocalypse nous disent , il n’y a plus rien à faire alors nous vous conseillons de ne rien faire.

          Les français sont fâchés avec les chiffres.

          Tous les français en âge de voter participeront à l’élection du prochain Président, qu’ils soient sur les listes électorales, qu’ils s’abstiennent , votent blancs, nuls ou qu’ils votent pour un candidat.

          C’est mathématique !


          • Deneb Deneb 14 avril 2012 10:23

            Romain : les mathématiques permettent de faire des modèles de comportement des choses sans vie. Elles sont très utiles pour fabriquer les machines. Mais, déjà arrivé aux protéines, elles coincent. On a besoin d’énormes puissance de calcul pour seulement entrevoir le repliage d’un protéine, pourtant le mécanisme le plus simple de la vie. Appliquer les mathématiques à la société humaine n’est pas vraiment pertinent, c’est même dangereux. En tout cas, c’est la porte ouverte à tous les abus. La société humaine n’est pas une machine dont il suffirait de rajouter du lubrifiant pour la dégripper. La société humaine est un ensemble d’entités biologiques, on ne peut la modéliser, sauf à la manipuler brutalement.


          • Buddha-dassa 14 avril 2012 12:26

            je trouve ces mots assez juste deneb !


          • Deneb Deneb 14 avril 2012 14:15

            Dhanyawad, Buddha.


          • Romain Desbois 14 avril 2012 15:59

            Deneb
            « Appliquer les mathématiques à la société humaine n’est pas vraiment pertinent, »

            Vous déformez mes propos, je ne parle que des règles de calcul concernant l’élection française de la présidence.
            Il serait bon de lire les commentaires et de ne pas sauter sur un mot sorti de son contexte.


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 2012 17:03

            @ Romain Desbois


            C’est parce que je suis démocrate que je dénonce sa manipulation grossière qui ne peut mener qu’a sa suppression pour un temps. Je croos que la démocratie reviendra, mais pour l’instant votez simplement cautionner une escroquerie. Il ne faut plus voter, ni en France, ni où que ce soit dans le monde capitaliste occidental.


            PJCA

          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 2012 17:59

            @ Deneb


            «  sauf à la manipuler brutalement.... »

             Tout a fait d"accord. C’est cette brutalité qui pourrait venir dès l’aprés 6 mai, suite a un avertissement que l’on nous servira suite à l’élection du même jour en Grece. J’ai bien peur que tout ne soit prévu

            PJCA

          • Deneb Deneb 14 avril 2012 18:02

            Non, Romain, excuses si je vous ai offensé (je ne vois pas trop en quoi), mais introduire un calcul (même électoral) dans un système censé encadrer des opinions humaines, c’est quelque part la porte ouverte aux abus de tout poil. La preuve sont les « conseillers en communication des candidats » qui dictent la ligne politique en fonction des sondages d’opinion. Des conseillers en manipulation des masses, en fait, jouant à un poker étrange où des millions de vies sont en jeu. Il est aussi notoire qu’un candidat promet beaucoup, pour avoir une suprématie numéraire, une fois élu il se soucie des anciennes promesses comme de la neige de l’hiver passé. On a des techniques très élaborés, basées sur les dernières découvertes dans les sciences humaines (psychologie, sociologie ....) pour faire pencher la balance. Comme disait jadis le sinistre  Djougachvili : la mort d’un homme, c’est un drame ; la mort des millions, des statistiques.


          • Buddha-dassa 14 avril 2012 19:10

            आप का स्वागत- deneb


          • Romain Desbois 14 avril 2012 19:48

            ce n’est pas connaitre le fonctionnement de l’élection présidentielle en France.

            Tant que l’on ne comptera que les suffrages exprimés, s’abstenir , voter blanc ou nul revient à donner sa voix au gagnant, c’est donner plus de poids à ceux qui vont voter pour un candidat.

            Ce n’est pas une opinion , c’est un fait .

            Quand 50% des électeurs s’abstiennent, votent blanc ou nul, la voix de chaque électeur qui choisira un candidat compte double.

            Quel que soit le taux d’abstention, le total des suffrages exprimés fera toujours 100%.
            La loi française ne prévoit pas de vote minimum, un seul suffrage exprimé suffit à valider l’élection.

            L’erreur est de penser qu’en s’abstenant l’on ne cautionne pas le système, c’est tout le contraire.


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 2012 20:51

            @ Romain desbois


             100 % moins le nombre des suffrages exprimés sur le nombre d’électeurs potentiels donne le taux d’abstention. Quand augmente le taux d’abstention, la représentativité et donc la crédibilité de l’élu diminue. On n’est pas dans le domaine du légalisme, mais de la légitimité. Vous le savez très bien. Le pouvoir le sait aussi, et c’est pourquoi il a si peur de l’abstention qui est le SEUL VRAI DÉSAVEU.

            Je ne crois donc pas qu’on me publiera beaucoup sur ce site au cours des prochaines semaines. ....

            PJCA


          • Deneb Deneb 15 avril 2012 16:49

            Hier, lorsqu’on cherchait à approfondir un sujet, on se rendait dans une bibliothèque. On y passait les journées entières à feuilleter les livres, copier des passages pertinents, au bout d’un certain temps, si l’on a de la chance ou si l’on y passe vraiment beaucoup de temps, on a fait le tour du sujet et appris ce qui nous intéressait .

            Aujourd’hui, on se rend sur internet, on cherche automatiquement dans un volume de documentation équivalent à des milliers de bibliothèques. On prend les passages pertinents par copier-coller, on se constitue une documentation en un temps quasiment négligeable par rapport à l’ancienne méthode. Les chances de trouver l’information qui nous intéresse en sont ainsi centuplées.

            Alors pourquoi, pour exprimer officiellement son opinion on doit attendre parfois des années une échéance électorale, faire confiance aux représentants qui dénaturent nos opinions en leur profit soi-disant par obligation de consensus et nous imposent le même système en fabriquant les crises dont ils se réclament les seuls sauveurs possibles. Tant que les gens voteront, ces arnaqueurs profiteront de cette légitimité arraché avec intimidations et menaces. En même temps ils s’efforceront de clouer le bec à tous ceux qui ont réussi à percer leur petit jeu. La seule voie raisonnable consiste donc à exercer la liberté d’expression contre vents et marées avec courage et détermination et ne pas céder à leur menaces. Si tout le monde les ignore, que feront-ils ? Enverront-ils l’armée pour mater la majorité récalcitrante ? Chiche ! Fabriqueront-ils les disettes pour que le peuple vient les prier pour remettre en place le système ? Qu’ils essaient ! Ils pouvaient le faire, tant qu’il n’y avait pas internet. Staline a pu le faire 2 fois. Mais aujourd’hui on aura vite fait de les percer à jour. Je crois en l’Humain à défaut de croire en Dieu et en gentil gouvernement des bisounours ; l’Humain n’est pas dupe, il serait plutôt malin comme un singe.


          • JL JL1 14 avril 2012 09:33

            Hier encore, à chaque fois qu’il y avait des élections, les services ad’hoc faisaient campagne sur le thème : « voter est un devoir civique ». Pour Maastricht on disait « Votez oui, votez non, mais votez sinon l’avenir se fera sans vous. »

            En 2005, motus : il n’y a pas eu de campagne. Au contraire, Bernard Guetta s’étranglait de colère quand il s’époumonait sur France Inter à adire : « La Frannnnnce s’apprête à commettre une énooorme erreur en votant non ! ».

            Il est clair que ces duettistes que sont le PS et l’UMP donnent du grain à moudre à tous les ennemis de la démocratie.

            PJCA, et si au lieu d’appeler les ressortissants d’un pays qui n’est pas le vôtre, à déserter les urnes, vous nous disiez ce que vous proposez à la place de la démocratie ? Votre nouvelle société  ? Gérée par la main invisible ?

            Question : savez vous qui a écrit dans le Figaro magazine du 6/1/07, je cite : « les deux valeurs cardinales sur lesquelles repose la démocratie sont la liberté et la croissance ».  ?

            Question secondaire : que pensez vous de ce holdup libéral (je ne vous cache pas mon opinion) sur la démocratie ?


            • JL JL1 14 avril 2012 14:02

              PJCA,

              je vois que ma petite question ne vous inspire pas. Je vais donc poursuivre tout seul ; ou plutôt, laisser parler JC Michéa, puisque je ne saurais mieux dire, je cite :

              « Alain Gérard Slama a écrit (fig mag, 6/1/07) que « les deux valeurs cardinales sur lesquelles repose la démocratie sont la liberté et la croissance ».

              « C’est une définition parfaite du libéralisme ! A ceci près bien sûr, qu’AGS prend soin d’appeler « démocratie « ce qui n’est en réalité que le système libéral afin de se plier aux exigences définies par les « ateliers sémantiques » modernes (c’est ainsi qu’on désigne aux US les officines chargées d’imposer au grand public, à travers le contrôle des médias , l’usage des mots le plus conforme aux besoins des classes dirigeantes).

               »Ce tour de passe passe, devenu habituel, autorise naturellement toute une série de décalages très utiles. Si en effet, le mot ‘démocratie’ doit être affecté à présent à la seule définition du libéralisme, il faut nécessairement un terme nouveau pour désigner ce gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple où chacun voyait encore il y a peu, l’essence même de la démocratie.

              « Ce nouveau terme choisi par les ateliers sémantiques, sera celui de ‘populisme’. Il suffit dès lors d’assimiler le populisme (au mépris de toute connaissance historique élémentaire) à une variante perverse du fascisme classique, pour que tous les effets désirables s’enchaînent avec une facilité déconcertante. » (pp85)

              Michéa poursuit : Si l’idée vous vient par exemple, que le Peuple devrait être consulté sur tel ou tel problème qui engage son destin, ou bien si vous estimez que les revenus des grands prédateurs du monde des affaires sont réellement indécents, quelque chose en vous doit vous avertir immédiatement que vous êtes en train de basculer dans le »populisme« , le plus trouble, et par conséquent, que la »bête immonde" approche de vous à grands pas. En citoyen bien élevé (par l’industrie médiatique), vous savez alors aussitôt ce qu’il vous reste à penser et à faire. »

              De là à dire que ça ne sert à rien de voter, il n’y a qu’un pas que vous franchissez sans autre forme de procès. Désolé, mais personne ne doit vous suivre sur ce terrain là.


            • JL JL1 14 avril 2012 14:10

              JC Michéa, « L’empire du moindre mal, essai sur la civilsation libérale », paru aux éditions Climats, en 2007


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 2012 17:12

              @ JL1


               J’ai environ 1 500 articles en ligne qui explique en détail ce qu’est une Nouvelle Société. Tenons nous en pour l’instant à la démocratie. Voici le texte que j’ai été invité à présenter en commission parlementaire au Québec et qui a été très bien accueilli .... jusqu’à ce que le mot d’ordre soit de l’occulter de tous les médias. Je recevrai avec plaisir vos commentaires et je répondrai à toutes vos questions et objections.


              PJCA



            • Bulgroz 14 avril 2012 17:30

              « 1 500 articles en ligne »

              C’est pas les articles qui manquent, c’est le lecteur.


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 2012 17:35

              JL.1


              J’ai un décalage horaire de 6 heures.... Je suis évidemment d’accord avec Michea et il n ’y a que sur ce que le peuple doit faire que je me sépare de vous. Quant au fait que je sois canadien, nous sommes tous dans la même galère capitaliste et ce que font les Français - ou les Grecs - a un impact direct sur moi et sur tout le monde. J’en ai déjà parlé de façon plus légère...




              PJCA

            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 2012 17:45

              @ JL1


               Je repete que je suis d’accord avec Michea... et je vous souligne que j’ai écrit ce qui suit en 1998. NEUF ANS PLUS TÖT !


              « Le Système a réussi a créé un consensus pour la démocratie et à internaliser pendant longtemps le soutien au capitalisme sous couvert d’une dévotion infinie à la démocratie, chaque “démocrate” se sentant l’obligation morale de soutenir spontanément et sans contraintes externes la structure du pouvoir néo-libéral. Mais cette dévotion à la démocratie est une arme à double tranchant. »


              PJCA

            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 2012 17:54

              @ Bulgroz



              ( Ce dernier site. le journal citoyen le plus connu au Québec, a été saboté il y a quelques jours par ce qu’on a décrit comme « des hackers d’une tres grande compétence technique et disposant de moyens surprenants »... Il est en reconstitution. 

              PJCA

            • Bulgroz 14 avril 2012 18:11

              allard,

              Dont acte pour ce qui vous concerne.


            • JL JL1 14 avril 2012 19:46

              @ PJCA,

              il ne faut pas se tromper de combat : ce n’est pas la démocratie que est en cause ici, mais ce qu’ils en font.

              Le bipartisme est ce qui permet ce que j’avais appelé il y a des années « le pas du patineur » : un coup à droite, un coup à gauche, mais toujours dans la même direction.

              Il se trouve que nous avons des institutions, une constitution, on appelle ça la république. Il se trouve encore que nous sommes à la veille d’élire celui qui aura le pouvoir dans ce qui est une monarchie constitutionnelle quand le locataire de l’Élysée est un petit tyran, ce qui est le cas du sortant. Donc, nous n’avons même pas à réfléchir : nous devons éjecter ce petit dictateurs qui d’ailleurs ne fait que suivre sa feuille de route à savoir, la destruction de la république, cette épine dans le pied de l’UE libérale.

              Après, nous en reparlerons.


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 2012 21:06

              @JL1


              Quiconque sera élu s’entretiendra le lendemain avec quelques avocats et haut-fonctionnaires qui seront les ambassadeurs des banquiers et qui lui diront ce qu’il peut et ne peut pas faire. Il obéira. Le pouvoir n’est simplement pas à l’Élysée. Souvenez-vous que celui qui a dénoncé Murdoch en Grande-Bretagne s’est "suicidé la semaine suivante sans même qu’on fasse une enquête et que tous les gouvernants de gauche d’Amérique latine ont développé un cancer en même temps...

              PJCA

            • JL JL1 14 avril 2012 22:00

              PJCA,

              est-ce une menace que vous formulez là ?

              Comment pouvez vous être si sûr de vous ? Vous seul détiendriez la vérité ? Hum, pas sérieux, ça, pas crédible.


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 2012 23:40

              @ JL 1


              Soyons sérieux. Je n’ai ni le goût ni le pouvoir de menacer qui que ce soit. Je suis au contraire très conscient que je ne dois ma longévité qu’à mon insignifiance, qui est celle du petit oiseau sur le dos du rhinocéros. Il suffirait peut-être que j’écrive en anglals sur le web les textes parfois explosifs que je propose - (en multipliant l’impact immédiat par 14 !) pour que mes chances de sauter avec mes brulots augmentent dramatiquement. Une mèche plus longue me permet de travailler pour la postérité smiley

              PJCA

            • JL JL1 15 avril 2012 09:24

              PJCA,

              j’ai beaucoup lu beaucoup de vos articles et je sais que j’en lirai encore. Mais en cette veille de scrutin aussi important à plus d’un titre - virer Sarkozy, reconstruire un pouvoir populaire, mettre au pas la finance, ... - ne venez pas svp démobiliser tous ceux qui n’y croyaient plus : contrairement à vous, je dis que c’est parce que trop de gens n’y croyaient plus que la finance est aussi forte.

              Mélenchon est un homme courageux, et nous sommes avec lui : vous pouvez avoir raison sur le fond, la réalité dépasse la fiction, a fortiori la raison.


            • JL JL1 15 avril 2012 09:41

              @ PJCA,

              je crois que Obama vous a déçu, et votre cette déception explique votre défaitisme actuel.

              Mais Obama chez nous, on a déjà donné ; c’était Jospin, ce serait Hollande. Mélenchon n’a rien à voir avec ça ! Vous avez écrit en 2008 dans l’article que vous avez « lié », je cite :

              "je serais plus fier de la France si elle donnait la parole aux vrais révolutionnaires, plutôt qu’aux malotrus. Je ne vois pas de vertu dans le « bavassage » de cette pseudo gauche mal élevée, sans idées et sans talent, dont le Nouvel Obs est emblématique.".

              Par définition, personne, pas même une nation (!) ne donne jamais la parole aux vrais révolutionnaires, ils doivent la prendre eux-mêmes, et c’est ce que fait Jean-Luc Mélenchon. Ne soyez pas de ceux qui voudraient le baillonner, svp.


            • Lamouet 14 avril 2012 09:53

              Mélenchon est un tribun qui surfe sur l’émotion au détriment de la raison : de l’art (extrêmement dangereux de manipuler les foules). Reportez-vous à l’Histoire...

              « Après s’être légèrement résorbé en 2009, le déficit des biens d’équipements se creuse à nouveau et atteint – 20,2 milliards d’euros. Le solde des autres produits industriels se détériore en 2010 de 6,3 milliards d’euros (à – 20,8 milliards d’euros) notamment pour les produits intermédiaires. Le déficit s’aggrave pour les textiles, habillement et cuir, ainsi que pour les ordinateurs, téléphones et produits informatiques grand public, dont les importations sont en forte croissance depuis l’Asie, plus particulièrement depuis la Chine ». (SOURCE INSEE).
              Augmenter le SMIC à 1700 € aggraverait encore notre
              compétitivité déjà en situation dramatique. Les français, avec leurs 400 € de plus achèteraient textiles, ordinateurs, téléphones portables « made in Asia ». Pas très longtemps car le pays, avec ses entreprises nationales vite en faillite, deviendrait exsangue.


              • JL JL1 14 avril 2012 09:58

                Lamouette, on ne vous a jamais dit que le gras que vous mettez ici et là sur vos mots ça ressemble à de la fiente ?

                Non, Mélenchon ne surfe pas sur l’émotion, vous confondez avec Sarkozy et Le Pen.

                Mélenchon s’adresse à l’intelligence ; Mais pour le comprendre, il faut en être doté.


              • Lamouet 14 avril 2012 10:12

                @JL1 « Lamouette, on ne vous a jamais dit que le gras que vous mettez ici et là sur vos mots ça ressemble à de la fiente ? »

                Qu’en termes élégants tout cela est dit !
                 
                A part les insultes, n’avez-vous pas quelques arguments pour exprimer votre pensée ? (si tant est que celle-ci existe !)

                Invectives, haine : les extrêmes se rejoignent sur bien des points...
                 smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès