Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mélenchon, l’échappée belle devant Le Pen

Mélenchon, l’échappée belle devant Le Pen

Si la poussée du Front de Gauche devant la candidate du Front National devait se confirmer dans les jours qui viennent, ce serait évidemment un événement considérable, en France, et à gauche. Dans un sondage publié le 22 mars l'institut BVA annonçait en effet : "Le grand vainqueur de la campagne de ces dernières semaines est clairement Jean-Luc Mélenchon, qui devient le troisième homme en gagnant 5 points depuis notre mesure de février. Il passe à la fois devant François Bayrou et Marine Le Pen."

L'extrême-droite française avait réussi à s'implanter durablement dans le paysage politique. Et, si elle pouvait compter sur un noyau dur fascisant, elle avait aussi réussi à capter un électorat en déshérance, sur des thèmes anti-système. C'est, en moyenne, 4 500 000 Français qui apportaient leurs voix au FN, un peu plus de 4 800 000 au 1er tour de 2002, le 21 avril, qui vit l'élimination de Jospin. Après le reflux de 2007 où le FN perdit 1 million d'électeurs, il était intéressant de suivre la campagne 2012 de la nouvelle présidente, Le Pen fille. Maquillé en parti "populiste" et dirigé par une femme plus fréquentable que le père, le "diable de confort" reprendrait-il des couleurs ? Nous sommes à ce point de la campagne où nous constatons que le FN piétine, sans qu'il soit possible de dire encore quel sera l'impact des tragiques événements de Toulouse et Montauban, qu'il tente d'exploiter. 

Quoi qu'il en soit, les projecteurs braqués par le Front de Gauche sur le programme réactionnaire du FN, tant sur la question sociale que sur les questions de société, ont eu le mérite de secouer la torpeur générale, plus ou moins entretenue depuis 30 ans. Pour la gauche c'est une bonne nouvelle. En distançant Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon clôt la séquence traumatique ouverte en 2002. Le "spectre du 21 avril" ne viendra plus hanter le peuple de gauche, dénaturant ses choix. Il faut à présent que le Front de Gauche écarte durablement l'extrême-droite. Dans son discours de La Réunion, Jean-Luc Mélenchon a fixé l'objectif : "Placez-la derrière moi, loin derrière moi !"


Moyenne des avis sur cet article :  3.51/5   (75 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • Yohan Yohan 26 mars 2012 13:00

    C’est bien Français tout cela, de s’intéresser à la 3ème place et à la 4ème plutôt qu’à la première


    • Scual 26 mars 2012 13:51

      C’est bien dictatorial tout ça de s’intéresser à la première et pas à toutes les autres...


    • Mycroft 26 mars 2012 15:02

      Disons le tout net, les deux premiers sont de très mauvais choix pour la France. L’un est juste largement pire que l’autre.

      Alors, puisque ces élections sont d’or-et déjà perdue (par l’inertie d’un système qui fait que le bipartisme ne va pas prendre fin en 2012), il ne reste plus qu’une chose à espérer : que ceux qui seront en tête lors de son inévitable effondrement soient acceptables. D’où l’intérêt porté aux 3ème, 4ème, ect.


    • René de Sescendres René de Sescendres 26 mars 2012 21:27

      Passer de Marine le Pen à Méluche, c’est vraiment que plus rien ne va plus...On se rend compte combien les idées ne comptent plus, et que seules les lignes directrices des instituts de sondages UMPistes sont capables de conduire les moutons d’électeurs à réélire le nain.


    • momo momo 27 mars 2012 11:25

      Tiens, vous ne dites pas que les sondages sont truqués aujourd’hui ? Rappeler-vous qu’en 2002, ces mêmes sondages mettaient Arlette à cette même place de 3ème.

      On connait la suite et là ce sera pareil.


    • MAINTENANT POUR PASSER LES 20% jl mélenchon doit parler

      -du cout de la vie...baisse de 50% DU PRIX DE L ESSENCE

      - baisse de 50% DeS LOYERS PRIVES PARISIENS..

      _interdiction de cumuler MANDAT ET FONCTION D’ AVOCATD AFFAIRE...DE GERANT DE SCI...DE MARCHANDS DE BIENS


    • René de Sescendres René de Sescendres 26 mars 2012 21:28

      Vu le niveau du débat, d’ici le 1er tour, il va bien y avoir un candidat à promettre le SMIC à 2000 heuros.


    • Tall 26 mars 2012 13:34

      Normalement, Melenchon devrait terminer 3e devant car il n’a pas de rival dans son secteur de gauche franche.

      Tandis que Le Pen a Sarkozy dans les pieds, et le centre de Bayrou est mis hors jeu par la radicalisation des débats après 5 ans de sarkozysme.

      • onetwo onetwo 26 mars 2012 22:22

        à Tall
        Vous faîtes erreur.
        Mélenchon est à 14%, Hollande à 28%.
        La marge d’erreur des sondages augmente plus le score est haut.
        Si je prends en compte une marge d’erreur positive de 2% pour Mélenchon, et une marge d’erreur négative de 3% pour Hollande :
        Mélenchon est à 16% et Hollande à 25%.
        Mélenchon vient de gagner 5% en un mois, il peut en gagner 5 autres d’ici l’élection. Par exemple, il peut prendre 3% au PS et 2% au FN. C’est tout à fait possible.
        Si Hollande baisse de 5% dans le même temps, Mélenchon se qualifie pour le 2nd tour. C’est possible, Bayrou peut lui prendre 2% et Mélenchon 3%.
        Résultats 1er tout : Mélenchon 21% et Hollande 20%.
        Rien n’est joué.
        Rappellez vous que j’avais prédit il y a une semaine que Mélenchon dépasserait Bayrou ET Marine.


      • Réflexion Réflexion 26 mars 2012 13:46

        Je suis bien d’accord avec toi, mais pour moi la solution elle est pas dans un système qui ferme les yeux sur le fait que la seule issue à une croissance exponentiel dans un monde fini, c’est la destruction.

        Je comprend pas, l’europe est la première puissance commercial MONDIAL, et le peuple européen il creve la dalle, et la seule force politique qui nous offre autre chose que nous vendre à des banques privés, c’est le FN.

        Isolé peut être, comme quand la france à dit NON. Combien de pays nous ont suivi par la suite ?

        Tu te rend compte que 55% des francais ont dit NON à la politique économique que UMP/PS/FdG/Modem... « croient qu’il est bon pour nous ».
        Ils en sont tellement sur qu’il ont mis Lisbonnes dans le cul de 55% du peuple français. Tu voie ce que j’écris là ? Ils en ont rien à foutre du peuple ! Ils passent au dessus du peuple, c’est même plus dèmocratique, ils chie sur le peuple.
        L’europe qu’ils te vendent, c’est celle des marchés financier privé, du fédéralisme !
        C’est pas l’europe de la coopération entre les etats, c’est un seul etat dirigé par la finance.
        Salaire Européen, impots européen, c’est les états unis d’europe qu’ils te vendent là.

        Alors tu as le droit d’être pour, mais sérieux sort du discour FN=racisme et dit moi clairement oui, je veux un seul état, oui, je veux vivre suivant le model des USA !

        Maintenant tu peux rester sur une idéologie PS/UMP, ou gauche/droite, ou voir plutot une orientation général et choisir ce que tu pense le mieux pour tes enfants.


        • Le printemps arrive Le printemps arrive 27 mars 2012 07:52

          Réflexion, celui qui confond réfléchir avec copier-coller :

          1 , 2

          39 commentaires en 14 jours...


        • musashi 26 mars 2012 13:48

          Pas sûr que la démagogie soit la solution pour redresser la France et redonner du travail et du pouvoir d’achat aux français....


          • Scual 26 mars 2012 13:52

            Tu es hors sujet, on parle de Mélenchon, il n’est donc pas question de démagogie.


          • merluche 27 mars 2012 22:43

            POUTINE rend visite à Mélenchon  en France.

             Mélenchon l’emmène visiter une usine Française

            A 9h ils voient les ouvriers arriver. POUTINE  s’étonne :

            - Quoi, ils commencent à 9h ? En Russie ils commencent à 7h du matin !!!

            - Oui, dit Mélenchon, mais ici c’est comme ça.

            A 10h30 les ouvriers s’arrêtent pour une pause. POUTINE s’étonne :

            - Quoi, ils ont une pause à 10h30 ? En Russie il n’y a pas de pause !

            - Oui, dit Mélenchon, mais ici c’est comme ça.

            A 12h, les ouvriers vont manger. Ils ont le droit à deux heures de pause-déjeuner. POUTINE :

            - Quoi, ils ont deux heures ? En Russie c’est vingt minutes pour manger !

            - Oui, dit Mélenchon, mais ici c’est comme ça.

            A 14h, reprise du boulot. A 15h30, les ouvriers font à nouveau une pause. POUTINE :

            - Quoi, encore une pause ???

            - Oui, dit Mélenchon, mais ici c’est comme ça.

            A 17h, fin de la journée. POUTINE s’indigne :

            - Quoi, et ils partent à 17h ??? En Russie ils finissent à 19h !

            - Oui, dit Mélenchon, mais ici c’est comme ça.

            - Mais est-ce qu’il n’y a pas moyen de faire travailler vos ouvriers un peu plus ?

            - Ah ça on voudrait bien, répond Mélenchon ; mais ils sont tous communistes !


          • Piloudu62 26 mars 2012 15:25

            Jamais je ne voterais faciste !!!! Donc non à mélenchon !!! 

            Où étaient les communistes durant la 2nd guerre mondiale ??? ils étaient bien main dans la main avec la nazi non ????(je sais je ressort l’histoire mais on ressort tjr l’histoire pour le front national). On dit également qu’il n’y a que les con qui ne changent pas d’avis. Alors pourquoi personne ne veut changer d’avis sur le FN ??? sont ils tous c**s ???
            Et puis voter pour quelqu’un qui refuse de parler à qqun de gauche moi je dit encore plus non !!!!  smiley

            • frugeky 26 mars 2012 16:02

              Puisque vous êtes intéressé par la seconde guerre mondiale, sachez que pendant cette période le front national était communiste. smiley


            • Brath-z Brath-z 26 mars 2012 16:21

              Pendant la seconde guerre mondiale, une branche en zone occupée du parti communiste clandestin, la SFIC-PC (le parti communiste) ayant été interdite en 1939, a effectivement de sa propre initiative prit contact avec l’occupant pour faire reparaître L’Humanité. Ils avaient même prévu tout un numéro du journal, à la fois antisémite, collaborateur et... anti-marxiste (ce sont les termes employés par l’administrateur de la censure en zone occupée).
              Sauf que cette initiative fut tuée dans l’œuf, les responsables de cette négociation totalement désavoués (et même jugés après guerre) par les autres branches du PC clandestin, et que L’Humanité ne reparu pas sous l’occupant.

              En dehors de cet épisode, dont il est vrai que le PCF, après la guerre, a essayé de le dissimuler (tout comme de leur côté les gaullistes essayaient de dissimuler qu’un certain nombre d’entre eux étaient passés de la collaboration à la résistance), il n’y a rien eu entre nazis et parti communiste français.


            • Chateau-chinon 26 mars 2012 16:33

              Très « drôle » l’histoire de la seconde guerre mondiale vue par Piloudu62.

              Les communistes sont ceux qui ont le plus payé de leur vie (avant les gaulistes) leur engagement contre les fachos nazis, par contre effectivement l’etrême droite française était AVEC les nazis (voir ce Brasillach cher à Le Pen). Je précise que je ne suis pas communiste, mais refaire l’histoire en mentant de cette façon éhontée, alors là non et non !


            • Laulau Laulau 26 mars 2012 17:44

              @Piloudu62

              Vous êtes dans votre état normal ? Si oui appelez les secours tout de suite.
              Les communistes main dans la main avec les allemands ? Peut être prenez-vous Pétain pour un communiste, après tout, vu votre état délirant.


            • frugeky 26 mars 2012 18:25

              Créé le 15 mai 1941 par le Parti communiste français (Jacques DuclosPierre Villon), il était destiné à être la représentation « politique » des groupes de lutte armée : les Francs-tireurs et partisans français (FTPF). Par la création du Front national, le Parti communiste mettait son organisation clandestine, déjà bien structurée, ainsi que l’expérience de ses militants, au service d’un large rassemblement de résistants, ouvert à tous les Français, « hormis les capitulards et les traîtres ».

              Trouvé sur wilkipedia, ça parle du Front National, canal historique, pas celui dont le leader va danser avec qui-l-on-sait, à Vienne en Autriche et dont les tenants furent artisans de la Milice.

            • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 27 mars 2012 01:01

              Bonjour,


              Les communistes Français ont bien collaboré avec les Nazis, et ils n’ont pas été jugés ou condamnés pour cela, à commencer par Jacques Duclos qui allait pleurnicher chez les Nazis pour faire paraitre l’Huma, ni Thorez qui avait déserté et rejoint l’allié des Nazis Staline.


            • chapoutier 27 mars 2012 23:11

              arrêter de fumer la moquette


            • verdad 26 mars 2012 15:40

              Depuis quarante années le PS+RPR= U.M.P+PS+ Melenchon


              Ils vous ont promis le bonheur= prospérité.

              A chaque Election des Promesses d’ivrognes ,,,,des promesses Miraculeuses  !!!
              Vous y avez cru, ? vous avez voté, ? vous vous êtes fait baiser !!!!!!!!
              Et vous êtes près à recommencer ?
              Moi pas !
              J’ai une excuse, j’ai vécu sous les trois dernières Républiques et,
              des discours j’en ai entendu, les concours du + Menteur.
              Sortez les sortants et les condamnés de Droit Commun.
              Ailleurs les Droit Commun n’ont pas Droit à la réélection.

              Tout est question d’opinion publique et d’éthique

              • doctorix doctorix 26 mars 2012 17:12

                Ce qui me fait peur, c’est qu’on nous manipule :

                le discours à comprendre serait celui-ci :
                1) le pen est dans les choux
                2) alors lâchez vous, votez Mélenchon, vous ne risquez pas un 2002 bis, comme vous l’avez eu en votant chevènement.
                Et au soir du premier tour, soupe à la grimace, avec sarko le pen.
                Je ne vois pas d’autre solution pour que sarko repasse.
                Et comme ils tiennent en main tous les instituts de sondage...
                Mais je crois que cette fois, ça finirait en émeute.

                • non667 26 mars 2012 18:06

                  « Placez-la derrière moi, loin derrière moi ! »

                  tout est dit :

                  jlm est un traite vendu au ps la preuve il l’a dit il se désistera au 2° tour pour le candidat de gauche le mieux placé (ps) cela veut dire qu’il croit le ps de gauche alors que celui ci l’a trahi depuis 1983 et qu’ ii a du le quitter pour cela . il attaque le fn comme son principal ennemi alors que s’il se trouvait face a lui au 2° tour il gagnerait 90% contre 10%
                  et il épargne celui qui l’empêche d’être au 2° tour : le ps
                  il est suffisamment fin politique pour le savoir ,donc le but est bien d’empêcher /capter les voix des socialistes déçus/affranchis d’aller vers le fn ( comme les ouvriers pc qui ont eu moins de mal à se rendre compte de la trahison du ps se méfiant de lui depuis 1920 ! ) et de les rabattre vers le ps . c’est donc bien un TRAITRE RABATTEUR  ! fidèle aux judéo- francs mac mondialistes antinationaux
                  ça sera pareil aux législatives !

                   smiley smiley smiley smiley


                  • doctorix doctorix 26 mars 2012 19:26

                    Vous voulez quoi ?

                    Qu’il demande de voter sarko ?
                    S’il dit Hollande, c’est faute de mieux et crainte pire.

                  • non667 26 mars 2012 22:42

                    à doctorix
                    vous êtes dur de la comprenette ,je dis que pour qu’il soit au 2°tour , et donc pas viser la 3°place du 1° , il faut qu’il se présente comme le seul représentant de la vrai gauche et qu’il dénonce le ps comme des imposteurs et qu’il le fasse exploser quitte à ce que ce soit marine qui cohabite à la présidence avec lui comme 1° ministre d’un gouvernement issu des législative qui sera forcément de gauche !


                  • doctorix doctorix 26 mars 2012 23:19

                    c’est ce qu’on espère tous, qu’il soit au deuxième tour. Mais il peut le faire sans buter les électeurs de hollande. Ce serait maladroit.C’est à eux de comprendre.


                  • volpa volpa 26 mars 2012 19:33

                    Il y a des vidéos interréssantes sur l’arriviste trotskiste Merluchon.


                    • doctorix doctorix 26 mars 2012 20:27

                      C’est très sain, pour un jeune homme, de commencer par le trotskysme. Ça dénote une envie de faire quelque chose de sa vie, de se battre pour un idéal. Ça évite de devenir godillot. 

                      Après, on peut se calmer et réfléchir, mais le fond est bon. 
                      La plupart des godillots sont nés godillots : pas d’ambition, pas d’idéal, pas d’idées, et quand ils meurent ils n’ont rien fait de leur vie. Et ils votent sarkozy.
                      Les écoute pas, Méluche, ils ne t’arrivent pas à la cheville.

                    • non667 26 mars 2012 22:30

                      à doctorix
                      quelqu’un a dit
                      celui qui à 20 ans n’est pas à gauche c’est qu’il n’a pas de cœur
                       celui qui à 40 ans l’’est toujours c’est qu’il n’a pas de tête !
                      1983 m’a fait échapper à la bêtise !


                    • doctorix doctorix 26 mars 2012 23:22

                      J’ai eu le parcours inverse, et je n’ai plus changé.

                      Je n’avais pas de tête à 20 ans.
                      A 30, la tête a rejoint le coeur.

                    • Brath-z Brath-z 27 mars 2012 01:54

                      Et puis ne pas oublier que Mélenchon fut étudiant (en lettres qui plus est) pendant les années 1970. Une période où quand on était étudiant, on était maoïste, trotskyste, communiste révolutionnaire, voire pour les plus extrémistes jeunes giscardiens.


                    • superyeti superyeti 26 mars 2012 19:56

                      Cher Piloudu62, vous dites Où étaient les communistes durant la 2nd guerre mondiale ??? ils étaient bien main dans la main avec la nazi non ????"

                      En tout cas, ce que je peux des communistes francais, c’est qu’ils étaient bien avec les nazis dans les camps de concentration, mais ceux-ci étaient leurs gardiens et tortionnaires, j’en ai la preuve dans ma famille, et je peux même dire que c’est des français fascistes de la milice de Pétain qui ont arrêté mon grand-père pour fait de résistance (les miliciens eux disaient que s’était des terroristes).

                      Alors votre déblatérage haineux contre les communistes français est absolument faux, j’espère qu’une chose, que les morts communistes victimes du nazisme viennent vous tirer par les pieds quand vous dormirez, le réveil risque de vous donnez des grosses froides.


                      • doctorix doctorix 26 mars 2012 20:21

                        Ils ne risquent pas de le tirer par les couilles : les fascistes de le pen n’en ont pas.


                      • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 27 mars 2012 01:11

                        Bonjour, 

                        les communistes étaient du côté nazi jusqu’à l’invasion allemande de l’URSS. Ensuite ils ont (selon les consignes de leur patron à Moscou) combattu aux côtés des gaullistes de l’AS et de L’ORA (90 % des maquis). Seule exception : Guingoin, un authentique patriote que le PC a essayer d’assassiner à plusieurs reprises.
                        La vérité c’est que la Résistance originelle était de Droite, voire même d’extréme-droite. Les autres l’ont rejoint ensuite au fil des évenements. Quant aux « français fascistes de Pétain » c’étaient souvent des gauchistes genre Doriot ou Deat . 
                        Alors votre « déblatérage haineux  » comme vous dites vous pouvez le garder pour vous.



                      • Brath-z Brath-z 27 mars 2012 02:00

                        Vous confondez la résistance intérieure et la résistance extérieure (dite aussi La France Libre par l’historiographie, quand bien même la Frande Libre ne représentait qu’une partie de cette résistance extérieure).
                        Il est vrai que ceux qui rejoignirent de Gaulle à Londres furent le plus souvent des gens de droite, voire d’extrême-droite. En revanche, pour ce qui est de la résistance intérieure, la domination numérique des communistes dès 1940 est reconnue par tous les historiens du phénomène. D’ailleurs, si on y réfléchit deux minutes, on comprend pourquoi ce sont les communistes d’une part et les cagoulards d’autre part qui ont pu le plus rapidement faire œuvre de résistance : leurs organisations ayant été interdites, ils avaient en 1940 à disposition chacun un appareil clandestin très organisé et très efficace. Et comme les communistes étaient au moins vingt fois plus nombreux que les cagoulards, il n’est pas compliqué de comprendre l’action de résistance comporta dès ses débuts une large fraction communiste.

                        Cela n’empêche nullement le fait qu’en effet une partie de l’appareil du PC clandestin ne bascula dans la résistance active qu’après l’invasion de l’URSS. Mais dès 1940 la résistance communiste fut la plus active et la plus efficace, ce que d’ailleurs de Gaulle a été le premier à reconnaître, que ce soit dans ses déclarations ou dans ses mémoires de guerre.


                      • jaja jaja 27 mars 2012 07:10

                        Rendons encore une fois à Georges Guingouin et aux siens ce qui leur appartient....


                      • titi 27 mars 2012 10:07

                        « Mais dès 1940 la résistance communiste fut la plus active et la plus efficace, ce que d’ailleurs de Gaulle a été le premier à reconnaître, que ce soit dans ses déclarations ou dans ses mémoires de guerre. »

                        Les FTP sont créés en 1941. Avant il ne se passe pas grand chose...

                        En plus ce sont les FTP-MOI qui sont en première ligne...
                        Et c’est interessant d’écouter leur discours sur « l’action du PCF » : Raymond Kojitsky, Charles Mitzflicker, etc... ainsi que celui de Mélinée Manoukian...
                        Mais étrangement le reportage « des terroristes à la retraite » de Mosco Boucault, qui leur est consacré est introuvable !!!
                        Même sur le site de l’INA. Il s’agit pourtant à la base d’une production « originale ».
                        Mais il faut dire que ce reportage avait été censuré dans les années 80 par le gouvernement PS-PCF de l’époque... de là à dire que l’INA prolonge les décisions du PCF ce serait abuser ... ou pas....

                         


                      • Brath-z Brath-z 28 mars 2012 00:36

                        Avant 1941, il se passe la mise en place de réseaux. Rien n’aurait été possible sans cela.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès