Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mélenchon, oui j’adhère, mais…

Mélenchon, oui j’adhère, mais…

Quand j’entends le discours de Mélenchon j’adhère, quand je vois la dynamique du front de gauche, j’adhère. Oui, vraiment, tout cela redonne un peu de baume au cœur et laisse entrevoir des jours meilleurs, dans l’état actuel des choses, on a besoin d’y croire.

Par contre, où j’adhère moins, c’est lorsque je me souviens que l’on s’était battu tous ensemble contre la précarisation des jeunes lors du CPE, et maintenant, à l’Assemblée nationale, c’est toute la gauche (PS-PC-PG-Verts) qui a voté pour les nouveaux emplois d’avenir. Cette mesure entérine les emplois précaires et casse de fait un peu plus le code du travail… Tout ça pour ça ?

Pour les retraites, la dynamique du front de gauche a bizarrement disparu…, les mesurettes de Hollande semblent lui convenir. Pourtant il avait l’air très remonté lors des grandes manifs sur le sujet ; bon, évidement Mélenchon a ensuite appelé à un réferendum, et son attitude a été ambigüe. C’est vrai que ce n’est pas un révolutionnaire, puisqu’il déclare lui-même qu’il est Keynésien, et que les investisseurs n’ont rien à craindre de son programme… Cette déclaration vaut en soit tout un programme !

D’un côté il vote le collectif budgétaire avec le gouvernement, et de l’autre il manifeste contre le TSCG…, cherchez l’erreur ; et lorsqu’un journaliste lui fait remarquer qu’une manif sous un gouvernement de gauche ce n’est pas banal, il prend bien soin de préciser que ce mouvement n’est pas contre le gouvernement, mais contre l’Europe !

Quand à la fête de l’Huma, lui et son Front De Gauche organisent un débat sur le devenir et la recomposition de la gauche en France, ils invitent le PS et oublient le NPA … Lorsque LO et le NPA lui proposent d’organiser une grande manif pour l’emploi, en coordonnant les luttes de toutes les entreprises en grève et celles qui sont menacées… pas de réponse. On ne le voit plus ! On ne l’entend plus !

Dans les régions, avec son FDG, ils continuent d’apporter un soutien sans faille au PS, dans toutes les dérives les plus droitières ; ils ne votent jamais contre, au pire ils s’abstiennent… Au niveau national, même la RGPP et la LRU n’ont plus l’air de les embêter !

Sous Sarkozy il avait été très virulent contre la TVA sociale destinée à alléger les cotisations des entreprises, et maintenant avec le basculement prévu de ces mêmes cotisations vers un impôt plus large (peut-être la CSG ?), ce qui se solderait par un cadeau de 40 milliards au patronat, il est où Mélenchon ?

Ne désespérons pas, tout peut s’accélérer, et dans les mois qui viennent, Mélenchon et son Front De Gauche devront peut-être gérer un grand mécontentement populaire, j’espère alors que le « Mélenchonisme » ne sera pas qu’un grand Foutage De Gueule !

Pardonnez-moi si je parais si sévère, mais depuis plus de 30 ans que je m’intéresse à la politique, je ne crois plus aux professionnels de ce bizzeness, pas plus que je ne crois au grand soir. Je pense qu’il est indispensable de faire vivre des idées, mais sans illusion dans l’immédiat, car au fond les gens ne veulent pas de changement, ça leur fait peur. Ils veulent bien des aménagements sur les sujets qui les préoccupent, mais pas plus. Mélenchon l’a bien compris en « institualisant » la contestation, mais honnêtement je crois que si son discours peut paraitre très radical (contrairement à ses actes) c’est seulement parce qu’il ne veut pas se faire déborder sur sa gauche, et qu’il sait que cela plait aux gens, qui pour l’occasion se sentent « révolutionnaires » ou ‘anti-systeme » à peu de frais.

Mélenchon et son FDG représentent la force la plus importante à gauche du PS, presque 12% aux élections et des dizaines de milliers de militants ; en comparaison, LO et le NPA réunis arrivent péniblement à 2,5% et 5000 adhérents. La force est avec lui, mais attention, parfois à jouer avec le feu on finit par se bruler. Quant à moi, je crois que je vais devenir anarchiste.

Jean Pierre ACASOCA pour Conscience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/2012/10/11/melenchon-oui-mais/

A lire également : REVOLUTIONNAIRE OU REFORMISTE ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.2/5   (80 votes)




Réagissez à l'article

128 réactions à cet article    


  • JL JL 16 octobre 2012 09:43

    Bonjour Robert GIL,

    d’accord avec vos récriminations sur le PS.

    Mais la chute est brutale.

    Méfiez vous, entre l’anarchiste et le libéral, la différence ne tient qu’à un mot : lobbying.

    Mais il est lourd de conséquences.

    « Le libéral c’est un anarchiste qui a réussi ».


    • nicolas_d nicolas_d 16 octobre 2012 09:58

      @JL
      « Le libéral c’est un anarchiste qui a réussi »
      Non

      Si vous ajoutez « ...qui a réussi dans un système libéral » pourquoi pas.
      Mais si vous enlevez libéralisme et capitalisme, l’anarchie reste possible. Et dans ce cas, ça veut dire quoi « réussir » ?

      Anarchie ne veut pas dire « pas de règle » mais « pas de maître ».

      Vous pensez donc que le lobbying va imposer les règles ? A qui ? A tout un peuple ? Sans passer par une poignée de traitres ? A ce moment là ce lobbying s’appelle information, démonstration,... Et s’il arrive à convaincre un peuple tout entier alors je ne vois pas de problème. C’est ce qu’on appelle la démocratie.

      L’Anarchie ça ressemble beaucoup à la Démocratie participative.


    • JL JL 16 octobre 2012 10:43

      nicolas_d,

      Désolé, mais si vous voulez entamer un débat, il faut dire dans quel cadre : est-ce que vous voulez parler utopie ? Dans ce cas, vous n’avez pas le droit d’infirmer une phrase qui résume des années de réflexion personnelle sur le sujet, vu que vous êtes hors sujet. Et je n’entrerai pas dans un tel débat : je ne suis pas idéologue.

      Si vous parlez dans le réel ici maintenant, alors je trouve que vous faites une bien mauvaise entrée en matière. Des débats sur le sujet, j’en ai soutenu avec beaucoup de libéraux, je vous y renvoie. Je vous invite également à visiter ma page auteur : vous y trouverez des réponses. De mon coté je suis allé voir la votre : je n’y ai rien trouvé.Mais je ne refuse pas de croiser le fer.

      Laissez moi vous dire pour commencer, que Bastiat pour ne citer que lui, est un dogmatique doublé d’un sophiste de la pire espèce. Une sorte de Dominique Régnier-Minc-Cohen de son temps à lui tout seul. Il faut dire que, comme il a fait beaucoup de petits, il est encore encensé.


    • nicolas_d nicolas_d 16 octobre 2012 11:57

      @JL
      J’essaye juste, dans la mesure de mes moyens limités, de faire attention aux mots et à la façon dont certains les utilisent ou les déforment.

      J’ai le droit d’infirmer votre phrase, ou plutôt de la compléter. Quel que soit le temps que vous ayez mis à la construire.
      Je réponds à vos propos, en reprenant vos mots, pourquoi suis-je hors sujet ? Si c’est hors sujet par rapport au texte de l’auteur alors nous sommes deux.

      Je ne vous agresse pas. Je donne juste mes impressions.
      Dans la phrase incriminée, j’ai l’impression que vous mettez dans le même sac libéralisme et anarchisme. Or la grande différence selon moi c’est que le libéralisme a besoin de « maîtres » (le pouvoir) pour imposer d’autres maîtres (les banques et autres capitalistes). Le but et les moyens n’ont rien à voir avec l’idée que je me fais de l’anarchie.

      S’il est un débat que je trouverai intéressant, c’est « Quelle est la différence entre l’anarchie et la démocratie participative » ? Et je ne vois pas vraiment ce que viendrait faire le libéralisme là dedans...


    • JL JL 16 octobre 2012 12:32

      nicolas_d,

      relisez lentement ce que j’ai écrit, vous semblez avoir des pb de compréhension.

      Et pour quelle raison faudrait-il svp, parler de  la différence entre l’anarchie et la démocratie participative en réponse à un commentaire où je dis : «  »Le libéral c’est un anarchiste qui a réussi". ???

      Le libéralisme a besoin de maîtres ? Vous plaisantez ? Le capitalisme et donc son faux nez a besoin d’un syndic de copropriété ! Nuance.

      A ce jour, aucun anarchiste n’a réussi, et ce n’est pas demain la veille ; seuls les anarchistes (ni dieu ni maître) qui ont mis de l’eau dans leur vin et seulement ceux-là, ont réussi. Et ceux-là professent le libéralisme. Vous comprenez ?

      Essayez de faire une réponse réfléchie svp, c’est usant de devoir remettre les points sur les ’i’ avec les gens qui détournent le sens des propos. 

      Le moyen le plus rapide pour fonder une banque, c’est d’en cambrioler une, et blanchir l’argent, bien sûr.


    • nicolas_d nicolas_d 16 octobre 2012 13:49

      Mouai...
      Je ne comprends rien et vous vous savez tout ?
      Je vous propose d’intégrer un mot, « démocratie », dans nos échanges, et d’après vous il n’y a aucune « raison » à cela...
      Je sens que ça va être stérile cette affaire.


    • Mycroft 16 octobre 2012 14:30

      Contrairement à ce que vous affirmez, un lobbyisme qui réussi à convaincre de très nombreuse personne, ça ne s’appelle pas « information » mais plutôt désinformation, magouille, mensonge et publicité.

      Si dire la vérité permettait de convaincre les foules et si mentir ne marchait pas, les publicitaire seraient depuis des années en faillite. C’est plutôt l’inverse qui se produit.

      L’anarchie, JL a raison sur ce point, n’a jamais été mise en place. L’absence de maitre est une chose, Mais l’absence d’arbitre en est une autre, et l’anarchie rejette les deux, en les confondant et en refusant toute hiérarchie.

      Le libéralisme, en prônant justement une influence minimal de l’état, rejoint les anarchistes qui s’opposent au principe de l’état (subordination de l’individu à une entité représentative du bien collectif). Lui non plus n’aime pas les arbitre sous contrôle populaire (les seules qui puissent légitimement arbitrer).

      S’opposer à la domination d’un maitre humain, ce n’est pas être anarchiste, c’est simplement être censé. Mais l’anarchiste nie la nécessité de toute hiérarchie, y compris celle arbitrale.


    • JL JL 16 octobre 2012 14:48

      Mycroft,

      vous dites : "Le libéralisme, en prônant justement une influence minimal de l’état, rejoint les anarchistes qui s’opposent au principe de l’état"

      Je dirai même plus : en prônant la disparition totale de l’État, les anarchistes font passer ce derniers pour de doux modérés.

      Les anarchistes sont les idiots utiles du libéralisme.


    • frugeky 16 octobre 2012 15:32

      Me semble tout de même que l’anarchie a pu être mise en route en partie pendant la guerre d’Espagne en Catalogne et que ça ne se passait pas trop mal.


    • Henri Francillon Henri Francillon 16 octobre 2012 09:55

      Gil, je suis consterné par votre persistance à faire confiance, contre toute raison et expérience, à ceux qui si facilement vous manipulent.
      Vous n’avez donc rien remarqué ?
      Toujours à ce point obsédé par la mensongère division « gauche-droite » que vous ne pouvez voir que Mélenchon vous récupère et vous fait dévier de votre cible ?
      Dites-moi, ça a servi à quoi, la prise virtuelle de la Bastille et la manifestation contre le TSCG ?
      À lutter contre la droite ? À montrer que vous êtes de gauche ?
      Belles victoires, respect à vous.
      L’erreur est humaine, mais persévérer est diabolique.


      • nicolas_d nicolas_d 16 octobre 2012 10:00

        @Henri
        Et persévérer contre le diable, c’est diabolique ?


      • spartacus spartacus 16 octobre 2012 10:15

        Franchement un type qui nous explique que Cuba ile prison est une démocratie ????

        Franchement un type qui nous vend un autocrate comme Chavez ???
        Franchement un type qui nous explique que la crise n’existe pas. ???
        Franchement un type qui insulte au lieu de débattre. ???
        Un type qui a comme résultats électoraux minables. L’appareil municipal est devenu une peau de chagrin, le groupe parlementaire est misérable et planqué. 

        Le mot communiste est renvoyé au registre de l’Utopie et le bilan mondial dévoile doucement toute son horreur.

        Un arbre d’une élection présidentielle cache une foret de dégringolade. 
        La gauche radicale ne progresse pas, même unifié le score du FdG aux élections présidentielles et des deux partis trotskistes est inférieur ou égal à ceux de 1995 et 2002. Il est à peine supérieur à celui de 2007.

        Transformer de la société sans liberté et démocratie ne convaincrons jamais personne.

        Mélanchon est un dernier éclat de la bougie communiste prête à s’éteindre. 

        • appoline appoline 16 octobre 2012 17:49

          Mélenchon, un des seuls loustics à nous vendre du communisme sans en avoir un échantillon sur lui, fort quand même, il est à quelle loge déjà ?


        • appoline appoline 17 octobre 2012 12:58

          Idéal pour se faire un carnet d’adresse. De gauche le monsieur mais il ne perd pas son intérêt de vue


        • Mr-J 21 octobre 2012 23:34
          Moi je préfére Cuba aux USA. 
          Moi je préfére Chavez au roi du Bahreïn.
          Moi je pense que la crise est là pour servir les intérets capitalistes, comment cela serait-il autrement étant donné que ce sont eux qui l’ont créer et qui continue à l’alimenter ? On produits pour 12 milliards d’être humains en termes de nourriture expliquez moi pourquoi des gens meurent de faim. A c’est bon j’ai compris sans vous : pour faire monter les prix à la fois des biens vitaux et superflus.
          Moi je trouve qu’il était peut-être le plus cultivé des candidats à la précédente présidentielle et je pense que si vous étiez un minimum objectif et que vous compariez la qualité de ces prestations à celle des gens qui l’ont interviewé... Vous auriez plus de respect pour ces élécteurs.

          Mais c’est sans doûte trop vous demander.

          Si le communisme est renvoyé au registre de l’Utopie cela signifie qu’il n’a jamais existé, étymologiquement : Utopie, nous vient de l’anglais par le biais de T.More mais à une racine à la fois latine et grecque (et peut se décomposer comme suit : U : ’qui n’existe pas’ et topos : ’lieu’). Ce qui nous donne un lieu qui n’existe pas :).

          Rassurez vous ont ne vas pas entrer dans un débat pour savoir si oui ou non un état communiste a existé c’était simplement pour vous montrer la cocasserie de vos propos. Et bien sûr je comprends tout à fait l’extension du terme que vous utilisiez alors.

          Toutefois je me permets d’inverser le jugement : et si ceux qui s’étaient prétendus communiste n’avait rien de tel ? Que vous soyez d’accord ou non cela force à la réflexion, le communisme bureaucratique (donc stalinien) n’est-il pas la forme de gouvernement naturel du fonctionnaire et non du prolétaire...

          Puisque Karl Marx disait : « je ne suis pas marxiste », il y a de grande chances pour ceux qui se disaient l’être ne l’est tout compte fait jamais été.

          Mais bon là n’est pas la question puisque JLM n’est pas communiste. Seul une partie du FDG l’est :).

          « Transformer de la société sans liberté et démocratie ne convaincrons jamais personne. »

          J’ai gardé le meilleur pour la fin ! En plus d’être involontairement abscons vous êtes volontairement menteur.

          Vous parlez de choses que vous ne maîtrisez pas et ne comprenez pas : La révolution par les urnes... Est-ce votre haute connaissance du nazisme qui vous astreint à qualifier la campagne présidentielle du côté du FDG comme une campagne anti-démocratique et liberticide ?

          La grosse blague. Lisez l’humain d’abord, peut-être arriverez vous à vous libérer de quelques unes de vos chaînes, camarade.

        • Fergus Fergus 16 octobre 2012 10:21

          Bonjour, Robert Gil.

          D’accord sur de nombreux points avec votre article. Et votre « Mélenchon, oui j’adhère, mais... » rejoint sous un autre angle mon récent « Mélenchon, je t’aime moi non plus ».

          Au delà de la personnalité et des ambiguités (bien réelles) de Mélenchon, je retiens surtout de cet article cette phrase « Au fond les gens ne veulent pas de changement, ça leur fait peur. Ils veulent bien des aménagements sur les sujets qui les préoccupent, mais pas plus. »

          Toute la difficulté pour les idées de progrès se trouve en effet concentrée dans ce constat qui rejoint ce que je ne cesse de dire pour montrer que la solution ne réside pas dans de belles envolées teintées de bruit et de fureur (ça fait plaisir aux militants mais ça ne fait pas avancer les choses), mais dans un travail de fourmi en matière d’explication patiente et non péremptoire du contexte socioéconomique et des implications pour les Français des classes populaires.

          Puisse votre article être lu par le grand nombre de soutiens du Front de Gauche afin que le FdG, dont je soutiens les idées, puisse faire entendre sa voix au delà des seuls convaincus qui constituent ses troupes militantes et ses électeurs.

           


          • morice morice 16 octobre 2012 10:22

            Mélenchon n’est donc pas une poêle Tefal, me voila rassuré. 


            Téflon.

            j’adore la phrase «  La force est avec lui »

            ça me rappelle quelqu’un...


            Dark Mélenche ?

            • JL JL 16 octobre 2012 10:49

              aléluia,

              le nouveau morice est arrivé : celui qui vient donner un coup de main aux bataillons de trolls qui voient rouge et broient du noir dès qu’on parle un peu trop de la vraie gauche.

              morice, je vous ai posé une colle sur votre article,  : c’est pas sérieux de vous disperser comme ça et me laisser sans réponse.


            • Zubitxu 16 octobre 2012 13:36

              morice

              alias Le Tzigane

              Votre commentaire DÉBILE montre bien que vous n’avez rien lu de l’article ou pire encore que vous êtes trop CRÉTIN pour l’avoir compris. RIEN LU.

              Ras le bol de votre trollage systématique sur ce site. C’est du négationnisme.
              RAS LE BOL

              ah ah ah


            • marc 16 octobre 2012 10:24

              Spartacus


              Cela fait 25 ans que vos pareils entonnent le chant funèbre du communisme
              .Il n’y a aucune analyse politique ni historique dans vos divagations en forme de voeux pieux. 
              Vous devriez changer de nom d’avatar, c’est une insulte à la magnifique figure de Spartacus. 

              • JL JL 16 octobre 2012 10:52

                marc et spartacus,

                les deux faces du même jeton du supermarché de la pensée unique.


              • spartacus spartacus 16 octobre 2012 12:44
                Et encore j’ai été très soft sur l’analyse.


                Spartacus est un héros de l’antiquité.
                La récupération par les cruels monstres sanguinaires communistes se comparant aux esclaves de l’Antiquité est une ineptie  ! 

                Spartacus défend la liberté. la liberté d’entreprendre, la liberté d’expression comme la liberté d’avoir le pseudo qu’il veut !



              • Traroth Traroth 16 octobre 2012 14:21

                Quelle entreprise Spartacus a-t-il créé ?


              • marc 18 octobre 2012 15:19

                JL


                 ???????????

              • JL JL 16 octobre 2012 10:55

                Tiens ! lui aussi !

                Décidément, le mot Mélenchon dans un titre d’Agoravox est un moyen très effiçace pour attirer la meute des trolls et chiens de garde du capitalisme.

                 smiley  smiley  smiley


              • JL JL 16 octobre 2012 11:48

                schweizer.ch

                vous me copierez cent fois : dans un scrutin à deux tours, au premier on choisit ; au second on élimine. Cette fois, l’objectif était d’éliminer Sarkozy, ce qui a été fait.

                Allez troller en Suisse, vous ne connaissez rien à la France.


              • JL JL 16 octobre 2012 11:59

                Spécialement pour schweizer, alias tullius detritus,

                En Italie, les limitations des retraits bancaires sont déjà en vigueur et des mesures de surveillance renforcée de la frontière avec la Suisse viennent d’être discrètement ordonnées, qui mettent la Guardia di Finanzia en première ligne. 
                 
                Les « experts » du FMI ne s’y sont d’ailleurs pas trompés. Ils recommandent maintenant que l’Espagne et d’autres amochés de la crise instaurent « au niveau national » des dispositions radicales pour freiner les retraits et prohiber les sorties de capitaux… 
                 
                Les grandes manoeuvres de la Suisse.


              • Traroth Traroth 16 octobre 2012 14:26

                @schweitzer : ne pas voter, c’est donner la moitié de son vote à chaque candidat. Parce qu’au final, l’un des deux sera bel et bien élu !


              • jaja jaja 16 octobre 2012 12:08

                Sur l’article je suis d’accord avec la caractérisation du réformisme mélenchonien... seule la fin de l’article m’attriste puisque le pessimisme le plus noir émerge.... l’auteur affirmant que « les gens ne veulent pas de changement ça leur fait peur »... ce qui à mon avis sera une vérité très provisoire qui peut évoluer très vite en fonction de la nouvelle situation que les plans d’austérité successifs vont déclencher....

                Ce qui à mon avis est aussi un frein important à la lutte c’est l’histoire des Révolutions à l’Est qui ont été un contre-exemple qu’il faut aujourd’hui dépasser après avoir analysé quelles furent les causes de l’échec....et pouvoir s’identifier à une nouvelle « utopie » libératrice qui ne pourra que faire sienne l’exercice de la démocratie directe à tous les échelons de la société (donc au niveau politique et dans le monde, aujourd’hui totalitaire, de l’entreprise)...

                Tant que les humains seront exploités par une oligarchie impitoyable la lutte se poursuivra avec ses temps forts et ses temps creux....
                Et tant que l’égalité sociale ne règnera pas, tant que les banques et les moyens de production et les fruits que l’on en retire ne seront pas la propriété de tous, le combat continuera.......

                Pour le moment ce dont nous avons besoin c’est de la convergence des boites en lutte....Le « Tous ensemble » sempiternellement clamé dans la rue mais jamais réalisé concrètement tant les directions syndicales freinent des deux pieds.....


                • miha 16 octobre 2012 12:18

                  Ce sont plutôt les politiciens de tous bords qui ne veulent pas de changement : le système actuel leur convient très bien, ils y trouvent bien des avantages.

                  Mélenchon prône bien une nouvelle constitution, mais à condition qu’elle soit rédigée par des « élus »... une constitution PAR et pour le peuple ? Que nenni ! Le danger serait trop grand pour eux de voir s’installer un système se rapprochant trop de la réelle démocratie.


                • Traroth Traroth 16 octobre 2012 14:30

                  @jaja :


                  « l’auteur affirmant que »les gens ne veulent pas de changement ça leur fait peur« ... ce qui à mon avis sera une vérité très provisoire qui peut évoluer très vite en fonction de la nouvelle situation que les plans d’austérité successifs vont déclencher »

                  Vous voyez ça par le petit bout de la lorgnette. Le fait est que si on en est là en premier lieu, c’est parce qu’une écrasante majorité des gens n’a pas compris ou refuse le principe primordial de la démocratie : un gouvernement pour le peuple PAR LE PEUPLE, ce qui implique bien que le peuple doit se préoccuper de gouverner le pays. La plupart des gens pensent qu’en lisant les flyers des candidats 10 minutes avant d’aller voter, ça sera suffisant, et voila où on en est !

                • arturo 16 octobre 2012 16:26

                  @miha : c’est faux, Mélenchon veut une nouvelle constitution écrite par le peuple. Pour ça, il a bien dit que les constituants devraient être élus. Mais il a aussi dit que les députés actuels ne devraient pas pouvoir se présenter. Il faudrait trouver une vidéo dans laquelle il dit ça pour être sûr des détails.


                • marc 18 octobre 2012 15:27

                  C’est la faute à tout le monde sauf à vous , le sous_mini groupuscule qui n’a évidemment aucune responsabilité vu qu’il ne fait rien mais ce n’est pas sa faute, c’est celle de tous les autres. Monsieur donneur de leçon, qu’attendez-ous pour vous mettre en grève illimitée ? Donnez donc l’exemple


                • wesson wesson 16 octobre 2012 12:25

                  bonjour l’auteur,


                  moi dans le discours de Mélenchon et dans ses proposition, celle qui fait sens et que je retient par dessus toutes les autres, c’est celle de la 6ème république. 

                  Une remise à plat totale est de toute manière nécessaire. 

                  Après, mon avis sur les députés, sénateurs et autres, c’est que l’occasion a toujours créé le larron. Tant que tout ce monde sera des élus et que l’accès à la candidature sera aussi compliqué - et cher - nous aurons une assemblée de corrompus non représentatifs du peuple. Je fait mienne de la proposition de Chouard - Tirage au sort de l’ensemble des mandats électoraux parmi une liste de candidats déclarés (la déclaration de candidature se devant d’être très simple, gratuite).

                  D’une part ça réglerai définitivement le problème de représentativité de la société Française (on aurait *enfin* des ouvriers et des simples salariés à l’assemblée), et d’autre part ça éliminerai presque naturellement la possibilité d’avoir un lobbying efficace, à moins de « corrompre » l’ensemble des candidats déclarés qui se compterai en millions. Pour les détails, je vous invite à aller regarder de près ce qu’il se dit sur ce sujet.

                  Pour ça il faut effectivement une réforme constitutionnelle d’une ampleur propre à nous faire changer de république, et le seul à proposer cela, c’est Mélenchon. C’est la raison principale, en ce qui me concerne.

                  Après sur le reste, et notamment la peur panique qu’il inspire, ça ne fait que confirmer le caractère profondément conservateur des Français. 

                  De toute manière, une révolution sera nécessaire. Reste maintenant à savoir si elle sera dans le calme avec Mélenchon, ou dans le désordre avec m’importe qui d’autre.

                  • wesson wesson 16 octobre 2012 12:30

                    PS : Votre article ne fait que traduire la désillusion de la gauche molle face au gouvernement Hollandréou


                  • LE CHAT LE CHAT 16 octobre 2012 12:50

                    Tirage au sort de l’ensemble des mandats électoraux parmi une liste de candidats déclarés

                    Pourquoi seulement les candidats déclarés et pas sur l’ensemble des inscrits sur les listes electorales , comme pour les jurés ?


                  • non667 16 octobre 2012 13:55

                    à wesson
                    d’autre part ça éliminerai presque naturellement la possibilité d’avoir un lobbying efficace !

                    si Tartempion était élu il se verrait immédiatement cerné par tout un tas de conseillers /lobby tels que minc ,lang ,bhl,attali ,le crif ...etc .. smiley smiley smiley


                  • nicolas_d nicolas_d 16 octobre 2012 14:16

                    Bonne remarque Le Chat
                    Cependant, « dans un monde meilleur », pourquoi ne pas permettre à certains de décider de s’en remettre aux autres, de faire confiance, tant que tout va bien ? En ayant toujours la possibilité de redevenir actif si le vent tourne.
                    On ne fera pas une belle démocratie à coups d’obligations. En revanche, il faut que tout le monde connaisse ses droits de participation. Donc probablement une éducation populaire politique.


                  • nicolas_d nicolas_d 16 octobre 2012 14:26

                    @non667
                    N’oublions pas que, selon Chouard, Tartempion n’est qu’un représentant, un vrai. Il n’a aucun pouvoir. C’est l’assemblée (tout ceux qui veulent) qui décide. Donc les lobbys pourront toujours tourner autour ça changera pas grand chose. Surtout que Tartempion est révocable à tout moment et doit rendre des comptes sur l’honnêteté de sa « représentation ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès