Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mélenchon pour de bon !

Mélenchon pour de bon !

Si lors de son discours de présentation François Hollande a fait briller l'empathie émotionnelle, il n'est pas certain que sa prétendue modernité ou que seule sa personne capable de porter la gauche raisonnablement parvienne à gagner l'ensemble de la gauche et dépasse plus largement les cercles du Parti Socialiste… En effet, à y regarder de près, on a plutôt l'impression que les cadres techniques du PS ont fouillé puis dépoussiéré les archives du parti pour en tirer la substantielle moelle qui fît ses heures de gloire un peu aménagée pour la circonstance d'une nouvelle présidentielle… Au lieu d'être parvenu à l'élaboration d'un projet plus poussé, les références au passé font légion… François Mitterrand, Lionel Jospin sont cités là - Ségolène Royal nettement moins - pour que François Hollande prenne sa place sur l'étagère des têtes glorieuses, presque en figure mythique, d'un passé qu'on pressent révolu tant les idées restreintes qui voudraient passer pour neuves semblent remonter à un lointain passé, se rappelant tout ce qui n'a pas pu être fait à l'époque alors qu'à cette époque il aurait été possible pour le PS de se donner les moyens…

Certes, le projet socialiste du Parti Socialiste s'est toujours inscrit dans un continuum avec son histoire mais pas forcément en accord avec toutes les forces de gauche, en dehors des âpres négociations rencontrées ici ou là qui lui permirent de franchir plus aisément les barrières électorales. Le projet socialiste du Parti Socialiste constitue toujours un lien de son passé projeté sur un avenir avec des moyens politiques qui jamais ne changent. Alors il n'est pas étonnant d'y voir resurgir inlassablement les mêmes thèmes. Impôts, taxes échelonnées selon les revenus, emploi, éducation, formation et projet de société figé sur lui-même qui verraient éclore les fruits de son travail en fin de quinquennat. Autrement dit on finirait le quinquennat avec les socialistes du Parti Socialiste là où les socialistes du Front de Gauche de J-L Mélenchon débuteraient le leur ! Alors assez perdu de temps avec la case Parti Socialiste, passons directement au socialiste Mélenchon. En l'intronisant, présidons nous-mêmes à notre avenir et débaptisons l'Élysée en Palais du peuple pour l'occasion… "L'humain d'abord" ils s'y accorderont également au PS à cette idée puisqu'il faut bien s'arracher de la perspective sociale-libérale qu'ils nous proposent qui consiste à poursuivre la glisse sur la pente savonneuse, moins vite qu'avec l'Ump mais sur la pente savonneuse quand même, au point de ne plus savoir s'il faut en rire ou en pleurer de chaque nouveau programme du PS et d'y voir presque un plat réchauffé au lieu d'y pressentir l'engouement réel qui s'inscrirait dans une dynamique de changement effectif et une évolution vers ce socialisme qui n'arrive jamais et qu'on attend toujours, indépendamment du fait qu'on élise son représentant majoritaire issu jusqu'à présent du Parti Socialiste.

Si contrairement à J-L Mélenchon, beaucoup sont restés au PS, les idées sembleraient avoir migré ailleurs et le même Jean-Luc de se vanter d'avoir insufflé au PS l'envie de s'attaquer à la finance en ayant franchi les 9% d'intentions de vote ! Pire encore est l'annonce médiatique dans laquelle se conforte le PS mais qui pourrait aussi très bien constituer sa perte de ce côté-ci de l'Atlantique et qui réside dans la capacité qu'il aurait acquis (le PS) à réaliser une "campagne à l'américaine". Comme son rival Sarkozy qu'il s'imagine imbu de la mission de destituer, il (François Hollande) se plaît à aduler Barack Obama. À la tribune, face à ses admirateurs, il fait tout autant figure de tribun que ceux qu'il catalogue comme tel. Sa com' travaille pour lui et il fait son numéro autour, le parti vend des badges "Hollande 2012" pour 1€ l'unité et à 2€ le paquet de quatre… Très moderne l'idée du badge… Remarquez c'est assez normal avec des programmes qui tiennent sur un pin's malgré soixante propositions mises en avant qui tentent péniblement de revenir là où la droite était parvenue à leur chiper le pouvoir dix ans auparavant.


Moyenne des avis sur cet article :  3.9/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 31 janvier 2012 10:25

    j’atteds une declaration officielle de tous les partenaires du Front De Gauche de ne pas participer a un gouvernement socialiste, car a mes yeux l’ambiguité demeure. La relation du FDG au PS est très forte, en termes de postes dans les collectivités, les départements et les régions. Cela permet au social libéralisme d’exercer un chantage permanent sous couvert d’accords tactiques aux législatives ou aux municipales sur la base de désistements réciproques ou de votes au cas par cas, au nom d’une illusoire unité de la gauche contre la droite.

    http://2ccr.unblog.fr/2012/01/16/revolutionnaire-ou-reformiste/


    • Lizerunn 31 janvier 2012 10:45

      Robert Gil

       

      Rome ne s’est pas faite en un jour et il faudra du temps avant de voir changer radicalement les vielles habitudes acquises sur les vieilles alliances.

      Mais cette présidentielle est l’occasion de faire un premier pas, et quel pas !


    • jeanpaul01fr 31 janvier 2012 11:14

      Ce serait idiot car il sera plus efficace de tenter de faire évoluer les choses de l’intérieur que de se contenter de demeurer dans une opposition stérile et sans avenir...


    • logan 31 janvier 2012 15:50

      Melenchon a essayé pendant 30 ans de changer les choses de l’intérieur ...


    • maxime 31 janvier 2012 16:54

      « Melenchon a essayé pendant 30 ans de changer les choses de l’intérieur ... »

      Tout ça pour entendre Jospin dire, en 2002 : « Mon programme n’est pas socialiste »... !


    • bernard bernard 31 janvier 2012 18:12

      « Melenchon a essayé pendant 30 ans de changer les choses de l’intérieur ... »(sic)

      Quelle persévérance...
      Et on voit le résultat...
      le néant, le vide ...sidéral.
      Mélanchon roule en queue du peloton pour...le PS.
      Rabatteur, voiture balai, au choix !
      il n’est rien d’autre...
      Ah si ! pardon, j’oubliais...
      Une grande gueule !


    • Fergus Fergus 31 janvier 2012 11:19

      Bonjour à tous.

      Voter pour Mélenchon, oui car il est le seul à promouvoir une politique de gauche. Et c’est pour cela qu’une nouvelle fois je voterai Front de Gauche en restant fidèle à mes votes passés.

      Mais cette fidélité passe par une attitude non agressive vis-à-vis de Hollande car il est urgent et prioritaire pour les classes populaires de « dégager » Sarkozy, de loin le pire choix pour les Français tant il est le promoteur cynique de la casse des acquis sociaux et du lien social.

      C’ets pourquoi le FdG doit promouvoir ses idées afin qu’elles gagnent du terrain, y compris en faisant des comparatifs avec le programme hollandais. Mais sans agressivité. Même si elles peuvent paraitre fondées, je déteste les formules du type « capitaine de pédalo » ou « pistolet à bouchon » pour combattre les marchés. Dans ces cas-là, j’ai envie de baffer Mélenchon car, s’il sert les idées de la « vraie gauche », il sert aussi les ambitions de Sarkozy en lui donnnant des armes et dessert de facto tous ceux qui, en France, souffrent de la politique conduite par la doite.

      Le PS n’est pas la panacée, loin de là - il est même très éloigné de ce à quoi j’aspire - , mais c’est déjà un mieux dont les plus modestes ne peuvent se passer. Au FdG ensuite de faire campagne pour capitaliser massivement lors des législatives puis, par un important travail de terrain, pour préparer les futures échéances sur une politique de gauche digne de ce nom.


      • Fergus Fergus 31 janvier 2012 13:47

        Bonjour, Scipion.

        Peut-être, mais il ne vous a pas échappé :

        1° que Peachy Carnehan n’est pas candidat et, de ce fait, ne porte pas les mêmes responsabilités que Mélenchon vis-à-vis des électeurs de gauche ;

        2° qu’il est en situation d’opposition frontale à Sarkozy, et par conséquent libre de sa parole relativement au vrai-faux candidat UMP.


      • Melara 31 janvier 2012 14:25

        Si M. Mélenchon utilise des formules qui paraissent agressives, c’est, je pense, parce qu’il a fait l’analyse qu’une guerre a été déclarée aux peuples. Et d’après lui, le ps n’a pas pris la mesure de la situation.
        En gros, ceux qui pensent qu’il y a effectivement une guerre ne trouvent pas ses propos agressifs mais adaptés à la situation. Dans le cas contraire, ces images se rangent dans le simple domaine de l’agressivité et non dans une métaphore guerrière.
        Moi aussi j’aurais envie d’être consensuelle, mais peut-on se le permettre ?


      • Fergus Fergus 31 janvier 2012 17:58

        @ Scipion.

        Le problème de ces bons mots, c’est qu’ils sont aussitôt repris et utilisés en boucle par les snipers du camp d’en face pour pilonner leur adversaire socialiste. C’est pourquoi ce type de saillie doit être réservé à la droite. 

        Bonne fin d’après-midi.


      • Laulau Laulau 31 janvier 2012 17:59

        Le PS n’est pas la panacée, loin de là - il est même très éloigné de ce à quoi j’aspire - , mais c’est déjà un mieux dont les plus modestes ne peuvent se passer. Au FdG ensuite de faire campagne pour capitaliser massivement lors des législatives puis, par un important travail de terrain, pour préparer les futures échéances sur une politique de gauche digne de ce nom.

        Oui et ensuite, le père Noël, qui est très gentil nous amènera plein de cadeaux !
        Ce que vous ne comprenez pas c’est que la politique du PS n’amènera rien de bon pour les plus modestes.
        Bien sûr, il sera important d’avoir le plus possible de députés du Front de Gauche, mais il ne faut pas se faire d’illusion, le PS au pouvoir fera une politique libérale à la Papandréou et même s’il n’a pas la majorité au parlement, les élus de droites les y aideront.


      • Fergus Fergus 31 janvier 2012 19:07

        Bonjour, Laulau.

        Le problème, c’est qu’en l’état actuel de la sociologie française, le seul parti politique de gauche capable de gagner l’élection est le PS. Ne pas le soutenir au 2e tour revient de facto à voter Sarkozy. Ce qui, quoi qu’on en dise, serait un cauchemar pour les classes populaires et moyennes, moins exposées avec les socialistes. Il y a des moments où le pragmatisme s’impose, sinon pour soi-même, du moins pour ceux que l’on prétend aider.


      • HerveM HerveM 31 janvier 2012 11:42

        « Mon bon monsieur, achetez mon beau pantalon rouge, très à la mode ! » dit le marchand.

        « Regardez votre vieux pantalon bleu clair, celà fait bientôt 5 ans que vous le portez et il a un vilain trou, juste là, derrière, au milieu de votre séant ! » surenchérit il pour me convaincre.

        « Il s’agit d’un cadeau que l’on me fit, vous pensez bien que moi, si avisé, n’aurai jamais acheté un pantalon d »aussi piètre qualité !" lui répondiges.

        Ce que ne dit pas le marchand, c’est que le rouge virera au rose très rapidement et qu’il est bien évidemment lui aussi très fragile au niveau de la couture arrière.....

        Pour 2012, faisons fi de la mode et essayons nous aux pantalons bleus marine, ceux avec coutures renforcées....


        • Ronald Thatcher rienafoutiste 31 janvier 2012 13:40

           m smileym


        • Laulau Laulau 31 janvier 2012 18:13

          Pour 2012, faisons fi de la mode et essayons nous aux pantalons bleus marine, ceux avec coutures renforcées....

          Je vous verrais plutôt en vert de gris.


        • SEPH 31 janvier 2012 12:08
          Les conséquences du Boycott du pétrole iranien par l’U.E. : aprés « Petroplus », d’autres raffineries sont en danger de faillite en France. La gauche se tait, mais surtout cautionne.

          Dés que les députés iraniens auront voté la loi interdisant l’exportation de pétrole aux pays membres de l’Union européenne, ce n’est pas, seulement, la raffinerie « Petroplus » de Petite Couronne, à Rouen, qui va se retrouver en difficulté. Ce sont des dizaines de raffineries, dont certaines, en France, qui verront leurs activités, sévèrement, ralenties, voire, stoppées, car le pétrole saoudien que la dictature monarchique des Saoud prévoit de mettre à contribution, pour compenser la perte du pétrole iranien, ne peut pas être raffiné n’importe où. Le pétrole iranien est de bien meilleure qualité et aussi plus facile à traiter.

           Certains pays asiatiques, qui n’appliqueront pas l’embargo, vont pouvoir acheter ce pétrole iranien et vendre, en Europe, des produits raffinés bon marché. Bref cet embargo du pétrole iranien va avoir un effet « délocalisation », puisque ce que les raffineries françaises et autres produisaient avec le pétrole iranien sera produit par ces pays asiatiques (Inde, Chine), puis, ensuite, vendu ici.

          Conséquence désastreuse, également, sur l’emploi
          , déjà, malmené, par 5 ans de politique insensée de Sarkozy, qui n’a rencontré aucune opposition sérieuse, ni de la part des partis politiques dits de gauche, ni des organisations syndicales

          Si, en Grande Bretagne, comme on l’a vu, ce weekend, le mouvement anti-guerre est encore bien vivant et actif, protestant contre les plans de guerre visant la Syrie et l’Iran, il n’en va pas de même, en France.

          Mais jusqu’à quel point, les Français comptent-ils rester silencieux....

          Le silence des organisations de gauche est affligeant !!!



          • Yurf_coco Yurf_coco 31 janvier 2012 15:55

            Ah ben t’a raison !


            On va soutenir tout les régime totalitaire, et leur fournir la bombe atomique.

            Comme ça on pourra peut être avoir un petit peu de leur pétrole. 

            Je vois pas le lien entre le problème Iran et droite-gauche, si ce n’est ce lien sur l’emploi que tu fais.

          • Laulau Laulau 31 janvier 2012 18:11

            On va soutenir tout les régime totalitaire, et leur fournir la bombe atomique.

            Parce que nous n’achetons du pétrole qu’a des pays démocratiques ?
            Savez vous qu’en Arabie Saoudite les femmes n’ont même pas le droit de conduire ?
            Alors on boycotte le pétrole l’Arabie ?


          • gordon71 gordon71 31 janvier 2012 21:16

            Savez vous qu’en Arabie Saoudite les femmes n’ont même pas le droit de conduire ?



            comme quoi il y à quelques bonnes idées à prendre partout

          • Scorsonère noire géante de Russie 31 janvier 2012 12:55

            Tout ça pour appeler à voter pour Babar le champion et l’alternance éternelle. Pendant ce temps-là, Marine et Jean-Marie sont les seuls à dénoncer le projet mondialiste. Bandes de collabos !


            • MélanchonPrésident 31 janvier 2012 14:24

              Je ne suis absolument pas d’accord avec toi ! Et puis tu es d’un pessimisme, tu ne crois même pas en l’amour ? !

              Y’en a marre de ce monde capitaliste ! Nous les jeune on veut du changement , on veut un monde meilleur ! La rupture c’est Mélenchon et personne d’autre qui peut la créer.

              Contre lesquels des points de son programme n’est tu pas d’accord :

              > Augmentation des salaires ?
              > Priorité à l’emploi et pas au profit ?
              > Contre la précarité mais pour la TITULARISATION ?
              > Pour la planification écologique ?
              > Contre le pouvoir de la finance sur le peuple ?
              > Pour le 6eme république ?
              > Contre les inégalités dans le service public ?

              Voila, ici au moins on sait de quoi on parle, alors je t’écoute... Lesquelles de ces propositions remets tu en cause ?


            • Ariane Walter Ariane Walter 31 janvier 2012 17:35

              Scipion, bien placé pour traiter les gens d’obsolètes !!


            • lemouton lemouton 31 janvier 2012 19:09

              He Scipion... 
              vous avez oublié de placer « Franc maçon » dans votre texte... tss..tss... c’est pas bien ça.. smiley

              Vous copierez 100 fois

              Mélenchon est franc maçon.
              Mélenchon est franc maçon
              Mélenchon est franc maçon
              Mélench .... tenez je vous passe le crayon... smiley


            • modesto modesto 31 janvier 2012 13:48

              Une-Seule-Solution : Abs-Ten-Tion  ! 

              L’abstention révolutionnaire pour faire chier flamby !
              ça c’est puissant...

              • laurentgantner laurentgantner 31 janvier 2012 13:59

                puissance de l’inutile... tant qu’à faire mettre Mélenchon à la place de ce dit « flamby » ouvrirait des perspectives


              • Fergus Fergus 31 janvier 2012 15:40

                Bonjour, Modesto.

                L’abstention ne serait révolutionnaire que si elle s’inscrivait dans un mouvement politique en forme de tsunami. Ce qui ne sera évidemment pas le cas en 2012, faute de la longue préparation des esprits à un tel projet (il faudrait des années de travail !).

                C’est pourquoi, en l’état actuel des mentalités, s’abstenir, comme voter blanc ou nul, revient à voter pour le vainqueur, quel qu’il soit ! Pas vraiment la meilleure façon, pour un électeur de gauche, d’aider ceux de nos compatriotes qui souffrent le plus de la politique actuelle.


              • lemouton lemouton 31 janvier 2012 19:16

                Dans les possibilités d’action pipo y a aussi le vote « Bayrou ».. smiley


              • Pelletier Jean Pelletier Jean 31 janvier 2012 14:15

                L’idée de la migration des idées chez « Mélenchon » et la persistance des individus au PS est une idée quelque peu désobligeant pour les individus.

                Je peux comprendre la séduction qu’exerce le Front de gauche, et singulièrement J.L. Mélenchon sur des femmes et des hommes authentiquement de gauche. Beaucoup de mes amis, et les plus chers à mon cœur sont de ceux là.

                Mais pour autant je ne peux m’associer à ce raisonnement qui « ostracise » les militants restés au PS.

                Le parti Socialiste a une grande histoire derrière lui, qui l’autorise à « penser » aussi et à se projeter dans l’avenir.

                Enfin il est un principe de réalité qui demande à observer quel est le rapport de force et à un moment donné s’en remettre à lui, plutôt que de rester « coincer » dans ses logiques à gauche certes…. Mais in-opérationnelles…

                En conclusion, j’appelle à un peu plus de respect pour ceux qui ont choisi de rester au PS et à un peu plus de réalisme pour préparer au mieux l’après Sarkozy avec toutes les forces de gauche capables de se rassembler autour d’un projet de société, qui même s’il n’épouse pas leur conviction intime y participe un peu et du coup amorce un processus de transformation sociale.
                http://www.over-blog.com/profil/blogueur-984719.html


                • logan 31 janvier 2012 15:47

                  L’histoire c’est le passé. La réalité du présent c’est bien qu’il y a des gens comme vous qui continuent de s’accrocher à un PS qui défend de plus en plus d’idées de droite et de régressions sociales, et qu’en faisant cela, vous retardez le retour de la gauche et de ses idées au pouvoir.
                  Le PS a largement eu l’occasion de changer les choses, il ne l’a pas fait, au contraire il a adhéré au libéralisme. Il est grand temps de donner la main à ceux qui ont réellement la volonté de construire une république sociale.

                  Il ne tient qu’à nous de transformer le front de gauche en nouveau front populaire. Et vous verrez que le PS abandonnera alors ses dérives centristes. Il faut oser pour pouvoir obtenir ce que l’on souhaite. Le conservatisme ça n’a jamais été de gauche !


                • maxime 31 janvier 2012 17:06

                  Vous nous conseillez donc de nous contenter des miettes que la soi-disant gauche PS voudra bien nous jeter... ?
                  Je trouve l’attitude de F. Hollande très discourtoise (pour ne pas dire bêtement arrogante) envers JL Mélenchon qui lui a proposé de débattre ensemble à plusieurs reprises ; Hollande n’a même pas daigné répondre. Pour moi, cela démontre le mépris de ce monsieur pour la véritable gauche, celle du peuple. Et de ce fait, je refuse de voter pour cette personne. Il y a des comportements qui en disent bien plus long que les discours.


                • Ariane Walter Ariane Walter 31 janvier 2012 17:37

                  Il faut ouvrir les yeux, jean, le PS n’est plus à gauche depuis longtemps ! il trahit la cause de la gauche . Et si vous êtes de gauche, c’est de la paresse intellectuelle que de rester là.


                • Pelletier Jean Pelletier Jean 31 janvier 2012 17:46

                  sincéremment, je trouve que dire aussi court : « le PS n’est plus de gauche » sonne un peu extrêmisme.
                  je ne suis ni sourd ni aveugle, j’en vois bien les limites, mais aussi les possibilités.
                  Je ne vois pasla gauche s’organiser autour du Front de gauche, en attendant que cela soit possible, il faut bien en passer par le PS, qui est une alternative à la droite.
                  le slogan UMPS est un argument de droite et d’extrême droite.
                  Amitiès tout de même.

                  jean


                • HerveM HerveM 31 janvier 2012 14:18

                  C’est vrai que le « répondiges » vaut sont pesant d’arachides à lui tout seul !

                   


                  • hubert 31 janvier 2012 15:09

                    voter Mélanchon, c’est prendre une voix à François Hollande et à la donner à Sarko

                    pensez-y le jour J : voulez-vous vraiment que Sarko rempile pour 5 ans ?

                    Moi non, donc je vote François Hollande

                    François Hollande est premier à 31% au dernier sondage IFOP

                    « Hollande 2012, le changement c’est maintenant »


                    • maxime 31 janvier 2012 17:09

                      « voter Mélanchon, c’est prendre une voix à François Hollande et à la donner à Sarko »

                      VOTER MELENCHON, C’EST DONNER UNE VOIX A JL MELENCHON, POINT BARRE ! smiley


                    • Laulau Laulau 31 janvier 2012 18:06

                      voter Mélanchon, c’est prendre une voix à François Hollande et à la donner à Sarko

                      Tandis que donner une voix à Hollande c’est le conforter dans ses options libérales.
                      Si j’étais aussi idiot que vous j’écrirais, dans votre style :
                      Voter Hollande en France c’est voter Papandréou en Grèce !

                      Ça vous plait comme slogan ?


                    • laurentgantner laurentgantner 31 janvier 2012 18:11

                      VOTER MÉLENCHON C’EST SAUVER LE SOCIALISME ! ! !


                    • posteriori 31 janvier 2012 20:46

                      Aux législatives oui, mais mélenchon n’a aucune chance d’être élu s’il est présent au 2eme tour, Hollande non par peur de la poissonnière mais de la frilosité des français.


                    • MUSAVULI MUSAVULI 31 janvier 2012 15:24

                      Voter Mélenchon au premier tour, voter... « blanc » au second tour, car Mélenchon n’y sera pas.


                      • Fergus Fergus 31 janvier 2012 15:44

                        Bonjour, Musavuli.

                        Vous assumez par conséquent le risque de voter Sarkozy (Voir plus haut ma réponse à Modesto). Curieuse manière d’affirmer son attachement à la défense des classes populaires !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès