Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mélenchon pour une révolution médiatique citoyenne

Mélenchon pour une révolution médiatique citoyenne

Un peuple vraiment émancipé peut tout à fait se passer d’autorités religieuse et politique, exactement comme un adulte se passe un jour de ses parents. C’est l’abus de pouvoir de la dominance de ces deux engeances qui ont généré la dépendance du plus grand nombre envers l’élite, en créant de toutes pièces l’abonnement aux lois incompréhensibles qui abrutissent les esprits. L’imbuvable discours « langue de bois » que tous les médias sont obligés de matraquer quotidiennement pour mieux le faire avaler, est la preuve cruelle et vivante du harcèlement obligatoire soutenu, pour tuer le bon sens populaire commun. Trop de lois tuent la Loi, trop de discours tuent le fond de celui-ci, et trop de publicité noie l’ensemble dans ces médias excipients dont l’abus tue par extension ou adjonction de principes actifs toxiques. Un navire peut très bien se passer de capitaine d’autant plus, quand ce sont les matelots qui rament. Pour tenir ses matelots jusqu’à destination, le capitaine n’a d’autre issue que de mentir effrontément. Évidemment, pour s’émanciper, le peuple doit immanquablement passer par l’apprentissage d’un langage commun avec le même sens pour chaque mot. Dans ce domaine, il devient urgent de lutter attentivement contre cet usage qui nait de jouer avec ceux-ci afin d’en transformer l’origine, en effet, moins l’on a de mots à son vocabulaire, et plus on élargit le sens de chacun. Tous deviennent donc extrêmement vagues pour celui qui rame, et le discours bateau ambiant participe encore plus à les soulever.

Jean Luc Mélenchon, ce déménageur populaire auquel il ne manque plus que les bacchantes pour ressembler comme deux sous à Vidocq, s’en vient, face à la conjoncture politico-médiatique, à lâcher son discours taillé dans la masse. Outré qu’il est de voir que pour remédier à la « crise », divers solutions complètement hors propos viennent envahir les ondes, il sort son fleuret moucheté et trépasse un jeune étudiant tout frais sorti d’une école de journalisme de science politique. Cette vidéo a été tournée entre les deux tours des dernières élections, ce qui justifie l’empressement de l’homme politique à interrompre ce débat qui vient clore les trois mois de campagne harassante. L’air de rien, cette campagne a laissé d’autres traces dans les esprits fatigués : chez Saintonge particulièrement, ainsi que chez Martine Aubry .

« l’école de journalisme de Sciences Po d’où est parti le coup n’est vraiment pas en odeur de sainteté dans la profession, depuis le premier jour. Elle a été créée quand le Centre national de formation des journaliste de Paris était en cessation de paiement. C’était censé être le coup de grâce, attitude moyennement appréciée par la profession. Cette attitude sévèrement contestée par l’UNEF dès l’origine, qui contestait à la fois la création de cette école dans une logique de business et le contenu de l’enseignement prévu du point de vue du formatage des esprits... ...Félix Briaud n’est pas un nouveau né non plus, sa biographie sur internet en témoigne, il n’est en réalité pas vraiment un petit « nouveau » sans expérience. Stagiaire à temps plein, successivement à l’international Hérald Tribune, puis à Rue 89, il est actuellement sous contrat d’apprentissage pour Europe 1.

Il semble évident pour JLM, que les légalisations en cours du jeu en ligne et des maisons closes, ne sont nullement les solutions aptes à résoudre les principaux problèmes des français, et qu’elles sont susceptibles de l’énerver. Si les maisons closes pouvaient permettre de devenir un début de solution pour remédier à la misère sexuelle qui touche certains citoyens, et faire reculer la pédophilie et le viol, il est clair qu’il faut y réfléchir avec des solutions telles, par exemple, les prisons mixtes et sans barreaux comme en Suède. Mais avant, il ne serait pas inutile de se demander quelles autres légalisations précédentes n’auraient pas participé à ouvrir des voies par lesquelles se sont engagées beaucoup de ces troubles sociaux. Également, une très certaine prohibition ne favoriserait-elle pas ces différents états de choses. En effet, Bien des lois sont comme des médicaments dont il n’est pas suffisamment déterminé au préalable les effets secondaires, du fait des agences de contrôles internes et commerçantes, ou par une urgence menée pour combattre une éventuelle pandémie.

En ce qui concerne le viol déjà, il n’est pas inutile de rappeler que les deux premiers chiffres en matière de plaintes déposées aux commissariats, sont tournées à l’encontre du milieu médical, administratif, et d’encadrement. Il est donc urgent de se poser la question des intentions précises qui animent ces instances, dans leur facultés à gérer les crises sociales de par leur important pouvoir législatif dominateur. Parce que 16,8 % des plaintes appartiennent à des professions médicales et paramédicales, 14,8 % ont des responsabilités d’encadrement, PDG, ingénieur, énarque, gérant de bar, entrepreneur, chef de service et 13,1 % exercent les métiers de l’enseignement, de l’animation ou de la petite enfance...Or, en France seulement 2% des viols sont suivis d’une condamnation ! Après tout, si l’on veut bien réfléchir un instant, 80 % du net est 100 % obsédé sexuel. Pourquoi n’en serait il pas de même dans la vie courante, et surtout, la focalisation sur le clergé ne serait elle pas l’arbre qui cache la forêt et fausse complètement le débat ? http://www.sosfemmes.com/violences/viol_chiffres.htm

Dans certains cas, des hommes politiques ayant défendu comme JLM certaines dispositions législatives il y a trente ans, font preuve de conscience aujourd’hui pour lutter contre les effets néfastes de celles-ci. La loi Robien, justifiable la première et deuxième année, par la vente des meilleurs terrains abordables par transports en commun pour les salariés du centre ville ne l’est plus du tout cinq ans plus tard. Pourtant, elle continue d’exister, portée par le succès communiqué de bouche à oreille sur ses débuts prometteurs. La loi Monory, concernant l’encouragement à l’actionnariat vers les entreprises françaises existe toujours bien qu’il devienne impossible de définir quelle entreprise est encore française dès qu’elle entre en bourse. A ce sujet, le moyen le plus simple pour le savoir serait de vérifier où celles-ci paye ses impôts. Jean Marie Le Pen, à vingt-sept ans, est le plus jeune député de l’Assemblée nationale. ... et se porte volontaire pour se battre pour la défense de l’Algérie française. Jean Luc Mélenchon a effectivement pris de mauvaises dispositions de par le passé, aux cotés d’hommes politiques influents. S’il compte désormais sur son propre parti pour agir les mains libres et le cœur vaillant, un petit parti entièrement dégagé de l’UMPS, ne doutons pas de sa bonne foi. Il est un homme tout à fait providentiel au vu de la conjoncture actuelle, et particulièrement auprès de la future proche démocratie médiatique révolutionnaire citoyenne que nous désirons et méritons tous, internautes encore libres, et qu’il défendra avec audace et témérité.

Philippe Gildas, invité hier chez Ruquier, décrit très bien comment dans son émission « nulle part ailleurs », il lui était impossible d’inviter aucun homme politique, par raison d’être de l’émission. Il déclare également que pour perdurer dès le début dans son métier en préservant sa neutralité jusqu’au bout, il a toujours refusé de voter. Ainsi personne ne connaissait sa couleur et il lui était donc permis d’auditionner les présidents de la République sans aucun compte à leur rendre ensuite.

JML donne sa vision désabusée du journalisme : « Selon lui, les conditions sociales des journalistes rendent leur indépendance illusoire. Et la surcharge de travail rend l’approfondissement des sujets impossible ».

 

http://reversus.fr/2010/03/22/j-l-melenchon-france-televisions-pietine-le-pluralisme-politique/

http://www.jean-luc-melenchon.fr/2010/04/mince-les-cloches-sont-de-retour/

Les journalistes sont pris à la gorge

Cinq pages de plaintes de jeunes journalistes en colère

Faillite des médias et de la démocratie

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 avril 2010 11:25

    Bonjour,

    je ne déteste pas JLM, je dis de lui qu’il " est un homme tout à fait providentiel au vu de la conjoncture actuelle, et particulièrement auprès de la future proche démocratie médiatique révolutionnaire citoyenne que nous désirons et méritons tous, internautes encore libres, et qu’il défendra avec audace et témérité.

    Je pense que la gestion d’un bateau doit être coordonnée. Il est évident que chacun ne peut choisir sa direction, qu’il faut que l’un d’eux tienne la barre, et qu’il soit lui même sous les ordres de celui qui regarde au loin, et eux mêmes sous les ordres de celui qui sait où il va. Le plus important à mes yeux sont les accords passés entre tous avant de larguer les amarres, et la reconnaissance envers tous arrivés à terme.

    C’est en cela que JLM me semble savoir précisément où il ne veut pas aller.


  • djanel Le viking- djanel du viking-chaise 12 avril 2010 13:48

    .


    Bayrou pêche dans le désert tandis que l’autre pèchent dans un bordel.


  • JL JL 12 avril 2010 10:38

    Bonjour Lisa Sion, votre article me laisse dubitatif.

    Autant j’approuve la conclusion : « JML donne sa vision désabusée du journalisme : « Selon lui, les conditions sociales des journalistes rendent leur indépendance illusoire. Et la surcharge de travail rend l’approfondissement des sujets impossible ». »

    Autant je m’interroge sur vos digressions.

    Par exemple ceci : « Or, en France seulement 2% des viols sont suivis d’une condamnation ! Après tout, si l’on veut bien réfléchir un instant, 80 % du net est 100 % obsédé sexuel. » Je ne comprends vraiment pas le sens de la 2è phrase !


    Par ailleurs, je ne suis pas du tout d’accord avec cette métaphore, je cite :

    « Un navire peut très bien se passer de capitaine d’autant plus, quand ce sont les matelots qui rament. Pour tenir ses matelots jusqu’à destination, le capitaine n’a d’autre issue que de mentir effrontément. »


    Non, un navire ne peut pas se passer de capitaine : il ne doit y avoir qu’un seul maître à bord, mais il ne doit tout simplement pas être un tyran, encore moins un incapable ou un fou. Et s’il n’est ni fou, ni incapable ni tyran, il n’a pas besoin de mentir.

    Ceci dit, si le maître du navire donne ses ordres en temps réel depuis un autre navire ou depuis la terre, alors en effet, je ne réponds plus de lui. La raison qui fait qu’on peut faire confiance à un capitaine c’est précisément qu’il est embarqué sur le même navire que son équipage !

    C’est pourquoi votre mataphore est fausse, et mauvaise.

    Cordialement.




    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 avril 2010 11:46

      Bonjour JL,

      "Un navire peut très bien se passer de capitaine d’autant plus, quand ce sont les matelots qui rament. Pour tenir ses matelots jusqu’à destination, le capitaine n’a d’autre issue que de mentir effrontément." Je voulais dire par là que le capitaine n’a pas à se justifier. Dès qu’il le fait, comme c’est le cas aujourd’hui, c’est la preuve qu’il ne sait pas où il va.

      Vous dites : " Non, un navire ne peut pas se passer de capitaine : il ne doit y avoir qu’un seul maître à bord, mais il ne doit tout simplement pas être un tyran, encore moins un incapable ou un fou. Et s’il n’est ni fou, ni incapable ni tyran, il n’a pas besoin de mentir. Ceci dit, si le maître du navire donne ses ordres en temps réel depuis un autre navire ou depuis la terre, alors en effet, je ne réponds plus de lui. La raison qui fait qu’on peut faire confiance à un capitaine c’est précisément qu’il est embarqué sur le même navire que son équipage  ! « C’est le cas avec Tarik Ramadan, il est suisse et travaille en Angleterre, et pourtant, il s’exprime très souvent sur les ondes françaises à propos des musulmans dans notre pays : http://www.agoravox.tv/actualites/religions/article/soral-parle-du-debat-ramadan-23751

       »Or, en France seulement 2% des viols sont suivis d’une condamnation ! Après tout, si l’on veut bien réfléchir un instant, 80 % du net est 100 % obsédé sexuel. " Je ne comprends vraiment pas le sens de la 2è phrase ! effectivement, vu sous cet angle, c’est difficile à croire, mais même si c’est faux parce qu’exagéré, il n’est pas inutile d’aborder sous cet angle la situation actuelle des évènements. Un pays qui est étranglé ne trouve comme issue que de vendre ses femmes et filles. C’est le cas en ce moment en Russie et pays de l’Est, et c’est dans l’intérêt des mafias qui gèrent les banques.
      Cordialement.L.S.


    • JL JL 12 avril 2010 12:08

      @ Lisa Sion : il y a plusieurs façons de ne pas être sur un « navire ». Et Tarik Ramadan ne dirige pas la France, que je sache.

      Pour ce qui concerne le navire France, il suffit d’avoir ses capitaux à l’étranger, de préférences dans un pays chaud et accueillant !

      Mais il suffit aussi de ne pas être victime des conséquences de ses actes : plus le « bateau » est grand, et plus le capitaine est à l’abris de la grogne ! En revanche plus le bateau est petit ...


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 avril 2010 12:56

      Tout à fait JL,

      " Pour ce qui concerne le navire France, il suffit d’avoir ses capitaux à l’étranger, de préférences dans un pays chaud et accueillant ! " c’est tout à fait le cas actuellement, France domaine http://www.budget.gouv.fr/cessions/ l’organisme chargé de vendre le patrimoine français pour boucher le trou du manque à gagner des niches fiscales, a fait l’objet d’un reportage sur Envoyé spécial. Le plus belles pièces de l’État qu’il n’arrive plus à le entretenir, sont vendues parfois un tiers du prix estimé à de gros malins, ceux qui sont devenus riches en ne payant que deux pour cent d’impôts...Et ceux-ci en profitent pour faire dans nos châteaux des hostelleries luxueuses entièrement indexées sur la croissance à venir. Si tout va bien.

      D’ailleurs, la première propriété est une ancienne prison de centre ville. Vous pensez que ce bâtiment servira à remédier au problème croissant des sdf...que nenni, il vont tout détruire pour relancer le bâtiment va donc tout va et donc, faire du neuf locatif.


    • barbouse, KECK Mickaël barbouse, KECK Mickaël 12 avril 2010 11:12

      bonjour lisa sion,

      je ne suis pas en phase avec tous tes arguments, le comparaison n’est pas raison...mais sur le fond assez d’accord sur le besoin d’une certaine autonomie de ceux qui rament quand ils ont de mauvais capitaine.

      jean luc mélanchon comme peillon avant lui, ségolène pendant sa campagne, etc... joue la carte
      de l’hostilité ou de la victime des médias, afin de s’affirmer leur « image » d’opposant au président ami des médias, etc... a contre courant puisque ces derniers qui payent cher leur statut d’inféodé font tout leur possible pour avoir l’air « indépendant » à nouveau...

      jean luc mélanchon ne fait pas de politique sérieuse, si c’était le cas, il ne perdrais pas son temps a faire des analyses de couverture de journal comme d’autres commentent la composition de l’équipe de France et son entraineur,

      ni a mépriser un étudiant journaliste tout en s’écrasant sur les plateaux télés par la suite, le tout étant contre productif pour quiconque prétend défendre des idéaux, mais utile pour un calcul d’image...

      a bientot, amicalement, barbouse


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 avril 2010 12:00

        Bonjour Mickaël,

        je trouve dommage évidemment que l’on focalise sur JLM dans cet accroc de fin de campagne électorale. Il ne se limite pas à cette parole et son blog est très complet et bien développé sur ses intentions politiques. C’est encore un jeune journaliste influent qui par une méthode pas très loyale a répandu cette vidéo sur le net. C’est un peu ennuyeux comme procédé, mais je trouve qu’il sort encore grandi de cet exercice, expliquant qu’il a encore trois mois pour porter plainte contre ce jeune sur lequel il a fort bien enquêté. L’avenir nous dira s’il est procédurier et rancunier.

        Je ne pense pas qu’il joue la carte de l’hostilité mais plutôt qu’il se rend compte mieux que nous, modestes citoyens, de la dérive exacte de notre Société. Il déclare dans son intervention qu’il y a urgence de viser les vrais problèmes afin de trouver immédiatement les bonnes solutions. 
        Bien amicalement. L.S.


      • paul 12 avril 2010 11:16

        Comme JL , je lis un mélange de sujets dans l’article qui mériteraient chacun un débat . Vous auriez pu ajouter aussi la dérive journalistique dans la récente émission les infiltrés .

        Erreur profonde sur l’inutilité d’un capitaine sur le navire France .

        Le coup monté par Félix Briaud avait pour but de faire diversion pendant les Régionales et de discréditer un leader de l’opposition « au sang chaud ». C’est tout ce que l’on retient .


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 avril 2010 12:11

          Bonjour,

          justement, peu d’interventions à ce propos tiennent compte des propos tenus par JLM. Il a bien refermé brutalement la porte sur le sujet des maisons closes, ce qui n’est pas d’actualité, ou tout du moins, exposé à l’actualité par le monde du journalisme.

          Vous dites : " je lis un mélange de sujets dans l’article qui mériteraient chacun un débat . Vous auriez pu ajouter aussi la dérive journalistique dans la récente émission les infiltrés . « en effet, je l’ai abordé sur un autre article paru ce jour : http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/balade-en-eaux-troubles-en-mer-d-73155

           » Erreur profonde sur l’inutilité d’un capitaine sur le navire France ." Je n’ai pas parlé d’inutilité. J’ai voulu dire que dès que le capitaine s’exprime, il se justifie et donc ferait mieux de se taire et faire entièrement confiance à ses matelots bien coordonnés. 


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 avril 2010 12:19

          J’ai du mal à vous suivre. En effet, ce serait dommage de résumer ses trois mois de campagne à ces mots, mais n’est ce pas l’erreur de ce jeune journaliste qui l’a entrainée ? On peut en retirer que les jeunes stagiaires sortant d’école chercheraient avant tout à créer des buzz, et engager les politiques sur des sujets futiles, nous détournant ainsi de l’essentiel.

          Je vous remercie pour le lien, mais il est déjà inclus en fin d’article.


        • gimo 12 avril 2010 13:55

           

          LISA SION


          BONJOUR bien que je suis en accord en général

          avec vos commentaires et article

          de lutter pour les injustices de ce monde absurde

          je vous reproche votre dédain vis a vis des nouveaux sur agoravox

          que’il me semble que vous refusez de répondre bien qu’ils ont eu la volonté de

          faire un commentaire dans votre article

          peut être que je me trompe !!

          cela dit je ne vous en veux point

          même si vous ne répondez point- à ce post cela confirmera mon approche

          cela dit j’ai remarquer que sur ce cite il est assez difficile de se faire comprendre

          de tous bien de le vrai pb c’est surtout de dénoncer plusieurs thèmes

          à la fois ce qui de fait que compliquer le débat sur le sujet dénonces

          cela dit je ne pense pas continuer plus longtemps sur agoravox

          qui hélas devient un dialogue ou monologue de sourd

          dommage un si bel outil en devenir un outil de frustration

          par manque de recule « et de réponses trop hâtives

          cordialement


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 avril 2010 17:25

          «   il n’est pas journaliste mais théoriquement étudiant journaliste » il est même stagiaire permanent, ce qui veut dire qu’il est payé que dalle pour faire le métier de ceux qui restent assis au chaud en attendant le mail " et ensuite ,si vous avez utilisé le lien que j’ai redonné pour faire votre article, il serait plutôt en service commandé , style provocateur ..." Pas du tout, je ne vais chercher les lien qu’en cours d’écriture, juste pour approfondir et étayer mon sujet. Parfois même l’écriture achevée.

          " Question à l’auteur : un quidam , se présentant comme un enquêteur, vous téléphone à 5 heures du matin pour vous demander votre opinion sur...agx par exemple...Vous l’envoyez balader , il insiste : vous raccrochez en lui disant ***** !... A cinq heures, je suis souvent déjà debout. Je l’iinvite à me lire sur ma page que je remplis tous les jours ou presque, ce qui derait suffire à quiconque pour savoir ce que je pense.,

          « Le lendemain un buzz : »Lisa Sion se montre grossier vis à vis d’un enquêteur qui cherchait un avis sur agx "..Qu’est ce que vous répondriez ? O2 48 63 08 79...


        • DIMEZELL 12 avril 2010 12:41

          Mélanchon qui vient de dire qu’il serait un peu l’homme providentiel......tout à fait le discours qu’on attend d’un tel bonhomme. Il ne lui manque que la petite moustache.
          Le vrai problème est quel sera sera son poids de destruction en faveur du Duce actuel lors des prochaines élections.


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 avril 2010 13:02

            Alors là, vous n’y allez pas de main morte. Je trouve que Mélenchon a plus l’air d’un bourru de l’ancien régime tel que je l’ai décrit par l’illustration du site, que celui auquel vous le comparez.

            S’il est effectivement nerveux, ce qui n’est pas toujours le cas, c’est que nous sommes réellement en danger ; Le but n’est pas de détruire, mais d’impressionner. 


          • worf worf 12 avril 2010 12:46

            JLM, visionnaire ou récupérateur ?


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 avril 2010 13:02

              Accordez lui une réelle personnalité.


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 avril 2010 14:17

              Bonjour Gimo,

              " LISA SION BONJOUR bien que je suis en accord en général avec vos commentaires et article

              de lutter pour les injustices de ce monde absurde je vous reproche votre dédain vis a vis des nouveaux sur agoravox que’il me semble que vous refusez de répondre bien qu’ils ont eu la volonté de faire un commentaire dans votre article peut être que je me trompe !! cela dit je ne vous en veux point même si vous ne répondez point- à ce post cela confirmera mon approche cela dit j’ai remarquer que sur ce cite il est assez difficile de se faire comprendre de tous bien de le vrai pb c’est surtout de dénoncer plusieurs thèmes à la fois ce qui de fait que compliquer le débat sur le sujet dénonces cela dit je ne pense pas continuer plus longtemps sur agoravox qui hélas devient un dialogue ou monologue de sourd dommage un si bel outil en devenir un outil de frustration par manque de recule « et de réponses trop hâtives cordialement.

              Je vous remercie pour ce ton auquel j’ai beaucoup plus envie de répondre que celui que vous utilisiez dans votre dernière intervention que j’ai signalée comme abus. La difficulté à se comprendre est souvent due au ton sur lequel l’on s’exprime. Il y a de quoi s’énerver après l’actualité, mais pas sur les auteurs des articles. Nous ne sommes qu’en partie responsables de cette conjoncture défavorable par notre vote, mais pour y remédier, il faut d’abord soutenir les auteurs qui se dévouent gracieusement en dénonçant ces réformes hâtives et scandaleuses.

              merci à vous. L.S.


              • gimo 12 avril 2010 22:03

                 

                LISA SION


                MERCI !!!!

                c’est la raison pour là quelle l’incompréhension

                est racine de bien des déboires

                que sans rancune de ma part je bois

                et pourtant !! ce n’est point ma nature

                d’être désobligeant et immature

                bien que malgré tout la vie des fois est assez belle

                moi qui est un brin farouche et rebelle

                je ne peut que « être » décidément d’accord

                bien que volontaire une fois encore !!

                avec vos commentaires

                je ne peux de ce fait !!que me taire

                cordialement


              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 13 avril 2010 00:41

                Quand Gimo mobilise, Lise immobile ose...
                Gilles immobilise Josée, et Gimo ne dit mot...
                Cordialement,L.S.


              • catastrophy catastrophy 12 avril 2010 14:51

                Ouh ! toutes ces métaphores qui ne forent rien du tout.


                Toutes ces affirmations qui veulent trouver la recette perlin pimpin pour une société meilleure.
                 Noyel dans un seul pays. ! ouuuuuh ! que j’ai peur....
                Et puis sur le bateau qui on mange en premier ? le mousse ou le cuisinier ?

                 Mélenchon a une vision mais pas mal d’oeillères. Je ne pense pas que ce soit un homme providentiel même si j’ai voté pour sa liste ; peut-être est-il plus probe... Méfions nous comme l’eau qui ne dort pas des Zorros et zélotes de tous poils.

                 

                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 avril 2010 16:48

                  Ouh catastroph.

                  Vous dites : « Méfions nous comme l’eau qui ne dort pas des Zorros et zélotes de tous poils. » méfions nous de tout le monde, surtout dans l’état actuel de l’individualisme qui prime.

                  « Mélenchon a une vision mais pas mal d’oeillères. » il est des sujets dont il ne veut pas entendre parler comme celui qu’il a refoulé sévèrement. J’en parle succinctement dans cet article car après tout, c’est la base du buzz.

                  Au contraire de vous, je trouve que Mélenchon a très bien visé en dénonçant la dérive que subit l’école de journalisme, et j’ai très bien connu Alain Cances, journaliste d’Antenne 2, qui me décrivait déjà le pur carriérisme dont faisaient preuve les grands noms au sommet aujourd’hui, comme celui qui apparait au fond de la salle dans la vidéo du CFJ, intitulée en lien, « les journalistes sont pris à la gorge ». Ce célèbre journaliste, sur lequel je n’arrive même pas à remettre un nom, qui est tout le contraire d’un homme passionné par le terrain, professe aujourd’hui auprès des jeunes futurs journalistes. Il est à noter d’ailleurs que c’est la seule école qui ne délivre pas de diplôme. C’est vous dire...


                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 avril 2010 16:57

                  « Un peuple vraiment émancipé réagirait et déciderait en fonction de sa raison, » N’est ce pas le cas aujourd’hui où la raison du plus fort l’emporte dans ce monde de brutes orales protégé par des cordon de vigiles ? « Ce qui ne préjuge en rien de ses capacités à gérer correctement son existence. » ceci préjuge surtout de la qualité de l’éducation, reportez vous au post précédent sur le champion de roller de Khoh Lanta. « AU FOU !!! Même Robespierre, Staline, Hitler, Mao et Orwell (Big Brother) n’avaient pas osé poussé jusque-là. » Marc, CA CA CA... lmez vous enfin, diminuez votre vocabulaire, et immédiatement vous pratiquerez l’amalgame si décrié .C’est ainsi que l’on arrive à si mal se comprendre. « Effectivement, il a toutes les caractéristiques du fanatique haineux, borné, sectaire et tyrannique. » Méfiez vous, vous projetez peut-être sur les autres vos propres défauts, et décrivez ainsi sans le savoir votre propre caractère qui sait ?


                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 avril 2010 18:26

                  Qui a raison aujourd’hui, le videur / sélectionneur de boite de nuit, les milices, les seules à trouver de l’emploi, les salles de sport où se retrouvent tous ces derniers pour baiser ces dames, etc...


                • ddacoudre ddacoudre 12 avril 2010 16:56

                  bonjour lisa
                  tu dis beaucoup de chose dans ton article mais une me semble importante celle d’utiliser le mot juste pour définir une situation et ainsi ne pas entretenir de confusions ni de manipuler les esprits. nous faisons exactement le contraire de plus en plus, et ceux qui devraient être attentif à cela, par facilité ou pour tenir des discours accrocheurs mélangent les genres.
                  on le voit avec les des sujets phares depuis des années, la sexualité,t la violence et la victimisation, ou la réduction du seuil de tolérance entraine l’emploi d’adjectifs inadapté et disproportionné à la réalité de l’événement, mais qui reste adapté a sa perception par l’individu puisque sont seuil de tolérance a diminué. il n’est donc pas facile parfois d’ajuster des perceptions qui ne sont pas apparu dans le même espace temps.
                   c’est pour cela que les castagnes de hier dans les écoles sont devenu des violences aujourd’hui, et que la beigne de l’instituteur pour faire cesser le trouble est devenu une garde à vue.

                  dans le même temps il n’y a jamais eu autant de violence télé visuelle et cinématographique, et quand la dessus s’y greffe instrumentalisation politique, je reconnais que pour beaucoup de citoyens profanes il y a de quoi se perdre et se laisser égarer, et il serait une bonne chose que les journalistes n’entretiennent pas ces confusions de repères, même si je conçois que ces derniers sont évolutifs.

                  cordialement.

                  la re


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 avril 2010 17:13

                    Bobnjour DD,

                    tes interventions sont très souvent pertinentes et justes. Je tente de ne pas créer d’amalgame en ne parlant que du sujet et puisque JLM parlait de maisons closes, j’en profite pour lier ce sujet à l’article. Ainsi je ne focalise pas uniquement sur le buzz pour simplement lui donner de l’écho, mais tâchant d’approfondir le sujet. Certes, la violence, la sexualité et la sécurité, sont des sujets phare, mais si des gouttes tombe du vase c’est qu’il est plein. Le privé familial est le seul domaine où la justice renâcle à pénétrer, le jeune juge Burgaud en a fait les frais. C’est pour cette raison qu’aucune statistique ne recèle exactement de ce qui se passe derrière les verrous des maisons. Ce sont les caméras hf ou les portables qui en témoignent, et j’en parle dans mon second article du jour : http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/balade-en-eaux-troubles-en-mer-d-73155&nbsp ;

                    je te remercie pour ton soutien. L.S.


                    • tonton17 12 avril 2010 17:57

                      M. Mélenchon un remarquable ventilateur qui pérore au milieu d’apprentis ventilateurs ... rien que du vent !


                      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 avril 2010 18:14

                        @ tonton17 : pffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff............... ..........................

                        @ Calmos, vous ne devriez pas parler si vite, puisque la vidéo ne commence pas par l’entrée du député.

                        @ Djanel, "Bayrou pêche dans le désert tandis que l’autre pèchent dans un bordel. " vous pêchez dans l’atomisme...


                      • ELCHETORIX 12 avril 2010 19:57

                        @ l’auteur
                        je vous remercie pour votre article qui défend JL Mélenchon , ce dernier , a eu le courage de se démarquer des privilégiés politiques de l ’ UMPS ; car , en tant que sénateur et vieux briscard de la politique Mélenchon aurait pu continuer à bénéficier de leurs privilèges .
                        Non , il lui reste une dose d’humanisme et le parler vrai !
                        Cependant je ne sais si celui-ci est franc-maçon , ce que j’aurais lu dans mes recherches sur internet , mais je pense que c’est faux , car sur le web , il y a aussi beaucoup de manipulations pour discréditer un tel ou l’autre .
                        Néanmoins , aux dernières élections régionales j’ai bien évidemment voter sur une de ses listes à LYON , sinon , je me serais abstenu .
                        Cordialement .
                        RA .


                        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 13 avril 2010 00:24

                          Bonjour ELCHETORIX,

                          je vous remercie pour votre soutien, et lui aussi. Il se trouve que le buzz est arrivé en plein au début de la période de repos qu’il avait entrepris de prendre au retour de trois mois de campagne électorale... aucun acte n’est innocent dans cette foire d’empoigne et il pourrait bien s’agir d’un caillou savamment glissé dans sa chaussure à l’heure d’attaquer les sommets, par un filou des ficelles du métier...Ce que j’apprécie chez lui, c’est qu’il n’a pas une tête de séducteur et donc, bien les mots qui lui conviennent ainsi qu’à la plupart d’entre nous. Il y a plusieurs méthodes pour arriver là haut, le verbe, l’intelligence ou le physique, Il semblerait qu’il ait un peu des trois...
                          Cordialement. L.S.


                        • Kaoteknik Kaoteknik 12 avril 2010 23:36

                          Jean-Luc Mélenchon aura-t-il le courage d’aborder des sujets aussi sensibles que la loi Pompidou-Giscard du 3 janvier 1973 (reprise dans le traité de Maastricht - article 104 - et le traité de Lisbonne - article 123) ou le port du voile islamique ou de la burqa en France (qu’à titre personnel je considère comme de l’esclavagisme, et donc intolérable dans un pays qui se prétend défenseur des Droits de l’Homme). L’entendrons-nous aussi évoquer le régime israëlien qui se défie des « recommandations » (injonctions ?) internationales concernant sa politique colonialiste ? Quelques mots aussi, peut-être, à propos des événements du 11 septembre, dont il est si difficile d’approuver la version officielle ?

                          Plus proche de nous, que pense-t-il de la future réforme des retraites ?

                          Quel avis a-t-il sur les niches fiscales, etc...

                          Autant de sujets qui fâchent mais qui méritent d’être débattus afin d’en savoir davantage sur cet homme politique. Bon, ce n’est pas tant ce qu’il en pense qui importe, mais les solutions qu’il propose pour résoudre ces problèmes !

                          En l’état, aucun élu d’aucun parti n’a su me convaincre du bien-fondé de sa politique. J’attends de voir et reste attentif...


                          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 13 avril 2010 00:35

                            Kaoteknik,

                            bien sûr tous ces sujets méritent d’être mis sur la table, mais à sa place, je profiterais de l’instant présent pour bien faire savoir ce que je pense de l’actualité. L’instant présent, c’est le meilleur moyen et moment pour attirer l’oreille de ceux qui vous écoutent ; Cela vaut bien mieux que les promesses sans lendemain " que pense-t-il de la future réforme des retraites ? Quel avis a-t-il sur les niches fiscales, etc...Vous savez, quand vous vous réveillez le matin, il vaut mieux commencer par les actes qui sont à votre portée et de fil en aiguille aller vers le haut du panier. De cette façon, vous vous assurez de réussir le plus grand nombre de dossiers avant votre premier échec contrariant. L’ennemi est de si grande taille que vous ne pourrez l’abattre seul. Pour s’attaquer à des sujets aussi internationaux et géants, il vous faut d’abord franchir les étapes plus adéquates.

                            Pour les niches fiscales, le sujet a été bien débattu samedi chez Ruquier, ce qui a nettement déstabilisé Copé, uniquement venu parler de la burka, sujet autrement plus grave que la bombe atomique israélienne...vous voyez ce que je veux dire... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès