Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mélenchon veut-il tuer l’espoir à gauche ?

Mélenchon veut-il tuer l’espoir à gauche ?

Le Front de Gauche est bien mal en point ; son éclatement définitif serait la pire des nouvelles pour ceux qui croient encore qu’il existe une alternative à gauche à la crise économique, au libéralisme et à la montée du Front National. Pourtant, l’un de ses principaux artisans, Jean-Luc Mélenchon, s’emploie jour après jour à l’achever.

La prise de distance annoncée de Jean-Luc Mélenchon avec la partie la plus active de la politique est une excellente nouvelle. Une excellente nouvelle car ses sorties, ses déclarations « drue et crues » font aujourd’hui plus de mal que de bien au Front de Gauche.

C’est une excellente nouvelle car le tribun de 2012, celui qui faisait de « l’éducation populaire » dans ses discours, qui publiaient des livres de haute portée politique a disparu pour un adepte de la petite phrase et de la provocation.
Qu’il prenne du recul, se repose, et retrouve l’énergie et la vitalité d’avant Hénin-Beaumont serait nécessaire pour lui, pour son parti, pour le Front de Gauche.
Et surtout, il serait salvateur qu’il cesse de se croire le successeur d’Arlette Laguiller et Olivier Besancenot (dont on connaît le succès politique à tous deux) dans la posture du « plus gauchiste et plus droit dans ses bottes que moi, tu meurs ». Le Front de Gauche en général et Jean-Luc Mélenchon en particulier ont un autre rôle à jouer. Car Jean-Luc Mélenchon est en train de passer à côté du moment politique.
 
Il use en effet une grande partie de son temps de parole à critiquer la principale composante du Front de Gauche, le Parti Communiste. Selon lui, le PCF serait coupable d’avoir rendu « illisible » le positionnement du Front de Gauche par ses alliances « à la carte » avec le PS aux élections municipales, et désormais par la volonté de Pierre Laurent de se rendre aux universités d’été du PS.
Et il fait désormais les yeux doux à EELV… au moment même où Eva Joly propose dans une grande déclaration un rassemblement de l’extrême-gauche à François Bayrou. Et quand Cécile Duflot lance une violente et méritée charge contre François Hollande, Jean-Vincent Placé la désapprouve. Question « lisibilité », on trouve difficilement plus confus et hésitant qu’EELV (qui sera également aux universités d’été du PS)
Mais surtout, à l’heure où la révolte gronde au PS et jusqu’au conseil des ministres avec la récente sortie d’Arnaud Montebourg, Jean-Luc Mélenchon veut jeter tout le monde dans le même sac, « frondeurs » et supporters de Valls, pour lui, c’est pareil ! Pourtant, qui aurait-été mieux placé que les anciens socialistes du PG pour tendre la main à leurs anciens camarades et leur dire « franchissez le pas, rejoignez-nous. Allez au bout de vos déclarations et lâchez ce gouvernement ». Mais non, Jean-Luc Mélenchon jette l’anathème sur tous ceux qui veulent leur parler. Pierre Laurent en tête.
Oui, le secrétaire général du PCF n’a pas grand-chose à échanger avec Manuel Valls ou François Hollande. Mais si le PS lui offre une tribune pour s’adresser parmi les militants du PS à ceux qui hésitent, qui doutent de la politique du gouvernement, ne devrait-il pas saisir cette opportunité ?
En 2009, une partie du PS l’a quitté pour fonder le Parti de Gauche et le Front de Gauche. Pour que le Front de Gauche rebondisse, pour que l’espoir renaisse à gauche, ne faut-il pas tout tenter pour faire grandir la fronde au PS et en faire basculer la plus large partie dans la contestation à la politique gouvernementale ?
 
La stratégie de Jean-Luc Mélenchon est suicidaire pour le PG – qui a perdu nombre de ses adhérents, notamment à Paris – mais aussi et surtout pour l’ensemble du Front de Gauche et pour l’idée même d’espoir à gauche.

Article publié initialement sur le blog de Pingouin094

Moyenne des avis sur cet article :  2.05/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

199 réactions à cet article    


  • heliogabale heliogabale 25 août 2014 11:22

    Le Mélenchon de 2014 est largement meilleur que le Mélenchon de 2012.

    Le PS ne sert à rien : c’est un parti d’élus et non pas de militants. A quoi bon récupérer des gens qui ont ont pour préoccupation première la lutte des places ?

    Et sa sortie sur la VIe république montre qu’il cherche dorénavant à aller au-delà de la gauche... il parle d’insurrection pour 2017, il y a fort à parier que celle-ci prendra la forme d’un boycott des élections présidentielles.


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 26 août 2014 01:30

      S’il est si bon et meilleur, pourquoi est-il passé de 11 à 6 % des voix ?


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 26 août 2014 10:14

      tres bon !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 26 août 2014 10:15

      tres bon !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! pour heliogabe


    • chantecler chantecler 25 août 2014 11:24

      Faut pas critiquer la méluche , le nouveau gourou de la gauche , la vraie hein ?
      Car chacun sait que la gauche n’est portée que par le FdG ...
      Cela étant dit je suis d’accord avec l’auteur : JL M a intérêt à se mettre en retrait...
      La bataille sera en 2017 et harceler les uns et les autres n’est intelligent ni payant ...
      J’ajouterai que l’histoire du 20 ème siècle est riche en enseignements : pas grand chose de nouveau en dehors de la mondialisation .


      • Croa Croa 25 août 2014 11:58

        La gauche est un concept qui n’a plus de sens, fût-elle vraie ! Le véritable clivage se trouve entre l’élite et le peuple, donc le front de gauche devrait être aux cotés du front national et non pas du parti socialiste. Par ailleurs le front de gauche soutient l’Union Européenne, prétendant pouvoir la changer et l’ennemie réellement affirmée de Merluche c’est Marine, pas Valls et consorts... Il vaut mieux qu’il s’en aille en effet !


      • Xtf17 Xtf17 25 août 2014 11:24

        Soyez honnête intellectuellement : l’attitude du PCF et de Pierre Laurent pour quelques strapontins auprès du PS est pour l’essentiel à l’origine de la déconfiture du FdG.
        Le comble ayant été atteint avec l’utilisation du logo FdG sur les affiches d’Anne Hidalgo à Paris sans l’accord du PG ! Le FdG a déjà failli exploser à ce moment.

        Vous feriez mieux de lire Mélenchon pour de vrai.

        Interview de JLM publiée dans le Dauphiné Libéré le jeudi 21 août 2014 (extrait de son Blog) :

        Le Dauphiné - On avait lu au début de l’été que vous souhaitiez prendre du recul, or vous voilà à Grenoble pour les universités d’été du Parti de gauche…

        « Disons qu’il y a eu un emballement médiatique sur une de mes phrases. Je ne me mets pas en retrait du combat politique. Je dis juste que je ne veux plus être englué dans la bagarre politicienne. Je n’en ai plus le goût et ce n’est pas ce que les Français attendent de moi. Quand on voit l’état d’effondrement de la gauche, littéralement plombée par François Hollande, il est temps de mener une vraie réflexion, préparer les bases de l’alternative. Vous savez : notre heure viendra, et il faut que nous soyons prêts à gouverner.  »

        Le Dauphiné - Dans votre réflexion, allez-vous aussi analyser vos échecs électoraux  ?

        « Je ne ferai jamais semblant, comme les autres. Je sais reconnaître les échecs. Oui nous en avons subi un très sévère aux Européennes, et il faut en tirer les leçons. Il faut se demander pourquoi on a été incapables de créer une dynamique, pourquoi on a été incapables de rassembler nos électeurs. Se demander aussi comment nous nous sommes rendus à ce point illisibles  ?  »

        Le Dauphiné - Une réponse à cette dernière question  ?

        «  L’exemple des municipales de Grenoble, où une partie du Front de gauche a choisi de couler avec le PS, est un miroir grossissant de la situation nationale. La technique des dirigeants du PCF – qui tantôt prônaient l’alliance avec le PS, tantôt se sont approprié le Front de Gauche, a dissout notre message.
        Et quand Pierre Laurent décide de se rendre aux universités d’été du PS, c’est aussi, à mon avis, une erreur. La Rochelle, ce festival des vanités ! Et ça l’année où Manuels Valls traite d’irresponsables tous ceux qui, à gauche, ne pensent pas comme le gouvernement  ? Notez : pour moi, la question d’aller ou pas à ce rendez-vous ne s’est pas posée, car je n’ai pas été invité  ! Tant mieux. Être bien vu du PS, c’est être mal parti. »

        Le Dauphiné - Le Front de gauche est-il mort  ?

        «  Le Front de gauche a été un acteur majeur de la dernière présidentielle, donc un tel acquis ne doit pas être dilapidé. Mais le Front de gauche souffre actuellement de n’être qu’un cartel, sans participation populaire. Vous savez, le système actuel n’a pas peur de la gauche, mais il a peur du peuple. Le Front de gauche doit cesser ses palabres entre dirigeants et se tourner vraiment vers le peuple, et le fédérer. Il y arrivera sur des perspectives fortes de rupture avec le système. Il faut trouver les moyens d’en finir avec la monarchie républicaine. Il faut mettre en route la VIe République et la Constituante, cette assemblée dont le travail sera de réorganiser tous les pouvoirs, avec le peuple.  »

        Le Dauphiné - Un exemple d’action de cette Constituante  ?

        « Donner aux électeurs la possibilité d’un référendum révocatoire qui leur permettrait de décider si tel ou tel élu peut rester en place. Cela existe au Venezuela ou aux États-Unis. En France, ce serait une vraie bombe contre le système actuel. Et la politique en serait changée du tout au tout.  »

        Le Dauphiné - Si cette rupture n’arrive pas  ?

        « Si cette rupture n’intervient pas, ce pays, qui a le sentiment de tout avoir essayé, pourrait être tenté de tout casser ou de laisser l’extrême droite gagner comme aux européennes… Mais on peut redonner confiance à ce pays, en stoppant les discours déclinistes qui ne correspondent en rien à sa réalité. Des discours qui viennent de certains médias et de ce gouvernement piteux. Hollande a installé le pire gouvernement du Cac 40  ! Un gouvernement qui court après Pierre Gattaz, le patron pleurnichard du Medef. »

        Le Dauphiné - François Hollande a toujours tout faux ?

        «  Je le disais déjà il y a deux ans. Et mon diagnostic était le bon. Sa politique de droite, basée sur l’austérité, ne pouvait que générer de la récession. Je ne suis pas devin, il suffit de lire ce qu’écrivent les plus grands économistes de gauche. Mais Hollande a préféré faire du zèle face à l’Europe, être le bon élève de Mme Merkel. Cela a d’ailleurs déchaîné l’arrogance du gouvernement allemand à notre égard comme jamais, alors qu’on n’a pas de comptes à lui rendre et que le modèle économique allemand est inapplicable en France.  »


        • Fergus Fergus 25 août 2014 12:18

          Bonjour, Xtf17.

          « Soyez honnête intellectuellement : l’attitude du PCF et de Pierre Laurent pour quelques strapontins auprès du PS est pour l’essentiel à l’origine de la déconfiture du FdG. »

          A ce gros détail près que Mélenchon et ses amis dirigeants du PG savaient depuis la fondation du FdG qu’il en irait ainsi. Ils n’ont donc pas été trahis comme ils l’ont affirmé souvent et avec beaucoup de force, et auraient dû prévoir une stratégie prenant en compte ce qui apparaissait comme un élément non négociable dans la stratégie de survie du PC.


        • Xtf17 Xtf17 25 août 2014 12:24

          Évidemment qu’ils savaient que ce risque était grand.
          Mais laissons les responsabilités à chacun : le deal était clair à la formation du FdG : le PCF n’était pas obligé d’accepter non plus. Ni obligé de jouer perso (pour ne pas dire double).
          Quel autre choix pour les autres composantes du FdG que d’aussi jouer la partition jusqu’au bout ? Sans être dûpe, je suis d’accord.
          La partition est désormais jouée, et les conséquences deviennent des faits qui parlent d’eux-même, et non plus des procès d’intention ; le PCF a eu sa chance.


        • Fergus Fergus 25 août 2014 13:33

          @ Xtf17.

          Le problème qui est posé désormais au FdG est clair, mais ressemble à un piège : soit le PG continue avec le PC après avoir rafistolé tant bien que mal ce qui peut l’être, et l’on ira à l’échec ; soit le PG fait sécession du PC en ne gardant à ses côtés que les dissidents communistes en désaccord avec Laurent et ses amis, et l’on n’ira pas très loin non plus, du moins dans les proches années à venir, les moyens financiers et la logistique restant place du Colonel Fabien. Avec à la clé une périlleuse dispersion des voix.

          D’où ma préférence pour une solution élargie avec ceux qui, d’EELV et de la gauche du PS, veulent refonder une gauche de progrès capable de jouer les premiers rôles au détriment du PS libéral.


        • heliogabale heliogabale 25 août 2014 14:05

          @Fergus

          Vous avez raison sur un point : il savait que le PCF avait de grandes chances de rester accrocher aux strapontins offerts par le PS.

          Il a fait une erreur politique fondamentale après la présidentielle de 2012 en n’appelant pas à la transformation du FdG en vrai parti politique et non plus en cartel. Cela aurait permis de consolider la dynamique de la présidentielle et de travailler sur une stratégie de fond et unitaire. Outre le fait que cela aurait apporté de nouveaux militants et donc du sang neuf.

          Il a préféré s’embourber dans les élections législatives et dans sa bataille donquichottesque contre MLP.


        • heliogabale heliogabale 25 août 2014 14:08

          Sinon, sa stratégie depuis 2012 qu’il est assez naïf en terme de stratégie d’appareil.

          Quelqu’un d’impitoyable aurait probablement fait « un coup d’état » au sein du PCF.


        • Fergus Fergus 25 août 2014 14:37

          Bonjour, Héliogabale.

          « Cela aurait permis de consolider la dynamique de la présidentielle ».

          Une dynamique en trompe-l’oeil car interne à la gauche de progrès. Le résultat du FdG en 2012 n’a en effet pas été meilleur que le total des composantes électorales que Mélenchon a réussi à fédérer, comparé aux présidentielles précédentes.

          Une réalité que le FdG s’est refusé à voir et qui, pourtant, montrait que la stratégie agressive de Mélenchon, si elle avait séduit au sein de la gauche radicale, avait également fait fuir les socialistes « de gauche » dont le vote était espéré.


        • Alren Alren 25 août 2014 15:51

          Xtf17, vous lisez donc dans les cerveaux pour dire ce que savaient les membres du PG lors de la création du FdG ?
          Peut-on vous demander de quelle planète Krypton vous venez avec ce matricule ?

          Un FdG en rupture avec le PPS (Parti Prétendu sScialiste) est la seule chance du PCF d’exister encore dans vingt ans. Un Pierre Laurent n’a visiblement pas l’envergure pour la saisir aux cheveux avant qu’il ne soit trop tard. Si en 2017, les communistes cafouillent comme pour les municipales, ils n’existeront plus à l’échelon national.
          Je pense que certains dirigeants du PCF et beaucoup d’adhérents de base avaient compris que le FdG était leur dernière carte, mais les apparatchiks, forcément vieux, puisque restés dans ce parti poussiéreux, ont voulu garder leurs mandats dont ils sont si fiers. Sans compter que les trésoriers ont fait valoir que la rupture avec le PS pourri coûterait très cher en matière de finance.
          Le parti présenté comme « révolutionnaire » en 1969 est devenu un parti vieillot et rabougri, de retraités.

          Le FdG n’est pas constitué des seuls PCF et PG : les autres organisations sont sur les positions du PG contre le PCF.


        • Aristoto Aristoto 25 août 2014 20:23

          Je savais pas que des salauds de droite tel que Fergus trainais sur agoravox ?!

          On en apprend toujours des choses !

          Méluche est bien parti pour enculer cette petit caste de gens et à sec ! Il vont l’avoir mal en 2017 !

          ...Mais les lâches sont connue pour leur retournement de veste aussi brutale qu’adéquat !


        • Fergus Fergus 26 août 2014 09:15

          Bonjour, Aristoto.

          « Je savais pas que des salauds de droite tel que Fergus trainais sur agoravox ?! »

          Au delà de la courtoisie de votre propos, pourriez-vous expliciter ce stupéfiant commentaire ? Je peux éventuellement passer pour un « salaud », étant donné que, quoi que l’on fasse et quelques idées que l’on défende, on a toujours des ennemis, mais « de droite », les bras m’en tombent !

          A toutes fins utiles, sachez que mes votes de 1er tour sont toujours allés vers la gauche radicale depuis que je dispose du droit de m’exprimer dans les urnes. Quant à AgoraVox, j’y suis depuis 2008 pour votre information.


        • JP94 26 août 2014 10:31

          Ma foi , si le Dauphiné , journal anticommuniste ( voir campagne contre René Proby ) tend le micro à Mélenchon , je doute fort que ce soit à dessein de changer la société dont il est un pilier idéologique .


          JL Mélenchon se prète à un jeu qui effectivement vide plus à dénigrer le PCF qu’à s’investir dans un combat pour changer réellement la société .

          Je pense que cette stratégie était courue d’avance car JL Mélenchon connaît très bien la situation politique en France et notamment que le PCF a à la fois une base historique prestigieuse unique ( luttes sociales et Résistance ) et des rapports tendus et contraints avec le PS , avec lequel il a dû s’allier sans illusion , de façon tactique , en pratiquant le report républicain au 2d tour sans lequel la Droite aurait eu plus d’élus encore ... Droite qui est l’ennemi politique .

          Ainsi au sein du FdG le contexte jouait-il de façon antagonique pour les élections municipales . 

          Donc ne jouons pas les naïfs ! 

          Personne n’est dupe de la politique du PS et certainement pas les militants du PCF , c’est même l’origine historique de son existence , au Congrès de Tour : refus de la Guerre , soutien à la Révolution Russe : le fossé s’est creusé sur des bases intangibles .

          Aux Municipales , parler de se contenter de « strapontins » traduit à la fois du mépris pour les communistes qui n’en témoignent pour leur part jamais aux militants du PG même en cas de désaccord et en même ne profonde méconnaissance de ce que signifient et apportent les municipalités communistes en France : allez donc faire un tour à Bagneux par exemple et comparez avec Arcueil ( maire divers gauche devenu EELV - avec une alliance FdG ) et Cachan ( maire PS ) ... comparer aussi avec Gentilly ( maire PCF) 
          Parlez avec la population de ces communes et vous verrez le sens qu’a pour la population notamment celle des quartiers populaires , le fait d’avoir une Maire communiste .

          Les strapontins concernent les opportunistes . Qui est opportuniste ? Qui se propose en parti ou homme de la situation ? Je pense qu’avant de dénigrer avec un mépris qui témoigne d’un manque d’estime affligeant pour des gens qui sont censés avoir travaillé à un même projet , il faut acquérir une culture historique et politique un peu plus approfondie .

        • zygzornifle zygzornifle 25 août 2014 11:37

          Pas besoin de lui pour tuer l’espoir de la gauche, Hollande suffit .....


          • rocla+ rocla+ 25 août 2014 11:39

            c ’est quoi la gauche ?


            • zygzornifle zygzornifle 25 août 2014 11:47

              c’est les restes encore tièdes de la droite ......


            • Spartacus Spartacus 25 août 2014 21:36

              @Rocla

              La gauche c’est ça :

              Proclamer n’importe quoi sans avoir jamais à rendre de comptes car ils sont dans la générosité.

              Pour eux le monde est simple, il n’y a que les dominants et les dominés ;

              Ils veulent des logements sociaux partout, en masse, pour obliger les beaufs au vivre-ensemble mais eux, ne pas concerné, car ils ne sont pas beaufs, ils sont de gauche.

              Du mondialisme, ils connaissent très bien car ils fréquentent les restaurants japonais, coréens ou chinois du quartier.

              Ils aiment haïr les flics tout en réclamant plus de fonctionnaires.

              Pour eux un terroriste d’extrême-gauche est un rebelle charismatique, par opposition aux autres terroristes qui sont de vrais terroristes.

              Ils insultent le vil monde américain au Mac do, en sirotant un coca, l’iPhone à l’oreille.

              Ils veulent la lutte contre les inégalités mais surtout pas qu’on touche à leurs droits acquis.

              Ils ont toujours plein d’idées pour dépenser l’argent des autres en « solidarité » mais jamais le leur.

              Ils sont plein d’éloges pour la solidarité de la retraite par répartition mais se gardent pour eux des retraites de régimes spéciaux.

              Il détestent le monde dans lequel il vivent mais finalement préfèrent ne pas prendre de risque de quitter la fonction publique, y’a trop de RTT à perdre.


            • rocla+ rocla+ 25 août 2014 21:46

              Spartacus , 


              Jean De Lafontaine  parlait déjà de la gauche avec sa célèbre 
              fable du corbeau et du renard . 

              le renard c’ est Mitterand ( Flamby est trop nul pour être renard )
              et le corbeau c ’est tous les crédules gogols croyant à ses paroles
              bien articulées du haut de sa branche de par-terre , le corbeau buvant
               ses paroles  comme un élixir de longue vie , quant à la fin perclus d’éloges 
              et de promesses factices le corbeau n’ y tient plus et ouvre son bec pendant 
              que le malin renard s’ enfuit avec sa boite de camembert Président  lui 
              montrant son cul à l’ oiseau noir des heures les plus sombres .

              Mille ans plus tard il se trouvait encore des gogols croyant
              aux contes de fées .

              Le commerce est ainsi fait que chaque matin il se lève 
              d’ autres corbeaux et d’ autres renards .

            • Fergus Fergus 26 août 2014 15:45

              Bonjour, Larebil.

              Vous avez oublié « la caricature », concernant l’auteur de cet aphorisme !


            • TSS 26 août 2014 17:24
              Jean De Lafontaine parlait déjà de la gauche avec sa célèbre 
              fable du corbeau et du renard .

              La Fontaine
              n’a jamais ecrit la moindre fable,il s’est contenté de copier Esope et de le remettre au goût du jour... !!

            • rocla+ rocla+ 26 août 2014 17:42
              Par TSS (---.---.---.50) 26 août 17:24
              Jean De Lafontaine parlait déjà de la gauche avec sa célèbre 
              fable du corbeau et du renard . 

              La Fontaine
               n’a jamais ecrit la moindre fable,il s’est contenté de copier Esope et de le remettre au goût du jour... !!

              Esope a été inventé le jour de la mort de LaFontaine 
              pour lui embêter la vie . 

              Esope n’ a jamais existé .

              C ’est comme Ponce-Pilate il a été inventé par Jacob Delafon
              pour vendre des lave-mains .

            • AlainV AlainV 26 août 2014 23:31

              @ rocla+
              Merci pour l’humour.


            • rocla+ rocla+ 27 août 2014 08:31

              à Alain V 


              Dommage , ici ça aime pas rire .

              C ’ est sérieux comme site . 

              Tout le monde a une solution à tout .

              On peut pas rire en même temps ..... smiley

            • doslu doslu 25 août 2014 11:52

              Le front de gauche est mort le jour ou pierre laurent et brossat (chiotte) sont allés faire des pipes au ps (PARTI des SALAUDS)

               :laurent et brossat en minuscule car ce sont des minus


              • doslu doslu 25 août 2014 12:01

                Alors monsieur le conseiller municipal ça marche le clientélisme ?


                • rocla+ rocla+ 25 août 2014 12:03

                  Je crois que la gauche a été inventée pour ceux qui pensent être 

                  meilleurs que les autres , plus humains et ces choses là .

                  La raison pour laquelle les fonctionnaires sont pour la plupart 
                  de gauche , plus humains et plus de privilèges .

                  • AlainV AlainV 26 août 2014 23:34

                    rocla+
                    Vous avez une dent contre « les fonctionnaires ». C’est jamais bon de mettre tout le monde dans le même sac. Il faudra dire aux médecins et aux infirmières que vous ne les aimez pas, quand vous serez admis à l’hôpital. Parce qu’ils sont fonctionnaires...


                  • rocla+ rocla+ 27 août 2014 08:33

                    Alain V ,


                    En fait je les aime les fonctionnaires . 

                    Je leur rends visite dans les cimetières .... smiley

                  • Ariane Walter Ariane Walter 25 août 2014 12:05

                    ahahahah ! cette question de la part d’un partisan de Laurent qui est le plus beau traître pantouflard qu’on ait jamais vu, j’avoue qu’elle est bien bonne !!

                    J’ai été au PG et si je ne me suis plus réinscrite c’est à cause de la mollesse de mélenchon face à Laurent et à des dirigeants PC qui sont, en douce, des affidés, du capitalisme/
                    ça ne prend plus.
                    Et évitez de prendre la parole au nom du PC !!! J’espère qu’il reste encore de vrais communistes en france.
                    Oui, le FDG est mort. Pierre laurent, ce faux coco, l’a tué.

                    • Xtf17 Xtf17 25 août 2014 12:10

                      Ah, merci Ariane, entièrement d’accord avec votre intervention !
                      Ravi aussi de vous relire. A quand un prochain article ?


                    • heliogabale heliogabale 25 août 2014 14:12

                      Mélenchon est davantage naïf que mou.

                      La naïveté c’est d’avoir préféré aller à Hénin-Beaumont plutôt que de travailler à la consolidation du FdG.


                    • CN46400 CN46400 25 août 2014 16:12

                       « Le communisme n’est plus le rempart au capitalisme, » Par contre le féodalisme..... Si on ne peut pas sortir du capitalisme par le haut, essayons par le bas, sinon conservons-le il sera éternel. L’histoire des sociétés humaines serait donc finie !

                        La raison n’est pas toujours raisonnable...

                    • doslu doslu 25 août 2014 17:20

                      Le pc est mort, pierre laurent l’a tué.
                      Preferer le confort du velours rouge des sièges du sénat et trahir tout un mouvement populaire
                      bravo
                      vive les 2% du pc aux prochaines élections mdr
                      qui sème la merde récolte.....


                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 26 août 2014 01:35
                      J’ai été au PG et si je ne me suis plus réinscrite c’est à cause de la mollesse de mélenchon (...) Pierre laurent, ce faux coco, l’a tué.

                      C’est donc pas plutôt la faute à JLM, non ? S’ il a été mou, c’est pas la faute au PCF, mais bien de lui-même, non ?

                    • logan 27 août 2014 08:20

                      Ariane, je me souviens de votre acte de déloyauté.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès