Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mélenchon veut-il tuer le Front de Gauche ?

Mélenchon veut-il tuer le Front de Gauche ?

En annonçant la suspension provisoire de la participation du Parti de Gauche au Parti de la Gauche Européenne, Jean-Luc Mélenchon aggrave dangereusement la crise entre le PCF et le PG au sein du Front de Gauche. A tel point qu’il est permis de se demander s’il ne veut tout simplement pas la mort du Front de Gauche ? Il paraît a minima peu probable que le FdG soit en ordre de bataille quand arriveront les élections européennes.

La crise a pour origine une divergence stratégique au sein du Front de Gauche et non pas politique. Le PCF ne s’est jamais éloigné ni du programme « L’Humain d’Abord » ni de la lutte contre la politique « austéritaire » du gouvernement. En témoigne d’abord le vote « contre » du volet « recette » du budget 2014 par les députés PCF. En témoigne également la campagne sur le coût du capital, contre l’austérité et la hausse de TVA menée par le PCF par voie de tracts, affiches, vidéos … Enfin, le PCF a également non seulement appelé, mais également fourni le gros du cortège de la manifestation du 1er décembre pour la révolution fiscale.

La crise est donc stratégique, sur le degré de confrontation avec le PS. Le débat existe au sein du FdG et au sein du PCF. Pierre Laurent a son opinion sur le sujet ; il fut suivi par une très courte majorité au sein du PCF Parisien. Un choix différent a été fait dans plus de la moitié des grandes villes de France.

Mais plutôt que participer sereinement au débat, en cherchant à faire triompher son point de vue par le raisonement et l’argumentation et à rechercher les compromis qui peuvent être trouvés entre partenaires d’accord sur le fond mais divergeant sur la stratégie, JL Mélenchon met de l’huile sur le feu. La méthode est largement contre-productive ; sauf à ce que son but réel soit non pas la construction mais bien l’éclatement du Front de Gauche.

Concernant le vote des communistes parisiens, l’attitude de JL Mélenchon, faîtes de menaces et d’invectives a largement contribué à braquer les communistes « les partisans de l’alliance à géométrie variable se lancent dans d’obscures allées et venues de marchands de tapis entres socialistes et les militants fidèles au Front de Gauche », (le 19/09/2013 par exemple) et a vraisemblablement fait pencher le vote en faveur des communistes parisiens en faveur de l’alliance avec Anne Hidaldo. Le résultat final du vote, 56% en faveur de l’union avec le PS est en effet incroyablement serré pour un scrutin où le secrétaire général du PCF s’est aussi fortement investit, dans un Parti avec un tel passé de « centralisme démocratique ». Il aurait suffit de peu pour faire pencher la balance, un Jean-Luc Mélenchon pédagogue pour expliquer sa position par exemple. Ce fut tout l’inverse.

La manière dont Jean-Luc Mélenchon a appelé à la marche du 1er décembre pour la révolution fiscale fut également symptomatique d’une incapacité à travailler en groupe. Jean-Luc Mélenchon a annoncé sa marche à la radio, sans en avoir préalablement discuté avec ses partenaires du Front de Gauche. Ceux-ci s’y sont ralliés l’un après l’autre par la suite. Avec pour résultat un manque certain de motivations dans les rangs des alliés du Parti de Gauche, non pas sur le fond politique, mais sur la méthode.

Mais surtout, le retrait, fut-il provisoire, du Parti de Gauche du Parti de la Gauche Européenne en pleine préparation des élections européennes est incompréhensible. En effet, le congrès du PGE a entériné des positions totalement en phase avec celles du Parti de Gauche, de la désignation d’Alexis Tsipras comme candidat à la Commission Européenne à l’adoption de l’Eco-socialisme. De quoi se féliciter pour le PG et lancer une belle et forte dynamique de campagne pour les élections européennes ? Mais non ! Pierre Laurent ayant été ré-élu à la tête du PGE, le PG suspend sa participation, malgré tout le reste. Consternant …

L’argument évoqué à chaque fois par Jean-Luc Mélenchon est « l’image brouillée » par un manque de clarté de la position de Pierre Laurent vis-à-vis du PS, malgré la totale absence de divergence programmatique au niveau national et européen.

On retrouve là très exactement les arguments du NPA pour refuser de s’allier avec le Front de Gauche aux élections présidentielles et européennes. Le Parti de Gauche semble s’enfoncer dans le sectarisme du NPA, j’en suis désolé pour lui.

Mais le Front de Gauche n’est pas le NPA. Il n’a pas son sectarisme et son dogmatisme. Alliance de long court entre plusieurs formations politique, il doit savoir se nourrir des divergences d’analyses et de stratégies, pour construire une union qui le dépasse et le transçande.

Quant on est une force politique qui a vocation à remporter les élections et à gouverner, il faut savoir dialoguer et trouver des compromis au sein de son parti, de son alliance politique, avec ses partenaires. On en est hélas très loin pour Jean-Luc Mélenchon qui perd beaucoup de sa stature « d’ homme d’état » en la matière.

Si Jean-Luc Mélenchon veut transformer le PG en NPA-bis, c’est son libre choix. Mais qu’il ne tue pas le Front de Gauche dans la bataille, par respect pour tous ceux qui ont quitté le NPA pour le Front de Gauche autant que par respect pour les communistes.


Moyenne des avis sur cet article :  1.93/5   (86 votes)




Réagissez à l'article

151 réactions à cet article    


  • Patrick Samba Patrick Samba 17 décembre 2013 13:20

    Bonjour,

    mon commentaire n’est peut-être pas nécessaire puisque vous allez sans doute vous en prendre quelques-uns bien sentis de la part de militants du Parti de Gauche.

    Néanmoins j’ai envie de vous dire que vous charriez. Un divergence stratégique ? A la traduction politique pour le moins claire ! Celle qui consiste à afficher devant tous les électeurs du Front de Gauche ses « convictions » : préférer aller à la soupe plutôt que de défendre ses idées dans un contexte politique chaotique !

    Le genre d’attitude qui à l’évidence sied parfaitement à ces électeurs à qui, depuis quelques années, l’abus des compromissions politiques donne la nausée....

    Très bien vu de la part de Pierre Laurent !

    (et réclamer de la pédagogie à Mélenchon, c’est un peu gonflé. Il vous arrive de lire son blog ? Manquer de pédagogie quand on se met en colère c’est en général ce que la colère produit. Mais n’y-a-t-il pas des circonstances où la colère est justifiée ?)


    • Pingouin094 Pingouin094 17 décembre 2013 14:10

      @Patrick Samba : Quand Pierre Laurent vote au Sénat contre le budget gouvernemental, il me semble qu’il affirme ses idées, pas qu’il va à la souppe.

      Et en militant qui a déjà quelques années au compteur, je sais ce qui est réellement un marqeur. Un vote « non » sur le budget est l’acte de défiance le plus fort ; bien plus qu’un accord local aux élections municipales dans une ville - fut-elle la ville capitale.

      Quant au blog de Jean-Luc Mélenchon, oui je le lis régulièrement. D’ailleurs, la phrase que je cite est extraite de son blog. Et c’est justement symptomatique de ce que je dénonce  : le blog qui était au départ oeuvre de pédagogie devient le lieu où déverser sa colère ... surtout contre ses alliés du Front de Gauche. Ca n’est pas très pédagogique et contre-productif.

      D’ailleurs, j’en suis un bon exemple. Lisez mes précédents articles, vous verrez que politiquement, je suis plutôt d’accord avec Mélenchon. Mais en tant que communiste, j’en ai marre de voir le secrétaire général de mon parti insulté (même si je n’ai pas voté pour lui), j’ai malheureusement tendance à me sentir insulté également à travers lui.

      Résultat concret : ce matin, plutôt que de retweeter / partager sur Fb les posts du PG et de Mélenchon sur les réseaux sociaux du FdG de ma ville (dont je suis le webmaster) comme je le fais tous les matins, j’ai écris cet article.
      A partir d’aujourd’hui, j’arrête de faire à la fois le boulot du PG et du PCF sur les réseaux sociaux de ma ville. Je fais que le PCF, les « camarades » (si on peut encore dire cela), du PG n’ont quà se démerder pour le faire...
      Contre-productif, je vous dis.


    • taktak 17 décembre 2013 15:03

      @ Pingouin

      Votre discours est incohérent. P Laurent fait le choix d’aller à la gamelle, comme une majorité des cadres du PCF l’avait déjà fait par exemple lors de la tragique expérience de la gauche PLUS RIEN qui avait débouché sur le 21 avril 2002. Et le score minable du PCF.
      Vous dites être un militant de longue date vous devriez vous en souvenir. M Laurent fait le choix de tenter de préserver son poste de Sénateur, plutôt que de combattre la politique de droite du gouvernement, plutôt que de combattre la construction européenne et son UE totalitaire.

      Si vous suivez mes posts, vous savez très bien que je suis communiste et que je ne suis pas un thuriféraire de Mélenchon. Loin de là.

      Néanmoins, en s’alliant au PS - au municipales, mais on se souvient aussi combien Mélenchon a du tordre le bras des parlementaires PC pour qu’ils votent contre le budget, eux qui ont toujours refusé de se dire dans l’opposition au PS - P Laurent et son état major font le choix de saborder le programme du FdG, pour s’alligner de fait derrière celui du PS. Ca c’est un fait.
      Enjeu local me dirait vous. L’acte 3 de la décentralisation et la métropolisation (loi Lebranchu PS) ? L’austérité généralisée qui réduit les budgets des communes et leurs dotation ? destruction des services publics et en particuliers des services publics déconcentré de l’urbanisme et de l’ingénierie publique (Duflot) ? enjeux locaux ? certes non et ils sont pourtant au coeurs des questions qui se posent lors de ces municipales.

      En s’alliant au PS, en confirmant la transformation du PCF en un marche pied social démocrate de plus du PS, P Laurent liquide le PCF, liquide la possibilité que le FdG évolue pour construire une alternative de gauche au PS de droite.
      Ce faisant, vous portez la responsabilité d’ouvrir un boulevard idéologique à la droite, un boulevard pratique à l’extrême droite qui aura toute facilité à vous rappelez que en vous alliant au PS, VOUS êtes responsable de sa politique.

      Alors vous reprochez à Mélenchon et au PG d’être anti PCF, puisqu’il refuse de s’alligner derrière la stratégie perdante de Laurent, stratégie perdante qui est égaiement celle de ce PGE financé par la Commission pour défendre toujours plus d’intégration européenne, tout en indiquant que vous n’etes pas un soutien de Laurent.... Mais si vous n’etes pas un soutien de Laurent, que n’etes vous capable de voir que ceux qui mettent en danger le PCF, le liquide aussi bien sur le plan idéologique que pratique c’est justement P Laurent, à une plus large échelle que ne pourrait le faire le PG ?


    • Ouallonsnous ? 17 décembre 2013 22:08

      Apparemment il n’est jamais venu à l’idée de Pingouin94 que les soi disantes élections pour l’UE anglo-yankee et non l’Europe, de moins en moins de français n’en ont à battre et de plus en plus ne sont plus dupes !

       

      Qu’un européiste béat de gauche jusqu’ici comme la Méluche prenne ses distances est plutôt positif et signe d’un début de convalescence !


    • Onecinikiou 17 décembre 2013 23:04

      « Votre discours est incohérent. P Laurent fait le choix d’aller à la gamelle, comme une majorité des cadres du PCF l’avait déjà fait par exemple lors de la tragique expérience de la gauche PLUS RIEN qui avait débouché sur le 21 avril 2002. Et le score minable du PCF. »


      Si l’on cerne bien votre argumentation, que je trouve pour ma part réjouissante, vous voulez dire que Mélenchon, qui était bien ministre lui de 2000 à 2002 sous la « tragique expérience » Jospin - le gouvernement de « gauche PLUS RIEN » - avait fait le choix à l’époque d’aller « à la gamelle »... ??!

      Tout à fait savoureux.

      Les contradictions de nos gauchistes, face au réel, aux faits irréductibles, éclatent au grand jour.

    • taktak 18 décembre 2013 09:15

      Onecinikiou.

      Il n’y a ici aucune contradiction. C’est juste qu’étant purement dans l’idéologie, vous masquez de façon totalement hypocrite un fait essentiel :
      Si P Laurent a tout à voir avec R Hue, on peut constater que dans les actes le Mélenchon de 2001 n’est pas celui de 2013.

      Cela dit, et vous qui êtes un habitué d’agoravox comme moi, vous ne pouvez pas me faire le reproche de ne pas critiquer aussi les incohérences de Mélenchon et du PG.


    • Onecinikiou 18 décembre 2013 19:15

      Mon cher, vous devriez pourtant savoir qu’on ne verse jamais dans l’idéologie à rappeler des faits. Que ces faits vous gène aux entournures, de surcroit quand on les articule en prenant pour base VOTRE argumentation, ça rassurez-vous je le comprend très bien. 

      Ensuite vous avez toute l’attitude et liberté pour croire que Mélenchon s’est mué en révolutionnaire la soixantaine dépassée, avec le passif qui est le sien, après son parcours, ses allégeances passées, ses proximités, ses votes. Vous pouvez en effet. Mais vous ne pourrez jamais obligé quelqu’un qui a dépassé le stade de l’adolescence politique pour croire à vos inepties, qui sont autant d’insulte çà l’intelligence. 

      Et cela, nonobstant les incohérences et contradictions massives qui maillent par ailleurs le programme l’ « Humain d’abord », qui ne sont que le prolongement logique et prévisible des ses erreurs passées gravissimes (comme sur l’hypothétique avènement de l’Europe sociale), de se manquements, de ses inconséquences (comme sur l’immigration aujourd’hui), de ses aveuglements idéologiques, de ses errements, de la faillite de son système de pensée, fondamentalement universalistes, internationalistes, humanistes, en un mot : maçonnique.


    • Fergus Fergus 17 décembre 2013 13:20

      Bonjour, Pingouin.

      Excellent article qui pose bien le données du problème posé part l’attitude d’un Mélenchon dont la ligne de pensée est de plus en plus hermétique.

      Oui, « Mélenchon met de l’huile sur le feu », et ce n’est pas nouveau. Et oui, « la méthode est largement contre-productive. »

      Mélenchon interprétait jusque là un rôle d’imprécateur, sur-jouant parfois le bruit et la fureur pour le plus grand plaisir des militants mais, en faisant fuir du même coup ceux qu’il prétendait rallier à la cause du FdG chez les socialistes à juste titre déçus par Hollande. or, voilà qu’il donne désormais dans le machiavélisme. Le moins que l’on puisse dire est qu’il brouille les cartes de manière ahurissante à quelques mois des scrutins de 2014. Comprenne qui pourra !


      • Patrick Samba Patrick Samba 17 décembre 2013 13:30

        Magnifique coïncidence Fergus : nos commentaires sont tombés au même moment, à quelques secondes près, et peut-être même moins, et ils disent exactement l’inverse ! Et ça ne m’étonne pas... Là où vous voyez du machiavélisme je vois personnellement une sainte colère...


      • Pingouin094 Pingouin094 17 décembre 2013 14:12

        La « saine colère », c’est contre ses adversaires politiques.

        Avec ses alliés politiques, on n’a pas de « saine colère ». On se met autour d’une table, on discute et on trouve un compromis.

        Ou alors le PCF n’est plus l’allié politique du PG ; et là effectivement, Mélenchon veut la mort du FdG.

        Et le PCF n’est que difficilement dissociable de son premier secrétaire. Au PCF, on a l’esprit de corps avec son parti.


      • Fergus Fergus 17 décembre 2013 14:16

        Bonjour, Patrick.

        Vous avez peut-être raison, mais en attendant je vois des gens se détourner du Front de Gauche, en grande partie à cause de son leader, et cela me navre. Je n’en suis toutefois pas étonné, le prosélytisme n’ayant quasiment aucune chance de s’imposer dans les invectives et les anathèmes. Oui à la colère, mais son expression doit être impérativement contrôlée. Quant au jeu auquel se livre actuellement Mélenchon, j’avoue qu’il me laisse pantois !


      • Arnaud69 Arnaud69 17 décembre 2013 14:26

        Pour une fois que je suis d’accord avec Fergus ...

        Les anathèmes c’est bien joli, la falsification de l’histoire c’est bien joli, l’instrumentalisation du racisme c’est bien joli mais si on ajoute les gaffes avec la haine affichée pour les bonnets rouges c’est suicidaire !

        Ne pas oublier les maires et les autres formations qui se font virer quand elles rejoignent des manifestations pour un combat commun, c’est du sectarisme : Un camarade de lutte reste un camarade de lutte même si c’est un adversaire politique par ailleurs.

        On ne peut pas se dire « ouvert, tolérant, anti-raciste » et être sectaire à d’autres occasions. Au moins pour la forme ...Ce n’est pas très vendeur et ça discrédite « l’esprit ouvert » sois-disant ...


      • alinea Alinea 17 décembre 2013 15:32

        Et bien Patrick Samba, la FN en puissance que je suis vous plusse mille !


      • alinea Alinea 17 décembre 2013 15:39

        Fergus : c’est une question de tempérament et de vécu : quand vous aurez été humilié, moqué, caricaturé, trahi, rendu inaudible par des monceaux de diffamation, d’insultes et de tonnes de bêtise ambiante, vous aurez, vous aussi j’en suis sûre, de saines colères


      • Fergus Fergus 17 décembre 2013 15:57

        Bonjour, Alinea.

        Ce que vous dites est vrai, mais Mélenchon n’est pas concerné par ces humiliations, lui qui a très longtemps été un apparatchik du PS et qui a même été un ministre plutôt transparent dans le gouvernement Jospin.

        S’il a beaucoup subi depuis son arrivée à la tête du Front de Gauche, c’est aussi (et surtout) parce qu’il a beaucoup distribué de horions verbaux à tous ceux qui n’étaient pas exactement sur la même ligne que lui, tant en politique que dans les médias. En agissant ainsi de façon répétée et souvent outrancière, il a agi de manière sectaire. Et ce qui a plu un temps est en train de se retourner contre lui, comme c’était malheureusement prévisible.

        Dommage car je considère que Mélenchon a beaucoup de talent et d’intelligence. Mais il serait grand temps qu’il ne laisse pas ces qualités être étouffées par son ego surdimensionné. Je croise les doigts pour cela.


      • Patrick Samba Patrick Samba 17 décembre 2013 16:03

        Alinea,

        on me reproche parfois d’être excessif, mais à coté de vous je suis un nain !!

        L’excès n’est que dans cette curieuse potentialité que vous affichez, pas dans le nombre de plussage bien évidemment ! smiley


      • alinea Alinea 17 décembre 2013 16:38

        Je ne suis pas d’accord avec vous Fergus, mais ce serait long...
        Il fustige ce que l’on nomme ici les « merdias » : il ne devrait pas ?
        Il a été fidèle et jusqu’au bout a voulu croire à une évolution du PS vers le socialisme ; au bout d’un moment, trop c’est trop ! Le lui reprocher ?
        êtes-vous de ceux qui estiment que les « gens de politique » doivent être fats et uniformes, langue de bois et compagnie... ? Ou bien des gens de chair et d’os, avec leur passion, leurs convictions qui, dans ce monde, induit, obligatoirement, des débordements ?
        On pousse Mélenchon dans ses retranchements et ceux-ci donnent tort à tous les connards qui l’on traité de « voiture balai du PS ».
        Personnellement, je m’en réjouis !


      • alinea Alinea 17 décembre 2013 16:40

        « on » avec un « t » !!


      • taktak 17 décembre 2013 16:42

        Le système capitaliste et ses superstructures - y compris médiatico-politique - sont excessives.

        Mais si on écoute certains, il faudrait sans cesse être consensuel, doux et polis, tendant sans cesse la joue gauche.

        Alors oui certe M Laurent est bien plus consensuel que M Mélenchon, mais c’est parcequ’il est bien plus consensuel sur le fond, étant pret à se ranger derrière le programme du PS en toute occasion du moment qu’il y a un fromage à partager, une place au soleil où se dorer.

        Hue, Buffet, Gayssot été aussi (pour certains des ministres) très consensuel, pas un mot plus haut que l’autre, bien rangés derrière l’euro-jospin, aboutisse au faramineux résultat de 2002 ou Hue fait 3% et Le Pen est au second tour. Rebelote en 2007, avec 2%.

        NON, il faut mener la lutte des classes, y compris lorsqu’il le faut en appelant un chat un chat, et le PS ce qu’il est désormais de façon indiscutable un parti de droite.
        Ce présenter au coté du PS, c’est servir la droite.


      • alinea Alinea 17 décembre 2013 18:36

        Patrick, je ne suis point excessive du tout, mais je joue en mode majeur ! sans bémol ;
        quand on voit ce qui se passe à Flammanville, entre autre, je suppose qu’on se retrouvera, forcément, côte à côte dans la lutte ! à bientôt donc ! smiley


      • wesson wesson 17 décembre 2013 20:42

        bonjour l’auteur,


        « Et le PCF n’est que difficilement dissociable de son premier secrétaire. Au PCF, on a l’esprit de corps avec son parti. »

        Donc si je comprends bien, vous êtes à la recherche de l’homme providentiel, du futur sauveur de la France, du guide que vous suivrez sans discuter.

        Désolé de ne pas me joindre au concours de jérémiades avec Fergus - que je salue - et dont je ne doutait pas de la pôle position, toujours prêt à mouiller son mouchoir sur les espoirs trahis par l’hideux Mélenchon.

        Il s’agit bien d’un désaccord sur une orientation politique majeure entre Pierre Laurent et le PG. Il était parfaitement logique de ne pas cautionner cela.



      • wesson wesson 17 décembre 2013 20:49

        « Pour une fois que je suis d’accord avec Fergus »


        Le fait est que être du même avis que celui qui a compris le caractère fondamentalement vicié de l’horrible Mélenchon par l’appartenance de sa famille à la Franc Maçonnerie depuis 3 générations, ça doit vraiment vous réchauffer le coeur.

      • Arnaud69 Arnaud69 17 décembre 2013 20:53

        Cherche pas trop Wesson sinon je publie une autre série de vidéos qui discréditent ton ami Mélenchon, un peu plus si c’est possible ..

        Tu as regardé mes deux commentaires ci-dessous, se faire passer pour un prolétaire après ça c’est assez compliqué n’est-ce pas !

        Mélenchon a un gros souci de crédibilité, un énorme souci de crédibilité, bon comédien démago mais ça ne suffit pas.
        Mélenchon qui fait semblant de ne pas connaitre le Siècle passe mais ça ne passe pas pour un ancien du PS..

        Qu’est-ce que LE SIÈCLE, ni gauche ni droite !

        Mais encore...

        Voilà pour notre cher ami « révolutionnaire ennemi des puissants » mais tout de même Franc-Maçon depuis 3 générations et ancien du PS, opposé aux bonnets rouges bien entendu ..

        Notez-bien Mélenchon Franc-Maçon depuis 3 générations de père en fils mais qui veut se faire passer pour un type du petit peuple...

        Pourquoi Mélenchon a-t-il de la haine plus envers Valls qu’envers Hollande ?

        Puisqu’il dit être fier d’être Franc-Maçon, qu’il se revendique du courant des lumières, est-il redevable de la réalité chiffrée : 2/3 des guillotinés faisaient partie du petit peuple lors de la révolution Française, seul 1/3 de la noblesse !


      • Arnaud69 Arnaud69 17 décembre 2013 21:09

        Wesson

        Ce que tu ne comprends pas c’est que même si je touche à ta religion, ce que j’en dis est pertinent pour tenter de la re-crédibiliser si toutefois c’est possible.

        Celui qui fait le plus de mal au Front de Gauche c’est Mélenchon lui même « ma seule raison d’être c’est de faire barrage au FN » , avec des phrases comme ça cela sous-entend que le FN est sa raison de vivre et non pas défendre la cause de ses électeurs.

        « Quand je vois trop de grands, bonds aux yeux bleus je me sens mal »
        , imaginez si un blanco avait dit « quand je vois trop de bronzés, bruns aux yeux noirs je me sens mal » ça aurai fait la une de la presse. (même s’il sous entendait les aryens, pas la peine de stigmatiser le batbou un peu plus !)

        Si vous en voulez encore j’en ai stocké plus d’une centaine, il suffit de demander c’est tout prêt  !
         


      • BOBW BOBW 17 décembre 2013 21:13

        @ taktak : Entièrement d’accord avec vous, mais bien que ce soit fort regrettable que certains « notables » du pc se rangent localement avec les sociaux démocrates [soi-disant socialistes )pour préserver leurs places d’élus et sont ainsi désapprouvés par de nombreux militants et sympathisants du pc, et du front de gauche, nous devons quand même faire l’effort de« jeter de l’huile sur le feu »et essayer tous ensemble éviter de renforcer la droite et l’extrême droite.
         Faisons un effort de nous rassembler dans notre lutte anticapitaliste afin de faire triompher notre cause et espérons que Mélanchon y pense sèrieusement afin d’éviter une véritable déroute électorale catastrophique, c’est trés urgent et il en est encore temps pour la « vraie gauche » !...


      • Aristoto Aristoto 19 décembre 2013 14:44

        Le fait que mélenchon ne connaisse pas le siècle est un grande preuve d’intelligence !! Il sait que la troïka c pas a ses restos et club équestre qu’il faut s’en prendre c à leur porte monnaie !!!

        Bien joué méluche !!!

         smiley


      • Peggy 17 décembre 2013 13:34

        Mélenchon a raison de ne pas accepter le ver dans le fruit.


        • Pingouin094 Pingouin094 17 décembre 2013 14:18

          Si la position d’une partie du PCF est un « vers dans le fruit », alors que Mélenchon assume et quitte le Front de Gauche, le Parti de la Gauche Européenne et adhère au NPA. Parcequ’il a exactement le même sectarisme.

          Mais le Front de Gauche, ça n’est pas ça...

          Je suis communiste. Adhérant à Paris, j’aurais voté pour une liste autonome. Mais les camarades parisiens ont fait un autre choix ; ils ont estimé qu’ils s’y retrouvaient sur le programme d’Anne Hidalgo. Je ne partage pas leur avis, mais je le respecte.
          D’autant plus que je sais que je les ai retrouvé à la manif du 1er décembre à Paris, que je les retrouve sur la bataille nationale que nous menons contre le coût du capital, que je les retrouverais sur la bataille des européennes.

          La démocratie interne, le respect des camarades de son parti et l’esprit du Front de Gauche, c’est ça.


        • taktak 17 décembre 2013 15:16

          Mais bien sûr Pingouin.
          d’un coté l’invective.

          De l’autre, le tien, le choix d’un large concensus, avec la droite (PS + Modem). avec détail subsidiaire insignifiant quelques postes juteux....

          Juste une question, que P Laurent soit président du PGE, un parti largement subventionné par la commission européenne et qui à ce titre doit promouvoir l’UE, cela ne te pose pas question ?

          Il me semble qu’il s’agit là de deux questions sur lesquelles tu peux réfléchir, en militant communiste, sans avoir besoin de savoir même ce qu’en dit Mélenchon. Réagir dans un réflexe légitimiste défendant quoiqu elle face la direction du PCF dès que ce fait jour la moindre critique à l’extérieur des cercles autorisées de la direction du PC me parait particulièrement malsain et peu politique.

          Voici par exemple une réflexion de camarade du PCF qui devrait t’interpellé au sujet du PGE

          http://www.communcommune.com/article-iveme-congres-du-parti-de-la-gauche-europeenne-pge-refonder-l-europe-la-grande-illusion-ref-121627341.html


        • doslu doslu 17 décembre 2013 16:36

          A les pingouins drôles d’animaux
          Dit toi mon grand que si le FDG en est la aujourd’hui c’est pas grâce a la famille Laurent surtout le fils avec son charisme d’huitre
          la plupart des communiste crachent sur pierre laurent et ses positions nombreux ici en province ont rendus leurs carte pc nouvellement reprise
          on va se marrer aux municipales a paris
          ce mec n’as pas de coui---s
          c’est un traitre
          tout ça pour un petit siège de sénateur
          Ahhh les familles d’apparatchik du parti Commmmmmuniste
          Il vous a vendu au PSalauds
          pas trop mal au cul ?


        • alinea Alinea 17 décembre 2013 17:44

          Trop de respect, ça ressemble à un consensus mou ! tout près de toutes les dérives !
          Tenir la barre fermement est une plus grande garantie d’aller où on veut !


        • Arnaud69 Arnaud69 17 décembre 2013 13:40

          Mélenchon a un gros souci de crédibilité, un énorme souci de crédibilité, bon comédien démago mais ça ne suffit pas.
          Mélenchon qui fait semblant de ne pas connaitre le Siècle passe mais ça ne passe pas pour un ancien du PS..

          Qu’est-ce que LE SIÈCLE, ni gauche ni droite !

          Mais encore...

          Voilà pour notre cher ami « révolutionnaire ennemi des puissants » mais tout de même Franc-Maçon depuis 3 générations et ancien du PS, opposé aux bonnets rouges bien entendu ..

          Notez-bien Mélenchon Franc-Maçon depuis 3 générations de père en fils mais qui veut se faire passer pour un type du petit peuple...

          Pourquoi Mélenchon a-t-il de la haine plus envers Valls qu’envers Hollande ?

          Puisqu’il dit être fier d’être Franc-Maçon, qu’il se revendique du courant des lumières, est-il redevable de la réalité chiffrée : 2/3 des guillotinés faisaient partie du petit peuple lors de la révolution Française, seul 1/3 de la noblesse !

          Voilà de quoi le faire passer pour ce qu’il est avec des faits établis.

          Chez moi c’est le taulier historique de la CGT qui a repris le FdG.
          Question crédibilité on a vu mieux : Fonctionnaire, ancien coco, leader CGT depuis 20 ans, très ami et complice avec le PS les guérillas ne sont que de façade.
          Là aussi la crédibilité n’y est absolument pas, on se refile les postes entre amis.

          D’ailleurs la CGT a un gros souci de crédibilité, vu ses positions lors des dernières manifestations, la vie de châtelains de des cadres CGT, et sa propension à très peu manifester quand c’est le PS au pouvoir ou des amis à la tête des entreprises concernées....

          Ce n’est pas que le petit peuple est médisant, c’est juste qu’à force de se faire enfler par des traitres et comédiens il se renseigne avant de foncer tête baissé.
          On ne croit plus en rien ni en personne et tous les faits nous prouvent que c’est justifié. Le grossier montage de la voiture balais Mélenchon, le grossier montage EELV nous prouvent que cette méfiance est totalement justifiée à la lumière des faits .

          On sait déjà que le PS & C° va nous pondre des nouveaux partis ces prochains temps, comme ils l’ont déjà fait avec le FdG et EELV pour récupérer les écœurés, nous y sommes prêts .


          • Arnaud69 Arnaud69 17 décembre 2013 13:53

            Je précise pour ceux qui ne comprendrez pas mes propos que ce n’est pas Mélenchon qui veut tuer le Front de Gauche mais les chefs de Mélenchon inventeurs du concept pour qui la machine à rabattre coûte plus cher qu’elle ne rapporte d’électeurs.

            OUI, je sais tout le monde s’y est laissé prendre, le Front de Gauche n’a toujours été qu’une machine à récupérer les mécontentes et absolument rien d’autre.

            D’ici 2017 les nouvelles formations dites « de gauche » vont fleurir de partout, « nouvelles » formations à prévoir à droite également si les sondages/tests Sarkozy ne sont pas concluants à l’aube 2017...


          • Daneel 17 décembre 2013 14:25

            N’importe quoi...


          • Arnaud69 Arnaud69 17 décembre 2013 15:38

            C’est argumenté et documenté ne vous en déplaise.
            Vous n’êtes pas le seul à être déçu...


          • franck milo franck milo 17 décembre 2013 16:17

            Arnaud69 : et toi t’es aux fraises depuis combien de générations.. ???


          • alinea Alinea 17 décembre 2013 16:41

            Peut-être parce qu’il est espagnol lui aussi !


          • Stalouk 18 décembre 2013 17:23

            Bonjour,

            Je ne vois pas pourquoi vous rejeter la réponse de « Arnaud69 » sans argumenter.
            Il faut accepter de remettre en question, de ne pas se bander les yeux, surtout avec ceux que l’on soutient !
             
            Certes Arnaud69 est peut être un peu trop virulent sur la franc-maconnerie, la CGT etc... par conviction personnelle, mais l’argument central reste valide : Le FdG sert il uniquement les calculs électoraux du PS ?
             
            Je suis moi même extremement déçu du FdG, c’est vrai que c’est difficile de se dire qu’un mouvement que l’on a soutenu vous trahi, mais il faut avoir le courage de regarder les faits en face et de se faire une opinion.


          • Arnaud69 Arnaud69 18 décembre 2013 17:34

            @ Stalouk

            J’ai très bien suivi le FdG depuis sa création peut-être autant si ce n’est plus que ses plus fervents militants.
            Passé un stade comme dans toute relation il faut faire le bilan et regarder les choses en face avec objectivité.

            je déteste les injustes, les menteurs, les manipulateurs et tous ceux qui se dissimulent derrière la démagogie pour se faire passer pour « justes » alors qu’ils sont littéralement des despotes.

            Je ne suis esclave de personne et je ne me reconnais pas de famille politique avec laquelle je serai marié à vie par je ne sais quel dévot.Pour ce qui reste de la notion de famille en 2013, ce serai ridiculement bigot !


            Il y a les religions, les rêves et la réalité, je ne suis pas dans la religion « droite, gauche » les rêves restent des rêves, la réalité nous sommes en plein dedans, il serai temps qu’on arrête de le nier !

            Les dévots repoussent les arguments d’un revers de la main comme tout dévot le ferai, rien d’étonnant à ça, ils vivent au monastère alors que je vis dans le monde réel.


          • PrNIC PrNIC 17 décembre 2013 13:50

            Franchement voila un article qui se décharge sur les autres !

            citation JL Mélenchon met de l’huile sur le feu .....Question à Pingouin94 : qui a mis le feu en premier ?

            citation : La manière dont Jean-Luc Mélenchon a appelé à la marche du 1er décembre pour la révolution fiscale fut également symptomatique d’une incapacité à travailler en groupe. Jean-Luc Mélenchon a annoncé sa marche à la radio, sans en avoir préalablement discuté avec ses partenaires du Front de Gauche.

            De quoi rigoler ! Qui est incapable de travailler avec tout le groupe du FdG et qui préfère y suspendre parfois sa participation pour rouler ..... avec lui ou avec le PS ?

            De quoi se féliciter pour le PG et lancer une belle et forte dynamique de campagne pour les élections européennes ? Mais non ! Pierre Laurent ayant été ré-élu à la tête du PGE, le PG suspend sa participation, malgré tout le reste.

            Voter Alexis pour de la figuration pendant que P laurent reste en place pour poursuivre ses faibles contestations avec les sociaux démocrates n’est pas du goût d’un PG « bien à gauche »
            Tout le monde comprend ça !

            et il est bon que les électeurs sentent qu’il n’y a pas de lézard !

            Si Jean-Luc Mélenchon veut transformer le PG en NPA-bis, c’est son libre choix. Mais qu’il ne tue pas le Front de Gauche : 

            Tout le monde comprend bien que pour pingouin 094 , la mort du FdG sera de la responsabilité du PG  : la faute est tjs de la responsabilité des autres ! quand on commence à employer ce type d’argument , faut croire qu’on a de sérieuses choses à se reprocher !

            ceci dit : les urnes trancheront !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès