Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Même mort, Kadhafi bouge encore

Même mort, Kadhafi bouge encore

L’ex-dictateur Libyen, Mouammar Kadhafi, aurait-il laissé quelques sardines plantées dans le jardin de Nicolas Sarkozy ? Souvenez-vous, le jardin de l’époque, était celui de l’Élysée. Alors que l’ex-président français est à l’origine de l’évacuation des tentes du canal Saint-Martin, il autorisait dans le même temps l’installation de la tente de Kadhafi dans le jardin de l’Élysée. Cocasse comme situation. L’amitié devait avoir du sens pour autoriser une telle faveur…

Mais voilà, il y a des morts qui sont parfois plus encombrants que des vivants. Kadhafi serait de ceux-là. Il rit encore le bougre sous sa tente. Comme le confiera un membre du gouvernement de l’époque « Un chef d’État, même s’il est un dictateur, doit être traité comme un chef d’État ». C’est le sens de l’histoire. C’est le paradoxe de la diplomatie. L’histoire, elle, sera peut-être moins complaisante avec le paradoxe de la diplomatie. Surtout quand il est question d’argent, de campagnes électorales, de président de la République, et d’anciens amis…

Et puis l’ami généreux, le campeur d’un soir, le chef d’Etat aux méthodes spéciales, nous quitte. Paix à son âme. Étrange volonté de vouloir faire disparaître le bébé avec l’eau du bain. Cette fois, il semble que ce soit l’eau qui soit restée en surface. Il n’y a rien de pire que ceux qui savent. Il faut les protéger ou les faire taire à jamais. L’histoire a préféré donner une fin misérable de ce dictateur. Aurait-il eu la mémoire encombrante pour qu’il soit ainsi jeté en pâture à la population ? Vous en voulez, allez-y, il est à vous, et surtout, pas de pitié.

Un mort ne parle plus, mais son argent ne meurt jamais. Il continue de tourner. Quand il est question du financement d’une campagne présidentielle, le sujet devient brûlant foudroyant parfois. L’argent est placé sous filature. On le voit tourner comme une patate chaude qui, braquée sous les projecteurs médiatiques, oscille entre ombre et lumière.

Et puis tout ça pour ça ! Honnêtement, un virement de 500.000€, c’est presque ridicule. Je dirai même que cela est mesquin. 500.000€, c’est un encas, une mise en bouche, que dis-je… une cacahuète dans un bol de riz ! Claude Guéant le dit lui-même et parle de « petites sommes  ». Comme quoi, à un certain niveau, nous n’avons vraiment plus les mêmes échelles de valeurs.

À l’avenir, je ne suis pas certain qu’une tente vienne trôner sous les fenêtres du président. Car en guise de cadeau laissé en partant, Kadhafi ne s’est pas contenté de planter des sardines, il a aussi soigneusement dissimulé quelques mines anti personnelles. Mines qui finiront bien un jour par éclore au printemps… français celui-là.

 

Nicolas GEORGES


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 4 mai 2013 12:04

    Bonjour, Nicolas.

    500 000 euro, cela devient nettement plus conséquent s’il est montré par les juges qu’il a pu s’agir d’une commission sur un éventuel don occulte de Khadafi à Sarkozy, Guéant ayant à différentes reprises représenté son patron au Moyen-Orient sur différents types de mission.

    Quoi qu’il en soit, on comprend mieux le fort soutien apporté par Sarkozy à la capture (et de facto à l’exécution) de Khadafi. Après quoi, il s’est totalement désintéressé de la Libye, laissant filer des tonnes d’armements aux mains des groupes criminels et des intégristes islamistes.

    A suivre...


      • N’oublions pas Fergus que sous la pression invisible mais constante de la diplomatie française et libyenne, l’ancien chef du Gouvernement de Khadafi, capturé en Tunisie où il s’était réfugié a été extradé quoique sérieusement malade, vers son pays où il sera jugé, vraisemblablement très sévèrement. Et que cet homme, par la voix de ses avocats tunisiens a déclaré à plusieurs reprises, tout comme le fils du défunt, détenir des preuves sur le versement illicite de millions de dollars à la nébuleuse « sarkozienne ».
      • Au fait qu’a-t-il était faire à Benghazi - en un coup d’aile - notre ancien Président ?

    • Luc le Raz Luc le Raz 4 mai 2013 13:03

      Bonjour Fergusune

      « 500 000 euro... une commission sur un éventuel don occulte de Khadafi à Sarkozy » Oui, 10%, ça me semble raisonnable comme rétrocom ...
      Quand donc nos grands hommes (blague) vont ils cesser de plonger dans la piscine d’oncle Picsou ? Ça commence à déborder tellement ils sont nombreux...


      • Luc le Raz Luc le Raz 4 mai 2013 13:06

        Fergusune ???? d’où ce « ne » peut il bien sortir ? Raaaaah... « copier coller, tu te fais baiser »
        Désolé !


      • le crocodile 4 mai 2013 16:49

        Luc le Raz

        Quand donc nos grands hommes (blague) vont ils cesser de plonger dans la piscine d’oncle Picsou ? 

        Ce serait plutôt dans la piscine de Takieddine car là , il y en avait du monde !!!

      • le crocodile 4 mai 2013 16:46

        500 000 Euros , ce sont des clopinettes , ce n´est même pas la petite pointe , tout au sommet de l iceberg . Le produit de la la vente de l´uranium enrichi ( yellow cake )doit avoir produit quelque centaines de millions d´euros que les deux oiseaux ( le nabot et Mouhamar ) se seraient partagé . Il auraient même vendu à l´Iran !!! Mais les morts ne parlent pas .


        • Hijack Hijack 4 mai 2013 16:53

          Commencer l’article par « Dictateur » ... ne prouve qu’une chose, que l’auteur n’écrit que sous influence médiatique aux ordres ! Impossible d’aller plus loin.

          .
           smiley
          Certes, sous Khadafi, ce n’était pas la démocratie suédoise ... mais bcp de pays ... dits démocratiques ... seraient heureux de vivre dans le pays ... comme y vivaient les libyens sous Khadafi !


            • Les libyens sous Khadafi Hijack  ? Pas d’impôt ou très peu il est vrai, essence et voitures pas chères certes MAIS motus et bouche cousue sur a politique, pas de services de santé dignes de ce nom, des centaines, voire des milliers de libyens venant en Tunisie se faire soigner chaque année tout comme aujourd’hui encore, pas d’industrie, pas d’agriculture,besoin d’une énorme main d’œuvre, vidant les cimenteries et conserveries de la Tunisie toujours, un peuple en très grande partie analphabète, vivant en dehors de quelques villes, sous la tente en tribus rivales, ignorant le travail, assisté et s’ennuyant ferme mis à part quelques privilégiés et l’entourage de son Guide qui au lieu de moderniser son pays qui en avait si besoin (on en voit les effets actuellement) n’a cessé de jouer les fanfarons à travers le monde en s’emplissant le poches... et celles de ceux qui lui faisaient une cour éhonté.

          • morice morice 6 mai 2013 11:50

            Commencer l’article par « Dictateur » ... ne prouve qu’une chose, que l’auteur n’écrit que sous influence médiatique aux ordres !


            ah, tiens voilà le Juliste...

            « sympa kadhafi », tout le monde le sait. Surtout Memona Intermann...


            et je ne parle même pas des fils...


            ça ne vous suffit pas ????

            Calixte Beyala :

            un sommet digne des pleurs d’Allain Jules ,ça...


            pathétique, les deux là....

          • chmoll chmoll 4 mai 2013 19:52

            Souvenez-vous, le jardin de l’époque, était celui de l’Élysée

            oui mais ça , c’était avant
            au fait une pensée , pour qu’on oublie pas celui veut se faire oublier (balloche) ,plus connu sous balladur


            • gaston gaston 4 mai 2013 22:03

              avec tout ça , sarkozy sera le premier président élus avec des comptes de campagne trafiqués et non validés d’ailleurs , et de ce fait deviendra le premier président illégitime qui ne doit pas prétendre aux avantages liés à la fonction et qui ne doit pas sieger au conseil constitutionnel pour 10 000 € net mensuel , il devrait être condamné à rembourser l’argent qu’il a volé au peuple et condamné également à de la prison ferme pour ce délit sans parler des autres , on a bien eu avec sarkozy le plus pourri des pourri , y a pas photo ,il est regrettable que ce salopard soit encore en liberté , esperont que la justice enfin indépendante punira cette racaille comme il le mérite ! 


              • morice morice 6 mai 2013 11:51

                Souvenez-vous, le jardin de l’époque, était celui de l’Élysée

                oui mais ça , c’était avant


                excellent. Y’en avait sous le tapis, pour reprendre une expression favorite de Sarko...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nicolas GEORGES


Voir ses articles







Palmarès