Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Menteur et manipulateur

Menteur et manipulateur

Sarkozy a pris un air grave pour annoncer sa candidature et se permettre d’affirmer qu’il a besoin de nous tous. Il joue les pères de familles et parle de valeurs alors que les seules valeurs qui comptent pour lui sont les valeurs boursières. Il a toujours privilégié la rente au travail. Le travail, c’est pour les pauvres, la rente pour les riches, le président de tous les français n’a jamais mélangé « les torchons et les serviettes » ! Ses valeurs de campagne ne sont que poudre aux yeux. Il vient faire son show devant la France d’en bas, la France qu’il a saignée pendant cinq ans. Son bilan pour la classe ouvrière est catastrophique : huit millions de pauvres, trois millions de précaires, trois millions de temps partiels, cinq millions de chômeurs, et des salaires de misère pour la majorité des salariés.

Il veut redonner la parole aux français alors qu’il a passé cinq ans à ne pas nous écouter ! Les français qui ont la parole sont ceux d’un cercle bien fermé. Le reste de la population ne fait que suivre et subit sans aucune consultation. Il veut un référendum sur le chômage ! Et le résultat du référendum sur le traité constitutionnel, il en a fait quoi ? Il nous reparle de la « valeur travail » ! Il veut qu’on lui rappelle Jean Sarkozy qui n’arrive même pas à valider sa licence et qui voulait diriger le plus grand quartier d’affaires d’Europe parce qu’il est fils de… ? Cet homme sait manipuler les français, il l’a prouvé en se faisant élire une première fois. Qui se souvient de la phrase « je ne laisserai personne sur le bord de la route », de sa parole donnée aux ouvriers de gaz de France comme quoi « jamais GDF ne sera privatisée », de sa déclaration « Dans les deux ans, plus personne ne dormira dehors » ? L’action qu’il a menée dés son élection dispense de commentaire ces mensonges absolus.

Après dix ans de pouvoir, après avoir été le ministre le plus puissant de France puis président de la République, après que ses amis aient fait main basse sur l’essentiel des journaux, chaînes de télévision et de radio, après avoir réussi à empoisonner l’atmosphère de ses obsessions sécuritaires et anti-pauvres, après avoir pu faire la politique qu’il voulait,  jamais le pays n’a été aussi endetté ! Jamais, depuis la Seconde Guerre Mondiale, la France ne s’est appauvrie aussi rapidement. La faute de la crise ? Pas seulement. Nicolas Sarkozy aura beau dire qu’il a été victime de circonstances exceptionnelles, des subprimes ou de la montée des dettes européennes, il lui faudra bien reconnaître que sa politique, ses déclarations et ses mesures au coup par coup, n’ont été que du vent. En multipliant les cadeaux aux plus riches, aux grosses sociétés et en se privant volontairement de rentrées fiscales le Président a vidé consciencieusement les caisses publiques. L’explosion de la dette est le résultat de l’orientation politique voulue par lui et ses amis.

Simple coïncidence ou partition bien réglée, déjà dans l’après midi le Medef avait annoncé ses propositions en vue de la campagne présidentielle. Règle d’or, baisse des charges patronales, relèvement de l’âge de départ à la retraite, dégressivité de l’indemnisation chômage…, ce cahier de doléances ressemble sans ambigüité au programme de l’UMP. Pour ceux qui n’en ont pas eu assez en cinq ans, ou qui sont prêts à travailler cinq ans de plus et accepter encore plus de régressions sociales, il n’y a pas de problème : votez pour lui, il ira au delà de vos espérances !

Cet homme osera tout pour tenter de se faire réélire. Hier il chassait sur les terres de la gauche, aujourd’hui il laboure celle du FN. Il dira une chose aujourd’hui et le contraire demain, selon les interlocuteurs auxquels il s’adresse. Il sait jouer sur l’émotion plutôt que la raison, afin de faire accepter des mesures démagogiques. Si lui a besoin des français, les français eux ont besoin qu’il parte afin de ne pas le laisser terminer le travail de démolition de la société française qu’il a entrepris avec la complicité de sa majorité. Il est temps de remettre l’humain au centre des préoccupations et de mettre l’économie au service de l’humain, alors que la réalité est inverse. Voter pour lui lorsque l’on est chômeur, ouvrier, employé, précaire, cadre moyen, artisan, commerçant ou même patron d’une PME, c’est se mettre dans la même position qu’un lièvre ou qu’une carpe qui voterait pour la liste « Pêche, chasse, et tradition ».

Publié sur Conscience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/2012/02/16/menteur-et-manipulateur/


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (78 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • helios999 helios999 17 février 2012 20:45

    La France a peuuuuuuuuuuurrrrrrrrrr

    Comment peut on ?

    j’ai des doutes , si en 2007 j’ai pardonné mes contemporains d’avoir élu ce gugusse , j’ai peur qu’il récidivent

    J’ai peuurrrrrrr !

    Comment peut on élire un plouc ! dont la strategie , le discour est formaté outre atlantique par des nouveaux cons , nouveaux peut etre mais con certainement , serait ce un critere de reussite ?

    faut il renier son integrité pour survivre dans ce monde ?
    et tous ces journalistes qui nous gavent de mensonges !
    jusqu’ou vont ils aller dans leurs négations de leurs réalitées

     
    en fait je m’en fout , je les trouvent amusant dans leurs constructions d’une réalité fictive , que d’énergie , que de mensonges

    ils sont en enfer !
    Jesus revient ! il y a des ames à sauver , je n’y arriverais pas !
    tout s’effondre , meme les bonnes ames sont attirées par ce trou noir !

    Franchement Dieu , t’es dur
     


  • Alpo47 Alpo47 17 février 2012 07:46

    Il faut bien reconnaitre que depuis 48 heures, les déclarations de notre, hélas, président sont un vrai florilège de mensonges et omissions.
    Parler d’honnêteté et de respect des engagements, de défense des « valeurs » (?), de défense du « petit peuple », de raz le bol des élites, ... est un peu ahurissant de la part du « président des riches » qui a endetté le pays de 500 milliards supplémentaires pendant son mandat. Du Guaino tout craché, dans l’outrance et le mépris.
    Comment cette quasi « bande mafieuse » peut elle imaginer que tout le monde a oublié les 5 années passées ?
    La campagne qui débute va donc bien ressembler à la précédente : promesses à tout vent, outrances, dénigrement personnel ...


    • devphil30 devphil30 17 février 2012 11:10

      Matraquage médiatique avant le matraque financier et social.


      Nous allons l’entendre dire tout , n’importe quoi rassurez les uns , inquiétez les autres par rapport à Hollande et la gauche 

      Nous allons avoir 60 jours pénibles en terme d’hypiocrysie et de mensonges , souvenez vous de ce qu’il à dit en 2007 et souvenez vous de ce qu’il a fait en 5 ans , il ne changera pas... 

      Choisissez bien votre candidat car 5 ans de plus et c’est l’explosion sociale.

      C’est aussi peut être voulu afin d’augmenter le contrôle et le déploiement de la sécurité MAIS attention on s’approche dangereusement de l’explosion et si il repasse j’ai peur que l’on finisse avec les pavés dans la rue et les gaz lacrimos.

      Philippe

    • kssard kssard 17 février 2012 08:29
      Bravo, Gil, il faut répéter, répeter, répeter...

      Le candidat du pouvoir d’achat a menti pendant 5 ans mais aujourd’hui qu’il est en campagne c’est un vrai feu d’artifice de mensonges....

      Cette politique voulue par la Troicka (BCE, FMI, Merzoky) est toujours la même :

      1) baisses d’impôts sans compter aux riches pour qu’ils investissent (la fameuse théorie économique de Friedmann). Le problème est qu’ils n’investissement pas

      2) sous prétexte que les comptes de la nation sont en déficit, conséquence du 1), on diminue le pouvoir d’achat par des baisses de salaires, on casse la protection sociale, on précarise les gens par des petits boulots, on les met à la rue, etc ....

      Regardez ce qui se passe en Grèce : Les agences de notation demandent de baisser les salaires de 22%, de licencier les fonctionnaires mais restent silencieuses sur la classe possédante qui refuse de payer des impôts. Pourtant les inspecteurs mis en place par Bruxelles ont mis la main sur une liste de 3000 personnalités très riches qui ne payent pas leurs impôts. L’un deux devrait 900 millions d’euros à l’Etat Grec. 

      Conclusion de tout cela ; Sarkozy, Merkel, Troika et banquiers sont une vraie association de malfaiteur qui mettent sciemment les états en faillite pour se gaver....

      • devphil30 devphil30 17 février 2012 11:12

        Oui il faut le répéter mais l’ensemble des Français n’ont pas la connaissance de l’ampleur de son mensonge , les Français vont réagir par rapport au fait qu’il connait les dossiers , il a géré la crise , Hollande n’a jamais été élu etc .....


        J’ai peur qu’en 60 jours le travail de sape porter ses fruits dans l’electorat 


        Philippe 

      • Gabriel Gabriel 17 février 2012 09:05

        Attention aux fables, il sait si bien les raconter. Si par mégarde vous le surprenez pendant ses discours avec la main sur le cœur, ne vous faites pas trop d’illusion, elle est juste là pour vérifier l’épaisseur de son portefeuille. Nous allons avoir droit au grand show ou tout est possible….    


        • François51 François51 17 février 2012 09:25

          avec Sarko, plus c’est gros plus ça passe. en plus, il faut voir ou écouter les médias mainstream c’est pathétique. ce scrutin se résume a un duel Sarko/Hollande point barre ! les autres ? circulez ! il n’ya rien a voir !. a les écouter, on se demande même pourquoi on ne passe pas direct au 6 Mai en zappant le 21 Avril.


          • Taverne Taverne 17 février 2012 09:44

            Sarkozy se pose en candidat anti-système : « c’est une honte ! Qui est-ce qui nous a mis un président pareil, aussi nul, aussi pitoyable. Et son bilan, vous l’avez vu son bilan ? Aussi nul. Chers Français, chères Françaises, votez pour moi et je vous débarrasserai de ce président ! Le changement, c’est tout de suite ! »

            Nicolas Sarkozy, le candidat qui tient ses promesses.


            • stereo 17 février 2012 10:43

              26 % d’intention de vote au premier tour ! Un votant sur 4 n’a donc rien compris ! Ca fait tout de même du monde prêt à travailler jusqu’à (au moins...) 65 ans, à accepter par anticipation l’augmentation des prix (hausse de la TVA), à continuer à se faire trainer (France forte !!!) par le bout du nez par les allemands et être à la solde d’une Europe qui nous mène a la ruine... Referendum ? Hypocryte qui se fout royalement du peuple. C’est marrant, j’ai envie de rire rien qu’en pensant au futur résultat des élections ! 
              Eh oui Monsieur Gil, il faut répéter avec des exemples concrets tel que vous le faîtes pour que Coquelet 1er ne se redresse plus sur ses petits ergots !...
              D’ailleurs, comment croire ce type qui n’a débité que des mensonges lors de l’ annonce de sa candidature. Il fallait vraiment être miraud ou bouché comme la « bonne presse » pour ne pas s’en rendre compte...


              • Ariane Walter Ariane Walter 17 février 2012 10:53

                J’attends avec impatience Sarkozy face à Mélenchon.
                A mon avis, il va bien s’en garder....
                Sinon, excellent article, très juste.


                • CE QUI EST GRAVE MONSIEUR LE MANIPULATEUR-MENTEUR PRESIDENT...PAR DEFAUT

                  c’est que vous livrez la FRANCE A GOEBBELS-BUISSON.. OAS...ben barka...MINUTE....EXTREME DROITE..lynchage d etudiants communistes.... (toujours en retrait des mauvais coups...)

                  (lire son dossier dans l’obs de cette semaine...c’est percutant...)


                  • gogoRat gogoRat 17 février 2012 11:30

                    La complicité n’est pas le seul fait de la majorité de « cet homme » ! ...
                    On peut se rappeler l’avènement d’un certain Hitler s’appuyant sur une minorité pour obtenir une légitimité procédurière pour s’introduire au pouvoir ... ( En matière de calculs procéduriers ne pas oublier que "cet homme" est avocat )
                     Regardons plutôt froidement le tableau français, comme un ’profiler’ dans un polar, en nous mettant dans la peau d’un Machiavel.
                     Qui a vraiment envie, aujourd’hui en France, de prendre le risque d’un réel changement de fond ?


                    1°) le pays est vieillissant . Les personnes âgées, les retraités qui ont pris leurs marques avec une retraite peut-être trop faible à leurs yeux, mais somme toute assurée en ces temps incertains, voudraient-ils se lancer dans l’aventure ?

                    2°) le pays est composé, légalement, de deux catégories (classes ?) de Français :
                     a) ceux « du privé », de plus en plus victimes du chômage, de la menace du chômage, et d’une précarisation accélérée. Cette catégorie est elle-même divisée (clivée) en deux :
                     - i) les chômeurs ou exclus (RSAistes, SDF)
                     -ii) les tâcherons. ... à qui On a déjà su vendre des heures sup défiscalisées ! tout en leur faisant jalouser le sort de leurs compatriotes fainéants, improductifs et parasites du i)

                     b) ceux du « chez nous, les fonctionnaires », immunisés à vie contre le chômage par la grâce d’un valeureux sésame-concours obtenu dans leur jeune âge ...
                     En France, ils constituent grosso-modo, la moitié des salariés !
                     Devant la perspective de voir justifier leur statut privilégié par davantage de « formations », (promises aux « jaloux » du privé pas foutus de réussir les concours), ces méritants estampillés vont-ils prendre le risque d’un réel débat de fond ?

                    3°) ce pays, structurellement divisé par des intérêts divergents, est, comme l’Histoire l’a montré sous Vichy, conditionné par une tendance lourde à suivre l’ordre établi avant d’avoir l’impertinence de réfléchir par lui-même ...

                    Alors, bien sûr, le parallèle avec la génération des parents de nos dirigeants actuels est bien trop outrancier pour être politiquement correct. Nos complices ne commettent pas cette bévue. Personne ne semble remarquer que leur stratégie s’inspire plutôt d’une période historique encore plus récente. Pourtant ils l’ont annoncé : ils veulent une « révolution culturelle » ! (http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_culturelle)
                     Dès lors, tous nos bavardages , nos raisonnements ou argumentations sur ce blog n’y pourront rien : nous serons tous ( de Droite, de Gauche, ou d’ailleurs) désignés comme ces intellos à qui il fallait faire ramasser la M---- !

                     Et si jamais ça ne prenait pas, reste la provocation pour susciter des troubles justifiant un état d’urgence ... voire, en dernier lieu, la fatalité opportune d’un soudain conflit inopiné ?


                    • anarcococo 17 février 2012 12:02

                      Menteurs et manipulateurs :

                      Au menu du jour : Hollande - Sarkozy

                      Demain : Hollande - Sarkozy

                      Après-demain : Hollande - Sarkozy

                      ...

                      On n’a pas fini de bouffer le même menu !


                      • chacaldu06 chacaldu06 17 février 2012 16:56

                        Bonsoir à tous,

                        Cet article exprime parfaitement le sentiment de millions de Français : excellent.

                        On sait bien que l’ambition de tout politicard est d’accéder au pouvoir (dit) suprême...

                        On peut admettre (sans les approuver) moult magouilles pour y arriver...

                        On peut se douter que la jungle politique à des relents nauséabonds (j’allais dire : de fosse s...)

                        Mais on ne peut pas admettre qu’un type se fasse élire en mentant aussi ouvertement...

                        Il est aussi inadmissible que ce même type, élu pour gouverner dans l’intérêt du Peuple Français, se moque autant d’une fonction hautement respectable et la dévoie en une sorte de gestion maffieuse d’intérêts financiers internationaux...

                        Ce type a entrepris le dépeçage de la France, et ose solliciter un second mandat pour parachever le sac de notre pays en prétendant protéger des gens qu’il a volontairement affaiblis par ses actions calamiteuses...

                        Bref, ce mini-despote n’aime pas la France...

                        Au fait, Président, qui aimes-tu... ?

                        @+

                         


                        • Razzara Razzara 17 février 2012 17:19

                          Menteur, manipulateur, assurément !

                          Mais le plus fascinant est cette étonnante capacité de prestidigitateur qu’il possède. Car il est sidérant de constater que ce foutriquet arrive à se présenter comme un ’autre’. Un ’autre’ que celui qui a présidé ces cinq dernières années à détruire avec zèle et détermination le modèle français qu’il exècre. D’ailleurs, à l’écouter faire son sketch, je me suis dis : tiens qui c’est celui là, il sort d’où, c’était qui déjà le dernier président ? 

                          Parfaitement incroyable de l’entendre s’exprimer avec les accents de la sincérité dans la voix, la sincérité de celui qui croit avec conviction les conneries qu’il débite. Comment cela peut-il encore fonctionner sur 24% de gogos ? Qui est suffisamment décérébré, (à part bien sûr ses indéfectibles soutien pour le quel on ne peut plus rien), pour en redemander pour cinq ans ? Cette petite merde devrait faire tout au plus 1%, voir 2%, dégager dès le premier tour, et passer de suite par la case prison ... Mais non ! Incroyable, hallucinant, la dissonance cognitive poussée à son paroxysme !

                          Bon, j’va me mettre une mousse pour oublier le nom du pays ou je vis !

                          Razzara désabusé


                          • chacaldu06 chacaldu06 17 février 2012 18:31

                            Salut Razzara,

                            Très bonne vision de agissements de l’usurpateur...

                            Tchin !

                            @+


                          • Constant danslayreur 17 février 2012 18:38

                            Par MagicBuster (xxx.xxx.xxx.123) 17 avril 2008 10:45

                            Quand va -t-il se préoccuper de la France et des Français ?

                             Par Gazi BORAT (xxx.xxx.xxx.192) 17 avril 2008 10:54

                             Lors de la prochaine campagne électorale !

                             gAZi bORAt

                            http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/interview-de-sarkozy-quelles-38853#forum1683617


                            • Old Dan Old Dan 18 février 2012 04:33

                              Sarkosi est un faux-cul (Air connu)
                              Et les élections ne sont que rêves, illusions, espoirs ou colères...
                              ... Faire prendre les vessies pour les lanternes ! (J’en suis aussi)

                              Pourquoi ?
                              Pass’qu’il ne s’agit plus de voter pour le meilleur,
                              il s’agit d’éviter le pire !

                              Jamais de ma vie -longue- je n’aurais cru en arriver là !...
                              Bof


                              • epicure 18 février 2012 17:37

                                Rien de nouveau, le journal Marianne le disait déjà en 2007, mais beaucoup on préféré s’offusquer des propos de Marianne plutôt que de ce que le journal révélait.

                                Il y a quelques années j’étais tombé sur des discutions sur les manipulateurs destructeurs, et des intervenant reconnaissaient sarkozy dans le portrait qui en était fait.

                                Comme dire tout et son contraire avec le plus grand aplomb, ou alors ce que est dit par Razzara le 17 février 17:19. Quoi qu’il ait fait, le manipulateur se débrouille pour retomber sur ses pattes, sauf face à des personnes vigilantes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès