Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Michèle Alliot-Marie : entre maladresses et éviction, l’atterrissage (...)

Michèle Alliot-Marie : entre maladresses et éviction, l’atterrissage en urgence de Super-WoMAM

Héritière puis conquérante, Michèle Alliot-Marie est devenue une ministre professionnelle coupée de plus en plus de réalité politique. Retour sur l’une des rares femmes à avoir conquis par elle-même d’importantes responsabilités nationales.

On vit une époque formidable. Les rumeurs qui ruissellent ce vendredi 25 février 2011 ont dû convaincre les derniers jusqu’au-boutistes de la nécessité impérieuse de changer la titulaire du Quai d’Orsay.

On raconte même que Michèle Alliot-Marie, 64 ans, n’aurait plus qu’un seul soutien au sein du gouvernement, à savoir son compagnon Patrick Ollier, 66 ans, Ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et ancien président du groupe d’amitié France-Libye qui avait prononcé quelques phrases un peu trop laudatives en 2007 au profit du dictateur Kadhafi.

Quelles que soient les fautes commises ou pas, Michèle Alliot-Marie se retrouve systématiquement à devoir se justifier depuis plus d’un mois sur des éléments de sa vie privée qui sont sans importance par rapport à la situation mondiale mais qui prouvent quelques liens entre elle et l’entourage de Ben Ali et de Kadhafi, au moment particulier où l’Histoire est en train de se jouer dans le monde arabe.

Le côté dérisoire de la défense de Michèle Alliot-Marie face aux plusieurs milliers de morts de la répression en Libye est même indécent et c’est pour cela que d’après les derniers bruits qui couraient, même Nicolas Sarkozy serait désormais convaincu qu’il faut stopper cette situation. Contrairement à Éric Woerth en été 2010, il ne peut plus garder Michèle Alliot-Marie sans déprécier de façon durable la diplomatie française.

En fait, cela fait depuis plusieurs jours que la recherche du successeur se fait.


Qui pour remplacer Michèle Alliot-Marie ?

Le Ministre de la Défense Alain Juppé, 65 ans et demi, ancien Ministre des Affaires étrangères il y a quinze ans, serait effectivement le plus rassurant pour retrouver un semblant de sérieux mais il semblerait que le premier concerné ne soit pas très enthousiaste.

Dans un tel cas, l’actuel Ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux, 52 ans et demi, ou alors le président du groupe des sénateurs UMP, Gérard Longuet, 65 ans, pourraient reprendre la Défense, lui-même ancien Ministre de l’Industrie sous Édouard Balladur et dont la carrière fut arrêtée net par sa mise en cause dans les affaires du financement du Parti républicain (il a été très récemment blanchi). Toujours dans cette hypothèse, le sénateur-maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, 71 ans, qui fut président du groupe des députés UDF à l’époque socio-communiste pourrait présider le groupe des sénateurs UMP à un moment crucial où l’UMP a des risques de perdre la Présidence du Sénat.

D’autres noms ont circulé, notamment, Bruno Le Maire, bientôt 42 ans, qui a travaillé avec Dominique de Villepin au Quai d’Orsay puis est devenu son directeur de cabinet à Matignon avant de s’engager en politique et occuper d’abord le Ministère des Affaires européennes puis celui de l’Agriculture.

Également l’ancien Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin, très impliqué dans les relations franco-chinoises, la Ministre de l’Économie et des Finances Christine Lagarde, 55 ans, ou encore le Ministre délégué aux Affaires européennes Laurent Wauquiez, bientôt 36 ans, l’héritier de Jacques Barrot, 74 ans, en Haute-Loire. On ne parle plus, en revanche, de Jean-Louis Borloo, bientôt 60 ans, à qui on avait proposé le Quai d’Orsay en novembre 2010.

Le plus étonnant reste encore cette rumeur que le Président Nicolas Sarkozy aurait proposé le Quai d’Orsay à Dominique de Villepin, 57 ans, lors de leur entrevue du 24 février 2011. Une rumeur vivement démentie par l’entourage de Dominique de Villepin.

Mais revenons un instant sur la trajectoire de Michèle Alliot-Marie qu’en des temps un peu moins bousculés certains auraient pu appeler "Super-Womam".


D’abord, une héritière

Elle est déjà la fille de son père, Bernard Marie, 93 ans et demi, ancien cadre de la Banque de France, député RPR dans les années 1970 puis maire de Biarritz dans les années 1980, qui a été également mis en cause dans le fameux voyage en Tunisie de sa fille en fin décembre 2010.

Pendant ses études de droit, elle est devenue l’épouse d’un de ses professeurs de droit qui était également le directeur de cabinet d’Edgar Faure lorsqu’il fut Ministre de l’Éducation nationale. Elle devint naturellement enseignante en droit public au début de sa carrière professionnelle, tout en collaborant avec Edgar Faure au Ministère des Affaires sociales en 1972 puis auprès de Bernard Stasi en 1973 et de Jean-Pierre Soisson en 1974. En 1976, elle fut directrice de cabinet d’Alice Saunier-Seité aux Universités et en 1978, elle a rejoint le secteur privé comme avocate.

Apparatchik du RPR, elle fut tout de suite aidée par Jacques Chirac qui la fit élire députée au scrutin proportionnel en mars 1986. À 39 ans et demi, elle est parachutée au premier gouvernement de la cohabitation comme Secrétaire d’État chargée de l’Enseignement du 20 mars 1986 au 10 mai 1988.

Elle commença ainsi une carrière ministérielle sans doute la plus longue de tous les ministres de la Ve République (à ce jour, plus de treize années dont près de neuf sans discontinuité).

Elle a débuté sa carrière électorale d’abord comme suppléante de son père en 1978 et conseillère municipale d’un village en 1983 puis, en 1989, toujours à l’ombre de son père comme conseillère municipale de Biarritz dont le maire était encore son père. Mais une dissidence menée par le centriste Didier Borotra a fait perdre la mairie à la famille au profit du centriste. Michèle Alliot-Marie se retira alors à Saint-Jean-de-Luz où elle s’empara le 23 juin 1995 de la mairie détenue par un autre centriste, mairie qu’elle garda jusqu’au 7 mai 2002. Entre autres fonctions électives locales, elle fut aussi vice-présidente du Conseil général des Pyrénées-Atlantiques sous la présidence de François Bayrou de 1994 à 2001.

En 1988, lorsqu’elle est réélue députée cette fois-ci au scrutin majoritaire, Michèle Alliot-Marie faisait partie de cette espèce politique appelée les héritiers.

Travaillant beaucoup au RPR, devenant même secrétaire générale adjointe en 1990, et proche de Jacques Chirac, elle fut nommée logiquement au deuxième gouvernement de la cohabitation, celui d’Édouard Balladur comme Ministre de la Jeunesse et des Sports du 29 mars 1993 au 16 mai 1995.


Ensuite, une conquérante

Elle montra alors une très grande habileté à rester jusqu’à la fin de la compagne de l’élection présidentielle de 1995 à la fois chiraquienne et balladurienne. Une neutralité plutôt opportuniste qui ne lui a d’ailleurs pas réussi puisqu’elle ne fit pas partie du nouveau gouvernement dirigé par Alain Juppé juste après l’élection de Jacques Chirac.

Puis vint le temps de la troisième cohabitation, entre 1997 à 2002. Philippe Séguin fut alors élu président du RPR le 6 juillet 1997 avec près de 79%. Mais ce dernier quitta brutalement ses responsabilités le 16 avril 199, tant au RPR qu’à la tête de liste RPR aux élections européennes du 13 juin 1999 et ce fut Nicolas Sarkozy qui le remplaça.

L’élection du successeur de Philippe Séguin à la présidence du RPR se joua en deux tours après l’échec considérable de la liste RPR-DL qui fut légèrement dépassée par la liste souverainiste de Charles Pasqua autour de 13%.

Jean-Paul Delevoye, sénateur RPR (futur ministre et futur Médiateur de la République), était le candidat "officiel", à savoir soutenu par le Président Jacques Chirac qui avait encouragé Nicolas Sarkozy à renoncer à se présenter. Il subissait cependant un grand déficit de notoriété. En face de lui, pour représenter le séguinisme, François Fillon s’est présenté. Deux autres députés se sont présentés à titre personnel, Patrick Devedjian …et Michèle Alliot-Marie.

Le 20 novembre 1999, ce fut la surprise : le candidat de Chirac n’obtint que 35,3%, Michèle Alliot-Marie prit la deuxième place avec 31,2%, suivie de François Fillon à 24,6% et Patrick Devedjian à 9,9%. Les deux derniers candidats ont alors appelé à soutenir Michèle Alliot-Marie.

Et le 4 décembre 1999, Michèle Alliot-Marie fut largement élue présidente du RPR avec près de 63%. Cette élection, elle l’a due à elle seule, après une campagne vigoureuse et efficace auprès des fédérations départementales du RPR.

Avant les responsabilités de Martine Aubry au Parti socialiste, avant la candidature de Ségolène Royal, après la nomination d’Édith Cresson à Matignon, c’était la première fois en France qu’une femme était à la tête d’un grand parti ayant vocation à gouverner.

Après le choc du 21 avril 2002, le RPR décida le 24 avril 2002 de se fondre avec une partie de l’UDF dans l’UMP. Michèle Alliot-Marie y était hostile ainsi que Philippe Séguin et Nicolas Sarkozy. L’initiative venait d’Alain Juppé qui est devenu ensuite le président de l’UMP.

Mais qu’importait pour Michèle Alliot-Marie : elle a pu monnayer très chèrement sa victoire au RPR de 1999 en occupant depuis 2002 quatre ministères régaliens de première importance et en étant régulièrement donnée comme première ministrable en 2002, en 2004, en 2005, en 2007 et encore récemment, en 2010.


Enfin, la gestionnaire de son petit capital politique

Le palmarès est impressionnant : Ministre de la Défense (première femme à ce poste) du 7 mai 2002 au 15 mai 2007, pendant la totalité du dernier mandat de Jacques Chirac. Sans égaler l’inamovible Pierre Messmer durant les septennats gaulliens, Michèle Alliot-Marie a battu avec son prédécesseur direct, le rocardien Alain Richard, un record de stabilité à ce ministère.

Ensuite, après avoir menacée sans conviction d’une candidature pour l’élection présidentielle, elle fut nommée par Nicolas Sarkozy Ministre de l’Intérieur (première femme) du 18 mai 2007 au 23 juin 2009, puis Ministre d’État, Ministre de la Justice du 23 juin 2009 au 13 novembre 2010 et enfin, depuis le 14 novembre 2010, Ministre d’État, Ministre des Affaires étrangères (première femme).

Si elle a paru exercer avec succès ses responsabilités auprès des militaires, ce fut moins le cas avec ses autres attributions et les multiples affaires qui plombent son action au Quai d’Orsay lui retirent d’autant plus de crédit qu’elle avait toujours voulu se prévaloir d’une attitude très morale et intègre.


Grandeur… et décadence

Il est vrai qu’en nommant le 14 novembre 2010 dans le même gouvernement Michèle Alliot-Marie et son compagnon Patrick Ollier, Nicolas Sarkozy avait pris le risque d’y installer un "clan familial" qui visiblement avait de nombreux liens avec la Tunisie et la Libye.

Sa déclaration à l’Assemblée Nationale du 11 janvier 2011, soit trois jours avant la fuite de Zine Ben Ali selon laquelle « le savoir-faire de nos forces de sécurité, qui est reconnu dans le monde entier, permette de régler des situations sécuritaires de ce type » puis l’information qu’elle avait passé ses vacances dans un pays en plein soulèvement, elle qui était responsable de la diplomatie française, l’ont complètement discréditée auprès de la communauté internationale, d’autant plus qu’il était même prévu que la France livrât des grenades lacrymogènes au dictateur tunisien.

Pourquoi Michèle Alliot-Marie a-t-elle été si longtemps ministre à des postes si importants ? Pourquoi, après plus de six semaines de climat de suspicion, n’a-t-elle toujours pas été "démissionnée" ?

Certains journalistes rappellent fort opportunément qu’elle fut, elle aussi, impliquée dans l’affaire Clearstream mais que, contrairement à Nicolas Sarkozy et à Dominique de Villepin, elle n’avait jamais fait de déclaration publique sur le sujet. Ils laisseraient entendre qu’elle aurait certainement quelques informations particulières en sa possession.

Dans tous les cas, il est grand temps de changer de Ministre des Affaires étrangères. La France a besoin d’une voix qui soit entendue et écoutée dans un monde en pleine mutation.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (26 février 2011)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :

La diplomatie française en danger ?
Dominique de Villepin.

Documents joints à cet article

Michèle Alliot-Marie : entre maladresses et éviction, l'atterrissage en urgence de Super-WoMAM

Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • impertinent3 impertinent3 26 février 2011 07:41

    Il faut bien reconnaître que MAM a réussit un exploit : faire oublier la nullité de Kouchner par sa propre nullité !


    • Alpo47 Alpo47 26 février 2011 08:24

      S’il ne s’agissait d’avions, on pourrait plutôt parler de naufrage que d’atterrissage.

      Avec MAM, on voit comme un « apparatchik » , sans aucun charisme, sans qualité particulière, sans intelligence au dessus du lot, sans ... rien, peut accéder aux plus hautes fonctions de l’Etat.
      Sidérant !

      D’ailleurs, la liste, il en est de même à « gauche », est longue de ces ministres dont on reste ébahi de les avoir vu accéder aux plus hautes fonctions de l’Etat : R.Bachelot, lobbyiste incompétente, R.Yade jolie potiche, R.Dati, dont on se demande encore comment elle est arrivée là, B.Lemaire, ministre de l’agriculture qui ne fait pas la différence entre une vache et une chèvre, C.Lagarde, « Marie Chantal » fait ses courses chez les ploucs ... etc ... etc ...

      On constate, effarés, que la compétence n’est pas du tout le critère pour accéder au sommet du pouvoir ... la servilité, oui, surement, le degré de compromission, on peut le craindre, la dépendance à un lobby, c’est souvent le cas, l’ambition, c’est certain.
      Mais l’honnêteté, la droiture, le sens du service public, la compétence, l’intelligence ... quasiment jamais, ou si peu .

      Etonnante et formidable époque où nous assistons en direct à l’étalage des turpitudes, insuffisances, manquements ... La fin d’un monde, surement.


      • ARMINIUS ARMINIUS 26 février 2011 08:51

        Moi c’est surtout Sarkozy dont je me demande encore comment il a pu arriver là !
         Rien ne serait arrivé sans son incompréhensible élection suivie de la nomination de tant d’incompétents aux postes clés ! Et maintenant on va avoir aux manettes deux repris de justesse : Juppé et Longuet, pas moins !


      • CAMBRONNE CAMBRONNE 26 février 2011 10:12

        Un peu de patience que diable !

        Quand vos copains seront au pouvoir je vais enfin pouvoir me régaler ! c’est tellement facile de délivrer des brevets d’incompétence .

        Ayant déja vu la gauche à l’oeuvre et tout particulièrement les trois premières années de Mitterrand , j’en frémis d’avance .


      • PhilVite PhilVite 26 février 2011 09:10

        « ...La France a besoin d’une voix qui soit entendue et écoutée dans un monde en pleine mutation. »

        Si c’est pour porter la voix du troll élyséen, il vaut mieux pour tout le monde qu’elle la ferme pendant encore quelques mois !


        • BOBW BOBW 26 février 2011 13:35

          Qu’elle continue sa sottearrogance incompétente ainsi elle contribuera à l’élimination de son gourou et maître.


        • CAMBRONNE CAMBRONNE 26 février 2011 10:08

          Salut

          Bon article instructif et mesuré comme d’habitude .

          Je voudrais citer de mémoire Françoise Giroud à propos de l’égalité hommes femmes :

          Le jour ou on nommera à un poste très important une femme incompétente marquera définitivement l’égalité hommes femmes .

          Edith Cresson en avait été un bel exemple mais MAM a fait très fort .

          Vive la république quand même .


          • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 26 février 2011 10:13

            Quand on nait en haut, on y reste !

            Demandons-nous simplement quelle image elle peut avoir du peuple, quand a-t-elle eu dans sa vie le moindre contact avec un être humain hors de sa caste, si ce n’est ses domestiques ?

            Alors, pour elle, la répression des basses couches sociales est du « normal business » !

            N’est-ce pas sous son règne qu’ont été créées les Hadopi, fichiers d’intrusion de la vie personnelle, et autres Lopssi ?

            Droits de l’homme, dites-vous ? Oui, si c’est un intellectuel du premier cercle.


            • nilasse nilasse 26 février 2011 10:52

              notre époque est caractérisée par l’arrivisme et l’opportunisme. MAM est a l’image de nicolas sarkozy. il suffit de regarder la manière catastrophique dont nos relations diplomatiques avec le Mexique sont conduites pour comprendre le degré de nullité des dirigeants de notre pays,en premier lieu par le gremlins élyséen. que pouvait on attendre de MAM dans ces conditions. je ne voudrais être désagréable avec personne,mais 53% d’abrutis ont voté pour sarkozy,nous n’avons que les dirigeants que nous méritons. sarkozy est a l’image de la france,arrogant, orgueilleux et incompétent,alors pourquoi en serait il autrement de ses ministres ? comment est arrivé au pouvoir un type comme sarkozy,avec des histoires de moutons égorgés dans des baignoires et des slogans publicitaires (travailler plus pour gagner plus) et le bon peuple dans sa majorité s’est caché derrière son petit doigt pour ne pas voir la véritable nature du personnage et de son entourage.


              • non666 non666 26 février 2011 11:04

                1) Dans la liste des successeurs possibles, il n’y a malheureusement plus personne dans la catégorie « espoirs » , ni dans celle des casiers judiciaires ou médiatique vierge...
                Avoir comme candidat le plus credible, le repris de justice Juppé, laisse reveur !
                C’est le prix a payer pour avoir acceleré la fabrication des stars aux hormones.

                2) Mam etait sensée etre l’ incarnation d’ une « prise de guerre » face aux chiraquien, le symbole vivant de la prise de la bastille chiraquienne en quleque sorte.
                Mais comme pour les black blancs beurs apres la coupe du monde, il existe un prix a payer pour avoir brandi un etendart, quelqu’il soit.
                On profite jusqu’a la corde d’un symbole quand il triomphe , au mondial de 1998, on en paie le prix quand la racaille nous fait honte, en 2010...
                Mam etait visiblement en train d’etre « fabriquée » comme premiere ministrable, voir comme canidate à la succession de sarkozy.
                La cela ne va plus trop etre possible dans l’immediat.

                Mais ne soyons pas trop negatif.
                Miterand etait entérré vivant apres son auto-attentat de l’observatoire, sa francisque, sa legende de resistant revenu en france par un Lysander
                Il est revenu....
                Tapi etait cuit, apres toutes ses magouilles, tous les scandales l’netourant, il est revenu...

                3) Au moment ou sarkozy commencait presque a comprendrer comment devait se comporter un vrai president (à l’ejaculation verbale precoce pres...) voivi que desormais, tous ses ministres le mettent dedans comme la premiere zahia ou rachida venue...
                Un coup Kouchner ment devant les deputes (BK finance est une coquiille vide...alors que cette entreprise recrute encore..., un coup Fillon torpille dans le dos, un coup mam fait des petites affaires en famille.
                Ils font chier quoi, on se croirait sous Mitterand !
                Et en plus les deputés fantoches comme Dassault (ex bloch de son vrai nom) nous expliquent qu’il faut supprimer toutes les aides ....sauf celles à la presse (qu’est ce que c’est que Socpresse ?) et aux vendeurs d’avions militaires, evidemment.

                Si il y a un collectif pour torpiller Sarkozy , il est fort efficace.
                On voudrait nous vendre, de gres ou de force, DSK, qu’on ne s’y prendrait pas autrement.

                Remplacer Mam par Stasi, le bien nommé ou Baladur serait jubilatoire pour les adversaires...
                Ce qui est vraiment regrettable, pour le camps des justes, c’est que Sarkozy risque de jetter l’eponge avant la presidentielle, s’il chute trop dans les sondages.

                Il faut sauver coute que coute notre meilleur adversaire possible


                • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 26 février 2011 11:25

                  Bonjour Sylvain,

                  Excellente synthèse de la situation !

                  Je pense que MAM a commis plus que des maladresses, des fautes tout simplement !

                  Engoncée dans le statut de sa fonction, elle n’a pas mesuré le décalage entre son rôle de Ministre des Affaires étrangères, rôle dans lequel elle incarne la France à l’étranger, et la vie privée d’un ministre. Le fait même de déclarer qu’étant en vacances, « elle n’est pas ministre » est proprement sidérant !

                  Fait aggravant pour MAM, son obstination à défendre avec opiniâtreté son comportement après les révélations sur les détails de son déplacement en Tunisie, comme si les faveurs accordées par Aziz Miled, à elle et à ses proches, pouvaient être totalement étrangères à son rang de Ministre des Affaires étrangères de la France.

                  Un tel manque de sensibilité dans l’appréciation de la situation et cette candeur affichée, me laissent pantois !

                  Après les gaffes de M. Boris Boillon, nouvel ambassadeur de France à Tunis et le passé catastrophique de Bernard Kouchner au Quai d’Orsay, il est grand temps que la France redresse la barre.

                  Il en va de sa crédibilité dans le monde !


                  • boris boris 26 février 2011 11:36

                    MAM = Malvenue Au Mhagreb

                    MAM = Malversation Affairisme Mépris

                    MAM = Médiocrité Affabulation Mensonge


                    • joelim joelim 26 février 2011 12:12
                      Pourquoi Michèle Alliot-Marie a-t-elle été si longtemps ministre à des postes si importants ? Pourquoi, après plus de six semaines de climat de suspicion, n’a-t-elle toujours pas été « démissionnée » ? 

                      Certains journalistes rappellent fort opportunément qu’elle fut, elle aussi, impliquée dans l’affaire Clearstream mais que, contrairement à Nicolas Sarkozy et à Dominique de Villepin, elle n’avait jamais fait de déclaration publique sur le sujet. Ils laisseraient entendre qu’elle aurait certainement quelques informations particulières en sa possession.

                      Espérons qu’elle balancera quand elle se fera balancer. Euh non, dommage, il est évident que pour éviter ça elle récupérera un fromage...

                      • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 26 février 2011 12:15

                        Allons au-delà de la devise « Ne pas tout dire, ce n’est pas mentir ! » !

                        http://www.legrandsoir.info/Allons-au-dela-de-la-devise-Ne-pas-tout-dire-ce-n-est-pas-mentir.html

                        HORCHANI Salah


                        • joelim joelim 26 février 2011 12:18

                          Bizarre qu’on ne parle pas de l’épatante facette de la personnalité de l’ami de MAM, Aziz Miled.

                          Selon Mediapart : Mardi 22 février, la compagnie Nouvelair dont il est PDG a dû publier un long communiqué pour se justifier d’avoir loué à la compagnie nationale libyenne quatre de ses avions (un quart de sa flotte) la semaine dernière, alors que Kadhafi avait commencé à massacrer les manifestants. 

                          Dans ce texte, elle admet, sans plus de précision, que deux de ses avions ont été utilisés pour transporter des passagers dépourvus de bagage entre des villes libyennes, faisant naître le soupçon d’avoir transporté des mercenaires à la solde de Kadhafi.

                          Vous en avez entendu parler dans les médias sarkozistes, de ça ? 

                          Peut-être en avril, en fin de journal de France 2 et de France Inter ? smiley)

                          • joelim joelim 26 février 2011 12:31

                            Qui sait, peut-être qu’un mercenaire payé pour tuer tout ce qui bouge dans les rues libyennes s’est assis dans le siège même qui a accueilli gratuitement l’auguste popotin de notre ineffable raïs de la diplomatie française ?

                            Gratuitement, mais de façon impromptue, puisqu’il s’agit a-t’elle dit d’une rencontre inopinée sur le tarmac. smiley smiley smiley 

                            Qu’elle reste longtemps ministre des « affaires étrangères » (on sait maintenant quel genre d’affaires l’occupaient à Noël...), c’est trop rigolo de voir ça. 

                            Du jamais vu. C’est l’innovation sarkoziaque : élargir le champ des possibilités jusqu’à atteindre des rivages insoupçonnés... On se croierait en Italie.

                          • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 26 février 2011 12:18

                            Lettre ouverte à Monsieur Boris Boillon, Ambassadeur de France en Tunisie

                            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/lettre-ouverte-a-monsieur-boris-89180#forum2829459

                            HORCHANI Salah


                            • Arthur 123 26 février 2011 12:42

                              Remplacer par qui ?, Vue que chaque remaniement, cela a été de mal en pis.


                              • Dolores 26 février 2011 19:21


                                Evidemment, ils sont tous bâtis sur le même modèle !


                              • pastori 26 février 2011 13:19

                                aucun élu ne devrait faire dans sa vie plus de deux mandat. 


                                avec 65 millions d’habitants et notre niveau culturel, nous avons les moyens de renouveler le personnel en permanence.

                                remplacer par qui ? quelle importance, de toute façon tout est fait par sarkosy et ses « conseillers spéciaux » lesquels font trembler le personnel politique et les ministres.

                                les conseillers, pour que leur pensée soit bien comprise, (ils n’ont pas totale confiance en sarkosy qui souvent dérape) les voilà qui remplacent même le président dans la presse ou à la télé et viennent donner directement à leurs sujets que nous sommes les éléments de langage" et les évangiles.

                                qu’ils mettent qui ils veulent ! de toute façon encore quelques mois à tenir et plus rien ne pourra être comme avant.

                                • 65beve 26 février 2011 13:22


                                  il est grand temps pour l’UMP...
                                  ..... de changer de nom !


                                  • Arthur 123 26 février 2011 14:13

                                    il leur va très bien Union pour un Mouvement de Putain


                                  • furio furio 26 février 2011 13:32

                                    La pauvre alliot marie Elle est pourtant so classe !! 

                                    A l’image de la clique qui règne sur la FRANCE depuis bien trop longtemps.
                                    Si elle s’est rendue en Tunisie c’est bien surSUR ORDRE de l’Elysée et de son « petit nimbus » d’ocupant : Le mini moi de lepen.
                                    Une clique d’escrocs, de branquignols dont il va falloir se débarasser en 2012, en traduire devant les tribunaux, et surtout ne pas leur payer la moindre « retraite » Au nimbus il va falloir s’occuper de sa dolce vita ! 


                                    • qui m'a mis ça ? qui m’a mis ça ? 26 février 2011 13:59

                                      mettez-moi tout ça aux chiottes !


                                    • Christoff_M Christoff_M 26 février 2011 15:07

                                      Vous remarquerez que petit à petit que Sarkozy et ses sbires profil Hortefeux et Estrosi... Bertrand !!

                                      Virent toutes les femmes du gouvernement comme à l’époque des Jupettes !!

                                      Si Mam obsédée du pouvoir et du portefeuille est virée alors qu’elle était en poste depuis 85 je ne donne pas cher de sa peau !!

                                      Enfin je vais me faire l’avocat du diable !! nos chers hommes politiques qui fréquentent allègrement les responsables nord africains depuis des années qui ont meme leurs villas luxueuses dans des dictatures déguisées (n’est ce pas Dsk) ou sont ils ??

                                      n’est ce pas Sarkozy qui avait reçu en grandes pompes Khadafi en 2007 avec sa tente royale installée pres du Champ de Mars...

                                      On a vraiment à faire à une bande de lâches, de sales petits cons dans la classe politique française, qui depuis longtemps se fait inviter en vacances dans des pays ou règnent des pantins mis en place par les européens de l’Ouest et les states quand ils ne sont pas francs maçons comme Bouteflika, comme l’était le président égyptien et comme doit l’être l’actuel « jeune » bouffi roi du Maroc marionnette des occidentaux !!

                                      Heureusement que nous avons encore l’Afghanistan avec le vendu Karzai, chef d’opérette, et le Maroc, pour cultiver la drogue nécessaire plus que le pétrole à alimenter les raves de la jeunesse dorée occidentale !!


                                      • papi 26 février 2011 15:12

                                        Je crois qu’une solide ménagère, commence à retrousser ses manches, et se prépare à donner
                                        de violents coups de balai de droite à gauche, en chantant Ha...ça ira !... ça ira


                                        • pastori 26 février 2011 18:47

                                          une solide ménagère milliardaire qui partage ses idées avec le medef et pour qui les hommes et les femmes qui tentent de partager un même destin ne sont pas égaux, si elle se retrousse les manches , en général, ce n’est pas pour chasser la poussière, mais pour bien d’autres raisons non avouées.


                                          la poussière évoquée, c’est juste pour servir de rideau de fumée à bien d’autres choses.

                                          rappelons nous qu’au maghreb, ce n’est pas du pain qui est réclamé mais des libertés.
                                          tachons de conserver celles que nous avons sous peine de devoir un jour faire comme eux.

                                        • sisyphe sisyphe 26 février 2011 16:51

                                          Ah ! 


                                          Si même le petit soldat umpiste rakotoarison enfonce la pauvre MAM, ça veut dire que les chiens sont lâchés depuis l’Elysée... 

                                          • La râleuse La râleuse 26 février 2011 17:14

                                            Mon sentiment est que

                                            - lorsqu’on est aussi étrangère aux affaires de l’étranger, quand on est aussi maladroite, aussi peu diplomate, on n’a pas le droit d’exercer un poste de ministre des affaires étrangères. Michèle Alliot-Marie aurait dû démissionner.

                                            - Michèle Alliot-Marie était parfaite en ministre des armées.
                                            C’était une erreur profonde de lui confier un autre portefeuille.
                                            Elle est donc responsable de son impéritie mais le coupable est celui qui l’a nommée à une fonction pour laquelle elle n’avait pas les aptitudes.
                                            C’est d’autant moins malin de la part du coupable qu’il a fourni à Marine Le Pen le motif de le fustiger encore une fois par quelques mots lapidaires.


                                            • Papybom Papybom 26 février 2011 18:12

                                              Bonjour Sylvain Rakotoarison

                                              La Reine est « sereine » . Le serin qui va chanter, c’est qui  ?

                                              Changer la titulaire du Quai d’Orsay est périlleux, or elle say  !

                                              De son passage au Ministère de l’Intérieur, elle doit détenir un maximum de dossiers.

                                              Saurons-nous qui est le mystérieux papa et donc l’amant de Mme Dati,

                                              Saurons-nous la vérité sur les dessous de la Jade…..

                                              ♫ Tous, tous, vous saurez tous sur le petit ♫

                                              Cordialement.


                                              • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 26 février 2011 18:51

                                                Trilogie MAM-BB

                                                1. Madame Alliot-Marie, « Je vous demande d’arrêter » !

                                                http://www.legrandsoir.info/Madame-Alliot-Marie-Je-vous-demande-d-arreter.html

                                                2. Allons au-delà de la devise « Ne pas tout dire, ce n’est pas mentir ! » !

                                                http://www.legrandsoir.info/Allons-au-dela-de-la-devise-Ne-pas-tout-dire-ce-n-est-pas-mentir.html

                                                3. Lettre ouverte à Monsieur Boris Boillon, Ambassadeur de France en Tunisie

                                                http://www.legrandsoir.info/Lettre-ouverte-a-Monsieur-Boris-Boillon-Ambassadeur-de-France-en-Tunisie.html

                                                HORCHANI Salah


                                                • Georges Yang 26 février 2011 20:12

                                                  Ce n’est pas Alliot-Marie qu’il faut virer mais Sarkozy !


                                                    • moebius 26 février 2011 23:14

                                                       Ce n’est pas Sarkosy qu’il faut virer mais la connerie ambiante qui est comme une chappe de plomb qui pése. J’ai bien peur que Sarkosy ou Tartempion vidé la chappe de plomb ne devienne encore plus lourde à supporter...Nous irons jusqu’au bout et quand nous, le peuple le plus politique serons enfin face à la vérité de ce monde...et bien ! le monde nous sourira


                                                      • moebius 26 février 2011 23:36

                                                        Mais en attendant qu’il nous souri enfin de tout son sourire radieux peuplé de dents acérés commençons par virer cette merde populo lepeno mélanchonite qui infecte notre gouvernement (entendez bien citoyens du monde « notre gouvernement »)
                                                        jusqu’a sa téte régionale et nous fait passer des contes insipide pour de l’ Histoire avec un grand H comme homme


                                                        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE 27 février 2011 10:02

                                                          who is MAM...une opportuniste qui obtient 4 ministères régaliens...ou elle constitue des dossiers sur ses concurrents et non l’opposition..

                                                          ses retro commissions et ses appuis a ben ali lui ont tapporté au moins une SCI de 2500000 euros A TABARKA TUNISIE NORD...
                                                          SA DEMARCHE RAIDE ET SON RIRE CHEVALIN N42TAIT QUUNE FACADE


                                                          • Marc Viot Marc Viot 28 février 2011 09:52

                                                            MAM out ... écrase l’esprit 


                                                             smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès