Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mme Le Pen, que diriez-vous d’aller cultiver des roses en Bretagne (...)

Mme Le Pen, que diriez-vous d’aller cultiver des roses en Bretagne ?

Mme Le Pen, peut-être connaissez-vous la fin de ce dessin animé, Les 12 travaux d'Asterix ? César avait promis qu'il se retirerait des sphères du pouvoir, en cédant sa couronne de laurier au chef du village d'Asterix, si Asterix réussissait à faire les 12 exploits qu'il lui demanderait de faire. Asterix réussit à faire les 12 exploits, et César tint sa parole, mais à sa grande surprise, cet apparent revers de fortune se révèla être une chance pour lui. Dans une villa de campagne, il put enfin vivre heureux avec Cléopatre qui se retira avec lui. Il se consacra à des activités gratuites qui lui plaisaient, chérir son jardin et ses proches, loin des intrigues du Sénat et de l'exposition au public. C'est exactement ce qu'il vous faut !

Il faudrait faire partie des cercles les plus proches de vous, pour savoir si c'est avec sincérité que vous essayez comme vous le dites, de transformer le Front National en un parti qui cherche à rassembler tous les français, quelle que soit leur origine, dans un projet gaullien par certains aspects, et proche des intérêts des classes modestes et moyennes. Mais même si elle est sincère, elle est pourtant trop tirée par les cheveux et finalement vouée à l'échec, cette tentative de concilier une certaine fidélité à votre père, en essayant de faire vivre le parti qu'il a fondé, tout en essayant de défendre un projet basé sur une conception positive de la Nation, vue comme principe de solidarité, et de partage d'une amitié et d'une culture commune. Vous mélangez affaires privées et affaires publiques, et cela vous conduit dans l'erreur.

Quiconque n'a pas Jean-Marie Le Pen pour père, ne verra pas quel est l'intérêt de défendre un projet gaullien, par un parti comme le Front National. De par son histoire, de par encore nombre de ses dirigeants et militants actuels, ce parti a dans son identité une volonté de séparer les français selon leurs origines, et d'en mettre certains à la marge. L'idéologie à laquelle adhère un individu n'est pas inscrite dans ses gènes, et les actions faites au cours de l'histoire, par les membres d'un peuple, ne s'inscrivent pas automatiquement dans l'identité de ce peuple. Mais un parti n'est ni un individu ni un peuple, et de même que, comme le disait Saint-Just, un roi « doit régner ou mourir », un parti doit garder l'idéologie qui l'a engendré, ou mourir.

De par le projet qu'il défend aujourd'hui, gaullien par certains aspects, et proche des intérêts des classes modestes et moyennes, le Front National attirera peut-être les voix de nombreux électeurs. Mais de par son histoire, et certains de ses dirigeants et militants actuels, le Front National n'attirera jamais les voix d'une majorité de français. Ainsi le Front National ne fait que stériliser des voix de gens qui ont une sensibilité gaullienne, ou qui appartiennent aux classes modestes et moyennes et voudraient un projet dans leur intérêt. Telle est sa première fonction objective.

La seconde fonction objective du Front National, est d'être un instrument permettant aux médias de discréditer, par des amalgames grossiers, les éléments inclus dans son projet actuel, qui sont gaulliens ou proches des intérêts des classes moyennes ou modestes. Les médias font mine de s'attaquer au Front National, mais en vérité ils s'attaquent surtout, à travers lui, aux critiques du libre-échange, aux critiques des choix néo-libéraux faits par l'Union Européenne et la Banque Centrale Européenne, aux critiques du caractère non démocratique de ces institutions. A travers une apparente attaque du Front National, les médias attaquent aussi parfois le sentiment d'appartenance au peuple français. Le système a intérêt à ce que ce sentiment s'estompe, car c'est ce sentiment qui peut motiver une solidarité nationale, ou qui peut unir les français et leur permettre ainsi de se défendre contre ceux qui leur nuisent, plutôt que de se disputer entre eux ; et ce sentiment risque aussi aux yeux du système de nuire à la construction européenne telle qu'il la voudrait parfois. Toutes ces choses attaquées par les médias, étant portées aussi par d'autres courants politiques que les médias ignorent autant qu'ils le peuvent, comme la droite gaulliste de Dupont-Aignan, ou la gauche de Chevènement ou Nikonoff (ou encore, dans une moindre mesure, de Mélenchon, Montebourg ou Hamon).

La troisième fonction objective du Front National est de servir de faire-valoir à des gens, qui peuvent à peu de frais prendre une posture vertueuse, en s'attaquant publiquement à lui.

Le Front National se dit, et se croit peut-être, un parti « anti-système », et le système se dit volontiers opposé au Front National, comme récemment la présidente du MEDEF Mme Parisot par son dernier livre. Et pourtant, le Front National et le système ont des intérêts en commun. Le système a intérêt à ce que le Front National existe, pour qu'il ait les trois fonctions objectives qui sont les siennes. Et le Front National a intérêt à ce qu'un maximum de voix aillent vers lui, qu'elles soient ou non ainsi stérilisées. Il a intérêt à ce qu'on ne parle pas trop des courants qui portent les mêmes critiques que lui de l'Union Européenne et du néo-libéralisme, ou qui exaltent le sentiment national, car alors des voix risqueraient d'aller vers ces courants plutôt que vers lui. Et le Front National a même intérêt à ce que des gens qui paraissent riches, maitres ou serviteurs du système, ou hypocrites, s'attaquent à lui, pour qu'on parle de lui, et pour apparaître comme un parti « anti-système ». Ainsi le système et le Front National sont des complices objectifs, et jouent ensemble une même petite comédie, à laquelle vous participez Mme Le Pen, peut-être sans vous en rendre compte.

Quoi qu'il en soit, si vous êtes sincère dans votre volonté que la France adopte un projet gaullien, qu'y renaisse de ses cendres le sentiment national, et que le sort des classes modestes et moyennes s'améliore, alors il vous faut quitter le Front National pour faire de la politique dans un autre parti, ou bien chercher votre bonheur loin des caméras et des lieux de pouvoir, comme le font la plupart des français. Par exemple, vous pourriez aller cultiver des roses en Bretagne ?


Moyenne des avis sur cet article :  1.76/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • GLANDU 1er octobre 2011 10:00

    alors il vous faut quitter le Front National pour faire de la politique dans un autre parti

    les « GAULLISTES » ump ont voté les traités qui enterrent la France avec leurs meilleurs ennemis du ps.
    Marine arrive à point nommé pour proposer une alternative pas une alternance.


    • samuel_ 1er octobre 2011 10:05


       Vous croyez vraiment que le Front National réunira les voix d’une majorité des français ?

       Or comment voulez vous qu’un parti mette en place une alternative, sans être élu ?


    • samuel_ 1er octobre 2011 10:09


       Et il y a d’autres gaullistes que les gens de l’UMP.

       Pendant toutes les 30 glorieuses, la France fut gouvernée par des gaullistes, des vrais.

       Au moment du traité de Maastricht, et par la suite, il y eut Philippe Seguin, qui vota et milita pour le non à ce satané traité.

       Et aujourd’hui il y a Debout La Republique de Nicolas Dupont-Aignan, et l’Union Populaire Republicaine de François Asselineau.


    • Kalki Kalki 1er octobre 2011 12:49

      Nous aussi on aime bien la gaule, après ca dépend de votre age

      Vous voulez de la croissance, il y en aura pour tout le monde

      Le parti qui parlera de travail au lieu de parler de répartition, n’aura pas nos voix !
      plus personne ne travaille, le travail ca ne se chie pas, le travail continu de disparaitre dans un processus naturel ( meme pas besoin de délocalisation )
      , nous ne voulons pas de vos pseudo travails imaginaires

      Votez PIRATE

      Vous ne serez pas déçus : INTERNET, NOURRITURE, ÉNERGIE ET TRANSPORT POUR TOUS, PAR TOUS

      Ne demandez plus l’impossible, nous allons le créer pour TOUS

      Votez pirates :

      9% pour le Parti Pirate à Berlin ! Et si la politique pouvait vraiment être réformée ? Adieu l’UMPS : retour d’un meilleur niveau de vie !

      Nourriture libre et énergie libre .... ca vous dit quelque chose, vous devez vous recentrer

      50 euro de matériel pour produire votre nouriture , ca serait un bon slogan politique

      Pour des habitants totalement autonomes, il ne manque plus que a) de l’énergie renouvelable , et b) des fertilisants et engrais, biologiques, ou produit à partir d’un écosystème … les algues par exemple pour obtenir l’équivalent pétro chimique naturel. c) Soit de la conscience, et de la conscience politique : pas de la décroissance, mais du partage inconditionnel de la sur abondance ! le pouvoir d’achat conditionne la prospérité réelle d) des échanges d’informations sur un réseau respectant à jamais la neutralité du net e) Une mobilité ‘verte’ garantie, f) De la justice, et une intégrité des données / entités / individus

      Ce n’est pas tant, ou pas seulement les moyens de productions qu’il faut se réapproprier, mais bien plus le droit au dividende sur les ressources – qui surabondent  : et donc ni une taxe, ni un pouvoir d’achat basée sur le travail. Espérons que vous comprenez comment fonctionne l’économie basée sur les ressources : prenons l’exemple du pétrole ou son prix est arbitraire, sa quantité en stock truqué … « pour des raisons politiques et économiques », il n’y a pas que le pétrole … l’énergie est abondante. Second exemple : le travail qui disparait car il y a sur abondance de force de travail – y compris machine – dans tous les secteurs est il un problème ? … Est ce que cela empêche le partage pourtant nécessaire ? L’effet de comprendre l’économie de l’abondance, et de l’infinité des ressources, et le passage psychologique vers celle ci permet une « ‘explosion’ de croissance économique » … ou sinon tout du moins une vie bien remplie, pour tous.

      Les hackers / citoyennistes doivent donc prendre le pouvoir politique, suivant eux mêmes les règles des pirates : partage – celui qui a besoin assouvi son besoin, la communauté et le bien commun avant tout, et le chef n’a pas plus que deux fois la part de celle d’un autre. A l’abordage !!!


    • samuel_ 1er octobre 2011 13:09


       @ Kalki

       Je crois cher ami que l’histoire est un long dialogue de generation en generation, chaque generation contestant la precedente sur certains points. Souvent il arrive que les fils, en contestant leur pere, se rapprochent du grand pere. Il arrive que les fils trouvent que le pere a ete excessif dans sa contestation du grand pere. Comme si l’histoire etait une convergence vers un point, qui tourne autour de ce point en s’en rapprochant de plus en plus, comme une spirale.

       Pendant les 30 glorieuses sur lesquelles il regna, grand pere etait gaulliste, homme de la Terre et adorateur d’Hestia, deesse du foyer.
       Son fils qui fit mai 68, puis regna sur les tristes années qui nous conduisent du choc petrolier de 1973 à aujourd’hui, fut attiré par le Ciel et adora Eole, dieu du vent.
       Au yeux du petit fils, la critique du pere 68-ard alla trop loin dans son attirance pour le ciel et dans son adoration d’Eole, il faut selon lui reapprendre a ecouter la Terre et à faire quelques offrandes à Hestia.
       Aller vers ne veut pas dire aller à, il faut savoir doser.


    • Kalki Kalki 1er octobre 2011 14:53

      1) nous sommes au XXI eme siecle

      2) non biensur ce n’est pas le monde virtuel qui gagne en tant que tel, il prend toujours des formes de prise de pouvoir sur le réel


    • Eddie Constantine Eddie Constantine 1er octobre 2011 19:49

      Et vous, vous êtes sûr que le Marine Le Pen ne rassemblera pas une majorité ?

      Sur votre article, 17 personnes sur 24 en désapprouvent la tonalité. 
      Vous devriez avoir moins de certitudes sur ce sujet.

    • samuel_ 1er octobre 2011 20:13

       @ Eddie

       - une trentaine de personnes (c’est peu)
       - lecteurs d’agoravox (donc je pense, pas des bourgeois qui lisent le monde ou libé ou le nouvel obs ou l’express),
       - susceptibles de s’interesser à un article sur le FN (ce qui accroit la proportion de gens proches FN) :

       ça fait vraiment pas un echantillon representatif de la population.

       de plus peut etre des gens ont voté non parcequ’ils trouvent l’article trop gentil avec Marine Le Pen.

       a mon avis dans la population réelle, il y a une majorité de gens qui ne voteront jamais FN.


    • DSKprésident 1er octobre 2011 22:05

      Encore un article anti-FN, assez minable...

      les anti-FN ne savent plus quoi inventer... de Gaulle, pardonnez-leur.

      L’auteur est-il sionsite ? dans ce cas, la bassesse de son article se comprend...

      Quand à la filiation, souvenez-vous de Mitterrand et de sa francisque (2022).

      Souvenez-vous de Jospin, dont le père, Robert Jospin, fut collabo jusqu’en 1943 !

      Aujourd’hui, on voit clairement les sionsites, internationalistes de l’UMPS diriger pour leurs amis banquiers internationaux.

      On ne voit que peu de Nationaliste qui pourrait diriger pour la France et le Peuple. M le Pen en fait partie, et c’est pour cela que le système veut la casser.

      L’auteur fait partie de ce système, un jeune sionard, ou alots c’est un idiot-utile du système sioniste.

      A l’auteur : dans la vidéo suivante Ariel Sharon parle de vous à 5’25 :
      http://www.youtube.com/watch?v=KGR7Lnmcc28&feature=related
      « mon avis sur les chrétiens sionistes ? de la racaille, mais ne leur dites pas, nous avons encore besoin de tous les idiots utiles. »


    • GLANDU 1er octobre 2011 22:16

      dsk, les sionistes sont nos alliés.
      « Pour l’Europe, nous formerons là-bas un élément du mur contre l’Asie ainsi que l’avant-poste de la civilisation contre la barbarie. » Théodore HERZL


    • irmat 1er octobre 2011 10:08

      Merci pour le cadeau.

      Quitte à la voir venir s’installer chez nous, proposez lui plutôt « éleveuse de berniques sur un îlot ».

      Très au large, l’ îlot , 

      50 miles minimum.

      Merci


      • OMAR 1er octobre 2011 14:00

        Omar 33

        Tout-à-fait vrai, Juluch..

        C’est ce que nous avons constaté au vu des résultats des sénatoriales...


      • OMAR 1er octobre 2011 22:24

        Omar 33

        Ah, je comprends mieux maintenant pourquoi Calmos, la Saugrenue, etc ( tous ces bien-pensant qui ne veulent que du bien aux émigrés, blacks, arabes, musulmans) sont absents dans ce débat : ils sont déjà en Bretagne...


      • GLANDU 1er octobre 2011 10:31

        Que NDA et Asselineau rejoignent Marine au lieu des diviser l’Union des Français pour la France.
        déjà Bertrand Dutheil de La Rochère et Jean-marie Couteaux l’ont fait comme Collard,
        des syndicalistes, des frères maçons... 


        • samuel_ 1er octobre 2011 10:33


           Oui mais le FN ne sera jamais élu car il ne réunira jamais les voix d’une majorité des français.

           Alors a quoi bon ?


        • samuel_ 1er octobre 2011 10:43


           En plus il reste au FN des gens auxquels il est assez difficile de faire confiance. Il y a encore au FN des gens qui surement, veulent couper la population française en morceaux. Ce serait dangereux de mettre des gens comme ça au pouvoir.


        • GLANDU 1er octobre 2011 10:47

          Sarkozy, président avec 19 000 000 de voix...(53,06%)
          sachant que la majorité suffit...tout est possible.
          Les conséquences de la politique UMPS au service du libéralisme va accentuer la débâcle.


          • samuel_ 1er octobre 2011 10:51


             Tout n’est pas possible cher ami.

             Par exemple un éléphant rose qui vole dans le ciel, ça n’est pas possible.

             En plus vous négligez le côté pas sur a 100% du FN, dont on ne peut pas être certain qu’il n’est pas un peu dangereux.


          • kiouty 1er octobre 2011 10:52

            La seconde fonction objective du Front National, est d’être un instrument permettant aux médias de discréditer, par des amalgames grossiers, les éléments inclus dans son projet actuel, qui sont gaulliens ou proches des intérêts des classes moyennes ou modestes.

            Ce n’est pas une « fonction objective ». C’est une utilisation stratégique de la part des adversaires du FN de ses idées. C’est d’ailleurs pas bête, car aujourd’hui, être contre l’Europe et contre la mondialisation, c’est être pour le FN. C’est plus que bien joué.
            Mais au nom de quoi est-ce que Marine Le Pen devrait renoncer à ses opinions pour autant ?

            La troisième fonction objective du Front National est de servir de faire-valoir à des gens, qui peuvent à peu de frais prendre une posture vertueuse, en s’attaquant publiquement à lui.

            Pareil, ce n’est pas une fonction objective, c’est une utilisation stratégique. C’est d’ailleurs réciproque, il me semble que MLP passe son temps à taper sur le système UMPS qui représente la mondialisation, les délocalisations, le chômage etc.

            Ah c’est sur que c’était mieux, plus confortable, quand on avait un Jean-Marie clairement haïssable, qui faisait consensus sur son rejet. Aujourd’hui, le FN commence à faire flipper parce qu’il sort de sa position de niche pour cinglés fachos.


            • samuel_ 1er octobre 2011 10:58


               Je disais fonction objective au sens : à quoi il sert concrètement.

               Le FN d’aujourd’hui est tres confortable pour le systeme, puisqu’il sterilise les voix contestataires qui vont vers lui. En effet, jamais ce parti n’accedera au pouvoir, car jamais il ne reunira une majorité de voix.

               De plus, on ne sait pas si le FN n’est pas encore un peu dangereux. Il y a encore des gens au FN, qui n’ont pas l’air d’avoir envie que la population française reste en un seul morceau.


            • GLANDU 1er octobre 2011 11:03

              population...FRANCAISE ?
              faudrait peut être redéfinir cette notion.

              L’ALGERIE CHAMPIONNE DES BINATIONAUX


              • samuel_ 1er octobre 2011 11:14


                 Ce problème sera peut etre, bien mieux resolu si nous renouvelon l’idee que nous avons de la culture française, pour qu’elle devienne dans notre esprit celle de tous les français.

                 Laissons tous les français apporter ce qu’ils veulent, leur contribution personnelle a eux, à la culture française.

                 Un peuple c’est avant tout une envie partagée de vivre ensemble et de partager une culture, disait Ernest Renan, grand penseur de la Nation lors des debuts de la IIIème république, a la fin du XIXème siècle :

                 "

                Une nation est une âme, un principe spirituel. Deux choses qui, à vrai dire, n’en font qu’une, constituent cette âme, ce principe spirituel. L’une est dans le passé, l’autre dans le présent. L’une est la possession en commun d’un riche legs de souvenirs ; l’autre est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis. L’homme, Messieurs, ne s’improvise pas. La nation, comme l’individu, est l’aboutissant d’un long passé d’efforts, de sacrifices et de dévouements. Le culte des ancêtres est de tous le plus légitime ; les ancêtres nous ont faits ce que nous sommes. Un passé héroïque, des grands hommes, de la gloire (j’entends de la véritable), voilà le capital social sur lequel on assied une idée nationale. Avoir des gloires communes dans la passé, une volonté commune dans le présent ; avoir fait de grandes choses ensemble, vouloir en faire encore, voilà les conditions essentielles pour être un peuple. On aime en proportion des sacrifices qu’on a consentis, des maux qu’on a soufferts. On aime la maison qu’on a bâtie et qu’on transmet. Le chant spartiate : « Nous sommes ce que vous fûtes ; nous serons ce que vous êtes » est dans sa simplicité l’hymne abrégé de toute patrie.

                Dans le passé, un héritage de gloire et de regrets à partager, dans l’avenir un même programme à réaliser ; avoir souffert, joui, espéré ensemble, voilà ce qui vaut mieux que des douanes communes et des frontières conformes aux idées stratégiques ; voilà ce que l’on comprend malgré les diversités de race et de langue. Je disais tout à l’heure : « avoir souffert ensemble » ; oui, la souffrance en commun unit plus que la joie. En fait de souvenirs nationaux, les deuils valent mieux que les triomphes, car ils imposent des devoirs, ils commandent l’effort en commun.

                Une nation est donc une grande solidarité, constituée par le sentiment des sacrifices qu’on a faits et de ceux qu’on est disposé à faire encore. Elle suppose un passé ; elle se résume pourtant dans le présent par un fait tangible : le consentement, le désir clairement exprimé de continuer la vie commune. L’existence d’une nation est (pardonnez-moi cette métaphore) un plébiscite de tous les jours, comme l’existence de l’individu est une affirmation perpétuelle de vie. Oh ! je le sais, cela est moins métaphysique que le droit divin, moins brutal que le droit prétendu historique. Dans l’ordre d’idées que je vous soumets, une nation n’a pas plus qu’un roi le droit de dire à une province : « Tu m’appartiens, je te prends ». Une province, pour nous, ce sont ses habitants ; si quelqu’un en cette affaire a droit d’être consulté, c’est l’habitant. Une nation n’a jamais un véritable intérêt à s’annexer ou à retenir un pays malgré lui. Le vœu des nations est, en définitive, le seul critérium légitime, celui auquel il faut toujours en revenir.

                Nous avons chassé de la politique les abstractions métaphysiques et théologiques. Que reste-t-il, après cela ? Il reste l’homme, ses désirs, ses besoins. La sécession, me direz-vous, et, à la longue, l’émiettement des nations sont la conséquence d’un système qui met ces vieux organismes à la merci de volontés souvent peu éclairées. Il est clair qu’en pareille matière aucun principe ne doit être poussé à l’excès. Les vérités de cet ordre ne sont applicables que dans leur ensemble et d’une façon très générale. Les volontés humaines changent ; mais qu’est-ce qui ne change pas ici-bas ? Les nations ne sont pas quelque chose d’éternel. Elles ont commencé, elles finiront. La confédération européenne, probablement, les remplacera. Mais telle n’est pas la loi du siècle où nous vivons. À l’heure présente, l’existence des nations est bonne, nécessaire même. Leur existence est la garantie de la liberté, qui serait perdue si le monde n’avait qu’une loi et qu’un maître.

                Par leurs facultés diverses, souvent opposées, les nations servent à l’œuvre commune de la civilisation ; toutes apportent une note à ce grand concert de l’humanité, qui, en somme, est la plus haute réalité idéale que nous atteignions. Isolées, elles ont leurs parties faibles. Je me dis souvent qu’un individu qui aurait les défauts tenus chez les nations pour des qualités, qui se nourrirait de vaine gloire ; qui serait à ce point jaloux, égoïste, querelleur ; qui ne pourrait rien supporter sans dégainer, serait le plus insupportable des hommes. Mais toutes ces dissonances de détail disparaissent dans l’ensemble. Pauvre humanité, que tu as souffert ! que d’épreuves t’attendent encore ! Puisse l’esprit de sagesse te guider pour te préserver des innombrables dangers dont ta route est semée !

                Je me résume, Messieurs. L’homme n’est esclave ni de sa race, ni de sa langue, ni de sa religion, ni du cours des fleuves, ni de la direction des chaînes de montagnes. Une grande agrégation d’hommes, saine d’esprit et chaude de cœur, crée une conscience morale qui s’appelle une nation. Tant que cette conscience morale prouve sa force par les sacrifices qu’exige l’abdication de l’individu au profit d’une communauté, elle est légitime, elle a le droit d’exister. Si des doutes s’élèvent sur ses frontières, consultez les populations disputées. Elles ont bien le droit d’avoir un avis dans la question. Voilà qui fera sourire les transcendants de la politique, ces infaillibles qui passent leur vie à se tromper et qui, du haut de leurs principes supérieurs, prennent en pitié notre terre à terre. « Consulter les populations, fi donc ! quelle naïveté ! Voilà bien ces chétives idées françaises qui prétendent remplacer la diplomatie et la guerre par des moyens d’une simplicité enfantine ». - Attendons, Messieurs ; laissons passer le règne des transcendants ; sachons subir le dédain des forts. Peut-être, après bien des tâtonnements infructueux, reviendra-t-on à nos modestes solutions empiriques. Le moyen d’avoir raison dans l’avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé.

                 "

                 E. Renan, 1882


              • samuel_ 1er octobre 2011 21:01


                 @ Marc

                 L’envie de vivre ensemble et de partager l’heritage culturel du lieu.

                 Ce qui n’empeche pas d’apporter soi-meme des choses qui renouvellent cet heritage.

                 Voila en résumé ce que dit Renan.

                 Il y a des problemes je suis d’accord.

                 L’envie de vivre ensemble n’est pas au mieux de sa forme.

                 Les nouveaux arrivants paraissent parfois, de mon point de vue en tout cas, ne pas se sentir hetitiers de la culture française.

                 Mais tout s’arrangerait j’en suis convaincu, si on acceptait que la culture française se renouvelle, et que les nouveaux arrivants s’aproprient comme ils le veulent cette culture, pourvu qu’ils s’en sentent sincèrement les heritiers.
                 


              • latortue latortue 1er octobre 2011 11:33

                petit poeme modifier c’est le seul commentaire que je puisse,puise,pusse, pardon apporter a une prose aussi stérile,le beaujolais oui mais le FN non !!!!!!!!!!! un peu de freeeeeeeecheur dans ce monde de bruuuute.

                Dirait-on pas que je suis ivre !


                Je suis philosophe de comptoir


                Je zigzague sur le chemin,

                Mon pas m’apparaît incertain

                J’hésite sur la route à suivre.

                Le soleil est moins clair soudain

                pourtant j’ai pas bu plus qu’on peut

                Faut savoir que le Condrieux

                A tromper le monde est malin

                il faut se méfier de ce vin

                Pourquoi boit-on ? Qui répondra ?

                Cet ouvrier sur son échelle,

                Ce curé lisant son missel,


                ce militant qui vote FN


                Ou ce chanteur perdant sa voix ?

                La vie quelquefois nous y pousse.

                Et ,Partager le vin au comptoir

                n’est pas bon pour clair y voir

                laissons les FN croirent

                et retournons au comptoir


                • samuel_ 1er octobre 2011 11:41


                   Votre posture d’artiste vous permet de dire des choses sans queue ni tete, en laissant subsister le doute dans la tete des ingenus, que peut-être ces choses sans queue ni tete ont un sens qui leur echappe.

                   Mais je ne suis pas un ingenu, je suis plutot comme Saint Thomas. J’attends qu’on m’explicite le sens, pour croire en son existence.


                • latortue latortue 1er octobre 2011 13:32

                  SAMUEL ;

                  Saint thomas ,symbole et image du doute ,c’est sur que vous n’êtes pas ce genre de personnage ,vous vous ne doutez pas ,vous jugez et combattez comme Samuel le chef guerrier .

                  Ne trouvez vous pas facile de taper sur le FN surtout avec les arguments aussi pauvres que vous apportez  ???

                  quand au poème, qui n’est pas de moi d’ailleurs , sans queue ni tête vous auriez du lire entre les lignes ,et ,vous en auriez trouvé le sens ,mais en êtes vous capable ??

                  il est facile de critiquer , comme un ingénu dont le sens est .

                  1. crédule, innocent, naïf, niais, simple, , candide, simplet, confiant, inexpérimenté, jeune, benêt, nigaud, enfantin.

                  2. J’ai enlevé les significations injurieuses car les injures n’apportent rien a la chose

                  3. Acceptez donc que le FN évolue comme évoluent les autres partis ,le monde change ,les choses changent ,les hommes changent , et ne jugez pas trop vite acceptez que d’autres pensent différemment et votent différemment ,je comprends votre combat contre le FN,il fait peur grâce a la diabolisation qui lui est infligé depuis des lustres , mais trouvez des arguments contre lesquelles ont peut discuter ,échanger, un point de vue n’est pas un dogme ,asséner comme vous le faite ,c’est de l’anti FN primaire ,rien d’autre, laissez donc une porte ouverte au dialogue pas au monologue dont vous me semblez être un adepte .

                  4. Merci et sans rancunes ,la diversité d’opinion n’est heureusement plus punis par la lois ,autrement les pros FN seraient tous pendu haut et cour ,un génocide de 20 % de la population rendez vous compte , d’autre en parle depuis des décennies .



                • samuel_ 1er octobre 2011 18:41

                   J’apprecie tres sincèrement la bienveillance que vous avez a mon egard, en supprimant les synonymes d’ingenu qui ne soient pas des insultes méchantes.
                   
                   Mais je rigole, bien gentiment, de quelques qualificatifs que votre bienveillance m’a conservé : nigaud, niais, benet, ça fait deja un beau palmares.

                   Je crois, comme vous peut etre, en l’importance du sentiment national, de la solidarité nationale, de la democratie, d’une economie prospere et beneficiant a tous.

                   Je crois aussi, comme vous peut etre encore, que l’UE n’est pas democratique, que le libre echange, le monetarisme de la BCE, et les autres formes de neo liberalisme de l’UE, sont de gros problemes pour notre pays.

                   Mais desole, je ne crois pas qu’un parti puisse changer d’ideologie. Je le disais dans le texte :

                   « Quiconque n’a pas Jean-Marie Le Pen pour père, ne verra pas quel est l’intérêt de défendre un projet gaullien, par un parti comme le Front National. De par son histoire, de par encore nombre de ses dirigeants et militants actuels, ce parti a dans son identité une volonté de séparer les français selon leurs origines, et d’en mettre certains à la marge. L’idéologie à laquelle adhère un individu n’est pas inscrite dans ses gènes, et les actions faites au cours de l’histoire, par les membres d’un peuple, ne s’inscrivent pas automatiquement dans l’identité de ce peuple. Mais un parti n’est ni un individu ni un peuple, et de même que, comme le disait Saint-Just, un roi « doit régner ou mourir », un parti doit garder l’idéologie qui l’a engendré, ou mourir. »

                   Mais surtout, je vous invite a vous demander avec autant de froide lucidité que possible, s’il est possible que le FN reunisse un jour proche a reunir les voix d’une majorité.

                   Ma réponse est non, a cause du fait que l’histoire d’un parti s’inscrit dans son identité, et a cause du fait que le FN contient encore des militants et dirigeants dont les idees seraient dangereuses pour la France, je pense bien sur a Jean Marie Le Pen, Bruno Gollnisch et tous ceux qui le soutiennent de la base au quasi sommet.

                   Conclusion logique : les voix qui vont vers le FN sont parfois des voix contestataires, de gens qui n’adherent pas à une ideologie d’extreme droite, comme recemment celle de Bertrand Dutheil de la Rochere, mais ce sont en tout cas des voix sterilisees.

                   Et comme je le disais c’est justement, a mes yeux, la premiere fonction objective du FN, de steriliser de telles voix, pour que rien ne change.

                • latortue latortue 2 octobre 2011 01:49

                  Le PC fondé en 1920 n’a jamais non plus obtenu la majorité cela ne l’a , ni ne l’empêche d’avoir des députés 13 , des sénateurs 20 je crois .Pourquoi ? il a même participé a des gouvernements pourtant quel ne fut pas les critiques a son égard !!!!!!!!!!

                  le FN, contrairement au PC qui n’a fait que régresser, lui n’a fait que s’enfler grossir ,mais seulement au niveau sympathisant ,pas au niveau élu ,il est quand même le troisième parti de France , a son époque Mitterrand avait changé le mode de scrutin ,ce qui avait permis au FN d’avoir des élus, a son arrivé Chirac a rechanger ce mode .Pas d’élu pas de financement car en France la subvention accordé est calculé sur le nombre d’élu .c’est sur que tout est fait pour faire taire 20 % des Français

                  Les grandes orientations du programme du Front national sont

                  • « retrouver la souveraineté législative, budgétaire et territoriale de la France »

                  • « rétablir la démocratie en organisant régulièrement des référendums et la proportionnelle à toutes les élections »

                  • « mettre fin aux délocalisations, réindustrialiser la France via des protections sociales et écologiques aux frontières »

                  • « revenir sur la réforme des retraites du gouvernement, injuste et inefficace »

                  • « mieux répartir la part capital/travail au bénéfice du travail et de la justice sociale »

                  • « restaurer la Banque de France dans ses prérogatives d’institution monétaire »

                  • « anticiper la sortie de l’euro plutôt que la subir »

                  • « bâtir un État fort, stratège, fer de lance du redressement économique et social »

                  • « alléger les charges des petites entreprises »

                  • « nationaliser les secteurs stratégiques de la France »

                  • « assurer la justice fiscale : chacun doit payer en fonction de ses moyens »

                  • « limiter l’immigration » ;

                  • « en finir avec l’insécurité en cessant de réduire les forces de police et gendarmerie. »

                  • « inscrire dans notre Constitution : “la République ne reconnaît aucune communauté” »

                  • « appliquer partout la laïcité républicaine »

                  • « assurer le rayonnement international de la France et sortir de l’OTAN »

                  • « redresser l’école républicaine ».

                  • ou voyez vous un quelconque DANGER la dedans la plupart de ces mesures ont été reprisent par les autres partis car il ont vue que les Français adhéraient ,ou voyez vous du fachisme la dedans  ?????

                  • tout ça est ridicule ,vous diabolisez le FN comme la plupart des peeples ,des politiques , car c’est la mode, un pro FN est soit un con ,soit un raciste, soit un fachiste . Veuillez m’excusez mais il y a pas plus de gens comme ça au FN que dans les autres partis ,c’est pas seulement réservé au FN .et les orientations au dessus ne sont pas plus démagogues que celles prônées par les autres partis en place ou qui voudrait l’être . depuis maintenant allez TRENTE ANS on est gouverné par des gens qui ne pensent pas a la France,mais a eux et a leurs carrières ,la première mesure prise par Sarkozy, la première, a été de s’augmenter de pratiquement 200 %,voyez le nombre d’affaires qui gravitent autour de ces gens les scandales la boue ,droite gauche confondue .pour ce qui est des verts au parlement européen il votent pour le nucléaire en pleine contradiction avec leurs électeurs . il reste qui Mélenchon le zébulon de la politique pratiquement 20 ans de PS quand m^me ,et ministre ,senateur ,etc maintenant le front de gauche avec Buffet et le facteur il est séduisant ,mais lui aussi il ne représente pas grand chose en terme de voix .alors dite moi pour qui il faudrait voter d’après vous ???????????? blanc, s’abstenir ??? ou tanter autre chose une autre orientation le risque est minime 5 ans c’est vite passé et le résultat parlera a la fin .



                • OMAR 1er octobre 2011 13:58

                  Omar 33

                  Bonjour Samuel  :"transformer le Front National en un parti qui cherche à rassembler tous les français,...

                  C’est peut-étre possible avec une nouvelle générationde militants.

                  Mais Papa Le Pen était électricien-gégéniste, et occasionnellement Para-tortionnaire.

                  Comment voulez-vous que Pollution-Marine devienne horticultrice ?

                  Une vache ne vèle pas de gazelles, hélas....


                  • samuel_ 1er octobre 2011 18:45

                     smiley


                  • COVADONGA722 COVADONGA722 1er octobre 2011 18:50

                    @ Omar 33
                    bonsoir ,n’est il pas écrit la fautes des péres ne retomberas pas sur les fils"

                    n’est il pas écrit

                    « Quiconque acquiert un péché ne l’acquiert que contre lui-même. » s4, v111


                    Asinus :ne varietur


                  • OMAR 1er octobre 2011 22:33

                    Omar 33

                    Salut Cova, et d’accord avec vos écrits..

                    Mais il n’est nullement écrit aussi que si la France a des problèmes économiques et sociaux, c’est systématiquement la faute aux arabes, ou aux juifs, ou aux gitans, ou aux roms, ou aux blacks, ou aux ritals, ou aux martiens....

                    Et encore moins que pour solutionner ces problèmes, il faut vider la France d’une manière ou d’une autre, de ces étres humains.


                  • COVADONGA722 COVADONGA722 1er octobre 2011 22:56

                    yep Omar je suis pas dans sa tete « marine » et de plus je participe pas au jeu de dupes « election » mais il me semble que justement le discour à changé que vous soyez dubitatif
                    est dans la norme mais ceux qu"elle désigne à l’inverse du pere ce sont les banksters et nos
                    élites vendant le pays à l’encan
                    Pour l’envahissement du territoire je prétend que les premiers victimes en sont les deuxieme troisieme génération d’immigrés qui se retrouve en compétition
                    pour les logements les services et les premiers boulot avec la vague que la dérégulation et
                    schenguen laisse entre sur le territoire .


                  • asterix asterix 1er octobre 2011 14:10

                    Tullius Detritus, vous connaissez ?
                    Mais oui ! Celui-la meme qui seme la zizanie pour arriver a ses fins.
                    C’est d’abord lui qu’il faut eliminer...


                    • Un Âne batté 1er octobre 2011 16:30

                      c’est vquand que vous aller comprendre que le Front des Nuls , plus que l’on oublie plus qu’il meurt, j’ai marre de ses conard qui veulent lui faire la leçon et qui au passage lui fait un coup de pub.

                      ce partie est nul inexistant et tous les coulions qui lui faitde la pub sont des sympathisant qui s’ignorent.


                      • Wazix23 1er octobre 2011 17:40

                        « Ane Batté » : on ne saurait si bien dire compte tenu des « fotes » d’ orthographe...

                        Quant à Omar, Le Pen père n’a ja mais été électricien-gégène ni para-tortionnaire, forcémant fallait-il être militaire à l’époque, et non lecteur de quelques journaux tout droit issu de mai 68.

                        C’est bien connu l’ennemi dangereux de la France, ce n’est pas Al qaida et autres islamistes cinglés manipulateurs de bombes, mais bien le FN qui fait exploser les siennes à chaque coin de rues...

                        « Cachez ce (s..) cette vérité que je ne saurais voir... »

                        Ne vit-on pas actuellement sur des illusions ! ! ! .


                        • OMAR 1er octobre 2011 23:00


                          Omar 33

                          Wazix23 : Le Pen père n’a ja mais été ......

                          Tout-à-fait vrai....

                          En Fait, le Pen père était député, et un matin de Noél, il trouva comme cadeau, une tenue de para et un train éléctrique qui lui ont énormément plu.

                          Mais le seul bled oû il pouvait enfiler cette tenue et jouer au petit para , c’était en Algérie.

                          http://www.algeria-watch.org/fr/article/hist/1954-1962/affaire_lepen_1.htm

                          Cependant à cette époque, l’Algérie manquait d’énergie, et ce n’est que pour faire fonctionner son train électrique que Le Pen se servait d’une gégène.

                          http://www.mecanopolis.org/?p=156

                          Et le FN n’est nullement dangereux pour la France et encore moins pour les basanés, à qui il donne même des cours de natation gratos, sur la Seine...

                          http://www.lepost.fr/article/2009/05/05/1522699_les-tueurs-etaient-a-l-affut-brahim-bouarram-jete-dans-la-seine-le-1er-mai-1995.html


                        • LE CHAT LE CHAT 1er octobre 2011 21:33

                          Peut être échouera t elle , mais au moins elle aura essayé , pas comme ces pourris du PS et des verts qui se sont présentés aux européennes soit disant contre Barroso et sa politique et n’ont même pas présenté un candidat contre lui à la tête de la commission européenne !

                          Dupont aignant et Asselineau sont insignifiants et n’ont aucune chance , ils viennent de l’UMP avec qui ils gardent des contacts et ne sont là que pour piquer des voix au FN !


                          • pastori 1er octobre 2011 22:07

                            chat je te trouve défaitiste ! pourtant il a fait un beau soleil, ça devrait rendre optimiste !


                            « Peut être échouera t elle »   quelle idée !! émettre l’idée, chez les bergers, c’est forcer le destin.
                            alors après avoir dit une pareille énormité impossible à survenir, tu aurait dû faire les cornes et cracher deux fois pour conjurer le mauvais oeil ! smiley

                            de plus, NDA et Asselineau sont tout nouveaux en politique, ils n’ont qu’une vingtaine d’année de fréquentation RPR et UMP. c’est rien par rapport à toute une vie et ça ne laisse pas de trace.


                          • samuel_ 1er octobre 2011 22:16


                             @ Pastori

                             Mais laissez donc parfois au chat d’avoir des moments de lucidité !

                             Quand vous mettrez votre bulletin FN dans l’urne, ce sera comme si vous le jetiez dans un puits, car Marine Le Pen ne reunira jamais une majorité de voix.

                             Et comment avoir une pleine confiance dans des gens comme Gollnisch et les militants et dirigeants FN qui le soutiennent, pour qu’ils ne veuillent pas diviser la France et etre un peu trop des peres fouettards ? Le FN d’aujourd’hui ça n’est pas que la demondialisation, c’est aussi des restes du FN d’hier.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

samuel_


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès