Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > MoDem : peu d’élus mais de nombreux électeurs... décisifs

MoDem : peu d’élus mais de nombreux électeurs... décisifs

Petites leçons du deuxième tour des législatives : ce sont les électeurs du MoDem qui ont permis d’éviter le raz-de-marée annoncé

« Douce France »... Toujours prête, de plus en plus même, à se laisser aller d’une humeur à l’autre. Pour se faire peur, ou plaisir. Pour fuir les réalités, souvent.

Lundi dernier : alerte rouge, raz-de-marée annoncé ! La Chambre « introuvable », « bleue encre », s’inscrit dans les sondages. Un succès à graver dans le Livre des records pour l’UMP qui, pourtant, a un bilan (passé sous silence) à mettre plus à son passif qu’à son actif. Le Premier ministre, vrai chef de guerre, annonce l’objectif : plus de 400 députés. Et le spectre du « parti unique » apparaît.

Huit jours plus tard : « une vaguelette bleue pâle, avec des poissons rouges ». La gauche dans le coma s’est réveillée. Le PC assassiné est ressuscité. Un « Oui mais » titre Le Figaro. Un « avertissement à Sarkozy » lance un éditorialiste. La « fin de l’état de grâce », ose un autre... Les Français sont inconstants, pour les plus pessimistes. Ils sont intelligents, pour les plus optimistes...

En fait, le fait qu’un deuxième tour rectifie le premier dans des élections législatives n’a rien d’exceptionnel. Même si cette "correction" est plus nette que dans de précédents scrutins. Et l’important n’est pas ce qui est mis la plupart du temps en valeur depuis dimanche soir, mais ce qui est caché par ce qui est médiatiquement valorisé.

Un « recul » de l’UMP ? Allons donc. La majorité présidentielle est « absolue ». C’est la réalité. Et Sarkozy tient tous les pouvoirs dans ce beau pays de Montesquieu. La victoire de l’UMP et de ses satellites est incontestable. Pas écrasante (ce qui est mieux pour la majorité), mais ample, large, digne de rester dans les annales.

Un « bon réflexe de pluralisme » ? Oui. Le MoDem y a beaucoup contribué. Mais une bonne moitié des Français n’est pas représentée, et notre système reste plus électif que représentatif. Pour les partis, bien sûr : le Modem de Bayrou le sait mieux que personne, mais il n’est pas le seul à être écrasé par les deux rouleaux compresseurs d’un bipartisme qui s’autoreproduit. Pour les catégories socioprofessionnelles. Pour les jeunes. Et pour les « minorités visibles »... Bien blanche, la Chambre !

Même l’arrivée (« massive » ai-je entendu) de femmes est à relativiser : la France, machiste, était au 89e rang mondial. Elle fait un bond pour se classer... 56e ! Que de progrès encore à accomplir pour être dignes de notre autosatisfaction. Vous avez dit "parité" ? La prochaine fois, peut-être... Quand on limitera (enfin) le cumul et la succession des mandats !

Le phénomène essentiel du deuxième tour est le même que celui du premier : l’importance historique et périlleuse de l’abstention. C’est la preuve du bien-fondé des diagnostics de Bayrou. C’est la démonstration que les Français, malgré l’effet loupe de la présidentielle transformée en festival de politique-spectacle, ne sont pas du tout réconciliés avec la politique telle qu’elle se pratique.

Problèmes d’éducation (dès l’école), d’information (soirée clips sur M6), de structures non démocratiques, d’état d’esprit oligarchique, de culture (plus monarchique que républicaine, malgré les cantiques laïcs des « élites »)...

ll est vraiment impératif que le MoDem ouvre les « voies nouvelles ». J’attends beaucoup des Conférences de citoyens que Chantal Cutajar lance sur Strasbourg, en appliquant concrètement les exhortations de Bayrou : si elles tiennent leurs promesses, il faudra les étendre à d’autres villes. La démocratie doit être une pratique permanente, sans cesse à améliorer, et non un état de fait célébré plus ou moins bien périodiquement...

En termes d’analyse politique, il importe bien sûr d’être prudent. Et ne pas s’en tenir à quelques impressions données par des cas particuliers (défaites de Juppé et de Chevènement, par exemple) ou par des calculs partiels et estimations superficielles. Mais trois lignes de forces valent d’être mises en relief :

- L’échec du Front national, réjouissant pour tous les démocrates et logique après la déroute de Le Pen aux présidentielles (due en grande partie au siphonage réussi de Sarkozy), ne marque en rien la fin sociologique de l’extrême droite française. Déboussolés ou récupérés, les électeurs lepénistes se sont réfugiés dans une abstention plus dépitée que résignée. Gare au réveil !

- Le sauvetage du PC n’est pas forcément une bonne nouvelle pour tous ceux qui souhaitent une rénovation ou une refondation de la « gauche ». Marie-George Buffet revient de très loin. Mais où veut-elle et peut-elle aller ? Et avec qui ? Le conservatisme de gauche se porte mieux qu’on pouvait le penser : ce n’est pas une bonne nouvelle pour ceux qui se veulent d’authentiques réformateurs d’une pensée et d’une action adaptées à ce siècle. Cela rend plus ambigu encore le projet de Hollande et de quelques autres de constituer une « UMP de gauche « qui irait du PC au centre ». Le PS va être peut-être encore plus tiraillé par une logique de partition entre deux lignes. L’une, « classique », appuyée sur le flanc gauche du PS et donc des alliances à sa gauche ; la seconde partisane d’alliances au centre ou avec le centre...

- Le bonheur des socialistes, qui en oublient qu’ils ont perdu et que la droite a gagné, a quelques côtés amusants... Après la vague rose des régionales, le même concert d’autosatisfaction avait rendu sourds les plus lucides.

Il est vrai qu’au regard de la débâcle qui lui était promise par les sondeurs au soir du premier tour, et de la campagne politiquement nulle que ses dirigeants ont menée entre les deux tours, le PS a fait mieux que se défendre. Le Parti socialiste et ses alliés gagnent même une quarantaine de sièges, contre toute attente. Une « divine surprise », pour Hollande. Et une « surprise contrariante » pour Royal...

Mais une « surprise » provoquée par quoi ?

Ne croyons pas que subitement ce deuxième tour a été transformé par l’habileté de Fabius, en un référendum pour ou contre la TVA antisociale...

Ne croyons pas non plus à une « mobilisation exceptionnelle » des électeurs PS : Claude Patriat, professeur de sciences politiques à l’université de Bourgogne, sur la base de 150 circonscriptions clés passées à la loupe, peut affirmer le contraire. Et d’autres études sérieuses (dont la mienne, si je peux me permettre) aussi : « Le PS n’a pas été mieux servi par son électorat au deuxième tour qu’au premier »...

Paradoxe ? En fait, le PS a été servi par l’absence de triangulaires. Il n’y en a eu qu’une, et elle a été gagnée par le MoDem...

Il a été surtout servi par l’électorat du MoDem, y compris dans des circonscriptions où il a perdu de peu et où (fait d’exception) la candidate éliminée du MoDem avait appelé à voter contre lui (deuxième circonscription de Strasbourg).

Claude Patriat explique : « Il n’y a pas eu de sursaut du Parti socialiste. Quand on regarde précisément les résultats du 1er tour on constate que sur 150 circonscriptions, les voix du Modem pouvaient lui permettre de faire la différence à condition que se constitue un front anti-UMP. Or c’est exactement ce qui s’est passé. »

Les éléphants et les aspirants « lions » du PS se sont bien gardés de le souligner, mais le fait est là : le PS a bénéficié massivement des voix du Modem. En dépit de l’absence de consigne de vote de Bayrou. Les électeurs seuls ont décidé.

C’est logique puisque l’électorat de centre droit avait déjà voté UMP, en suivant le « général Morin ». C’est encourageant, non parce que cette fois le PS en bénéficie, mais parce que le MoDem montre ainsi sa puissance d’arbitrage. C’est ce qui fait dire que les sceptiques ont tort : le phénomène Bayrou va perdurer. La Revolution Orange d’un centre indépendant et libre répond à de vraies aspirations.

Cet appui du MoDem est d’ailleurs confirmé par les sondages sortis des urnes : 58 % des électeurs du MoDem du premier tour auraient voté pour le PS, 25 pour l’UMP et 17% se seraient abstenus ou auraient voté blanc.

A noter au passage la faible abstention des électeurs du MoDem pourtant en deuil de leurs espérances du premier tour : c’est le signe d’une motivation civique forte chez celles et ceux qui optent pour l’orange. Cela aussi est très encourageant pour le mouvement de Bayrou.

Ces données sont évidemment importantes pour tenter d’imaginer la recomposition en gestation du paysage politique. Revoici des débats en vue entre les champions de la bipolarisation et ceux qui suivent le cap Bayrou : l’émergence d’une troisième force entre l’UMP et la gauche pure et dure. Cela dépendra d’abord de la capacité du MoDem à se donner les moyens de ses ambitions. Une affaire de structures et de mentalité.


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • Marie Pierre 19 juin 2007 09:56

    Bonne analyse, surtout lorsqu’on voit à Lyon 3, Touraine PS a été élu alors qu’il n’avait que 27,87 % des suffrages contre 40,66 % à son adversaire Dubernard.


    • JL JL 19 juin 2007 10:06

      Une analyse des résultats crédible, je ne saurais la commenter.

      Je note principalement ceci que j’approuve particulièrement :

      « Un « recul » de l’UMP ? Allons donc. La majorité présidentielle est « absolue ». C’est la réalité. Et Sarkozy tient tous les pouvoirs dans ce beau pays de Montesquieu. La victoire de l’UMP et de ses satellites est incontestable. Pas écrasante (ce qui est mieux pour la majorité), mais ample, large, digne de rester dans les annales. »

      Effectivement, il est préférable pour un président de disposer d’une courte majorité mais partout, dans tout ce qui compte, que de fortes majorités ici et de fragiles là.

      Ici encore, on hésite entre « bravo l’artiste » et « merci le Modem ».

      Quant au PS, il lui reste à se guérir de sa toquade royale.

      Nous aurons appris que l’expression « à la hussarde » n’est pas réservée aux hommes. smiley


      • JL JL 19 juin 2007 11:23

        Pour mémoire : « il y a trois sortes de totalitarismes : le bolchévisme, le nazisme et le TINA ( »There is no alternative« , M. Thatcher) », selon Chomsky.

        « Le TINA, c’est l’empire des prédateurs » (tj. Chomsky).

        Le FN c’est le PC de droite ? C’est ça ! Et le PC c’est le FN de gauche. Comme l’UMP c’est le PS de droite et le PS c’est l’ULMP de gauche. C’est pas un peu simple ? C’est surtout facile.

        Vous voulez interdire la faucille et le marteaux ? Ce sont des outils de travail, vous savez ce que c’est des outils de travail ? Ce truc qu’utilisent tous ces cons qui votent FN ou PC. Comment vous ferez pour bouffer ?


      • JL JL 19 juin 2007 11:25

        Ah zut, mal placé, ce commentaire s’adresse au chat et ses soutiens.


      • JL JL 20 juin 2007 08:03

        à Niamastrachno et son chat qui ne peuvent pas «  » ... blairer les Cocos (quelques années à Ivry sur Seine - 1ère ville communiste de france - ont achevé le travail)«  ».

        Ces gens dont le symole est un outil de travail (vous savez ce que c’est Chat, vous qui voulez l’interdire ?), et non une rose, sont pourtant réputés comme étant les meilleurs gestionnaires des communes, mais les travailleurs sont trop occupés pour vous répondre ici. Comme dit l’adage, « on ne peut plaire à tout le monde et à son père ».

        Sur votre croyance que le Modem a « sauvé » le PS aux présidentielles, il ne faudrait tout de même pas se faire d’illusions et confondre le score de Bayrou avec celui de son parti : C’est Bayrou qui a pris des voix à Royal et non le Modem qui en aurait donné au PS.

        Quant au PS, avec le départ des Besson et autres bilboclets délétères, lorsque la tigresse aura à son tour vidé les lieux, on y verra plus clair.

        A moins que les militants PS ne décident de lui confier la direction du parti. Dans ce cas, ils n’auront que ce qu’ils méritent : n’être plus qu’un Modem bis, un peu plus télégénique peut-être.


      • LE CHAT LE CHAT 19 juin 2007 10:26

        C’est peut être le renfort des voix du modem qui a evité la débacle aux socialistes , mais si les electeurs du modem peuvent se reporter aisément sur un ps ou un vert , il n’en est pas de même avec les communistes , très éloignés du centre . Le fait qu’il y ai encore une vingtaine de députés communistes , idéologie totalitaire ,n’est pas plus réjouissant pour les démocrates que le vote FN il me semble .par ailleurs le pcf avait rangé le modem dans les partis de droite par chez moi ....


        • Niamastrachno Niamastrachno 19 juin 2007 12:11

          Je ne peux pas blairer les Cocos (quelques années à Ivry sur Seine - 1ère ville communiste de france - ont achevé le travail).

          J’ai tout de même pu constater une très large part ouverte aux associations et autres organisations d’événements qui ont fait de la vie dans cette commune, quelque chose de globalement sympathique (festival de marne etc...)

          Mais dire que le PC est une idéologie totalitaire est pousser un peu mami dans les orties le chat ! Il faut faire une différence entre le PC RUSSE et le PC à l’occidentale, le PC d’ici c’est la droite dans les pays de l’Est en gros, l’amalgame entre les deux est un abus de langage.

          La principale connivence vient du dogme Trotskyste ou léniniste etc... qui est absolument discutable mais dans les faits, c’est tout autre chose...

          Et puis ne pas oublier non plus que sans les Cocos, bien des acquis sociaux aux ouvriers ont été offerts (ceux que certains nomment privilèges), bref à nos parents et grand-parents qui ont tendance ces derniers temps à oublier un peu tout çà.


        • LE CHAT LE CHAT 19 juin 2007 13:49

          @cow boy

          moi aussi je viens d’une grosse ville communiste ,Calais et qu’ils ne sont pas tous des gardiens du dogme ; Jacky Henin , le maire est beaucoup plus sympatique qu’un maxime Gremetz pur stalinien .

          Si il y beaucoup d’associations , elles servent aussi beaucoup à faire pénétrer l’idéologie dans les esprits . Mais cela devient dur parce que la jeunesse actuelle est complétement imperméable ou trop égoiste pour le collectivisme .


        • LE CHAT LE CHAT 19 juin 2007 13:51

          D’ailleurs , le pcf meurt peu à peu car c’est un parti de vieux !


        • Bill Bill 19 juin 2007 14:01

          Au cow-boy

          La différence entre les partis de l’est et ceux de l’ouest, c’est que ceux de l’est donnaient à ceux de l’ouest, et que ceux de l’ouest étaient là pour affaiblir les Etats occidentaux.

          Il faut absolument que tu lises « La France aux ordres d’un cadavre » de Maurice Druon sur ce sujet.

          Le PC possède encore beaucoup d’immobilier, et peut encore tenir longtemps... Il recevait de l’argent de Moscou autrefois, cela a été prouvé.

          Bill


        • Niamastrachno Niamastrachno 19 juin 2007 14:32

          Ce que tu dis est vrai. De la même manière que les différents partis reçoivent le soutien de nations étrangères. Bien que notoirement plus marqué pendant la guerre froide, la relation est-ouest est quand même bien égratignée et depuis plus longtemps que les 16 ans qui nous séparent de la chute du mur de berlin.

          Ma moitié qui est bulgare et moi-même qui du coup voyage beaucoup dans cette partie du monde (ukraine, bulgarie, roumanie, russie...) pouvons vous dire en toute honnêteté que le delta ne se mesure plus tellement il est béant.

          Tout à fait d’accord pour dire que les associations des villes cocos sont aussi des centres de recrutement, mais de la même manière, je me suis fait toper mille fois en bas de chez moi par des militants schtroumfisés il y a encore peu de temps. Sans vouloir faire de parallèle stricte, ce genre de démarche en a donc inspiré plus d’un...

          Haaa les souvenirs de la jeunesse communiste à qui je prenais un malin plaisir à encastrer le nez dans l’oeil de boeuf... ça et les témoins de jéhovah, que du bonheur...

          Simplement, bien que les cocos aient été bien présents sur notre territoire et ce pendant longtemps, il faut aussi se rendre compte qu’à aucun moment (sauf peut-être à l’issu de la 2nde guerre mondiale) ils n’ont représenté de menace électorale ou idéologique, tout au plus, un contrepouvoir important versus les patrons dont on fait aujourd’hui les choux gras et l’apologie...


        • mariner valley mariner valley 19 juin 2007 10:42

          bonne analyse du matou. Il est clair et je n’ai jamais compris pourquoi vote PCF c’est fun, rebel.......Pour moi le PCF = FN de gauche. Les deux etant a evite et doit obtenir le score le plus petit (liberte d’expression oblige).


          • LE CHAT LE CHAT 19 juin 2007 10:50

            exactement , je disais à Calmos sur un autre fil que j’étais partisan de l’interdiction des faucilles et des marteaux par respect pour les millions de victimes dans les pays nouvellement entrés dans l’europe et ailleurs dans le monde , au même titre qu’on a proscrit les croix gammées . Peut être que débarassés de ces oripeaux , ceux qui sont à gauche des socialistes pourront construire un nouveau parti vraiment à gauche débarassé de l’image des horreurs commises sous Lénine , Staline , Mao etc etc


          • nephilim 19 juin 2007 10:59

            @ le chat c’est vraiment faire preuve d’une etroiture d’esprit que de comparer le communisme francais a du totalitarisme a la mode urss ou chinoise. c’est drole comme la categorie de gens dont vous faites partie ne peuvent s’empecher de melanger les genres. finalement il ne manquerait pas grand chose pour vous voir dans la rue aller taper du gaucho. Vous etes un ancien petit extremiste de droite reconvertit a une droite moins violente ? Ou un ancien bourgeois depouillé de tt ses biens apres la guerre ? Car pour tenir en permanence un tel discour il faut avoir été un activiste (extreme) ou un idiot.


            • Marie Pierre 19 juin 2007 11:03

              ou un libertaire qui ne flirterait pas avec le FN. Vous êtes vraiment réducteur !

              Pour info, Gremetz a été élu avec près de 60 % des voix, ça me fout en boule... un pur stal.


            • Marie Pierre 19 juin 2007 11:04

              @ Le Chat,

              Me suis permis de répondre, me sentant aussi concernée par ce commentaire.


            • LE CHAT LE CHAT 19 juin 2007 11:10

              @nephilim

              tu as de la chance que le PCF n’a jamais eu le pouvoir à lui tout seul , car partout où c’est arrivé il a supprimé les libertés , interdit les autres partis et éliminé les opposants .Le socialisme façon la ferme des animaux de Orwell , où certains sont plus égaux que d’autres . Un Maurice Thorez aurait été un tyran du même genre que Caucescu ou Honnecker . je suis écolo indépendant , partisan de la proportionelle , donc de la biodiverté appliquée à l’assemblée , mais il y des espèces très néfastes dans les écosystèmes ....


            • yoda yoda 19 juin 2007 15:52

              @ le chat

              Bien que le PCF a bien du mal a faire son autocritique et a enlever les oeilleres. Bien que le stalilinisme et d’autres verrues ont poussé a partir de l’idéologie communiste. Bien qu’ils y gagneraient a etre moins dogmatique et a ranger la faucille et le marteau dans le tiroir : est-ce que les villes (dont la votre) gérées par le PCF ont bailloné l’opposition, vidé les caisses, intenté aux libertés individuelles, muselé les associations ? smiley


            • LE CHAT LE CHAT 19 juin 2007 16:10

              @Yoda

              ma ville de fos est ficellée par un socialisme mafioso-clientéliste ,tout comme Istres ,mais Port de bouc et Martigues le sont par l’omniprésent pcf ( paul Lombard 80 ans maire depuis 1968 ). ici , c’est la gauche qui controle les villes , le conseil régional ,la communauté urbaine , etc


            • mariner valley mariner valley 19 juin 2007 11:09

              @nephilim

              la forme du PCF et sa maniere de s’exprime ont change mais le fond reste le meme et n’a evolue d’un yotat.


              • mariner valley mariner valley 19 juin 2007 11:14

                Ca ma toujours fait rigoler quand ont critique la droite qui faisait des alliances avec le FN (a juste titre d’ailleurs) Alors que peu de monde, voir personne ne s’etonne de voir le PS faire alliance pratiquement systematiquement avec le PCF pour gagner des sieges par-ci ou par-la. Rassemblons la gauche plurielle qu’ils disaient... oui faites, faites mais les extremes SVP.


              • LE CHAT LE CHAT 19 juin 2007 11:26

                voici pour ceux qui douteraient ,le blog stalinien du coin , on se croierait au pays des soviets . http://www.wmaker.net/editoweb/nicolas_maury/


              • Niamastrachno Niamastrachno 19 juin 2007 12:16

                Vous confondez tout, mettez pas le PCF dans le même sac que la LCR les gars !

                Bien-sûr si le PC était au pouvoir on vivrait de véritables changements structurels mais parler de pensée unique et de dictature est aussi censé que d’annoncer la fin du monde avec la venue de sarkoland.


              • citrus citrus 19 juin 2007 14:15

                Je ne vois pas ce qui est choquant sur ce site. Je ne suis pas du tout communiste. Je ne connais pas trop ce milieu, mais a part une des citations de Lenine et Marx, je n’arrive pas a trouver la moindre allusion a Staline. Peut etre pourrait tu etre plus précis ?


              • LE CHAT LE CHAT 19 juin 2007 16:18

                @citrus

                le portrait du sanglant dictateur Lénine , les insignes de toutes les filiales qui ont sévit dans des régimes sanguinaires et dictatoriaux du monde entier par exemple .

                Il y même celui du parti socialiste est allemand , pays où la STASI persécutait les opposants . Big brother Honnecker avait alors son portrait sur tous les murs dans un culte de la personnalité oppressant .


              • citrus citrus 19 juin 2007 11:25

                Je salue l’auteur pour cet excellent article. Il replace bien le modem dans son nouveau contexte, celui d’une nouvelle force de représentation indépendante. Non repu de gouverner déja une batterie d’institutions, le président de la République Nicolas Sarkozy a tenté choisir avec qui et contre qui il souhaitait faire de la politique ces 5 prochaines années, en témoigne la création de l’imposture « Le Nouveau Centre » issu des anciens UDF, godillots de l’UMP. Ce groupe parlementaire (je n’utiliserai pas parti puisque le LNC n’en ai pas un) a réussi son objectif avec le coup de pouce présidentiel : contrer une représentation centriste Modem au parlement. J’ai l’intime conviction que si le Modem arrive a capitaliser sur sa ligne de conduite de ces deux dernieres élections, il sera bel et bien la 3 eme force politique française non seulement en réprésentation mais en action dans les années a venir.


                • LE CHAT LE CHAT 19 juin 2007 11:46

                  à noter qu’avec un vote à la proportionelle , le nouveau centre n’existerait pas ....


                • nephilim 19 juin 2007 11:28

                  Oui c’est bien ce que je disais esprit reducteur basé sur des discours de bonne droite. Sachez que je ne suis pas communiste mais je m’interresse qd meme aux idées des differents mouvements politique. Il y a une chose de certaine le PC n’est pas xenophobe raciste homophobe bref il n’y a aucun discour de discrimination dans leurs revendications politique. Donc pourquoi devrais je les mettre au banc de la société ? Vos arguments ne sont que projections, modelisations sur des ideologies de base marxiste avec des derives totalitaires. Le PCF avec un F de Francais car vous semblez souvent l’oubliez ce qui est malheureux^^. Alors lisez un peu les programmes de tout les mouvements politique sans partir sur des idéologies basiques, enlevez meme le nom car c’est lui qui doit vous genez dans une analyse objective et on en reparlera^^ Car en fait ce qui me dérange c’est le niveau de haine avec laquel vous dennoncé un parti qui dans l’histoire de France n’a jamais été dangereux^^ Contrairement a beaucoup d’autres^^


                  • cara 19 juin 2007 13:33

                    Le PCF n’est pas le FN, certes, mais de nombreux électeurs font la navette de l’un à l’autre. D’où vient une partie des suffrages qui ont permis au PCF d’obtenir 18 députés, alors même que le vote FN s’effondrait ?


                  • Niamastrachno Niamastrachno 19 juin 2007 13:45

                    A l’UMP cara, à l’UMP...

                    Ce que c’est que les pertes de mémoire tout de même...


                  • frédéric lyon 19 juin 2007 12:19

                    Un scrutin avec une dose de proportionnelle à l’allemande, et avec un seul tour, aurait l’avantage d’interdire définitivment au PS de revenir un jour seul au pouvoir. Comment pourrait-il avec seulement 25 ou 30% des voix ?

                    Il ne pourrait obtenir une majorité au parlement qu’avec une alliance avec le Modem.

                    Ce serait le triomphe de la social-démocratie.

                    Un indice la présence de Kouchner, et celle probable de Jean-Marie Bockel au gouvernement, deux socio-démocrates convaincus. Il ne parait pas exclu qu’ils aient pu obtenir des promesses de Sarkozy concernant l’introduction de la proportionnelle avant les législatives de 2012.

                    Car ce type de scrutin permettra la victoire de la tendance social-démocrate au sein du PS : Le PS n’aura aucun moyen de parvenir au gouvernement, sans alliance avec le Modem !!!


                    • Niamastrachno Niamastrachno 19 juin 2007 13:57

                      A l’auteur :

                      Merci pour cet article qui met intelligemment en perspective ce que peu de journalistes ou hommes politiques veulent bien afficher in fine.

                      Je commençais juste à en avoir marre de voir les uns et les autres se gargariser pour un oui ou un non.

                      Du reste, je ne pense pas que le Modem soit mort, laissons le temps faire les choses, beaucoup aimeraient voir les quelques millions d’électeur des présidentielles tout à coup se dévoiler UMP ou PS, c’est navrant.

                      Enfin, et çà c’est pour la démocratie, il me semble on ne peut plus discutable la création d’un pseudo parti centre créé de toute pièce par l’UMP : un vrai scandale, limite grossier, voire carrément antidémocratique (mais j’ose espérer qu’il n’en est rien n’est-ce pas...).

                      De pareilles manoeuvres sont vraiment gerbantes.


                      • vivelecentre 19 juin 2007 14:05

                        ou l’on voit bien que le modem a fait son boulot d’opposant ! la neutralité n’existe pas en politique

                        n’en deplaise à Bayrou, ils sont de fait des alliés objectifs du ps . Admettons que Bayrou n’ait pas choisi cette alliance , mais depuis l’entre deux tour , c’est une réalité !

                        c’est peut etre le systeme qui le veut , mais il ne faut pas le nier et aux municipales, c sera la même chose

                        Les socialistes peuvent donc dire merci à leur nouveau parti suppletif !!


                        • LE CHAT LE CHAT 19 juin 2007 14:19

                          sauf quand le parti hégémonique est la gauche et le modem peut se ranger plus coté UMP pour avoir enfin une alternance ...


                        • maxim maxim 19 juin 2007 14:59

                          salut Le Chat .....

                          j’ai parcouru ton lien ,effectivement ,le politburo n’est pas mort ,il a même deux nouveaux adhèrants ,Mamère et Cochet ,ça ne me surprend qu’à moitié ......

                          je me suis toujours demandé ce que l’écologie foutait en politique ,l’écologie étant le propre de l’équilibre de la nature à laquelle nous sommes tous liés ...

                          l’écologie la vraie ,n’appartient à personne ,on peut être amoureux de la nature ,et Dieu sait que je suis de ceux là ...sans être encarté,je sais que tu me rejoins sur ce plan .....

                          nous respirons tous le même air ,que nous soyons homme,loup,lézard,ou cancrelas ...

                          et maintenant,c’est le parti communiste qui prend en son sein,les représentants de l’écologie ????

                          je me disais bien aussi qu’il y avait quelque chose de pourri sous ces beaux sentiment !!!!!

                          donc pour etre assimilé à un bon écolo bon teint,il faut prendre sa carte de PCF ,et aller tous les ans respirer le bon air de la fumée des merguez à la fête de l’Huma à la Courneuve .....

                          bien à toi mon pote Le Chat ......


                          • Niamastrachno Niamastrachno 19 juin 2007 15:02

                            Pour ne pas t’enfumer la tête avec les merguez tu peux tuojours faire un tour au stand du burkina, ils ont super punch à base de bissap !  smiley


                          • LE CHAT LE CHAT 19 juin 2007 15:13

                            salut mon pote maxim ,

                            c’est desperant de voir ces verts pastèque s’accocier avec des gens qui en on jamais rien eu à cirer de l’écologie , y’a qu’à voir le naufrage écologique dans les états de l’ex URSS .

                            j’ai soutenu le modem dans cette élection , mais reste ecolo indépendant , l’encartement c’est pas pour moi , le chat n’est pas fait pour marcher au pas , ni hier , ni aujourd’hui , ni demain smiley

                            @cow boy

                            avec les merguez , je veux bien un boulaouane rosé


                          • Niamastrachno Niamastrachno 19 juin 2007 15:35

                            p’ti joueur va !

                            En plus c’est pas hyper top le boulaoune, bon en même temps avec ces merguez là...

                            ’me souvient d’un plat de moules frites dégueu (pleines de sable) que j’ai payé une fortune, depuis je déscotch pas du burkina...

                            Mais c’est sympa la fête de l’huma, une fois que t’as dégagé les militants à coups de tatane, tu passes du bon temps !


                          • Rage Rage 19 juin 2007 15:01

                            Bonjour,

                            Effectivement, les électeurs de Bayrou se sont posés en arbitre : ils ont arbitré en faveur de la gauche et de « l’opposition ».

                            A y regarder de plus près, ce n’est pas si incompréhensible que cela. La droite de l’ex UDF s’est ralliée à l’UMP via le nouveau/ancien centre. Le Modem, logiquement, contient à la fois les fidèles mais aussi les déçus d’un PS qui n’arrive pas à se rénover tant dans le modèle que dans les personnalités.

                            Il était par conséquent logique qu’un report au 2/3 se fasse vers la gauche, puisque le Modem est composé des déçus de la gauche plus que des modérés de droite. L’affichage d’une indépendance authentique est aussi la seule chance pour Bayrou d’exister dans un modèle « bipolaire ». Son pari : L’UMP va échouer (elle commence fort en ce sens) et le PS ne se rénovera pas (même constat).

                            Premier objectif : les municipales et locales. Second objectif plus important : 2012

                            Les électeur du Modem ont pesé, discrètement, mais sûrement. L’hégémonie UMP n’est pas là, mais les élus PS ne sont pas pour autant « sauvés » : s’ils venaient à ne servir à rien - comme ils l’ont fait depuis trop longtemps-, beaucoup en 2012 ne leur feront pas de cadeaux. Le MoDem sera alors une alternative crédible.

                            Par ailleurs vous souligner les « Problèmes d’éducation (dès l’école), d’information (soirée clips sur M6), de structures non démocratiques, d’état d’esprit oligarchique, de culture (plus monarchique que républicaine, malgré les cantiques laïcs des « élites »)... »

                            Que dire de plus ?

                            Nous vivons dans une société archaïque pilotée par des peoples (voir la nomination -désintéressée bien sûr- de Bernard Laporte... honteux), de jeux de chaises musicales et autres « blagues ». Où est le mérite de la compétence ?

                            Où est l’égalité des chances quand on nomme des façades sans pour autant s’assurer de leurs compétences ?

                            Oui, je peux le parier, ce gouvernement échouera comme les autres, parce qu’il n’a pas compris une chose : les structures de pensée, de l’état et de la société française sont obsolètes. La représentativité même de ces « barons » cumulards est elle même contestable : sans donner l’exemple, il n’y aura jamais de changement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès